Vous êtes sur la page 1sur 40

Rapport d’activités 2003-2006.

Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

C6 - Systèmes Multi Contacts

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 1
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 2
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Sommaire

1. Composition de l’équipe.........................................................................................................................5

1.1. Membres permanents................................................................................................... 5


1.2. Doctorants .................................................................................................................... 5
1.3. Stagiaires DEA............................................................................................................. 5
1.4. Autres stagiaires........................................................................................................... 5
2. Bilan des activités ...................................................................................................................................6

2.1. Modélisation mécanique des systèmes multi-contacts ................................................ 7


2.2. Approches numériques dédiées ................................................................................. 20
2.3. Autres interactions et couplages................................................................................ 25
3. Conclusions ...........................................................................................................................................31

4. Publications...........................................................................................................................................33

A. Articles dans les revues à comité de lecture ................................................................ 33


B. Ouvrages ou extraits d’ouvrages ................................................................................. 34
C. Communications .......................................................................................................... 35
I. Invitations à des Séminaires ......................................................................................... 39
E. Brevets d'invention....................................................................................................... 39
R. Rapports........................................................................................................................ 39
T. Thèses............................................................................................................................ 40
V. Diffusion de la connaissance sous forme écrite.......................................................... 40
W. Diffusion de la connaissance sous forme orale.......................................................... 40

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 3
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 4
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

1. Composition de l’équipe
1.1. Membres permanents
Pierre Alart, Professeur (au LMGC depuis 1991), responsable de l’équipe
Claude Bohatier, Professeur (au LMGC depuis 1994)
Patrick Cañadas, Maître de Conférences (au LMGC depuis 2004)
David Dureisseix, Professeur (au LMGC depuis 2002)
Franck Jourdan, Maître de Conférences (au LMGC depuis 1999)
Jean Jacques Moreau, Professeur Emérite (co-fondateur du LMGC)
Fahrang Radjaï, Directeur de Recherche CNRS (au LMGC depuis 1998)

1.2. Doctorants
Ittichaï Preechawuttipung (thèse soutenue en 2002, SMC-ThM2)
Hervé Troadec (thèse soutenue en 2003 ; allocataire)
Lydie Staron (thèse soutenue en 2003; allocataire ; co-encadrement IPGP)
Hugues Roméro (thèse soutenue en 2003 ; contractuel ; SMC-M3)
Mathieu Renouf (thèse soutenue en 2004 ; allocataire)
Gilles Saussine (thèse soutenue en 2004 ; CIFRE SNCF)
David Néron (thèse soutenue en 2004 ; allocataire ; co-encadrement ENS Cachan)
Brahim Chétouane (thèse soutenue en 2004 ; co-encadrement Ec. Mines d’Ales)
Ivar Bratberg (thèse soutenue en 2004 ; co-encadrement Un. Trondheim, Norvège)
Vincent Richefeu (en thèse depuis 2002 ; boursier DGA-CNRS ; SMC-MH-ThM2)
Shéhérazade Nineb (en thèse depuis 2003 ; contrat européen SICONOS)
Amad Amini (en thèse depuis 2003 ; boursier SFERE; co-encment Ec. C. Nantes)
Romain Laniel (en thèse depuis 2004 ; allocataire de recherche ; SMC-M3)
Emilien Azéma (en thèse depuis 2004 ; boursier SNCF-Région, SMC-ThM2)
Robert Pérales (en thèse depuis 2004 ; co-encadrement Ec. Mines d’Ales)

1.3. Stagiaires DEA


Shéhérazade Nineb (2003)
Robert Pérales (2004)
Orion Mouraille (2004)
Jullien Belloni (2005)

1.4. Autres stagiaires


Lucas Adélaïde (2001-2002, ATER)
Lothar Brendel (2002-2003, Post-Doc, Allemagne)
Jullien Fourcade (2003, doctorant, CEA)
Jean Michel Barbier (2004-2005, Ing. d’Etudes, projet SICONOS)
Vincent Topin (2005, DESS, INRA)

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 5
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

2. Bilan des activités


L’équipe « Système Multi-Contacts » présente ici son premier bilan d’activités sur la
durée complète d’un contrat. En effet, L’équipe SMC a pris ce nom en fin du contrat
précédent au début 2001 en remplacement de « Mécanique Non Régulière ». Ce dernier
intitulé était celui du groupe plus vaste avant la création de l’équipe « Modélisation
Mathématique en Mécanique » en 2000. Cependant l’étude de situations « non
régulières » reste le thème privilégié de l’équipe, avec comme phénomènes essentiels,
mais non uniques, les interactions de type contact et frottement. Rappelons que la
Mécanique Non Régulière fait référence aux situations mécaniques mettant en jeu des
relations non partout différentiables, éventuellement discontinues, comme le contact
unilatéral, le frottement sec, les collisions, pour ne parler que des aspects traités dans
l’équipe. La démarche, prioritaire mais non exclusive, est d’aborder ces problèmes sans
recourir à une quelconque régularisation. En effet le défaut de régularité reflète souvent
l’adoption de modèles mécaniques simplifiés, soit parce qu’un modèle plus sophistiqué
imposerait un nombre de variables prohibitif (c’est le cas des milieux granulaires vus
comme des collections de solides rigides pour lesquels la déformation des grains est
négligée), soit que l’information mécanique ne soit pas disponible (c’est le cas du
frottement de Coulomb, modélisation rustique du frottement sec mais rarement
dépassée). La formulation des modèles s’avère non régulière ; la régulariser ne
constituerait qu’un artifice de calcul, sans support physique quantifiable.

La deuxième caractéristique des activités de l’équipe que reflète son intitulé est la
multiplicité des contacts, voire des interactions non régulières, prise en compte dans
l’approche des objets étudiés. Dans cette démarche la simulation numérique constitue
alors l’outil privilégié pour obtenir des informations difficilement accessibles
expérimentalement. En ce sens ce type d’activités s’apparente tout à la fois à de
l’expérimentation (numérique) et à de la modélisation, car les hypothèses retenues dans
la géométrie des corps, la nature des interactions, la taille ou la préparation des
échantillons numériques relève d’une approche modélisatrice doublée d’une
confrontation des résultats à des relevés expérimentaux parcellaires. C’est l’objet de la
première section.

La nature même des systèmes multi-contacts nous a poussé à développer des


méthodes numériques spécifiquement dédiées à ce type de problèmes. D’abord parce
que de tels outils n’existent pas ou sont peu fiables et ceux que nous développons sont
fortement associés à la formalisation mathématique que nous adoptons sur ces
problèmes. Ensuite parce que nous nous devons de faire fructifier sur cet aspect
(conception d’algorithmes) les avancées originales et performantes réalisées dans le
passé. La seconde section rassemble les activités dans ce domaine, parfois en lien avec
des thèmes de la première section.

Si le contact occupe une place prépondérante dans les situations que nous étudions,
d’autres interactions, entre particules, entre systèmes, voire entre modèles, commencent
à être abordées, tant parce que notre méthodologie s’y prête que par l’arrivée dans
l’équipe de compétences nouvelles. Cet aspect est traité dans une troisième section.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 6
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

2.1. Modélisation mécanique des systèmes multi-contacts

2.1.1. Transmission des forces dans les granulats en équilibre ou écoulement dense
J.J. Moreau

2.1.1.1. Le problème des « tas de sable »


Une observation expérimentale déjà ancienne a donné lieu dans les années récentes à
de vives controverses. On construit un tas, de forme générale conique, en déversant des
grains sur un sol horizontal depuis une source localisée. Des auteurs ont été surpris que
la distribution des pressions sur le sol ne corresponde pas à la hauteur de matériau sur la
verticale de chaque point concerné, comme ce serait le cas dans une collection de
problèmes hydrostatiques indépendants. En fait la distribution des contraintes dans un
granulat sec n’a rien à voir avec l’hydrostatique, comme le prouve le fait que la surface
libre du tas n’est pas horizontale. Notre contribution [102][41] est de faire voir,
simulations numériques à l’appui, que l’inclinaison de la surface libre est
mathématiquement corrélative, vu la symétrie du tenseur de Cauchy, d’un effet d’arc-
boutement grâce auquel la partie centrale du tas a une fraction de son poids supportée
par un arc-boutement du talus périphérique.

2.1.1.2. Tenseur de contrainte moyenne dans des collections d’objets


La définition d’un tenseur de contrainte moyen pour un échantillon granulaire fait
aujourd’hui l’objet d’un quasi-consensus favorisant l’approche suivante. Dans chaque
élément d’un granulat un point de référence est choisi, soit c et c’ pour deux grains B et
B’ exerçant l’un sur l’autre une force de contact f. Le terme tensoriel (c’- c)⊗f est entré
dans une somme censée fournir, après division par le volume, le tenseur de contrainte
moyen d’un échantillon. L’arbitraire dans le choix de c et c’ rend cette conception très
inconfortable, notamment s’il s’agit de discuter la symétrie du tenseur de contrainte. Au
lieu de cette approche « paire par paire », on procède à une construction « grain par
grain » du tenseur de contrainte et montre qu’au delà de la statique, elle s’étend à la
dynamique des granulats denses [129].

2.1.1.3. Approfondissement de la méthode des puissances virtuelles


Cette méthode jouant un rôle clef dans l’étude du tenseur de contrainte moyenne, il
s’est imposé de distinguer deux styles, respectivement qualifiés de lagrangien et
d’eulérien. Le second s’étend au delà d’une simple dualité d’espaces vectoriels pour
fournir des propriétés d’extremum [119][129]. Elle permet en particulier de construire
des moyennes pour les collections d’objets contenant autre chose que des grains
classiques, par exemple des ponts liquides ou les fils dans le Texsol.

2.1.1.4. Réponse d’un granulat en équilibre à une petite action locale


Les discussions ouvertes à propos des tas de sable ont conduit des modéliseurs et des
expérimentateurs à s’intéresser à la question suivante. Etant donné un massif granulaire
en équilibre, sous pesanteur ou sous confinement périphérique, on exerce une petite
surcharge locale, appliquée par exemple à un seul grain. En quoi la distribution des
forces intergranulaires est-elle modifiée? L’étude cette question par simulation
C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 7
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

numérique est indissociable de celle de la non unicité évoquée plus loin. Elle révèle
l’existence de lignes d’influence du grain concerné ou « lignes de surforce » tout-à-fait
différentes des classiques chaînes de force [145].

2.1.2. Plasticité et instabilité des milieux granulaires


La modélisation du comportement quasi-statique des milieux granulaires à partir de
leur microstructure constitue actuellement un thème de recherche majeur qui intéresse
les mécaniciens et les physiciens de la matière condensée. Nos études autour de ce
thème associent trois types de compétence: 1) le calcul numérique par éléments discrets
(comme un outil d’étude puissant dans ce domaine), 2) Analyse statistique (de la
microstructure) et 3) la mécanique (phénoménologie et relations constitutives). Les
résultats remarquables de ces études concernent notamment la plasticité des milieux
granulaires et la rupture de talus.

2.1.2.1. Comportement plastique à variables internes géométriques


F. Radjai, H. Troadec, J.-C. Charmet (ESPCI, Paris), S. Roux (St Gobain-CNRS)

Il s'agit d'une modélisation micromécanique du comportement rigide-plastique des


milieux granulaires sous sollicitations quasistatiques. Les variables internes intervenant
dans cette approche sont des variables de texture qui pilotent le comportement
mécanique. La méthodologie employée est basée sur la description statistique du milieu
en termes de structures locales dont les propriétés sont ensuite moyennées pour obtenir
le comportement global. Cette approche implique donc les étapes suivantes
[11][44][61]:

1- La description du milieu en termes de statistiques des voisinages des particules et


des cellules des vides. Ces structures locales sont décrites en termes de distributions
multicontacts g n (θ1 ,θ 2 ,K ,θ n ) à n angles dans l'espace des orientations des contacts.
Pour construire ces distributions, une méthode originale a été mise en place. Elle
consiste à calculer la distribution la moins biaisée (entropie statistique maximale) qui
respecte l'anisotropie globale du milieu (décrite par une distribution à un angle ou par le
tenseur de texture) et les contraintes stériques (domaines interdits dans l'espace des
orientations).

2- La connaissance théorique de la distribution g pour les positions angulaires des


particules en contact avec une particule, fournit une clé pour l'évaluation d'une fonction
de probabilité d'équilibre du milieu pour une fabrique donnée et soumise à une
contrainte imposée. Les fonctions obtenues sont en bon accord avec les simulations.
Elles permettent de caractériser la surface limite de change (l'angle de frottement
interne). Parmi les phénomènes intéressants mis en évidence dans ce cadre, on peut
citer l'évolution linéaire du déviateur maximal de contrainte avec l'anisotropie du
milieu, ainsi que la tendance à la coaxialité des tenseurs de contrainte et de texture.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 8
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Figure 1 : Vitesses locales dans un milieu granulaire: Champ moyen de vitesses autour d'une
particule typique dans un milieu granulaire cisaillé (simulations par dynamique moléculaire,
thèse Troadec).

3- Détermination de la dilatance en fonction de la direction de la déformation


déviatorique en considérant les déplacements compatibles des cellules.

4- Un modèle d'écrouissage sous la forme d'une équation d'évolution de la texture.


La description des mécanismes de gain, de perte et d'advection des contacts nécessite la
connaissance des vitesses relatives au contact entre les particules (pour l'advection et la
perte) et au-delà (pour le gain). Nous avons mis en place une méthode qui prend en
compte les exclusions stériques pour évaluer les vitesses locales à partir du tenseur des
gradients de vitesse global. On obtient un champ de vitesses local théorique assez
similaire au champ évalué à partir des simulations numériques.

Parallèlement à cette approche micro-macro, un modèle phénoménologique a été


proposé. Il généralise le modèle de Mohr-Coulomb en introduisant un critère de rupture
et un angle de dilatance gouvernés par l'anisotropie de la texture.

