Vous êtes sur la page 1sur 135

Collection

ECN - M é mo

Collection ECN - M é mo L'outil Intelligent " I 00% ECN pour vous faire gagner

L'outil Intelligent " I 00% ECN

pour vous faire gagner du temps

.&

_ _ ;.,A

CARDIOLOGIE

PNEUMOLOGIE

Gu1/laume Zagury

avec Io col ooorc,,,on de Mc/c<>'fl a

zoqu

• . & _ _ ;.,A CARDIOLOGIE PNEUMOLOGIE Gu1/laume Zagury avec Io col ooorc,,,on de Mc/c<>'fl

Introduction

"Prenez une longueur d'avance"

A1. POURQUOI CET OUTIL: "MIEUX VAUT UNE TÊTE BIEN FAITE QU'UNE TÊTE BIEN PLEINE"

A 1. LA MÉDECINE EST UN SAVOIR SANS FIN : quantitative-

ment environ 130 symptômes et plus de 10 000 pathologies et

qualitativement datas évolutives.

la pratique (et encore plus aux décours des examens),

la démarche médicale se réa li se en 2 temps :

1. À partir d'un symptôme (parmi la centaine existant) trouver un diagnostic = "Pathologie" (ceci à travers la démarche "TAFACPD" : cf. mémo Méthodologie : Terrain-Antécédent - Fréquence - Anamnèse - Clinique - Paraclinique - Différentiel) en cause

Dans

2. Appliquer le "guideline thérapeutique" (selon le "stag ing" et

que rencon - )

Ce que recherchent les Professeurs qui vous questionneront à l'ENC : un interne opérationnel qui :

- maîtrise (80% de la connaissance) les pathologies fréquentes (soit sur l'ensemble des spécialités environ 100 symptô- mes, 150 pathologies et 40 familles thérapeutiques)

- ne soit pas dangereux : maîtrise des situations d'urgences (les

le terrain), concernant les 20 à 30 pathologies

trent l e spécialiste (cardiologiste,

orthopéd

différentes détresses,

)

Par suite, cette Collection a ét é créée pour optimiser le ratio :

importance de l'informat ion I temps consacré à l'intégrer. Notre équipe a ainsi utilisé les dernières nouveautés concer- nant la pédagogie de l'apprentissage et les tech niques de mémorisation.

"'

CONCOURS "MEMO +"

LES 6

CRITÈRES DU BON MÉMO

Gagnez un ouvrage de votre choix (voire plus si contribution significative) en soumettant votre mémo original à notre comité scientifique.

Envoi de votre proposition sur :

memo@medicilline.com

et "PQRS" = "Pas de Question Sans Réponse"

Le cahier des charges obéit aux 6 critères élaborés ("recette du Coach") par Guillaume Zagury :

gravité) : on n'ap -

prend pas une langue en commencant par des mots

1. Utile (=argument de fréquence ou de

rares

2. Homogène (+++) : organe cible, mécanisme physiologique

tous les items proposés

(saignement,

.), pathologies

doivent être en phase ("poires avec des poires

3. Court : au-delà de 6 items, la mémoire ne retient pas.

4. Efficace et non "tiré par les cheveux" : une astuce ne se comprendque si gain de temps immédiat pour l'étudiant.

5 . En relation avec la pathologie : ex: "Dementia" pour les ses de d émences

cau-

6.

Non vulgaire: même si le commun des mortels

a parfois

ten -

dance a mieux retenir ce qui frappe la vue et l'imagina-

tion

L'auteur

L'auteur Guillaume Zagury est médecin (AIHP, ), "Globe Docteur" (nombreuses mis- sions humanitaires) et

Guillaume Zagury est médecin (AIHP,

), "Globe Docteur" (nombreuses mis-

sions humanitaires) et entrepreneur. Il tra- vai ll e en Ch i ne depuis 2000 et exerce actuelle- ment comme "Chief Medical Officer" du second hôpital privé internat ional de Pékin.

CAMU,

Il vous livre avec cette Collection ENC-Mémo 20 ans d'exercice tant cl in ique que pédagogique.

AVERTISSEMENTS

Malgré tout le soin q ue nous avons appo rté à

l'élaboration de cet ouvrage, une erreur est toujours

possible. Les

ne sauraient engager la responsabilité des auteu rs.

informatio ns publiées dans

cet o uvrage

cet

ouv rage doit se fai re ap r ès acceptation des éd it io n s

Médicilline.

Copyright

:

Toute

utilisation

de

mémos

de

v ~ 7~ 1 1 11 1 \ ';/. "Le Chemin du cœur passe par

v~ 7~

1 1 11 1 \ ';/.
1 1
11
1 \
';/.
v ~ 7~ 1 1 11 1 \ ';/. "Le Chemin du cœur passe par l'estomac"

"Le Chemin du cœur passe par l'estomac"

