Vous êtes sur la page 1sur 7

Académie Régionale d’Éducation et de Formation

Marrakech SAFI
Direction Provinciale Essaouira

Appel d’offre ouvert sur offre de prix N°  :


26/2021

OBJET

L’achat de matériel d’internat au profit


des établissements scolaires relevant de
la Direction Provinciale du
MENFPESRS d'Essaouira.

- Règlement de la consultation – AOO N° :


1 26/2021
ARTICLE 01 : OBJET DU REGLEMENT DE CONSULTATION :

L’achat de matériel d’internat au profit des establisments scolaires relevant de la Direction


Provinciale du MENFPESRS d'Essaouira
Passé en application des dispositions de l’article 18 du décret N° 2-12-349 du 08 Joumada I 1434
(20 mars 2013) relatif aux marchés publics.
Les prescriptions du présent règlement ne peuvent en aucune manière déroger ou modifier les
conditions et les formes prévues par le décret précité. Toute disposition contraire au règlement précité, est
nulle et non avenue.

ARTICLE 02 : MAÎTRE D’OUVRAGE :


Le maître d’ouvrages du marché qui sera passés suite au présent appel d’offres est Le directeur
provincial du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle de l’enseignement
supérieur et de la recherche scientifique à Essaouira relevant de l’académie régionale d’éducation et de
formation de la région de Marrakech Safi (AREF MS).

ARTICLE 03 : COMPOSITION DU DOSSIER D’APPEL D’OFFRES :


Conformément aux dispositions de l’Article 19 du décret précité, le dossier d’appel d’offres
comprend :
- Copie de l’avis d’appel d’offres ;
- Cahier des Prescriptions Spéciales ;
- Le modèle de l’acte d’engagement indiqué à l’article 27 du décret précité ;
- Le modèle de bordereau des prix et détail estimatif ;
- Le modèle de déclaration sur l’honneur ;
- Le présent Règlement de la Consultation

ARTICLE 04 : CONDITIONS REQUISES DES CONCURRENTS :


Conformément aux dispositions de l’Article 24 du décret précité :
1 – Seules peuvent participer au présent appel d’offres les personnes physiques ou morales qui :
 Justifient des capacités juridiques techniques et financières requises;
 qui sont en situation fiscale régulière pour avoir souscrit leurs déclarations et réglé les sommes
exigibles ou à défaut de règlement, constitué des garanties jugées suffisante par le Comptable chargé du
recouvrement.
 Sont affiliées a la Caisse nationale de sécurité sociale ou à un régime particulier de
prévoyance sociale, et souscrivent de manière régulière leurs déclarations de salaires et sont
en situation régulière auprès de ces organismes.

2 – Ne sont pas admises à participer à la présente consultation :


 Les personnes en liquidations judiciaires;
 Les personnes en redressement judiciaire, sauf autorisation spéciale délivrée par l’autorité judiciaire
compétente.
 Les personnes ayant fait l’objet d’une exclusion temporaire ou définitive prononcée dans les
conditions fixées par l’article 159 du règlement précité
 les personnes qui représentent plus d'un concurrent dans une même procédure de passation
de marchés.
ARTICLE 05 : MODE DE JUGEMENT :
Le présent appel d’offres est lancé en lot unique.

ARTICLE 06 : MONNAIE :
Conformément au paragraphe 3 de l’article 18 du décret précité, la monnaie dans la quelle le prix
des offres doit être formulé est exprimé en Dirham marocain.
- Règlement de la consultation – AOO N° :
2 26/2021
ARTICLE 07 : LANGUE :
Conformément au paragraphe 4 de l’article 18 du décret précité, Les pièces constitutives contenues
dans le dossier ou l’offre présentée par les concurrents doivent être établies en langue française (ou arabe).