2.1.2.2. Précurseurs d'avalanches


F. Radjai, L. Staron, J.-P. Vilotte (IPG Paris)

Nos résultats les plus significatifs dans l'étude du phénomène de rupture de pente
concernent les processus de déstabilisation [10][51][56][73]. Il s'agit des petits
réarrangements qui précèdent la rupture de pente. L'objet central de cette étude est la
densité des contacts critiques (les contacts où la force de frottement est complètement
mobilisée) et les contraintes locales (autour des particules) en fonction de l'angle
d'inclinaison et du volume de contrôle lors d'une rotation lente d'un lit de grains
initialement préparé à surface libre horizontale. Cette analyse a permis de mettre en
évidence l'existence d'une densité caractéristique des contacts critiques. Cette densité
sépare un régime de rares réarrangements à grande échelle d'un régime de

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 9
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

réarrangements fréquents à petite échelle. Par ailleurs ces contacts critiques apparaissent
sous la forme d'amas dont la taille augmente avec l'angle d'inclinaison.

Sur la base de l'évolution des déplacements et des amas, nous distinguons également
deux régimes en fonction de l'angle d'inclinaison (en analogie avec la rupture fragile):
une phase d'évolution lente et contractante contrôlée par le désordre suivie d'une phase
d'évolution rapide et dilatante (catastrophique) qui constitue le vrai précurseur
d'avalanche. Le déclenchement d'une avalanche correspond à la percolation des amas
critiques, c'est-à-dire les amas où la densité locale des contacts critiques est supérieure à
la densité caractéristique.

2.1.2.3. Champs cinématiques


F. Radjai, S. Roux (St Gobain-CNRS)

Le désordre géométrique et les contraintes cinématiques dans un milieu granulaire


confèrent un caractère fluctuant au champ des déplacements au cours d'une déformation
quasi-statique. En analysant le champ des vitesses des particules, définies à partir des
déplacements « fluctuants » (ayant retiré la composante moyenne affine des
déplacements) et pour une résolution temporelle variable, Nous avons mis en évidence
une analogie surprenante avec les fluctuations des gradients de vitesse dans la
turbulence des fluides. Les fluctuations des vitesses des particules partagent trois
propriétés d'échelle de la turbulence [9][70][74][110]:

1- Intermittence à petite échelle mise en évidence par l'étirement non gaussien de la


densité de probabilité des vitesses en fonction de la résolution temporelle

2- Organisation multi-échelle du champ des déplacements révélée par le spectre de


puissance des vitesses dans l'espace caractérisé par une loi de puissance avec une
coupure pour une longueur d'onde de l'ordre du diamètre des particules

3- Diffusion anormale des particules: Une particule dans le milieu se déplace par la
composante affine du champs des déplacements, mais aussi par une composante à
caractère hyperdiffusif.

Il faut remarquer que les mécanismes physiques sous-jacents à la turbulence


(l'absence d'échelle dans le régime inertiel) et aux fluctuations des vitesses dans un
écoulement granulaire (frustrations liées aux exclusions mutuelles des particules et de
leurs rotations) sont fondamentalement différents. Le caractère multi-échelle du champ
des déplacements indique que la modélisation des déformations quasi-statiques devrait,
en toute rigueur, faire apparaître plusieurs échelles intermédiaires, voire une hiérarchie
d'échelles.

2.1.3. Granulats 3d polyèdriques et application au ballast ferroviaire


C. Bohatier, J.J. Moreau, F. Radjaï, F. Dubois, Gilles Saussines

Dans le domaine ferroviaire, les matériaux granulaires sont des composants


essentiels de l’infrastructure. En particulier le ballast permet d’assurer la stabilité des
voies et facilite les opérations de maintenance. Le comportement du ballast, soumis à

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 10
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

des sollicitations cycliques ou extrêmes, est encore insuffisamment connu. Cette


connaissance présente un enjeu scientifique et économique important.

Figure 2 : Tronçon de ballast avec blochet et distribution des efforts

On modélise communément le ballast par une approche continue. L’objectif du


travail développé au LMGC dans le cadre de la thèse de Gilles Saussine a été de
montrer qu’il existe une alternative à cette approche pour étudier le comportement d’un
matériau granulaire comme le ballast soumis à des sollicitations très diverses, en
particulier des cycles de chargements. L’approche continue ne permet pas de prendre en
compte les particularités d’un tel matériau, angularité, discontinuités géométriques. En
outre l’épaisseur de la couche de ballast n’excède par une dizaine de diamètre de grains
ce qui en fait du point de vue de la mécanique granulaire une couche mince. Les
méthodes par éléments discrets représentent une alternative intéressante et ont été
utilisées pour étudier le tassement du ballast sous quelques centaines de cycles de
chargement [167][75][34][63][112] ou le bourrage [64]. Les modèles utilisés en génie
civil sont basés sur la méthode Molecular Dynamics développée à la suite de Cundall.
Dans ce programme nous avons étudié le comportement du ballast à l’aide de méthode
par éléments discrets mais avec l’approche Contact Dynamics avec un modèle
bidimensionnel et un modèle tridimensionnel. Cette approche a été peu ou pas utilisée
dans le domaine ferroviaire. L’emploi de ce type de méthode est un enjeu industriel, en
effet cela peut permettre d’améliorer la compréhension du comportement du ballast et
de définir des règles de maintenance.

Malgré les nombreuses investigations réalisées dans le domaine ferroviaire, les


expériences modèles reproduisant les sollicitations cycliques verticales subies par le
ballast sont peu courantes. Les divers constituants de la voie qui sont en interaction avec
le ballast sont considérés avec les défauts géométriques couramment détectés pour
C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 11
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

rendre compte de la qualité de cette voie et les opérations de maintenance permettant de


les corriger. Des modélisations expérimentales et numériques ont eu pour objectif de
quantifier ou proposer une loi de tassement, d’identifier des comportements spécifiques
au ballast. Au début de ce programme, le post-Doctorat de Gaël Combes a été encadré
en collaboration avec le LCPC pour confronter résultats numériques et expérimentation
en 2D.

Les éléments nécessaires pour une modélisation par éléments discrets sont les lois
d’interaction, les schémas d’intégration, une méthode de résolution. Un algorithme de
détection entre polygones convexes en 2D et un algorithme entre polyèdres convexes
ont été développés avec la méthode NonSmooth Contact Dynamics ainsi que deux
solveurs. Un modèle de sous-couche pour tenir compte de la déformabilité du sol sur
lequel repose le ballast a été pris en compte et associée à une étude de sensibilité
numérique pour les simulations de chargements cycliques.

La qualité des calculs a été évaluée. Des cas de validation bidimensionnels et


tridimensionnels avec des grains de ballast digitalisés ont été proposés pas uniquement
dans le domaine ferroviaire dans le but de mieux comprendre le comportement du
ballast dans le cas de chargements cycliques comme le tassement ou du phénomène de
résistance latérale basées sur des expériences réalisées à la Direction de l’Ingénierie de
la SNCF.

Ces travaux ont montrés que les descripteurs classiquement utilisés pour analyser la
réponse mécanique d’un système ne sont pas adaptés et mis en évidence des structures
particulières, inhomogènes guidant le comportement des couches minces granulaires.

L’ensemble des développements informatiques et des résultats de simulations


présenté dans ce travail a été réalisé dans la plate-forme LMGC90 dont le
développement et la diffusion sont assurés par F. Dubois et M. Jean. Les
développements constituent la base du logiciel par éléments discrets dédié au traitement
des interactions entre grains de ballast, BALLAST3D, qui permettra de continuer les
investigations.

Ce travail de thèse a été supporté financièrement par Réseau Ferré de France dans le
cadre du projet Ballast Granulaire soutenu par messieurs J. Lux et P. Montier et s’est
déroulé au sein du Laboratoire de Mécanique et Génie Civil et de l’unité Service
Ferroviaire et Confort de la Direction de la Recherche et de la Technologie de la SNCF.

2.1.4. Structures maçonnées appareillées


C. Bohatier, F. Dubois, B. Chetouane, M. Vinches (E.M. Ales)

De nombreux monuments historiques sont construits en blocs de pierres à joints vifs.


Ces structures ne peuvent pas être considérées comme continues mais plutôt comme des
assemblages de corps solides. Le programme développé en collaboration avec Le
Centre des Matériaux de Grandes Diffusion de l’école de Mines d’Alés a pour objet de
présenter et de comparer diverses méthodes de modélisation numérique utilisables pour
étudier le comportement au séisme de telles structures, avec une analyse de leurs limites
et des résultats qu’elles permettent d’obtenir. Les investigations partir de la méthode
NSCD et logiciel LMGC90 ont données dans le cadre de la thèse de Brahim Chétouane

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 12
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

[165]des résultats prometteurs, un autre travail de thèse en cours de Robert Péralès va


permettre de consolider des concepts envisagés particulièrement en 3D.

Ce travail a permis de proposer des outils d’analyse des contraintes et déformations


utilisable en dynamique des milieux granulaires [32][33][52][79]. L’originalité est de
partir d’une cellule choisie comme structure élémentaire et de définir des tenseurs pour
l’analyse macroscopique de l’évolution des milieux discrets constitués de collections de
solides rigides. La cellule est constituée d’un solide appelé le noyau et des solides
voisins. La définition du tenseur des déformations consiste à évaluer au centre de ce
noyau une valeur moyenne de déformation de la cellule, ses valeurs principales et ses
invariants informent sur l’évolution de la dilatation et des glissements. La définition
proposée du tenseur des contraintes dont la symétrie est démontrée, associée à des
critères fonction de ses valeurs principales et ses invariants permet d’évaluer le degré de
chargement des structures.

Nous avons montré que les effets dynamiques permettent de rétablir la symétrie du
tenseur des contraintes par rapport aux définitions classiques de la littérature des
milieux granulaires. Le poids des effets centrifuges restant dans l’expression est évalué
dans le but d’établir suivant les applications s’il doit être pris en compte ou non. Des
applications à l’analyse du comportement des maçonneries ont été développés : le Pont
du Gard, l’aqueduc de Fontvielle.

Figure 3 : Pont du Gard par éléments discrets et calcul de la descente de charge de l’aqueduc.

2.1.5. Modélisation par milieux divisés des géomatériaux

2.1.5.1. Applications géophysiques


F. Radjaï, P. Alart, M. Renouf, A. Taboada (Géophysique, UM2)

De nombreux processus géologiques (pentes, failles, etc) mettent en jeu des milieux
divisés. L’approche discrète est relativement récente en géologie. Nous avons développé
une collaboration active autour du problème de modélisation numérique discrète en
géologie avec les conditions aux limites et lois d’interactions adaptées. Cette interface
avec la géologie implique notamment le laboratoire de Dynamique de la Lithosphère de
Montpellier (A. Taboada). Nos études ont porté sur la caractérisation du frottement
interne et des zones de localisation en fonction des paramètres matériels par des essais

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 13
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

bi-axiaux numériques [35]. Dans ce cadre, nous avons étudié également l’influence des
inclusions sous la forme de grosses particules sur la résistance au pic [67][115][116].

Dans le cadre de sa thèse [166], M. Renouf a étudié numériquement deux phénomènes


géophysiques. Le premier concerne la propagation de faille dans un dépôt sédimentaire
pour lequel le modèle « Trishear » a été discuté ; on a en particulier mis en évidence
l’influence de l’angle de la faille sur le contour de cette zone et la forte hétérogénéïté du
champ des vitesses dans cette région. La deuxième étude a porté sur la formation de plis
dans des couches sédimentaires sous raccourcissement latéral. Il s’agit de compléter,
voire de suppléer aux expériences analogiques dites de « boites à sables ». La
simulation numérique exige un très grand nombre de particules, même si nous sommes
loin du nombre réel de grains de sable. La capacité de créer plusieurs plis et de suivre
leur évolution au cours du processus, conformément aux expériences d « boites à
sables » a été démontrée, et nous avons pu analyser la distribution du tenseur des
contraintes.

Figure 4 : Simulation de la formation de plis par raccourcissement (à 75, 150 et 300m) d’une
« boite à sables ».

2.1.5.2. Sols de surface


C. Bohatier, V. Richefeu (MH), S. El Youssoufi (MH), R. Peyroux (THM2)

Le déminage mécanique a pour objectif d’ouvrir rapidement un chemin praticable


par des véhicules et des hommes dans des conditions qui peuvent être soit le théâtre
d’opération soit des post-opérations militaires.

Nous présentons en annexe des informations trouvées sur site Internet concernant ce
type de déminage. Elles montrent la problématique du déminage mécanique et ses
contraintes opérationnelles. Un article publié par le ministère de la défense et disponible
sur Internet y est présenté, il donne des informations complémentaires sur les opérations
de déminage mécanique.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 14
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

L’aide à la conception des systèmes de déminage mécanique passe dans par un


recensement des paramètres impliqués dans l’opération de déminage. Pour établir un
inventaire aussi exhaustif que possible, il faut rechercher les interacteurs avec le
système ainsi que ses fonctions de service et les contraintes. Ainsi il sera possible de
définir les paramètres avec leur niveau et les flexibilités associées. Ce travail ne peut
être fait qu’en relation avec une bonne connaissance du procédé.

Le Groupement de laboratoires présents dans le PEA « Sols de Surface » qui ont


contribués aux développement de ces travaux soit par leur contribution sous forme
d’expertise, soit par l’encadrement de travaux de recherche, soit par l’exécution de
prestations sont :

LTDS, CER, CEMEF, LIRIGM, LERMES, LMA, LMGC, LCPC, MIP,


CEMAGREF. De plus le dialogue constant avec les partenaires de la DGA ETAS
particulièrement avec Michel Grima et la DSP/STTC avec Arnauld De la Lance a
permis de cibler au mieux les actions parmi les préoccupations de la DGA.

Les travaux du PEA se sont orientés vers la recherche d’une bonne connaissance du
procédé mécanique conduisant au déminage : coupe de sol, déplacement du sol
déstructuré et traficabilité du pousseur.

Il faut citer :
- recherche de loi de comportement de sol développée au cours de la thèse de
Philippe Kolmayer encadrée au LTDS
- les modélisations numériques en éléments finis de la thèse de Nicolas Renon
encadrée au CEMEF en collaboration avec le MIP et en éléments discrets de la
thèse de Cécile Nouguier encadrée au LMGC.
- La modélisation et expérimentation du pousseur au LIRIGM
- Les expérimentations de laboratoire menées au LERMES
- Les essais à échelle réelle réalisés par l’ETAS et le CER.

Dans le cadre de la thèse de Cécile Nouguier le LMGC avait réalisé une prospection
à propos des logiciels d’éléments finis pouvant résoudre les problèmes de déminage par
analogie avec les problèmes de coupe. Un inventaire parmi : CESAR (LCPC), MEF-
MOSAIC, FORGE3 (CEMEF) a montré que ce dernier était le mieux adapté en raison
de ses facilités de remaillage au cours des grandes déformations.

