Vous êtes sur la page 1sur 15

Lis [essloganspubl.icitairessuivants.

Pécisepourchaqueadjectifs'il.s'agitd'un comparatifou d'un supertatif.

CoIombus.
Leseufs mieuxqueda eufs.
(5nr$\n.Alc- |
Action Man. L€tc-rx.\+d.6.r-I. )
Le plus grand de tous les héros.
Air France.
Faire du ciel
," Ot;: bel
endroit de Ia
-J{r?tr4l.Lh_/ Terre.

KrisproIIs.
Le que la Suède
a deplus croustillaw.

ScandynaMinipod:
grand, plus grand, grandiose.

3 Préciseùesensdes adjectifsdanschacunede cesexpressions.

Lesgrandshommes:
....El**.....-h.-nn'h*A.......-*,..rx{,sn-Ls1tka........
C'estun hommegrand:
s./.!*d*..t-s,c.lte.
.......J*^11r...."..Ì**-flsJ--......c1ú.....q.n
ll a fabriquécejouet de sesproprelmains:

earÉ"arhehe'.
il;#;;;;ffik; #*'*
..................*un
.È--qc-en*!rr.u -e-Llr-e*r-le,
Cettefemmeavaitun àgecerta'in:

4 Expl.ique !
['ambiguitéde ['annoncesuivante.Ensuite,corrige-lia

Cesont despyjamaspour hommesrayés.

z5
5 @mplète cette itl.ustrationà l'aide d'adjectlFs.

llélève

6 i[ y a de nombreux
Danscet extrait de Eupalinosou I'Architectede PautVatéry0871-1945),
adjectifsq uatificatifis.Soutigne-ùes.

Vent de mer
Je marchaissur le bord mémede la mer,je suivaisune plagesansfin...Cen'estPasun révequeje te raconte.
J'allaísje ne saisoù,tropglglg de vie,à .demie_dyllpar ma jeunesse.[air, délicieusement1g1!g"tPgj, pesantsur
mon visageet sur mes membres,m'opposaitun héros.!11p{p1llequ'il fallait vaincrepour avancer.Et cetterésis-
tancetoujoursrepous:éefaisaitde moi-méme,à chaquepas,un hérosìmaginair",yj$glgdu vent,et glg de
de l'invisibleadversaire...
toujoursgg3lgtà la puissance
forcestoujoursrenaissantes, lajeu-
C'estlà précisément
nesse.Jefoulaisfortement le bord sinueuT,durci et4s!!g autour de moi, étaient
par le flot. Touteschoses,
et-puresrle ciel,lesable,l'eau.
-firnplS,r

7 Fifide Maupassant(185O-1893).
Falsde mèmeaveccet extrait de MademoiseLle

La pluietombait à flots, une pluie normandequ'on aurait dit jetée par une main fwieuse,une pluie en biais,
épaissecommeun rideau,formantune sortede mur à raiesobligues, une pluie.i"d""g,e:99"r*!", noyant
tout, uneyEgpluie desenvironsde Rouen,ce pot de chambrede la France.
ljofficierregardalongtempslespelousesinondées, et,là-bas,lAndelle gonflé."qui débordait;et iltambourinait I
contrela vitre unevalsedu Rhin,quandun bruit le fit se retourner:c'étaitsonsecond,le baronde Kelweingstein,I
I

ayantle gradeéquivalentà celuide capitaine.

