Vous êtes sur la page 1sur 21

reconnaître à quelqu’un ce titre.

Ce
L’Autre qui n’existe titre lui a été reconnu par l’école qui
s’appelle École Européenne de
pas et ses Comités psychanalyse, et validé, répercuté dans
d’éthique l’école brésilienne de psychanalyse,
dans la mesure où notre invité exerce la
psychanalyse à San Salvador de Bahia
au Brésil. Mais dans la mesure où la
Éric Laurent et Jacques- sanction dont j’ai parlé concerne un
Alain Miller parcours, certes un parcours analytique
subjectif, je ne veux pas manquer de
dire un mot de son parcours vu de
Neuvième séance du séminaire l’extérieur. Donc un petit mot pour
(mercredi 29 janvier 1997) vous le présenter au passé.
Bernardino Horne, puisque c’est de
lui qu’il s’agit, est argentin, et sa
Nous avons aujourd’hui au formation comme analysant, comme
séminaire, un invité, avec lequel nous analyste, s’est déroulée à Buenos Aires,
allons parler de ce moment de à Londres et à Paris. À Buenos Aires,
l’expérience analytique, qui s’appelle, dans l’Association psychanalytique
depuis Lacan, la passe. Et bien que argentine, société composante de
cette invitation était convenue il y a un l’IPA, où il a été l’analysant d’un
an, avant que ne soit fixée et la analyste notoire, dont certains livres
modalité de ce séminaire et son titre, ça sont publiés en France, Angel Garma,
tombe bien. Ça tombe bien dans la et en contrôle avec un certain nombre
mesure où le moment qui s’appelle la de luminaires de l’époque. Ensuite il a
passe est précisément celui où est poursuivi par des contrôles à Londres,
supposé apparaître au sujet que l’Autre en particulier avec Donald Metzer, et
n’existe pas, où au moins, où un autre enfin il a poursuivi sa formation
rapport est supposé se nouer entre le comme analysant à Paris, et c’est à
sujet et l’inexistence de l’Autre. partir de là qu’il a demandé, comme on
Puisque cet invité ne vous est pas, pour dit, à faire la passe.
la plupart, connu, je vais vous le J’ajouterai une petite information
présenter brièvement, tout d’abord pour vous expliquer pourquoi ce
vous le présenter au présent, par ce collègue argentin est aujourd’hui un
qu’il est aujourd’hui. analyste à Bahia. Vous devez vous
Au présent, c’est ce qui s’appelle souvenir qu’au début des années
dans l’institution analytique, soixante-dix l’Argentine a connu une
d’orientation lacanienne, un A.E, un dictature militaire et comme notre
analyste de l’École. Ce qui veut dire collègue était à l’époque engagé dans
que son expérience dans l’analyse, des activités considérées comme
comme analysant, a reçue une sanction subversives de l’ordre social, et qui
collective, émanant de l’institution, d’ailleurs l’étaient, il faut bien le dire,
émanante d’une commission déléguée il s’est trouvé contraint de s’exiler et
de cette institution qui a le pouvoir de c’est ainsi qu’il s’est retrouvé à cette

149
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 150

date au Brésil et qu’il y a pris racines et quand même nécessaire, bien qu’il y ait
qu’il y est resté depuis lors. en effet ici beaucoup de lecteurs de
Il faut bien dire que, puisque nous Lacan. Et puis aussi l’extrême
sommes à parler cette année du précision de ses références. Vous
symptôme social, la dictature a été - verrez qu’il lit, et qu’il cite, il cite
mettons ça au passé- un symptôme certainement beaucoup plus que nous
social latino-américain, et qui a marqué ne le faisons, les collègues du Champ
l’histoire, le destin de notre collègue. freudien, et qu’il a une connaissance de
Alors je pense que vous..., j’ai le cette littérature, la nôtre, précise et
texte de son intervention, je pense que voilà quelque chose où nous pourrions
vous l’écouterez facilement, pour une en prendre de la graine.
part, dans la mesure où il fait partie de J’ajouterai encore que, concernant la
la même communauté de discours que passe, la question a été posée, je vais
ceux qui font ce séminaire cette année. dire un mot d’incitation, dans les
Il a le même vocabulaire, il a les termes de « fait ou fiction ? » La passe
mêmes références, et, bien qu’il vienne est-elle un fait ou une fiction ?
d’autres langues, et d’autres contrées, Certainement, elle est une fiction, pour
c’est la même communauté, autant qu’on appelle fiction ce qui
transnationale. existe parce qu’on parle. Toute la
En même temps vous aurez peut-être psychanalyse, à cet égard, peut être
un petit peu de difficulté, ça vous rangée dans le registre de la fiction, et
forcera à tendre l’oreille, des difficultés pourtant, et disons plutôt en
de langue parce que le français n’est conséquence, la référence au réel de
pas sa langue maternelle, il fait donc un l’expérience est nécessaire et elle est
effort spécial pour communiquer en d’ailleurs constante chez Lacan et on
français, et aussi peut-être des s’aperçoit à partir de Lacan qu’elle est
difficultés de style, dans la mesure où il constante chez Freud. Et bien à cet
use parfois d’un style évocateur et égard je crois qu’on peut dire que
elliptique, qui lui est propre, par Bernardino Horne expose, présente, un
exemple son intervention s’appelle certain réalisme de la passe, que c’est
Cette ombre épaisse. Il n’en dit pas sur le réalisme de la passe qu’il met
plus. C’est parce qu’il pense que tout l’accent. Son intervention va en
ceux qui sont ici savent tout de suite quelque sorte de l’ombre initiale,
d’où provient cette expression, c’est-à- référence à Lacan, à l’éclair du
dire qu’il nous fait beaucoup de crédit, moment de la passe et le cœur de son
de loin. Moi j’aurais à dire « L’ombre exposé est un essai pour caractériser,
épaisse » ici, j’éprouverais le besoin de analyser, décomposer la chute de
renvoyer à la page 24 de Scilicet l’objet à la fin de l’expérience
numéro 1, où Lacan évoque « cette analytique.
ombre épaisse qui recouvre, je cite Et il fait beaucoup de précisions,
approximativement, qui recouvre le schémas à l’appui et en trois moments.
rapport du psychanalysant au J’ajouterai que son point de départ,
psychanalyste ». Donc là nous avons comme vous l’entendrez, c’est, chez
une ellipse, voilà j’ai déjà éclairci la Freud, le point de vue dit économique,
référence, parce que je crois que c’est c’est-à-dire qu’il oppose le quantitatif
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 151

libidinal au registre, à la dimension lui donner la place qu’il mérite dans la


sémantique, et que, dans le cas de ce théorie.
réalisme de la passe, Bernardino Horne J’ai repris le thème à partir de
donne une grande place au concept de considérations que Freud fait dans
fixation, et caractérise comme un L’interprétation des rêves sur les
plaisir dans l’inertie statique, enfin mécanismes de condensation. Dans le
vous l’entendrez, et il propose une travail que j’ai présenté à Buenos
distinction, je le souligne parce qu’il le Aires, qui s’appelait « La voie de la
fait rapidement, entre le statut mobile perplexité », je faisais remarquer que la
et le statut immobile de la jouissance. première interprétation de l’analyste
Enfin il propose, il saisit, quelque consistait à signaler un élément d’un
chose qu’il appelle la deuxième rêve comme une condensation. Cela
rencontre avec la chose freudienne, la implique de signaler un amalgame de
deuxième rencontre avec Das Ding, et jouissance et une convergence de sens.
il semble que, peut-être je n’ai pas tout Cela veut dire aussi ouvrir une
lu, il me semble que c’est vraiment divergence qui contient le nœud de
quelque chose qui lui est propre, de non-sens. Il s’agit d’un élément de
caractériser ainsi par ce biais la fin de fixation de jouissance qui bloque et
l’analyse. freine le désir, lorsqu’il interdit la
Donc je l’invite maintenant, s’il veut métonymie et dénonce aussi la
bien, à prendre place à cette tribune et jouissance en tant que plaisir dans
à nous délivrer son intervention. l’inertie, nirvana.
Je vous rappelle que le célèbre mot
Bernardino Horne : d’esprit famillionnaire, est une
Je dois dire que ça me fait très plaisir condensation de familier et
d’être ici parmi vous. Je remercie millionnaire. Il y a dans l’intention de
Jacques-Alain Miller et Éric Laurent, travailler le point de vue quantitatif le
de me donner l’occasion de vous parler danger de tomber dans un modèle du
de quelques unes des conséquences de genre hydraulique à la manière dont
la passe, et de me permettre de le faire l’Esquisse était compris auparavant.
de cette place où se définit, s’articule, Cette « ombre épaisse » ? Freud a
l’orientation lacanienne du Champ toujours soutenu l’idée d’un appareil
freudien, orientation qu’emprunte de qui protège des excitations, le pare-
façon marquante, mon point de vue. excitation chargé fondamentalement de
Je vous présenterai quelques protéger le sujet de la quantité
réflexions concernant la question du excessive, d’écarter, d’éloigner les
quantitatif à la fin de l’analyse. De excitations extérieures, toujours fortes
l’Esquisse jusqu’à Analyse finie et et imprévues, et de délivrer les
infinie, le point de vue économique excitations intérieures qui se
constitue un des axes de la réflexion caractérisent d’être minimales,
poursuivie par Freud. Cependant, dans constantes et procédant par sommation.
son testament, comme Lacan appelle L’appareil de langage et les
ses derniers textes, Freud regrette de ne mécanismes de défense seront ceux qui
pas l’avoir suffisamment travaillé pour tâcheront d’ouvrir le sentier des
chemins de dérivation des pulsions.
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 152

