Vous êtes sur la page 1sur 16

LA VICTOIRE

Niveau 2.5

http://www.bibledoc.com

Christian Grandmaire
LA VICTOIRE
Introduction  
L’homme, pour progresser, - que ce soit physiquement, intellectuel-
lement, ou socialement - doit relever des défis, réussir des examens,
des concours, en un mot remporter des victoires. La racine de ce nom
et la même que celle du verbe vaincre.
Le premier sens que donne le dictionnaire est « l’emporter par les
armes », c’est aussi « venir à bout, faire reculer ou faire disparaître
une réalité puissante hostile ou nuisible, dompter ses passions,
acquérir la maîtrise de soi, dominer par un effort de volonté »
Nous allons voir que, spirituellement, la victoire à remporter, c’est le
salut qui est de vivre éternellement auprès de notre Père éternel.
Nous examinerons ce qui doit être vaincu et de quelle façon en un mot
comment Dieu nous a assuré la victoire.

Rappelons que la victoire mène à de multiples bénédictions de Dieu.


Avant de rentrer dans le vif du sujet, examinons rapidement ce qu’il
en est de l’homme - sa nature, ses aspirations, ses comportements et
voyons si cela peut le mener à la victoire. Nous verrons donc ce qui se
met en travers de cette victoire et comment, en fin de compte, la
victoire sera obtenue.
1. La  nature  de  l’homme  
1.1. Le  péché  
Nous avons émis le postulat que l’humain doit vaincre des obstacles
indépendants ou inhérents à lui-même. C’est sa fonction, ce qu’il va
tenter de faire, l’action qu’il va mener, mais quelle est sa nature ?
Ecoutons ce que dit la Bible dans Romains3.23 « Car tous ont péché et
sont privés de la gloire de Dieu ». L’homme est donc pécheur par
nature. Et 1Jean1.8 : « Si nous disons que nous n’avons pas de péché,
nous nous séduisons nous-mêmes et la vérité n’est point en nous »
Et le péché, c’est ce qui souille. Paul dans le premier chapitre de sa
lettre aux Romains dit : « Se vantant d'être sages, ils sont devenus
fous ; et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images
représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et
des reptiles. C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté, selon les
convoitises de leurs cœurs ; en sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes

___________________________________________________________________

2
leurs propres corps; eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge,
et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur. » Rom1.22-25
1.2. Le  bonheur  :  un  besoin  légitime  et  mal  appréhendé  
Une des caractéristiques profondes de la nature de l’homme est la
recherche du bonheur. Comme la fleur a besoin de lumière pour
s’épanouir, l’homme a besoin d’amour, de beauté, de vrai. Alors
pourquoi se fourvoie-t-il ? C’est que La recherche du bonheur
malheureusement le pousse souvent à agir de façon désordonnée et
indépendamment de Dieu.
Une  mauvaise  utilisation  du  libre-­‐arbitre  
Au fur et à mesure que nous avançons en âge, notre perception
du monde environnant grandit, nous avons la capacité d’agir par
nous-mêmes, d’aller là où nous le voulons, d’exprimer nos
pensées ; en un mot, nous exerçons notre liberté. Paul,
cependant, nous recommande la prudence dans Galates5.13
« Frères, vous avez été appelé à la liberté, seulement ne faites pas
de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair »
C’est encore Paul dans Galates5.19 qui nous explique de quelle
manière nous utilisons mal notre liberté : « Or, les œuvres de la
chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la
dissolution, l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les
jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,
l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je
vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent
de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu. »
Quelque soit notre caractère - doux, plus affirmé, intempestif -
nous avons le besoin de trouver le bonheur, qui s’il est outragé ou
simplement non comblé, va nous pousser à le rechercher avec
avidité et parfois de manière compulsive. C’est ce qu’on appelle la
passion.
L’indépendance  de  l’homme  (marcher  sans  Dieu)  
On nous apprend très tôt que pour devenir adulte, il faut être
autonome, prendre ses décisions tout seul et les assumer ; ce qui
est vrai aussi, mais un paramètre très important est souvent vu
dans le « monde » comme une faiblesse du chrétien, c’est sa
dépendance vis-à-vis de Dieu.
Or même en temps que chrétien, nous estimons que nous avons
le droit à tel ou tel bonheur (l’amour, le confort) et nous
entendons souvent ce genre de réflexions : « J’ai droit au
bonheur » ou sous formes d’incitation « Tu as le droit d’être
___________________________________________________________________