26
I Peux-tucompl,éteravecun exemplece tabl,eaurécapituLatif
des quatresous-ctasses
de l'adjectif?

Adjectif numéral

^GD de synthèsesur te pluriel,et Leféminindesnorns


Exercices
et des adjectifs > pp.23-26

Mets [es nomssuivantsau pturieL

un éventail
un rail
un nez
un tuyau
un chou
un caillou .....!..1......................- K.e-bsóx
un soupirail
un vitrail un graffíti ...r.1.....,................

un a'ieul un tumulus
un ciel
un eil
un ancètre
un cielde lit

2 Mets égalementles GNsuivantsau plurieL

un beauchapeau
un neveuhébreu
un bamboucreux
le noyaudu pruneau
l'émaildu cadeau
le gouvernaíl
du bateau
le caldu genou
l'eaudu canal
l'aveudu coupable

21
le corbeauinfernal
le cailloudu ruísseau
le bilanglobal
le cinquièmefestivalinternationa
I -.-.*r.!Àhîrln**h..olr.o,* *
le choiximprévu
un longdiscours
un travailinterrompu
un livreneuf
mon neveuaméricaín .........ther.......r.I-0*t/-9t"L.x......rà"-fnA.kl.uai.yli..
un journalsérieux - .o1.e.a...........\,.o.rrrr.ns.r*-y-.....-..-Ad.Jt**gjJ-x*
un macaronitrop cuít ........O-hrr".."-]rn.o*..cntrnnr..s.....kr-.c.12.......(..r.r..
un show original
un émailbleu
un ceuffrais
un combatnaval
un bijouancien
un cheveuroux
un sandwichgarni
un dangereuxmafioso
un capitalénorme
unjeu brutal
un pneuusé
un vitrail bleu
un chandailépais
un gazmortel
un jazzmanbrutal
un oppidumdétruit
un travailpublic
un nouveausoupirail
le conseilcommunal f.lÀt*;...
un chàteaumédiéval ................o\-ea............ù-N.[-es**xx-......r.hí-...oh..C-..u..*s
un chantiernaval
imprévu
un désidérata cl"h .....oti;;.-stí..n-sI-o-o-r-nnF.rí d-us.
un journalfamilial " -ct-a, Jq\r,^r\nl.uK tffi{.r.î**x
un chevalloyal .....'.............-!..:.-..................L-}sJl-}.J-.fr.1*Ll-x.................:f"L).s{
un bocalspécial
un livreagréable .......................k.....................-ù..-*1..[*l:.................o-q..Ji-
un filou fou - ,.. È,b* +i*-*-a:---:--*------
un sarraubleu
le pneudu landau
un festivalbanal
un carnaval
final
un basgris
un épouxjaloux

28
3 Regîoupetes mots suivantsen deuxensembresd'aprèsLeurpl.uriel.
A'Clacial-fluvial-final-égal-banal-bancal-spatial-natal-rural-matinal-musical-tribal-artisanal-fa

plurielen aux

d'1p.\
{t*"ra[, tt'nol.,
bo.nr .r 0"/ n-crto,$./ Spo.t'.s.[, \{s*.o-$-, rn'ok'i
rnuni Lc.$-, btlb^ \-,

B.Clou- chou- pou- bambou-verrou - caillou-joujou -fou.

plurielen ous plurielen oux


C-Íctt, \ro,rnbcr! / eJn^t, lé\ , C.d.r.$-[-cb-,

4 Mets les petits textes suivantsau pturieL


on a pu voir pourla premièrefois un aÉisteencoreinconnu.Lemoinsqu'onpuissedire
Au dernierfestivalde Bruxelles,
est quesonrécitaln'étaitpasbanaldu tout. Cegrosgéantroux,à l'eil vif et au nezpointu,hurlaitcommeun fou dans
un vacarmeinfernal,perchésur un vieux pneu bancal.ll portait un pantalondéchiréau genou,un sarraubleuet un
collierde corailautourdu cou.Un bijouen toc complétaitson habitde scènetout à fait original.
A..r.x , -cf.:.:ì"
S" +l*

d*r -rnu-. D".hpu* {*rlr-h"U-ai*:t


eyr F-sr usr.l\+-[ifclùp&J".
d-r- noèrtL Fou-rb
F-,.c,rti?1ra.rrK.

z$
Lechàteaunatal du généralDe Bruneest un régalpour l'eil, avecson vitrail bleu
et gris,son portailmédiéval,son
donjonhabitépar un hibouinfernalet sonvantailbancal.ll sertsouventde cadreidéal
au bal et au récitald,unartiste
local'Lerécenttravailde restaurationdu soupiraillatérala respectéle veu de l'a'ieulde monsieurDe Brune:garderà
ce bijoufamilialsoncaractère original.