L’ombre épaisse est le voile dernier qui avec le mythe familial : ils ont tous un
protège le sujet de la terrible vision grand pénis. Il a choisi ainsi, dans ses
d’horreur. Cette ombre épaisse est ce associations, la voie du fantasme
qui couvre et occulte le moment où comme défense, en mettant à part la
l’analysant devient un analyste. La voie de la castration. On peut
passe est le nom que Lacan donne à cet également voir dans cet exemple ce
instant où le nouage est illuminé qu’est une fixation : toujours, face à
comme par un éclair et où l’on peut cette alternative, il y a un enchaînement
apercevoir les trait, les traces, les lieux, de signifiants dans le même sens. La
les images dans l’ombre, Philippe La fixation peut renfermer un circuit de
Sagna a traité cette question du point signifiants complexe, dit Jacques-Alain
de vue de la lumière noire. Miller dans son cours.
Je veux soutenir l’idée que la passe La jouissance fantasmatique est un
implique une deuxième rencontre avec des chemins que l’on doit parcourir
la chose, avec la possibilité consécutive dans l’analyse. Freud, Analyse finie et
de libérer les fixations de jouissance et infinie, affirme que « malgré
d’ouvrir ainsi l’accès à de nouveaux l’impossibilité d’une cure totale, il y a
circuits de savoir. toujours un reste, la psychanalyse
La traversée du fantasme, la passe permet d’affecter l’être dans la mesure
dans ce moment clinique, est donc un où elle peut avoir une influence sur la
moment d’ouverture de vrai savoir. Le force de la pulsion ». Je vous rappelle
sujet, à partir de ce moment là, a un que Freud considère trois facteurs
savoir sur sa jouissance et sur son comme étant prépondérants dans les
fantasme comme défense modifications que peut produire le
fondamentale. Ce savoir, nous traitement analytique.
l’écrivons sujet équivalent à petit a. Le fait de trauma, la force de la
sujet  a pulsion et les modifications du sujet.
Parmi ces trois facteurs, le facteur
Dès lors qu’il n’y a plus de sujet du
économique est, pour Freud, le plus
discours analytique il y a
important. L’analyse affecte l’être à
présentification de l’être, et nous
travers deux types de facteurs et tous
écrivons petit a sur moins phi.
les deux corrigent le facteur quantitatif.
L’un deux consiste à faire en sorte que
la jouissance fantasmatique s’intègre,
Pour traverser le fantasme il faut une fasse partie ou s’articule aux tendances
analyse des idéaux auxquels le sujet de l’être et ne reste pas comme une
s’est identifié. Pour cela, est nécessaire forme de satisfaction indépendante,
un travail de construction et intégrée dans l’être la jouissance
reconstruction fantasmatique. autiste articulée à la fantasmatique
Un exemple clinique récent. Un sujet masturbatoire. Freud, dans le
fait un rêve. Ce rêve le fait parler de la symposium sur la masturbation et
crainte du père. Dans le rêve, il y a son Jacques-Alain Miller dans son Cours
image avec son petit pénis rétréci, mais du Symptôme au fantasme s’occupent
le sujet ne prend ce chemin possible de cette question.
que par l’association à son contraire,
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 153

Le travail sur la construction donc l’opération proprement dite de la


fantasmatique ouvre une période thérapie analytique. »
difficile en analyse. Le chemin jusqu’à Selon Freud, il est donc tout à fait
la passe est un chemin où le silence, le possible de toucher à la jouissance du
transfert négatif et la difficulté refoulement originaire. Il dit « la seule
associative prédominent. C’est une chose correcte c’est l’antithèse entre le
période où la tendance à l‘acting out processus primaire et le processus
apparaît comme l’une des formes qu’a secondaire ». Nous pouvons lire cela
le sujet d’éviter la proximité du savoir en comprenant qu’il s’agit de faire
sur la castration. L’analyste, dans ces passer de la libido fixe, la libido liée, à
conditions, se maintient seulement la libido mobile. La jouissance de la
dans le désir de l’analyste et nous libido mobile est une toute autre
pouvons caractériser comme jouissance que celle de la libido fixe.
l’interprétation que l’analyste en fait, La libido fixée implique une statique
de ces manifestations, des qui révèle la prédominance de la
manifestations du désir de l’analyste, pulsion de mort. L’expérience
qui sont à mon avis l’enthousiasme, le d’approximation de ce point d’inertie
silence de l’analyste et la coupure de la totale produit de l’horreur. La tendance
séance. à s’éloigner est vitale. La notion de
Revenons à Analyse finie et infinie. fixation dérive de l’idée de facilitation
Après avoir rappelé que le premier de l’Esquisse, de laquelle Lacan dira
schéma est celui de réorganiser, et « qu’elle est le contraire d’une
d’articuler à nouveau la jouissance facilitation puisqu’elle signifie déjà un
fantasmatique, Freud nous dit que la enchaînement fixe d’un signifiant dans
rémission du refoulement originaire est la chaîne ».
le deuxième et le plus important des Dans la mobilité libidinale où Éros
schémas. prédomine, le signifiant ressemble,
Il dit, je prends un exemple, évoque, associe et ouvre des voies de
« l’analyse produit un état qui ne surgit savoir face à des enchainements fixes.
jamais spontanément. Cet état Cette liberté signifiante produit une
constitue la différence essentielle entre joie, une joie symbolique, joie de
quelqu’un qui a été analysé et connaître sa propre logique et qui va
quelqu’un qui ne l’a pas été. Il ne faut au-delà de l’interdiction de savoir.
pas oublier la base de cette Lorsque je dis liberté je veux dire qu’il
revendication, poursuit Freud. Tous les y a changement de voie de libération de
refoulements s’effectuent dans la jouissance dans le sens d’une
première enfance. Ce sont des mesures ouverture, d’une multiplication de
de défense primitive. L’analyse permet discours possible.
d’envisager une révision de ces anciens Comment suivre Freud dans son idée
refoulements, de cette manière, dit de réviser le refoulement originaire. Il
Freud, la correction après coup du implique un signifiant réel, une marque
processus du refoulement originaire, de jouissance qui définit le travail
laquelle met fin à la puissance d’interprétation de l’inconscient à
excessive du facteur quantitatif, serait travers des enchaînements signifiants
fixes. Cela implique la fixation de la
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 154

