Vous êtes sur la page 1sur 14

UNIVERSITE NORBERT ZONGO BURKINA FASO

********** ******
INSTITUT UNIVERSITAIRE DE Unité Progrès Justice
TECHNOLOGIE
*******
GENIE ELECTRIQUE Vendredi le 28/08/2020
OPTION : MI/ES/L3

GROUPE 4

MODULE : MAINTENANCE DES SYSTEME PHOTOVOLTAIQUES

MEMBRES DU GROUPE
NOMS PRENOMS OPTION MATRICULES

KAPIOKO Pengdwendé Thecle Marise MI 1736-0008


KI Lacina MI 1936-0008

KOAMA M. Patrice MI 1936-0004

KOUMBEM Fasnewendé Assaa MI 1736-0017

NANA Ghislain P. Dimitri ES 1636-0034

Enseignant : M. Jean Baptiste KY

ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

1
I. Exercice 1
1. Dessinons le schéma d’une installation autonome solaire photovoltaïque sur une villa
de type F3.

Une villa de type F3 est une villa de deux chambres salon. Pour se faire, nous avons essayé de
faire le cahier de charge de l’ensemble des appareils en fonctionnement. Nous allons alors
déterminer le nombre de module et de batterie nécessaire puis le type de convertisseur pour
l’alimentation. Ce qui nous permettra de dessiner de façon précise le schéma.

 Cahier de charge ;

Usage Puissance Consommation Nbre Durée (h) Consommation


(W) Veille (W) énergétique (Wh/j)
Lampe lead 13 0 4 6 336
Brasseurs d’air 60 0 3 3 675
Réfrigérateur 130/140 80 0 1 7 560
Téléviseur 45 4 1 5 301
Radio 15 2 1 3 87
Ordinateur 50 0 1 3 150
Totale 2109

 Puissance crête du panneau nécessaire ;

𝑬𝒋
𝑷𝒄 =
𝑬𝒔𝒐𝒍 ∗ 𝑹𝒈𝒆𝒏 ∗ 𝑹𝒂𝒄𝒄

Nous prendrons Rgen = 90% et Racc = 80%. Pendant le les mois de Juin-Aout Esol =
5.5kWH/m2.

𝟐𝟏𝟎𝟗
𝑷𝒄 = = 𝟓𝟑𝟐. 𝟓𝟕
𝟓. 𝟓 ∗ 𝟎. 𝟗 ∗ 𝟎. 𝟖

Pc = 532.57Wc

2
Nous allons donc utiliser 3 modules de type 24V-250W qui seront assemblés en parallèle.

 Capacité des batteries ;

Nous avons choisi le degré de décharge profonde (DDP) égal à 80% et 2 jours d’autonomie.

𝑬𝒋 ∗ 𝑨𝒖𝒕
𝑪=
𝑼𝒅 ∗ 𝑹𝒂𝒄𝒄 ∗ 𝑫𝑫𝑷

𝟐𝟏𝟎𝟗 ∗ 𝟐
𝑪= = 𝟐𝟕𝟒. 𝟔𝟎𝟗
𝟐𝟒 ∗ 𝟎. 𝟖 ∗ 𝟎. 𝟖

C = 274.609Ah

 Nombre de batteries en série


𝟐𝟒
𝑵𝒔𝒆𝒓𝒊𝒆 = =𝟐
𝟏𝟐
Soit deux batteries 12V/150Ah en série
 Nombre de batterie en parallèle
𝟐𝟕𝟒. 𝟔𝟎𝟗
𝑵= = 𝟏. 𝟖𝟑𝟎𝟕
𝟏𝟓𝟎
Soit deux batteries en parallèle

Il faut donc 4 batteries 12V/150Ah pour pouvoir rendre autonome cette installation.

 Choix du convertisseur ;

Le rendement de l’ondulation est de 90%. La charge totale en AC est de 190W.

𝟏𝟗𝟎
𝑷𝒐𝒏𝒅 = = 𝟐𝟏𝟏. 𝟏𝟏𝑾
𝟎. 𝟗

Il est donc évident d’utiliser un convertisseur de références 300W / 24V-230V.