ARTICLE 08 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE :


Le cautionnement provisoire est fixé à la somme de :
20000.00 DHS (vingt mille DHS).
ARTICLE 09 : JUSTIFICATION DES CAPACITÉS ET DES QUALITÉS DES
CONCURRENTS :
Conformément aux dispositions des articles 25 et 27 du décret précité, les concurrents doivent
fournir un dossier administratif, un dossier technique et le CPS et le reglement de consultation, et chaque
dossier peut être accompagné d’un état des pièces qui le constituent, et ce comme suit:

A-UN DOSSIER ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE COMPRENANT :


a) un dossier administratif
1- Au moment de la présentation des offres :
1.1. La déclaration sur l’honneur comme prévus à l’article 26 du décret précité.
1.2. L’originale du récépissé du cautionnement provisoire ou l’attestation de la caution personnelle et
solidaire en tenant lieu.
1.3. Pour les groupements,les pièces à produire sont celles prévues à l’article 157 du décret précité (une
copie légalisée de la convention de la constitution du groupement, accompagnée d’une note indiquant
notamment l’objet de la convention, la nature du groupement, le mandataire, la durée de la convention, la
répartition des prestations le cas échéant).

2- Pour le concurrent envisagé à être attributaire du marché :


2.1. La ou les pièces justifiant les pouvoirs conférés à la personne agissant au nom du concurrent;
notamment le statut de la société, le procès verbal de l’assemblée générale etc.
2.2.L’attestation du percepteur ou sa copie certifiée conforme délivrée depuis moins d’un an par
l’administration compétente du lieu d’imposition certifiant que le concurrent est en situation fiscale régulière
ou à défaut de paiement qu’il a constitué les garanties prévues à l’article 24 du décret précité. Cette
attestation doit mentionner l’activité au titre de laquelle le concurrent est imposé.
2.3. L’attestation ou sa copie certifiée conforme délivrée depuis moins d’un an par la CNSS certifiant que le
concurrent est en situation régulière envers cet organisme conformément aux dispositions de l’article 24 du
décret précité;
2.4. Le certificat d’immatriculation au registre de commerce.
2.5. - Pour justifier l’appartenance à la PME, les concurrents doivent présenter les documents indiqués à
l’article 4 de l’arrêté du ministre de l’économie et des finances N° 3011-13 du 30 /10/2013.portant
application de l’article 156 du décret précité, notamment :
- L’attestation de la CNSS justifiant que l’effectif permanent qu’il a employé ne dépasse pas 200
(deux Cents) personnes ; ( Voir Article 1 de la charte des PME , loi 53-00).
- La ou les pièces justifiants les pouvoirs conférés à la personne agissant au nom du concurrent
mentionnant que la société est gérée ou administrée par les personnes physiques qui en sont les propriétaires,
co-propriétaires, ou actionnaires ; ( Voir Article 1 de la charte des PME , loi 53-00).
- L’attestation mentionnant le chiffre d’affaires ou l’attestation du bilan annuel délivrée par la
Direction générale des impôts. ( Voir Article 1 de la charte des PME , loi 53-00) .

b- Un dossier technique comprenant :

 Une note indiquant les moyens humains et techniques du concurrent .


 les attestations ou leurs copies certifiées conformes à l’original délivrées par les maitres d’ouvrage
publics ou privés ou par les hommes de l’art sous la direction desquels le concurrent a exécuté
lesdites prestations. Chaque attestation précise notamment la nature des prestations, leur montant et
l’année de réalisation ainsi que le nom et la qualité du signataire et son appréciation.

B- LE CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPÉCIALES ET LE RÈGLEMENT DE


CONSULTATION:

- Règlement de la consultation – AOO N° :


3 26/2021
Ces deux documents (CPS & RC) doivent être cachetés et signés à la dernière page avec la mention
manuscrite « lu et accepté » et paraphés sur toutes les pages ;

C- UNE OFFRE FINANCIÈRE :


