Vous êtes sur la page 1sur 12

CHAPITRE 6 

: LE BILAN LIQUIDITE (BILAN FINANCIER)

Le bilan comptable présente certaines limites de par les principes qui le gouvernent
et son incapacité à saisir le « qualitatif ». À cet effet, un retraitement est nécessaire lorsqu’il
faut procéder à une analyse financière. D’où la nécessité de donner les rôles, les limites, le
principe, la structure, etc. pour améliorer les décisions bancaires.

I. DEFINITION, ROLES ET LIMITES

1. Définition du bilan financier


C’est un bilan des engagements ou un bilan de liquidité qui permet de renseigner les
actionnaires et les tiers quant à la solvabilité de l’entreprise et surtout quant à sa sécurité
financière.

C’est un bilan économique qui tient compte des valeurs réelles des différents éléments
sur le marché.

2. Rôles
L’analyse liquidité est appropriée pour apprécier :

 Le risque du créancier à partir de la solvabilité probable de


l’entreprise à court terme.
 Le risque du créancier à partir de l’équilibre financier à plus d’un
an.
 Le patrimoine de l’entreprise en cas de cessation de paiement.
3. Limites
L’analyse liquide ne permet pas de mesurer convenablement l’outil économique. De
plus, le besoin de financement est calculé à partir des valeurs nettes et à moins d’un an.

II. LE PRINCIPE DU BILAN FINANCIER

 Le bilan financier est établi à partir du bilan comptable ;


 Les postes d’actif sont regroupés selon le critère de liquidité
croissante ;
 Les postes de l’actif sont considérés pour leur valeur réelle ;
 Les actifs fictifs sont éliminés de l’actif et retranchés des
capitaux propres pour leur montant net ;
 A l’actif comme au passif, on sépare les montants à moins
d’un an des montants à plus d’un an ;
 Les plus ou les moins values latentes constatées sont
ajoutées ou retranchées aux capitaux propres.

Page 1 sur 12
III. PASSAGE DU BILAN COMPTABLE AU BILAN FINANCIER

Page 2 sur 12
RETRAITEMENT NECESSAIRE POUR ETABLIR UN BILAN FINANCIER

Postes du bilan Bilan Comptable Bilan financier


- Charges Immobilisées (si elles Considérées comme sans valeurs patrimoine
Charges immobilisées
figurent encore au bilan) prises comme actif fictif
- Frais d’étude et de recherche, Peuvent avoir une valeur patrimoniale si les
Immobilisations
frais de publicité pour la création recherches ont une forte chance d’aboutir
incorporelles
d’un réseau de vente
Immobilisations corporelles Immobilisations mais à leur valeur vénale
Immobilisations
(terrais, constructions, matériels et c’est-à-dire le prix probable de cession de
corporelles (à leur VNC)
mobiliers …) l’élément à la date considérée
Immobilisations Immobilisation à leur valeur mathématique
Titres de participation
financières ou à partir du cours en bourse
Ventilés entre :

Immobilisations - Immobilisations (créance à plus d’un


Prêts et autres créances à LMT an) haut du bilan ;
financières
- Valeur réalisable (créances à moins
d’un an) bas du bilan selon
l’échéance
Divisés en stock-outil qui est le stock
nécessaire au fonctionnement normal de
Stocks (marchandises, matières l’entreprise, et le stock flottant qui est
premières, matières l’excédent d’un stock moyen sur le stock-
Valeur d’exploitation outil.
consommables, emballages,
produits finis, etc.) - le stock-outil est rattaché à l’actif
immobilisé
- le stock flottant aux valeurs
d’exploitation.
Généralement :
- les créances à moins d’un an sont classées
dans les valeurs réalisables
Créances sur les clients Valeur réalisable
- Exceptionnellement les créances à plus
d’un an sont classées dans les
immobilisations ainsi que les créances
douteuses difficilement recouvrables.
Effet à recevoir Valeur réalisable - A placer en liquidité les effets à recevoir
escomptables, ou bancables ou négociables
dans les limites du plafond d’escompte de
l’entreprise

Page 3 sur 12
- A placer en valeur réalisable les effets non
escomptables.
Titre difficilement vendable dans un délai
Titres de placement Valeur disponible rapide à classer en réalisable voire
immobilisations.
Ventilée entre :
- Capitaux permanents et les dettes à court
terme suivant la proximité du risque ou de
Provision pour risque et charges Dettes à LMT la charge probable
- Les provisions fictives (non justifiées) sont
à réintégrer dans les capitaux propres après
déduction de l’impôts de 33%
Il faut classer dans les dettes à LMT les
Fournisseurs DCT fournisseurs dont le règlement est prévu à
plus d’un an
Dettes envers l’Etat DCT Dette à court terme
- Ecarts de conversion actif sont à annuler
avec les provisions pour risques de change
Ecarts de conversion - Ecarts de conversion passif sont à rattacher
des capitaux propres ou éliminer du passif
et retrancher des créances.