SOMMAIRE

CARDIO-VASCULAIRE

· Item 80 ·

Endocardite infectieuse, p 12

·Item 105 ·

Surveillance des porteurs de valve et de prothèse vasculaire, p 16

·Item 128 ·

Athérome : épidémiologie el physiopathologie. Le malade poly-athéromateux, p 17

·/lem 129·

Facteurs de risque cardio-vasculaire et prévention, p 22

·Item 130

Hypertension artérielle de I' adult e , p

·Item 131a·

Anévrysme de I'cor te abdominale, p 34

·Item 131b ·

AOMI, p 37

25

·Item 132 ·

Angine de poitrine et infarctus myocardique, p 40

·Item 135

Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire, p 49

· Item 175 ·

Prescription et surveillance d ' un tr aitement anti-thrombotique, p 52

· Item 176 ·

Prescription et surveillance des diurétiques, p 55

·Item 197

Douleur thoracique aiguë et chronique, p 56

· Item 198 ·

Dyspnée aiguë el chronique, p 63

·Item 200 ·

État de choc, p 66

-Item 236 -

fibrillation auriculaire, p 68

-Item 250-

lnsullisance cardiaque de I' adult e - Cardiomyopathies : OAP, p 70

- Item 251 -

Ins uffisance mitrale, p 72

- Item 274 - Péricardite, p 74

- Item 281 -

Rétrécissement aortique, p 76

-Item 284 -

Trouble de Io conduction intro-cordioque, p 78

- Item 309-

Électrocordiogromme : indications et interprétation, p 79

- Item 325 -

Palpitations-Syncopes, p 86

- Mécli-méclocs -

p 88

ECN Mémo

-

Cardiolog ie-Pneumologie

PLAN CARDIO-VASCULAIRE

80. Endocardite infectieuse

   

1. Principaux terrains à risque

D. SLIP

 

2. fréquence des valvulopathies sous-jacentes au cours des endocardites infectieuses

AMIR

 

3.

Les 3 germes les plus fréquents

Anti SSB

1OS. Surveillance des patients porteurs de volve et de prothèse vasculaire

 

1.

Les 3 p r incipau x réflexes thérapeutique s

mEKAniques

 

concernant

les volves mécaniques

2.

Les 4 principales complications des prothèses valvulaires

DATE

128.

Athérome

 

1. FOR

C.ATHEROME

2. Bilan athérome

6C

3. Hypolipémiont: les 3 classes

SFR

.4. Statines : 2 effets secondaires et 2 contre-indications

HM-GCoa

129. FOR CV et prévention

 

Scoring cardi<>-vasculoire

D. SLIP

130. HTA

 
 

1. Classification OMS

 

2.

Voleur Tas maximale selon l' âge

1,âge

 

3 . 3

grondes étiologies d ' HT

A secondaires

AEI

4. Les 6 principales couses d'HT A secondaires

COTAREG

5

. 7 cou ses médicamenteuses d ' HT A seconda ires :

CARACOS

6. Les 4 principales localisations du retentissement viscé ral de l'HT A :

4C

7. Rétinopothie hypertensive ou fond d'œil :

Rhone

 

8. RHO devant une HTA :

Pasto

 

Plan

cardio-vasculaire

 

Utilité

Pertinence

 

Visuel

Star

(en examen

 

Mémo

r*

ou pratique)

---

-A.

-=

'

++

+

- Illustration : cardiaque fébrile

 

- Photo : écho-trans œsophagienne (végétation valve mitrale)

++

++

+

Mahler

+

1

+

+++

Table a u FOR comp ress ib les

+++

+++

+++

+

+++

+

++

++

++

Lénine

+++

Tableau

sy nthétique avec sco ri ng

Tableau classification

+++

+

+

+

+

+

++

++

Tableau

synthétique : organe - pa tho-

logie surveillance

+++

+

ECN Mé mo

-

Cardiolog ie-Pneumologie

 

PLAN CARDIO-VASCULAIRE {suite)

 

9.

Les 5 principales Familles thérapeutiq

e;

de I' HTA:

ABCDE

 

10. Mémo Pharmacologie :

 

- Anti HTA centraux : 3 contre-indications

BOA

 

- Dérives nitrés : principaux effets secondaires

SCHMIT

- Inhibiteurs calciques : indications et contre-indications

HAS BIG

131.

AOMI

l. Apparition chronologique des symptômes dans une

.dP

 

artérite des membres inférieurs

2. Classification de Leriche et Fontaine

AMD.T

131 A. Anévrysme aorte abdominale

 

1. Les 5 signes cliniques caractéristiques à rechercher

" Ma pustule est un médicamE

2.

Les 4 principales complications de l'anévr ysme de I'aor te abdominale

RICE

132.

Angine de poitrine et infarctus du myocarde

l. Les 5 principales caractéristiques de la douleur angineuse

CARTE

 

2 . Les 5

entités de I'

Angor instable

PRINCzmental

3. Chronologie des 4 pics enzymatiques :

"Mon cœ ur trop lâche 11

4. SCA avec ST + : prise en charge

MONAB

5.

localisation

d ' un

IDM sur l'ECG

SAL2

6 . Principes du traitement de sortie

ABCDEF

135.

TVP et EP

 

l. les 3 axes étiologiques

CSP

2. Traitement de l' EP

Règle des 5

175.

Prescription et surveillance d'un Ill antithrambotique

 

l. les 3 agents thrombolytiques

USA

2. Les 4 critères de reperfusion

AR EST

 

3. Traitement de la phlébite

HBPM

"'t"

Plan cardio-vasculaire

Utilité

Pertinence

Visuel

Star

(en examen

Mémo

r*

ou pratique)

---

-A.

-=

'

++

++

Schéma des associations possib le s

 

+

+++

Ta ble a u méthode thérapeutique

Louis XIV

+

De Gau lle

++

- Ta bleau : du symptêrne au d iagnostic

Montand

- ECG : ST + (sus-décalage > 1 mm)

- Schéma mo

- Tableau cinétique enzymatique

+++

++

- Illustration : tech niq ue angioplastie

- Tableau : complications IDM .