,[-p-s*-hrJ.rs,*rx..
... on.-k-
P-o,IS..r*n-r*x. runtlrl,f ha rieQJ.rK
.d.m.ù:Ls-*x
o.\*i- nne$n--e\A-f-\
...D-e..
Rg*rÀt .caà.er.e.,k
5 @mptète ce texte par le p[urlet des rnots ptacésentre parenthèses.

Dansdes(chàteau) .. S-};n-t'gAJ-** ..délabrés,


noyés dansles(brouíllard
matinal)
(vieitamirat).....$._AJ*K.......RfM
.!f_lff*\r1..._Yl-S*Xe$........,U)}._Q,5...[1.-$',t.1.-x,..._...........,de
véritables (épouvantaíl)..---i\.Or.f-ffSlXf..Sj....lrà.........."....."...........,
époussètent des(hibou)*ta]
,., ^^ _ ^
des(corailoriginal).'.._(1p_1L-4.ffX.......OÌÈ_9S_ffASx.,
empaillés, des(éventait
bteu).éU_q,nnf*.1.S.
[n^ ,, .r- r .--.-
t$ o.r-.o des (joujou infernal) " ' d . '
...........................h1L0$,.à-............................, des (landau)
....................,
contenantdes

(neveu) h_gúgf-r*X_-....................:
isentdes
articlessur les (festivalfinal) la chansonet feuillètentdes (journal
régional)..-.: ............!

6 Mets au pluriel tes mots soutignésdansles phrasessuivantes.


Veitl€ à faire tous les accordsnécessaires.

À l'avant-scène
d'un théàtremerveilleux,
voicile printempsqui donneun avant-soutdesparfumset desbeautésde
.A-rl.X.....orrrSn
l'été.C'estlui qui colorel34!g!g!g4!g de mon jardin. Ensuitevient le joyeux été qui termine soi'téte-à-tete avecle

TanteSophieest le boutentrainde la famille.Parcontre,son mari en est le rabat-joie.lls habitentdans une jolie


et ài.*h*npf.r-l*p-.os:r-lr-ls- " Lo" .helxktrs,rn-"o..--jea rnsxqn:pq}'Qr^
ilsont aussiun pied-à-terre
d unebassecogl;
fermetteentourée à Louvain-la-Neuve. t\9bO,*!-
Uio;e5

Matanteestunphénomène:e||earboretoujoursunf@.enp|aqué-or.Saboissonpréféréeestl.@!*.
Ar^ ,$r-*" G S-eS-'--.}rNJ'
Ss.f--elle^-
30 -aJ,? e.qAx -dl -fi .
était ger:de-malade.
danssajeunesse.
Maiselleest surtoutune excellente
.Elle pourson petít-filset un fin
grqnd-mère

cordon-bleu.
f,.í.=
/_É
Ellecuisine[articulièrementbien le vol-au-ventei le oot-au-feu.
#A.ù,d .L=...M1&A..*..,.
t,
+r$,'ti-\r'L

7 ?e.su
Fémininsparticuliers.Recherchete féminin des noms

un héros une un gendre


un Andalou une un singe
un dieu une
un roi une une .._-.../.IJ.R*S_.
un canard une
un sanglier une un favori une
+ùtmJl"r:t.e
I Mets ùesexpressionssuivantesau féminin.

Un muet gentil et pàlot: ....._..fa}À-0_..... .U-n.sl'-


Un ancienmagiciendélicat:.lfh1-..
e"
Un grandchameau
fou:
Un directeur
charmeuret travailleur:
Un instituteu
r orphel
in: _"*flÀ-e_"_-ù..nàh.h!k
Un groshérosroux:......._.......tfM
Un préfetdiscret,maisparfaít,_-.J_1Nr......
Un cousinhilarant: ..........-IfLf-.