Conformément à l’article 27 du décret n° 2-12-349 précité, Chaque concurrent doit présenter une
offre financière comprenant :
1° L’acte d’engagement établi comme il est stipulé au § 1-a de l’article 27 du décret précité,
suivant le modèle prescrit ;
2° Le bordereau des prix – détail estimatif établi comme il est stipulé au § 1-b de l’article 27 du
décret précité .
Le montant de l’acte d’engagement doit être indiqué en chiffres et en lettres. Concernant le
bordereau des prix unitaires ainsi que les prix unitaires du détail estimatif ils doivent être libellés en chiffres
(article 27 b) du décret n° 2-12-349 du 8 joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics.
Lorsqu’on constate une discordance entre le montant globale du bordereau des prix et celui de l’acte
d’engagement les montants du premier sont pris pour bons.
ARTICLE 10 : CONTENU ET PRÉSENTATION DES DOSSIERS DES CONCURRENTS  :
1 – Contenu des dossiers :
Conformément aux dispositions de l’Article 27,29 et 31 du décret précité, les dossiers présentés par
les concurrents doivent comporter, 
 Le dossier administratif précité ( Cf. article 9 ci-dessus) ;
 Le dossier technique précité ( Cf. article 9 ci-dessus) ;
 Le CPS et le Règlement de la consultation ( Cf. article 9 ci-dessus) ;
 L’offre financière ( Cf. article 9 ci-dessus) ;
2 – Présentation des dossiers :
Conformément aux dispositions de l’Article 29 du décret précité, le dossier présenté par chaque
concurrent est mis dans un pli fermé portant :
 Le nom et l’adresse du concurrent
 L’objet de l’appel d’offres et l’indication des lots.
 La date et l’heure de la séance d’ouverture des plis.
 L’avertissement que «les plis ne doivent être ouverts que par le président de la commission d’appel
d’offres lors de la séance publique de l’ouverture des plis ».
Ce pli contient Deux enveloppes comprenant chacune :
a- La première enveloppe comprend le dossier administratif, le dossier technique & le CPS et le
RC. Cette enveloppe doit être cachetée et porter de façon apparente, outre les indications portées
sur le pli, la mention « Dossiers administratif et technique »
b- La deuxième enveloppe comprend les offres financières. Elle doit être cachetée et porter de
façon apparente, la mention « Offre Financière ».

N.B  : Les Deux enveloppes doivent porter les 3 premières indications inscrites sur le grand pli.

ARTICLE 11 : PRÉSENTATION DES DOSSIERS EN CAS DE GROUPEMENT :


En cas de groupement les pièces à produire sont celles citées dans l’article 9 alinéa A-a du présent
règlement de consultation.

ARTICLE 12 : MODIFICATIONS DANS LE DOSSIER D’APPEL D’OFFRES :


Conformément aux dispositions de l’article 19 §7 du décret précité, des modifications peuvent être
introduites dans le dossier d’appels d’offres. Ces modifications ne peuvent en aucun cas changer l’objet du
marché.
Si ces modifications sont introduites dans le dossier d’appel d’offres, elles seront communiquées par
tous les moyens à tous les concurrents ayant retiré ou téléchargés ledit dossier.
Les modifications peuvent intervenir à tout moment à l’intérieur du délai initial de publicité de l’avis
sous réserve que la séance d’ouverture des plis ne soit tenue que dans un délai minimum de dix (10) jours à
compter du lendemain de la date de la dernière publication de la modification .
Lorsque ces modifications nécessitent le report de la date d’ouverture prévue pour la réunion de la
commission d’appel d’offres, ce report sera publié conformément aux dispositions du §2 de l’article 20 du
décret précité.

- Règlement de la consultation – AOO N° :


4 26/2021
ARTICLE 13 : RETRAIT DU DOSSIER D’APPEL D’OFFRE :
Conformément aux dispositions du paragraphe 5 de l’Article 19 du décret précité, le dossier d’appel
d’offres est mis gratuitement à la disposition des concurrents dans les bureaux indiqué dans l’avis d’appel
d’offres dès la parution du 1er avis d’appel d’offres et jusqu’à la date limite de remise des offres.
Le dossier d’appel d’offres peut être téléchargé sur le portail des marchés de l’Etat
(www.marchespublics.gov.ma).

