Vous êtes sur la page 1sur 6

Le contacteur electrique

1/Définition le contacteur électriques :


Le contacteur est un appareil mécanique de connexion ayant une seule position de repos et une seule position de
travail. II est capable d'établir, de supporter et d'interrompre des courants dans les conditions normales du circuit, y
compris les conditions de surcharges en service. L'intérêt du contacteur est de pouvoir être commandé à distance. Il
fait partie de la famille des pré actionneurs puisqu'il se trouve avant l'actionneur dans la chaîne des énergies. Un
contacteur peut être actionné à partir des éléments du circuit de commande (Bouton poussoir, Capteur, Etc...)

2/Construction :
Selon leur utilisation, ils peuvent être unipolaires, bipolaires, tripolaires ou encore tétrapolaires ; c'est-à-dire qu'ils
possèdent de un à quatre contacts de puissance.
Sur les contacteurs de puissance élevée les bobines de commande sont souvent interchangeables, permettant de
commander le contacteur avec différentes tensions (24 V, 48 V, 110 V, 230 V, 400 V). Cette tension peut être
continue comme alternative.
Les contacteurs tripolaires comportent la plupart du temps un contact auxiliaire, tandis que les contacteurs tétra
polaires n'en ont en général pas (la place du contact auxiliaire étant occupée par le quatrième contact de
puissance 7-8 non représenté sur le schéma ci-dessous).
La différence entre contact de puissance et contact auxiliaire réside dans le fait que le contact de puissance est
prévu pour résister à l'apparition d'un arc électrique issu d'un fort courant, à l'ouverture ou à la fermeture
du circuit ; de ce fait, c'est ce contact qui possède un fort pouvoir de coupure. Le contact auxiliaire n'est doté que
d'un très faible pouvoir de coupure ; ce dernier fait partie de la partie commande du montage dont les courants
restent faibles face à la partie puissance.
Ainsi, la seule différence qui existe entre un relais électromécanique et un contacteur est la présence ou non de
contacts de puissance, pouvant établir ou interrompre de forts courants 2. On peut considérer un contacteur
comme étant un « relais de puissance », ou bien un relais comme étant un « contacteur dépourvu de contacts de
puissance »2.
figure 1 le composent de contacteur
Fonctionnement :
1. La bobine du contacteur peut être alimentée aussi bien par un courant alternatif que par un courant
continu (de 24 à 400 V).
2. Elle génère un champ magnétique.
3. La partie mobile de son armature est attirée contre la partie rigide.
4. En fonction du modèle, les contacts se ferment ou s'ouvrent alors.
5. Si la bobine n'est pas alimentée, le ressort de rappel renvoi en position initial la partie mobile de
l'armature et les contacts reprennent leur position.
Symboles Un contacteur de puissance ou auxiliaire est équipé de contact dit " F à Fermeture", de contact
O dit "à Ouverture". Ces contacts peuvent être utilisés dans la partie commande (contact auxiliaire) ou
dans la partie puissance (contact de puissance) de l'installation en fonction de leurs caractéristiques
électriques. La différence entre contact de puissance et contact auxiliaire réside dans le fait que le contact
de Le contacteur 5 puissance est prévu pour résister à l'apparition d'un arc électrique issu d'un fort courant,
à l'ouverture ou à la fermeture du circuit. Le contact auxiliaire fait partie de la partie commande du
montage dont les courants restent faibles face à la partie puissance.

3/utilisations
Il a la même fonction qu'un relais électromécanique, sauf que ses contacts sont prévus pour supporter
un courant beaucoup plus important2.
Les contacteurs sont utilisés afin d'alimenter des moteurs industriels de petite, moyenne et grande puissance. Ils
possèdent un pouvoir de coupure important.
Ils sont aussi utilisés en milieu domestique pour alimenter des appareils électriques comme le chauffage ou
le chauffe-eau, car les organes de commande (thermostat, interrupteur horaire et autres contacts de commande)
risqueraient d'être rapidement détériorés par un courant trop important.
On en trouve aussi dans certains véhicules comme le contacteur/interrupteur d'allumage au mercure (contenant
environ 1 gramme de mercure) qui permet d'allumer la lumière éclairant le coffre quand on en ouvre le capot à
partir d'un certain angle6 (parfois remplacé par un contacteur à bille). Des contacteurs au mercure sont également
utilisés dans de nombreux appareils domestiques.

4/Les types :.
 Contacteur de petite puissance tétra polaire.
Il a la même fonction qu'un relais électromécanique, sauf que ses contacts sont prévus pour supporter un
courant beaucoup plus important. Les contacteurs sont utilisés afin d'alimenter des moteurs industriels de
petite, moyenne et grande puissance. IL’s posse dent un boudoir de coupure important.
 Contacteur très forte puissance de technologie assez ancienne.
Un ressort de rappel. De 2 à 4 contacts de puissance ou pôles (unipolaires, bipolaires, tripolaires,
tétrapolaires). Un circuit magnétique constitué d'un aimant fixe et d'un aimant mobile (armature fixe et
mobile). Une bague de déphasage qui stabilise les vibrations des bobines alimentées en courant alternatif.
Les contacteurs au mercure
La plupart sont résistants aux vibrations, chocs et à la chaleur.
Il en existe de nombreux modèles7. Ils permettent de détecter de faibles mouvements et sont donc utilisés comme
capteurs pour des systèmes d'alarme, des thermostats ou comme détecteurs d'inclinaison, de mouvement ou de
position, ou encore comme détecteur d'angle d'ouverture et interrupteur ou commande de l'éclairage d'appareils
de cuisson asservi à l'ouverture d'une porte de cuisinière à gaz, cuisinière électrique et autres appareils
de cuisson6. Certains modèles peuvent aider des handicapés à commander un appareil électrique (contacteur par
mouvement). « Un interrupteur à mercure moyen peut contenir jusqu'à trois grammes de mercure, alors que les
interrupteurs de grande taille peuvent en contenir jusqu'à 10 grammes ». « Les contacts mouillés au mercure
comportent une anche encapsulée dans un tube de verre dont la base est submergée dans un bassin de mercure
et dont l'autre extrémité peut se déplacer d'un contact fixe à l'autre 6 ». Le mercure est un produit toxique, volatil,
polluant et non dégradable interdit dans certains pays, et qui devrait faire l'objet de précaution en fin de vie des
appareils en contenant.

figure 2 contracture auxiliaires


figure 3 le contacteur de puissance

Durée de vie : Lorsque le contacteur est employé sous tension et courant nominal, la grandeur qui donne sa durée
de vie est la durée de vie électrique. A l'aide d'abaques constructeur, et connaissant le courant d'emploi de la charge,
on est capable d'estimer la durée de vie en millions de cycles de manœuvre.