3
heureux » selon des références humaines. Ce qui nous amène à
vouloir mener notre vie à notre manière pour essayer d’y
parvenir,
-­‐ sans  consulter  Dieu  sur  les  décisions  que  nous  voulons  prendre  
-­‐ ou  pire  en  oubliant  sa  volonté.    
Cette prétention à vouloir tout décider tout seul, à vouloir tout
contrôler, à « être vainqueur » en quelque sorte amène
immanquablement le chrétien à faire des erreurs et détermine
une relation insuffisante - pour beaucoup, inexistante - avec Dieu
et peut être assimilée à :
-­‐ un  manque  de  confiance  dans  le  Seigneur  :  nous  ne  le  consultons  pas  car  nous  pensons  qu’il  
ne  répondra  pas  à  nos  besoins  
-­‐ un  manque  de  soumission  :  ce  que  nous  demandons  n’est  pas  conforme  à  la  volonté  de  Dieu  
et  nous  savons  que  nous  ne  pouvons  pas  le  consulter  pour  telle  chose.  
-­‐ de  l’orgueil  :  nous  pensons  que  nous  pouvons  aussi  bien  y  arriver  tout  seul.  
-­‐ De  l’impatience  :  nous  pensons  que  Dieu  tardera  trop  et  nous  voulons  obtenir  rapidement.  

1.3. Pourquoi  péché  et  bonheur  sont  inconciliables  


Le  péché  a  des  conséquences  
Tous les commandements de Dieu sont faits pour notre bien. Y
désobéir entraîne des conséquences logiques, naturelles pour soi-
même, les autres parfois et également des conséquences
éternelles, spirituelles. C’est pourquoi, Dieu, qui nous aime, veut
nous éviter cela et nous donne ses ordonnances.
Le vrai bonheur c’est de vivre éternellement en présence de Dieu,
dans la paix, la joie et l’amour. Or nous venons de voir que
l’homme recherche le bonheur dans les plaisirs vains de la chair
(galates5.19) : gourmandise, sexualité, argent… qui ne procurent
finalement, même sur terre, que des ennuis de santé, de maladie,
de convoitise, de chagrins et soucis en tout genre.
Il  nous  éloigne  de  la  présence  de  Dieu  
La sainteté de Dieu ne supporte pas le péché qui est même
apparenté au crime dans Esaïe 59. Le péché nous fait perdre la
paix. « …ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu,
et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs
pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les
ténèbres. » Rom1.21.
Notons que ceux qui sont enferrés dans le péché s’accommodent
souvent de vivre mentalement avec :
-­‐ en  se  donnant  des  excuses  (l’enfance,  la  vie  difficile,  les  déceptions)  
-­‐ en  étouffant  peu  à  peu  leur  conscience.  