Après les premières modélisations à partir de Forge3 et les connaissances


complémentaires sur la loi de comportement, apportées par les travaux de Ph.
Kolmayer au LTDS les travaux de Nicolas Renon au CEMEF ont porté sur la
simulation en milieux continus. Ces résultats ont contribués à donner des indications de
sensibilité des paramètres en vu de la conception.

Au LMGC, les travaux de thèse de Cécile Nouguier se sont consacrés en grande


partie à la modélisation avec les éléments discrets à contact sec frottant pour des sols de
type sable. Dans le cadre de l’opération transversalle « Milieux granulaires » Vincent
Richefeu développe ses travaux de thèse sur l’introduction de l’adhésion entre grains
dans le but des applications dans la mobilité tout terrain et la simulation de déminage
dans des sols cohésifs et. Il est prévu d’étudier aussi le comportement d’inclusions dans
l’écoulement simuler des blocs de pierre ou des mines.
C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 15
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

2.1.6. Milieux granulaires cohésifs

2.1.6.1. Modélisation numérique de la fragmentation du béton sous explosion confinée


H. Roméro, F. Jourdan, F. Dubois, C. Licht (M3)

Figure 5 : La simulation par éléments discrets permet de retrouver les différents processus de
rupture dans la paroi.

Ces travaux ont été réalisés dans le cadre de la thèse de H. Roméro [164]. L'objectif
de cette étude est d'obtenir une représentation de la rupture d'un élément de structure en
béton armé, de type mur, sous l'action d'une explosion dans un milieu confiné. Il s'agit
aussi, d'estimer les effets externes consécutifs à cette rupture, en évaluant les masses et
les vitesses des fragments de bétons qui sont projetés. Pour cela, H. Roméro a dans un
premier temps, estimé le chargement sous explosion par des méthodes expérimentales
déterministes. Une modélisation du comportement du béton par l'intermédiaire
d'éléments discrets cohésifs a été réalisée. Pour éviter un endommagement trop brutal
des liaisons entre les éléments, une énergie de rupture a été introduite. Ce modèle
permet une propagation dynamique des fissures et un conditionnement de l’énergie
locale de fracture. Des résultats expérimentaux en traction dynamique ont été confrontés
aux résultats numériques et ont permis de caler les paramètres locaux à partir de
l’observation du comportement macroscopique du matériau continu. Des simulations
d’un voile de béton sous plusieurs chargements et différentes conditions d’appui ont
permis de retrouver les mécanismes de la fragmentation sous explosion. Une
communication internationale a été réalisée et un article est en préparation..

2.1.6.2. Propriétés géométriques des agrégats cohésifs


F. Radjai, I. Bratberg, A. Hansen (Univ. de Trondheim, Norvège)

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 16
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Les milieux granulaires cohésifs constituent une classe importante de milieux


granulaires (sols, poudres fines). Outre les travaux réalisés à l’interface avec les autres
équipes (voir le rapport sur l’axe transversal « Solides Granulaires» : Mécanique des
sols et milieux granulaires cohésifs, fractionnement), l’équipe est fortement impliquée
dans la modélisation numérique et l’étude du comportement de ces milieux.

Nous avons entrepris une étude systématique détaillée des propriétés géométriques
des agrégats colloïdaux préparés par des modèles de dépôt balistique aléatoire [3][66].
Les particules sont déposés successivement sur un substrat et se fixent sur le substrat ou
les unes sur les autres d'après un critère de stabilité locale (par collage irréversible au
premier contact ou par le soutien de deux particules en deux dimensions). Nous avons
ensuite simulé ces échantillons par la méthode de dynamique des contacts en choisissant
des paramètres et des lois d'interactions de manière à perturber le moins possible les
conditions de stabilité locale des particules. Nous avons ainsi montré que les
empilements préparés par les modèles balistiques (d'un grand intérêt théorique) sont
génériquement instables et subissent une restructuration dynamique dès qu'on les
analyse par l'approche dynamique.

Nous avons par ailleurs mis en évidence quatre régimes d'empilement sur la base de
l'évolution de la connectivité du réseau et de son anisotropie en fonction de la
compacité. Ce travail représente la première étude systématique des propriétés de
structure des empilements aléatoires pour une large gamme de compacités par une
méthode dynamique.

2.1.6.3. Simulation numérique de la rupture dynamique des matériaux hétérogènes


F. Dubois, A. Chrysochoos (ThM2), R. Peyroux (ThM2), Y. Monerie (IRSN), F.
Pérales (EDF-IRSN), L. Stainier (LTAS, Liège)

Ce travail a été effectué au sein de l’équipe Thermomécanique et s’appuie sur des


techniques numériques similaires à celles de la section 2.1.6.1 et a donné lieu à des
publications [76][85].

2.1.7. Milieux granulaires avec fils


P. Alart, M. Renouf, R. Laniel, O. Mouraille, S. Pagano (M3)

Le TexSol est un matériau du Génie Civil constitué de sable et de fils textiles. Ce


dernier constituant, même en très faible fraction volumique, confère au milieu une bien
meilleure tenue mécanique. Cette propriété est notamment utilisée pour « habiller » des
talus ou ouvrages de Génie Civil à fortes pentes avec un matériau qui peut de plus être
engazonné. Ce type de matériau peut donc être utilisé dans la réhabilitation de sites
industriels.

Les modélisations du comportement par un milieu continu sont rares et basées sur
des hypothèses très simplificatrices. L’analyse micromécanique n’est pas non plus
aisée. La nature des interactions de contact frottant et la très grande longueur des fils
rendent difficile la définition d’un Volume Elémentaire Représentatif. Une étude
paramétrique basée sur la simulation numérique par éléments discrets devrait permettre
d’identifier quelques paramètres pertinents associés à la distribution géométrique du fil

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 17
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

(enchevêtrement) et éventuellement de trancher entre lois de comportement locale et


non locale. Une première modélisation continue, associant un comportement « sable » à
un comportement « réseau de fils » fournit une première approche en petites
perturbations de type premier gradient ; les formulations en déformations et en
contraintes ont été théoriquement explicitées [160]. Parallèlement, nous avons mené une
première tentative de modélisation numérique d’un mélange sable + fils par des
éléments discrets, où les fils sont modélisés par des « colliers de perles ». Trois
conclusions se sont imposées. Une modélisation tridimensionnelle est incontournable.
Elle exige une puissance de calcul très importante à cause du nombre de grains
nécessaire à une représentation suffisamment réaliste des fils (> 100 000). Le processus
de préparation d’un échantillon est beaucoup plus coûteux qu’un essai, mais
indispensable en l’absence d’un accès à la microstructure qui en résulte.

2.1.8. Lois de choc


Cette étude se place dans le cadre de la modélisation numérique des matériaux
granulaires par des collections de solides rigides. Lorsque ces solides sont des disques
ou des sphères, la loi de choc développée par J.J. Moreau reste bien adaptée. Elle est
basée sur la donnée de deux coefficients de restitutions, un coefficient normal et
tangentiel. Nous avons développé des approches différentes lorsque les solides sont de
formes plus particulières.

2.1.8.1. Identification de lois de chocs


C. Bohatier, F. Jourdan, H. Adélaïde

Pour des solides de forme polygonale, nous avons proposé une loi de choc de type
matricielle. Cette loi tient compte de la géométrie des solides et de l'angle d'impact. Les
coefficients de la matrice de restitution ont été obtenus par identifications avec des
expérimentations numériques. Pour l'instant, des résultats ont été obtenus pour des
solides de forme carrée. Ces résultats ont été comparés à ceux obtenus par les lois de
Moreau, la référence étant calculée par la méthode des éléments finis, appliquée à des
carrés déformables. Ils montrent que cette loi matricielle est préférable pour solide.

Cette étude a fait l'objet de deux communications internationales [88][114]. Un


article est en préparation.

2.1.8.2. Modélisation Eléments Finis de l’Etude du choc entre 2 cylindres et


confrontation avec des résultats expérimentaux,
F. Jourdan, R. Pérales, F. Cevaer (CS)

Les structures de tenségrité (étudiées par l’équipe Conception en Structures),


structures spatiales autocontraintes composées d’éléments barres, câbles (et
éventuellement toile ou même plaques), se veulent légères, architecturales, rapidement
érigeables et éventuellement démontables en vue d’utilisation à court et moyen termes.
Apparaît donc fort intéressant le caractère pliable de ces structures expérimentalement
mis en évidence (sur prototype) et obtenu par allongement de certains câbles et
application d’actions appropriées (thèse de Bouderbala 99). Le pliage du système
s’effectue alors avec entrechoquement de barres se poussant mutuellement. Si une

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 18
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

approche numérique du pliage, basée sur une modélisation de solides rigides a été
développée au sein du LMGC (thèse Le Saux 02), avec une loi de choc à 3 paramètres
(fixés) du type de celle de Moreau, l’expérimentation de l’entrechoquement de 2 barres
met en doute la pertinence de notion de coefficient de restitution normal unique.

L’objectif de l’étude réalisée à travers deux stages de DEA [161] est de proposer une
approche « Eléments Finis » (permettant de s’affranchir de toute loi de choc et
d’indétermination issue d’éventuelle hyperstaticité du système modélisé en solides
rigides) : les barres sont modélisées en éléments finis de poutre en 3D et en grandes
déformations, les câbles par des éléments n’admettant des rigidités qu’en traction.
L’étude porte sur le choc d’un pendule (barre verticale suspendue à un câble) sur un
trapèze (barre horizontale suspendue par 2 câbles) et doit permettre de retrouver les
phénomènes de contacts multiples (dus aux vibrations propres des barres) durant
l’impact. La confrontation des résultats numériques en termes de durée d’impact et de
trains de contacts multiples est faite avec la campagne de mesures expérimentales déjà
réalisée au LMGC [161].

2.1.9. Flambement confiné et application aux milieux cellulaires

2.1.9.1. Flambement confiné


P. Alart, S. Pagano (M3)

Nous avons poursuivi la démarche initiée en 2001 qui consiste à formuler la


condition d’inextensibilité pour les tiges flexibles en très grands déplacements à l’aide
de la différence de deux fonctions convexes. Au-delà d’une certaine élégance de la
formulation, les algorithmes qui découlent de cette approche permettent de déterminer
des configurations de post flambement non accessibles analytiquement [1]. De plus ils
se révèlent plus efficaces que les méthodes de Lagrangien augmenté [28]. Enfin le
contact est pris en compte en cohérence avec la structure DC de l’algorithme afin
d’accéder aux configurations de post flambement confinées pour une tige astreinte à se
déformer dans un conduit. La prise en compte de l’auto-contact ou du contact entre
plusieurs tiges flexibles pose peut s’effectuer à l’aide d’éléments finis d’un domaine
fictif (l’espace entre deux éléments de tiges) et d’une condition relaxée de préservation
de l’orientation (qui exprime l’interpénétrabilité). Cette condition est aisément
formulable en la différence de fonctions convexes en discrétisation bidimensionnelle
mais beaucoup plus délicate et complexe en discrétisation tridimensionnelle [137][138],
et article en préparation). Des tests ont été effectués sur des structures en nid d’abeilles.

2.1.9.2. Milieux cellulaires


P. Alart, J. Gril (MAB), M. Barboteu (U. Perpignan)

Les outils développés en collaboration avec Mikaël Barboteu dans sa thèse


(décomposition de domaine) permettent de simuler l’auto-contact dans les milieux
cellulaires en grands déplacements et déformations comme le bois ou les structures en
nids d’abeilles [2]. Mais pour accéder aux phénomènes fins que sont les micro-
flambements, nous avons dû étendre à l’approche de décomposition de domaine pour le
contact frottant la stratégie « arc-length » pour détecter et franchir les points de
bifurcation [24].

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 19
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

2.2. Approches numériques dédiées

2.2.1. Pluralité des solutions en statique et dynamique des systèmes frottants


J.J. Moreau

Une telle pluralité est démontrée par des exemples élémentaires classiques. Il est
impératif d’analyser la manière dont les techniques numériques y font face [80][58][97].
On constate que les deux méthodes familières d’intégration pas à pas : MD (pour
« Molecular Dynamics ») et CD (pour « Contact Dynamics », dans sa version la plus
usuelle) transmettent d’un pas au suivant non seulement positions et vitesses comme il
est naturel en Dynamique, mais aussi les valeurs des forces de contact. CD présente
l’avantage d’offrir optionnellement la possibilité d’ignorer cette transmission
d’information et d’explorer l’indétermination qui en résulte à chaque pas. On visualise
cette indétermination sous la forme de nuages de points concernant des vecteurs forces
ou des vecteurs accélérations.

Figure 6 : Equilibre d’un système comportant 56 contacts a frottement de Coulomb.


L’évaluation des réactions est un problème dont l’ensemble des solutions est une région
polyédrique convexe C de R112. L’ensemble des valeurs possibles de la réaction en un contact
spécifié est la projection de C sur un R2 ; l’algorithme Contact Dynamics permet de l’explorer.
Noter les « images fantômes » de certaines arêtes de C.