IV-L’ANALYSE DU BILAN FINANCIER


A- Le fonds de roulement
1- Définition
C’est la partie des capitaux permanents qui finance en partie les actifs circulants ; en d’autres
termes c’est l’excédent des capitaux permanents sur les valeurs immobilisées.
2- Détermination
- Fond de roulement net
Il s’obtient de deux manières :
Haut du bilan : Capitaux Permanent – VI
Bas du bilan : (VE + VR + VD) – (DCT + TP)
Capitaux permanent = Capitaux Propres + DLMT
Interprétation
- Un fond de roulement positif signifie que l’entreprise peut financer ses
investissements à partir de ses capitaux permanents
- Un fonds de roulement négatif peut être perçu comme une faiblesse du niveau des
capitaux propres par rapport aux investissements, l’autonomie financière de
l’entreprise est compromise.

Page 4 sur 12
B- Le besoins en fonds de roulement ou la ressource en fonds de roulement
C’est le fond nécessaire pour le financement de l’actif circulant (stock, créances). On
l’obtient à partir de la formule suivante :
BFR = VE + VR – DCT
N.B : Si BFR >0 on dégage un BFR , Si BFR < 0 alors nous avons une RFR
Interprétation
- Un besoin en fond de roulement positif signifie que l’entreprise doit trouver des
liquidités pour combler son actif circulant (VE+VR)
- Un besoin en fonds de roulement négatif est une ressource. L’entreprise doit disposer
d’une liquidité importante. Il améliore l’autonomie financière de l’entreprise.

C- La trésorerie nette (TN)


C’est la différence entre la trésorier-actif et la trésorerie-passif. Elle s’obtient selon deux
méthodes :
TN = FRN – BFR ou TN = VD – TP
Interprétation
- Une trésorerie positive signifie que l’entreprise dispose d’un fonds de roulement est
supérieure au besoin. Elle peut envisagée des placements
- Une trésorerie négative signifie que le niveau des découverts est supérieur à la caisse.
Elle doit négocier auprès de banque des facilités de caisse, des découverts,
rééchelonnement de délai de crédit fournisseur et raccourcir le délai de crédits clients

VII-LES RATIOS
On peut distinguer distingue 2 catégories de ratio :
A- Les ratios de structure
1- Ratio d’autonomie financière
a- Ratio d’indépendance financière
Il est encore appelé ratio d’autonomie financière ou de solvabilité et d’équilibre.
Capitaux propres
R= il doit être > 1
DLMT + DCT
Interprétation
Si le ratio est dans la norme, il est bon, l’entreprise peut financer ses investissements à partir
de ses capitaux propres. Dans le cas contraire le ratio est mauvais, l’entreprise doit recourir
aux emprunts ou crédit bail pour financer ses investissements
b- Ratio de financement des immobilisations
Capitaux permanents
Il est encore appelé ratio d’équilibre financier. , il doit être > 1
VI
Interprétation
Si le ratio est dans la norme, il est bon, l’entreprise peut financer ses investissements à partir
de ses capitaux propres et dettes à long terme. Dans le cas contraire le ratio est mauvais,
l’entreprise doit augmenter son capital pour financer ses investissements

2- Ratio de liquidité ou de trésorerie


a- Ratio de liquidité générale

Page 5 sur 12
VE+VR+VD
Il doit être >= 1 R=
DCT
Interprétation
Si le ratio est dans la norme, il est bon, l’entreprise en transformant son actif à moins d’un an
en liquidité, elle pourra rembourser ses dettes à CT. Dans le cas contraire le ratio est mauvais,
l’entreprise doit céder ces actifs pour obtenir les liquidités nécessaires à faire face au DCT
b- Ratio de liquidité de l’actif
VE +VR+VD
Il doit être >0,5 R=
Total actif
Interprétation
Si le ratio est dans la norme, il est bon dans l’activité commerciale, l’entreprise dispose d’un
actif à d’un an supérieur à l’actif à plus d’un an, ce qui traduit la faiblesse des
investissements. Dans le cas contraire le ratio est mauvais, l’entreprise doit céder ces actifs
pour obtenir les liquidités nécessaires à faire face au DCT

