Vous êtes sur la page 1sur 25

Mécanique des Fluides

Animation: Pr. ELGHAMRAOUI


OEM1/OMC1/OCI1
Année académique: 2020/2021
Objectifs pédagogiques

A la fin de ce module, vous devez être capable :

✓ Acquérir les connaissances nécessaires et suffisantes en Mécanique des Fluides pour être
capable de faire les choix de modélisation les mieux adaptés dans le but d'analyser et/ou de
participer à la conception des systèmes mécaniques complexes.
✓ Formuler en autonomie un problème de mécanique des fluides pour répondre à un objectif
donné, depuis la modélisation du système d'étude à la modélisation des sollicitations et
conditions aux limites, en proposant une démarche de résolution associée.
✓ Mobiliser les concepts et connaissances théoriques ou pratiques pour comprendre un
problème de mécanique des fluides et le mettre en équation.
✓ Mettre en œuvre les outils de résolution de problème, analytiques, numériques ou
expérimentaux, à un niveau de maîtrise : choix justifié d'outils existants ou réalisation d'outils
spécifiques et analyse critique des résultats.

2
Évaluations

1. Formative
Durant la formation:
Applications/ QCM/ Contrôles continus/ DL/DS/ Mini-projets/groupes
2. Sommative
En fin de module :
Examens écrits/oraux/ QCM/Mini-projets/groupes
3. Fonctionnelle
Sur le terrain /en situation réelle

3
Chapitre 4: Dynamique des
Fluides Incompressibles Parfaits

4
Mécanique des Fluides

Introduction

La dynamique des fluides s'attache à décrire précisément le mouvement des particules fluides au sein
d'un écoulement, en le reliant aux différentes forces en présence. L'objectif est donc de mettre en place
une équation locale qui puisse rendre compte du lien entre vitesse, pression, forces de volume et de
frottement (viscosité).

On s’intéresse aux équations fondamentales qui régissent la dynamique des fluides incompressibles
parfaits, en particulier :

- l’équation de continuité (conservation de la masse),

- le théorème de Bernoulli (conservation de l’énergie) et,

- l’équation d’Euler (conservation de la quantité de mouvement) à partir de laquelle on établit les


équations donnant la force dynamique exercée par les fluides en mouvement (exemple les jets d’eau).

5
Conservation de la masse :
Équation de continuité

6
Mécanique des Fluides

Énoncé du principe

Quelque soit le domaine D de fluide que l’on suit dans son mouvement, sa masse 𝑚𝐷 reste constante.

On a :
𝑑𝑚𝐷 𝑑
= න 𝜌 𝑥, 𝑦, 𝑧, 𝑡 𝑑Ω = 0
𝑑𝑡 𝑑𝑡

C’est-à-dire que le taux de changement de la masse du système dans le temps est nul.

En appliquant le théorème de Reynolds, on a alors :


𝜕
න 𝜌𝑑Ω + න 𝜌 𝑉 . 𝑛 𝑑𝑆 = 0
𝜕𝑡

7
Mécanique des Fluides

Énoncé du principe

𝜕
න 𝜌𝑑Ω + න 𝜌 𝑉 . 𝑛 𝑑𝑆 = 0
𝜕𝑡

Cette relation est appelée équation de la conservation de la masse, appelée aussi équation de
continuité.

Elle indique que la somme, d’une part du taux de changement dans le temps de la masse contenu dans le
volume de contrôle et d’autre part du flux massique à travers la surface de contrôle est nulle.

8
Mécanique des Fluides

Notion de débit

1. Débit massique :

Le terme ‫ 𝑉 𝜌 ׬‬. 𝑛 𝑑𝑆 représente le débit massique à travers la surface 𝑆𝑐 qu’on note :

𝑞𝑚 = න 𝜌 𝑉 . 𝑛 𝑑𝑆 = ෍ 𝑞𝑚𝑠 − ෍ 𝑞𝑚𝑒

9
Mécanique des Fluides

Notion de débit

1. Débit massique :

Soit dans une section droite quelconque S de la veine fluide à travers laquelle le fluide s’écoule à la vitesse
moyenne 𝑉𝑚𝑜𝑦 :
𝑞𝑚 = 𝜌 𝑉𝑚𝑜𝑦 𝑆

Où :

- 𝑞𝑚 : Débit massique en (kg/s)

- 𝜌 : Masse volumique en (kg/m3 )

- S : Section de la veine fluide en (m²)

- 𝑉𝑚𝑜𝑦 : Vitesse moyenne du fluide à travers la section S en (m/s)

10
Mécanique des Fluides

Application

On prélève pendant 1 minutes et 17 secondes de l’eau à un robinet d’eau sanitaire à l’aide d’un
récipient.
On a ainsi prélevé une masse de 12,33 kg.
Calculer le débit massique.