2.2.2. Nouveaux solveurs non réguliers et parallélisation


P. Alart, D. Dureisseix, F. Dubois, M. Renouf
Lors des précédents contrats, nous avions développé des méthodes de décomposition
de domaine pour les problèmes de contact frottant basées sur la méthode de Newton
C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 20
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

généralisée proposé par Alart et Curnier. Les applications ont surtout concerné des
processus quasi-statiques et ce sont ces outils qui ont été utilisés pour les milieux
cellulaires (sous-section 2.1.9). Lors de ce contrat nous nous sommes attelés à optimiser
et paralléliser les algorithmes dédiés à la méthode de Dynamique des Contacts (Non
Smooth Contact Dynamics – NSCD). Ce travail fut mené dans le cadre de la thèse de
Mathieu Renouf et a bénéficié de la délégation au CNRS de Pierre Alart pour 2 ans. La
stratégie mise en œuvre a consisté d’abord à une étude comparée des systèmes
d’équations et d’inéquations issus, d’une part de problèmes quasi-statiques impliquant
des solides déformables et d’autre part de problèmes de dynamique de solides rigides
(IJMCE 2003). Nous avons renoncé jusqu’à présent à étendre des approches de sous-
structuration ou de décomposition de domaine, difficilement transposables.
Nous avons parallélisé l’algorithme de Gauss Seidel Non Linéaire (NLGS)
traditionnellement associé à la dynamique des contacts dans le contexte d’une
architecture de type mémoire partagée. Bien que NLGS soit un algorithme
intrinsèquement séquentiel, les différentes études numériques montrent une faible
incidence de la parallélisation sur les performances [25][26].
Nous avons proposé également une nouvelle méthode de Gradient Conjugué Projeté
très performante pour le contact sans frottement. Cette approche a été étendue au
contact frottant, bien que le problème ne soit plus alors un problème d’optimisation ;
l’ensemble des tests effectués montrent un très bon comportement tant que le coefficient
de frottement n’est pas trop élevé, tout au moins en discrétisation bidimensionnelle
[30][62][141]. L’avantage des méthodes de gradient est qu’elles sont naturellement
parallèles. Ces algorithmes nous ont permis de traiter des problèmes comportant un très
grand nombre de grains (> 100 000 en 2D, 30 000 en 3D) et d’étudier des phénomènes
fins dans les tambours tournants (influence des parois, de la vitesse de rotation) ou dans
les plissements de terrain (cf. section 2.1.5).
Les besoins importants en temps de calcul, en séquentiel et parallèle, et en place
mémoire ont été satisfaits grâce au soutien du CINES qui nous a octroyé depuis 1999 un
nombre croissant d’heures sur ses machines multiprocesseurs : 15 000 en 2002 (15 500
consommées), 40 000 en 2003 (25 000 consommées), 50 000 en 2004 (38 000
consommées), 80 000 en 2005.

Figure 7 : Convergence des différents algorithmes pour un échantillon de 15 000 contacts (Gauss-Seidel
Non Linéaire-NLGS, Gradient Projeté-PG, Gradient Projeté Conjugué-CPG, Gradient Projeté Conjugué
Préconditionné-PCPG)
C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 21
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Nous avons également poursuivi notre réflexion sur les algorithmes pour le contact
en comparant diverses approches à l’aide des outils de l’Analyse Non Régulière [39].

2.2.3. Méthode des éléments fragiles


F. Radjai, L. Brendel (Duisbourg)

Pour la modélisation de l’endommagement et la rupture d’un milieux multiphasique


tel que l’albumen du blé, nous avons développé un algorithme fondé sur la
discrétisation physique du matériau par éléments fragiles constitués des ressorts à seuils
de ruptures variables. L’état de référence est un réseau triangulaire. Chaque phase du
matériau (pore, amidon, matrice protéique, interfaces entre phases) est définie et
caractérisée par des valeurs uniformes des rigidités et des seuils de rupture des éléments.
Après chaque incrément de contrainte ou de déplacement, les déplacements (et les
forces) sont calculés par la recherche du nouvel état d’équilibre à l’aide de la méthode
des gradients conjugués. La rupture d’un élément correspond à l’annulation de sa
rigidité. Comme le modèle est défini sur un réseau et les éléments sont simples, cet
algorithme est très performant sur le plan numérique. Nous avons étudié l’initiation et la
propagation des fissures dans un modèle d’albumen par cet algorithme [127].

2.2.4. Approche numérique multi échelle pour les milieux discrets


P. Alart, D. Dureisseix, S. Nineb

Ces activités sont essentiellement développées dans le travail de thèse de


Shéhérazade Nineb, depuis septembre 2003, sur des outils numériques et solveurs
multiéchelles pour les systèmes mécaniques non-réguliers. Les applications visées
concernent la simulation numérique des milieux granulaires denses, mais aussi celle des
systèmes de tenségrité de grande taille. En effet, la modélisation des interactions de
contact avec frottement entre grains rigides en dynamique, tout comme celle des
structures de tenségrité en statique (quand les noeuds sont reliés par un grand nombre de
câbles qui peuvent se détendre), conduit à des problèmes discrets non-réguliers. Lorsque
le nombre de grains, ou de câbles, devient grand, une approche de type décomposition
de domaine multiéchelle, utilisant une technique d'homogénéisation, peut devenir
adaptée comme stratégie de résolution de tels problèmes [142]. Concernant les milieux
granulaires, un agrégat de grains contenu dans un sous-domaine peut alors être
interprété comme un élément de volume d'un milieu homogène équivalent. Concernant
les structures de tenségrité, un groupe de modules autocontraints dans une nappe est
choisi comme sous-domaine, et un comportement homogénéisé est obtenu de façon
numérique [36] [84][98].

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 22
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Figure 8 : Nappe de tenségrité construite par duplication de modules et sa décomposition en 16


sous domaines

Jusqu'ici, les systèmes de tenségrité ont été utilisés comme un milieu discret modèle
permettant de tester la faisabilité de l'approche, avant de pouvoir passer au cas de
milieux granulaires, pour lesquels nous aurons à gérer l’évolution au cours du processus
des contacts et donc des interfaces entre sous-domaines. L'approche multiéchelle
utilisée est une extension de la méthode LATIN micro-macro (développée par ailleurs
au LMT-Cachan) au cas des milieux discrets. Il faut noter que cette démarche est
complémentaire de celle développée pour la parallélisation des solveurs. Elle se réfère à
une stratégie de type mémoire distribuée (les contacts sont « rangés » dans des sous-
domaines auxquels sont plusieurs mémoires), alors que celle du chapitre 2.2.2 utilise
une mémoire partagée. Nous sommes convaincus qu’une bonne stratégie est, à terme,
d’associer les deux approches.

2.2.5. Plateforme SICONOS


P. Alart, D. Dureisseix, F. Dubois, S. Nineb, J.M. Barbier

Impliqués dans le projet européen SICONOS (modelling, SImulation and COntrol of


NOnsmooth dynamical Systems, IST-02-8-1A, 5° PCRD), nous participons au
développement d’une plateforme logicielle pour traiter des problèmes non réguliers
issus de différents domaines scientifiques puisque le consortium SICONOS rassemble
des mathématiciens, automaticiens, roboticiens, économistes et mécaniciens. Afin de ne
pas dupliquer dans cette plateforme les outils déjà mis en œuvre dans LMGC90, nous
avons fait des systèmes de tenségrité notre contribution spécifique de mécaniciens .

Dans cette plateforme, deux opérations nous sont confiées. La première consiste en
la création et en l’optimisation d’une bibliothèque de solveurs non réguliers, directs ou
itératifs, pour systèmes de complémentarité linéaires ou non linéaires. Ceci nous a
conduit à synthétiser les différentes approches disponibles dans le domaine [159][120].
La seconde concerne l’architecture logicielle et l’interfaçage avec divers programmes et
bibliothèques, notamment LMGC 90 et MatLab.

2.2.6. Décomposition de domaine en structures navales


D. Dureisseix, P. Cartraud, A.M. Amini (E.C. Nantes)

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 23
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Cette activité est développée en collaboration avec Patrice Cartraud (LMM, École
Centrale de Nantes) et Natacha Buannic, (Principia Marine). Suite à une action
incitative du programme d'échanges SFERE (Société Française d'Exportation des
Ressources Educatives), un co-financement de thèse entre l'Ambassade de France et le
Ministère SRT Iranien a été dégagé, et un étudiant iranien, Ahmad Mobasher Amini, a
débuté sa thèse sur ce thème en octobre 2003, sous le co-encadrement de P. Cartraud et
D. Dureisseix.

L'objectif est la simulation multiéchelle des navires à passagers. Ces structures


navales présentent de nombreux détails structuraux (portes de cabines, hublots...) de
taille bien plus petite que la longueur totale du navire (rapport de l'ordre de 300). De
plus, de nombreuses hétérogénéités de structure sont présentes (panneaux, raidisseurs,
joints...). Pour la sécurité et le confort, et en l'absence de prototype, la simulation joue
une part importante dans la conception de telles structures. L'utilisation d'une simulation
directe de l'ensemble à l'échelle des détails conduit à des modèles trop volumineux. La
solution envisagée ici est d'incorporer les détails, sur les zones d'intérêt uniquement,
dans un modèle global simplifié, de façon itérative au travers des méthodes de
décomposition de domaine multiéchelles. Ces méthodes sont utilisées ici pour leur
modularité dans le dialogue entre l'échelle fine des sous-domaines et une échelle globale
simplifiée homogénéisée.

Figure 9 : Assemblage complexe de raidisseurs et de panneaux (modèle simplifié) dans un


navire à passagers.

Les différentes approches diffèrent dans la façon de traiter les conditions de


recollement des différents sous-domaines. On utilise ici une approche primale-duale,
appelée FETI-DP. Les développements proposés concernent la faisabilité dans un cadre
de traitement des détails structuraux de l'homogénéisation sur une échelle plus grande,
appliqués aux structures complexes des navires à passagers.

2.2.7. Approximation de degré zéro pour l’équation de Poisson


F. Jourdan, C. Davini (Udine)

Cette activité est réalisée en collaboration avec Cesare Davini de l'Université de


Udine (Italie). L'objectif est de développer une alternative aux approches dites « non
conformes » en éléments finis. Il s'agit de substituer à la fonctionnelle issue du
problème variationnel, une suite de fonctionnelles discrétisées qui converge au sens de

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 24
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

la Γ-convergence vers cette dernière. La méthode est basée sur une approximation par
des fonctions constantes par morceaux. Une validation numérique a été réalisée et un
article dans une revue internationale a été publié [31].

2.3. Autres interactions et couplages

2.3.1. Problèmes multi échelles couplés fluide-structure


D. Dureisseix, P. Ladevèze (LMT Cachan), D. Néron (LMT Cachan)

Les problèmes multiphysiques sont actuellement en train d'émerger de thématiques


comme la piézo-mécanique, la magnéto-mécanique, la thermo-poro-mécanique ou dans
les problèmes nécessitant le couplage de formulations ou de modèles. Ils conduisent
rapidement à des problèmes couplés de grande taille qui demandent l'utilisation de
calculateurs puissants et de stratégies de calcul performantes. Les travaux portant sur
ces aspects font suite et sont menés en parallèle avec le développement de stratégies de
calcul multiéchelles [8]. Celles-ci sont en effet un point de passage vers le
multiphysique car ces derniers problèmes font souvent intervenir des échelles distinctes
aussi bien en espace (hétérogénéités, changement de nature du domaine, changement de
niveau de détail dans une zone d'intérêt pour l'utilisateur), qu'en temps (phénomènes
physiques différents, propagation dans un milieu hétérogène...).

La première thématique ne relève pas réellement des problèmes multiphysiques


puisqu'il s'agit du traitement de l'incompressibilité dans la simulation du procédé
d'injection. La deuxième, par contre, s'y inscrit pleinement, en tant qu'interaction fluide-
structure pour le transfert en milieu poreux.

2.3.1.1. Décomposition de domaine duale pour les problèmes incompressibles


Ces travaux portent sur une première réponse possible à l'accroissement de taille des
problèmes à résoudre : il ne s'agit pas de partitionner les physiques, mais le domaine
géométrique. Ici, l'incompressibilité est traitée avec une formulation couplée en vitesse-
pression dans chaque sous-domaine. L'émergence d'un problème macroscopique lui
aussi couplé a permis d'augmenter les performances de ces algorithmes, ce qu'a montré
l'étude de faisabilité (réalisée dans le stage du DEA Procédés de Fabrication (ENSAM /
ENS-Cachan) de Benoît Vereecke, en 2001).

La poursuite de ces travaux après le DEA a donné lieu à un article publié [22].

2.3.1.2. Stratégie de calcul pour les problèmes multiphysiques, application à la


poroélasticité
Les travaux menés ici ont été testés sur le cas du transfert de fluide en milieu poreux.
Il conduit à des problèmes de diffusion, en couplage fort en volume entre fluide et
structure. Cette application sert de support au développement de stratégies de calcul
pour les problèmes multiphysiques, qui a été réalisée en collaboration avec Bernhard
Schrefler, de l'Université de Padoue, en Italie. Ces travaux ont étés en partie mené à
bien dans le co-encadrement de la thèse de David Néron par Pierre Ladevèze (LMT-
cachan) et D. Dureisseix, soutenue en décembre 2004.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 25
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Figure 10 : Résultat de simulation poroélastique sur filtre céramique (pression en haut et


déformation principale en bas).

La stratégie alors développée généralise le concept d'interface géométrique entre


sous-structures de la méthode LATIN, à celui d'une interface entre physiques [18] ; elle
se classe ainsi dans la famille des méthodes de partitionnement, comme la méthode
ISSP (Iterated Standard Staggered Procedure) à laquelle elle a été comparée.

La présence d'échelles de temps et d'espace qui peuvent être très différentes conduit à
développer des stratégies de calcul adaptées pour augmenter les performances et la
robustesse. La prise en compte de l'aspect multiéchelle en temps a été réalisée dans les
publications [17][49], et celle en espace dans [54]. La faisabilité en non-linéaire a aussi
été testée [42][57][59].

2.3.2. Maillages incompatibles pour problèmes multichamps


D. Dureisseix, H. Bavestrello (Stanford)

L'utilisation de maillages incompatibles (et à plus long terme d'analyses


multimodèles) est envisagée ici dans le cadre de résolution de problèmes fortement
couplés et non-linéaires à plusieurs champs. La première application est celle de la
thermo-viscoélasticité de matériaux polymères au voisinage de la transition vitreuse,
sollicités cycliquement. Une formulation éléments finis couplée température-
déplacement est utilisée, et une résolution par partitionnement est employée pour
obtenir la solution. On s'intéresse à développer ici un outil de transfert d'informations
entre maillages incompatibles pour des champs matériels échantillonnés aux points
d'intégration des modèles, dans le cadre où les échanges doivent se faire dans les deux
sens, et de façon itérative. Un argument numérique est utilisé dans la vérification du
patch-test, et un argument mécanique concerne la conservation de la dualité (du travail)
entre champs lors des transferts.

Ces travaux font l'objet d'une collaboration entre Henri Bavestrello (Université de
Stanford, USA) et D. Dureisseix.
C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 26
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

2.3.3. Usure des prothèses orthopédiques

2.3.3.1. Approche macroscopique et application aux prothèses de genoux


F. Jourdan

Figure 11 : Distribution de l’usure sur le plateau tibial en fonction du type de flexion.