Le schéma de l’installation autonome solaire PV est donné par la figure


suivante :

3
SCHEMA D’UNE INSTALLATION AUTONOME SOLAIRE PV SUR UNE VILLA DE TYPE F3

4
2. Rôle du régulateur dans un système PV

 Affichage du niveau de charge : graduation sur un écran ou voyant lumineux ;


 Affichage des incidents : les surcharges, la décharge profonde, le court-circuit ;
 Protection contre la décharge profonde : il permet une coupure de partie utilisation à
partir d’un degré de décharge préréglé ;
 Protection contre le court-circuit : il permet une coupure de la partie utilisation suite à
un court-circuit ;
 Protection des panneaux solaires contre le retour des charges électriques ;
 Protection thermique (sonde des batteries) ;
 Régulation de la tension de charge : capacité de fournir à la batterie sa tension
nominale à partir de la tension du module PV variable. Il en existe deux types :
 Les régulations PWM : régulation de tension de modules se limitant à
24V ;
 Les régulations MPPT : régulation de tension de modules au-delà de
24V (plus efficace).
3. La détermination des capacités des batteries et les précautions pour prolonger leur
durée de vie.

Pour déterminer la capacité des batteries, il faut tenir compte de :

 La consommation journalière totale de l’ensemble de l’appareil


en fonctionnement ;
 Nombre de jour d’autonomie ;
 La tension d’utilisation désirée : 12V, 24V, 48V ;
 Le rendement des accumulateurs ;
 Le degré de Décharge Profonde (DDP).

5
𝑬𝒋. 𝑨𝒖𝒕
𝑪=
𝑼𝒅 ∗ 𝑹𝒂𝒄𝒄 ∗ 𝑫𝑫𝑷

Pour les précautions à prendre en vue de prolonger leur durée de vie il faut :

 Limiter le DDP à 20% dans le cas contraire ne pas excéder 50% ;


 Bien dimensionner le générateur Photovoltaïque et le régulateur de charge ;
 Déposer toujours les batteries sur un support dans un espace bien aéré ;
 Compléter régulièrement le niveau de l’électrolyte avec de l’eau distillée mais
jamais de l’acide.

4. Faisons une comparaison du cout de maintenance d’une centrale PV et celui d’un


groupe électrogène de même puissance.

Nous allons faire une analyse sur la fréquence d’apparition et les couts de quelques maintenances
dans chaque cas pendant une année avant de mener la comparaison.

Tableau1

Maintenance d’une centrale PV de 25MWc

Type de pannes Opération de maintenance fréquence Couts


(FCFA)

Régulateur en Remplacement des fusibles du 6mois 10000


panne régulateur de charge

6
Niveau Complément du niveau 1 mois
d’électrolyte des d’électrolyte des batteries avec de 60 000
batteries diminué l’eau distillée
Câbles défectueux Changement des câbles de A vue 40 000
connexion
Fusibles du Remplacements Suite à un 10 000
convertisseur court-circuit
défectueux
Convertisseur Remplacement du convertisseur Rare Rare
défectueux
total 120000

Tableau 2

Maintenance d’une centrale d’un groupe électrogène 25MWc

Pannes Opération de maintenance fréquence Couts

Problème de carburant Approvisionnement du carburant Par jour 365 000


Lubrifiant usé Vidange de l’huile du moteur 3 mois 120000
Le filtre à huile est défectueux Changement du filtre à huile A vue 50000
Niveau d’électrolyte de la Complément du niveau 1mois 5000
batterie de démarrage est d’électrolyte de la batterie
diminué
Bougie défectueuse Remplacement de la bougie 6 mois 25000

Segments défaillants Graissage des segments 1mois


Piston défaillants Graissage du piston 1mois 30000
Roulements défectueux Remplacement des roulements 6 mois Rare
Chargeurs de batterie Remplacement des chargeurs 6 mois 10000
défaillants

7
Batterie de démarrage Remplacement de la batterie de 2 ans 80 000
défectueuse démarrage
Total 685 000

Conclusion : D’une part (Tableau1) les pannes dans une centrale PV se produisent
rarement occasionnant des dépenses rares et moins couteux (régulateur, modules solaires
et batteries).
D’autre part (Tableau 2), les pannes sur une centrale à groupe fossile se
produisent fréquemment occasionnant des dépenses régulières. Aussi les consommables
telles que le carburant, l’huile de vidange, la bougie occasionnent des dépenses colossales.
De plus le cout total des actions de maintenance pour la centrale PV est réduite
par rapport à celui de la centrale groupe électrogène. Faisons alors un rapport des couts :
𝟔𝟖𝟓 𝟎𝟎𝟎
= 𝟓. 𝟕
𝟏𝟐𝟎 𝟎𝟎𝟎
On remarque que le cout de maintenance d’une centrale Groupe électrogène est à
peu près 6 fois plus couteux que celui d’une centrale PV.
En somme, nous pouvons conclure des deux tableaux que la maintenance d’une
centrale PV est moins couteuse que celle dans une centrale groupe électrogène.