Solution:
12,33 12,33
𝑄m = = = 0,16𝑘𝑔/s
60 + 17 77

11
Mécanique des Fluides

Notion de débit

2. Débit volumique :

Le terme ‫ 𝑉 ׬‬. 𝑛 𝑑𝑆 représente le débit volumique à travers la surface 𝑆𝑐 qu’on note :

𝑞𝑉 = න 𝑉 . 𝑛 𝑑𝑆 = ෍ 𝑞𝑉𝑠 − ෍ 𝑞𝑉𝑒

12
Mécanique des Fluides

Notion de débit

3. Relation entre le débit massique et le débit volumique :


𝑞𝑚 = 𝜌 𝑞𝑉 = 𝜌𝑄 = 𝜌 𝑉𝑚𝑜𝑦 𝑆

Avec :

Q : débit volumique

𝑉𝑚𝑜𝑦 : vitesse moyenne, elle est donnée par :

‫ 𝑉 𝜌 ׬‬. 𝑛 𝑑𝑆
𝑉𝑚𝑜𝑦 =
𝜌𝑆

Si 𝜌 est constant alors :


1
𝑉𝑚𝑜𝑦 = න 𝑉 . 𝑛 𝑑𝑆
𝑆

13
Mécanique des Fluides

Application

Qm = 0,16 kg/s
La masse volumique de l’eau vaut : 1000 kg/𝑚3 , calculer le débit volumique en 𝑚3 /s puis en
l/min.

Solution:
𝑄𝑚 0,16
𝑄v = = = 0,16. 10−3 𝑚3 /s
𝜌 1000

𝑄v = 0,16. 10−3 × 60 × 1000 = 9,6 𝑙/𝑚𝑖𝑛

14
Mécanique des Fluides

Notion de débit

3. Relation entre le débit massique et le débit volumique :

Remarque :

𝜕
Si l’écoulement est permanent, on a donc : ‫𝑑𝜌 ׬‬Ω =0
𝜕𝑡

Le flux massique à travers le volume de contrôle doit être nul également ( ce qui entre= ce qui sort) alors :

‫ 𝑉 𝜌 ׬‬. 𝑛 𝑑𝑆 = 0 ⇒ σ 𝑞𝑠 − σ 𝑞𝑒 = 0

15
Mécanique des Fluides

Application

Un liquide s’écoule dans une conduite dont les variations de section sont lentes . Le débit est de
3000 l/min .
Calculer les vitesses moyennes v1 et v2 dans deux sections droites de diamètre D1 = 120 mm et
D2 = 200 mm .

Solution:
v1= 4,42 m/s
v2=1,59 m/s

16
Mécanique des Fluides

Equation ponctuelle : équation locale de continuité

Le domaine D étant arbitraire, au passage à la Ou bien :


limite D → 0, nous obtenons l’équation locale 𝜕𝜌
dite équation de continuité. + 𝑑𝑖𝑣(𝜌𝑉) = 0
𝜕𝑡
𝜕𝜌 𝜕(𝜌𝑢) 𝜕(𝜌𝑣) 𝜕(𝜌𝑤)
+ + + =0 Qui peut s’écrire encore :
𝜕𝑡 𝜕𝑥 𝜕𝑦 𝜕𝑧
𝑑𝜌
Cette équation peut s’écrire sous la forme : + 𝜌𝑑𝑖𝑣 𝑉 = 0
𝑑𝑡
𝜕𝜌 𝜕
+ 𝜌𝑢𝑖 = 0
𝜕𝑡 𝜕𝑥𝑖

17
Mécanique des Fluides

Equation ponctuelle : équation locale de continuité

➢ Cas des écoulements incompressibles :

Un fluide est dit incompressible lorsque son volume demeure quasiment constant sous l’action d’une
pression externe.