L'origine de ces travaux est due à des préoccupations biomécaniques. Il s'agissait au


départ de modéliser l'usure de prothèses de genoux, afin de pouvoir contrôler son
évolution. La modélisation du phénomène est macroscopique. Cette étude est inspirée
des travaux réalisés par Strömberg et Klarbring, mais dans un cadre plus général de
dynamique en grandes déformations. Comme dans la majorité des modèles proposés
dans la littérature, ce modèle bidimensionnel est construit autour de la loi d'usure
d'Archard. Le modèle a été programmé dans LMGC90. Des résultats numériques ont été
obtenus sur un exemple d'usure entre deux blocs en alliage chrome-cobalt et comparés à
des résultats expérimentaux. Une articulation de genoux a été modélisée par éléments
finis et une distribution de l'usure a pu être mise en évidence sur le plateau tibial.
L'étude a montré qu'il était nécessaire de tenir compte de tous les efforts appliqués à
l'articulation. En particulier, les forces dues aux muscles quadriceps et l'action des
ligaments croisés jouent un rôle important dans l'intensité de l'usure. Cette étude a fait
l'objet d'un article dans une revue internationale [19] et d'une communication
internationale [55].

2.3.3.2. Approche micromécanique des mécanismes de formation des débris d’usure.


F. Dubois, H. Baudriller, P. Chabrand (LMA, Marseille).

La principale cause de la baisse de durée de vie des prothèses de hanche est le


descellement de celles ci dû à la présence de débris d’usure à l’interface tête
fémorale/cupule. Le but de ce travail est de construire une approche micro mécanique
C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 27
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

numérique visant à comprendre la formation de ces débris. Cette approche est basée sur
l’utilisation de Méthode de Zone Cohésive. La modélisation des mécanismes de
création de débris passe par une fissuration progressive du matériau constituant la
prothèse jusqu’à arrachement de matière qui pourra être entraînée dans la zone de
contact de la prothèse. La loi d’interaction est modélisée par une adhésion avec
endommagement, qui permet de caractériser la rupture ductile des matériaux considérés,
et autorise un contact frottant des lèvres de fissure [27].

2.3.4. Optimisation d’attelles articulées


F. Jourdan

Cette étude a été réalisée dans le cadre d'un contrat de recherche entre le LMGC, le
CNRS et la société ORTHOSOFT [157]. Cette dernière, avec l'aide du pôle régional de
Santé, a obtenu des subventions régionales pour financer 50% de l'étude.

L'articulation du genou est la plus fréquemment touchée par les traumatismes. Son
mouvement est complexe. Il est piloté par la géométrie des os et des cartilages, par les
tensions des muscles, des tendons et des ligaments ; en particulier les ligaments croisés
qui jouent un rôle essentiel dans la stabilité. L'objectif de l'étude était de réaliser une
orthèse (attelle articulée) respectant le plus possible le mouvement du genou. Elle doit
permettre de protéger et de respecter toutes les structures anatomiques et favoriser une
reprise plus rapide des activités.

En s'appuyant sur des travaux de recherche antérieurs à l'étude, la société


ORTHOSOFT, a imaginé et breveté le principe d'un mécanisme externe pouvant
reproduire le mouvement naturel du genou. Pour aboutir à la validation et au
dimensionnement du système, la société a engagé une collaboration de recherche avec
le LMGC. Pour ce projet, le laboratoire a développé un modèle numérique d'articulation
du genou permettant d'optimiser cette attelle articulée [37].

Le travail présenté dans ce rapport a permis de dégager plusieurs résultats


fondamentaux. En effet, l'étude a mis en évidence que la solution proposée par Müller
en 1983 était certes celle qui enveloppait le mieux le condyle humain, mais qu'en terme
de cinématique, elle ne correspondait pas à une cinématique physiologique. Les travaux
ont montré que la solution qui consistait à choisir un mécanisme dont les dimensions et
les positions des barres étaient celle des ligaments croisés, ne répondait pas non plus à
la cinématique d'une articulation saine. L'étude a confirmé par des résultats numériques
que les systèmes monocentriques étaient parmi ceux qui contraignaient le plus les
ligaments croisés.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 28
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Figure 12 : Attelles articulée de genou basée sur un système à 4 barres

Finalement, l'étude a permis de dégager une solution respectant le plus possible le


mouvement du genou. Notons qu'il s'agit d'une pré-étude et qu'elle ne permet pas de
s'affranchir de la réalisation d'un prototype pour la vérification finale.

2.3.5. Remodelage osseux et mécanique cellulaire


P. Cañadas, F. Jourdan, D. Dureisseix

L’intérêt émergeant de SMC pour la biomécanique s’est considérablement accru, en


harmonie avec la volonté actuelle de faire de ce champ d’activités un thème fort et
unificateur à l’échelle du laboratoire (voir par ailleurs le chapitre ‘axe transversal
mécanique du vivant’). En effet, l’équipe s’est renforcée avec le recrutement d’un
maître de conférences en 2004 au profil « biomécanicien » (P. Cañadas), lui ouvrant de
nouveaux champs d’application de son savoir faire en mécanique non régulière. Une
stratégie cohérente en mécanique du vivant voit le jour, les activités de l’équipe en ce
domaine s’étant ainsi principalement accordées autour de l’ingénierie tissulaire au sens
large, de l’échelle de la cellule animale à celle l’organe en son entier (notamment l’os)
jusqu’à l’étude de ses interactions avec des matériaux inertes (prothèses et orthèses), la
biomécanique étant actuellement un thème de recherche prioritaire au sein de SMC (un
stage de DEA est en cours, accompagné d’une proposition de thèse sur le thème du
remodelage osseux) :
Biomécanique cellulaire : Il s’agit de la thématique de provenance de P. Cañadas. Les
activités au sein de SMC en biomécanique cellulaire s’effectuent en collaboration avec
l’équipe CS (cf. projet Bio-Stic CNRS – Université Montpellier II ; voir encore le
chapitre ‘axe transversal mécanique du vivant’) et visent à la modélisation dynamique
du cytosquelette de cellules animales adhérentes. En particulier, la réponse
viscoélastique de la cellule se caractérise par son caractère fortement multi-échelles,
aussi bien d’un point de vue architectural (organisation/réorganisation architecturale du
cytosquelette en sous-structures depuis l’échelle de sa composante sous-membranaire [~
10/100 nm] jusqu’à ses plus grande composantes comme les microtubules ou les fibres
C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 29
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

de stress [~ 10/100 µm]) que temporel (expression d’une multitude de constantes de


temps lors d’expérimentations sous chargements harmoniques sur une grande gamme de
fréquences imposées). Il semble que chaque sous-structure du cytosquelette apporte
ainsi sa contribution spécifique à la viscoélasticité globale de la cellule adhérente. Les
travaux actuellement développés dans l’équipe concernent plus spécifiquement la prise
en compte de cette distribution de constantes de temps (un stage de maîtrise vient de
commencer sur cet aspect) ainsi que de processus de ‘dynamique biologique’ (par
exemple : le mécanisme de polymérisation/dépolymérisation dans lequel sont engagés
en permanence les filaments constitutifs du cytosquelette). Le but est ainsi de retrouver
une meilleure correspondance entre les résultats expérimentaux obtenus sur cellules
vivantes (principalement issus de la littérature) et le modèle de tenségrité viscoélastique
sur lequel est basée l’actuelle modélisation du cytosquelette. Il est à noter que P.
Cañadas compte poursuivre ses collaborations existantes sur ce thème aussi bien sur le
plan national (équipe de D. Isabey de l’unité INSERM UMR 651, Créteil ; équipe de F.
Gallet du LBHP, Paris ; S. Wendling du LABM, Marseille) qu’international (B. Fabry,
Institut de Techniques Biomédicales, Allemagne ; D. Navajas, Institut de Biophysique
et Bioingénierie, Barcelone, Espagne).
Remodelage osseux : Une synergie vient de se faire entre les compétences de D.
Dureisseix (milieux poreux), de F. Jourdan (interaction os-prothèse) et P. Cañadas
(biomécanicien) pour aboutir au lancement d’une nouvelle activité de recherche portant
sur la modélisation du remodelage de l’os vivant. Un stage de DEA vient ainsi de
commencer sur ce thème et une proposition de thèse prioritaire au niveau de l’équipe est
proposée.

En effet, il est désormais reconnu que l’os est un matériau vivant, poreux et évolutif
de par l’adaptation de son organisation architecturale aux sollicitations mécaniques, en
détruisant et/ou en créant de la matière. Les modèles actuels, pour la plupart, développés
à partir d’une loi spécifique de remodelage appelée « loi de Wolf », s’ils permettent de
corréler le taux de densité volumique de l’os à sa déformation, apparaissent toutefois
insuffisants pour rendre compte de l’ensemble des paramètres régissant le remodelage
osseux tels que la considération de la phase fluide au sein de l’os. En effet, des études
menées sur des spationautes ont montré que, malgré leur grande activité physique lors
des séjours en microgravité, leur masse osseuse avait tendance à diminuer, indiquant
que la pression et/ou les transferts du fluide interstitiel dans les os contribueraient
significativement à leur remodelage. Les travaux abordés visent ainsi au développement
d’un modèle numérique de remodelage osseux tenant compte de la déformation mais
aussi de la phase fluide. Pour se faire, le modèle proposé considèrera le caractère poreux
de l’os en s’appuyant sur modèle numérique de milieu poreux, déjà développé par D.
Dureisseix, qui permet de déterminer la pression en chaque point macroscopique du
milieu en fonction de sa déformation. Ainsi, à l’aide de cette de ‘carte des pressions’ et
par la prise en compte d’une loi d’évolution du taux de densité osseuse en fonction de la
pression du fluide, il sera possible de calculer une nouvelle distribution de cette densité
osseuse.

A terme, il est prévu d’accorder ces travaux avec ceux de F. Jourdan afin de proposer
une modélisation des interactions os-prothèses placée dans un cadre plus fidèle à la
réalité avec notamment la prise en compte de l’activité du tissu osseux.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 30
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

2.3.6. Analyse des mouvements humains à fortes accélérations


C. Bohatier, J.P. Micaleff (INSERM)

Ce travail se situe dans le cadre d’une étude collaborative sur un dispositif d’analyse
des atemis de Karateka à partir de capteurs « bracelet ».

Le LMGC se charge de la conception du dispositif d’essai et de sa réalisation. Ce


travail comporte : une recherche de solutions technologiques sur le type de capteurs
appropriés et de leur intégration, une partie théorique concernant l’interprétation des
mesures, une participation aux essais de validation

L’UFR STAPS avec Jean-Pierre Micaleff INSERM réalise des essais préliminaires
avec des accéléromètres à une composante, apporte son expertise en matière de mesure
des mouvements, participe aux essais de validation.

Les deux fonctions principales à réaliser sont évaluer la progression des athlètes pour
en tirer les stratégies d’entraînement et évaluer la qualité d’un geste. Deux stages ont été
réalisés un en 2004 pour la définition de l’algorithme de traitement des données et un en
2005 pour la définition de la partie logiciel de traitement des données avec LabView7.

Critères d’appréciation :
o Evaluation des vitesses
o Mesures des accélérations, accélération maximale 60g
o Evaluation de la puissance développée
o Durée des phases du geste, durée maximum du geste de 0,1 à 0,2s
o Evaluation Position du poing ou du pied
o Amplitude du geste : 1m à 2 m pour un coup de poing et 2m à 3m pour
un coup de pied
o référence du bon geste à définir à partir de l’analyse du geste d’un athlète
de haut niveau
o précision numériques d’acquisition et de traitement des données : 5%

- Système transportable : poids et encombrement acceptable


- protection contre les chocs
- Bracelet suffisamment léger pour ne pas influencer le geste, éviter les fils
- Utilisation dans une salle d’entraînement de température comprise entre 10°C et
40°C.

3. Conclusion
Il est utile en conclusion de comparer ce bilan d’activités au projet que nous avions
proposé pour ce contrat quadriennal. Conformément au projet 2002, nous avons
effectivement renforcé nos points forts sur les milieux granulaires et les approches
numériques associées, comme nous allons le préciser. Sur les huit thèmes que nous
proposions de développer, sept l’ont été effectivement. En prenant dans l’ordre du
document « Perspectives de SMC » de 2002, l’« Analyse des indéterminations dans les
systèmes à liaisons unilatérales » se retrouve dans les sections 2.1.1 et 2.2.1; la
« Dynamique numérique de collections nombreuses de solides polyédriques;
application au ballast ferroviaire et aux milieux à longueur interne (granulats à fils) »

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 31
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

se partage entre 2.1.3 et 2.1.7 ; la « Modélisation numérique des déformations des


milieux particulaires en géotectonique » fait l’objet de la section 2.1.5 ; la
« Modélisation de la fragmentation dans les milieux cohésifs » a impliqué de multiples
contributions en 2.1.6 ; l’« Optimisation des performances numériques, développements
de nouveaux solveurs et parallélisation dans la plateforme logicielle LMGC90 » est
clairement en 2.2.2 et se prolonge en 2.2.4 ; le « Flambement confiné des poutres et
plaques et algorithmes de Différence Convexe ; application aux milieux cellulaires » a
été étudié dans le cadre de collaborations relatées en 2.1.9; seul le thème « Concept
espace-temps, adaptation de la discrétisation » est pour l’instant « en sommeil », mais a
trouvé un prolongement dans l’identification de lois de choc (section 2.1.8) ; enfin
l’opération « Usure de prothèses de genoux » a été menée à bien (section 2.3.3).

Mais de plus de nouvelles opérations ont vu le jour. Certaines sont dues à des
sollicitations extérieures, contractuelles ou non : les structures maçonnées en 2.1.4, une
plateforme logicielle européenne pour les systèmes non réguliers en 2.2.5, les
approximation de membranes en 2.2.7, l’optimisation d’attelles en 2.3.4, l’analyse des
mouvements humains en 2.3.6. D’autres opérations sont directement liées aux
recrutements effectués dans l’équipe dans cette période : la décomposition de domaine
des structures navales en 2.2.6, les approches multiéchelle et multichamps en 2.3.1 et
2.3.2, la mécanique cellulaire en 2.3.5.

Le rapport du Comité d’Evaluation nous invitait à adjoindre une culture « mécanique


des sols » aux compétences déjà acquises. Le développement des thèmes 2.1.5 et
2.1.6.2, mais aussi 2.1.7, relève de notre volonté à nous investir dans ce domaine.