Un|oupVengeuretcrue|:--..JJIi-J-..-..'-Qo."r.trr*'--W-....-e"t-.....tx.rr"e.[-tL-.........
Ungendre
curieux,
maissérieux,
._...."1"1Jh9_......hX*f........_Clfj{C..gJ*at...ff.n$A.........MXj_gf$f*,...
Un canardjaloux:
Un ennemipublic:
Un lièvrerapideet un dindonsot:
Uncolonel
malinet serein: ll[*-.......t$.lnheLlS
Un vieux marchand Ias: ......*f$!5-[-..........\]l*R.f....h4....
Un Juifinquiet:
Lecerf,roi de la forét:....-IÀ. oL -ls
Un tsarcaptifet mélancolique:
Untraducteur
métis:_...J-tx-s-........F*fr-g-cf
,r....Ck-fti..r,r......j:r.:^i.h.,ààt".
Un beaubergerfranc:

Un pécheurenchanteu
Un boucherfier
U nj a r sb l a n c :
épriset jaloux:.
Un bourgeois

9 Lis attentivementle petit texte suivant.Ensuite,transformeùesphrasesau fémlntn,dans ùa


rnesuredu possibte.
!
Jean,le petit paysan,observela scèneavecattention:un poètegracieuxet intelligentouvrela représentation

3D
celui-cifait
étranger.
pàlotet inquietinviteà applaudirun illusionniste
un: TerryFix.Enfin,le présentateur 1Pl1tt'tt". ,t-
---"t""J^fx+f*ar+
:"__ -frìlnfra "e]"*:n*gl,rrò.h- *Hrre'r-onn*s
"--".,Jthi.
singes, sansoublierlesloupset leschameaux!
desdindons, N^t
ff:jfr;ú; .iló-;r*ono, d* al''rdr^," "-"b^ ù.*ux^ Ai"Il'ar'-dlt
et retournechez confus
stupéfait,Je"n," sentín pe, laJl se lève,bousculeun bergerdistrait,remerciele directeur
r'r t

r.* .)i*s:*r+ -..u_ i-*i:JrÀ-++ hJ/{- qti* r}*-!1ì-uc.-=


-#ffiH::""ffi.-.d:d,,I[.J"Mb.bÍL-"t**/".......-LL."..'..c.'.-.'-Ò
,ahd-c"+ùj . JJlr--q
réverade tigrescoquets,
lrir* sor{chevalrouan.Enchantéet serein,il se couchede bonneheure.Unefois {e Plus,il
p--[,L.../lr# ",.h "i]rm-Q".-L]-...]rDru.*Lk. j IL
ep*tr-el*- "----. g......ei.fatrî-tr*.tr-,q-
..dr ..
seshéros
hr-
-^fuù ..-.....-iG'I)Oî;.L0.4...^......................'...-..
{
10 Écristesmotsentreparenthèses
au féminin.

surunechaise(blanc)-.....h!.Of.h-els- a |.
cabane(vieillot) , mais(coquet) -(-p--qlJ".ctl*Q- ... et
Noushabitons dans une "Ut.gt Qf-H.*.'. -
t
(gracieux)......q.-Ì.9-3,j..&J-1,ò-0-..
au bras'
ll ressentitrafdementunedouleur(aigu).......9*ù-.q..$*-.........-.....,
dediscuteravecdelcousins).......C (cruels)
O.1-1}N-N-$72........
Jesuis(fas)....._lrO,Là*................
et (secrets)"..."/.Ig-.tJ.LC
"ti* "
(Uncerf)..U-.r**".."".h;" EJ"*.. . (inquiet)
(marchand)..ngn.-gh.È-"1-.CJ-A-.dont(le fi Is)..-
et (malin)-.nnSJ":
$ft*-..................
11 Mémeconsigne.

