Vous êtes sur la page 1sur 9

 

http://www.trouve‐la‐verite.com 
 
Charles Haanel – Le Système Clé Maîtresse – Partie 15

Cher Ami(e),

Les éditions de La Vérité vous offrent en exclusivité la Partie 15 du Système Clé Maîtresse de
Charles Haanel, la version française de « The Master Key System ».

Nous vous invitons à partager gratuitement cette œuvre avec toutes vos connaissances.

Bien que cette œuvre soit de domaine public, toute reproduction, vente ou réédition de ce
document est interdite sans le consentement des éditions de La Vérité.

Merci et bonne lecture!

Introduction à la Partie 15
Des expérimentations faites avec des parasites trouvés sur des plantes, indiquent que même
la forme la plus primitive de vie, est en mesure de prendre avantage de la loi naturelle. Il
s’agit d’expérimentations qui furent réalisées par Jacques Loch M.D., Ph. D., un membre de
l’Institut Rockefeller.

« Afin d’obtenir le matériel, les plants de roses sont placés dans une pièce en face d’une
fenêtre fermée. Si on laisse les plantes s’assécher, les aphides (parasites), originalement
sans aile, se transforme en insectes ailés. Après la métamorphose, ceux-ci quittent les
plantes, volent à la fenêtre et commence à ramper ensuite sur le verre. »

Il est évident que ces minuscules insectes ont constaté que ces plantes étaient mortes, et
qu’ils ne pouvaient plus trouver de quoi manger ou boire à partir de cette source. La seule
méthode par laquelle ils pouvaient éviter la famine était de se munir d’ailes temporaires afin
de voler, ce qu’ils firent.

Des expérimentations de ce genre prouvent que l’Omniscience ainsi que l’Omnipotence sont
omniprésentes et que la plus minuscule forme vivante peut en prendre avantage en cas
d’urgence.

La Partie 15 vous en apprendra plus sur la loi sous laquelle nous vivons. Elle vous
démontrera que ces lois opèrent à notre avantage, que toutes les conditions et les
expériences qui se présentent à nous, sont pour notre bénéfice, que nous gagnons en
puissance en proportion de l’effort donné, et que nous pouvons atteindre notre bonheur le
plus complet grâce à une coopération consciente avec les lois naturelles.

http://www.trouve-la-verite.com
Charles Haanel – Le Système Clé Maîtresse – Partie 15

Partie 15
1. Les lois sous lesquelles nous vivons sont conçues exclusivement pour notre bénéfice.
Ces lois sont immutables et nous ne pouvons nous en échapper.

2. Toutes les grandes puissances éternelles agissent en un silence solennel, mais il est de
notre pouvoir de nous mettre en harmonie avec elles et ainsi exprimer une vie de paix
et de bonheur comparables.

3. Les difficultés, les inharmonies et les obstacles indiquent que nous refusons de redonner
ce dont nous n’avons plus besoin, ou nous refusons d’accepter de que nous requérons.

4. La croissance est obtenue grâce à un échange de ce qui est ancien, pour ce qui est
nouveau, et de ce qui est bon, pour ce qui est mieux. Il s’agit d’une action conditionnelle
ou réciproque, car chacun de nous représente une entité pensante complète et cette
complémentarité nous permet de recevoir seulement en mesure de ce que nous
donnons.

5. Nous ne pouvons pas obtenir ce qui nous manque si nous nous cramponnons avec
ténacité à ce que nous possédons. Nous sommes aptes à contrôler consciemment nos
conditions si nous en venons à ressentir l’intention de ce que nous attirons, et nous
sommes en mesure d’extraire de chaque expérience seulement ce que nous requérons
pour notre croissance ultérieure. Notre habileté à faire ainsi, déterminera le degré
d’harmonie ou de bonheur que nous pourrons atteindre.

6. L’habileté à nous approprier ce que nous requérons pour notre croissance, augmente
continuellement à mesure que nous atteignons nos plans les plus sophistiqués et nos
visions les plus vastes. Et plus grandes représentent nos habiletés à reconnaître ce que
nous requérons, le plus confiant deviendrons-nous pour discerner sa présence, pour
l’attirer et pour l’absorber. Rien ne devrait nous atteindre sauf ce qui est nécessaire à
notre croissance.