La plateforme logicielle LMGC90 occupe une place croissante dans nos


développements calculs. Elle constitue un facteur important d’attractivité pour des
collaborations dans le domaine des milieux plus ou moins divisés. La première
conséquence est la surcharge de travail pour Frédéric Dubois, maître d’œuvre de
LMGC90, ce qui nous laisse peu de temps pour fiabiliser un outil en perpétuelle
évolution, comme il se doit pour une plateforme de recherche.

L’équipe SMC est fortement impliquée dans les actions transversales du LMGC, hier
sur la modélisation multi-échelle des milieux cellulaires, hier aujourd’hui et demain sur
les milieux granulaires, demain sur la biomécanique. Les collaborations avec la SNCF
et la DGA, initialement circonscrites à l’équipe, se sont prolongées dans l’action
transversale « Solides granulaires ». L’apparition embryonnaire d’une activité en
biomécanique, dans l’équipe avec Franck Jourdan et dans d’autres équipes dans le
laboratoire, nous a poussé à recruter un chercheur dans ce domaine afin de lui donner
une impulsion nouvelle et d’y affirmer notre investissement.

Au-delà du contact, les interactions et les couplages prennent une place croissante
dans notre activité. Ceci devrait se poursuivre et constitue une orientation forte de
l’équipe pour les années à venir.

Avec plus d’une quarantaine d’articles de rang A, l’équipe atteint 1,45 par an et par
chercheur de telles publications. Le nombre de communications avec actes dans des
congrès internationaux est comparable. Le nombre de doctorants formés dans l’équipe
n’augmente pas et nous avons de plus en plus de difficultés à attirer de jeunes
chercheurs sur une thématique numérique.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 32
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

4. Publications
A. Articles dans les revues à comité de lecture
[1] Alart P., Pagano S. (2002) Confined buckling of inextensible rods by convex difference algorithms, Comptes
Rendus Mécanique, vol. 330, 12, 819-824.
[2] Barboteu M., Alart P., Pagano S. (2002) Modélisation de problèmes non linéaires de grande taille: grandes
déformations et autocontact dans un milieu cellulaire, Revue Européenne des Eléments Finis, 2-3-4, 447-
461, suite à 5ème Colloque en calcul des structures, 15-18.05.01.
[3] Bratberg I., Radjai F., Hansen A. (2002) Dynamic rearrangements and packing regimes in randomly
deposited two-dimentional granular beds, Physical Review, vol. E, 66, 031303.
[4] Calloch S., Dureisseix D., Hild F. (2002) Identification de modèles de comportement de matériaux solides:
utilisation d'essais et de calculs, Technologies et Formations, 100, 36-41.
[5] *Cañadas P., Laurent V.M., Oddou C., Isabey D., Wendling S. (2002) Tensegrity Model to Analyze the
Structural Viscoelasticity of the Cytoskeleton, Journal of Theoretical Biology, vol. 218, 155-173.
[6] *Laurent V.M., Cañadas P., Planus E., Fodil P., Asnacios A., Wendling S., Isabey D. (2002) Tensegrity
Behavior of Cortical and Cytosolic Cytoskeletal Components in Twisted Living Adherent Cells, Acta
Biotheoretica, vol. 50, 4, 331-356, suite au XXIème Séminaire de la Société Française de Biologie
Théorique, 14.06.01.
[7] *Laurent V.M., Fodil P., Cañadas P., Planus E., Isabey D. (2002) Specific Mechanical Responses of
Cortical and Cytosolic Cytoskeleton in Living Adherent Cells, JSME International Journal, series C, vol. 45,
4, 897-905.
[8] Loiseau O., Ladevèze P., Dureisseix D. (2002) Sur une stratégie de calcul multiéchelle pour l'analyse des
structures composites: discrétisation et performances, Revue Européenne des Eléments Finis, vol. 11, 2-4,
349-362.
[9] Radjai F., Roux S. (2002) Turbulentlike fluctuations in a quasistatic flow of granular media, Physical
Review Letters, vol. 89, 064302.
[10] Staron L., Vilotte J.P., Radjai F. (2002) Preavalanche instabilities in a granular pile, Physical Review
Letters, vol. 89, 204302.
[11] Troadec H., Radjai F., Roux S., Charmet J.C. (2002) A model for granular texture with steric exclusion,
Physical Review Letters, vol. 66, 041305.
[12] *Wendling S., Cañadas P., Oddou C., Meunier A. (2002) Interrelations Between Elastic Energy and Strain
in a Tensegrity Model; Contribution to the Analysis of the Mechanical Response in Living Cells, Computer
Method in Biomechanics and Biomedical Engineering, vol. 5, 1.
[13] Adélaïde L., Jourdan F., Bohatier C. (2003) Frictional contact solver and mesh adaptation in Space Time
Finite Element Method, European Journal of Mechanics A/Solids, vol. 22, 4, 633-647.
[14] Adélaïde L., Jourdan F., Bohatier C. (2003) Méthodes des éléments finis espace-temps et remaillage, Revue
Européenne des Eléments Finis, vol. 12, 4, 427-459.
[15] Alart P., Barboteu M., Renouf M. (2003) Parallel computational strategies for multicontact problems:
applications to cellular and granular media, International Journal for Multiscale Computational
Engineering, vol. 1, 4, 419-430.
[16] *Cañadas P., Laurent V.M., Chabrand P., Isabey D., Wendling-Mansuy S. (2003) Mechanisms Governing
the Viscoelastic Responses of Living Cells Assessed by Foam and Tensegrity Models, Medical & Biological
Engineering & Computing, vol. 41, 6, 733-739.
[17] Dureisseix D., Ladevèze P., Néron D., Schrefler A. (2003) A multi-time scale strategy for multiphysics
problems: application to poroelasticity, International Journal for Multiscale Computational Engineering,
vol. 1, 4, 387-400.
[18] Dureisseix D., Ladevèze P., Schrefler A. (2003) A computational strategy for multiphysics problems -
Application to poroelasticity, International Journal for Numerical Methods in Engineering, Wiley, vol. 56,
Issue 10, 1489-1510.
[19] Jourdan F. (2003) Numerical model of wear phenomena for joint prothes, Archives of Physiology and
Biochemistry, vol. III, 90.
[20] *Laurent V.M., Fodil P., Cañadas P., Féréol S., Louis B., Planus E., Isabey D. (2003) Partitioning of
Cortical and Cytosolic Cytoskeleton Responses from Transient Magnetic Bead Twisting, Annals of
Biomedical Engineering, vol. 31, 10, 1263-1278.
[21] Radjai F., Troadec H., Roux S. (2003) Micro-statistical features of cohesion less granular media, Italian
Geotechnical Journal, vol. Special issue on mechanics and physics of granular materials, 37(3), 39-49.
[22] Vereecke B., Bavestrello H., Dureisseix D. (2003) An extension of the FETI domain decomposition method
for incompressible and nearly incompressible problems, Computer Methods in Applied Mechanics and
Engineering, vol. 192, issues 31-32, 3317-3568.
[23] *Wendling S., Cañadas P., Chabrand P. (2003) Toward a generalized tensegrity model describing the
mechanical behavior of the cytoskeleton structure, Computer Methods in Biomechanics and Biomedical
Engineering,, vol. 1, 1-8.
[24] Alart P., Barboteu M., Gril J. (2004) A numerical modelling of non-linear frictional multicontact problems:
application to post-buckling in cellular media, Computational Mechanics, vol. 34, 4, 298-309.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 33
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

[25] Renouf M., Alart P. (2004) Solveurs parallèles pour la simulation de systèmes multicontacts, Revue
Européenne des Eléments Finis, vol. 13, 691-702, Suite à 6ème Colloque en Calcul des Structures, 20-
23.05.03.
[26] Renouf M., Dubois F., Alart P. (2004) A parallel version of the nonsmooth contact dynamics algorithm
applied to the simulation of granular media, Computational and Applied Mathematics, 168, 375-382, Suite
à ACOMEN 2002, 28-31.05.02.
[27] Baudriller H., Chabrand P., Dubois F. (2004) Failure of total hip arthroplasties. Numerical modelling of
debris formation through plastic strains, Computer Methods in Bioamechanics and Biomechanical
Engineering, vol. 7, 4, 227-244.
[28] Alart P., Pagano S. (2005) D.C. Solutions of post-buckling problems, Journal of global optimization, vol. 29,
4, 353-370.
[29] Bratberg I., Radjai F., Hansen A. (2005) Intermittent flow of a collection of rigid frictional disks in a
vertical pipe, Physical Review E., vol. 71, 011301.
[30] Renouf M., Alart P. (2005) Conjugate gradient type algorithms for frictional multicontact problems:
applications ot granular materials, Computer Methods in Applied Mechanics and Engineering, 194, 18-20,
2019-2041.
[31] Davini C., Jourdan F. (2005) Approximations of degree zero in the Poisson problem, Communications on
Pure and Applied Analysis, vol. 4, 2, 269-283.
[32] Chetouane B., Dubois F., Vinches M., Bohatier C. (à paraître) NSCD discrete element method for modeling
masonry structures, Int. J. Numer. Meth. Eng., vol. 22, 1-30.
[33] Chetouane B., Vinches M., Bohatier C. (à paraître) The symmetry of the average stress tensor of rigid
blocks taking into account inertial effects, International Journal of Solids and Structures.
[34] Saussine G., Cholet C., Gautier P.E., Dubois F., Bohatier C., Moreau J.J. (à paraître) Modeling ballast
behaviour under dynamic loadging, Part 1 : a 2D polygonal discret element method, Computer Methods in
Applied Mechanics and Engineering.
[35] Taboada A., Chang K.J., Radjai F., Bouchette F. (à paraître) Rheology, force transmission and shear
instabilities in granular media from biaxial numerical tests using the contact dynamics method, Journal of
Geoophysical.
[36] [A] Nineb S., Alart P., Dureisseix D. (à paraître)., Domain decomposition approach for nonsmooth discrete
problems, example of a tensegrity structure, Computer &Structure.
[37] Jourdan F., Marc T. (soumis) A numerical design of a knee brace based on a crossed bars mechanism,
Computer Methods in Biomechanics and Biomedical Engineering.
[38] Renouf M., Bonamy D., Dubois F., Alart P. (soumis) Steady surface flows in rotating drums : numerical
simulations, Physics of Fluids.

B. Ouvrages ou extraits d’ouvrages


[39] Alart P., Dureisseix D., Renouf M. (2004) Using nonsmooth analysis for numerical simulation in contact
mechanics, in: Progresses in Non Smooth Mechanics and Analysis, P. Alart, O. Maisonneuve, R.T.
Rockafellar (eds), Series, Kluwer.
[40] Alart P., Pagano S. (2004) Convex difference algorithm and applications to some mechanical problems, in:
Novel approaches in civil engineering, M. Fremond, F. Maceri (eds), Series: Lecture notes in applied and
computational mechanics, F. Pfeiffer, P. Wriggers (eds), Vol. 14, Springer-Verlag, 3-540-41836-9, p. 81-86.
[41] Moreau J.J. (2004) An introduction to unilateral dynamics, in: Novel approaches in civil engineering, M.
Frémond, F. Maceri (eds), Series: Lecture notes in applied and computational mechanics, Vol. 14, Springer-
Verlag, ISBN 3-540-41836-9, 1-46.
[42] Néron D., Ladevèze P., Dureisseix D., Schrefler A. (2004) Accounting for nonlinear aspects in multiphysics
problems : application to poroelasticity, in: Lecture notes in Computer Science (LNCS), M. Bubak, G.D.V.
Albada, P.M.A. Sloot, J.J. Dongarra (eds), Series, Vol. 3039, part IV, Springer Verlag, ISSN 0302-9743,
ISBN 3-540-22129, 612-620, suite à ICCS 2004, 6-9.06.04.
[43] Radjai F., Roux S. (2004) Contact dynamics study of 2D granular media: critical states and relevant
internal variables, in: The physics of granular media, H. Hinrichsen, D. Wolf (eds), Series, Wiley-Vch,
Berlin, 165-186.
[44] Radjai F., Troadec H., Roux S. (2004) Key features of granular plasticity, in: Granular Materials :
Fundamentals and Applications, S.J. Antony, W. Hoyle, Y. Ding (eds), The Royal Society of Chemistry,
Cambridge, 157-184.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 34
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