- Tracés ECG

++

++

- ECG type : cœr pulmonaire aigu

+

++

 

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

 
 

PLAN CARDIO-VASCULAIRE {suite)

   

176.

Prescription et surveillance des diurétiques 5 principales Familles thérapeutiques de l'HT A

 

ABCDE

197.

Douleur thoracique aiguë et chronique

   

1.

Les A premiers diagnostics à é"'quer

 

PIED

2. Les 5 caractéristiques de Io douleur

CARTE

3. Dissection aortique : classification de De Bakey

 

198.

Dyspnée aiguë et chronique 1. Les A stades de la classillication NYHA

 

AIMeR 1234

2

. Éléments thérapeutiqu es d e l'O AP

ALORS

200.

État de choc

 
 

1. Les A types de choc

 

CASH

 

2.

CAT devant un choc anaphylactique

MAROC

236.

Fibrillation auriculaire

 

Les A principes du traitement selon tolérance

 

AC

250.

Insuffisance cardiaque de l'adulte

   

1. Valeur de la FE 2 . Éléme nts thérapeutiques OAP

 

Àla lettre

ALORS

251.

Insuffisance mitrale

 

1.

Les 5 principales étiologies de l' IM 2 . Les 3 objectifs de l'éc hographie

 

DROIT

DST

27A. Péricardite

   
 

1. Triade clinique de la péricardite

 

FFT

2. Traitement de la péricardite aiguë virale

3A

1

Plan cardio-vasculaire

Utilité

Pertinence

 

Visuel

Star

(en examen

 

Mémo

r*

ou pratique)

---

-A.

-=

'

 

++

   

+++

+++

-Anatomie coro naire

Joe Dassin

- Coronarographie

- Douleu r t horacique : a lgorythme décisionnel

++

- l es 5 é léments cli niques de l' IDM

- ECG IDM

- 3 schémas

-Schéma mémo : les 4 principaux éléments dia gnostiques

++

++

+

+

Sdiéma mémo

+

+

-

Tableau : principales causes à éliminer

-RéAexes

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

PLAN CARDIO-VASCULAIRE {suite)

28l. Rétrécissement aortique

   
 

1. Les 4 principales étiologies du RA

 

RMC

 

2. Les 4 signes de gravité clinico-échographique

45

 

3. Les 4 principales complications

DATE

d' une v alve mécanique

 

284.

Trouble de la conduction intracardiaque

 

Bradycardie symptomatique :

 

AIE

traitement dans l' or dre et en 3 étapes

 

309.

ECG

 

1. Placement

"Le soleil dans la prairie e steak sur la poêle"

 

2. Bases Analytiques

FRANCHIR

3. Fréquence Minute

300-150-100-70-60

4. Fréquence Max Théorique

220-Âge

5. Bloc de Branche

WiLLiaM MarroW

6. ECG et troubles métaboliques : Hyper K - Hyper CA

"La tête pointue du grand-f élargit le curé"

325. Palpitations syncopes

 
 

Critè res de gravité des ESV

 

5P

Médi-médacs

 

1. Les 4 effets phannacalogiques paten~els

d ' un médicament car diotrope

C

BiDo N

 

2. Effets du parasympathique sur le cœur

PARA-CHUTE

 

3. Classique action des digitaliques

 

3R

 

4 . Les 4 classes de medicaments anti-arythmique

Qui BCD

5. Les 5 principales indications des béta-bloquants

 

MATCH

 

6 . Les 5 Cl absolues aux

béta-bloquants

BRADlcardie

tle

[ère

Plan

cardio-vasculaire

Utilité

Pertinence

 

Visuel

Star

(en examen

 

Mémo

r*

ou pratique)

---

-A.

-=

'

   

- Placement des électrodes

 

- Parallélisme a nc:t:>mo-électriq.ie

+++

++

- ECG: IDM

 

-

Évolution d es

différentes paturbat ions

ECG e n fonction du terrps

-App roche

min ute d'

un ECG

+

 

-

Valeur d u

potassium & ECG nonna l

++

 

IIEM 80

ENDOCARDifE

INfECfIEUSE

l) 5 principaux terrains à risque d'endocardite infectieuse ·

"D SLIP" :

Diabète

SIDA

Leucose

I mmunodépresseurs

Postopératoire (0) : chirurgie cardiaque

â

Remarque :

- Une des questions favorites au concours avec éga lement la tuber- culose et la psychose maniaco-dépressive.

- A rapprocher des principaux terrains immuno-déprimés ("Sldi Dada") dans le chapitre tiroir.

- 2 maximes transmises de générations en générations : "Toute fiè -

vre chez un patient cardiaque est une endocardite jusqu'à

preuve du contraire ' " (cf. endocard ite, eembolie pulmonaire,

péricardite,

).

et "Tout AVC fébrile est une endocardite jusqu'à preuve du

Item

80

-

Endocardite

infectieuse

~ I ] ) j { ( p (
~
I
]
)
j
{ ( p (

- 2 examens-clés :

. 1 - Échographie

] ) j { ( p ( - 2 examens-clés : . 1 - Échographie Endocardite

Endocardite infectieuse (El} mitrale.

Végétation appendue à la face afriale de la grande valve en ETO (flèche}

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

. 2 - Hémocult ures et bil an infecti eux co mplet à la r echer che d'une

porte d'entrée (bi la n ORL et stomato logique ++) (0) .