7. Toutes les conditions et les expériences qui se présentent à nous, le font pour notre
bénéfice. Les difficultés et les obstacles continueront de se manifester jusqu’à ce que
nous absorbions leur sagesse et rassemblions l’essentiel pour notre croissance
ultérieure.

8. Que nous récoltions ce que nous semons est mathématiquement exacte. Nous gagnons
en puissance permanente en proportion directe à l’effort requis nous permettant de
contrer nos difficultés.

http://www.trouve-la-verite.com
Charles Haanel – Le Système Clé Maîtresse – Partie 15

9. Le pré-requis inexorables de la croissance demandent que nous dégagions le plus haut


degré d’attraction pour ce qui est en parfait accord avec nous. Notre plus grand
bonheur sera atteint grâce à notre compréhension et coopération consciente avec les
lois naturelles.

10. Afin d’obtenir de la vitalité, la pensée doit être imprégnée d’amour. L’amour représente
le produit des émotions. Il est donc essentiel que les émotions soient contrôlées et
guidées par l’intellect et la raison.

11. L’amour donne de la vitalité à la pensée et lui permet de s’épanouir. La loi de


l’attraction, ou la loi de l’amour, représentant toutes deux une seule et même loi,
s’attirera le matériel nécessaire pour sa croissance et maturité.

12. La première forme que la pensée trouvera, sera le langage ou les mots. Ceci détermine
l’importance des mots. Ils représentent la première manifestation de la pensée, les
vaisseaux dans lesquels la pensée est véhiculée. Ils prennent charge de l’éther et en le
mettant en mouvement, reproduisent ainsi la pensée aux autres, grâce à sa forme
sonore.

13. La pensée peut mener à des actions de toutes sortes, mais quelque soit l’action, elle
représente simplement la pensée tentant de s’exprimer en une forme visible. Il devient
donc évident qui si nous souhaitons produire les conditions désirées, nous ne pouvons
nous permettre que d’entretenir les pensées désirées.

14. Ceci nous amène à l’inévitable conclusion que si nous souhaitons exprimer l’abondance
dans notre vie, nous ne pouvons nous permettre de penser qu’en termes d’abondance
seulement. Et comme les mots ne représentent qu’une seule forme de pensée, nous
devons être tout spécialement prudent, et n’utiliser qu’un langage constructif et
harmonieux, qui, lorsque cristallisé en une forme objective, prouvera être à notre
avantage.

15. Nous ne pouvons nous échapper des images que nous imprégnons dans notre esprit. Et
ces impressions de conception erronée, représentent exactement ce qui est fait de
l’usage des mots, lorsque nous utilisons toute forme de langage qui ne s’identifie pas à
notre bien-être.

16. Nous manifestons de plus en plus de vie à mesure que notre pensée devient claire et
accède à un niveau supérieur. Ceci est obtenu avec plus de facilité à mesure que nous
utilisons les mots imagés de manière clairement définis, et débarrassés des conceptions
de plus bas niveau de pensée.

http://www.trouve-la-verite.com
Charles Haanel – Le Système Clé Maîtresse – Partie 15

17. C’est avec les mots que nous devons exprimer nos pensées, et si nous devons utiliser
des formes supérieures de La Vérité, nous ne devons utiliser que du matériel qui a été
prudemment et intelligemment sélectionné avec cet objectif en vue.

18. Ce merveilleux pouvoir d’« habillage » des pensées en mots, est ce qui différencie l’être
humain du reste des habitants de la terre. Grâce à l’usage des mots écrits, l’être est en
mesure de revenir des siècles en arrière et de visualiser les scènes qui lui ont permis
d’avoir accès à son présent héritage.

19. On lui a permis d’entrer en communion avec les plus grands écrivains et penseurs de
tous les temps, et le registre combiné que nous possédons aujourd’hui, représente de
ce fait, l’expression de la Pensée Universelle comme elle a toujours recherché à prendre
forme dans l’esprit de l’être.

20. Nous savons que la Pensée Universelle a pour but la création de formes. Nous savons
que la pensée individuelle tente continuellement de s’exprimer en forme. Nous savons
que les mots représentent plusieurs formes issues de la pensée et qu’une phrase
représente une combinaison de ces diverses formes. Donc, si nous souhaitons que notre
idéal soit rempli de beauté et de puissance, nous devons nous assurer que les mots,
grâce auxquels ce temple sera éventuellement créé, soient exacts, qu’ils soient groupés
minutieusement, car la précision dans ce groupement de mots et de phrases,
représente la plus haute forme d’architecture de la civilisation et un passeport vers le
succès.