C. Communications

Communications avec actes à diffusion publique

Internationales
[45] Adélaïde L., Jourdan F., Bohatier C. (2002) New results on mesh adaptation in space-time finite element
method, ETCE 2002 -Engineering Technology Conference on Energy, Structural dynamics and vibration,
Experimental and analytical analysis, Houston, Texas, 4-5.02.02, p. 1055-1059.
[46] Alart P., Pagano S. (2002) Non convex constraints and duality algorithms in non linear mechanics,
International Conference on Nonsmooth/Nonconvex Mechanics, Thessaloniki (Greece), 5-6.07.02, ZITI
Publishers (pub.), 960-431-786-5, p. 39-44.
[47] Alart P., Barboteu M. (2002) Multicontact structures and parallel computing, Contact Mechanics
International Symposium, Peniche, Portugal, 17.21.06.01, M.D.P. Marques, J.A.C. Marlins (eds), Kluwer
Academic Publishers (pub.), 379-386.
[48] *Cañadas P., Isabey D., Oddou C., Wendling S. (2002) Time response of a viscoelastic tensegity model to
approach cell dynamical response, XXVème Congrès de la Société de Biomécanique et XIème Congès de
la Société Canadienne de Biomécanique, Montréal, Québec, Swets & Zeitlinger (pub.), p 170.
[49] Dureisseix D., Ladevèze P., Néron D., Schrefler A. (2002) CDrom: A computational strategy suitable for
multiphysics problems: a time multiscale approach, International Conference on Advanced Computational
Methods in Engineering, ACOMEN 2002, Liège, Belgique, 2002, ISBN 2-930322-39-X, 9 p.
[50] Moreau J.J. (2002) Numerical dynamics of granular materials, Contact Mechanics International
SyMposium, Peniche, Portugal, 17-21.06.01, M.D.P. Marques, J.A.C. Martin (eds), Kluwer Academic
Publishers (pub.), 1-16.
[51] Staron L., Vilotte J.P., Radjai F. (2002) Stick-Slip evolution toward dynamic instability in granular systems
under gravitational loading : a two phase instability, Spring AGU Meeting, Washington DC, 28-31.05.02,
Eos Trans. AGU 83(47).
[52] Chetouane B., Bohatier C., Dubois F., Vinches M. (2003) Application to masonry structures, DETC,
International Conference, Chicago, 09.03, PAGES?
[53] Cholet C., Combe G., Saussine G., Sab K., Bohatier C., Gautier P.E. (2003) Study of the mechanical
behaviour of the ballasted track using discret element methods, Reilway Eng. 2003, International
Conference, London, 04.03.
[54] Dureisseix D., Ladevèze P., Néron D., Schrefler A. (2003) CDrom: A computational strategy for
multiphysics problems involving multiscale aspects, 7th International Conference on Computational
Plasticity (COMPLAS VII), Barcelone, 2003, ISBN 84-95999-22-6, 11 p, soumis.
[55] Jourdan F. (2003) Wear modelling in Biomechanics, Colloquium Lagrangianum 2003, Montpellier, 20-
22.11.03, Springer Verlag (pub.), Actes à paraître.
[56] Staron L., Vilotte J.P., Radjai F. (2003) Avalanche instability and friction mobilization : a two-phase
stability limit, International Workshop on bifurcation and instabilities in geomechanics, EGS-AGU-EUG
Joint Assembly, Nice, 06-11.04.03.
[57] Dureisseix D., Néron D., Ladevèze P., Schrefler A. (2004) A computational strategy for multiphysics
problems involving nonlinear aspects, Eccomas Conference on Umerical Methods in Engineering -
ECCOMAS 2004, Jyväskylä, Finland, 24-28.07.04, P. Neittaanmäki, T. Rossi, S. Korotov, E. Onate, J.
Périaux, D. Knörzer (eds), 951-39-1868-8, 17 p.
[58] Moreau J.J. (2004) CDrom: Indetermination due to dry friction in multibody dynamics, European Congress
on Computational Methods in Applied Science and Engineering 'ECCOMAS 2004, Jyväskylä, Finland, 24-
28.07.04, P. Neittaanmäki, et al. (eds), ISBN 951-39-1869-6, 11 p.
[59] Néron D., Ladevèze P., Dureisseix D., Schrefler A. (2004) A strategy for multiphysics problems taking into
account multiscale and non linear aspects, Advanced Research Workshop on Multi-physics and Multi-scale
Computer Models in Non-linear Analysis and Optimal Design of Engineering Strucutres under Extreme
Conditions, NATO, Bled, Slovénie, 13-17.06.04, ISBN 961-6167-60-X, 581-584.
[60] Romero H., Jourdan F., Dubois F. (2004) Study and simulation of fragmentation phenomena of concrete
structures under stuffy explosion, Advances in Comupational & Experimental Engineering & Science, Tech
Science Press, ICCES 2004, 26-29 july, Madeira, Portugal, 81-89.
[61] Radjai F. (2004) Microstructure granulaire et plasticité des milieux granulaires secs, Colloquium
Lagrangianum, Venise, Italie, 4-7.12.04, à paraître.
[62] Renouf M., Alart P. (2004) CDrom: Gradient type algorithms for 2D/3D frictionless/frictional multicontact
problems, ECCOMAS, Jväskylä, Finland, 24-29.07.04, P. Neittaanmäki, et al. (eds), ISBN 951-39-1869-6,
15 p.
[63] Saussine G., Cholet C., Gautier P.E., Dubois F., Bohatier C., Moreau J.J. (2004) CDrom: Modelling ballast
behaviour using a three-dimensional polyhedral discrete element method, 21st ICTAM, Warsaw 2004,
Warszawa, ISBN 83-89687-01-1.
[64] Saussine G., Cholet C., Gautier P.E., Dubois F., Bohatier C., Moreau J.J. (2004) Modelling ballast under
cyclic loading using Discrete Element Methods, Proc. International Conference on Cyclic Behaviour of

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 35
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Soils and Liquefaction Phenomena, Bochum, Germany, 31.03 - 02.0.04, Balkema, Rotterdam (pub.), à
paraître.
[65] Alart P., Renouf M., Dureisseix D., Nineb S. (2005) Some numerical strategies for nonsmooth systems
involving numerous bodies, ECCOMAS Thematic Conference on Advances in Computational Multibody
Dynamics, Madrid, Espagne, 21-24.06.05, à paraître.
[66] Bratberg I., Radjai F., Hansen A. (2005) Packing regimes in randomly deposited granular beds, Powders
and Grains 2005, Stuttgart, Allemagne, 18-22.07.05, à paraître.
[67] Chang K.J., Taboada A., Radjai F. (2005) Influence of large particles on the behavior of granular media,
Powders and Grains 2005, Stuttgart, Allemagne, 18-22.07.05, à paraître.
[68] El Youssoufi M.S., Delenne J.Y., Radjai F. (2005) Cohesive granular materials subjected to particles
swelling or shrinkage, Powders and Grains 2005, Stuttgart, Balkema, Rotterdam (pub.), 4 p.
[69] El Youssoufi M.S., Delenne J.Y., Radjai F. (2005) Cohesive granular materials subjected to swelling or
shrinkage, Powders and Grains 2005, Stuttgart, Allemagne, 18-22.07.05, à paraître.
[70] Radjai F., Roux S. (2005) Granulence, Powders and Grains 2005, Stuttgart, Allemagne, 18-22.07.05, à
paraître.
[71] Richefeu V., El Youssoufi M.S., Peyroux R., Bohatier C. (2005) Frictional contact and cohesion laws for
Casagrande's shear test on granular materials - Comparison with experiments, Powders and Grains 2005,
Stuttgart, Balkema, Rotterdam (pub.), 4 p.
[72] Saussine G., Radjai F., Dubois F., Cholet C., Gautier P.E. (2005) Shear strength properties of a thin
granular interface, Powders and Grains 2005, Stuttgart, Allemagne, 18-22.07.05, à paraître.
[73] Staron L., Radjai F., Vilotte J.P. (2005) Granular micro-structure and avalanche precursors, Powders and
Grains 2005, Stuttgart, Allemagne, 18-22.07.05, à paraître.
[74] Radjai F. (à paraître) Conférence invitée: Scaling behavior of particle displacement fields in a dense
granular flow, Colloque Internationall en l'honneur des 80 ans de J.J. Moreau, Montpellier, 17-19.11.03.
[75] Saussine G., Cholet C., Gautier P.E., Dubois F., Bohatier C., Moreau J.J. (accepté) Modelling ballast
behaviour under dynamic loading, Part 1: a 2D polygonal discrete element method approach, Computer
Methods in Applied Mechanics and Engineering, ISBN 83-89687-01-1, à paraître.
[76] Dubois F. (2005) Fracturation as a non smooth contact dynamics problem, 8th International Conference on
Computational Plasticity.
[77] Perales F., Monerie Y., Dubois F., Stainier L. (2005) Computational non smooth fracture dynamics in
nonlinear and heterogeneous materials. Application to fracture of hybrided zircaloy, 18th International
Conference on Structural Mechanics in Reactor Technology.

Nationales
[78] *Fodil R., Laurent V.M., Cañadas P., Planus E., Isabey D. (2002) Actin Structure and Mechanical
Properties of Cortical and Cytosolic Cytoskeleton in Twisted Living Adherent Cells, XXVIIème Congrès de
la Société Biomécanique, Valenciennes, 12-13.09.02, Swets & Zeitlinger (pub.), p 122.
[79] Chetouane B., Bohatier C., Dubois F., Vinches M. (2003) Contraintes et déformations dans un milieu
granulaire, applications aux maçonneries en pierres, Congrès Français de Mécanique, 09.03, PAGES?
[80] Moreau J.J. (2003) Indétermination liée au frottement sec dans le calcul des granulats, 6ème Colloque
National en Calcul des Structures, Giens, 20-23.05.03, M. Potier-Ferry, M. Bonnet, A. Bignonnet (eds),
ISBN 2-7302-1034-2, 465-472.
[81] Néron D., Ladevèze P., Dureisseix D., Schrefler A. (2003) Une stratégie de calcul pour les problèmes
multiphysiques prenant en compte les aspects multiéchelles: application à la poroélasticité, 6ème Colloque
National en Calcul des Structures, Giens, 20-23.05.03, M. Potier-Ferry, M. Bonnet, A. Bignonnet (eds),
ISBN 2-7302-1032-6, 289-296.
[82] Saussine G., Cholet C., Dubois F., Bohatier C., Gautier P.E. (2003) Modélisation du comportement du
ballast par une méthode d'éléments discrets, Colloque CSMA, Giens, 20-23.05.03.
[83] *Wendling S., Milan J.L., Jean M., Cañadas P., Chabrand P. (2003) Cytoskeleton organization in adherent
cells analyzed by a granular tensegrity model SB, Archives of Physiology and Biochemistry, Poitiers, 11-
12.09.03, Swets & Zeitlinger (pub.), p 13.
[84] Nineb S., Alart P., Dureisseix D. (2005) Approche multi-échelle des systèmes de tenségrité, 7ème Colloque
National en Calcul des Structures, Giens, 17-20.05.05.
[85] Perales F., Monerie Y., Dubois F., Stainier L. (2005) Simulation numérique de la rupture des matériaux
hétérogènes, 7ème Colloque National en Calcul des Structures, Giens, 17-20.05.05.
[86] Perales F., Monerie Y., Dubois F., Stainier L. (2005) Fissuration dynamique des composites à matrice
métallique. Application au zircaloy hydruré, 17ème Congrès Français de Mécanique, Troyes, 29.08-
02.09.05, à paraître.
[87] Richefeu V., Peyroux R., El Youssoufi M.S., Bohatier C. (2005) CDrom: Analyse micro-macro d'essais de
cisaillement à la boîte de Casagrande. Expérimentation et simulation par éléments discrets 3D, 17ème
Congrès Français de Mécanique, Troyes, 29.08-02.09.05, 6 p.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 36
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Communications avec actes à diffusion restreinte

Internationales
[88] Adélaïde L., Jourdan F., Bohatier C. (2002) Shock law for rigid bodies and space-time finite element
method, 34th Solid Mechanics conference, Zakopane, Poland, 2-7.09.02.
[89] *Cañadas P., Laurent V.M., Fodil P., Planus E., Wendling S., Isabey D. (2002) Assessment of Structural
Viscoelasticity of Cytoskeleton by Tensegrity Model, IVth World Congress of Biomechanics, Calagry,
Canada, 4-9.08.02, p 1.
[90] Dureisseix D., Ladevèze P., Néron D., Schrefler A. (2002) A computational strategy suitable for
multiphysics problems, Fifth World Congress on Computational Mechanics (WCCM V), Vienna University
of Technology, Autriche, 2002, H.A. Mang, F.G. Rammerstorfer, J. Eberhardsteiner (eds), p. 10.
[91] *Wendling S., Cañadas P., Laurent V.M., Planus E., Fodil P., Chabrand P., Isabey D. (2002) Increasing
Number of Interconnected Elements in Tensegrity Models Induces a Structural Softening Consistent with
Cortical Cytoskeleton Function, IVth World Congress of Biomechanics, Calgary, Canada, 4-9.08.02, p 1.
[92] Adélaïde L., Jourdan F., Bohatier C. (2003) Interaction between a deformable and a rigid bodies and space-
time finite element method, 15th International Conference on computer methods in mechanics, Skrzyczne,
Poland, 3-6.06.03.
[93] Adélaïde L., Jourdan F., Bohatier C. (2003) Large rocking motion and space-time finite element method,
CMM2003 (Computer Methos Mechanics), Gliwice/Wisla, Poland.
[94] Arnold G., Calloch S., Dureisseix D., Billardon R. (2003) A pure bending machine to identify the
mechanical behaviour of thin sheets, 6th International Esaform Conference on Material Forming, Salerno,
Italy, 04.03.
[95] Néron D., Dureisseix D., Ladevèze P., Schrefler A. (2003) CDrom: A non incremental and multiscale
computational strategy for multiphysics problems, 7th US National Congress on Computational Mechanics
(USNCCM 7), Albuquerque, New Mexico, 27-31.07.03, ISBN 0-9743254-0-6.
[96] Néron D., Ladevèze P., Dureisseix D., Schrefler A. (2004) CDrom: Accounting for nonlinear aspects in
multiphysics problems : application to poroelasticity, 4th International Conférence on Computational
Sciences - ICCS 2004, Cracow, Poland, 6-9.06.04, 3 p, publié dans Lecture Notes in Computer Science.
[97] Moreau J.J. (2005) Indetermination in the numerical simulation of granular systems, Powders and Grains
2005, Stuttgart, 18-22.07.05.
[98] Nineb S., Alart P., Dureisseix D. (2005) Multiscale nonsmooth analysis of tensegrity systems, 5th Int. Conf.
on Comp. of Shell and Spatial Structures, Salzburg, Austria, 1-4.06.05, E. Ramon et al. (ed).
[99] Renouf M., Bonamy D., Alart P., Dubois F. (2005) Influence of the lateral friction on the surface flow - a
3D numerical approach, Powders and Grains 2005, Stuttgart, 18-22.07.05.

Nationales
[100] Chetouane B., Dubois F., Vinches M., Bohatier C. (2002) Analyse comparée de différentes modélisations du
comportement aux séïsmes de monuments en pierres sèches, 6ème Rencontres de l'Archeosysmisité et
Vulnérabilité du bâtiment ancien, Perpignan, 10.02.
[101] *Cañadas P., Jean M., Laurent V.M., Chabrand P., Isabey D., Wendling S. (2003) Etude de l'origine
structurale du comportement dynamique du cytosquelette par un modèle de tenségrité viscoélastique,
CFM2003, 16ème Congrès Français de Mécanique, Nice, 09.03, p 1.
[102] Moreau J.J. (2003) Conférence invitée: Modélisation et simulation de matériaux granulaires, 35ème
Congrès National d'Analyse Numérique, Montpellier, 2-6.06.03, B. Mohammadi (ed), CDrom, 30 p.
[103] Saussine G., Cholet C., Gautier P.E., Dubois F., Bohatier C., Moreau J.J. (2004) Etude du comportement
mécanique du ballast à l'aide d'une méthode par éléments discrets, Colloque National Mecamat, Aussois,
26-30.01.04.
[104] Staron L., Vilotte J.P., Radjai F. (2005) Analyse muti-échelle de l'état de contraintes dans une pente
granulaire évoluant vers la limite de stabilité, 17ème Congrès Français de Mécanique, Troyes, 29.08-
02.09.05, à paraître.