libido fixierung, dont la pulsion de Ce S1 qui tombe, permet la chute, de


mort se satisfait. Pierre-Gilles Guéguen l’objet petit a, c’est-à-dire
dans Options lacaniennes de mars 94 l’illumination du rien que l’objet a
dit : « Le symptôme est le nom que recouvrait. Ça c’est l’éclair.
Lacan donne à la fixation ». Dans le Lacan, dans la conférence au MIT du
refoulement primaire s’opère une non 2 Décembre 75 aux États-Unis, dit :
inscription pleine de signifiants. Le « Symptôme et inconscient, vis sans
signifiant refoulé est un signifiant fin, ronde. Et on n’arrive jamais à ce
marque, reste de jouissance, un que tout soit défoulé, Urverdrängung :
signifiant qui n’existe pas dans la il y a un trou. C’est parce qu’il y a un
béance du grand Autre barré, mais qui nœud et quelque de réel reste dans le
a sa place. La jouissance, le quantum fond ».
d’affects, dit Freud, ne subit pas de La chute de l’objet. On peut
refoulement. Il s’agit d’éléments de comprendre la chute de l’objet en trois
dérive. L’élément de jouissance dérive temps. Premièrement, le moment de
comme une constante produisant le l’éclair, la deuxième rencontre avec
retour du refoulement dans le discours das Ding. Deuxièmement le nom de
analytique. J’écris cela comme ça. lettre, un signifiant nouveau, le
Réel, petit a, S1. signifiant de la passe. Troisièmement la
R (a) S1 déduction logique, le vrai savoir.
Le moment de l’éclair illumine
Et j’ajoute une citation de Scilicet, de l’objet dans son caractère de
Radiophonie : « La métonymie fait satisfaction pulsionnelle. C’est un objet
passer la jouissance à l’inconscient ». de signe positif malgré que ce soit un
Il devient aussi évident que la voie reste. Il illumine la vérité dans sa
de l’inverse telle que l’appelle Jacques- chute, déchirant l’écran fantasmatique.
Alain Miller, c’est une clinique du réel Il se produit alors la révélation d’un
qui va des signifiants idéaux à l’objet savoir de structure qu’implique une
petit a et au réel. Seulement cette logique nouvelle. C’est un savoir que
marche jusqu’au cœur du fantasme où nous écrivons je l’avais dit « sujet
règne le silence pulsionnel implique équivalent petit a ».
une logique et justifie chez l’analysant, La rencontre avec das Ding a lieu à
la discipline de consentement au vrai. la fin de l’analyse. Elle se fait dans le
La révélation d’un savoir, c’est le seul temps réel ou plus et moins (+ et -)
accès possible à l’Urverdrängt. Dans la sont présent à la fois. On peut écrire...
voie de l’envers, il y a la chute d’un
signifiant idéal.

R (a) S1 R (a) S1

R
a a S1
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 155

advient comme monde et la chose


(-) advient comme chose », voilà l’éclair.
Je peux vous montrer le schéma que
ça veut dire que c’est dans le même j’ai fait en pensant à l’article d’Éric
moment, de l’éclair, de la révélation de Laurent et à partir de l’esquisse que fait
savoir, que se présente petit a comme Lacan dans le chapitre 8 du séminaire
objet de signe positif, la plénitude, la Encore, « Savoir et Vérité » que
joie, la vie et en même temps moins phi Jacques-Alain Miller a eu l’occasion de
(-) comme manque de plénitude, la travailler dans son cours sur la nature
mort subite. du semblant.
La mort subite, ce que le cas articule (Bernardino Horne écrivant au
avec le sentiment de l’horreur. Le tableau l’un de ses trois schémas (à
fantasme fondamental, dans son partir du schéma dans Encore page
caractère de défense, a une tonalité 83); Jacques-Alain Miller se déplaçant
maniaque, si vous me permettez de aussi pour écrire l’un des schémas,
définir la défense maniaque comme bientôt rejoint par Éric Laurent,
une dénégation de la vérité. Pour non écrivant lui aussi l’un des trois

vouloir savoir le vrai, l’occulter de soi- schémas.)


même et des autres, je reprend l’idée de (rire général).
Pierre Naveau, le fantasme ment.
Freud, dans Deuil et Mélancolie, Le premier c’est le schéma dans
nous rappelle que dans la mélancolie le Encore, vous le connaissez bien sûr...
sujet a accès à une vérité insupportable donc le premier schéma, c’est de
et se demande pourquoi il doit tomber Lacan, le deuxième, c’est disons
malade pour savoir des vérités qui sont pendant la passe, c’est le monde, c’est
si évidentes. A travers l’analyse, le encadré par ces deux lignes, et la chose
savoir de l’éclair illumine ces vérités et c’est tout ça, et après la passe, on peut
conduit le sujet non pas à la mélancolie dire la chose est inclue dans cette petite
mais au gai savoir. Le savoir sur la forme, moins phi et le monde, c’est le
castration, ainsi on pourrait dire « la reste.
castration est la joie des hommes ». Donc je vais parler du premier temps
Éric Laurent dans son article de La de la chute de l’objet.
Lettre Mensuelle 149 verse un affect Le deuxième moment, le deuxième
nouveau, se reporte à l’enthousiasme temps, c’est celui de nommer l’être. Le
qui se détache de ce plus de savoir signifiant de la passe, comme l’appelle
qu’implique la passe. Il dit « le monde Jacques-Alain Miller, nomme l’objet
de telle manière que le nom donné
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 156

inclus et rend évident la castration et seulement proposer un signifiant


dans ce sens, c’est comme un mot nouveau, mais un nouveau rapport au
d’esprit, il inclut aussi un autre sens signifiant. » L’enthousiasme, c’est un
sexuel qui relance le sexuel dans l’être. affect qui se présente dans ce nouveau
Ce qui fait passer du drame d’Hamlet rapport. Le signifiant de la passe est le
au gai savoir. nom propre de la castration de l’être, ce
A Buenos Aires, Miquel Bassols qui est en fait un mot d’esprit, parce
dans son travail intitulé que c’est comme nommer le rien.
« L’interprétation comme La castration présente, par son
malentendu » l’a appelé le signifiant de absence dans l’éclair, se fait présente
la jouissance en ajoutant qu’il s’agit dans le nom et cela permet la déduction
d’une interprétation hors du grand logique de son existence. Le signifiant
Autre. Une manière de comprendre de la passe est un signifiant qui ne
cela, ce que..., pas le sujet qui nomme, choit comme idéal que lorsqu’il
il n’y a plus de sujet analytique, il n’y a s’installe à partir du signe positif de
plus de grand Autre. On peut dire aussi jouissance, reste de la rencontre avec
que l’être nomme un élément hors du das Ding. Son apparition produit un
grand Autre, qui n’a d’autre effet comique, de mot d’esprit, avec
consistance que celle d’une fiction une libération de la quantité sous la
purement logique. Il s’agit des forme d’en rire.
éléments qui habitent la béance du La révélation de l’inconscient
grand Autre barré. produit le rire, il y a passage de la
Il s’agit de donner un nom au tragédie, avec prédominance de la
signifiant réel, la marque de la pulsion de mort, à la comédie. Ce qui
rencontre avec das Ding. Je fais est possible par l’introduction de moins
référence à RSI cours du 21 janvier 75. phi (-) dans le nom de l’être.
Le nom du nouvel être, non les restes On peut écrire, après le nom, petit a
symptomatiques, ce qui reste comme sur moins phi (-) et avant le nom petit
symptôme. La jouissance qu’il est, sa a. Les changements de jouissance vont
condition d’objet. La jouissance de donc d’un être avec un symptôme, un
l’être est marquée par le signifiant être hyper investi, un être plus plus (+
Urverdrängung. +) à un être plus moins (+ -).
Il n’y a pas d’accès au signifiant
refoulé, il n’existe pas, il y a une
révélation de savoir. Cette marque est a
la cause ultime du désir de savoir. Là a
où il y avait jouissance masochiste, il y (-)
a cause du désir de savoir et une
nouvelle jouissance, à partir de Le symptôme, à la fin, c’est l’être lui
possibilité de savoir qui a une allure de même. Chez l’analyste, l’enthousiasme
signifiant nouveau. prend la partie positive. Le désir de
Éric Laurent écrit sur cet affect que savoir s’articule, est causé par le
Lacan ne nomme pas et affirme : manque.
« Dire que l’expérience analytique Ainsi être analyste est un pas vers
culmine dans un éclair, c’est non au-delà de la place clinique. On peut
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 157

