Vous êtes sur la page 1sur 8

N°12 Juin 2010

3 4.5 6 8
Compétences
actualités

Services

Zoom


Le budget 2010 Gestion de nos déchets Web,Piscine et Petite Enfance Le Bocasse
RÉFORME
Fiscalité :
Le budget 2010 en toute transparence !

Edito
Le volume des dépenses n’évolue pas en matière d’investissement (+ 0% / 2009) et reste
accompagner maitrisé en matière de fonctionnement (- 2% / 2009). De plus, le désendettement se pour-
suit. Pour autant, la Communauté de communes, à l’image de nombre de collectivités
les réformes... locales, doit composer avec des subventions du Département (voirie, transport des
élèves, …..) et des dotations de l’Etat en recul (DGF, aides à la petite enfance, …..).
D É C E N T R A L I S A T I O Nsans hypothéquer Le maintien de nos services rendus aux habitants a conduit les élus à établir les priorités
les services publics suivantes :
• “Repenser notre développement économique” afin que la 3ème tranche de la ZAC

N
d’Eslettes appréhende la réforme de la Taxe Professionnelle,
• “Réorienter la politique petite enfance en adaptant les modes de garde pour améliorer
fréquentation et recettes”,
ul ne peut nier que la crise a fait • en matière de voirie, “Amorcer le virage” pour éviter “la sortie de route” par un inves-
E T A entrer
T l’Etat et les collectivités locales dans tissement raisonné, conciliant maîtrise de la dépense publique et de l’endettement,
entretien pérenne de nos chaussées et nécessité d’accompagner l’activité des entreprises.
une logique de raréfaction de la ressource
disponible. Consommation en chute, Afin d’honorer ces engagements, la Communauté de Communes a voté une augmentation
croissance atone, mutation du tissu écono- des taux de fiscalité additionnelle, tant sur les ménages que sur les entreprises, dans les
proportions raisonnables indiquées ci-après.
mique, endettement accru, …
Taux de fiscalité de la Communauté de communes
Cette situation nous oblige collectivement, des Portes Nord Ouest de Rouen
Pascal MARTIN élus, responsables socio-économiques et Taxes Taux 2009 Taux 2010
Président citoyens, à réinterroger nos politiques
Taxe d’habitation 0,820 % 0,861 %
de la Communauté publiques (au sens d’interventions
publiques et non de politiques partisanes) Taxe foncière bâtie 1,73 % 1,82 %
et à hiérarchiser nos priorités, pour redon- Foncier non bâti 3,10 % 3,26 %
S E R V I C E S P U B L I CnerS un sens à nos choix et une meilleure Cotisation Economique Territoriale 0,731 % 0,768 %
(Ex taxe professionnelle)
lisibilité aux habitants.
Cotisation Economique Territoriale de Zone 10,77 % 11,75 %
(Ex taxe professionnelle de zone)
Plus qu’un phénomène conjoncturel, cette
situation nous oblige aussi à revisiter notre Comparaison 2009 des taux Communauté de communes des Portes Nord
organisation territoriale et les missions Ouest de Rouen/Communautés de Communes de même taille
É Q U I P E M E N Tconfiées
S démocratiquement à l’intercom- Taxes Taux CCPNOR Taux moyen national*
munalité par les communes membres.
Taxe d’habitation 0,820 % 2,29 %
Face aux nouveaux comportements de nos Taxe foncière bâtie 1,73 % 3,31 %
concitoyens dans leur utilisation quotidien- Foncier non bâti 3,10 % 7,68 %