- Face à un patient porteur de va lve, n'oubliez jamais de faire un bilan ORL et stomat o logique régu lier, et penser à l'antibiopro- phylaxie de l'endocardite ! (0)

- Contre-indication des anticoagulants (héparine et AVK), si endo- cardite (sauf quelques rares cas).

2) Fréquence des valvulopathies sous- jacentes au cours des endocardites infectieuses : "AMIR"

A (aortique) > M (mitrale)

&

1(insuffisance) > R (retrecissement)

Par suite, épidémiologiquemen t, la probabi lité de patholo- gies va l vulai res da ns un contexte d 'endocardite est : A l >

AR > M l > MR. La première va lvulopathie à rec hercher est donc l 'insuffisance aortique et à l 'inverse le Rétrécissement Mitral est très rare.

a Remarque

:

- AMIR équivalent à prince en arabe.

- Un mémo pour la r oute : Les 4 anomal ies i mmuno logiq ues au cou r s de l'EI sub-aigue : "3 CO-Facteur'' CO-Facteur 3 (F et 3 CO) . C01 : COmplexes immuns circulants. C02 : COmplément sérique (baisse). C03 : CryOglobuline. Facteur : Facteur rhumatoïde

- L'endocardite est avant tout une pathollogie medicale et parfois chirurgicale (traitement d 'une valvulopathie decompensee, abla- tio n Concernant l a chi rurg ie ca rdio-thoracique, notons que 10% des chirurgiens cardio-thoraciques sont des femmes.

Item

80

-

Endocardite

infectieuse

- La féminisation de la profession est un fait :

. 1875 : 1" femme francaise diplômée en Médecine (Madeleine

Bres)

. A PHP : les femmes représentent 55% des effectifs médicaux

(internes compris)

.

Sur les 42 000 PH du secteur public 47% sont des femmes

.

25% des chirurgiens sont des femmes (avec 2 bastions testotéro-

niques: orthopédie & urologie (4% de chirurgiennes)

2) Les 3 germes les plus fréquents au cours de l'endocardite infectieuse "Anti-SSB (les)"

S : Staphylocoque

S

: Streptocoque

B

: BGN

{}« Re marque

:

Pour les adeptes de la mémoire visuelle, retenir le film "Du diag- nostic au traitement" en imaginant le célèbre compositeur Autrichien Gustav Malher (1860-1911), décédant d'endocardite infectieuse à 52 ans; c'est le cœur qui mit f in aux créations musi- cales de Mahler, et la redoutable maladie d'Osler (endocardite subaiguë) est toujours un combat difficile à gagner pour les bac- tériologistes

Source : Isabelle Bricard. Dictionnaire de la mort des grands hommes. Paris, l e

Cherche M idi Editeur, 1995

IfEM 105 SURVEILLANCE OES PORfEURS OE VALVE Ef OE PROfHÈSE VASCULAIRE
IfEM 105 SURVEILLANCE OES PORfEURS OE VALVE Ef OE PROfHÈSE VASCULAIRE

IfEM 105 SURVEILLANCE OES PORfEURS OE VALVE Ef OE PROfHÈSE VASCULAIRE

l) Valves "mEKAniques" :

les 3 principes thérapeutiques réflexes :

"EKA"

Education : cf. mémo Carracas (chapitre méthodologie)

K (vitamine): survei llance des AVK (d. INR entre 2 et 3) à vi e

A ntibioprophy laxie si geste invasif (dentiste,

il Remarque :

)

Ne jamais ou blier de faire un bilan ORL et stomat o logiqu e régulier (porte d'entrée), et penser à l'antibioprophylaxie de l'endocardite ! (0)

- Traiter une pathologie par une ant i-coagulation au long cours (AVK) équivaut à "remplacer une maladie par une autre mala- die" (cf. risques potentiels : t raumatologique, surdosage).

-

2) Les 4 principales complications des prothèses valvulaires : "Prenez DATE"

D és in sert ion

A némie hémolytique

Thrombose

Endocardite

IiEM

128

- Ai+fÉROME : ÉPIDÉMIOLOGIE Ei P+fYSIOPAi+fOLOGIE - LE MALADE POLY-Ai+fÉROMAiEUX

-

Ei P+fYSIOPAi+fOLOGIE - LE MALADE POLY-Ai+fÉROMAiEUX - 1) Facteurs de risque d'athérome :

1) Facteurs de risque d'athérome :

"C.ATHEROMES" :

C ho lestérol

quences

(0) : LOL

" Lourd" de consé-

A ntécédents familiaux et âge: IDM chez un des parents

avant 60 ans

Tabac (0)

HTA

Estrogène

: femme (ap rès

la ménopau se :

les œstrogènes

protègent

de l 'athérom e)

Race : p l us fréquent c hez les noi rs

O

b ésité

M

asculin: (homme > 45 ans)

Exercice : vie sédentaire

Sucre : diabète (0)

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

ECN Mémo - Cardiologie-Pneumologie d l ~ Remarque : - Bien identifier les FOR évitables cholestérol

d

l

~ Remarque:

- Bien identifier les FOR évitables

cholestérol (régime pendant

3 mo is pu is discuter hypol i pémiant en absence de résultats),

tabac, diabète, HTA, obésité, exercice.