écrire petit a sur moins phi, et, à côté la rencontre avec das Ding, la passe
de a, l’enthousiasme, ou nouvelle peut en faire un noeud différent. Dans
forme de jouissance, et, à côté de la deuxième rencontre avec das Ding il
moins phi, le désir de savoir. Être de y a un rattachement au niveau de
savoir nous dit Lacan dans la l’expérience avec la dimension du
proposition. savoir. Le résultat, c’est un savoir sur
la jouissance, sur la satisfaction et le
manque, sur la présence et l’absence et
sur la création de sens à partir du non-
sens, à travers la force de l’une,
l’ombre, signe de ce qui était et qui n’y
Le troisième temps, c’est la est plus.
déduction logique. La rencontre avec Je voudrai terminer par deux petites
l’objet dans son versant positif se fait dernières choses. La première,
aussi présent le versant négatif, le concerne ce que l’on pourrait appeler la
manque. Isabelle Morin, dans son passe de Freud. L’autre est la strophe
travail « Le désir du psychanalyste d’un poème de Fernando Pesoa, dans la
dans la passe », c’est un travail qui m’a langue portugaise. Le rêve de
fait réfléchir beaucoup, qui est dans la « l’injection à Irma », inaugure
revue de La Cause freudienne numéro réellement une nouvelle dimension du
27, « la passe fait irruption ? », dit que sujet, la dimension du vrai savoir. La
dans le moment de la traversée du lecture que fait Lacan dans le livre II
fantasme, il s’agit de l’objet dans son du Séminaire est surprenante. Il dit que
versant pulsionnel indépendant d’une Freud arrive au réel dernier, à l’objet
autre rencontre corrélative mais essentiel, quelque chose face à laquelle
distincte. les mots s’arrêtent et toutes les
C’est la rencontre avec l’objet catégories échouent. L’objet d’angoisse
comme place vide. Lacan dans son par excellence. Lacan dit que ça
Séminaire XI, dit : « Ce second temps produit chez lui de l’admiration. Freud
est la rencontre avec l’objet comme a eu du courage, il ne se réveille pas
place vide », cet objet qui n’est qu’en quand lui apparaît le réel déshabillé. Le
fait que la présence d’un creux, d’un lendemain du rêve, dans le prochain
vide, occupable par n’importe quel chapitre, Freud nous dit, je cite
objet et que nous ne connaissons que « Quand on a suivi un étroit sentier et
sous la forme d’objet perdu, petit a. que l’on arrive brusquement sur une
C’est ce que Lacan appelle l’objet hauteur d’où l‘on découvre dans divers
cause du désir, c’est-à-dire un désir directions des perspectives très vastes,
causé par le manque. on s’arrête et on se demande de quel
Dans la rencontre avec das Ding côté on se tournera d’abord. C’est le
s’établit un premier nœud entre la sentiment que nous éprouvons après
structure de l’appareil signifiant et la avoir surmonté notre première
pulsion. Face à la castration, la fixation interprétation des rêves. Nous nous
prédomine. Ce que dit Freud et aussi trouvons dans la pleine lumière d’une
Lacan avec la passe, c’est que le nœud découverte soudaine. »
de la structure RSI/symptôme, issue de
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 158

La castration, je voudrais vous lire la temps accompagné par une idée, qu’on
première strophe d’un poème de nomme la chose. Et le schéma déplié
Fernando Pesoa appelé Abdication. Il comme ça, avec le sens que ça a de le
dit : mettre à plat ainsi, les trois à côté l’un
de l’autre, me faisait associer sur cette
(poème lu en portugais) image, qu’avait donnée une fois
47.17 Jacques-Alain Miller de la fin de
l’analyse en reprenant les
Merci beaucoup. Ambassadeurs de Holbein, ce tableau
(Applaudissements) que Lacan présente dans le Séminaire
XI, et qu’il y a dans l’analyse quelque
Jacques-Alain Miller : chose comme l’expérience que l’on
Je remercie Bernardino Horne, je fait, à regarder les Ambassadeurs, en
vais traduire le poème, peut-être ? sortant de la pièce, la chose qui n’a pas
« Prends-moi, oh ! nuit éternelle dans de nom se nomme, le petit vase à
tes bras, et appelle-moi ton fils, je suis l’intérieur là, de ces trois axes de
un Roi qui volontairement abandonne coordonnées, l’Autre, la jouissance
mon trône de songe, de rêve et de phallique et l’objet a, la chose que ça
fatigue. » serre trouve une représentation, dans le
tableau des Ambassadeurs, ça trouve la
forme d’une tête de mort, ça se nomme
Éric Laurent :
comme cela, vanité.
La fin de la conférence de
Vanité qui est un nom, la tête de
Bernardino Horne, sur ce poème,
mort et la vanité c’est un des noms de
résonne, consonne bien, avec le projet
la Vérité, dans la perspective dans
de séminaire de cette année, dans ce
laquelle peint Holbein. Ça n’est pas
mouvement de désacralisation, de
une perspective où l’Autre n’existe pas
laisser le trône, qui donne l’idée d’une
mais c’est un des noms par lequel on
sorte de fin bien qu’il y ait l’éternité de
peut saisir, on peut saisir sa présence.
la nuit, qui consiste à sa façon, il y a un
Et le chemin que vous décrivez de
mouvement de laïcisation de
façon parlante, c’est ce moment où le
l’existence du sujet, qui abandonne
sujet a le sentiment de saisir une
l’aspect de ces symboles tournant
poignée de vérités, et cette poignée de
autour du trône. Et ça correspond à ce
vérités, au lieu de les serrer dans sa
mouvement, à ce chemin, décrit dans
main, ce qui serait vraiment les avoir
votre conférence, ce chemin qui mène
pour soi, en faire la vieille métaphore
à des retrouvailles, ou une trouvaille de
du concept, je prends ça dans ma main,
l’objet perdu, dans une immanence,
ça se serre dans les axes et une des
dans un mouvement où il cesse, cela
façons de commenter la pure
cesse, de se placer comme
consistance logique qui s’attrape, c’est
transcendance, domination, ou une
au moins de dire que ça se serre, ce
question de la jouissance, énigmatique,
n’est pas moi qui serre ça, moi, je ne
et qui finit par céder son mystère.
suis plus là vraiment, simplement, ça
Je partirai pour les remarques que je
s’expérimente, ce qui est aussi dans le
vais faire sur votre conférence du
registre que Lacan dégageait dans
schéma que vous avez présenté en trois
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 159

« Les modalités d’expérience de la Alors vous aviez cité en effet des


jouissance » dans son séminaire articles où je commentais la métaphore
Encore. Quelque chose qui de l’éclair, Lacan en rend compte dans
s’expérimente mais qu’on ne peut le livre, le séminaire commun, puisque
arriver à écrire que sur un mode de c’est entre Finks (à vérifier) et
consistance. Heidegger sur Héraclite, où, c’est très
Le point suivant que je voulais amusant de voir le point de départ de
aborder, c’est que dans cette ligne, Finks qui ne convient pas tellement à
cette présentation de l’objet, du réel en Heidegger, et qui jusqu’à la fin lui dit
jeu dans la passe, dans la version des « Vous pensez vraiment qu’il fallait
faits réaliste présentée de cette partir du feu » et qui le ramène vers
expérience cruciale, ça interroge l’éclair où le statut non pas du Un, en
vraiment de façon décisive un point qui dehors d’un Un transcendant, d’un Un
a été abordé dans le séminaire cette ailleurs, mais d’un Un qui se manifeste
année, les modalités du réel. Il y a le dans le monde, qui intervient dans le
réel scientifique, certes et il y a aussi monde, et c’est pour cela que je vois,
une expérience qui n’est pas le sens, dans votre perspective, comment après
quelque chose qui se serre entre ces tout la façon dont vous présentez le
trois axes de coordonnées, qui désigne schéma de cette lecture, comme en
un point, vous dites que c’est le noeud effet dans le monde est ramené l’objet
du non-sens, c’est en tout cas ce qui qui menace ou qui menaçait de venir
permet, de la façon la plus étroite ou la simplement en opposition ou qui se
plus sûre qu’on puisse approcher, de présentait comme inaccessible, pure
remettre l’objet perdu, cette dimension, transcendance, non pas la
cette forme là, ce contenant, qui est transcendance de l’idéal mais la
plus une forme qu’un contenant, de la transcendance de jouissance qui
remettre, non pas à l’intérieur, toujours apparaît dans une dimension
puisqu’il n’est que serré, mais en tout de surprise, ou de surprise à l’occasion
cas de le remettre comme bord de tout ravageante, avant une analyse. Là au
ce qui peut se dire. Et il est non pas contraire elle apparaît dans ce monde
bord en tant qu’un sens inclus mais même, il y a toujours le fait que quoi
plutôt ce qui fait que tous les autres qu’elle soit serrée dans les différents
sens que l’on va donner et bien cernent axes dans lesquels elle est prise,
ce qui est réduit au maximum comme néanmoins on n’arrive pas à la réduire,
point de non-sens. il y a toujours le refoulé originaire,
Alors de même dans le tableau des comme dit Lacan, il y a toujours un
Ambassadeurs on aurait « vanité, rien point qui reste inattrapable mais il se
n’a de sens, la vérité c’est la présence retrouve attrapé par un biais bien que
de la mort, en tant qu’elle est rachetée l’on ne puisse pas refermer sa main
par le lieu qui regarde », là c’est il y a dessus.
le phénomène une fois réduit tous les Alors, il y aurait d’autres points que
phénomènes de sens à un point de non- j’ai trouvés très intéressants dans votre
sens, et qui va ordonner en effet exposé et la façon dont vous même
l’ensemble mais il a été saisi, il a été sans doute vous relisez certains points
ramené dans l’immanence. du kleinisme, de votre rencontre, à
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 160