___________________________________________________________________

4
Satan va utiliser les besoins légitimes (amour, reconnaissance,
richesse) et essayer de nous faire croire que nous pouvons trouver
le bonheur en nous incitant à désobéir et en nous faisant douter
du bien-fondé des commandements du Seigneur, comme il l’a fait
au commencement avec Adam et Eve (Dieu a-t-il vraiment dit ?
dit le serpent à Eve).
2. Satan  (le  handicap  à  la  victoire)  
2.1. Ce  qu’il  était  
Nous connaissons Satan comme étant l’ennemi du bien et une
représentation personnalisée du Mal. mais qui était-il, avant ?
Un  être  magnifique  dans  les  cieux  
« Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l’aurore… » (c’est de
ce nom que vient « Lucifer » Esaïe14.12
« Tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, de
sardoine, de topaze, de diamant, de chrysolithe, d’onyx, de jaspe,
de saphir, d’escarboucle, d’émeraude, et d’or… » Ezéchiel 28.13.
Un  chérubin  protecteur  
« Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; je t’avais
placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; tu marchais au
milieu des pierres étincelantes… » Ezéchiel.28.14.
2.2. Ce  qu’il  est  devenu  
Le premier combat pour la sainteté a alors commencé dans les cieux.
Tandis que Satan s’est rebellé, Jésus s’est conformé au plan de son
Père (cf. plus loin 3.3)
Un  être  rebelle  au  Seigneur,  orgueilleux,  violent  
Ezéchiel 28.15 est moins glorieux : « Tu as été intègre dans tes
voies depuis le jour où tu fus créé jusqu’à celui où l’iniquité a
été trouvée chez toi. »
L’iniquité est l’équivalent d’injustice. Dès lors, Dieu ne pouvait
plus le garder en sa présence.
« Par la grandeur de ton commerce Tu as été rempli de
violence, et tu as péché ; Je te précipite de la montagne de Dieu,
Et je te fais disparaître, chérubin protecteur, Du milieu des
pierres étincelantes. Ton cœur s’est élevé à cause de ta
beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; je te jette
par terre, je te livre en spectacle aux rois. » Ezéchiel 28.16-17

___________________________________________________________________

5
Un  être  déchu  
A cause de sa beauté, de sa richesse, ce chérubin protecteur s’est
enorgueilli et s’est livré à la violence. C’est pourquoi, à cause de
son péché Dieu l’a précipité des cieux. Comme l’affirme Ezéchiel
28 (ci-dessus) et Esaïe14.12 : « Te voilà tombé du ciel, Astre
brillant, fils de l’aurore ! Tu es abattu à terre, toi le vainqueur
des nations »
2.3. Son  objectif  
Entraîner  dans  sa  chute  les  craignant-­‐Dieu  
Selon le dialogue entre Dieu et Satan -rapporté dans Job1.7s- ce
dernier parcourt le monde pour exciter les hommes au péché.
Ceux qui cèdent à leurs propres convoitises lui sont acquis, alors
il essaie de détourner les âmes qui craignent le Seigneur et de
leur ravir le salut qui est de vivre en présence de Dieu
éternellement dans la paix, la joie et l’amour.
« L'Éternel dit à Satan : D'où viens-tu ? Et Satan répondit à
l'Éternel : De parcourir la terre et de m'y promener. L'Éternel dit
à Satan : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n'y a personne
comme lui sur la terre ; c'est un homme intègre et droit, craignant
Dieu, et se détournant du mal. Et Satan répondit à l'Éternel : Est-
ce d'une manière désintéressée que Job craint Dieu ? »
Son action est d’aveugler l’intelligence afin que les hommes ne
voient pas briller la splendeur de l’évangile et la gloire de Jésus-
Christ. « Si notre évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux
qui périssent ; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a
aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la
splendeur de l’évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de
Dieu » 2Corinthiens4.3-4
Etre  adoré  comme  Dieu  
L’exemple le plus marquant est celui où il veut faire échouer le
Christ, l’oint, dans sa mission salvatrice. D’un point très élevé, il
montre à Jésus tous les royaumes et leur magnificence et lui dit :
« je te donnerai toutes ces choses si tu te prosternes et si tu
m’adores » Matthieu4.8
2.4. Ses  attributs  
Ses attributs sont également les armes déloyales qu’il déploie pour
entraîner les hommes dans sa chute. Jésus utilise également certains
de ces qualificatifs :

