Vous êtes sur la page 1sur 9

Mohamed ali

Hsaini chawki
CENTRALES GEOTHERMIQUES
1. definition de géothermie
La géothermie ou "chaleur de la terre" se présente sous forme de réservoirs de vapeur ou d'eaux chaudes ou
encore de roches chaudes. Lorsque le réservoir géothermique est à une température modérée, cette ressource est
exploitée pour de la production de chaleur distribuée par un réseau de chaleur. Elle est particulièrement
développée dans les bassins aquitain et parisien pour le chauffage urbain. Lorsque la température du réservoir
géothermique est plus élevée et permet de produire de la vapeur, il est possible de produire de l'électricité.

L_énergie de la Terre(480P).mp4
2. FONCTIONNEMENT
L’énergie géothermique (du grec géo = la terre et thermie = la chaleur) désigne l’énergie provenant de la
chaleur naturelle présente dans la croûte terrestre et dans les couches superficielles de la terre.
On distingue trois types de géothermie :
• la géothermie peu profonde à très basse température (inférieure à 50°C)
• la géothermie profonde (jusqu’à 2000 m) à basse énergie (50 à 100°C), moyenne (100 à 150°C) ou haute
énergie (contexte volcanique, supérieure à 150°C)
• la géothermie très profonde (de 5000 à 10000 m) à très haute température (jusqu’à 300°C)
La géothermie de basse et très basse énergie est utilisée pour alimenter les réseaux de chaleur (chauffage
urbain).
La géothermie moyenne et haute énergie permet la production d’électricité

Comment une centrale géothermique transforme la ch(480P).mp4


 Comment ça marche
Le principe d’une centrale géothermique est d’extraire la chaleur contenue dans le sol, soit pour l’utiliser sous
forme de chauffage (réseau de chaleur), soit pour la transformer en électricité, ou les deux à la fois, c’est dans ce
cas de la cogénération.
En haute et très haute énergie, la vapeur jaillit avec assez de pression pour faire tourner une turbine, afin de
produire l’électricité.
En moyenne énergie, la production d’électricité nécessite une technologie utilisant un fluide intermédiaire :
on fait circuler un fluide dans les profondeurs de la terre, que l’on chauffe avec l’eau géothermale. Ce fluide
se charge en énergie thermique, entre en ébullition et se vaporise, faisant tourner une turbine dont le
mouvement, transmis à l’alternateur, produit de l’électricité.
Une centrale géothermique est donc une centrale thermique.

Comment turbo-alternateur_ rotor et stator transfo(480P).mp4


3. PRODUCTION
 Puissance produite
Sur un site idéal, la géothermie profonde haute température permet des puissances installées de 5 MW.
La cogénération permet de coupler la centrale électrique à un réseau de chaleur, et de produire un bonus de 10 à
15 MWth de chaleur.
 Contraintes géographiques
La chaleur géothermique est présente partout dans le monde (bassins sédimentaires ou régions volcaniques).
Elle est stockée dans les roches et les eaux souterraines.
Cependant, selon les configurations des sites géologiques, elle n’est pas forcément accessible, ou en quantité
suffisante.
Les sites les plus intéressants à exploiter pour la production électrique sont ceux fournissant de grandes
quantités d’énergie thermique. Ils sont situés soit en milieu volcanique, soit sur des sites géologiques permettant
d’exploiter la technique des roches chaudes fracturées.
 Exploitation
Par rapport à d’autres énergies renouvelables, la géothermie de profondeur présente l’avantage de ne pas
dépendre des conditions atmosphériques (soleil, pluie, vent). C’est donc une source d’énergie exploitable en
continu, dont la production est réglable.
Si les coûts de production restent plus élevés que ceux des énergies fossiles, le développement technologique
de la filière permettra de les réduire à l’avenir.
4. Les différentes ressources géothermiques

Il existe 3 formes de ressources géothermiques pour produire de l'électricité


 Par réservoir de vapeur
Lorsque l'eau de gisement est partiellement vaporisée, elle est récupérée sous la forme de
vapeur sèche directement utilisable pour faire tourner les turbines des centrales
géothermiques. Mais ces gisements de vapeur sont relativement rares. Les plus connus
sont Lardarello (Italie), Geysers (Californie) et Matsukawa (Japon).

 Par réservoir d'eau chaude


Pendant sa remontée vers la surface, l'eau chaude subit une baisse de pression. Elle se
transforme alors en vapeur, de sorte qu'en tête de puits, sort un mélange eau-vapeur dont
on peut utiliser la phase gazeuse pour alimenter des turbines.
 Par roches fracturées
Elle consiste à récupérer la chaleur de roches chaudes en profondeur dans des sous-sols composés de roches naturellement
fracturées, grâce à de l'injection d'eau :
1- De l'eau froide est injectée à 5 000 m de profondeur par un puit.
2- L'eau circule dans les fractures et se réchauffe au contact de la roche chaude à plus de 200 °C.
3- L'eau est pompée par la centrale pour remonter à la surface par un 2e puits.
4- En surface, par l'intermédiaire d'un échangeur thermique, l'eau chaude du circuit primaire se transforme en vapeur dans le
circuit secondaire.
5- La vapeur entraîne une turbine et un alternateur qui produit de l'électricité.
6- L'eau est ensuite renvoyée dans les roches.
Cette technique est en cours de développement à Soultz-sous-Forêts.