ARTICLE 14 : PRÉSENTATION DES ÉCHANTILLONS:


Le concurrent est tenu de présenter les échantillons des articles qui portent un Astérix (*) en fin
de désignation sur le bordereau des prix.
Ces échantillons sont à déposer à la direction provinciale du MENFPESRS d’Essaouira (bureau des
appels d’offres) jusqu’à la veille de la date d'ouverture des plis, ces échantillons doivent être conformes aux
prescriptions telles quelles sont mentionnées dans le bordereau des prix et au CPS.
La commission d’appel d’offres est chargée d'évaluer la conformité des échantillons présentés aux
descriptions voulues. Elles seront examinées à huis-clos, conformément aux dispositions de l’article 37 du
décret N° 2-12-349 du 08 Joumada aloula 1434 ( 20 mars 2013) relatif aux marchés publics.
Les échantillons qui sont jugés non conformes, ainsi que ceux des concurrents non retenus par les
membres de la commission doivent être récupérés par leurs propriétaires 7 jours au maximum après la date
d’achèvement des travaux de la commission d’ouverture des plis, passé ce délai le maître d’ouvrage décline
toute responsabilité quant aux risques et aléas que peuvent subir les échantillons déposés.
À l'issue de cet examen la commission arrête la liste des concurrents admissibles.

ARTICLE 15 : DÉPÔT DES PLIS DES CONCURRENTS :


Conformément aux dispositions de l’Article 31 du décret précité, les plis sont au choix des
concurrents :
 Soit déposés contre récépissé, dans le bureau du Maître d’Ouvrage indiqué dans l’avis d’appel
d’offres.
 Soit envoyés par courrier recommandé avec accusé de réception au bureau précité.
 Soit remis, séance tenante au président de la commission d’appel d’offres au début de la séance et
avant l’ouverture des plis.
Le délai pour la réception des plis expire à la date et à l’heure fixée par l’avis d’appel d’offres pour la
séance d’ouverture des plis.
Les plis déposés ou reçus postérieurement au jour et à l’heure fixée ne sont pas admis. A leur réception,
les plis sont enregistrés par le Maître d’Ouvrage dans leur ordre d’arrivée, sur un registre spécial. Le
numéro d’enregistrement ainsi que la date et l’heure d’arrivée sont portées sur les plis remis.
Les plis resteront cachetés et seront tenus en lieu sûr jusqu’à leur ouverture dans les conditions prévues
à l’Article 36 du décret précité.
ARTICLE 16 : INFORMATION DES CONCURRENTS :
Conformément aux dispositions de l’article 22 du décret précité, tout concurrent peut demander au
maître d’ouvrage, par lettre recommandée avec accusé de réception, par fax confirmé ou par voie
électronique de lui fournir des éclaircissements ou renseignements concernant l’appel d’offres ou les
documents y afférents. Cette demande n’est recevable que si elle parvient au maître d’ouvrage au moins
sept (7) jours avant la date prévue pour la séance d’ouverture des plis.
Tout éclaircissement ou renseignement fourni par le maître d’ouvrages à un concurrent à la demande
de ce dernier sera communiqué le même jour et dans les mêmes conditions aux autres concurrents qui ont
retiré le dossier d’appel d’offres par lettre recommandée avec accusé de réception ou par télécopie
confirmée. Il est également mis à la disposition de tout autre concurrent dans le portail des marchés publics
et communiqué aux membres de la commission d’appel d’offres.
Lorsque la demande intervient entre le 10éme et le 7eme jour précédant la date d’ouverture des plis,
la réponse doit intervenir au moins 03 jours avant la date prévue pour l’ouverture des plis.

ARTICLE 17 : RETRAIT DES PLIS :


Conformément aux dispositions de l’Article 32 du décret précité, tout pli déposé ou reçu peut être
retiré antérieurement au jour et à l’heure fixée pour l’ouverture des plis.
Le retrait des plis fait l’objet d’une demande écrite et signée par le concurrent ou son représentant
dûment habilité. La date et l’heure de retrait sont enregistrées par le Maître d’ouvrage dans le registre
spécial visé à l’Article 32 dudit décret.
Les concurrents ayant retiré leurs plis peuvent présenter de nouveaux plis dans les conditions de dépôt
- Règlement de la consultation – AOO N° :
5 26/2021
des plis fixées à l’Article 31 du décret.

