Vous êtes sur la page 1sur 85

UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

GENIE INDUSTRIEL 1ère ANNEE

PROPRIETES ET CHOIX
DES MATERIAUX

Année Universitaire 2013 – 2014


Semestre 4

Prof: Khadija Lahrech


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Nature et Structure des matériaux


Les différentes échelles: Du nm au cm : 7 ordres de grandeur !

• Contours Surfaces et volumes

•Assemblages de grains et de
phases

•solution solide

•Empilements atomiques

•Liaisons

•Atomes


Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Familles de matériaux
L’objectif est donc d’établir les relations entre les propriétés mécaniques à une échelle donnée et la structure du matériau à
une échelle inférieure.
Le comportement mécanique (thermo-élasticité, viscosité, plasticité, rupture fragile, ductile par fluage ou par fatigue) est
étudié pour chaque familles de matériaux.

En effet, les matériaux de structure peuvent être classés en quatre grandes familles, selon la nature des liaisons entre les
atomes, dont on peut résumer les propriétés principales comme suit :

1.Les métaux (liaisons métalliques). On les obtient soit par réduction à haute température de leurs oxydes en présence
de carbone (ex. fer) ou par électrolyse à haute température (ex. aluminium). Ce sont les matériaux les plus employés pour
les applications structurales

2. Les céramiques (liaisons ioniques, solides inorganiques) Ce sont les matériaux les plus anciens et les plus
couramment utilisés en Génie Civil (pierre, brique, verre…).

3.Les polymères (liaisons covalentes + van der Waals ou Hydrogène, solides organiques). Ces matériaux sont récents.
Ce sont de larges macromolécules organiques. Les matières plastiques ont l’avantage de pouvoir être mises en forme par
déformation plastique ou injection à l’état liquide. Elles peuvent être thermoplastiques (recyclables et ductiles, comme les
métaux) ou thermodurcissables.

4. Les composites et matériaux structuraux, ce sont des combinaisons hétérogènes de matériaux issus de ces trois
familles, mais dont la structure est définie en fonction de l’application (béton armé,composite carbone-epoxy etc…) ou
bien se développe naturellement sous l’effet des sollicitations mécaniques ou thermique (ex. bois : fibres de lignine dans
une matrice de cellulose) ou métaux texturés par déformation plastique intense).

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Propriétés des matériaux


Chaque propriété est associée à une échelle caractéristique (volume ou surface élémentaires représentatifs)
au delà de laquelle elle peut être considérée comme une moyenne représentative du matériau. A chaque
échelle sont associés des moyens de mesure et d’observation adaptés

•Masse volumique
Propriétés de transport
•Coefficient de viscosité

•Module d’élasticité, module de Young


•Coefficient de Poisson
Propriétés Mécaniques
•Limite d’élasticité
•Contrainte à la rupture

•Coefficient de dilatation thermique


Propriétés Thermiques •Capacité calorifique
•Conductibilité thermique

•Emissivité
•Tension de surface Propriétés de Surface
•Coefficient de frottement
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Ordres de grandeurs de propriétés selon la famille de matériau

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-1 L’atome.

Les atomes des éléments chimiques diffèrent par leur structure à l’échelle subatomique,
c’est-à-dire le nombre et la nature des particules élémentaires qui les constituent :

•Noyau : protons et éventuellement neutrons.


• Electrons: Cortège électronique gravitant autour du noyau.

Les protons sont chargés positivement et les électrons négativement, de charges élémentaires
égales en valeurs absolues, de sorte que l’atome est électriquement neutre à l’état d’équilibre

I-1- 1 Classification périodique des éléments chimiques: Tableau de Mendeleïev

Ce chimiste russe fit une étude approfondie de la relation entre les poids atomiques et les propriétés chimiques et
physiques des éléments et découvrit l'existence d'un ordre naturel qui s'exprime, en bref, par la loi : «Les propriétés sont
des fonctions périodiques des poids atomiques».

Les lignes ou périodes sont les niveaux successifs des couches électroniques. Les colonnes ou groupes sont le nombre
d’électrons dans la couche externe.

Les propriétés chimiques d’un élément proviennent essentiellement de ses électrons, et en particulier de ceux de la couche
externe, appelés électrons de valence; ces propriétés sont donc liées au groupe (colonne du tableau de classification
périodique) auquel il appartient.

