Vous êtes sur la page 1sur 28

LE FRAME RELAY

Introduction

❒Le relais de trames (Frame Relay) est une évolution simplificatrice de la


commutation par paquets X.25.
❒Principes identiques sans assurer l’intégrité des données et le contrôle de
flux.
❒Le relais de trames n’utilise que la couche 2 du modèle OSI.
❒les paquets sont transportés de nœud en nœud dans les trames,
❒Pas de mécanismes de reprise au niveau 3
❒Pourquoi ?
 Un constat : la qualité des supports de transmission c’est
considérablement amélioré.
 L’introduction des fibres optiques réduit considérablement le taux
d’erreur
 Elle permet des reprises de transmissions uniquement de bout en bout.
 La plupart des contrôles réalisés par X.25 deviennent inutile.
FRAME RELAY
Introduction

❒Le réseau est constitué d'un ensemble de nœuds interconnectés par


un maillage quelconque.

❒Les interconnexions sont des voies à haut débit

❒Le réseau relais de trames travaille en mode connecté.


 Deux types de circuits virtuels.
 les circuits virtuels permanents (PVC) établis par l'opérateur lors
de l'abonnement
 Les circuits virtuels commutés (SVC) établis sur l’initiative de
l'usager.

UNI
NNI
Usager 1
Nœud Nœud
FR FR

Nœud Nœud
FR FR

Usager 2

UNI : User to Network Interface


NNI : Network to Network Interface.
FRAME RELAY
NORMALISATION

❒Le Relais de Trames n’est pas un protocole de réseau mais un


standard qui définit l’interface au réseau.

❒ Basé sur les recommandations I.122 de l’ITU-T dénommé


"Framework for Providing Additional Packet Mode Services".

❒Ce document décrit les services orientés paquets sur RNIS, utilisant
les formats et spécifications de niveau liaison LAPD (Q.921).

❒Seules les fonctions de composition de trames de LAPD sont


utilisées par le relais de trames.

❒Aux Etats-Unis, l’interface d’accès est standardisée par le comité


T1S1 sous le standard ANSI T1.606, T1.617 et T1.618. En Europe, les
standards sont I.233, Q.922, Q.933.

Organisme de Normalisation
Objet
Description des services I.233 T1.606
Fonctions de base Q.922 T1.618
Accès et signalisation Q.933 T1.617

❒ Les données sont transférées dans des trames de type HDLC.

❒ La couche 2 a été divisée en deux sous-couches :

 La sous-couche noyau (Core)


 La sous-couche EOP Element Of Procédure
FRAME RELAY
Présentation de couches 1 et 2

❒ La couche 1.

 Assure la transparence binaire.


 L’interface n’est pas précisée par la norme (plusieurs
disponibles)

❒ La couche 2.

Remarque : la sous-couche EOP est facultative et laissée au choix de


l’utilisateur.
FRAME RELAY
Format des trames du Noyau
❒L’information à transporter sur le réseau est encapsulée et restituée
à l’autre bout.

❒Trame de type HDLC dérivée de LAP-D.

Format d'une trame Frame Relay

 Fanion : séquence 01111110.


 DCLI (Data Link Connexion Identifier) : contient l’identificateur
de lien virtuel = champ d’adresse.
 FECN (Forward Explicit Congestion Notification) : indiqué une
congestion en amont.
 BECN (Backward Explicit Congestion Notification) : indique
une congestion en aval.
 C/R (Command / Response) : bit non utilisé.
 DE (Discard Eligibility) : bit indiquant les trames préférentielles
pour la destruction en cas de congestion.
 EA (Extended Address) : bit indiquant une extension de
l’adressage.
 FCS Frame Check Sequence
FRAME RELAY
Le champ adresse

❒ Champ Adresse étendu

Adresse 1 c/r EA Adresse 2 F B DE EA


E E
DLCI 0 DLCI C C 1
N N

Adresse 1 c/r EA Adresse 2 F B DE EA Adresse 3 EA


E E
DLCI 0 DLCI C C 0 DLCI 1
N N

Adresse 1 c/r EA Adresse 2 F B DE EA Adresse 3 EA Adresse 3 EA


E E
DLCI 0 DLCI C C 0 DLCI 0 DLCI 1
N N

❒ Valeur du DLCI pour l’adressage de base.


