Vous êtes sur la page 1sur 17

L’Eau au Quotidien

Laurent POUCHAIN, K105


laurent.pouchain@univ-angers.fr
Organisation
Horaires des enseignements :
Cours/TD Tous les Lundi et Vendredi de
10h15 à 12h15

+ 2 séances de 3h de TP
(les 27/04 et 04/05) au bât. J.
Intro – Les dangers du DHMO
(dihydrogene monoxyde ou monoxyde de dihydrogène)
Les dénonciateurs des « risques » du monoxyde de dihydrogène pointent les caractéristiques suivantes :

* cette substance est un élément principal des pluies acides ;


* elle contribue à l’érosion des sols ;
* elle peut être à l’origine de catastrophes écologiques diverses et variées lors d’intempéries ;
* sa forme solide peut provoquer de graves troubles, voire des accidents irrémédiables, par exemple pour
le transport maritime ;
* sa forme poudreuse, en particulier concentrée en plaques instables, peut être un obstacle au
développement harmonieux des loisirs de montagne ;
* elle provoque la corrosion et la destruction des métaux et des appareils électriques ;
* elle augmente considérablement les risques en présence de conducteurs électriques sous tension ;
* le contact prolongé avec sa forme solide provoque des lésions des tissus ;
* sa présence dans les poumons, même en faible quantité, peut causer la mort par asphyxie ;
* sa forme gazeuse peut causer de graves brûlures ;
* elle a été retrouvée dans les tumeurs de malades du cancer en phase terminale ;
* in vitro, elle provoque l’éclatement des cellules humaines ;
* même après rinçage prolongé, il en reste toujours des traces ;
* elle présente à la fois un caractère acide comme basique ;
* en dépit de tout cela, les gouvernements et les sociétés continuent de l’utiliser à grande échelle,
négligeant délibérément ses dangers.
Sommaire
1- LE CYCLE DE L’EAU SUR TERRE
2- LA CONSOMMATION D’EAU
3- RESSOURCES ET BESOINS
4- L’EAU DANS TOUS SES ÉTATS
5- CHIMIE DE L’EAU
6- TRAITEMENTS AVANCES DES RESSOURCES EN EAU PAR LES
PROCEDES A MEMBRANES
7- ORIGINE DE LA DEGRADATION DES RESSOURCES
9- RÈGLEMENTATION « EDCH »
10- ETUDES DE CAS
1- Le cycle de l’eau
1- Le cycle de l’eau
1,4 milliard de Km3 d’eau sur Terre Eau salée Eau douce
(1 Km3 = 1 milliard de litres soit 1,4.1018 litres ) 3%

Les réservoirs Les stocks


Océans 1 350 000 000
97%
Eaux continentales 35 976 700
Glaciers et calottes polaires 27 500 000
Eaux souterraines 8 200 000 Glaciers Calottes polaires
Lacs et rivières
Mers intérieures 105 000
0.4%
Lacs d’eau douce 100 000
Humidité des sols 70 000 21.3%
Rivières 1 700
Atmosphère (humidité de l’air) 13 000
78.3%
Biosphère ( cellules vivantes) 1 100
2- Consommation d’eau
Consommation d'eau par an dans le monde en Km3
5000

4000

3000

2000

1000

0
1955 1965 1975 1985 1995 2005
2- Consommation d’eau
Prélevement d'eau selon les secteurs Consommation réelle selon les secteurs
Eau potable Industrie Eau potable Industrie
Agriculture Production d'énergie Agriculture Production d'énergie

4%
18% 18%

9% 7%

58%
15%
71%

En France
3- Ressources et besoins
Cout traitement, transport

Démographie, Développement
4- L’eau dans tous ses états

H2O = 2 atomes d’hydrogène


1 atome d’oxygène

Masse molaire : 18 g.mol-1

Dans 1 litre = 56 moles soit

3,23.1025 molécules d’eau

Solvant Polaire
4- L’eau dans tous ses états
4- L’eau dans tous ses états

273 °K (0 °C)

373 °K (100 °C)


4- L’eau dans tous ses états
Glace à l’échelle microscopique :

Structure complexe (glace de type Ih)


4- L’eau dans tous ses états

Glace Ih à l’échelle atomique


4- L’eau dans tous ses états
Spécificités de l’eau liquide

Liaison hydrogène :
Cas de l’eau liquide
4- L’eau dans tous ses états
Spécificités de l’eau liquide

Différentes formes de l’eau aux alentours des ions


4- L’eau dans tous ses états
l'eau
supercritique