21. Les mots représentent des pensées et donc un pouvoir invisible et invincible qui se
matérialisera dans la forme qu’on lui donnera.

22. Les mots peuvent devenir des endroits mentaux qui subsisteront pour toujours, ou de
simples baraques que la première brise pourra abattre. Ils peuvent enchanter aussi bien
l’œil que l’oreille. Ils peuvent contenir tout le savoir. En eux, nous pouvons découvrir
autant l’histoire du passé que l’espoir du futur. Ils représentent les messagers vivants
d’où toute activité humaine ou surhumaine trouve son origine.

23. La beauté des mots se trouve dans la beauté de la pensée. Le pouvoir des mots consiste
du pouvoir de la pensée, et le pouvoir de la pensée consiste en sa vitalité. Comment
pouvons-nous identifier une pensée vitale? Quelles sont ses caractéristiques
distinctives? Elle doit contenir un principe. Comment pouvons-nous identifier ce
principe?

24. Il existe le principe des mathématiques, mais aucun concernant les erreurs. Il existe le
principe de la santé, mais aucun concernant la maladie. Il existe le principe de La Vérité,

http://www.trouve-la-verite.com
Charles Haanel – Le Système Clé Maîtresse – Partie 15

mais aucun de la malhonnêteté. Il existe le principe de la lumière, mais aucun de la


noirceur, et il existe le principe de l’abondance, mais aucun de la pauvreté.

25. Comment pouvons-nous savoir qu’il s’agit bien de La Vérité? Parce que si nous
appliquons le principe des mathématiques correctement, nous pourrons être certains
de nos résultats. Où il y a la santé, il n’existe pas de maladie. Si nous connaissons La
Vérité, il est impossible d’être déçu par l’erreur. Si nous laissons entrer la lumière, il ne
peut y avoir de noirceur, et où se trouve l’abondance, il ne peut exister de pauvreté.

26. Ceux-ci représentent des faits éprouvés, mais la toute importante Vérité est qu’une
pensée doit nécessairement contenir un principe vital car il contient la vie, prend
conséquemment racine, et dissipe éventuellement mais sûrement les pensées
négatives, qui de leur nature, ne peuvent contenir aucune vitalité. Ceci représente un
fait qui est souvent ignoré.

27. Mais ceci est un fait qui vous permettra de détruire tout genre de discorde, de manque
et de limitation.

28. Il ne peut y avoir de questionnement, mais l’être qui « est suffisamment sage pour
comprendre », reconnaîtra aussitôt que le pouvoir créatif de la pensée lui procure une
arme invincible et fait de lui, le maître de sa propre destinée.

29. Dans le monde physique, il existe une loi de la compensation qui s’explique ainsi :
« L’apparition d’une quantité donnée d’énergie à un endroit, signifie la disparition d’une
quantité équivalente à un autre endroit. » Nous constatons alors que nous ne pouvons
recevoir que ce que nous donnons. Si nous nous engageons à faire une certaine action,
nous devons être préparés à assumer la responsabilité du développement de cette
action. Le subconscient ne peut raisonner. Il nous prend au mot. Nous avons demandé
quelque chose, nous devons maintenant être disposés à le recevoir. Nous avons préparé
notre lit, nous devons maintenant nous y coucher. Le dé a été lancé. Le filage épousera
le modèle que nous avons élaboré.

30. Pour cette raison, la perspicacité doit être exercée afin que les pensées que nous
entretenons, ne contiennent aucun germe physique, moral ou mental que nous ne
souhaitons pas voir se matérialiser dans notre vie.

31. La perspicacité est une faculté de l’esprit nous permettant d’examiner les faits et les
conditions en prenant du recul, comme une sorte de télescope humain. Elle nous
permet de comprendre les difficultés et de voir les possibilités dans tous genres de
situation.

http://www.trouve-la-verite.com
Charles Haanel – Le Système Clé Maîtresse – Partie 15

32. La perspicacité nous permet de nous préparer aux obstacles que nous pourrons
rencontrer. Nous pouvons donc les surpasser avant même qu’ils aient l’opportunité de
nous causer des difficultés.