Problèmesde chameau
une (beauchameauturc)
Un (marchandamical),mais (idiot),était parvenuà vendrePourune énormesomme,
î$-crll-el.qtrrll. ...-$N.[--!AM=.-t-*p--h-e- ... .
- et pas(grec)commeon l'a longtempsraconté'

32
*":._"*
peut-ètre '""'-0"::"
devrais-je'"'"5'."a:::.'f"Fl""&1UIHH
" uitl:il-1ll-t1lx!$il:,li
:"*'5l:il"#H':[]lt'[fflt
:*"-:n:
blron n_er;a!'
et (sonfrèreplusàgé)était(uncétèbre
cadet)d,(untraitrede prince)
.fr;ilil ".d^.inoih*sx a- 'l'*oQ,
Lorsque(le bon avocat)lui apprit tout cela,(cepère)'qui était
Lorrqu"
(berger)' M,ffi- -gl;"zM
ztr*"..".-".....9-l-i*,... i
14.., , " -LpJ&
(frères):(l'un)était (le premier)'(il
(instituteur)et I'autre(un colonelcourageux)'Avec
*-.naA:-...!*..Y-*;t,--"""e-I-"''""E1tr9ffi
......t.......):.un*
Aaei"rJr.

(il) resta(coi).
durantlesquelles

dansnotre(bon)ville (franc)'
d'années,
cette (ancien)histoirese racontaitsouvent,il y a quelquescentaines

12 Accordes'it y a lieu, ces adjectlfsde couleur'

Entrelesnuages(noir)...înfpl-0....,le soleilglissesesrayons(jaunecfair) J n UlSlt- "elgt


(crème)-.CXì.fnM-..... U
Poursortir,j'enfileraimesescarpins
Aprèsle ski,nousrentronslesjoues(pourpre)+..,g.\J/-,|1Àtr-/
Lamodeestauxcravates (olive)-"..S-b....tf.f-J.
teinte(u.* erIua.) .-..LlR;.r-L. gNffrg'L,(^df-
Lamerestd'unemagnifique
Lesrebellesportaientdestuniques(rougesa ne)rrsu.gr 4"r9
J'aimemesgants(rouge)-...
lls avaientdesvisages(brique) à forcede vivreau soleil.
si vouspréférez
or"fsivous
Cespullssont(rose)...)(AA$f...-._.. (roseorangé)...1f*2.2î-t--.SJ
orangé) l-1-9.z|g
préférez(rose
J'aiposémescrayons(Ut"r,u"rtet rouge) ffiAJJJ-r...--.tX-nl-n.......g,.. À-O.
//
f "'l
, J

^ P'27-31,
GD Lespronorns
ObserueLiacasede B.D.suivante:

n éfNt*(E Oe"uó Le I'est-il un délerminant?JustiFieta réponse.


seu...s{v'enxs owag
1,paa6ffiee Plés{,.
L'

L,
! (Tamara,n' 5)- Damsseet Zidrou@Dupuis'zooT'
" À Iafotie "

33
contenusdanste texte sutvant:
Soulignetous tes pronomspersonneùs

MmeYarby venaientà NewYork'C'est


Un soir,monpèreestrentrédu bureautout excité-ll nousa annoncéqueM. et
ll habitechicago.
le directeurde la sociétéJus-d'or. Jeme suisdemandés'il arriveraitavecuneautrecaissede Jus-
d,or pourmon père.5i oui,j'étaiscondamne à en boirejusqu'àla fin de mesjours.Rien9ued'y pens"tal"navaismal
au ventre.
Mon pèrea racontéquî avaitinvité M. et Mme Yarbyà vivrechezDgt15' Ma mèrea demandépourquoiils ne
que
pouvaientpasdescendre à I'hòtelcommela plupartdesgensquiviennentà NewYork.Mon pèrea répondu
mèrea dit
Maisquelui, il était contre.À son avis,lesYarbyseraientbien mieuxchezr19g' Ma
si,-!!lpouvaient.
qu'ellen'avaitjamaisentenduun truc aussibète.
JudyBLUME, durà suppofter,éd'
C'est t986'
desLoisirs,
École