ne du territoire, la crise peut être un facteur Cotisation Economique Territoriale 0,731 % 2,87 %
D É M O C R A T IdeE redistribution des politiques publiques (Ex taxe professionnelle)
pour peu que l’on comprenne la réalité Cotisation Economique Territoriale 10,77 % 9,71 %
de Zone (Ex taxe professionnelle de zone)
actuelle et que l’on dépasse certains posi-
* Taux moyen national pour des communautés de communes à fiscalité additionnelle et de même strate
tionnements idéologiques pour atteindre démographique
des choix validés démocratiquement.
Les simulations étudiées avec les services fiscaux démontrent que la revalorisation des taux
H U M AC’est
É Ndans cet esprit que je m’attache à
I T ainsi votée en mars dernier conduit à un effort de 4 € par ménage.
présider la Communauté de Communes,
Parallèlement, la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères connait pour la deuxième
aux cotés d’élus responsables parce qu’in- année consécutive une baisse de sa part principale (NB : celle servant à payer les
vestis. Vous pourrez ainsi prendre dépenses pour les ordures ménagères et les déchets recyclables, ainsi que l’exploitation
connaissance dans le présent numéro des de la déchetterie communautaire de Montville), passant de 16 à 15,50 %.
données clés du budget 2010 qui reflètent Ce résultat est le fruit des efforts de tri effectués par les habitants lors des collectes en porte
C O M M U N A U TnotreÉ volonté de concilier maîtrise des à porte, et, d’autre part, de l’optimisation de la gestion de la déchetterie, ainsi que vous
C O O P É R A T I O dépenses
N publiques et nécessité de se pouvez en prendre connaissance dans le dossier central dédié aux déchets.
donner les moyens pour poursuivre nos
Dépenses de fonctionnement 2010
actions au service de la population (collecte
des déchets, travaux de voirie, ouverture des ■ Elimination des déchets 2 584 000,00 €
■ Activités sportives 661 000,00 € 9% 8% 7%
6% 1%
crèches, exploitation de la piscine, ...). 14%
■ Administration générale 425 000,00 €
■ Activités économiques 365 000,00 €
Si la crise justifie des réformes, la réduction ■ Voirie 353 000,00 €
55%
de la dépense publique doit s’apprécier ■ Actions sociales 267 000,00 €
Communauté de Communes des Portes sans porter atteinte à l’efficacité sociale. La ■ Aménagement territoire 70 000,00 €
Nord-Ouest de Rouen - Hôtel de Ville
76710 MONTVILLE mutualisation des services, la taille critique
• Tél. : 02 32 93 91 13
• Fax : 02 32 93 81 68
du territoire et le renforcement du couple Dépenses d’investissement 2010
communes / intercommunalité sont des voies ■ Voirie 1 570 000,00 € 5% 3%
“Nord-Ouest” Directeur de publication :
Pascal MARTIN à explorer pour tendre vers cet objectif. ■ Activités économiques 256 000,00 €
13%
• Rédaction : Arnaud LEGRAS,
Hervé LE NOBIN ■ Activités sportives 92 000,00 € 77%
• Photos : Hervé LE NOBIN ■ Elimination des déchets 71 000,00 €
• Dépôt légal : à parution
N° ISSN 1767-9710 ■ Administration générale 28 274,00 €
• Tirage : 11 500 exemplaires ■ Actions sociales 23 750,00 €
• Conception : IDEGRIF.COM
• Impression : SODIMPAL DUCLAIR