FRAME RELAY
Fonctionnement général – l’adressage DLCI

❒ Numéro de circuit virtuel entre l’utilisateur et le réseau

❒ Signification locale

❒ Identique au NVL X.25

Station A
Station B

Vers B (DLCI 102) Vers A (DLCI 300)


Vers C (DLCI 100) Vers C (DLCI 100)

Station C
Réseau Frame Relay

Vers A (DLCI 200)


Vers C (DLCI 201)

Origine DLCI Destination DLCI


Station A 100 Station C 200
Station A 102 Station B 300
Station B 100 Station C 201

❒ Mécanismes

 Réseau fait la liaison entre DCLI de départ et d’arrivée


 Chaque nœud possède une table de commutation
FRAME RELAY
Le traitement des erreurs

❒ Rappel : le traitement des erreurs n’est pas effectué dans le réseau.

❒ Chaque commutateur vérifie l’intégrité de la trame

 Délimitation de la trame
 Validation du DLCI
 Contrôle d’erreur (FCS)
CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

FRAME RELAY
Le contrôle d’admission

❒ Simplification du protocole = suppression de tout contrôle de flux.

❒ Conséquences : problème de congestion du réseau.

❒ Solutions
 Mécanisme de contrôle d’admission
 Mécanisme de signalisation ( bit ECN, Explicit Congestion
Notification)

❒ Le Mécanisme d’admission

Le CIR (Committed Information Rate)


 débit moyen garanti par le réseau
 Somme Cir <= capacité du lien
 Valeur située entre le débit crête et le débit moyen sur la durée
d'une connexion

L’EIR (Excess Information Rate)

Le Tc (Committed Rate Measurement Interval).Débit maximal


autorisé

Committed Burst Size, Bc. Nombre maximum de bits pouvant être


transmis pendant l'intervalle de temps T. Bc = T * CIR = Bc

Excess Burst Size, Be. Nombre maximum de bits que le réseau peut
transmettre en excès pendant l'intervalle T.

Support de cours 9/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

FRAME RELAY
Traitement des trames en excès.

Be + Bc

Bc

❒Le réseau relais de trames surveille si le flux de trafic de


l'utilisateur respecte son contrat.

❒En cas de débit excessif, le réseau peut


 réduire le débit
 rejeter des informations de trames. Utilisation du bit DE
(Discard Eligibility).

❒Quantité < Bc Trames transmises bit DE=0.

❒Bc < Quantité <= Bc + Be bit DE à 1.


 Volume transmis dans un premier temps
 Détruites si nœud de transition proche ou en situation de
saturation.

❒Problème : retransmission des trames

❒Solution mécanismes de contrôle de congestion


Support de cours 10/28
CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

FRAME RELAY
Contrôle de congestion
❒ garantir une bonne qualité de service pour les usagers

❒ Le contrôle de congestion repose sur les bits FECN et BECN

BECN

(1) FECN

BECN

❒ Bits FECN
 Envoyé dans la direction de la congestion
 Un nœud en congestion positionne le bit FECN
 Les nœuds en aval sont informés

❒ Bits BECN
 Utilisé dans le sens inverse de la congestion
 Principe : alerter les émetteurs qu’ils causent ou contribuent à la
congestion.

❒ Limites

 L’information de congestion est véhiculée dans les trames de


données.
 La remontée de l’information de congestion ne se fait que si le
récepteur à de l’information à faire remonter.
 Elle est inéquitable car même les équipements non responsables
de la congestion sont « invités » à ralentir leurs émissions.

❒ Solutions : protocoles de signalisation

Support de cours 11/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

FRAME RELAY
Le protocole CLLM
(Consolided Link Layer Management)
❒Mécanisme optionnel

❒Ce protocole permet au nœud en état de congestion d’en avertir ses


voisins ainsi que la source de la congestion.