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


Les éléments du groupe I A ne possèdent qu’un seul électron sur leurs couches externes : ils ont tendance à s’en
défaire pour avoir une couche extérieure saturée et donner des ions positifs ou cations. Cette tendance s’étend aussi
à tous les éléments de la partie gauche du tableau, appelés métaux, qui sont tous donneurs d’électrons.
Les éléments du groupe VII possèdent sept électrons sur leurs couches externes : ils ont tendance à la compléter en
captant un électron disponible dans leur voisinage pour donner des ions négatifs ou anions. Cette tendance s’étend
aussi à certains éléments de la partie droite du tableau, appelés non-métaux, tous accepteurs d’électrons. Certains
éléments situés à la limite entre ces deux zones présentent des caractères mixtes,

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux

Métalloïdes Non-métaux Halogènes Gaz nobles


Métaux alcalins Métaux alcalino-terreux Métaux de transition Métaux pauvres
Lanthanides Actinides
Tableau périodique des éléments (Dimitri Y. Mendeleïev (1834-1907) )
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-1- 2 Propriétés des éléments : Température de fusion

C : 3727°C
alcalino-terreux métaux de transition
650 à 1277°C -38 à 3410°C

métaux alcalins
29 à 180°C

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-1- 3 Propriétés des éléments : Rayon atomique

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-1- 4 Propriétés des éléments : Electronégativité

Attraction vis-à-vis des électrons partagés ou gagnés. (Pauling)

source : www.webelements.com
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-2 Les Liaisons
I-2-1 Nature des liaisons
Liaisons chimiques :
liaison covalente (deux non-métaux)
liaison ionique (un métal et un non métal)
liaison métallique (deux métaux)

Liaisons physiques :
liaison hydrogène
liaison de Van der Waals

Mécaniques: rigidité, déformabilité...


Thermiques: Tfusion, dilatation thermique...
propriétés de transport: charges, matière, chaleur

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-2 Les Liaisons
I-2-2 Liaisons chimiques : Liaisons Covalente

Elle est assurée par la mise en commun de deux


électrons pour compléter la couche externe de
chaque atome.
Elle apparaît entre deux atomes de non métaux
(liaison assurée par des électrons de la bande
de valence).
Molécule du chlore

faible compacité
liaison dirigée anisotropie

matériaux
Liaison forte
durs, rigides
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-2 Les Liaisons
I-2-2 Liaisons chimiques : Liaisons ionique

Transfert d’un électron de valence et


attraction électrostatique entre les ions
Exemples : halogène + alcalin : NaCl, LiF

Liaison non dirigée Compacité maximale compatible

Liaison forte Matériaux durs, rigides

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-2 Les Liaisons
I-2-2 Liaisons chimiques: Liaisons Métalliques

Cette liaison se caractérise aussi par la mise en commun


d’électrons entre plusieurs atomes afin de saturer les couches
électronique externes.
Les électrons de la liaison métallique sont mobiles et disponibles
pour assurer la circulation éventuelle d’un courant électrique.
Cristal de sodium Na

Liaison non dirigée Compacité maximale compatible

Liaison très forte Atomes plus proches Densité


très élevées

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-2 Les Liaisons
I-2-3 Liaisons Physiques: Liaison hydrogène

Simples attractions électrostatiques entre charges électriques


de signes opposés.
Elles apparaissent entre les pôles + et – de molécules à
répartitions de charges inhomogènes ou polarisables.
Elles agissent à plus longue distance, mais avec une intensité
plus faible que les liaisons chimiques.
Liaison faible: exemples : eau, polymères organiques, … Molécule d’eau dans la glace

I-2-3 Liaisons Physiques: Liaison de Van der Waals

Attraction électrostatique entre doublets électrons-noyau


pas de recouvrement des nuages électroniques
liaison faible, non dirigée
exemples : polymères, argiles, feuillets de graphite

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-2 Les Liaisons
I-2- 4 Energie de liaison

Finalement, pour une liaison particulière entre deux atomes on peut définir un
potentiel d’interaction, qui résulte des interactions nucléaire (répulsives) et des
diverses interactions attractives entre atomes (covalente, ionique, métallique et
faibles). Lorsque les atomes s’éloignent les interactions sont plus faibles.
On peut retenir que la forme du potentiel d’interaction entre deux atomes à une
distance r l’un de l’autre est de la forme:

L’exposant n est généralement élevé (n=8 à 12) tandis que l’exposant m dépend
fortement du type de liaison (de 1 à 8 selon le type de liaison).