2
Communauté de Communes a c t u a l i t é s
des Portes Nord-Ouest de Rouen

Hiver rigoureux :
un effort exceptionnel pour la voirie Pleins feux sur NOREP NORDIS
Installée depuis décembre 2008 sur la ZAC
POLEN, la société NOREP NORDIS est spécialisée
Face aux dégâts générés sur la voirie par un hiver particulièrement dans l’éclairage public et le mobilier urbain.
long et rigoureux, les élus de la communauté de communes ont déci- Née en 2001 de la fusion de deux entre-
dé de faire un effort singulier pour réparer les principales séquelles. prises régionales, NOREP NORDIS assure la
Une enveloppe de 40 000 € a été dégagée pour engager à des répa- représentation des grands fabricants et la dis-
rations au moyen d’enrobés à chaud. tribution de leurs matériels et de leurs nouvelles
La Communauté de communes va procéder à une sélection des prio- technologies. Associée à des entreprises installa-
rités à partir des urgences signalées par chaque commune. trices, NOREP NORDIS a pour principaux clients
L’entreprise FIZET, attributaire du marché public correspondant, les collectivités locales.
effectuera ensuite les réparations dans les meilleurs délais.
Afin de diversifier son activité et inscrire son essor
dans une logique de développement durable,
NOREP NORDIS s’est spécialisée dans le conseil
auprès des collectivités pour adapter des solu-
tions économes en énergie.
A la pointe des avancées technologiques et de la
Des nids de poules réglementation, la société propose également
gros comme des nids l’installation de bornes d’alimentation pour les
d’autruches !
voitures électriques et pour les marchés forains.
NOREP NORDIS emploie 10 salariés sur le site
d’Eslettes et rayonne sur la Haute et Basse
Normandie, l’Eure et Loir et la Bretagne, d’où
l’importance pour Jack BAYEUL, directeur géné-
ral de NOREP NORDIS, d’une implantation au
carrefour de sa clientèle.
L’emplacement de la ZAC POLEN, l’accueil et la
réactivité des responsables de la Communauté de
Communes pour instruire les dossiers d’installa-
tion ont été les atouts majeurs de son choix.
Contact : norep@norep-nordis.com
Site : www.norep-nordis.com

Ne jetez plus vos bouchons de liège !


L’association “LA CHAINE DU LIÈGE” se mobilise pour récupérer les
bouchons de liège, puis les trier et les broyer en granulats destinés
ensuite à l’isolation. Partenaire de ce projet à vocation sociale et envi-
ronnementale, la Communauté de Communes a implanté un
container à bouchons à la déchetterie de Montville. La revente des
granulats par l’association permet de financer l’amélioration et le
développement de nouvelles activités de loisirs pour les adultes han-
dicapés des résidences “CHANTECLER” et “LES CHARMILLES”
(Association ADEPHA). Alors, n’hésitez plus à rapporter vos bouchons !

Sur le site d’Eslettes, une exposition de mâts d’éclairage et


de mobiliers urbains permet aux clients de visualiser les produits
et le savoir-faire de l’entreprise, puis de réaliser les achats directe-
ment sur place.
3
Communauté de Communes compétences
des Portes Nord-Ouest de Rouen

1 Collectes et apports volontaires en déchetterie : de bons résultats


Depuis 2 ans maintenant, le camion poubelle ramassant vos sacs collecte le même jour vos ordures ménagères
et vos déchets recyclables. Cette réorganisation et les bons réflexes pris par les habitants ont conduit à
une amélioration sensible de la performance de tri (proportion de déchets recyclables sur l’en-
semble des déchets collectés), atteignant aujourd’hui 22 % contre 15 % en 2007. Sans minorer
les enjeux en matière d’environnement et de salubrité, un seul chiffre traduit
l’intérêt financier à poursuivre ainsi : l’élimination d’une tonne d’or-
dures ménagères coûte 93 €, contre 34 € pour une tonne de 2005 2006
déchets recyclables ! 2007 2008 2009
Evolution
9000 T
des tonnages collectés 8000
en porte à porte 7000
6000
5000
Le ramassage en porte à porte est complété, pour les autres 4000

tr i
3000
types de déchets par la possibilité de venir les déposer à la

é
2000
déchetterie communautaire de Montville. Celle-ci, entièrement 1000

D jete
0
réorganisée au bénéfice des particuliers, accueille en moyenne Ordures Verre Déchets
27 000 visiteurs par an, déposant là dans 8 bennes dédiées ménagères Emballages verts
tontes, branchages, gravats, incinérables, etc. La déchetterie
permet aussi la collecte et le stockage de produits chi-
miques ou nocifs pour l’environnement (huile, peinture,