❒Utilisation du DLCI 1023 (séparé du flux de données) ou des bits


ECN.

❒Le message contient une liste de DLCI et demande implicitement


au(x) propriétaires du DLCI de suspendre la transmission.

❒ Le format du message CLLM est le suivant (format DLCI 2 octets)

Support de cours 12/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

LE PROTOCOLE LMI
(Local Management Interface)
❒Le protocole LMI est une signalisation complète séparée du
transport de données.

❒Adaptation de la signalisation Q.931 du RNIS.

❒Service optionnel, utilise le DLCI 0, disponible uniquement au


niveau de l’interface utilisateur (UNI)

❒Informe l’usager de l’état du réseau et de la configuration. En


particulier :
 notifie l’addition, la suppression, l’état et la disponibilité d’un
PVC
 met en œuvre un mécanisme d’interrogation au niveau physique
et des PVC.

❒Format de la trame LMI

Drapeau 0x7E

Champ adresse
DLCI = 0
Champ de contrôle
Trame non numérotée (0x03)

Discriminateur de Protocole
LMI = 0x8 (CVP)
Q.931 = 0X9 (CVC)
Référence d’appel = 0, sauf CVC (Q.931)

Type de Message

Longueur
Elément d’information

Données
FCS

Support de cours 13/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

FRAME RELAY
Etablissement d’un CVC

❒ Les messages d’établissement CV sont acheminés sur le DLCI 0.

❒ Contiennent les paramètres de la liaison demandée.

❒ Mécanismes généraux

ETTD RESEAU ETTD

Setup

Setup
Call proceding

Connect Connect

ECHANGE DE DONNEES

Disconnect Disconnect

Release
Release
Release
completed

Support de cours 14/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

L’ENCAPSULATION
Généralités

❒Le relais de trames assure le transport de protocoles divers (X.25,


TCP/IP).

❒Encapsulation ou tunneling

❒ Architecture générale.

Protocole A
EQUIPEMENT 1 EQUIPEMENT 1

Protocole A Protocole A
Frame
Relais Relais
Relay
A FR A FR A A

ProtocoleA
Encapsulé dans FR
Protocole A Protocole A

❒ Normalisation

 Encapsulation X.25 ANSI/TI.617 Annexe G


 Multi-protocole RFC 1490

Support de cours 15/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

L’ENCAPSULATION
L’encapsulation X.25

❒ Transport X.25 dans le relais de trames


❒ La trame LAP-B est directement encapsulée dans la trame FR.
X.25 BOUT en BOUT
X.25 X.25

LAP-B LAP-B
FR. LAP-D FR. LAP-D
noyau noyau
physique physique
Phys Phys
PHYS PHYS

LAP-B FRAME RELAY LAP-B

❒ Encapsulation de la trame LAP-B


Fanion
01111110
Adresse Q.922 Fanion
01111110
Adresse LAP-B

Champ Contrôle

GFI
NVL

Type

Données

FCS LAP-D FCS LAP-B

Fanion Fanion
01111110 01111110

Support de cours 16/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

L’ENCAPSULATION
L’ENCAPSULATION MULTI-PROTOCOLES

❒ Utilise la trame non numérotée de LAP-D

Fanion
01111110
Champ Adresse DLCI

Contrôle 0x03
NLPID Protocole
PAD 0x00
0x00 Non valide (PAD)
0x08 Protocole Non ISO
NLPID 0x80 SNAP
0x81 CLNP
Données Utilisateurs 0x82 ISO ES-IS
= 0x83 ISO IS-IS
PDU 0xCC IP
encapsulée

FCS

Fanion
01111110

❒ Champs

 PAD. Utilisé pour l’alignement. Prend la valeur 0x00.


 Contrôle. Valeur 0x03.
 NLPID. Identifie le protocole encapsulé.