De nombreuses propriétés découlent directement de la forme des interactions entre


atomes.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-3 Empilements atomiques
I-3- 1 Ordre à courte distance

Courte » ou « longue » distance : par rapport aux distances interatomiques

Gaz Matière condensée (liquide, solide)


Coordinence : nombre de premiers voisins
Exemple : solides ioniques : en fonction de :
Rayons ioniques respectifs
Charges des cations et des anions
Gaz Matière condensée (liquide, solide)
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-3 Empilements atomiques
I-3- 2 Ordre à longue distance

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-3 Empilements atomiques
I-3- 3 Transition vitreuse et cristallisation

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-3 Empilements atomiques
I-3- 4 Cristaux

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-3 Empilements atomiques
I-3- 4 Cristaux et symétries

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-3 Empilements atomiques
I-3- 4 Réseaux de Bravais

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-3 Empilements atomiques
I-3- 4 Réseaux de Bravais

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-3 Empilements atomiques
I-3- 4 Réseaux de Bravais

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux


I-3 Empilements atomiques
I-3- 4 Structures amorphes
Dans un matériau solide, des zones désordonnées et des zones cristallisées sont susceptibles de
coexister. C’est couramment les cas dans les matériaux polymères. Les polymères sont de
longues molécules organiques. Il existe généralement des liaisons faibles entre les molécules,
ce qui conduit à leur organisation locale.

Comme la liaison entre molécules est faible, le distance d’équilibre (ro) est assez grande
(quelques centaines de nanomètres), le réseau cristallin local permet donc de polariser la
lumière dans le domaine du visible (longueur d’onde du visible entre 400 nm et 800 nm). Ce
qui permet de visualiser les zones cristallisées en microscopie optique.

cliché pris en microscopie optique d’un polymère semi-cristallin, les


contrastes de couleur proviennent de la polarisation de la lumière par le
réseau cristallin local formé par les molécules,
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux

Température de fusion est élevée


Densité est élevée
Liaison Forte Matériau a tendance à cristalliser
Module d’élasticité est élevé
Coefficient de dilatation thermique est faible

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre1: Structure des Matériaux

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre2: LA DÉFORMATION PLASTIQUE DES MATÉRIAUX


II- 1 Rappels: Comportement Elastique et Thermique

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre2: LA DÉFORMATION PLASTIQUE DES MATÉRIAUX

Comportement Déformations
plastique irréversibles

Exemple: Les matériaux métalliques présentent généralement un


comportement plastique pour des températures inférieures à la moitié
de leur température de fusion (en K). En outre ils présentent presque
systématiquement aussi un domaine d’élasticité. Au-delà de Tf /2

Cette capacité à présenter des déformations plastiques est extrêmement


intéressante car elle permet la mise en forme ou l’assemblage de pièces
par déformation plastique. D’autre part, cela contribue à la résistance à
la rupture.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre2: LA DÉFORMATION PLASTIQUE DES MATÉRIAUX


II-1 Caractérisation: Essai de traction uni-axiale (NF EN 10002)

Schéma d’une éprouvette de traction cylindrique et de son évolution en cours d’essai

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre2: LA DÉFORMATION PLASTIQUE DES MATÉRIAUX


II-1 Caractérisation: Essai de traction uni-axiale (NF EN 10002)

contrainte et la déformation conventionnelles

contrainte et la déformation rationnelle

OA : allongement élastique linéaire, réversible. Au-delà de A : déformation plastique permanente +


déformation élastique.
σe = Fe/ S0 : limite apparente d’élasticité (MPa).
σ p0,2 : limite conventionnelle d’élasticité à 0,2 % d’allongement plastique
AD : allongement élastique + allongement plastique réparti.
Rm = Fm/S0 : résistance à la traction (MPa).
DF : apparition et progression d’une striction (réduction de section localisée) dans les matériaux ductiles.
F : Rupture.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre2: LA DÉFORMATION PLASTIQUE DES MATÉRIAUX