en
n'
…), ainsi que des flux destinés à des filières de recycla-
ge bien identifiés : pneu, textile, bouchon,
électroménagers, TV, vidéo et appareillage électrique.
conseils pou
1
Avec la proximité du quai de transfert du Smedar
accueillant les professionnels et la récente g ra va ts in e rte s la gestion d
implantation de la base des camions pou- to u t ve n a n t in cinéra b le 1. Je m’informe de
belles, cette infrastructure offre là une to u t ve n a n t n o n in cinéra b le selon le type
palette quasi complète de service pour 2 5 0 0 T
déch e ts ve rts 2. Je sors mes bacs et m
les déchets. 3. Je sors mes déchets r
2000 bleus prévu
Evolution des tonnages déposés
1500 4. Je réduis mes d
(j’évite les produits jetables, l
à la déchetterie de Montville 1 0 0 0 5. Je trie mes déchets (pas de recycla
500 ménagères, et réciproquement) pour rédui
Pour plus d’informations sur la collecte 0 6. Je favorise le réemploi des produ
et le traitement des déchets : 2005 2006 2007 2008 2009 recyclage (DE
www.ccpnor.fr & www.smedar.fr 7. Je valorise mes déchets végétaux
8. Je porte mes encombrants
les services
9. Je facilite le tr
2 Mais il faut réduire la
Vo u n

(bonne utilisation et dispo


dan

accès aisé, branch


tr e

production de déchets : 10. Je respecte


de la déc
om
s
c

Le bon comportement de notre territoire ne doit pas


masquer certaines réalités et des marges de progres-
pr mu
sion. La production d’ordures ménagères des particuliers
og n
a doublé en 40 ans. Les quantités d’ordures ménagères
collectées annuellement en Seine Maritime représentent ra m a u té d e
près de 407 kg par habitant, une production continuant de me l
croître à raison d'1 à 2 % par an. Ces constats sont autant de
défis à relever :
ocal
• Des comportements d’achats générant toujours
plus de déchets Trop de déchets alimentaires :
La mutation des habitudes de consommation explique en par- pensez au caddie malin
tie l’augmentation de notre production individuelle de déchets.
Les quantités d’emballages consommées ne cessent d’augmenter
(16 emballages par jour pour une famille de 4 personnes).
• Des déchets verts et un gaspillage alimentaire en croissance
continue
Les déchets verts des particuliers collectés au porte à porte ou en déchèterie représentent, en
Seine-Maritime, 104 kg/hab/an et 30% des apports en déchèterie, les déchets verts des services
espaces verts représentent 28 kg/hab/an.
Chaque année, un français jette 7 kg de produits
alimentaires encore comestibles.
4
2
Communauté de Communes
des Portes Nord-Ouest de Rouen

• Une consommation de papier pas enrayée


20 milliards d’imprimés non sollicités ont été distribués dans les boîtes aux lettres ou dans un lieu public sans
qu’ils n’aient été sollicités, soit 17 kg/habitant et par an. De plus, les activités professionnelles sont de plus
en plus consommatrices de papier : un employé de bureau consomme 10 000 feuilles par an.
Face à ce constat, il est urgent d’agir. Réduire ses déchets, c’est moins d’impacts sur l’environ-
nement, préserver des ressources naturelles qui s’épuisent, diminuer ses factures à l’achat
en consommant autrement.
Ne laissons pas les
déchets gâcher notre avenir

3 Comment faire ? Mise en place


Déchets, d’un programme local de réduction des
itus, qui paie quoi ?
Les particuliers paient le service
(collecte, transfert et traitement des
déchets
La réduction des volumes présentés aux camions poubelles et

ez plu déchets en porte à porte et exploitation


de la déchetterie) au moyen de la Taxe
en déchetterie est donc la nouvelle priorité des politiques
publiques, ainsi que l’exprime notamment le Grenelle de