l’occasion avec Meltzer ou comment discours, donc les lettres de Lacan


vous revisez ça, d’opposer non pas ce circulent dans cette combinatoire pour
qui facilement circule comme former différents discours
dialectique du contenant et du contenu,
vous faites valoir qu’il s’agit bien
plutôt du vide et de l’objet quelconque
et qu’on peut ainsi relire toute une série - mais chaque discours par lui-même,
de dialectique intéressante d’ailleurs, c’est statique, c’est en place comme
chez les auteurs kleiniens mais à partir structure invariante, celle-ci, structure
de notre perspective; ça ordonne disons invariante de l’expérience analytique,
beaucoup de choses qui paraissent qui fixe la position de l’analyste et de
d’une topologie naïve entre contenant l’analysant. Et il y a un certain « c’est
et contenu, et là la forme que vous ainsi voilà à quelle place est l’analyste,
présentez, enfin une naissance d’une voilà à quelle place est l’analysant,
perceptive passionnante. voilà ce qui supporte ces places » et
Deuxième point cette façon aussi puis ça ne bouge pas, c’est la structure
dont vous interprétez la défense de l’expérience.
maniaque, à partir du savoir, du rapport Ce que ça laisse ouvert, c’est
au savoir, dans la..., ça m’a fait relire la comment on passe de la position de
page de Télévision où Lacan présente, l’analysant à la position de l’analyste,
ça dans une perspective, dans laquelle rien dans ce schéma ne détaille
je ne l’avais pas lu jusque là, et c’est en précisément le passage. Ici c’est sur ce
effet très convaincant. Voilà les schéma, jusqu’à la fin des temps
quelques points d’abord dans lesquels l’analysant est l’analysant, l’analyste
votre lecture nous stimule à relire et à est l’analyste ; ça n’est pas fait pour
reprendre les différents éléments que rendre compte du passage, c’est fait
vous avez présentés. pour rendre compte de la structure.
Il y a tout de même des éléments
Jacques-Alain Miller :
mobiles puisque c’est supposé
Oui, nous soumettons la conférence
expliciter que l’analyse comporte la
de Monsieur Horne à un commentaire,
production, et donc la chute du
à une lecture auquel nous échappons
signifiant maître ou éventuellement le
nous-mêmes quand nous blablatons
S1 du signifiant maître, ou
aussi. Il faut constater que nous
éventuellement de l’essaim de
sommes plus précis et plus vigilant
signifiants maîtres, d’une multiplicité
avec vous que nous le sommes avec
de signifiants maîtres.
nous-mêmes.
C’est l’élément principal du
Moi ce qui me frappe, deux choses,
mouvement qu’il y a ici, mais encore
c’est l’effort de logique que représente
une fois, ce schéma n’explicite en rien
votre texte. En effet, si on pense au
comment de cette chute, conçue
schéma que Lacan a pu donner, c’est
comme multiple, ou conçue comme
très simple, le schéma que Lacan a pu
une, on passerait à la transformation de
donner du discours analytique, ce
l’analysant en analyste. Il y a d’autres,
schéma bien qu’il soit lui-même pris
ne prenons que ce schéma, ce schéma
dans une combinatoire, avec les autres
n’est pas en lui-même en tout cas, apte
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 161

à rendre compte de cette l’expérience subjective et le scylla de


transformation, et donc et c’est aussi ce l’universalisation, et je trouve que vous
qui laisse une certaine ombre. Votre négociez cette difficulté d’une façon
effort s’inscrit là, comment avec des très précieuse, très nuancée dans cet
termes voisins, rendre compte, quel exposé.
schématisme, quelle conceptualisation D’une certaine façon vous vous
inventer pour rendre compte, à partir inscrivez dans la béance que Lacan a
de la structure du discours analytique, laissée. C’est-à-dire qu’il y a un certain
du passage, que Lacan en tout cas a nombre de précisions que Lacan n’a
formulé, pensé, de l’analysant à pas données. Il a parlé du style
l’analyste. Donc je vois un effort de maniaco-dépressif qui connote ce
logique pour schématiser une passage, mais il n’est pas entré dans les
dimension dont il n’est pas si facile de détails. Et on pourra et on interprétera
rendre compte avec ce schéma dont on ce relatif silence de Lacan. Est-ce un
voit qu’il n’est pas fait pour ça. silence qui est dû au caractère
Le deuxième trait qui me frappe irrémédiablement disparate des
c’est, il y a bien sûr quelque chose de expériences, qui empêche
chiffré, dans votre exposé. J’ai eu le d’universaliser ? Ou est-ce dû à l’idée
bénéfice de vous entendre dans de ne pas créer une norme de la fin
d’autres lieux, parler aussi à partir de la d’analyse et c’est vrai que si Lacan
passe et d’en parler d’une façon très était entré dans les détails, on peut
personnelle entre guillements, c’est-à- penser qu’un certain effet de
dire parler de votre analyse et des suggestion aurait été dommageable
phénomènes qui pour vous ont entouré pour l’authenticité de l’expérience.
la conclusion de la cure et ici, comme En tout cas il a laissé une béance, et
il convenait d’ailleurs, dans cette c’est une béance féconde parce que, je
audience, vous êtes plus à distance de ne vais pas dire tous les AE, parce que
l’expérience entre guillemets je ne vais pas universaliser, mais parce
personnelle, c’est-à-dire que vous avez que ceux qui sont nommés Analystes
fait un effort d’universalisation, à partir de l’École, s’engouffrent, sont attirés
d’une expérience qui peut être narrée par cette béance, s’y installent et
d’une façon distincte, plus subjective. l’habitent avec leur discours.
Évidemment le passage de la D’ailleurs ils sont peut-être, je me
singularité de l’expérience à une permets de dire ça d’une façon
certaine universalisation, c’est un générale, c’est toujours risqué à dire,
passage très difficile, très difficile dans peut-être sont-ils même trop fascinés
quelle mesure ? Ou bien ça reste par cette béance, c’est-à-dire que peut-
marqué du singulier de l’expérience être il y a un mouvement qui conduit
d’un sujet ou bien si c’est trop les AE à parler électivement et même
universel ça devient une norme, c’est- presque exclusivement de ça. C’est vrai
à-dire voilà comme ça doit être. Et à ce que c’est ce qu’on leur demande, tout
moment là il y a d’autres sujets qui se le monde leur demande comment ça
lèvent et qui disent « pour moi ça n’a s’est passé et donc ils répondent à la
pas été comme ça » et donc vous demande et le risque c’est
cheminez entre le charybe de qu’évidemment, au fil des temps,
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 162