II-1 Caractérisation

•Contrainte à partir de laquelle un matériau commence à se déformer


plastiquement (de manière irréversible)
•Il existe ≠comportements des matériaux pour des faibles déformations

Limite élasticité:
•Métaux : contrainte pour laquelle le métal subit déformation permanente de 0.2%
•Polymères: contrainte pour laquelle la courbe σ/ε devient non linéaire (ε ≈1%)
•Céramiques et verres: le comportement dépend du mode de chargement.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre2: LA DÉFORMATION PLASTIQUE DES MATÉRIAUX

II-3 Origine des déformations élastiques et plastiques

Dans les matériaux cristallins ordonnées:


•Apparition de défauts (dislocations) à l’origine du comportement en
traction.
•Mouvement dislocations ►►déformation plastique
•Mouvement empêché par résistance interne au cristal ►► limite
élastique)

Dans les Matériaux amorphes:


Les matériaux amorphes à l’échelle atomique se déforment plastiquement
sous l’effet des contraintes de cisaillement, qui provoquent localement des
décalages en cascade des liaisons interatomiques.
Pour les amorphes macromoléculaires , le mécanisme essentiel de
déformation plastique repose sur la reptation des chaînes
macromoléculaires:
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre2: LA DÉFORMATION PLASTIQUE DES MATÉRIAUX

II-3 La Rupture

Rupture= Séparation du matériau en 2 ou plus sous l’action d’une


contrainte
Rupture ductile: large zone de déformation plastique + Zone de
striction.
Rupture fragile: absence de déformation plastique et progression
rapide des fissures avec faible consommation énergie.

Rupture par fatigue= détérioration progressive des matériaux sans


déformation apparente suite à l’application répétée de contraintes

Étude essentielle car rupture soudaine et imprévisible pour des


contraintes inférieures aux limites de rupture du matériau

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre2: LA DÉFORMATION PLASTIQUE DES MATÉRIAUX

II-4 Comportement élasto-plastique

Si le matériau ne possède pas de domaine d’élasticité alors le


comportement du matériau pourra être assimilé à un
comportement visqueux pseudo-plastique
En règle général, les matériaux métalliques ont un
comportement Elasto-Plastique.
Pour des déformations plastiques inférieures à 0.2,
l’hypothèse de partition des déformations est vérifié:

ε = εe +εp avec σ = Eεe

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre2: LA DÉFORMATION PLASTIQUE DES MATÉRIAUX

II-4 Comportement élasto-plastique

Représentation d’un comportement Elastoplastique:

Pour la partie plastique :

Assemblages:
Matériau hétérogène constitué de:
►Fraction volumique fA de matériau A,
dont le module vaut EA et la limite
d’élasticité ReA .
► Fraction volumique fB de matériau
B dont le module vaut EB et la limite
d’élasticité ReB.

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre2: LA DÉFORMATION PLASTIQUE DES MATÉRIAUX

II-4 Comportement élasto-plastique

Dans le domaine élastique:

Si les deux matériaux se déforment plastiquement:

Si l’un des deux, par exemple le matériau A reste élastique tandis B se déforme Plastiquement:

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES

Structure: Microstructure/ Macrostructure

Propriétés Mécaniques

Caractérisation

Méthodes de caractérisation

Choix du Matériaux

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES

III -1 Structure

Echelle atomique:
Les matériaux métalliques à l’état solide se trouvent sous forme
cristalline.

Structure intra-granulaire:
les métaux sont presque souvent utilisés sous forme alliage binaires,
ternaires ou encore plus complexe. Les éléments d’alliage, peuvent
conduire ou non à la formation de structures à l’intérieur des grains.

Solution solide:
Tant que la limite de solubilité d’un
élément d’alliage dans le matériau de
base n’est pas atteinte, cet élément
d’alliage va se trouver en solution solide.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES

III -1 Structure

Les grains:
Le matériau est constitué d’un ensemble de cristallites appelés aussi
grains dont l’orientation cristalline peut être quelconque ou non.
Lorsque la taille de grain diminue la limite d’élasticité augmente.