2 Recopietes p suivantesen rernptaganttes GNsoulignéspaî des pronornspersonnels'

Jereioinsmesamis.
termineront
Lesélèves RJtmr-...f.I-0Jfigfu*
Nousentendonsl4!ry. !"m-ffi
3)
P---6

Ellen conte@....-...."g.U.-o..
Eleraconte
lbislqirsiàryilil: F.l}r ...!'* Qeur-.........f.\-ÈtfffLfe"...-....... - --.-------K--
cesfleurs.........hp-:...........ùlnNr--4........mr*tJA
NosamisnousontofFeÉ "-P.I/}..... -t
^ ,\ ^ . l I
t
-
'.l.
Marieraconte-t-ele àsesamies?.......Îf.n..g-rff.t......Ji-E
ceshistoires Ù.. !-qJ$- "llrQ-.U.nNh.iZ-.=..t..:...-g-l-lr
N e r a c o n t e p a s@à te sa mi s....-h -0- . I!4'
Raconte lgQig àtesamis....-".R.g.....C-4rtte.......=.....r..Ln
4.
offrecesfleurs àta marraine.C .&t*.....---....-l-0n.....=....

3 Mèmeconsigne.Falsattention à t'accorddu paftlcipe passé.

34
Nedemandezpasyg!1g9!q!4 à cesieunesenfants',......
cescartesà tes amis?.....L€.à.......
Enverras-tu
!gS!9 à5imon...........
Rends fu*-Slr, -

4 ONcontenudansles vignettesde B'D'suivantes:


eue représente[e pronompersonnel.

uA Ia|olîe !" (Tamara,n' 5)- Darasseet Zidrou@Dupuis'zooT'

or*l : *anL *$.o-mondL

n Monfrère,cebloireou, (Parker& Badger,n' 5)- Cuadrado@ Dupuis'zooT'

35
5 soutlgnetous ùespronomspersonnels.
Dansce texte de Michel.Tournier,

tiens,cettephoto! C'estsansdoutela seulephoto existantà Tabelbala.ll


,,Tupeuxla regarder, y avaitbiencelle
avecsafemme.Maisje crois
de Mustaphaqui était alléen voyagede nocesà Alger.ll létait fait photographier
bienque la photoa disparu.C'estpeut-ètrela belle-mère quila brulée.Lesvieuxn'aimentpastrop lesphotosici.
lls croientqu'unephoto,ga portemalheur.lls sont superstitieux,lesvieux..'
- Ettoi,tu ne croispasqu'unephotopeutportermalheur?demandeldriss.
dit-i|en faisantdesdeuxmainsle
- Oui et non.Mon idée,tu vois,c'estqu'unephoto,il faut lgtenir,!4 maitriser,
gested'empoignerquelquechose.C'estpourquoiMustaphan'avaitrien à craindrede cettephotofaite à Alger:
ellgétait épingléeau mur.On lavoyaittous lesjours.C'estcommecelle-là-!.e!surveille,coincéedanssonsous-
verre.Maistu vois,cettephoto,ellea toute une histoire.Une histoiretragique.Écouteun peu9a.gs étionsau
reposdansun villageprèsde Cassino.llyavaitun garsdu servícephotographique de l'arméerllp]aprisavecces
deuxcopains.Plusíeurssectionssetrouvaientensembleau rePos, et lesdeuxgarsassisavec.11gi appaÉenaient
Deux
Au repos,on sg retrouvait.Q rigolaitensemble.
à une autresectionque la mienne.Maison se connaissait.
jours plustard,je rencontrele photographe.llsort une enveloppede sa poche,etjl-BglAdonne. Ellecontenait
la photoen trois exemplaires:<<C'estpourtoi et tes copains,, il me dit. oTu leurdonnerasà chacunlgggphoto."
Je.remercieetj'attendsde rencontrer lesdeuxautres.lloccasion ne seprésentepas.Lesurlendemain,on montait
tous en ligne.C'étaitle 3o avril1944.Jene suispasprèsd'oublierla date.On attaquaitunefois de pluslesAlle-
mandsretranchés dansle monastèredu mont Cassin. LesAméricainsjftaient déjà casséles dentsdessusau
moinsdeuxfois.C'étaitnotretour.Quelmassacre ! Desdeuxcótés,Alliéset Allemands.C'estlà quej-aigagnéma
quejeles avaistoujourssur moi,bienau chaudcontre
croix.Tu pensesque i'avaisoubliélesphotos! N'empéche
ma poitrine,un détailimportant.Lasemainesuivante,on était de nouveauau repos.Jevaisvoir à la sectionde
mes deux copains.Cettesectionavait salementtrinqué.Eh bien,aprèsdes recherchesj'aifini par apprendre
qu'ilsavaientété tuéstous lesdeux...o
Lagoulted'or,Folio,
MichelTOURNIER, PP'54-55,1986'