- Équivalence entre les facteurs de risque cardio-vasculaire : " 1 =2 = 4 C. TACO". Le risque coronaire est modifié dans les mêmes conditions par :

1 Cigarette par jour

2 mmHg de pression systolique (TA)

0,004 g/L de ChOlestérolémie.

- Objectif du LOL-c : 2,20g/L SANS autre facteur de risque (pensez "2 verres d e vin" pour ce l ui-la, comme il n 'a pas d'autre facteur de risque !) puis retirer 0,3g/L comme objectif à atteindre pour chaque facteur de risque supplémentaire ident ifié.

- Pour reten i r le caractère négatif des LOU HOL protecteur : Ldl Decrease Life ou LOL Lourd d e conséquences.

- Si coronaropathi~ arrêt du tabac et de l'alcool et ég alement des to x >

ques ca!diaques: cocaïne, médicaments (5-FU, anthracyclines

).

- Cholestérolém ie normale: "5-6 -7" soit de 5 mmoles (ou moins) a 6,7 mmoles/I .

q u'une mala- corps connus

à ce jou r (les 44 momies de la haute société antique - v ie sans tabac alimentation avec moins de graisse et de viande et vie beaucoup plus active - dont la reine égyptienne Ahmose Henutempet morte à la quarantaine, il y a environ 3600 ans) met

- L'ath érome, pas t ant une "maladie de civilisation", d ie génétique ? : l 'a nal yse v irtuelle d es plus anciens

Item

128

-

Athérome

-~-------
-~-------

2) Bilan athéromateux : toujours rechercher 6 localisations particulières les "6C"

C o rn ée (fond d' œi l)

Carotide (doppler)

Coronaire (ECG - écho)

Calice rénal (auscultation, créatininémie)

Cal c ifi cation anév rysme

Ch eville : indice de pression systo liqu e au doppler, bilan d'artérite

~ Remarque:

Toujours faire un bilan complet devant un malade athéromateux,

car les lésions multifocales et les associations sont très nombreuses :

- 50% des patients porteurs de lésions carotidiennes symptomati-

ques ont une coronaropathie avec lésions significatives

- 20 % des coronariens ont un anévrysme de l'aorte abdominale

- 15% ont une artérite des membres inférieurs sévère

- 10% ont

À l'ère de la prévent ion pour vos patients proposer une évaluation

quantifiée de leur risque ca rdi o-vasculaire Calcul du risque corona-

d es lésions carotid ien nes significatives

ECN

Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

3) Les 3 classes d'hypolémiants :

"SFR"

Statines (ex. : simvastatine, pravasta t i ne,

)

Fibrates (ex. : fénofibrate)

Résines (colestyram i ne)

fr R em arq ue :

- Le tableau suivant, permet d'avoir une vision opérationnelle de l'action des 3 f ami lles thérapeutiques sur les différentes cibles:

~,_--~.~ - 1

., ~ - ··-· i~~ I(:~ '"'
.,
~
-
··-·
i~~
I(:~ '"'

~~

4) STATINES: 2 effets secondaires et 2 contre-indications : "HM-G COa"

1) Effets secondaires :

H

épatotoxic ité (d ' où

un bilan hépatique à 52 )

M

yos ite (r habdom yo l ys i s) : doul eurs musculaires et

cra mpes (cui sses et dorsaux) deva nt faire arrêter le tra i-

tement

2) Contre-indications :

G rossesse

CO umarine (AVK) et dans un moindre intérêt cyclos- porine : inte raction médicamenteu se

 

Item

128

-

Athérome

~ Remarque

:

-

- La myosite (pouvant même faire suspecter initia l ement u ne coxarthrose) est un symptôme relativement fréquent et doit faire arrêter le traitement (passer à une autre classe thérapeutique ~ SFR).

- Noter également l'interaction avec la Cyclosporine.

Rappe l Stat ine =Inhibiteu rs de I' HMG-CoA réductase .

/*

t(

_

StAR-MEMO

Lénine (1870-1924)

HMG-CoA réductase . /* t( _ StAR-MEMO Lénine (1870-1924) Toujours à gauche . 26 mai 1922

Toujours à gauche

.

26 mai 1922 : Lénine présente une pre- mière attaque avec atteinte de l'hémis- phère cérébral Gauche. Ceci engendre des troub l es de l'élocution ainsi qu'une atteinte du bras et de la jambe droite.

Ses apparitions publiques se font dès lors beaucoup plus rares et en janvier 1924, il décède après trois récidives d'attaque cérébrale

Source: The practitioner, avril 1970, vol 204.

IiEM 129 f ACiEURS DE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE Ei PRÉVENiION

L'o bj ecti f est de vou s l ivrer un o util p ratiqu e qui vous sera d' un grand renfort dans votre pratique quotidienne.Ce tabl eau sy nthétique est la version européenne de l' étude

américaine Framingham.