AISI 304 duplex: acier austénitique AISI 304.


les grains allongés

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES

III -1 Structure

Macrostructure:
Enfin, dans la plupart des composants, des macro-structures se développent à
l’échelle du composant. Elles proviennent du procédé de mise en forme. Les plus
spectaculaires sont souvent les structures de fonderie.

Alliage d’aluminium coulé dans un godet, les grains se sont développés à


partir des surfaces vers le centre du godet

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -1 Structure
Appareils:

Microscopes optique :
10 < grossissement < 1000;
Résolution = r = 0.2 µm.

Microscopes électronique à
balayage:
10 < grossissement< 105;
r = 1 µm à 5 nm

Microscopes à transmission:
1000 < grossissement< 106,
r = 0.2 nanomètres

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -2 Rigidité /Elasticité : Module de Young
1- Essais de Traction:
E: = Pente de la courbe σ/ε dans le domaine
élastique. Mesure peu précise d’autant que si
E est élevé, ε est très faible

2- Vibration:
Mesure fréquence propre de vibration d’une
tige du matériau maintenue à ses extrémités et
chargée d’une masse importatne M en son
milieu :

3- Acoustique:
Mesure de la vitesse du son dans le matériau
Vitesse vibrations longitudinales dépend du
module de Young et de la densité

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -2 Rigidité /Elasticité : Module de Young
4- Relation Micro/Macro structure:

Liaison des atomes:


Ressort étiré de δ si force F appliquée, La raideur k définie par: k=F/ δ

Relation entre E et k:
a0 est la distance entre les deux atomes
E=k/a0
La plus faible liaison (k = 0.5 N/m) avec les atomes les plus espacés (a0= 4.10-10m)
E ≈1 GPa (= module de nombreux polymères)
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -2 Rigidité /Elasticité : Coefficient de Poisson

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -2 Rigidité /Elasticité : module de cisaillement en torsion G

G: Module de Coulomb
E: module d ’Young.
τ= G γ ν: coefficient de Poisson

III -2 Rigidité /Elasticité : module de compressibilité K

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -3 La Dureté Hardness

La dureté d’un matériau caractérise sa résistance à la pénétration : un


pénétrateur de géométrie connue est appliqué sur la surface du matériau
à tester avec une force connue pendant un temps donné. Plus
l’empreinte laissée est petite, plus le matériau est dur.
La pénétration met en jeu:
– les déformations élastique et plastique.
– Le frottement entre le pénétrateur et le matériau.
– La géométrie du pénétrateur.
– la charge appliquée.

Essai Brinell (NF EN 10003-1 à 3)


Essai Vickers (NF A03-154 et NF A 03-253)
Essai Rockwell (NF EN 10109-1 à 3)
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -3 La Dureté Hardness

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -3 Essais de micro-dureté et de nano-indentation

La mesure de la dureté des tôles minces et des revêtements superficiels nécessite des essais sous très faibles charges, dont
la profondeur d’empreinte ne dépasse pas 1/10e de l’épaisseur du matériau testé (quelques microns à quelques dizaines de
microns).

Microdureté Vickers. Analogue à un essai Vickers:


elle s’effectue sous une charge de quelques grammes à quelques centaines de grammes. L’appareil utilisé
(microduromètre) comporte une colonne de microscope optique en réflexion, qui permet de viser la zone souhaitée sur un
échantillon poli; le pénétrateur Vickers est ensuite placé dans l’axe optique pour effectuer l’essai, puis le microscope
permet de mesurer les diagonales de l’empreinte.

Dureté Knoop.
l’essai précédent, l’essai Knoop s’effectue avec un diamant pyramidal à base losange effilé s.
La dureté Knoop (HK) est donnée par le rapport de la charge d’essai F (N) sur la surface de l’empreinte, exprimé sans
dimension :
HK = 1,448 F/l2

Nano-indentation.
L’utilisation de couches de revêtement de plus en plus minces et a nécessité, pour l’étude de leurs propriétés
mécaniques, le développement récent d’essais de nano-indentation, où la profondeur de l’empreinte peut se limiter à
quelques dizaines de nanomètres. Le pénétrateur utilisé est généralement de type Berkovich, diamant pyramidal à base
triangulaire. La dureté H est obtenue par le rapport de la charge maximale appliquée Pmax à l’aire A de contact
pénétrateur/ échantillon

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -3 Correspondance entre échelles de dureté
HV ≈ 0,3Rm (MPa).