10
s !
d’Enlèvement des Ordures Ménagères
(TEOM) adossée aux impôts fon-
ciers. Instaurée en taux unique à
l’Environnement dont l’un des objectifs est la réduction
de la production d’ordures ménagères et assimilées de
7 % par habitant pendant les cinq prochaines années.
ur améliorer 16,11 % en 2008, les bonnes per- Consciente de son rôle en qualité de collectivité com-
des déchets formances de notre territoire ont pétente en matière de collecte des déchets, la
es jours de collecte permis de la baisser successivement Communauté de Communes des Portes Nord Ouest
e de déchets à 16% en 2009 puis 15,50 % pour s’est engagée aux côtés du Smedar, du Département
mes sacs la veille au soir 2010. Ce taux s’applique à toutes de la Seine-Maritime et de l’Ademe dans un plan
recyclables dans les sacs les communes, les contribuables spécifique de réduction de la production de
us à cet effet bénéficiant en plus de la collecte déchets adapté aux caractéristiques de notre terri-
déchets à la source des déchets verts en porte à porte toire, à savoir :
les portions individuelles, …) paie une part complémentaire cou-
ables ni de déchets verts dans les ordures vrant les frais spécifiques de ce Développer le tri sélectif dans :
ire les coûts de collecte et de traitement service. • Les entreprises installées sur les zones d’activi-
uits ou des objets par des filières de tés de la Communauté de Communes
EEE, textile, etc) Les artisans, professions libérales,
x et alimentaires par le compostage entreprises et administrations • Les administrations
paient les prestations au moyen de
s à la déchetterie ou contacte • Les établissements publics (hôpitaux et écoles).
municipaux la redevance spéciale. Elle est éta-
blie sur la base du service rendu L’objectif consiste à développer les bonnes pra-
ravail des rippers
dé ga g e

osition des sacs et des bacs, (au volume présenté à la collecte). tiques dans ces établissements dits “gros
ets

hage en fagot, …..) La redevance spéciale doit inciter producteurs” de déchets, afin de réduire le gisement
les installations les entreprises à améliorer leur ges- de déchets et notamment à détourner de la collecte
ch

chetterie. tion puisque le coût est fonction du les flux de cartons.


en

s ' service rendu. Bien que la loi laisse


la faculté de maintenir la TEOM et de
Compostage individuel :

e s s la compléter par une redevance spé- Cette action prévoit d’abord une “opération test” sur des
u n d e ciale, la Communauté de Communes communes à déterminer. L’objectif est d’apprécier la plus
e co m m n des Portes Nord Ouest a décidé d’exo- value des composteurs dans leur capacité à réduire les

c t i o nérer de TEOM les entreprises volumes présentés à la collecte des ordures ménagères et à

de r é d u assujetties à cette redevance spécia- celle des déchets verts.


le. Le tarif de base est de 1,14 Elaboration d’une opération “Stop pub” harmonisée à
€/L. l’échelle des 23 communes
Elle consiste à distribuer à l’ensemble des foyers, sur le principe du
volontariat, des autocollants à apposer sur les boîtes aux lettres pour
A Sierville, dans le cadre de la détourner du flux des déchets recyclables un volume substantiel (40 %)
sensibilisation de la réduction pas toujours désiré.
des déchets, les ambassa-
Continuer la communication et la sensibilisation à la réduction des
deurs du SMEDAR ont animé
déchets
le 18 mai dernier un atelier
pédagogique auprès des Ce programme doit être réalisé de concert avec tous les partenaires, au premier rang
enfants des écoles. desquels figurent les ménages domiciliés sur les 23 communes membres.
Pour plus d’informations : www.smedar.fr / www.ademe.fr / www.cg76.fr

5
Communauté de Communes services
des Portes Nord-Ouest de Rouen

121 tonnes de déchets d’équipements


Electriques et Electroniques (DEEE)
collectées par la Communauté de
Communes des Portes Nord Ouest
de Rouen en 2009 ! Plusieurs aménagements
permettent désormais de recueillir
les DEEE à la déchetterie
communautaire située à Montville.
Pour plus de renseignements :
www.ccpnor.fr