___________________________________________________________________

6
Tentateur  
Selon Matthieu, chapitre 4 toujours, il est nommé le tentateur. Il
va essayer de flatter l’ego, de faire ressortir l’orgueil : « Le
tentateur, s’étant approché, lui dit : si tu es fils de Dieu, ordonne
que ces pierres deviennent des pains »
Menteur,  meurtrier  
Jésus le démasque en Jean 8.44 devant les juifs qui cherchent à
le confondre : « Vous avez pour père le diable, et vous voulez
accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le
commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y
a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de
son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. »
Le diable n’excite-t-il pas à la violence, aux querelles, à la guerre,
au viol ?
Malin,  ennemi  
Dans Matthieu encore, il est identifié comme celui qui trompe et
use de ruse envers l’homme qui écoute la Parole et qui ne la
comprend pas, pour lui ravir la joie d’appartenir au royaume de
Dieu. Matt13.9 « Lorsqu'un homme écoute la parole du royaume
et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé
dans son cœur… »
Quand Jésus, dans Matt13.39, explique la parabole de l’ivraie, il
nomme Satan : « L’ivraie, ce sont les fils du malin ; l’ennemi qui
l’a semée, c’est le diable… ». L’ivraie c’est la mauvaise herbe qui
pousse parmi le blé et qui est moissonnée avec. La séparation du
blé et de l’ivraie se fait au moment du battage afin de garder le
bon grain.
Un  animal  dangereux  (qui  séduit,  qui  détruit)  
Toutes les armes, toutes les ruses sont bonnes pour exciter au
péché. Il peut être séduisant et trompeur pour mieux détruire
ensuite.
1Pierre5.8 dit : « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable,
rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera »
En effet, le diable est violent et cherche à dévorer, à asservir, à
assujettir l’homme au péché. Peut-on y voir sa destruction par
exemple dans les couples où la violence détruit la famille, fait le
drame des enfants.
Enfin, Apocalypse12.9 rappelle que Satan fut précipité sur la
terre avec ses anges pour séduire toute la terre : « Et il fut
précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et
___________________________________________________________________

7
Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et
ses anges furent précipités avec lui. »
2.5. Le  sort  final  de  Satan  
Voici ce que dit Jésus dans la parabole des brebis et des boucs :
« Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi,
maudits, et allez au feu éternel, préparé au diable et à ses anges »
(Matthieu 25:41)
Ceux qui suivent sa voie, sans se repentir, qui repoussent le Saint-
Esprit et luttent contre le Seigneur sont en danger de perdition.
3. Jésus  (la  clé  de  la  victoire)  
Notre péché nous séparant de Dieu, nous ne pouvons donc remporter
la victoire du salut par nous-mêmes. Dieu, dans son grand amour, a
prévu de nous ramener à lui pour que nous vivions éternellement
auprès de Lui, notre Dieu créateur, une vie de plénitude de joie,
d’amour et de paix. Il veut faire de nous ses enfants, être notre Père.
Or sa sainteté et sa justice appellent les hommes à rentrer en sa
présence justes et saints, ce qui n’est pas la nature de l’homme. Qui
peut prendre les armes à sa place ?
3.1. Ses  attributs  
Jésus possède ces qualités car il est Dieu. Ecoutons ce que dit la Bible
de Jésus :
La  parole,  Dieu  
La parole (Jésus-Christ) était aussi avec Dieu. Elle a tout créé.
Jean1.1-2 « Au commencement était la Parole, et la Parole était
avec Dieu, et la Parole était Dieu… Toutes choses ont été faites par
elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. »
Envoyé  de  Dieu  
« Celui qui vous reçoit me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit
celui qui m’a envoyé » Matt10.40. Même chose en Jean12.45.
Saint,  Parfait  
Les démons eux-mêmes le reconnaissent : « Qu’y-a-t-il entre nous
et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu nous perdre. Je sais qui tu
es : le Saint de Dieu » Marc1.24
« Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait »
Matt 5.48
Obéissant  
Il connaissait son Père et sa parole et lui obéissait. Même sous la
pression, il n’a pas cédé aux propositions de Satan. « Jésus dit :