Relation entre les échelles de dureté Brinell, Rockwell


résistance à la traction des aciers au carbone et es acie

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -3 Correspondance entre échelles de dureté

Rm (Mpa) = 3.5 HB

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -4 Ténacité et Rupture
Ténacité: résistance du matériau à la propagation d’une fissure

Facteur d’intensité de contrainte: K = σ Y (πl)1/2 (MPa · m1/2).


La rupture finale d’un solide se produit le plus souvent par propagation brutale, sous
l’effet de l’énergie élastique emmagasinée, d’une fissure préexistante ou amorcée au
cours de la déformation préalable.
La valeur de contrainte critique σc suffisante pour provoquer la propagation brutale
dépend donc du chargement et de la longueur l de la fissure, de même que de la
résistance intrinsèque du matériau à la propagation des fissures.
E : module de Young du matériau
Gc (J/m2): énergie de rupture par unité de surface de fissure produite

Il existe des valeurs critiques différentes selon le mode de rupture, KIc, KIIc et KIIIc
Dans un matériau homogène, les fissures tendent donc toujours à s’orienter spontanément pour
se propager en mode I selon le plan où s’exerce la plus grande contrainte de traction, pour
minimiser l’énergie consommée.

Critère de Griffith : Effet de taille


Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -4 Ténacité et Rupture

Les trois modes fondamentaux


de propagation de fissure

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -4 Mesure de la Ténacité :
Essai de raction et de flexion: (NF A 03-180)

La valeur de KIC d’un matériau se détermine


grâce à des essais de propagation de fissure
sur des éprouvettes particulières dites de
traction compacte ou de flexion 3-points :

Essai de résilience: Essai Charpy (NF EN 10045)

La résilience représente la résistance d’un matériau


à la propagation brutale d’une fissure sous l’effet
d’un choc.
L’essai est effectué sur un mouton pendule qui
brise en flexion 3-points une éprouvette
prismatique à entaille en U ou en V.
L’altitude de remontée du pendule, comparée à son
altitude de départ, permet de chiffrer facilement
l’énergie absorbée lors de la rupture.

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -4 Mesure de la Ténacité :
Effet de la température:
Lorsque la température s’abaisse, la plupart des matériaux voient leur ductilité diminuer, et
donc également leur résilience. En particulier, les alliages cubiques centrés, dont les aciers de
construction mécanique, présentent souvent une chute assez brutale qui peut s’amorcer dès 0°C
L’addition de nickel dans les aciers fait baisser la température de cette transition ductile-fragile,
et permet d’utiliser ces aciers alliés jusqu’à des températures ambiantes basses.

Pour les aciers, des relations empiriques approximatives


existent entre la valeur KCV (J/cm²) de la résilience Charpy-
V et la valeur critique du facteur d’intensité de contrainte
KIC (MPa · m1/2) à la température ambiante. Ainsi :
KIC = 13,084 (KCV)1/2

formule applicable pour les aciers si 9 < KCV < 90J/cm2.


De même, si la limite d’élasticité 750 < Re < 1 700 MPa, 27
< KCV < 150 J/cm² et 95 < KIC < 270 MPa · m1/2, on peut
utiliser la relation :

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -5 Modes de rupture des matériaux:

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III – 6 Energie de déformation

Dans le domaine élastique:

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -5 Rupture: Contrainte de rupture

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -5 Energie de la rupture:

• Lorsqu’une fissure s’ouvre, les


liaisons situées dans la zone
ombrée ne sont plus soumises à la
contrainte appliquée  énergie
élastique libérée, Wél.

• Pour que la fissure atteigne la


2 EGC
longueur 2a, une certaine énergie 
a due être fournie pour vaincre
les forces de surfaces, WS.
l

• Une fissure ne se propage que si


l’accroissement de sa longueur
entraîne une diminution de W = Ws - Wél
l’énergie totale du système.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III -5 Energie de la rupture:

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III –7 La ductilité

Qualité des matériaux à être déformé de façon permanente sans se


rompre.