33. La perspicacité nous permet de planifier afin d’avantager notre pensée et de tourner
notre attention dans la bonne direction, au lieu d’opter pour une voie qui ne contient
pas d’issue.

34. La perspicacité est donc absolument essentielle pour le développement de tout grand
accomplissement, car grâce à elle, nous pouvons accéder, explorer et posséder tous les
champs mentaux.

35. La perspicacité est un produit du monde interne et se développe en silence, par la


concentration.

36. Comme exercice cette semaine, concentrez-vous sur la perspicacité. Prenez votre
position habituelle et concentrez-vous sur le fait que même si vous possédez la
connaissance du pouvoir créatif de la pensée, cela ne signifie pas que vous maîtrisiez
l’art de penser. Laissez cette pensée méditer sur le fait que la connaissance ne
s’applique pas par elle-même. Que nos actions ne sont pas gouvernées par le savoir,
mais bien par l’usage, par les précédents et par les habitudes. Que la seule façon dont
nous pouvons appliquer la connaissance, est par un effort conscient et déterminé.
Rappelez-vous le fait que la connaissance inutilisée passe par l’esprit, que la valeur de
l’information se trouve dans l’application du principe. Continuez dans cette ligne de
pensée jusqu’à ce que vous gagniez suffisamment en perspicacité afin de formuler un
programme bien défini pour appliquer ce principe sur vos propres problèmes
particuliers.

Pensez en vérité, et vos pensées élimineront la famine du monde.


Parlez en vérité, et chacun de vos mots représentera une semence fructueuse.
Vivez en vérité, et votre vie sera un credo noble et magnifique.

- Horatio Bonar

http://www.trouve-la-verite.com
Charles Haanel – Le Système Clé Maîtresse – Partie 15

Partie 15 – Questions et réponses


141. Qu’est-ce qui détermine le degré d’harmonie que nous pouvons atteindre?
- Notre habileté à nous approprier ce que nous requérons pour notre
croissance de chaque expérience.

142. Qu’indiquent les difficultés et les obstacles?


- Qu’ils sont nécessaires pour notre sagesse et notre croissance spirituelle.

143. Comment ces difficultés peuvent-elles être évitées?


- Par une compréhension consciente et une coopération avec les lois
naturelles.

144. Quel est le principe par lequel la pensée prend forme?


- La Loi de l’Attraction.

145. Comment le matériel nécessaire grâce auquel la croissance, le développement


et la maturité de l’idée prennent forme, peut-il être obtenu?
- La loi de l’amour, qui représente le principe créatif de l’Univers,
donne de la vitalité à la pensée, et la loi de l’attraction crée la
substance nécessaire par la loi de la croissance.

146. Comment les conditions désirées sont-elles obtenues?


- En n’entretenant que les pensées désirées.

147. Comment les conditions indésirables sont-elles obtenues?


- En pensant, en discutant et en visualisant des conditions de manque, de
limitation, de maladie, d’inharmonie et de discorde de toute sorte. Cette
image mentale de conception erronée sera saisie par le subconscient et la
loi de l’attraction la cristallisera en une forme objective. Que nous récoltions
ce que nous semons est scientifiquement exact.

148. Comment pouvons-nous reconnaître les principes?


- Par une réalisation consciente du fait que La Vérité détruit invariablement
l’erreur. Nous n’avons par à jeter la noirceur à l’extérieur. Tout ce qui est
nécessaire de faire est d’allumer la lumière. Le même principe s’applique à
chaque forme de pensée négative.

149. Comment pouvons-nous vaincre toute forme de peur, de manque, de limitation,


de pauvreté et de discorde?
- En les substituant par le principe.

http://www.trouve-la-verite.com
Charles Haanel – Le Système Clé Maîtresse – Partie 15

150. Quelle est la valeur de la perspicacité?


- Elle nous permet de comprendre la valeur de mettre en application
la connaissance que nous acquérons. Plusieurs semblent penser que
la connaissance s’appliquera d’elle-même, ce qui est absolument
faux.

À chaque être s’ouvre un chemin. Et l’âme supérieure gravit la voie supérieure. Et


l’âme inférieure tâtonne la voie inférieure. Et au centre sur les surfaces planes
troubles, le reste dérive ici et là. Mais pour chaque être s’ouvrent une voie
supérieure et une voie inférieure. Et chaque être décide de la façon dont son âme
doit se diriger.

http://www.trouve-la-verite.com