B- Les ratios de rentabilité


B é n é fice net
- Rentabilité des capitaux propres
Capitaux propres
R é sultat net +∫ é r ê ts des dettes à MLT
- Rentabilité des capitaux permanents
Capitaux permanents

Application
On vous donne le bilan ci-après au 31/12/N (en 104)
Eléments Brut A et P Net Eléments Net
Frais d’établissement 70 / 70 Capital social 4 000
Charges à répartir 400 / 400 Actionnaires capital non appelé -500
Frais de recherche 20 10 10 Réserve légale 50
Brevets 100 70 30 Réserve statutaire 375
Terrains 500 / 500 Résultat exercice 300
Bâtiments 1600 400 1 200 Provision pour litige et charge 140
Installations 2500 1200 1 300 Emprunts 800
Matériels 2000 1800 200 Fournisseurs, dettes en compte 350
Prêts 40 / 40 Fournisseurs, EAP 350
Matières premières 650 50 600 Personnel 220
Produit en cours 300 / 300 Dettes fiscales (TVA) 600
Produits finis 700 / 700 Produits constatés d’avances 50
Clients 490 20 470 Fournisseurs d’investissements 100
Clients, EAR 100 / 100 Découverts bancaires(SGBC) 200
Charges constatées d’avances 120 / 120
Titres de placement 180 / 180
Banques (BICEC) 500 / 500
Caisse 320 / 320
Ecart de conversion -actif 20 / 20 Ecart de conversion -passif 25
Totaux 10 610 3 550 7 060 Totaux 7 060
Renseignements complémentaires :
- Le fonds commercial est estimé de 1 030 000 Frs

Page 6 sur 12
- Par les terrains, 1 200 000 Frs de terrain acheté en N-3 est évalué à 1 550 000 Frs
- Les bâtiments sont estimés à 12 500 000 Frs
- 300 000 Frs de matières premières sont inutilisables
- Le stock outil des produits finis est de 1 450 000 Frs
- 10% des créances sur les clients seront encaissés dans 1 an 6 mois. Les créances sur
des clients étrangers d’une valeur de 500 000 Frs sont estimées à 650 000 Frs au
cours monétaire actuel
- Les effets à recevoir seront négociés pour un montant de 430 000 Frs
- Les titres de placement seront négociés à 110% de leur valeur
- Les écarts de conversion de l’actif sont répartis entre les créances sur les
immobilisations et les créances d’exploitation pour 40% et 60%
- 2/3 du résultat de l’exercice sont mis en réserves
- Les provisions pour risque et charge sont non justifiés pour 25%. 50% des provisions
pour litige justifiée concernent un litige qui trouvera un dénouement dans 9 mois
- Le quart des emprunts seront payés dans 3 mois
- 15% des dettes d’exploitation concernent des fournisseurs étrangers dont la valeur
actuelle est évaluée à 95 %
- Les dettes vis-à-vis des fournisseurs d’investissements seront versées dans 24 mois
Travail à faire :
1- Présenter le tableau de retraitement ou de reclassement des postes bilan
2- Présenter le bilan financier condensé en grande masse (4 rubriques à l’actif et 4
rubriques au passif)
3- Calculer le FDR, le BFR et la TN
4- Calculer quatre ratios liés au bilan financier

Solution :

1) Retraitement des postes de l’actif


Valeur Valeur + ou-
Eléments AI VE VR TA (VD)
comp fin value

Page 7 sur 12
2) Retraitement des postes du passif
Eléments Valeur fin CP DLMT DCT TP

3) Bilan financier
ACTIF PASSIF
Eléments Montants % Eléments Montants %

Page 8 sur 12
TRVAUX DIRIGES

CAS1 : COMPTE DE RESULTAT ET SOLDES SIGNIFICATIFS DE GESTION


De la balance après inventaire de l’entreprise PLASTCAM, on extrait les informations suivantes :

 Stocks au 01/01/2009  :
- Marchandises 50 000 000 F
- Matières premières 40 000 000 F
- Produits encours 10 000 000 F
 Achats de la période :
- Marchandises 150 000 000 F
- Matières premières 140 000 000 F
 Charges de la période :

Page 9 sur 12
- Autres achats 30 000 000 F
- Transport 14 800 000 F
- Services extérieurs 25 000 000 F
- Autres charges 8 000 000 F
- Charges de personnel 150 000 000 F
- Impôts et taxes 25 000 000 F
- Frais financiers 7 000 000
- Dotation aux amortissements et provisions 25 000 000 F
- Charges HAO 12 000 000 F
 Produits  :
- Vente de marchandises 200 000 000 F
- Vente de produits finis 400 000 000 F
- Production immobilisée 16 000 000 F
- Transfert de charges d’exploitation 5 000 000 F
- Subvention d’exploitation 75 000 000 F
- Revenu financier 2 800 000 F
- Reprises sur provisions 2 000 000 F
 Autres renseignements :
- Stocks au 31/12/2009
o Marchandises 60 000 000 F
o Matière première 20 000 000 F
o Produits encours 6 000 000 F
- Montant des capitaux propres 334 000 000 F
- Montant de l’actif immobilisé 450 000 000 F.