•La ductilité d’un matériau se mesure par son allongement à la rupture


(A%) ou par la striction à la rupture (Z%)

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III –8 Ecrouissage

Au-delà de la limite d’élasticité le matériau présente généralement de


l’écrouissage. La contrainte à appliquer pour obtenir un écoulement
plastique augmente lorsque la déformation augmente.
Elle sature en général à une valeur appelée contrainte maximale.

Taux d’écrouissage:
C’est une donnée importante, par exemple pour sélectionner un
matériau pour réaliser une mise en forme par déformation plastique.
Le taux d’écrouissage, noté H, est la pente de la courbe contrainte-
déformation plastique :

Le taux d’écrouissage varie avec la déformation plastique.


C’est caractérisation de la courbe et pas du matériau
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III –8 Ecrouissage: Coefficient d’écrouissage ou de consolidation

La partie non linéaire d’une courbe de traction rationnelle peut aussi être décrite par
une loi analytique, comme la loi de Ludwik-Hollomon :

σ = σ0 + k ·εn ou bien σ=k ·εn


où σ0, k et n sont des constantes; k est parfois appelée consistance et n coefficient d’écrouissage ou
coefficient de consolidation.

Loi de Ramberg-Osgood :
où ε0, σ0, α et m sont des paramètres ajustés sur l’expérience.

La capacité d’écrouissage du matériau contrôle la localisation de la déformation:


La capacité d’écrouissage, à homogénéiser la déformation.
Si le matériau ne présente plus d’écrouissage rien ne s’oppose à la localisation de la
déformation.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III – 9- Fluage:

A haute température, il ne suffit plus de se placer en dessous de la


limite d’élasticité pour éviter de provoquer l’apparition de
déformations irréversibles, il faut en outre tenir compte du facteur
temps.

Résistance d’un matériau au fluage

On suspend généralement un poids mort à une


éprouvette cylindrique ou plate de section
initiale So. La déformation longitudinale de
l’éprouvette est mesurée en fonction du temps.
La température est fixée au cours de l’essai.
Batterie de machines de fluage.

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III – 9- Essai de Fluage:
Lors d’un essai de fluage, la contrainte et La température sont maintenues constante, et
on suit l’évolution de la déformation au cours du temps. On peut distinguer trois phases
de fluage:

1- Le fluage primaire, pendant lequel la vitesse de déformation plastique diminue, ce


qui est lié à une augmentation de la contrainte d’écoulement du matériau (écrouissage).

2- Le fluage secondaire, au cours duquel la vitesse de déformation plastique reste


constante. la vitesse de déformation de fluage secondaire en fonction de la contrainte
suit la loi de Norton :

3- Le fluage tertiaire: au cours duquel la vitesse de déformation plastique augmente.


Cette augmentation est associée à l’apparition d’un endommagement significatif du
matériau. Cet endommagement peut consister en l’apparition de cavités de fluage ou à
une localisation de la déformation plastique
A l’issue de cette phase d’endommagement, l’éprouvette se rompt. Pour une contrainte
donnée la déformation εR et le temps à rupture tR par fluage sont déterminés.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


III – 9- Essai de Fluage:

les trois phases d’un essai de fluage


Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


VI - Fatigue:
La fatigue est un mode de rupture différé qui se produit lorsque le matériau est soumis à
des chargements cycliques, et cela même pour des contraintes bien inférieures à sa limite
d’élasticité et des températures faibles. Ce mode d’endommagement limite la durée de vie
des composants de la plupart des machines et des installations industrielles.
Essais de fatigue conventionnels

Courbes de Wöhler: courbes S-N :


Les essais de fatigue conventionnels, consistent à
soumettre une éprouvette de traction-compression ou
de flexion à des cycles de contrainte.
La sollicitation de fatigue est caractérisée par
l’amplitude de contrainte du cycle de fatigue (∆σ) et
par le rapport de charge (R=σmin/σmax). On mesure le
nombre de cycles à rupture N pour chaque type de
sollicitation (∆σ,R). On trace alors les courbes dites S-
N qui donnent la demi-amplitude de contrainte
σa=∆σ/2 en fonction du nombre de cycles à rupture N
pour divers rapport de charge.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