5. Commentons cinq points de contrôle dans la maintenance d’une batterie et d’un


convertisseur dans une installation PV.

Pour la maintenance de la batterie :

 Etat des éléments de connexion : il s’agit de vérifier différents éléments de


connexion de façon régulière de telle sorte à éviter un éventuel disfonctionnement ;

8
 L’absence de dépôt sur les électrodes doit être vérifiée pour les batteries
stationnaires : dès que présence de dépôt sur ces électrodes cela peut constituer par
la suite un isolant dans la connexion ;
 La mesure avec voltmètre la tension de chaque électrodes pour vérifier leur
homogénéité. Cette vérification consiste à s’assure si la tension désirée est toujours
atteinte afin d’éviter tout arrêt ;
 Vérification de l’état de charge avec densimètre et la température avec
thermomètre : Nous devons s’assurer que l’état de charge évolue et que leur
température est normale ;
 Nous devons aussi à tout temps vérifier le niveau d’électrolyte des batteries pour
prolonger leur durée de vie.

Pour la maintenance au niveau du convertisseur :

 Vérification des ventilations : il est important de vérifier le circuit de


refroidissement en vue d’évité tout échauffement de convertisseur ;
 Lorsque les connexions électriques ne sont pas de qualité, cela peut provoquer un
court-circuit ou un disfonctionnement. Donc une vérification doit être faite ;
 Vérification optimale des paramètres du convertisseur : elle consiste à s’assurer de
l’état de celui-ci ;
 Contrôle des grandeurs (tension, courant, puissance etc.) à l’entrée et à la sortie et
la capacité de fournir l’énergie. Ce contrôle permet de savoir s’elles sont
normales ;
 Vérification du fonctionnement des commandes externes (télécommande) et leur
effet.

9
II. Exercice 2

1. Faire une description des actions de maintenance nécessaire au bon fonctionnement


d’une centrale PV de 33MWc au Burkina Faso :
 Au niveau des modules solaires photovoltaïques

 Nettoyage éventuel à l’eau claire avec éponge ;

 Examen de la couleur et de l’éclat des cellules ;

 Vérification de la connectique qui est le resserrage et graissage


silicone ;

 Vérification des diodes bypass avec du multimètre puis les changer si


nécessaire ;

 Vérifier état des câbles : si la gaine de la protection mécanique n’est


pas obstruée le faire ou remplacer si nécessaire ;
 Des boitiers de raccordement DC des branches des panneaux solaires :

 Resserrage des fixations et des bornes : cela pour éviter le court-circuit


dans la boite ;

 Jouer sur la branche si toute fois Icc est nul ;

 Tester la connectique.
 Des onduleurs solaires :

 Dégagement des grilles de ventilation ;

 Serrage si nécessaire.
 Des coffrets de protection électrique DC et AC :

10
 Resserrer les bornes afin d’éviter le court-circuit ;
 Réorganiser le tableau de façon esthétique pour un meilleur repérage.

2. Déterminons le nombre d’année correspondant à une réduction de puissance à 25%

Pour les modules de type SOLARWORD 265Wc, le pourcentage de baisse de puissance about de
la première année de l’installation est de 3% maximum et de 0.7% maximum pour chaque année
suivante jusqu’à la 25ème année d’utilisation.

Soit a le nombre d’année de réduction après la première année.

Alors 3% + X.0.7% = 25%

𝟐𝟓 − 𝟑
𝑿= = 𝟑𝟏. 𝟒𝟐𝟖
𝟎. 𝟕

X = 32 ans

En ajoutant la première année d’utilisation il faut au minimum 33 ans pur avoir une baisse de
puissance de 25%.