puisque maintenant il y a un certain vous êtes comme un coloriste, vous


nombre d’AE, ça continue d’être peignez d’une couleur très noire le réel
précieux mais il y a un certain nombre en question, le réel ultime en quelque
d’AE, évidemment comme la règle est sorte, pour mettre d’autant plus en
qu’ils soient AE pendant trois ans, il valeur l’effervescence et la gaieté et
n’y en y a jamais énormément mais donc la passe apparaît comme ça un
enfin ceux qui l’ont été gardent produit d’inversion, c’est comme si on
quelque chose de l’avoir été, passait d’un Soulages, puisque je
évidemment il y a... il pourrait y avoir parlais de couleurs, si on passait d’un
une tendance à se transformer en Soulages à un Basquiat, par exemple,
spécialistes de ce moment et après tout j’allais dire Watteau mais c’est
ils ont trois ans pour le faire et ça peut mélancolique Watteau, c’est
se comprendre mais il faudrait discuter nostalgique Watteau. Il y a une
pour savoir si ce qui est attendu de inversion de couleurs, on ne rit pas, on
l’AE d’une façon générale va au-delà prend très au sérieux quand vous parlez
du cernage de ce moment. Il y a une de joie symbolique et d’accès à de
fascination propre de cette béance qui nouveaux circuits de savoirs,
tend à transformer les AE en auparavant bloqués dans la routine de
spécialistes de la clinique de la fin la fixation. L’accent propre que vous
d’analyse. Vous parlez de beaucoup mettez c’est sur la mélancolie du réel,
d’autres choses, en particulier, puisque le caractère mélancolique de la
vous avez des responsabilités aussi définition du réel et au contraire la joie
institutionnelles, des responsabilités symbolique qui est un terme très
dans la hiérarchie de l’institution spinoziste et vous donnez des couleurs
analytique. propres, des couleurs qui sont à vous
Alors maintenant quel est le trait, je là, mais qui peuvent en même temps
vais vous dire, à partir de votre exposé, être saisies par tous, à ce que Lacan
qui me semble saillant, qui me semble appelle le caractère maniaco-dépressif
le centre d’attraction de votre discours, de la fin de l’analyse. Simplement vous
c’est ce que vous dites « du réel à ne le révélez pas comme une formule,
découvrir dans l’expérience », que vous en donnez, enfin on saisit là
vous caractérisez par, comme un point l’authenticité de ce dont il s’agit.
d’inertie totale, auquel vous assignez Alors je crois que le projecteur que
l’expression de mort subite, et vraiment vous mettez là-dessus vous permet de
le produit de l’horreur, et vous allez caractériser d’une façon que je n’ai pas
chercher, pour illustrer ce réel, vous entendue faire jusqu’à présent - mais je
allez chercher Deuil et mélancolie de ne lis pas tout et je n’entends pas tout -
Freud, c’est-à-dire la notion d’une de caractériser une étape spéciale de
vérité insupportable, vous donnez une l’analyse qui est en quelque sorte
dimension mélancolique du réel et il y l’étape vers la passe, disons vers
a beaucoup de passages qui donnent l’étape, ce qui apparaît dans votre
l’accent de cette mélancolie du réel. exposé comme l’étape de précipitation
Ça ne met que d’autant plus en relief, vers la passe et là vous l’avez décrite
et c’est aussi un trait de votre exposé, très précisément avec, de façon
l’inversion produite par la passe, et là énumérative, et là on voit votre
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 163

formation classique, théorique, parce qu’on suppose plus épais dans cette
que nous, souvent nous n’avons pas ce phase que dans le reste de l’analyse, et
style énumératif, on laisse ça de façon par la coupure de la séance. Donc vous
plus éclatée, alors que vous avez la donnez l’idée d’une sorte de
discipline de rassembler les éléments, concentration de la direction de la cure,
les descriptions, en les formalisant. sur ces trois éléments : l’enthousiasme,
Vous dites, ce que je résume en le silence et la coupure. Ça je ne sais
l’appelant l’étape de la précipitation pas si ça a été fait jusqu’à présent
vers la passe, de la précipitation vers la d’une façon aussi précise et aussi
fin, vous dites que ça se caractérise du focalisée.
côté de l’analysant par une prévalence Alors maintenant, je voudrais dire ce
du silence, par le transfert négatif, par que m’inspirent vos trois moments de
la difficulté associative et par une la chute de l’objet, ces trois moments
tendance à l’acting out. Vous donnez que vous essayez de distinguer, qui
quatre traits qui vous paraissent compléteraient, le schéma de Lacan si
caractériser l’approche de ce point je prends comme base le schéma du
d’inertie totale et ce point discours analytique. Vous distinguez
mélancolique du sujet. Et donc là on trois temps, premièrement la chute du
pourrait discuter, est-ce que c’est pour signifiant maître, ça c’est le plus près
tous, parce que le transfert négatif il y a du schéma initial de Lacan, vous y
des sujets qui sont dans le transfert ajoutez, concernant petit a, sa mise en
négatif absolument du début jusqu’à la tension avec S1 et sa chute également,
fin, enfin certains, dont le mode de se donc une seconde chute, et
rapporter à l’Autre est d’emblée la troisièmement concernant le réel, une
dépréciation, etc., on peut discuter, illumination du rien.
certains dont par exemple le silence est C’est peut-être là son caractère
le mode d’énonciation privilégié depuis héroïque... Alors il y a certainement
le départ, peut-être dans cette phase une logique à procéder comme vous le
justement ça s’inverse, donc là, on peut faites. Peut-être il faut quand même
discuter, en même temps y a une compléter par ce que vous expliquez
authenticité dans la description qui me après avoir fait ce schéma, à savoir que
parait indiscutable. dans ce moment de chute de l’objet le
Encore plus frappant, la façon dont signifiant est bien en question, puisque
vous saisissez la direction de la cure vous dites c’est là que s’inscrit le
pendant cette étape. Vous dites, avec signifiant de la passe. C’est-à-dire en
prudence, « c’est l’interprétation que même temps que chute ou après que
l’analysant fait du désir de l’analyste chute le signifiant maître, le signifiant
pendant cette phase ». Ça caractérise de l’identification, il y a place pour que
donc ce que l’analysant perçoit de la vienne un nouveau signifiant, le
direction de la cure. Et vous dites « au signifiant de la passe, on va l’appeler
fond l’analyste alors agit par Sp, qui dit quelque chose, même dans
l’enthousiasme », je crois qu’on peut le bon sens, mais qui dit quelque chose
compléter, c’est l’enthousiasme de l’objet. Et qui est, dites-vous, c’est
manifesté à l’endroit de certains dits du comme le nom de reste, c’est comme le
patient, il agit par le silence, donc nom de la cause du désir de savoir, et
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 164

d’ailleurs déjà ici vous faites de ce logique à l’œuvre à essayer de


moment un moment comique ; on distribuer l’effet final sur les trois
pourrait penser qu’ici vous considérez registres du symbolique, de
qu’il y a la tragédie, on perd ses l’imaginaire et du réel.
identifications, héroïques, par exemple, Alors c’est là que moi j’aimerais
quand on est détrôné, la tragédie, ici discuter un peu les schémas que vous
quand même la comédie quand on introduisez à partir du schéma de
arrive à trouver un nom de l’objet Encore. Parce que quand vous écrivez
dérisoire, enfin du dérisoire de la cause quelque chose comme ça, la chose
du désir, donc là la comédie, mais le frappée de moins phi, évidemment ce
dernier temps est plutôt mélancolique, serait la victoire totale, c’est-à-dire ce
l’illumination du rien ? (dénégation de serait moins phi gagnant la chose, ce
la tête de Bernardino Horne) Non ? serait l’entrée de l’effet négatif du
C’est pas là que vous mettez la signifiant, sur la chose elle-même et -
mélancolie. Bon, autant pour moi. je vous laisserai bien sûr y répondre.
Alors peut-être vous donnerez une Moi je faisais plutôt un autre usage de
précision là-dessus. ce schéma, de Lacan, de ce schéma où
d’ailleurs il faut inscrire justement
cette forme boursouflée et bizarre où
1- S1 tragédie Lacan met jouissance.
Moi, le sens que j’avais tendance à
2- a Sp1 comédie donner à ce schéma est le suivant :
3- R2 qu’est-ce qu’on a ? on a d’un côté une
forme géométrique impeccable, un
Il me semble que la logique qui sous- triangle en plus avec des vecteurs, un
tend ça, c’est tout de même, au fond triangle orienté, comme on utilise en
vous essayez de distribuer l’effet de topologie et nous avons ici les grandes
chute finale, finalement sur les trois catégories inventées par Lacan. Tout ça
registres, du symbolique, de est impeccable, tout ça est propre, ça
l’imaginaire et du réel. Au fond ça fait penser à un dessin du dessinateur
c’est la chute dans le symbolique, la Steinberg, où on voit un cube rafistolé,
chute des identifications du sujet, c’est plein de trous, écorné, de l’herbe qui
une chute qui est dans le symbolique, pousse et puis on le voit en train de
celle-ci c’est une chute ou un nouveau rêver, d’être un impeccable cube
rapport avec le réel, et ici, précisément géométrique. Ici on a l’impeccable
le moment où l’objet, vous avez dit géométrie, et au milieu une forme
chutait, c’est dans ce réveil quand bizarre, pour laquelle d’ailleurs le mot
même son caractère sinon imaginaire manque, ça n’est pas un cercle, ça n’est
du moins de semblant et donc je vois pas un rond, c’est une boursouflure et
une répartition entre ces trois registres, il semble que la valeur de ce schéma
une sorte de logique qui fonctionne, je c’est, à ce point de l’enseignement de
ne dis pas que vous avez forcément Lacan, dans Encore, c’est de mettre en
pensé comme ça, mais je vois une question que finalement avec ses
catégories, il arrive vraiment à cerner,
ou qu’il arrive vraiment à venir à bout
1
Signifiant de la passe
2
R : nouveau rapport avec le réel
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 165