TRAVAIL A FAIRE :
1) Présenter le compte de résultat conduisant à la détermination du résultat net
2) Déterminer par calcul les différents soldes significatifs de gestion.
3) Calculer les ratios permettant d’apprécier les marges brutes, la rentabilité et la productivité
(potentiel de production et travail).
4) Apprécier la gestion de l’entreprise PLASTCAM en tenant compte des ratios moyens suivants
tirés des branches d’activités dans lesquelles elle exerce.

Ratio MB/marchandise MB/matière MB Rentabilité Potentiel de Productivité


d’exploitation financière production du travail
Taux 0,4 0,58 0,28 0,105 0,72 1,78
moyen

CAS 2 : SEUIL DE RENTABILITE


Les conditions actuelles d’exploitation d’une entreprise sont :
- Charges variables 135 000 000 F ;
- Charges fixes 15 000 000 F.

Page 10 sur 12
Un nouvel investissement prévu le 1er juillet portera les coûts fixes à 35 000 000 F. les
charges variables pourront être maintenus et un chiffre d’affaires de 180 000 000 F doit être
atteint.
TRAVAIL A FAIRE  :
1. Déterminer graphiquement le seuil de rentabilité avant et après modification de la
structure.
2. Vérifier les résultats par calcul.

CAS 3 : BILAN FINANCIER

La société « SUPER MEUBLES »est une SA au capital de 40 000 000frs. Elle a pour


objet la fabrication et la vente de meubles. Il vous est présenté ci-dessous, un extrait des
statuts de cette entreprise :
- La SA à un capital divisé en action de 10 000frs de valeur nominale
- La réserve légale est dotée annuellement conformément aux nouvelles dispositions de
l’acte uniforme
- Dotation à la réserve de prévoyance et d’un premier dividende égal à 5% du capital
libéré et non amorti.

A l’issue des travaux d’inventaire, le comptable a dressé le bilan suivant, de la SA


« SUPER MEUBLE » à la date du 31/12/2002.
Actif (en millier de franc CFA) Passif

Postes Brut Amort et Nets postes Nets


provision
Frais d’Ets 3 000 2 000 1 000 Capital 40 000
Construction 50 000 15 000 35 000 Réserve légale 3 700
Matériel et outillage 36 000 11 000 25 000 Réserve de prévoyance 33 000
Mat et mobilier 7 500 1 500 6 000 Report à nouveau 800
Titre de participation 2 600 2 600 Résultat avant impôt 15 000
Dépôts et cautionnements 5 000 5 000 Emprunt à +1 an 20 000
Stocks 32 600 1 000 31 600 Fournisseurs 11 200
Clients 6 000 6 000 Effets à payer 6 800
Clients douteux 16 200 2 200 14 000 Emprunt à -1 an 10 000
Titre de placement 4 500 2 500 2 000
banque 10 700 10 700
caisse 1 600 1 600
totaux 175 700 35 200 140 500 totaux 140 500

Premier travail demandé  :


1) Sachant que les associés ont décidé de doter la réserve de prévoyance de
500 000frs ; de distribuer un dividende de 2 300frs par action. Que le 3e quart du
capital a été libéré depuis le 1/07/2002 et le 4 e quart le2/10/2003, présenter le
tableau de répartition des bénéfices.

Page 11 sur 12
2) Sachant que le stock de sécurité est évalué à 5 200 000frs et l’emprunt à moins
d’un an sera réglé le 20 mars 2003, présenter le bilan condensé de la SA
MEUBLES après affectation des bénéfices.
3) Déterminer le fond de roulement net de la SA MEUBLE que pensez-vous de ce
résultat ?
4) Calculer quelques ratios de structure (au moins trois) puis appréciez-les dans un
rapport de cinq à six lignes.
5) Déterminer la valeur théorique puis la valeur mathématique coupon attaché et la
valeur mathématique ex-coupon.
6) Calculer les valeurs suivantes :
a) Valeur financière au taux de 9% compte tenu de l’avoir fiscal
b) La valeur de rendement du titre « SUPER MEUBLE » au taux de 9% ;
appréciez les résultats.

Page 12 sur 12