Vous êtes sur la page 1sur 9

HYDRAULIQUE PROPORTIONNELLE

L. CUVELIER Distributeurs à commande proportionnelle

Comparaison des fonctionnements :

Distributeur « Tout Ou Rien » (TOR) Distributeur à commande proportionnelle

La bobine du distributeur n’est pas La consigne est nulle (0V) : tous les
alimentée, tous les orifices du distributeur orifices du distributeur sont fermés.
sont fermés.

Distributeur « Tout Ou Rien » (TOR) Distributeur à commande proportionnelle

1) La consigne est non nulle mais de faible


Lorsque la bobine du distributeur TOR est valeur. La force du solénoïde
alimentée, le tiroir se déplace complètement proportionnel a déplacé le tiroir en
à droite, permettant le passage total du opposition à l’action mécanique du
débit ressort jusqu’à une position d’équilibre.
Le débit est faible.
2) La consigne augmente. La force plus
importante du solénoïde proportionnel a
déplacé le tiroir jusqu’à une position une
nouvelle position d’équilibre. Le débit
est plus important.
3) La consigne est maximale. La force
encore plus importante du solénoïde a
déplacé complètement le tiroir à droite.
Le débit passant par le distributeur
est maximal.

D’après « Le Guide des Automatismes » 1/9


HYDRAULIQUE PROPORTIONNELLE
L. CUVELIER Distributeurs à commande proportionnelle

Les distributeurs proportionnels permettent donc de contrôler la direction du fluide et


son débit.

1. Distributeurs proportionnels à action directe


Le solénoïde proportionnel agit directement sur le tiroir de commande.

Le tiroir est souvent différent d’un tiroir de


distributeur « tout ou rien ».

Il comporte des fentes de progressivité


permettant de former des étranglements de
section triangulaire.

Cette conception permet d’obtenir des


caractéristiques progressives de débit.

D’après « Le Guide des Automatismes » 2/9


HYDRAULIQUE PROPORTIONNELLE
L. CUVELIER Distributeurs à commande proportionnelle

2. Les amplificateurs électroniques


Ces composants ont pour fonction de base de
transformer le signal d’entrée (consigne) en un courant
de sortie amplifié destinés à alimenter en courant le
solénoïde proportionnel.

Principe de fonctionnement

Le déplacement du noyau de
l’électro-aimant est proportionnel
à l’augmentation de la consigne.

D’après « Le Guide des Automatismes » 3/9


HYDRAULIQUE PROPORTIONNELLE
L. CUVELIER Distributeurs à commande proportionnelle

Il existe des amplificateurs analogiques et numériques.

Amplificateur analogique : le réglage des paramètres de


la carte s’effectue en manœuvrant des potentiomètres
internes.

Amplificateur numérique : le réglage des paramètres


s’effectue en modifiant des valeurs internes à la carte
via un logiciel et un ordinateur.

Les cartes sont disponibles :

• Au format européen 
• En conception enfichable 
• En conception modulaire 

D’après « Le Guide des Automatismes » 4/9


HYDRAULIQUE PROPORTIONNELLE
L. CUVELIER Distributeurs à commande proportionnelle

3. Capteur de position (ou capteur de recopie)


Lorsque la force développée par le solénoïde s’équilibre avec la force antagoniste du
ressort, le tiroir du distributeur prend une position fixe et génère un débit donné. Le
contrôle de la position du tiroir se fait en boucle ouverte.

De faibles forces perturbatrices peuvent suffire à rompre cet équilibre.

Une force perturbatrice a déplacé légèrement le tiroir


vers la gauche, diminuant le débit et donc la vitesse de
l’actionneur.

D’après « Le Guide des Automatismes » 5/9


HYDRAULIQUE PROPORTIONNELLE
L. CUVELIER Distributeurs à commande proportionnelle

Pour obtenir une grande précision de fonctionnement et éliminer entre autres les effets
des forces perturbatrices, les composants proportionnels sont équipés de capteur
inductif de position de
tiroir.

Le capteur de position est


constitué d’une bobine dans
laquelle se déplace un noyau.

Ce dernier est solidaire du


noyau de l’électro-aimant
proportionnel.

En fonction de la position du
tiroir, le capteur envoie un
signal de sortie en tension
(par exemple 0 ± 10volts pour
un distributeur à 3 positions).

La carte reçoit le signal du capteur de position et le compare à la consigne.

Dés l’apparition du plus petit signal d’erreur (collage du tiroir, effet d’une force
hydrodynamique…), l’ensemble de l’énergie de l’électro-aimant est mobilisé pour la corriger.

Le contrôle de la position du
tiroir se fait en boucle fermée.

D’après « Le Guide des Automatismes » 6/9


HYDRAULIQUE PROPORTIONNELLE
L. CUVELIER Distributeurs à commande proportionnelle

4. Distributeurs proportionnels pilotés

De même que les distributeurs « tout


ou rien » pilotés, les distributeurs
proportionnels pilotés sont réservés
pour contrôler des débits importants.

L’étage principal est constitué d’un


distributeur de tailles NG 16 à NG 32.

La position du tiroir peut être contrôlée par un


capteur inductif.

L’étage de pression (étage pilote) est composé d’un


double régulateur de pression proportionnel.

Symbole détaillé d’un double régulateur de pression proportionnel 3 voies.


D’après « Le Guide des Automatismes » 7/9
HYDRAULIQUE PROPORTIONNELLE
L. CUVELIER Distributeurs à commande proportionnelle

Il a pour fonction de faire varier la pression dans les canaux de pilotage


proportionnellement au signal électrique d’entrée (consigne).

Distributeur piloté 4/3 à commande proportionnelle, centre fermé centrage par


ressorts. Pilotage et drain externes. Capteur de position intégré.

En position repos, le tiroir principal n’est pas soumis à la pression de pilotage. Le ressort le
place en position centrale. Tous les orifices sont fermés.

D’après « Le Guide des Automatismes » 8/9


HYDRAULIQUE PROPORTIONNELLE
L. CUVELIER Distributeurs à commande proportionnelle

Lorsque le solénoïde proportionnel Y1 reçoit un signal de l’amplificateur électronique, la


pression augmente dans le canal de pilotage 1. Cette pression agit sur la face du tiroir
et le déplace contre l’action du ressort de rappel. La course s’arrête lorsqu’il y a équilibre
entre la force de déplacement du tiroir et la force du ressort. Un débit est créé.

Si la valeur de la consigne augmente, le solénoïde reçoit un signal (en courant) plus


important. La pression augmente encore jusqu’à une nouvelle position d’équilibre du tiroir.
Un débit plus important s’installe par les orifices du distributeur principal.

D’après « Le Guide des Automatismes » 9/9