de cette jouissance, et finalement on reste aussi quelque chose. Il y a un au-


voit bien qu’ici, dans ce schéma, il ne delà tant de l’ordre signifiant que un
fait de l’objet petit a, qu’un semblant au-delà de la chute de l’objet.
sur le chemin qui va du symbolique au Là, nous arrivons évidemment dans
réel. Et donc après ce schéma il va une zone bien délicate, qui vous a
sinon abandonner ses catégories, ou du inquiété un moment et dont nous avons
moins les remettre en question, on parlé, dans la correspondance que nous
entrant dans sa topologie des nœuds. pouvons avoir. C’est : tout ça essaie de
Où bien sûr on retrouve ces termes, rendre compte de quelque chose qui est
mais distribués d’un façon tout à fait de l’ordre du réveil du sujet. Et c’est
différente et donc il semble que cet bien ce qu’implique la traversée du
élément supplémentaire qui vient ici fantasme, c’est la notion qu’on passe
vraiment en excès, il est de nature à un voile, on franchit un obstacle et on
remettre en question cette circulation voit les choses autrement. C’est la
de termes. C’est pourquoi je pense thématique même de l’éclair. Donc y a
difficile de les associer, de vraiment, si un réveil.
l’effet négativant du signifiant allait Toute la théorie de la passe est
jusque là, ce serait résolu au sens où construite, sur l’idée : il y a un réveil, à
vraiment il y aurait une vraie seconde la fin de l’analyse. Et il y a une
naissance du sujet. deuxième perspective qu’on peut
Et c’est toute la question, c’est que prendre, c’est que, d’une certaine
malgré une illumination de savoir, façon, ce réveil n’est jamais que
malgré la traversée du voile, malgré la partiel, il n’est pas radical. Qu’il y a
passe, il reste constant quelque chose entre guillemets, une partie du sujet qui
du sujet et de son mode de jouir, même reste immergée. Et c’est ce qui a
remanié. On peut difficilement parler conduit Lacan à un moment, et c’est ce
en termes d’effacement total - ça n’est que quelqu’un vous avait opposé à
d’ailleurs pas ce que vous faites - mais Bahia, vous me l’avez dit, quelqu’un
c’est à propos de l’écriture et pas du s’est levé et a dit : « Ah mais Lacan,
concept. Ce sur quoi on a de l’effet par plus tard il a : dit il n’y a pas de
la passe, sur petit a comme semblant, réveil ». En essayant, comme ça, de
parce que petit a ça se rencontre sur le vous décontenancer avec, parce que
chemin du symbolique au réel, là, par votre construction est en effet une
la parole on arrive à changer quelque construction basée sur la traversée du
chose dans le réel qui est de l’ordre de fantasme et sur le réel.
petit a. Mais tout ce qui est de la Alors, ça n’annule en rien votre
jouissance n’est pas épuisé par petit a. construction, seulement il y a une
Et d’ailleurs vous avez vous-même un deuxième perspective de Lacan, c’est
au-delà de petit a, vous n’arrêtez pas que prenons la perspective que
vos temps à petit a. Vous cherchez à justement, concernant cette
formuler un au-delà de ce qui se passe boursouflure, ce qui se passe n’est pas
avec petit a. Et qu’est-ce qui reste ? de l’ordre du réveil. Le réveil ça
Alors disons-le dans nos termes concerne le signifiant et ça
scolastiques : qu’est-ce qui reste quand concerne ??? du signifiant qu’est
petit a a chuté ? Alors il reste rien. Et il l’objet petit a. Mais, il y a une autre
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 166

perspective où finalement, simplement Et il me semble qu’à l’extrême fin,


on se tortille autrement, que la passe et sans nier cela, il a pris la chose par le
c’est finalement apprendre à se tortiller versant « se passer de l’éveil ». Alors
un peu autrement, mais sans qu’il y ait je ne dis ça que pour une raison simple,
le franchissement. Et il me semble c’est que ce schéma me paraît être sur
qu’il y a une certaine thématique du le chemin des nœuds, me paraît être sur
franchissement, ça suppose un le chemin d’introduire un élément qui
obstacle, ça suppose un voile. Alors, on n’est pas susceptible de répondre à
bute là-dessus et puis à un moment on cette mécanique. Et donc je pense qu’il
arrive à passer à travers. y a une difficulté à faire entrer ces deux
Et on peut décomposer les moments parties ensemble. Mais, en effet la
selon lesquels on passe à travers et j’ai question, la chose, peut-elle être touché
appris quelque chose avec ce triple par la négativation du signifiant ? C’est
franchissement, ce n’est pas le triple la meilleure formulation qu’on peut
saut comme aux Jeux olympiques, mais donner à la question, la chose et donc
c’est le triple franchissement je garderai le schéma avec un caractère
symbolique, imaginaire et réel que problématique.
vous avez décomposé, il me semble La chose peut-elle être, en quelle
pour la première fois. mesure peut-elle être touchée par la
Mais à quoi répondent justement les négativation du signifiant d’une façon
nœuds de Lacan ? Les nœuds de Lacan distincte de petit a. Donc ça pose la
ne permettent justement aucun question - je ne peux pas mieux la
franchissement. Les nœuds de Lacan, formuler que vous l’avez fait - la
c’est simplement, on tire plus d’un côté seconde rencontre avec la chose est-
ou on tire plus de l’autre. Alors ça fait elle possible ? Et c’est là-dessus, c’est
des figures différentes, mais la une formulation un peu de pointe et...
structure reste la même. C’est-à-dire voilà les considérations que je voulais
que la perspective des nœuds me apporter.
semble distincte de celle de la
perspective de l’éveil. C’est essayer de Éric Laurent :
thématiser les transformations d’une Le versant que présente Bernardino
autre façon que dans la thématique de Horne de la joie symbolique, de
l’éveil qui est une thématique il faut l’expansion de nouveaux circuits du
dire classique. Les sagesses orientales savoir, c’est cet aspect rentré dans la
promettent l’éveil, le Zen promet sphère publique aussi, dans l’échange
l’éveil. Les initiations promettent des savoirs et des circulations,
l’éveil. Platon même, Pytagore promet autrement qu’il le faisait. C’est une
l’éveil. Platon promet de sortir de la façon de redonner aussi à cette idée de
caverne et voir de quoi il s’agit. Donc la conversation universelle, la joie qui
il y a tout un temps de l’œuvre de lui manque, la dimension de joie qui là,
Lacan où il y a des échos de cette et qui dans la perspective en effet
tradition, formalisés, inscrits dans un spinoziste est aussi ça : accroître les
discours scientifique, etc... mais ce sont potentialités possibles de ce qui peut se
les échos de quelque chose qui est très dire et redonner à ça tout ce rapport.
archaïque dans la pensée occidentale.
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 167