VI - Fatigue:
une sollicitation cyclique peut provoque l’apparition et la propagation de fissures de
fatigue, sans déformation macroscopique visible. Dans les polycristaux métalliques,
ces fissures s’amorcent à la surface des pièces par glissement des plans cristallins; la
fissure se propage ensuite dans un plan perpendiculaire à la contrainte principale
majeure, en avançant d’un incrément à chaque cycle, jusqu’à la rupture finale brutale

Rm

σD

Amorçage et propagation des fissures de


fatigue dans un polycristal métallique

Courbe de Wöhler.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


VI - Fatigue:
La limite d’endurance σD: niveau de contrainte en dessous duquel le matériau étudié
ne s’endommage pas par fatigue. Cette limite est très sensible à la nature des cycles
de sollicitation et à l’environnement, en général largement inférieure à la limite
d’élasticité Re, voire proche de 0 pour certains matériaux.
Pour les niveaux de contrainte élevée et jusqu’à NR= 104 à 105 cycles, dans la région
de fatigue oligocyclique, chaque cycle produit une déformation plastique ∆εp qui
s’accumule selon la loi:
∆εp · NRn =Constante, avec n ≈ 0,5
Au-delà, NR est plutôt donné par la loi de Basquin en fonction de l’amplitude de
contrainte ∆σ :
∆σ · NRa= Constante, avec 0,12≥ a≥ 0,07
ou par la relation de Weibull :
NR(σ – σD)b= Constante, avec 2≥ b≥ 1
Pour une valeur non nulle σm de la contrainte moyenne au cours de chaque cycle, la
limite d’endurance décroît de σD jusqu’à une valeur σDm donnée par la règle de
Goodman:
σDm=σD(1 – |σm|/Rm)

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


VI - Fatigue:
Après le stade d’initiation, une fissure de fatigue de longueur l subit un
facteur d’intensité de contrainte K(σ, l) qui varie d’une amplitude ∆K
au cours de chaque cycle. La propagation de la fissure vérifie alors
l’équation différentielle appelée loi de Paris :

dl/dN= C·∆K(σ, l)n avec C et n constantes

ceci jusqu’à ce que la longueur de fissure soit suffisante pour que K


atteigne la valeur KC, provoquant la rupture immédiate. L’exposant n
est de l’ordre de 4 pour les alliages légers, de 2 à 8 pour les aciers.

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre3: LES MATERIAUX METALIQUES


V - Facteurs de sécurité:

Les propriétés mesurées (E, Re, Rm, ….) ne sont


pas des grandeurs exactes!
• Causes d’erreurs: méthode d’essai, variation des
procédés de fabrication des éprouvettes, erreur de
l’opérateur et erreur d’étalonnage, variabilité dans
le lot de matériaux testés.
• La valeur typique est la moyenne des données: X
• La dispersion ou l’écart-type est s.

Exemple: Contrainte sécuritaire N = 1.2 à 4


N = fonction (prix, expérience, fiabilité des
pièces, conséquences (mortelles, matérielles,
financières) qu’entrainerait la rupture.
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX

1 – Méthodologie
- Fonction : quelle est la fonction de la pièce ?
- Objectif : quelle est la quantité à maximiser ou minimiser ?
-Astreintes : - Quelles sont les conditions incontournables ?
- Quelles sont les conditions négociables ?

Ecrire l’équation définissant l’objectif à atteindre.


Identifier les variables libres.
Ecrire les différentes équations traduisant les astreintes.
Exprimer la variable libre à partir des équations définies ci-
dessus.
Remplacer dans l’équation définissant l’objectif.
Séparer les termes relatifs aux requêtes fonctionnelles, la
géométrie, le matériau.
En déduire l’indice de performance (partie matériau).
Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux
UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX

Exemple1: tirant solide et léger

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX

Exemple2: Poutre légère et rigide

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX

Exemple2: Poutre légère et rigide

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX

2- Indices de performance Usuels

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX

2- Indices de performance Usuels

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX

2- Indices de performance Usuels

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX


2- Indices de performance Usuels

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX


3- Cartes de sélection

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX


3- Cartes de sélection

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux


UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH - ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES - Fès

Chapitre4: CHOIX DES MATETRIAUX Etapes de la sélection

4- Etapes de la sélection

Module M8 : Mécanique et matériaux Cours: Propriété Et Choix Des Matériaux