3. Proposer une équipe type de maintenance d’une telle centrale et un planning de


maintenance périodique des équipements
I.T : Intervalle de Temps

T.I : Temps d’Intervention

Equipements Opération de maintenance Equipe de I.T T.I outils


maintenance
Nettoyage éventuel à l’eau claire avec 1j 30min chiffon
éponge
Examen de la couleur et de l’éclat des 1an 30min A vue
Equipe de
Modules cellules contrôle

11
Vérifier le cas échéant les diodes 1an 10min multimètre
bypass avec un multimètre
Changer de diodes si nécessaire Equipe de 1an 1hmin Tournevis, clé
Changer de module si nécessaire réparation Rare 5h etc.
Nettoyage des cosses et bouchons à 1j Eponge, eau
l’eau claire 10min claire
Resserrage avec clé dynamométrique
Equipe de
Batteries isolée, graissage contrôle 2mois 30min Clé, graisse
Ajout de l’eau distillée Equipe de 1mois 10min Eau distillée
Changer de câbles de connexion si réparation 1an 1h Clé, tournevis
nécessaire
Changer de batterie si nécessaire Rare 2h
Convertisseurs Dégagement des grilles de ventilation Equipe de 6mois 10min Ballais, clé,
contrôle tournevis
Changement des fusibles 1an 30min Etain, fer à
Equipe de souder
Changer le convertisseur si nécessaire réparation Rare 1h Clé, tournevis

Resserrage des fixations 6mois 10min Clé, tournevis


Boite de Changer les branches si besoin Equipe de 1an 30min
jonction Resserrage des bornes réparation 6mois 10min

Resserrage des bornes de puissance et Equipe de 1an 10min


des bornes de commande réparation Clé, tournevis
Compléter si nécessaire 1h
Régulation Vérifier les tensions et les intensités 6mois 10min multimètre
lors d’une connexion des modules
aux batteries
Contrôler l’état des fusibles et du Equipe de 1an 10min Essais,
disjoncteur à l’intérieur du coffret contrôle multimètre

12
Vérification du fonctionnement de la 6mois 10min
régulation
Coffret Resserrer les bornes Equipe 1an 30min Clé, tournevis,
Essai de mise en marche contrôle, 1an 10min essais
réparation

III. Exercice 3
1. Calculons l’énergie journalière de chaque récepteur dans le tableau.
Usage équipements Puissance Consommation Nbre Durée Période Consommation
(W) veille (W) (h) (Wh/j)
Eclairage Lampe fluo- 13 0 3 6 J 234
compacte
13W
Réfrigérati Coffre 70 0 1 8 J 616
on (+2°C) 130/140 litres
Audio- Radioréveil 5 0 1 3 J 15
visuelle
Audio- Téléviseur 50 5 1 3 J 255
visuelle couleur 42cm

2. Déterminons l’énergie journalière nécessaire pour alimenter l’ensemble des récepteurs.


𝑬𝒋 = 𝟐𝟑𝟒 + 𝟔𝟏𝟔 + 𝟏𝟓 + 𝟐𝟓𝟓 = 𝟏𝟏𝟐𝟎
𝑬𝒋 = 𝟏𝟏𝟐𝟎𝑾𝒉/𝒋
3. Calculons le nombre d’heure équivalent
Pendant la période de Juin-Aout, l’irradiation est de 5.5kWh/m2. Pour un éclairement de
1000W/m2.
𝟓𝟓𝟎𝟎
𝑵𝒆 = = 𝟓. 𝟓 𝑨𝒍𝒐𝒓𝒔 𝑵𝒆 = 𝟓. 𝟓𝒉
𝟏𝟎𝟎𝟎
4. Calculons la puissance crête Pc
𝑬𝒋
𝑷𝒄 =
𝑵𝒆 ∗ 𝑹𝒆𝒏
Nous allons prendre le rendement du générateur Ren = 75%
1120
𝑃𝑐 = = 271.51 𝐴𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑷𝒄 = 𝟐𝟕𝟏. 𝟓𝟏𝑾𝒄
5.5 ∗ 0.75

13
5. Calculons le nombre de module
𝟐𝟕𝟏.𝟓𝟏
𝑵= = 𝟏. 𝟕𝟓 Soit N= 2modules
𝟏𝟓𝟓

Nous allons les assembler en parallèle.

14