___________________________________________________________________

8
Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton
Dieu, et tu le serviras lui seul. » Matt4.10 et chapitre suivant voir
Philippiens2.8-11
Plein  d’amour  
Car il faut aimer d’un amour infini pour sacrifier sa vie pour tous
les hommes. Au contraire, Satan voulait sa propre gloire et était
rempli d’orgueil.
3.2. Son  nom  
Le  plus  grand  de  tous  les  noms,  le  Seigneur  
Son nom est le plus grand et digne de louanges ainsi que le
proclame Paul dans Philippiens2.8s « Il s’est humilié lui-même, se
rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la
croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et
lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au
nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et
sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est
Seigneur, à la gloire de Dieu le Père ».
Sauveur  
La signification même de son nom JESUS est « celui qui sauve ».
Emmanuel  
Jésus, pour nous sauver, est venu sur la Terre. De Dieu, il s’est
fait homme pour être avec nous et il s’est abaissé jusqu’à la mort
sur la croix. Un de ses noms témoigne de ce qu’il est : « La vierge
enfantera un fils et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui
signifie Dieu avec nous ». Matt1.23.
Oint  
Etre oint d’huile par les anciens signifiait « mis à part pour
Dieu ». C’est la signification du nom Christ.
Alors Jésus le Christ, Sauveur des hommes, mis à part pour Dieu, qui
était avec Dieu au commencement et qui a créé toutes choses est bien
celui en qui Dieu le Père met « toute son affection et sa confiance » et
que nous pouvons adorer et dont nous pouvons confesser son nom
devant Dieu et devant les hommes. (cf. Phil2.8s)
3.3. Son  sacrifice  rédempteur  
Jésus seul pouvait satisfaire à la fois :
-­‐ L’amour   de   Dieu   (car   Il   nous   aime   et   désire   nous   voir   en   sa   présence).   «  Car   Dieu   a   tellement  
aimé  le  monde  qu'il  a  donné  son  Fils  unique,  afin  que  quiconque  croit  en  lui  ne  périsse  point,  
mais  qu'il  ait  la  vie  éternelle.  »  Jean3.16.  
-­‐ et  sa  justice  (qui  ne  supporte  pas  le  mal).  Rappelons-­‐nous  que  c’est  pour  cette  raison  qu’il  a  
chassé  Satan  des  cieux  quand  ce  dernier  s’est  rebellé.  (cf.  2.2).  
___________________________________________________________________