On a :
𝑑𝑖𝑣 𝑉 = 0

C’est-à-dire que le champ de vitesse d’un écoulement incompressible est à divergence nulle.
L’équation de continuité donne alors:
𝑑𝜌
=0 (∗)
𝑑𝑡

18
Mécanique des Fluides

Equation ponctuelle : équation locale de continuité

➢ Cas des écoulements incompressibles :

Cela signifie que ρ ne varie pas quand on suit une particule dans son mouvement mais pas nécessairement
que ρ est constante dans l’espace et dans le temps.

Ce qui permet aussi de définir un écoulement incompressible comme un écoulement dont la masse
volumique de toute particule de fluide ne varie pas au cours de son déplacement.

L’équation (*) peut s’écrire :


𝜕𝜌
+ 𝑉. 𝑔𝑟𝑎𝑑𝜌 = 0
𝜕𝑡

19
Mécanique des Fluides

Equation ponctuelle : équation locale de continuité

➢ Cas des écoulements incompressibles :

Cas particuliers :

𝜕𝜌
a) 𝑔𝑟𝑎𝑑𝜌 = 0 (𝜌 ne dépend pas de (x, y, z)), l’équation de continuité nous conduit à = 0, donc 𝜌 ne
𝜕𝑡
dépend non plus de t, par suite 𝜌 = 𝑐𝑠𝑡𝑒 dans tout le fluide. Il s’agit donc d’écoulements de fluides
homogènes incompressibles.

𝜕𝜌
b) = 0 (en tout point fixe 𝜌 ne dépend pas de t), l’équation de continuité donne alors :
𝜕𝑡

𝑉. 𝑔𝑟𝑎𝑑𝜌 = 0

20
Mécanique des Fluides

Equation ponctuelle : équation locale de continuité

➢ Cas des écoulements incompressibles :

Cas particuliers :
𝑉. 𝑔𝑟𝑎𝑑𝜌 = 0

3 cas sont possibles :

𝟏 𝒆𝒓 cas : 𝑉 = 0 et 𝑔𝑟𝑎𝑑𝜌 est quelconque.

L’équation est valable pour un fluide au repos, homogène ou non (statique des fluides).

2ème cas : 𝑉 ≠ 0 et 𝑔𝑟𝑎𝑑𝜌 = 0

𝜌 est constant dans l’espace et dans le temps, on retrouve le cas précédent d’un écoulement à masse
volumique constante.

21
Mécanique des Fluides

Equation ponctuelle : équation locale de continuité

➢ Cas des écoulements incompressibles :

Cas particuliers :
𝑉. 𝑔𝑟𝑎𝑑𝜌 = 0

3 cas sont possibles :

3ème cas : 𝑉 et 𝑔𝑟𝑎𝑑𝜌 sont orthogonaux en tout point de l’écoulement. La variation de la masse volumique
se fait en tout point, orthogonalement au vecteur vitesse. Le fluide n’est pas homogène, mais les lignes de
courant et les lignes isochores (où 𝜌 = 𝑐𝑠𝑡𝑒) sont confondues. C’est le cas des écoulements stratifiés (géo
fluides).

22
Mécanique des Fluides

Exercice

On veut accélérer la circulation d’un fluide parfait dans une conduite de telle sorte que sa vitesse soit
multipliée par 4. Pour cela, la conduite comporte un convergent caractérisé par l’angle α (schéma ci-
dessus).

1)Calculer le rapport des rayons (R1/R2).

2) Calculer ( R1 - R2 ) en fonction de L et α. En déduire la longueur l. (R1 = 50 mm, α = 15°).

23
Mécanique des Fluides

Solution

1) On applique l’équation de continuité :

𝑉1 𝑆1 = 𝑉2 𝑆2 𝑜𝑟 𝑆1 = 𝜋𝑅12 𝑒𝑡 𝑆2 = 𝜋𝑅22
𝑅1 𝑉2
= =2
𝑅2 𝑉1
2)
𝑅1 − 𝑅2 𝑅1 − 𝑅2
𝑡𝑎𝑛𝛼 = ⇒ 𝑙=
𝑙 𝑡𝑎𝑛𝛼
𝑅1
𝑅2 =
2
𝑙 = 93,3𝑚𝑚

24
Conservation de l’énergie :
Théorème de Bernoulli

25