Alors jusqu’où est-ce que dans cette là, c’est, et c’est peut-être aussi
conversation, dans ces circuits du intéressant, c’est tout ce qui n’a pas
savoir, on peut néanmoins faire rentrer changé à la fin de l’analyse.
les aspects les plus obscurs, est-ce qu’il Évidemment, on peut dire c’est un
n’y a pas toujours, en effet, une autre peu court pour caractériser la fin de
façon ? Ce que le poète à la fin dit, il y l’analyse. Mais non, si on prend très au
a, il reste une dimension de vie sérieux le franchissement ce qui n’a
éternelle dont il est difficile de se pas changé devient d’autant plus
débarrasser. intéressant. Et ce qui n’a pas changé,
c’est finalement ce qui de la chose
Jacques-Alain Miller : résiste à moins phi.
La phrase qui me parait indiquer Et c’est pour ça que l’inscription de
vraiment la direction que j’évoquais, et moins phi dans la chose, il ne faut pas
que je soulignais, c’est la suivante, la prendre comme voulant dire, la
dans votre exposé « Le nœud de la chose est évacuée ; il faut la prendre
structure RSI, issue de la rencontre comme un nouveau marquage de la
avec das Ding, la passe peut en faire un chose et une nouvelle configuration des
nœud différent », et ça, ça me paraît nœuds à ce propos. Je ne sais pas si
essentiel. C’est-à-dire, de raisonner en vous voulez reprendre la parole ?
terme de nœuds différents, et là, c’est
presque à la fin de votre exposé, ça Bernardino Horne :
indique en quelque sorte, peut-être, Je crois que c’est une question
l’au-delà des trois moments. Parce que compliquée, c’est l’idée
les trois moments sont articulés en d’universalisation. Ce n’est pas mon
terme de franchissement et il me intention d’universaliser, mais de toute
semble que au delà, c’est l’idée que façon il y a quelque chose, quand on
tout ça, ça ne se résout pas dans la parle de cette perspective, qu’il faut
dissolution du nœud, ça se résoudrait, faire, mais de toute façon, c’est à partir
d’après ce que vous avez dit, par un de mon expérience que j’ai fais ça. Il y
nœud différent. a beaucoup de choses que vous avez
A savoir si ça veut dire c’est noué dites et je suis un peu seul maintenant
d’une autre façon ou seulement qu’on a en Amérique Latine pour parler de
tiré sur une corde d’une autre façon, cette chose, mais, y a de nouveaux AE
donc on coince les cordes d’une façon à l’EOL.
un peu différente. Et cette phrase que
vous dites me paraît impliquer Jacques-Alain Miller :
précisément la voie, disons que, alors Oui, il faut préciser que jusqu’à
on va dire ça comme ça, qu’il y a un au présent, Bernardino Horne a été le
delà du franchissement. Qu’une fois le premier, reste le premier AE qui a été
franchissement effectué, il y a, pour nommé par les méthodes du Champ
Platon on est toujours dans la caverne, freudien, en Amérique Latine, il a été
il y a tout ce qui n’a pas changé et les rejoint tout récemment par deux, il y a
AE ayant beaucoup expliqué, à leur eu deux nominations d’analyste de
façon souvent, tout ce qui a changé à la l’École, dans l’École argentine, l’École
fin de l’analyse, ce que vous indiquez
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 168

de l’orientation lacanienne et donc ces moments-là. De ce chemin, du


vous pourrez converser avec d’autres... chemin direct, sur ces questions, sont
trop réalistes pour le moment, il faut
Bernardino Horne : travailler un peu plus mais je crois que
Hier quand j’étais dans la réunion c’est une question intéressante,
des AE, j’avais envie de discuter de comment change le discours
tout ça... analytique...

Jacques-Alain Miller : Jacques-Alain Miller :


Il y avait hier soir à l’École de la Je crois, il faut être réaliste. Lacan,
Cause freudienne une réunion des AE quand il évoque la passe fictive, il la
de l’École de la Cause freudienne qui proscrit et je pense que la valeur que
forme une communauté de discours... donne la passe, si le sujet peut en faire
état, d’une façon réaliste, c’est-à-dire
Bernardino Horne : aussi au niveau du réel, parce que s’il
C’est quelque chose d’unique de n’en fait état que d’une façon fictive, il
pouvoir discuter de toutes ces choses et est en effet disqualifié. Le réalisme me
je crois qu’une chose importante, je parait la direction qu’implique cet
pensais à ce que vous disiez sur la exerce, enfin de rendre compte...
question du nœud, c’est important, je
dois penser sur ça, c’est... Ce schéma Bernardino Horne :
que j’ai fait à partir du travail d’Éric Sur cette question des trois moments,
Laurent de la Lettre mensuelle, c’est un c’était très important pour moi l’article
schéma absolument..., en train de d’Isabelle Morin, et, parce que dans
travailler, c’est un schéma absolument mon expérience, c’était ??? dans un
récent, que j’ai commencé à penser, moment. La ??? dans temps séparé
sans aucune intention de.., mais ça m’a c’est un effort après, qu’on fait après,
fait penser sur toutes ces choses. Ma l’éclair vous présente tout au même
première intention c’était, je vous moment, en un instant, et donc c’est un
l’avais dit par fax, de travailler la chose effort de faire la tentative, de diviser,
qui résiste à moins phi, le reste. Après, c’est ça sur quoi Isabelle Morin insiste,
j’avais pensé que c’était mieux de pour pouvoir montrer la présence de
travailler de cette manière, mais c’est moins phi et jusqu’au moment où se
dans mon intérêt de travailler sur ça, rencontre petit a.
bien sûr, et je suis dans un cartel euro- Mais je ne pense pas que le troisième
américain et je pense travailler la moment c’est la mélancolie, en réalité
question du phénomène élémentaire, si on fait, logiquement le troisième
que je crois en relation avec ces moment c’est le signifiant de la passe,
questions. non ? Je l’ai placé comme deuxième
La question du discours analytique, moment parce qu’en vérité dans mon
j’avais travaillé beaucoup ça à partir du expérience c’était à partir du nom que
discours analytique, dans la première j’ai donné à l’objet, dans le moment de
version qui était un peu élargie, je la fin de la séance, dans le nom c’était
disais que le discours analytique ne la révélation de moins phi, et ça pour
rendait pas compte de ces questions, de moi c’était extrêmement important,
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n° 9 - 29/1/97 169

c’est difficile de travailler, de placer nous reprenons. Voilà, c’est confirmé,


une parole, un mot. Je pense oui ça s’arrête le 29 janvier et ça reprend le
qu’avant la passe, la rencontre avec 26 février mais ça continue les 5, 12,
moins phi c’est la mélancolie, il y a une 19 et 26 mars, et 2 avril. Donc nous
vérité impossible, une horreur. Dans le aurons ensuite 1, 2, 3, 4, 5, 6 séances
cadre de Holbein, la tête de mort, c’est de suite, mais donc il n’y a pas de...,
la mélancolie aussi, d’une certaine nous ne nous retrouvons pas le 5
manière. C’est pour ça qu’il faut voir, à février.
l’entrée, ça c’est votre travail, mais à la
sortie. Parce que si on le voit à l’entrée Fin du Séminaire Laurent/Miller du
on ne rentrera pas en l’analyste (rires), 29 janvier 1997
c’est l’innocent, non, vous l’avez
appelé une fois.

Jacques-Alain Miller : Lacan.


Innocent.

Bernardino Horne :
Je vous remercie beaucoup, parce
que je peux penser beaucoup de choses
sur ce que vous avez dit, je vais
profiter beaucoup de ma présence ici,
aujourd’hui...

Jacques-Alain Miller :
Nous nous avons à vous remercier de
votre présence, ici, je pense que...
(applaudissements de l’auditoire)
...si nous anticipons un tout petit peu,
je pense que nous aurons des reproches
des analystes de l’École de la Cause
freudienne qui sont à Paris et que nous
n’avons pas invités ici. Je pense que
peut-être, ce serait l’occasion, peut-être
au dernier trimestre de l’année,
d’inviter également un analyste de
l’École de la Cause freudienne, peut-
être pour continuer cette conversation
de séminaire que nous avons eue
aujourd’hui.

(Reprise de parole pour cette


information)
Il n’y a pas, paraît-il, de séminaire le
5 février et que c’est le 26 février que