Communications sans actes

Internationales
[105] Chetouane B., Dubois F., Vinches M., Bohatier C. (2002) Contribution à la modélisation des ouvrages
antiques, Colloque Laboratoire Lagrange, Ravello, Italie, 11.02.
[106] Jean M., Dubois F., Alart P., Renouf M. (2002) Une plateforme logicielle dédiée à la simulation de
problèmes d'interactions: insertion de solveurs et de couplages, Colloquium Lagrangianum, Ravello, Italie,
7-9.11.02.
[107] Lebon F., Rizzoni R. (2002) Some considerations about soft thin layers with convex energies, Colloquium
Lagrangianum, Ravello, Italie, 7-9.11.02.
[108] Moreau J.J. (2002) Conférence invitée: Systèmes à frottement de Coulomb, Colloquium Lagrangianum,
Ravello, Italie, 7-9.11.02.
C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 37
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

[109] Radjai F. (2002) Conférence invitée: Contact dynamics and quasi-static rheology of granular materials,
Conference de recherche internationale intitulée "Geometry and Mechanics of Structured Materials", Max-
Planck-Institute for the Physics of Complex Systems, Dresden, Allemagne, 29.09-25.10.02.
[110] Radjai F. (2002) Conférence invitée: Granulence, Gordon Research Conference on Granular and Granular-
fluid flows, Plymouth, USA, 07.02.
[111] Renouf M., Dubois F., Alart P. (2002) A parallel version of the nonsmooth contact dynamics algorithm
applied to the simulation of granular media, 2th International conference on advanced computational
methods in engineering (ACOMEN 2002), Liège (Belgium), 28-31.05.02, publié en 2004 dans
Computational and Applied Mathematics.
[112] Saussine G., Bohatier C., Dubois F., Cholet C. (2002) Approche éléments distincts appliquée à la
modélisation du comportement dynamique du ballast, Colloquium Lagrangianum, Ravello, Italie, 7-9.11.02.
[113] Traoré K., Farhat C., Lesoinne M., Dureisseix D. (2002) A domain decomposition method with Lagrange
multipliers for the massively parallel soltuion of large-scale contact problems, Fifth World Congress on
Computational Mechanics (WCCM V), Vienna University of Technology, Autriche, 2002.
[114] Adélaïde L., Bohatier C., Jourdan F. (2003) poster: Shock law with coupling effect, Colloquium
Lagrangianum 2003, Montpellier, 20-22.11.03.
[115] Chang K.J., Taboada A., Radjai F. (2003) Behavior law frictional/cohesive granular materials and
segregation along talus slopes, EGS-AGU-EUG Joint Assembly, Nice, 6-11.04.03.
[116] Chang K.J., Taboada A., Radjai F. (2003) Behavior law of frictional/cohesive granular materials and
segregation along talus slopes, ES-AGU-EUG Joint assembly, Nice, 04.03.
[117] Chang K.J., Taboada A., Radjai F., Bouchette F. (2003) Behaviour law of granular materials and
simulation of segregation along talus slopes, Penrose Conference : Tectonics, Climate and Landscapte
Evolution, Taiwan, 01.03.
[118] Chetouane B., Vinches M., Saussine G., Dubois F., Bohatier C. (2003) poster: Modélisation d’ouvrages de
génie civil par éléments discrets, Colloquium Lagrangianum 2003, Montpellier, 20-22.11.03.
[119] Moreau J.J. (2003) conference invitée: A variational ingredient of nonsmooth dynamics, Workshop Free
Boundary Problems, Université de Saint-Etienne, 4-6.09.03.
[120] Nineb S., Dureisseix D., Alart P. (2003) poster: Comparison of non smooth solvers for multicontact
mechanics, Colloque Lagrange, Montpellier, 20-22.11.03.
[121] Radjai F. (2003) Conférence invitée: Chaos and fluctuations in dense granular flows, Bifurcations 2003,
Southampton, Angleterre, 07.03.
[122] Radjai F. (2003) conférence invité: Key features of granular plasticity, Joint MIDI (Milieux Divisés) -
DIGA (Degradation and Instabilities in Geomaterials with Application to hzard mitigation) meeting on
physics and mechanics of granular media, Carry le Rouet, 5-7.05.03.
[123] Radjai F. (2003) conférence invitée: A panorama of the plastic properties of granular materials and their
microscopic origins, Statics and dynamics of systems of particles, Programme Granular and Particle Laden
Flows, Isaac Newton Institute for Mathematical Sciences, 12.03.
[124] Staron L., Radjai F. (2003) Numerical study of shear instability in granular slope, EGS-AGU-EUG Joint
Assembly, Nice, 04.03.
[125] Staron L., Vilotte J.P., Radjai F. (2003) Numerical study of shear instatiblity in granular slope, EGS-AGU-
EUG Joint Assembly, Nice, 6-11.04.03.
[126] Staron L., Vilotte J.P., Radjai F. (2003) poster: Onset of shear instability in granular slope, Colloque
Lagrange, Montpellier, 20-22.11.03.
[127] Mabille F., Brendel L., Radjaï F. (2003): Simulation of the fractionation of the wheat endosperm, 4th Plant
Biomechanics Conference, East Lansing USA, 20-25.07.2003.MmmmM
[128] Moreau J.J. (2004) Conférence invitée: Numerical approaches to the dynamics of granular materials, 1st.
Workshop on Contact Mechanics and Free Discontinuity Problems, Salerno, Italie, 8-9.07.04.
[129] Moreau J.J. (2005) Conférence invitée: Average stress in mechanical collections, Symposium "The rational
modelling of materials and structures", Reggio Calabria, Italie, 30.06-03.07.05.
[130] Moreau J.J. (2005) Conférence invitée: Indetermination in granular mechanics, Journées thématiques
"Simulations numériques", Institut Henri Poincaré, Paris, 16-18.03.05.
[131] Moreau J.J. (2005) Conférence invitée: Qu'est-ce que la mécanique non régulière ?, 17ème Congrès
Français de Mécanique, Troyes, 29-08.02.09.05.
[132] Radjai F. (2005) conférence invitée: Contact dynamics, Session on Granular Matter - Thematic Meeting :
Numerical Siimulations, Institut Poincaré, Paris, 16-18.03.05.
[133] Radjai F. (2005) conférence invité: The contact dynamics method and plastic properties of granular
materials, SIAM Conference on mathematical and computational issues in geosciences, Avignon, 7-
10.06.05.
[134] Radjai F. (2005) cours invité: Quasi-static rheology of granular materials : Microstructure dand effective
behavior, Session on Granular Matter, Institut Poincaré, Paris, 21-25.03.05.

Nationales
[135] Moreau J.J. (2002) Dure tâche pour un micro, Journées "Calcul Internsif", Montpellier, 04.02.
[136] Radjai F. (2002) Granulence, Colloque du GDR MIDI, Carry-le-Rouet, 04.02.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 38
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

[137] Alart P., Pagano S. (2003) Conférence invitée: Des théorèmes d'existence à la résolution numérique:
exemples en élasticité non linéaire, Remise du titre de Docteur Hnonris Causa au Pr John Ball, Montpellier,
19.05.2003.
[138] Pagano S., Alart P. (2003) CDrom: Approche DC et domaine fictif pour traiter l'auto-contact dans les
milieux cellulaires, 6ème Colloque en Calcul des Structures, Giens, 20-23.05.03.
[139] Radjai F., Bratberg I. (2003) Etats d'empilement des agrégats colloïdaux, Colloque du DdR MIDI, Roscoff,
03.03.
[140] Renouf M., Alart P. (2003) CDrom: Solveurs parallèles pour la simulation de systèmes multicontacts, 6ème
Colloque en Calcul des Structures, Giens, 20-23.05.03, sera publié dans Revue Européenne des Eléments
Finis.
[141] Renouf M., Alart P. (2003) CDrom: Un nouvel algorithme de quasi-optimisation pour la résolution des
problèmes multicontacts et application aux milieux granulaires, 16ème Congrès Français de Mécanique,
Nice, 1-5.09.03.
[142] Alart P., Dureisseix D., Nineb S. (2004) Dynamiques granulaires et approche multi-échelle des millieux
discrets, Journée CSMA "Modélisation et calcul multi-échelles en dynamique", Cachan, 22.06.04.
[143] Delenne J.Y., El Youssoufi M.S., Radjai F. (2004) Initiation et propagation des fissures dans un milieu
granualire cohésif, GdR - MIDI, ESPCI, Paris, 09.01.04.
[144] Isabey D., Cañadas P. (2004) Biophysique cellulaire : aspects biologiques, métrologiques, mécaniques,
Formation Permanente CNRS, Laboratoire de Mécanique et Génie Civil, Montpellier, 12.04.
[145] Moreau J.J. (2004) Non linéarité de la réponse d'un granulat sec, GDR Midi, Carry-le-Rouet, 7-9.6.04.
[146] Radjai F. (2004) Comportement plastique des milieux granulaires : les transitoires, GdR Milieux Divisés,
Carry-le-Rouet, 7-9.06.04.
[147] Radjai F. (2004) Frottement et restitution en présence des forces d'adhésion, Journée GdR Milieux Divisés,
Paris, 9.01.04.
[148] Radjai F., Troadec H., Dubois F., Taboada A., Mallavielle J., Chang K.J., Bouchette F., Charmet J.C.,
Hermann H.J., Couty R. (2004) poster: La loi de comportement d'un milieu granulaire à partir de sa
microstructure, Journée Programme Matériaux du CNRS et Réseau National Matériaux et Procédés,
Colloque d'étape, Toulouse, 28-30.01.04.
[149] Renouf M., Alart P., Dubois F. (2004) poster: Solveurs non réguliers pour la simulation du comportement
de milieux divisés tridimensionnels, Colloque MECAMAT, Aussois, 26-30.01.4.
[150] Richefeu V., El Youssoufi M.S., Peyroux R., Bohatier C. (2004) Simulation 3D du cisaillement d'un milieu
granulaire cohésif, GdR - MIDI, ESPCI, Paris, 09.01.04.

I. Invitations à des Séminaires


[151] Radjai F. (2002) Modélisation des matériaux granulaires cohésifs, Groupe de Matière Condensée et
Matériaux, Université de Rennes I, 09.02.
[152] Moreau J.J. (2003) Unilatéralité et frottement sec; réponses à quelques difficultés; illustrations, Laboratoire
de Mécanique et d'Acoustique, Marseille, 23.01.03.
[153] Cañadas P. (2004) Conférence invitée: A viscoelastic tensegrity model to study the dynamical response of
adherent cells., Institut detunes interdisciplinaires, Département de Mécanique,
[154] Université de Bohème Occidentale, Pilsen, République Tchèque, 11.04.

E. Brevets d'invention
[155] Calloch S., Dureisseix D., Arnold G., Zudaire I. (2003) Conception d'une machine d'essais mécaniques de
flexion pure alternée sur produits plats, European Patent, CNRS-Mikalor S.A., déposé le 13 Août 2003, n°
FR03/02515.

R. Rapports

Rapports de contrats publics


[156] Radjai F. (2002) Approche multi-échelles des propriétés macroscopiques des matériaux à structure, Projet
n° 7 : La loi de comportement d'un milieu granulaire à partir de sa microstructure, rapport mi-parcours,
contrat CNRS, 12.02.

Rapports de contrats privés


[157] Jourdan F. (2004) Orthèse de genou adaptée à la traumatologie : étude numérique, Contrat CNRS -
Orthsoft n° 752837/00.
[158] Radjai F. (2004) Caractérisation des mécanismes physique à l'origine du tassement du ballast, Rapport
final. Prestation intellectuelle pour la SNCF, 96 heures, 09.04.

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 39
Rapport d’activités 2003-2006.
Laboratoire de Mécanique et Génie Civil. UMR 5508. Systèmes Multi Contacts

Rapports de stage
[159] Nineb S. (2003) Solveurs LCP directs et interactifs et granulats vibrés en fatigue, rapport de DEA, 07.03.
[160] Mouraille O. (2004) Etude sur le comportement d'un matériau à longueur interne : le TexSol, rapport de
DEA, LMGC, Université Montpellier II, 07.04.
[161] Pérales R. (2004) Etude de choc entre 2 cylindres : approches F.F. et expérimentations, rapport de DEA,
LMGC, Université Montpellier II, 07.04.

T. Thèses
[162] Preechawuttipong I. (2002) Modélisation du comportement mécanique de matériaux granulaires cohésifs,
Thèse de doctorat de 3ème cycle, UMII Montpellier.
[163] Troadec H. (2002) Texture locale et plasticité des matériaux granulaires, Thèse de doctorat de 3ème cycle,
UMII Montpellier.
[164] Roméro H. (2003) Fragmentation du béton sous explosion. Etude expérimentale d'une explosion confinée.
Approche par éléments discrets, Thèse de doctorat de 3ème cycle, Université Montpellier II.
[165] Chetouane B. (2004) Approche combinée éléments finis éléments discrets pour la modélisation des
structures maçonnées, Thèse de doctorat de 3ème cycle, Université Montpellier II.
[166] Renouf M. (2004) Dynamique du contact et calcul parallèle : application aux milieux divisés
tridimensionnels, Thèse de doctorat de 3ème cycle, Université Montpellier II.
[167] Saussine G. (2004) Contribution à la modélisation de granulats tridimensionnels : application au balast,
Thèse de doctorat de 3ème cycle, Université Montpellier II.

V. Diffusion de la connaissance sous forme écrite


[168] Radjai F. (2005) Matière en Grains, texte et illustrations préparés pour le site internet dédié à la mécanique
des matériaux granulaires dans le cadre de l'Année Mondiale de la Physique, 02.05.

W. Diffusion de la connaissance sous forme orale


[169] Nineb S. (2004) Granulomania : Atelier de découverte de la physique des milieux granulaires - Applications
industrielles de la matière en grains, 13ème Edition de la Fête de la Science, Caravanes des Sciences dans
les Collèges de l'Hérault, 11-15.10.04

C Bilan des activités des équipes – Systèmes Multi Contacts

C6 - 40