1. Scoring cardio-vasculaire

2 risques incompressibles

1. Âge

Âge en année

Points

35-39

0

40-44

6

45-49

11

50-54

16

55-59

21

60-05

26

2. Infarctus avant 60 ans chez un parent du 1• degré

NON

OUI

0 pt

4 pts

6 Facteurs compressifs

1. Fumeur dura nt les douze derniers mois

NON

0 pt

Item

129

-

fDR

cardio-vasculaires

et

prévention

2. TA

 

Systolique (mmHg)

 

Points

 

<

120

 

0

 

120.129

   

2

 

130.139

   

3

 

140.149

   

5

 

> 150

   

8

3. Diabète (type 2): glucose > 1,2 g/I

NON

OU I

0 pt

6 pts

4. Cholestérol LDL (mauvais cholestérol)

Valeur en mmol/I

Points

< 2,60

0

2,60.3,35

5

3,36-4, 12

10

4,124,89

14

> 4,89

20

5. Cholestérol HDL (bon cholest érol)

Valeur en mmol/I

Points

< 0,90

li

0,90.1,14

8

1,15-1,41

s

>

1,42

0

6. Triglycérides

Valeur en mmol/I

Points

 

<

1, 13

0

l

, 13- 1,68

2

 

1,69-2,25

 

3

 

>

2,25

4

Résu ltat globa l :

 

pts

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

INTERPRÉTATIONS DES RÉSULTATS

POINTS

% RISQUES

POINTS

% RISQUES

à

10 ans

à

10 ans

< 20

 

< 1

41

 

7

21

 

1,1

42

 

7,4

22

 

1,2

43

 

8

23

 

1,3

44

 

8,8

24

 

1,4

45

 

10,2

25

 

1,6

46

 

10,5

26

 

1,7

47

 

10,7

27

 

1,8

48

 

12,8

28

 

1,9

49

 

13,2

29

 

2,3

50

 

15,5

30

 

2,4

51

 

16,8

3 1

 

2,8

52

 

18,5

32

 

2,9

53

 

19,6

33

 

3,3

54

 

21,7

34

 

3,5

55

 

22,2

35

 

4

56

 

23,8

36

 

4,2

57

 

25,1

37

 

4,8

58

 

28,0

38

 

5,1

59

 

29,4

39

 

5,7

60

 

>30

40

 

6,1

   

IîEM 1'30 ffYPERîENSION ARîÉRIELLE OE L'AOULîE

A. DÉFINITIONS 1) Classification OMS : tableau

L' HTA no n compliqu ée est parfaitement asymptomatiqu e

("bombe à reta rdement"

sur plusieurs organes).

 

TA systolique

TA diastolique

(mmHg)

(mmHg)

TA optimale

<130

< 85

TA Normale

< 140

< 90

HTA légère

150 - 159

90 - 99

HTA

modérée

160 - 179

1 OO - 109

HTA sévère

> 180

> 110

ff Remarque

- Critères de

définit ion d' une HTA maligne : TA diastolique >

130 mmHg, rétinopathie hypertensive stade IV au fond d'œil,

OAP, in suffisa nce réna le aiguë lopathie.

rapidement progressive, encépha-

- Traitem ent des rares urgences hypertensives : inhibiteur ca lcique

= Nicardipine IV (Loxen• ).

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

2) Valeurs de la tension artérielle systolique maximale :

"l, âge"

à 20 ans: 120 mmHg

à 50 ans: 150 mmHg

à 70 ans: 170 mmHg

et TA diastolique : toujours < à 90 mm Hg quel que soit l'âge.

~ Remarque

La TA augmente physiolog iquement avec l'âge .

B. ÉTIOLOGIE

l) 3 grandes catégories étiologiques d'HTA secondaire : "AEI''

Artériel

- à distance de l'effecteur rénal (coarctation aorte),

- (sténose de l ' artère rénale,)

- du parenchyme (néphropathie, po lykystose).

:

en amont

au niveau

Endocrinien :

- aldostéronisme primaire (adénome de Conn, hyperplasie bilatérale des surrénales, corticosurrénalome malin),

- pseudo-a ldostéronisme primaire (phéochromocytome

ou Cushing).

Iatrogène (cf. mémo) : rég lisse, corticoïdes,

Remarque

:

Item

130

-

HîA

- Une HTA se surveille et se suit essentiellement sur 4 données chif- frées objectives: TA (diastolique< 90) - FO (stade 3 ou 4: atten- tion risque HTA maligne) - Fraction éjection à l'écho cardiaque (normalement 60%) - Créatinémie.

- Bilan minimal OMS devant une HTA: Cholestérol total avec trigly- cérides, créatin émie, glycémie, hématocrite, BU, HLM (hématies et leucocytes minute: urinaires), ionogramme sanguin (kaliémie ++), uricémie.

- Recomma ndés : ECG, échocardiograph i e, fond d'œil, NFS, radio- graphie thoracique.

2) Les 6 principales causes d'HTA secondaire (5% des HTA) · "CoTAREG"

Coarctation de l' aorte

Toxique et médicamenteuse: cf. plus bas.

Alcool

Rein: HTA réno-vasculaires

Endocrinopathie : Conn, Cushing, phéochromocytome, hyperthyroïdie, acromégalie

G rossesse

('; Remarque

- 5 % des HTA.

- En pratique orientation rapide sur les ATCD, l'interrogatoire, et la bio (hyperK+).

- HTA endocrinienne : phéochromocytome : les 3 éléments clinique

penser Catégorie

d'appel =classique triade de Ménard : "CSP" (

Socioprofessionnelle): Céphalées- Sueurs - Palpitations.

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

3) Les 7 principales causes médicamenteuses d'HTA secondaire : "CARACOS"

Corticoïdes (0)

AI NS

Réglisse (0)

A lcool

Cocaïne & amphétamines

O estro-progestatifs (0)

Sympathomimétiques

â

Remarque

:

-

A lt errative " CA

 

G

M IS

SE"

:

Contracept i on

orale

-

A I NS

-

Cfococorticoï des - Mnéraloco r1i coïdes - I MAO - ~mpatho­ mimétiques - St éroïdes - EPO - Ciclosporine.