Support de cours 17/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

FRAME RELAY
Exemple de routage IP

❒ synoptique

Routeur 1

SO.1 S0.2
172.30.3.1 172.30.1.1

DLCI 1 DLCI2

DLCI 4 DLCI 3

172.30.3.2 172.30.1.2
S1 S2

Routeur 3 Routeur 2

❒L’interface série du routeur 1 S0 est « divisée » en deux.

❒A chacune de ces sous-interfaces correspond un réseau


d’interconnexion.

❒Il est possible de router les réseaux 2 et 3 à partir de cette seule


interface.

❒Autre utilisation : router de façon compartimentée deux flux


différents entre deux réseaux.

Support de cours 18/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

ATM
Asynchronous Transfer Mode

❒Pousse plus loin le concept proposé par Frame Relay

❒La commutation est réalisée au niveau matériel (commutation de


niveau 1)

❒ Comment ?
 cellules de tailles réduites
 cellules de tailles fixes

❒ Structure générale de la cellule ATM

48 octets + 5 octets d'entête

❒ temps de traversée très faibles (10 microsecondes)

❒ adaptée à des débits de commutation très élevés (1 à 10 Gb/s)

❒ Conséquences

 capable d'utiliser des interfaces de débits très variés


 de 2 à 622 Mb/s
 dans l’avenir : plusieurs giga bits.

 naturellement multimédia

 réseaux IRLE

Support de cours 19/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

L’ATM
Architecture générale

❒ Un modèle en 3 couches
flux vidéo Flux de données (SDU)

flux audio

Couche d'adaptation AAL


et de convergence

blocs de 48 octets
(cellules)
Couche ATM

ATM

cellules ATM

Couche physique PHY


bits

❒La couche Physique assure l’adaptation et la transmission des


cellules sur le support physique.

❒La couche ATM effectue le contrôle d’erreur, la commutation et le


multiplexage des cellules.

❒Normes

AAL avis I.362 et I.363


ATM avis I.361
Physique avis I.432

Support de cours 20/28


L’ATM
Architecture générale (2)

❒ Similaire dans sa conception avec celle de Frame Relay

Station Station
A Segmentation/Réassemblage B
Traitement des erreurs
Synchronisation émetteur/récepteur
AAL AAL
ATM ATM Acheminement ATM ATM
Commutation
phys phys Contrôle d’erreur phys phys
CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

La cellule ATM
❒ La taille de la cellule ATM est de 53 octets (5 pour l’entête)

❒ Format de l’entête

GFC VPI

VPI VCI

VCI
VCI PTI CLP

HEC

❒Signification des champs


GFC. (Generic Flow Control).
VCI. (Virtual Channel Identifier). Voie virtuelle.
VPI. (Virtual Path Identifier). Représente les chemins virtuels au sein
d’un commutateur ATM.

PTI. (Payload Type Identifier).


 Bit 1 indique si cellule de données de contrôle ou
utilisateurs.
 Bit 2. Si données utilisateurs, sert à la gestion des
congestions (bit EFCI).
 Bit 3. A 1 indique que les données transportent des
données d’administration (OAM)

CLP. (Cell Loss Priority). A 1 indique que la cellule pourra être


ignorée en cas de congestion.

HEC. champ utilisé par la couche TC (sous-couche physique) pour la


détection et l’autocorrection simple.

Support de cours 22/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

LA COUCHE PHYSIQUE
Avis I.432

❒La couche physique fournit à la couche ATM un service de


transport de cellules

❒Divisée en deux sous-couches

AAL

ATM

TC
Couche physique
PMD

Média

PDH SDH ATM pur


(cellules)

❒ La couche PMD

 transmission des bits sur le support


 synchronisation horloge

❒ La couche TC (Transmission Convergence)

 Adaptation des débits (ajout de cellules vides)


 Gestion des en-têtes des cellules
 Contrôle des erreurs (champ HEC)
 Adaptation des cellules aux trames de support de transmission
o SDH Synchronous Digital Hierarchy
o PDH Plesiochronous Digital Hierarchy
o Le mode cellule (ATM 25 et ATM 100)

Support de cours 23/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

La couche ATM
❒ATM est un mode connecté

❒Deux niveaux de connexion existent :


 Circuits virtuels (VC ou Virtual Channel)
 Conduits virtuels (VP ou Virtual Path) Assimilable à un faisceau
de VC multiplexé

❒VP : Concepts de multiplexage permettant de faciliter la mise en


oeuvre et la performance des commutateurs.