La déchetterie communautaire
de Montville, un point de collecte
efficace à proximité de chez vous !
Désormais, l’électroménager (centrale vapeur, robot, sèche-linge,
frigo ; congélateur, lave linge, four micro-onde…), le matériel
informatique et téléphonique, les lampes et les écrans hors d’usage
doivent faire l’objet d’une collecte et d’un traitement spécifiques,
afin d’assurer le recyclage de certains de leurs composants et l’éli-
mination des substances dangereuses qu’ils contiennent.
Parce que le développement durable et le recy-
clage ne doivent pas rester que des Les producteurs (fabricants) et les distributeurs (magasins) ont
principes, votre Communauté de Communes et désormais l’obligation de proposer aux acheteurs la reprise gratui-
te de leur ancien appareil usagé lors de l’acquisition d’un neuf.
son partenaire Eco-systèmes (http://www.eco- Pour financer ce système et assurer le traitement des DEEE selon les
systemes.com/) ont récupéré en 2009 11 425 normes environnementales, une éco-participation payée par le
appareils électroniques et électriques usagés, consommateur est appliquée sur les produits neufs.
rapportés par des habitants de plus en plus sen- Pour les équipements anciens, les habitants des 23 communes de la
sibles à l’environnement. Communauté de Communes des Portes Nord Ouest de Rouen
souhaitant s’en débarrasser sont accueillis gratuitement à la
déchetterie communautaire de Montville.
Les DEEE ainsi collectés sont acheminés vers
des sites de traitement agrées pour y être dépol- L’efficacité de cette chaine du recyclage repose aussi sur la mobili-
lués puis recyclés. Cette opération permet sation des Mairies, collectivités de proximité par excellence et relais
efficace d’information auprès de leurs citoyens. Alors, pour bannir
d’obtenir des matières premières secondaires à jamais les décharges, n’hésitez pas à nous ramener vos vieux
(ferraille, métaux non ferreux, plastique, verre, appareils. Il en sera fait bon usage, ou plutôt bon recyclage !!!
etc.) essentielles pour économiser les res-
sources de notre planète. Ainsi, le réemploi des
DEEE collectés en 2009 par la Communauté de
Communes a généré 93,70 tonnes de matières
recyclés et a permis d’éviter l’émission de
72,60 tonnes de CO2.
6
Communauté de Communes services
des Portes Nord-Ouest de Rouen

Un site web sur la bonne vague ! Piscine communautaire André Martin


Saison sportive 2010/2011 : Inscrivez-vous dès maintenant !
Depuis son lancement en février dernier, le site internet de la
communauté de communes http://www.ccpnor.fr est visité en Depuis trois ans maintenant il est nécessaire de respecter une procédure
moyenne 30 fois par jour, avec des centres d’intérêt diversi- pour s’inscrire aux activités proposées dans le cadre des “animations
fié comme l’illustre le graphe suivant : piscine”.
Ainsi pendant toute la période des vacances estivales, vous êtes invités à
remplir un coupon de pré-inscription et de le retourner dûment renseigné
avant le dimanche 29 août 2010.
Comment obtenir le coupon de pré-inscription :
• Soit : en se déplaçant à la piscine (place de l’abbé Kérébél à Montville)
• Soit : en téléchargeant le coupon sur le site www.ccpnor.fr rubrique
“téléchargement” ou rubrique “activités sportives”.
Comment retourner le coupon :
Avant le dimanche 29 août 2010, vous devez remettre le coupon et ses
justificatifs :
Ainsi, 35 % de vos entrées sur le site s’effectuent par la • Soit en les déposant à la piscine
rubrique “pratique” et 6% par la rubrique “territoire”. De • Soit en postant le tout à Maison de l’intercommunalité,
même vos visites sur le site concernent à plus de 40 % la BP 25, 76710 Montville
rubrique “compétences” qui regroupe les activités sportives, • Soit par courriel à l’adresse suivante :
la petite enfance, la voirie, la protection de l’environnement, cc-le-nobin-ccpnor@fr.oleane.com
l’aménagement de l’espace et le développement économique.
Outre sa mission d’information, ce site permet aussi au rési- RAPPEL DES HORAIRES D’OUVERTURE AU PUBLIC
dant du territoire de consulter, voire de télécharger, des Horaires d’ouverture au public Horaires d’ouverture au public
Jours Période scolaire
documents utiles à son quotidien. Il en va ainsi pour les Vacances scolaires
horaires d’accès aux différents services (haltes garderies, Baignade Animations Baignade
Inscription préalable
déchetterie, piscine…) mais aussi des fiches d’inscription
12h00-13h15/14h00-19h30
aux activités ou des calendriers de collectes… Lundi 12h00-13h00 16h45-19h45
Vacances d’été : consulter les plannings affichés
Si vous ne l’avez pas encore visité, rendez vous sur 12h00-13h00
Mardi 19h00/19h45 12h00-13h15/14h00-19h30
http://www.ccpnor.fr Parmi les nouvelles rubriques, vous 16h45-20h00
pourrez ainsi prendre connaissance en toute objectivité des Mercredi 14h00-20h00
13h30-14h15
14h00-19h30
données clés du budget 2010. Tout prochainement, vous 17h00-17h45
pourrez consulter en ligne le rapport d’activités de la Jeudi
12h00-13h00
18h00/19h45 12h00-13h15/14h00-19h30
communauté de communes pour mieux vous rendre compte 16h45-20h00
de sa complémentarité avec les 23 communes membres. Vendredi 12h00-13h00 16h45-19h45 12h00-13h15/14h00-19h30