9
Pour que nos péchés soient effacés, il fallait qu’un sacrifice soit
accompli par un être pur, saint et sans tache (cf. 3.1 les attributs et
3.2 les noms de Jésus).
Par son expiation, Jésus nous réconcilie avec notre Père éternel, son
sacrifice étant acceptable car il est juste (n’ayant pas commis de
péché 2Corinthiens5.21 : « Car celui qui n'avait point connu le péché,
Il l'a traité, à cause de nous comme un pécheur, afin que nous
devenions justes devant Dieu par Lui. ».
Le  sacrifice  selon  le  dictionnaire  
Le dictionnaire du CNRTL (Centre National des Ressources
Textuelles et Lexicales) propose, entre autres, deux définitions :
-­‐ Fait  de  renoncer  à  ses  intérêts  propres  voire  à  sa  propre  vie,  pour  un  idéal  ou  par  amour  de  
son  prochain.  
-­‐ Sacrifice   généreux,   héroïque,   douloureux;   sacrifice   de   son   bonheur,   de   son   cœur,   de   son  
orgueil  
-­‐ sacrifice  de  sa  fortune,  de  sa  situation,  de  son  temps,  de  sa  vie  
La  croix  
Dieu a donné son fils unique en sacrifice : Jésus a été immolé à la
croix. La crucifixion était un supplice horrible qui était infligé
aux malfaiteurs et aux criminels. Ce sacrifice est si total Jésus
lui-même a dit à la croix « Tout est accompli »
Le  «  tout  accompli  »  de  Jésus  
Son sacrifice est un accomplissement parfait de la justice de Dieu
de sorte que les hommes n’ont plus besoin d’offrir des holocaustes
d’animaux pour être purifiés comme tel était le cas dans la
période vétérotestamentaire, sous la loi donnée par
l’intermédiaire de Moïse. Jésus, innocent et parfait, ainsi puni
pour nos fautes, nos crimes a effacé, une fois pour toutes, la dette
que réclamait la justice de Dieu pour que nous soyons rendus
justes.
1Pierre3.18 nous annonce que « la victoire du salut nous est
acquise par le sacrifice de Jésus à la croix car Christ aussi a
souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin
de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair,
mais ayant été rendu vivant quant à l’esprit. »
Nous verrons ci-après que ce qui nous donne la victoire du salut a
consisté pour Jésus à remporter non par une mais des victoires ou, si
l’on préfère, que son plan de rédemption (= rachat) comporte
plusieurs aspects victorieux.

___________________________________________________________________

10
La  victoire  sur  la  mort  
En ressuscitant, Jésus triomphe de la mort physique et nous
donne accès à l’immortalité. Notre corps qui connaît la déchéance
physique (la corruptibilité) revêtira un corps incorruptible, non
soumis à la vieillesse, à la fatigue, à la maladie, à la mort.
Romains 5.12 : « C’est pourquoi, comme par un seul homme le
péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi
la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont
péché. »
Romains 6:9 : « …sachant que Christ ressuscité des morts ne
meurt plus ; la mort n'a plus de pouvoir sur lui. »
1Corinthiens15.54 : « Lorsque ce corps corruptible aura revêtu
l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité,
alors s'accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie
dans la victoire »
La  victoire  sur  le  péché  
Jésus triomphe de Satan à la croix en payant le prix du péché par
une mort horrible et honteuse qu’avaient à subir les criminels.
Jésus l’innocent, l’a subie à notre place.
La  victoire  sur  Satan  
Satan est le père du mensonge et du péché (voir2.4 les attributs
de Satan). Le sacrifice de Jésus permet aux hommes de foi, de
rentrer en présence du Père et non d’être soumis aux tourments
du diable : Jésus triomphe de Satan en vainquant la mort et en
refusant de se laisser séduire par Satan, il le dénonce
définitivement.
Colossiens2.15 : « Il a dépouillé les dominations et les autorités, et
les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par
la croix. »
L’arme utilisée par Jésus pour triompher de Satan est qu’Il
connaissait parfaitement son Père et sa parole et lui obéissait.
Ainsi, même sous la pression, il a reconnu Satan et n’a pas
succombé à ses ruses et à ses propositions. (Matthieu4.4,7,10 :
tentations de Jésus par Satan)
La  victoire  du  bien  sur  le  mal  
En se soumettant à son Père éternel jusqu’à l’obéissance du
sacrifice rédempteur de la croix, il nous purifie et nous invite à
mener une vie droite dans l’obéissance à Dieu
Philippiens2.8 : « Il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant
jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. »
___________________________________________________________________