ARTICLE 18 : DÉLAI DE VALIDITÉ DES OFFRES :


Conformément aux dispositions de l’Article 33 du décret précité, les concurrents qui n’ont pas retiré
définitivement leurs plis dans les conditions prévues à l’Article13 ci-dessus resteront engagés par leurs
offres pendant un délai de soixante quinze (75) jours, à compter de la date d’ouverture des plis.
Si dans ce délai, le choix de l’attributaire ne peut être arrêté, le Maître d’ouvrage pourra demander aux
attributaires, par lettre recommandée avec accusé de réception, de prolonger la validité de leurs offres pour
une période déterminée. Seuls les attributaires, qui auront donné leur accord par lettre recommandée avec
accusé de réception adressée au Maître d’Ouvrage restent engagés pendant le nouveau délai.

ARTICLE 19 : PROCÉDURE D’OUVERTURE DES PLIS ET D’ÉVALUATION DES


OFFRES :
La procédure d’ouverture des plis et d’évaluation des offres sera effectuée conformément aux
dispositions des articles 36, 39, 40 et 41 du décret précité.

ARTICLE 20 : LES CRITÈRES DE CHOIX ET DE CLASSEMENT DES OFFRES  :


Conformément aux dispositions des articles 24 er 25 du décret précité, La commission apprécie
notamment les garanties et capacités juridiques, techniques et financières ainsi que les capacités et
qualités des concurrents au vu des éléments contenus dans les dossiers administratifs, techniques , et
financiers de chaque concurrent

Les offres seront jugées sur la base de l’offre financière, sous réserve des vérifications et application,
le cas échéant, des dispositions prévues à l’article 40 du décret précité. L’offre la plus avantageuse pour
l’administration est l’offre évaluée la moins disante comme indiqué au paragraphe 04 de l’article 40 du
décret précité.
ARTICLE 21 : ANNULATION D'UN APPEL D'OFFRES
En application de l’article 45 du décret précité :
1- L'autorité compétente peut, sans de ce fait encourir aucune responsabilité à l'égard des concurrents
et quel que soit le stade de la procédure pour la conclusion du marché, annuler l'appel d'offres ; dans les
cas suivants :
a) lorsque les données économiques ou techniques des prestations objet de l'appel d'offres ont été
fondamentalement modifiées;
b) lorsque des circonstances exceptionnelles ne permettent pas d'assurer l'exécution normale du
marché;
c) lorsque les offres reçues dépassent les crédits budgétaires alloués au marché;
2- l’autorité compétente annule l’appel d’offres, selon les mêmes conditions, dans les cas suivants:
a) lorsqu'un vice de procédure a été décelé ;
b) en cas de réclamation fondée d'un concurrent sous réserve des dispositions de l'article 169 du décret
n°2-12-349 précité;
3- L’annulation de l’appel d’offres fait l’objet d’une décision signée par l’autorité compétente
mentionnant les motifs de ladite annulation.
La décision d’annulation est publiée dans le portail des marchés publics.
4- Le maître d'ouvrage informe par écrit, les concurrents et l'attributaire du marché en précisant le ou
les motifs d'annulation de l'appel d'offres et communique une copie de la décision d’annulation aux
membres de la commission d’appel d’offres.
5- L'annulation d'un appel d'offres ne justifie pas le recours à la procédure négociée.
6- En cas d’annulation d’un appel d’offres dans les conditions prévues ci-dessus, les concurrents
ou l’attributaire du marché ne peuvent prétendre à indemnité.

Le Concurrent Le Maitre d’Ouvrage

Lu et accepté

- Règlement de la consultation – AOO N° :


6 26/2021
A :…………………… Le :……………. A :……ESSAOUIRA… Le :

- Règlement de la consultation – AOO N° :


7 26/2021