Samedi 14h00-17h45 09h45-12h00 9h45-12h15/14h00-17h45

Dimanche 9h00-13h00 9h00-13h00

souhait d’optimiser ces structures et leur pour le “Car à pattes”. A moyen terme, un
Accueil localisation avec les besoins des parents. lieu multi accueil (mixte entre halte garderie
et crèche) pourrait voir le jour.
de la petite enfance : Pour tenter d’améliorer l’offre
de service et de mieux Utilisateurs des haltes, futurs
connaître les aspirations parents, vos avis nous intéres-
une nécessaire refonte ! des familles, les élus de
la commission actions
sent ! Alors n’hésitez pas à
répondre au questionnaire
Depuis 2005, deux haltes d’enfants gérées sociales ont souhaité en ligne sur le site
par la communauté de communes complè- réactualiser les don- www.ccpnor.fr ou à
tent l’offre d’accueil des tout-petits proposé nées de l’étude contacter les services de
par les 245 assistantes maternelles du terri- menée en 2004. la communauté de
toire communautaire. communes
Plusieurs pistes sont (tél : 02.32.93.91.10) et
Bien qu’utilisées par plus de 200 enfants (87 explorées en priorité, l’élu référent de votre com-
enfants sont inscrits à la halte itinérante parmi lesquelles les mune en matière de petite
“car à pattes” et 127 enfants à la halte située accueils réguliers, la modifi- enfance.
à Montville), les taux de fréquentation attei- cation des horaires d’ouverture ou Parmi les activités proposées, le jardinage
encore le changement de lieux d’accueil passionne les tout petits.
gnent 55 % des créneaux ouverts, d’où le

7
Communauté de Communes z o o m
des Portes Nord-Ouest de Rouen
Un peu d’histoire collège de Clères et celui de l’office de tou-