11
La  victoire  sur  la  mort  spirituelle  
En payant par son sang le prix de nos fautes et en triomphant du
péché et du père du péché (Satan), il nous permet –si nous
croyons en Lui, Dieu fait homme pour nous sauver- de rentrer
dans la présence du Père pour toujours, ce qui est une vie de
félicité éternelle (le contraire de la mort spirituelle).
Par ailleurs, nous sommes assurés que, par son sacrifice et notre
foi en lui, il défend notre cause auprès de son Père.
Romains8.34 : « Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus,
il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour
nous »
La  victoire  pour  le  salut  de  quiconque  croit  
Jésus (qui signifie « celui qui sauve »), par la croix, offre le salut
à celui qui croit.
Marc16.16 : « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais
celui qui ne croira pas sera condamné »
La victoire est offerte à celui qui confesse Jésus-Christ. Confesser
Jésus c’est affirmer sa foi en ce qu’il fils de Dieu et notre Dieu,
notre sauveur.
1Jean4.3-4 : « …éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de
Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.
Tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu… Vous,
petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce
que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le
monde »
La  victoire  au  nom  de  Jésus-­‐Christ  
1Corinthiens15.57 : « Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous
donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ ! »
Dès lors, tout ce que nous demandons au Père, nous pouvons le
demander au nom de Jésus-Christ car le Seigneur l’agrée.
Jean14.3 : « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le
ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. »
Et Jésus intercède, pour nous, auprès de son Père.

___________________________________________________________________

12
Etude 2.5 Victoire
Questions

1) D'où vient le diable selon la Bible ? Esaïe 14:12-14 ; Ezechiel 28:13-16


_______________________________________________________________

2) Comment Jésus décrit-il le diable ? Jean 8:44


_______________________________________________________________

3) Trouvez quelques noms du diable dans les versets suivants:


A. Matthieu 4:3 ___________________________________________
B. Matthieu 13:19 _________________________________________
C. Matthieu 13:39 _________________________________________
D. 1 Pierre 5:8 ____________________________________________
E. Apocalypse 12:9 ________________________________________

4) De qui Satan est aussi le Prince ? Matthieu 12:24


________________________________________________________________

5) Est-ce que Satan a des pouvoirs dans le monde aujourd'hui ? Colossiens 1:13
_______________________________________________________________

6) Satan est aussi connu comme le "__________________________________"


2 Corinthiens 4:4.

7) Quelle action entreprend-t-il ? 2Corinthiens 4 :4


_______________________________________________________________

8) Est-ce que la crucifixion de Jésus est une victoire ou une défaite pour le
diable et son royaume de ténèbres ? Col.2 :15
________________________________________________________________
9) Quelle arme Jésus a-t-Il utilisée contre Satan? Matthieu 4:4,7,10
________________________________________________________________
___________________________________________________________________

13
10) Dieu est-Il l'auteur de la tentation? Jacques 1:13 ______________________

11) Quel est le sort final de Satan? Apoc. 20:10 et Matthieu 25:41
________________________________________________________________

12) Quelles sont les choses à faire pour être protégé du mal?
1 Pierre 5:8
________________________________________________________________

13) Quelles sont les deux grandes sources de puissance disponibles pour vaincre
la tentation ? Apocalypse 12:11
________________________________________________________________

14) En Jacques 4:7 deux conseils sont donnés pour être délivré du diable,
écrivez-les .
1) ______________________________________
2) ______________________________________

15) D'où vient la victoire ? 1 Corinthiens 15:57


________________________________________________________________

16) Qui a vaincu le monde et le diable ? 1 Jean 4:3,4


________________________________________________________________

17) Supposez que l'on pèche et que l'on écoute Satan, que doit-on faire ensuite ?
1 Jean 1: 9
________________________________________________________________

18) Est-ce que quelqu'un peut atteindre la perfection absolue dans cette vie? Et
Pourquoi ? 1 Jean 1:8, 10
________________________________________________________________

___________________________________________________________________

14
19) Qu'est-ce que Dieu nous a promis ? 1Corinthiens 10:13
________________________________________________________________

___________________________________________________________________

15
REMERCIEMENTS

Jocelyne Gobbe, document de participation au concours « Victoire et


Sanctification » basé sur un cours de Christian Grandmaire écrit pour BibleDoc.

___________________________________________________________________

16