1 Observe[e dessinsuivantet précisece que remptacele pronomsouligné.


'--)

36
2 dansÙesphrases
et soutignetespronomspossessiFs
Retrouve suivantes:

J'airepérévos défauts.Avez-vousrepéréles miens?


Voicivotrepart,il faudraencoreleur rendrela leur.
Danscette affaire,mesintérétssont leE-Ug
Nosenfantsont choisidesparcoursdifférents:lesmiensse sont rendusen Angleterre,l@u Japon'

Cesbijouxsevalent'.lestienssont plusgros,L@plus brillants'


Vousavezvosproblèmes,maisnousavonsaussilesnòtres.
aux nótrer
Leserreursde nosamisserventparfoisd'excuses
Lesidéesqui sont miennes, je lesdéfendstoujours. C o.dtj . ls\lc!)í,Ì')
J'aifait mon choixdéfinitíf: je prendsle tien,son appaÉementest bientrop grand!
Celivreest le mien,faisattention!
lesnòtressont moinschersque lesleurs.
Avantd'achetercesmeubles,réfléchissez:

3 Comptètelps pointlltés par Ùepronom possessifcorrect.


Accepterez-vous
Vousgardezde nombreuxchienspendant lesvacances. ll est très discret
aussi.......1g..1f.nlgh.........?
et propre.
a A
lls ne sont pascontents:ma voiturea été réparéeavant.......L9-.."..KRtJh
pour vous,c'est
Pourchaquemaman,son enfant est le plus impoÉant: pour moi, c'est.........,!,*......C.mi..9.rt4--.......................,

vont suivre.
On voit plusvite lesdéfautsdesautresque

4 Composedes phrasesdanstesquettestu emploieschacundes pronornspossesstfssuivants:

lessiens:
l at i e n n e :

lesmiens:.....
le nótre:

1 Oans[e petit texte suivant"souttgnetous les pnonomsdémonstratiFs.

Lephotographeprésentasesclichésau rédacteuren chef: " Est-cegl3 que vousvouliez?'r Lerédacteurlesexamina


avecsoin:r.(eux-cisonttrop sombres! Ah ! celui-ciest meilleur! On voit bienle visagedu vainqueur.ftlgi;limontre
ce sont de bonnesphotos-chocs
un bon grosplan.Quantà ceux-là, ! $ va ! Cest du bontravail! I