C. SURVEILLANCE & COMPLICATIONS

l) 4 principales localisations du retentissement viscéral de l'HTA :

"4 C"

du retentissement viscéral de l'HTA : "4 C" C erveau (r isque AVC x 7) :

C erveau (r isque AVC x 7) : TDM si acc ident neu ro logique

Cornée (Œil) : Fond d'œi l tous les ans pour suivre l'évo lut ion

C ard io-vascu l aire (risques: IC x 4 - IDM x 3 Artérite x 2) :

TA, ECG, échocardiographie, traitement. préventif des

facteu rs de risque card io-vasculaires++

Item

130

-

HîA

a Remarque

:

- Alternative: "CROC" : Cerveau Rein Ophtalmo Cardio-vasculaire .

- A lternative n°2 : "CACARO" : Cœur - Artères Ml - Cerveau - Aorte (A AA,DA) - Rei n - Oeil

- Apprécier le retentissement avec 4 chiffres : TA, FO, Créatinémie, Fonction VG.

- Les pathologies à rechercher de façon exhaustive "CARDIA(" :

dyspnée

. Cœur (O) : coronaropathie, i nsuffisance cardiaque,

d'effort

.

Anévrysme (aorte abdominale)

.

Rein (O) : néphroangiosclérose

.

Dissection

.

Iris (O): rétinopathie (fond d'œil ++)

.

Artérite (membres, carotides, artères cérébrales)

.

Cér ébral (O) : AVC h émorragique, AVC isch é miqu e, encéphalo-

pathie.

- Surveil lance d'une HTA.

miqu e, encéphalo- pathie. - Surveil lance d'une HTA. !-~~~ --- L-:---~~ 1~~r=~ [!'(91!1 - ~·
miqu e, encéphalo- pathie. - Surveil lance d'une HTA. !-~~~ --- L-:---~~ 1~~r=~ [!'(91!1 - ~·

!-~~~

---

L-:---~~

1~~r=~ [!'(91!1 -
1~~r=~
[!'(91!1
-

--=-:-----·-----;

E :

i =.~~-=-

i--

f-

i

--=-:-----·-----; E : i = . ~ ~ - = - i-- f- i 1 .~--

1 .~--

- Conna ître le t abl ea u de l'HTA maligne : TA di asto lique >

130 mmHg, stade IV au FO, OAP, insuffisance rénale aiguë, encé-

phalopathie.

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

2) Rétinopathie hypertensive : signes évolutifs au fond d'œil :

"RHONE"

Rétréc issement artér iel

H

émorragies rétiniennes

O

edème papillaire

N

odules cotonneux

Exsudats

D. THÉRAPEUTIQUE

l) Règles hygiéno-diélétiques devant une HTA :

"PASTA"

Poids (réduction po ndérale)

A

ctiv ité phys ique réguliè re(> 30 min de marc he

3

x/semai ne)

Sel à diminuer

Tabac : arrêter

Alcool : arrêter.

Item

130

-

HîA

2) Les 5 principales familles thérapeutiques de l'HTA :

"ABCDE"

AR A Il (a ntagoni stes des récepteurs de !'angi otensine Il)

Bêtabloquants

C alc iques inhi biteurs

Di urétiqu es

Enzyme de conversion (in hibiteurs de I')

{'! Remarque :

également rappelé (arrêt du

sel) de même que le traitement des autres FDR cardio-vasculaires.

- La monothérapie e n première intent ion (le choix de l a fami l le

.), et bithéra-

- Le traitement d iététique doit êt re

dépend de l'âge des Cl, des pathologies associées pie si échec.

Le schéma suivant (HAS) montre les associations de classes théra-

peutiques recommandées :

)( ( 8 -bloqua nt ) ( ARA ll IEC ) ----, \"- /"- \
)(
(
8 -bloqua nt )
(
ARA ll
IEC
)
----,
\"-
/"-
\
~
/
\
./
~
---- "
I
~
~

(

Oiur thiazidique J

(

ICA

)

ECN

Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

La HAS conseille la stratégie d'adaptation du traitement suivante :

- Débuter par une monothérapie ou une association fixe d'antihy- pertenseurs à doses faibles (ayant l'AMM en première intention pour l'indication HTA)_

- En cas de réponse ten sion nelle insuffisante au traitement initial :

bithérapie en deuxième intention dans un délai d'au moins 4

semaines.

- Insta urer une bithérapie dans un dé la i plus court si :

- PA

- PA de 140- 179/90-109 mmHg avec un RCV élevé.

180-110 mmHg

Après 4 semaines d'un traitement initial :

- si l'objectif tensionnel est atteint, le traitement est reconduit,

- en cas d'absence totale de réponse à ce tra itement ou d'effets indé- sirables, il est recommandé de changer de classe thérapeutique .