Le Bocasse
risme du canton de Clères. La commune
Les premières attestations adhère au SIVOM de la région de Clères
du nom de la commune Montville en mars 1998 à la faveur de la
datent de la fin du XIIème création du syndicat mixte pour la vallée du
siècle. Grâce aux ortho- Cailly. Ce rattachement permettra dès lors
graphes successives relevées aux écoliers de bénéficier des séances de
sur les registres paroissiaux, natation scolaire à la piscine intercommu-
il est communément admis que le topony- nale de Montville, alors qu’ils fréquentaient
me du Bocasse ait deux origines. L’une, auparavant la piscine de Pavilly.
tirée du latin Boscum Assum (bois brûlé), L’adhésion à la Communauté de Communes
l’autre liée au patronyme Aszo, famille des Portes Nord-Ouest de Rouen dès sa
d’origine francisque propriétaire des lieux, création se fait naturellement afin de pour-
transcrit en latin sous le vocable Asius ou suivre les actions d’envergure difficiles à
Ascius (Bosc Ascii en 1251 et Bosc Asse en mener seul au niveau communal.
1431).
Les paroisses du Bocasse et de Valmartin L’identité
sont réunies par ordonnance royale en “A l’ombre du parc d’attraction”
1824. Dès lors le village se nomme www.parcdubocasse.fr/ et grâce à lui, le
Bocasse-Valmartin pour devenir Boccace Bocasse a tissé sa renommée qui dépasse
en 1870, puis le Bocasse-Valmartin en 1953 les frontières départementales. Ce n’est pas
et enfin le Bocasse dès 1962. la seule particularité identitaire du village.
Deux églises, toujours vouées au culte, sont En effet, en 1946, au lendemain du droit de
situées sur le territoire communal. Celle du vote des femmes en France, une
hameau de Valmartin dédiée à St Georges Bocassienne, Melle Jane Champallou est
L’originalité des abat-sons du clocher de
date du XIIème siècle, la nef a été modifiée au élue première magistrate de la commune.
l’église Notre Dame attire le regard des
amateurs d’architecture. XVIème siècle. Trois autres femmes succèdent à cette fonc-
Dédiée à Notre Dame, l’église située au tion aux scrutins municipaux de 1989, de
centre du village a été édifiée au XVIème 1995 et enfin ceux de 2000, 2001 et 2008.

Les chiffres siècle.


Six hameaux et lieux dits composent le ter-
ritoire communal : Valmartin, Bosc la Mer,
Bosc Nouvel, Vallée de Misère, le Mouchel,
Autre spécificité, le transport scolaire
municipal institué en 1970 permet aux éco-
liers habitant les hameaux éloignés des
déplacements sécurisés.
Une association sportive et culturelle, soli-
la Hongrie.
Caractéristiques de la Commune : daire de la communauté éducative propose
Le porche en colombage de l’église St
Canton de Clères Georges de Valmartin n’est pas visible de la des activités aux enfants particulièrement
Arrondissement de Rouen route. L’intérieur de l’édifice recèle une sta- dans le cadre de l’union sportive de l’école
tue représentant St Georges terrassant le publique.
Superficie : 862 Hectares
dragon. Une section de tennis de table est également
Population : 754 Habitants (2007) active. Les anciens bénéficient d’activités
Habitants : les Bocassiennes dans le cadre des joyeuses rencontres et
L’évolution une association propose la découverte et la
et les Bocassiens
A l’image de la plupart des autres com- promotion du patrimoine local.
Longueur de la voirie : 7000m munes du territoire communautaire, Le Afin de favoriser le déroulement des activi-
Artisans-commerçants : 10 Bocasse s’est développé autour de terres tés municipales et associatives, une salle
agricoles. Sept exploitations agricoles, aux- polyvalente qui abritera aussi le restaurant
Budget Municipal 2009 : quelles il convient d’ajouter la linière de scolaire et la garderie sera édifiée dans les
Section Fonctionnement : 533 052 € Bosc-Nouvel, sont encore en activité offrant mois à venir pour une livraison prévue cou-
du travail sur le territoire communal à une rant 2011.
Section Investissement : 1 763 915 € trentaine de personnes.
L’école maternelle a été construite en 1999 Située sur
Après avoir connu un bond démographique
la place du village, elle fait la liaison entre l’école dans les années 1970-1980, passant de 348
(ancienne mairie) et l’ancien presbytère devenu Mairie.
habitants en 1962 à 660 habitants en 1990,
la population est stable depuis une vingtai-
ne d’années.

L’intercommunalité
Dès leurs créations, la commune du
Bocasse adhère aux divers syndicats inter-
communaux gérant les grands services
publics : le syndicat d’électrification de
Fontaine le Bourg, le SICTOM de Clères –
Montville pour la collecte des ordures
ménagères, le SIAEPA de Sierville pour l’eau Propriété privée, ce colombier situé à Bosc
potable, le syndicat de transport pour le Nouvel a été édifié au XVI ème siècle.
Une gloriette et des tables de pique nique permettent
aux promeneurs de faire une pause.
8