2 Rernptacetes pointillés par te pronomdémonstratifqui convient.


ou.....(3.mg.'..0rL'
Sais-tucequecontient.....tfllg-.r-(*.....
Tuasvu cescaisses?
est un cadeaude mon Père,.......!L[g"
...........h-1t...........-. est un souvenirde mon grand-père'
Tu connaiscesphotos-ci,mais as-tuvu ..Lq.$,0I/r..-.1óI
!
Cesstylos-làne valent pas.....LQJJ-g.--.&..
quandj'avaisà peinedixans.
. CR-b..--......sepassait
J'aimebeaucoup po" leurchant'
lesoiseaux,......[.[AX.--d.pourleurplumage,........-q&--QJE---LS.
3+
que tu ne connaispas.
tu ne dois pasfaire confianceà ........L[IIX...........
Souviens-toibien de ........Ln-S"i...............:
écriteparma petitesceur.
Jejoinsà ma lettre .LeX-b-.........
quisontterminés,
..- k1LX.......... pose-leslà.
sont mes amis qui t'ont donné mon adresse.
.....-....(-fa......................
klg-/.!Q. m'intéresse beaucoupde connaitrele résultatde vos recherches.
caressait
Elle examinaavecsoin les magnifiquesétoffesposéessur le comptoir:elle touchait...Le,$"0-0*à...=11*...,
agagaitvisiblement
lesautres. .qA ........-. lavendeuse.
AJ)ti^- Qròr.., soupesait
ramena
Lechasseur troislièvres avaientun beaupelageroux'
magnifiquest..LQJIK.-..(I.......

3 Inventetrois phrasesdans lesquellestu utitiserasles pronomsdémonstratib composés


de <-ci>et de.,-tàn.

Observeùetexte de ta vlgnette de B.D.Suivante.l[ contient quatre pronorns,souÙigne-les.


Essaiede retrouverles GNqu'ils remptacent'Que constates-tu?

2 Souligneùespronomsindéflntsdanschacunedes phrasessuivantes:

J'airencontréHassanet Bastien.llun et l'autrem'ont racontétoute l'affaire.


&:gn ne m'a dit la vérité.
Cevieilhommen'entendrien,maisil sembletout comprendre.
Sesamiesont penséà elle:elleslui ont-toutesenvoyéune cartepostalede vacances.
. O-uepersonnene bouge!r criaI'und'euì<-
rlafaitjg!1g!.
Ne fais pasà autruice quetu n'aimeraispasque l'onte fasse.
?
Y a-t-ilquelqu'un

38
- As-tuapPorté_g@e PourMo[ra?
avaitraison.
quivousdiraqu'elle
- Non,je n. lri ,i t,i"n,ppo.té.N'importe la parole'
prendre
Aucunn oserait
Un tel m'a racontécesévènements.
ll faut penserà tout!
ll nefait Pas-@,

auxdétermtnants'
3 Remplaceles GNsoutignéspar les pronornsindéflnlscorrespondant
de
à la finale;lesautresélèvesaurontl'occasion
ouelouesé!èvesaccèderont
Touslesélèvespeuventparticiperà ceconcours,
.......1g...:;...:...... d-IlLlh4-u.r^ - t' rt s 'k-:'si-lsl'"c
"""""" '
ir
entreeux'
faireun secondpetitchampionnat

un prix.$!fu
chaqueélèverecevra ne repartiralesmainsvides.

Cl-rE-*-r-r*tt .....""Lr'J
Jenesaisq4!fuaeul'idéed'envoyerlebulletindepaÉicipation'

E||en,ap,,,..uptéd,a||ervorrcefi|m;el|evou|air@.
.cr!-fl.Irc-
.........1rà........

a bruléun feu rouge.


Telconducteur
r-r-t-J"ei-
trop vite.
roulentbeaucoup
Certainsconducteurs

compùète[a vignettesuivanteà llaidede pronomslndéfints.


t
Q A JE N E I
5 PAs !
bo.f-t* !qvtti\9r..t
L$Jì
t\jl,-q-rt

1 DansteSphraseS Sou6gnetespronomsnUméraUX.
suivantes,

c,estune classede vingt-cinqélèves. Dquzgétaientprésentscejour-làà l'école:il y avaitune épidémiede grippe'


recevoir
J'espérais quinzecD; j'en ai regudixJ'aiinvitédeuxamies.!131911ièreestdéjàarrivée'