Circuits Commutation
virtuels des CV

Brassage Brassage
Conduits
virtuels des VP des VP

Commutateur/ Brasseur
Brasseur

❒ La connexion peut être :

 permanente, établie à l'avance


 commutée, établie à la demande

❒ Fonctionnalités

 Acheminement des cellules


 Ajout et retrait des entêtes ATM
 Contrôle de flux
 Adaptation des débits
 Contrôle d’admission

Support de cours 24/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

LA COUCHE ATM
Fonctionnalités

❒ Le contrôle de débit à la source

 UPC (User Parameter Control)


 Contrôle le trafic par rapport au contrat de service
 Trafic conforme transmission
 Trafic excédentaire transmission marquage des cellules (CLP à
1)
 Trafic excédentaire et congestion destruction des cellules

❒ Le contrôle de congestion

 Gestion du bit EFCI


 Similaire au mécanisme EFCN du Frame Relay
 En retour, émission de cellules RM (Ressource Management)
 Les commutateurs émettent des cellules RM vers les usagers
pour :
o leur demander de réduire le débit ,
o les informer du débit disponible.

❒ Le contrôle d’admission

 CAC (Connection Admission Call)


 Permet de définir un certain niveau de service (QoS)
 Efficient si UPC
 5 classes de services définies dans l’ATM Forum

Support de cours 25/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

LA COUCHE AAL
ATM Adaptation Layer

❒ Interface d’accès à la couche ATM pour les équipements

❒ Divisé en deux sous couche

CS

SAR
ATM

❒ La sous-couche SAR (Segmentation an Reassembly)


 Interface avec la couche ATM
 Segmentation des PDU en cellules
 Assemblage des cellules en PDU
❒ La sous-couche CS (Convergence sublayer)
 Divisée en 5 classes de services (AAL 1 à 5)

AAL1 AAL2 AAL 3/4 AAL 5


Relation Sensible à la Peu sensible à la stabilité
temporelle stabilité
Débit CONSTANT VARIABLE
Mode Connecté Connecté Connecté
connexion ou non
Usages Emulation de Voix, vidéo Transfert Réseaux
circuit (voix, en mode de fichiers locaux
vidéo) compressé

Support de cours 26/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

LA COUCHE AAL
Les services

❒ AAL1

 Trafic à débit constant (Constant Bit Rate)


 Voix et vidéo sur RLD
 Assure la synchronisation des horloges
 Compensation des dispersions de temps
 Séquencement des cellules.

❒ AAL2

 Trafic à débit variable (Variable Bit Rate)


 Gestion de cellules partiellement vide
 Voix et vidéo compressée
 Applications temps réel

❒ AAL3/4

 Transport de données
 Périmées

❒ AAL5

 Simplification de AAL3/4
 Introduite par l’ATM Forum
 Destinée à l’interconnexion des RLE

Support de cours 27/28


CNAM-Réseaux-B1 Partie I - chap. 6/Réseaux Hauts débits

ATM
Le service AAL 5

❒Le service ALL 5 réalise l’adaptation pour le transfert de


données tel que :
 IP sur ATM
 Emulation LAN

❒ Fonctionnement général

TRAME

TRAME
C
S

PDU SAR AAL 5


PDU SAR S
A
PDU SAR R

PDU SAR

❒ La sous-couche de convergence ajoute


 Un bloc de remplissage si nécessaire
 Un suffixe de 8 octets à la trame

❒ La sous couche SAR fragmente la PDU CS

❒ La couche ATM constitue les cellules

Support de cours 28/28