3) Mémos "Pharmacologie" à géométrie variable:

Dérivés nitrés : principaux effets secondaires :

"SCHMIT"

Syncope

C

épha lée (0) (fréquent++)

H

ypotension (0) (jamais de d éri vé nitré si TAS < 1OO mmHg ! )

M éthémoglobinémie (rec hercher systématiquement une méthémoglobinémie devant une cyanose chez un patient sous dérivés nitrés)

Ischémie cérébrale (par hypotension)

Tac hyca rdi e réflexe

Item

130

-

HîA

Inhibiteurs calciques : indications et contre-

indications : "JI est bien connu que les gens qui travaillent à l'HAS sont plutôt gros (= BIG)"

Indications: "HAS"

H ypertension artérielle

An gor spastique

Sy ndrome de Ray naud

Contre-indications: "BIG"

Bloc Au ri cu lo-ventri cula ire

In suffisance cardiaqu e co ngestive

Grossesse et allaitement

/*

51:AR.-MËMO

_

Franklin Delanoe Roosevelt (1882-1945)

Grand fumeur, Franklin. D. Roosevelt (1882-1945) ne prése n-

mais une

hypertension artérielle ve rs la cinquantaine. Cette HTA non

ans.

Noto ns qu'à l' époque la relation d e cause à effet entre co nsommation de tabac et acci dent vasculaire n 'éta it pas éta- bli e, et par suite les médecin s fermaient les ye ux sur cette toxicomanie encore ignorée.

contrôlée enge ndrera son décès 10 ans plus tard à 63

tera ni infarctus, n i can cer (po umon, vessie

),

IfEM

13la

ARfÉRIOPAfHIE OBLifÉRANfE

DE L'AORfE El DES MEMBRES

INfÉRIEURS, ANÉVRYSMES

A. AOMI

l) Apparition chronologique des symptômes dans une artérite des membres inférieurs :

"4P"

Pou ls (abse nce de) ; la bai sse de pul satil ité est le m e i l - leur signe d'atteinte artérielle

Pain (douleur) : claudicatio n intermittente à la marche (périmètre de marche++)

Pâleur

Paral ys ie e t paresth é si es neu rologique).

n

('}?

.i:

Rema r que

signes de gravité (attein te

- Toujours rechercher une autre

localisat io n athérom ateuse, car

souven t associ ée à u ne corona ropa thi e et/o u d es lési o ns ca rot i-

diennes.

Item

13la -

AOMI

- Concernant les AOMI, 4 réflexes minutes :

.

examen clinique bilatéral et comparatif

.

ECG, artériographie ou angio-IRM

.

arrêt des bêta-bloquants et médicaments à risque

.

revasculariation en urgence : angioplastie endoluminale percu-

tanée++.

- 4 axes

thérapeutiques "CREM" : Chirurgie (pontage veineux,

) -

Endovasculaire (angioplastie + stent I endartériéctomie I pon- tage) - Médicaments.

amputation

)

-

Rééducation (marche, lutte contre l'anky lose

2) Classification de Leriche & Fontaine "AMD T"

Asymptomatique

M arche (périmètre de marche) : claudication intermit-

tente des membres inférieurs

D écubitus (dou leur permanente

en décubitus)

Trophique (nécrose, gangrène) : état cutané en aval.

a Remarque

:

- Préva lence : 4 % des p lus d e 40 ans

- Pour le bilan, l'imagerie est reine : écho-doppler artériel (connaî- tre l'indice de pression systolique (normal : entre 0,9 et 1,3) et

artériographie.

- Le traitement est double (1 . L'oblitération mécanique locale et 2. L'artériopathie dans sa globalité. Il révèle du bon sens (sang !) en 5 points:

1. Fluidifier (aspirine ou antiagrégants plaquettaires, vasoactifs, ant i- coagulants) -7 Antiagrégant : Ticlid• : 400 mglj - ou Plavix> :

Clopidogrel 75mglj ; Vasodilatateur : Praxilène• : 400 mglj - ou Fonzylane• .

ECN Mémo

-

Cardio log ie-Pneumolog ie

2. Dilatation artérielle

médicamenteuse et rééducation

lutte contre l'ankylose

).

(marche,

3. Pas de iatrogénie (cf. beta -).

4. Rétablissement mécanique du flux

. si

. si mauvais lit d'aval chirurgie (endarterectomie, pontage vei-

bon lit d 'aval : angioplastie

neux

) -7 amputation (si stade IV) en dernier recours.

5. Traiter les FDR vasculaires.

- Traitements proposables selon

les 4 stades évolutifs .

!~ ·.- !'!!·;;,· ,;;;;;;;;!!!!!! - 1 J.---4.-- 1:;"'.'~--- XW'u\. ~ 1-~~ ~"- -.~
!~
·.- !'!!·;;,·
,;;;;;;;;!!!!!! -
1 J.---4.--
1:;"'.'~---
XW'u\. ~
1-~~
~"- -.~
l • \ • 1 . 1 Î i•t • i · 1 l .
l
• \
1
.
1
Î i•t • i ·
1 l
.
·
l
·
l
· "1
1
.-T l
~
·
~
/,
_

'

StAR.-MêMO

Louis XIV (1638-1715)

Le Roi de France à l 'époque de l'apo-

gée de la civilisation francaise était un

adepte de la bonne chère

d'étonnant à l'avènement d'une arté- rite (et probablement d'un diabète non insulin o -dépendant), qui au so ir d e sa v ie à 77 ans engendra au mem - bre inférieur une gangrène mortelle.

Rien

au mem - bre inférieur une gangrène mortelle. Rien Honoré de Balzac (1799-1850) Malade de toujou
au mem - bre inférieur une gangrène mortelle. Rien Honoré de Balzac (1799-1850) Malade de toujou

Honoré de Balzac (1799-1850)

Malade de toujou rs, Balzac te rmine sa vie rongé par " l 'hydropisie et la gan- grène" liées à son artérite, soucieux principalement de ne plus pouvoir écrire

- ANÉVRYSME DE L'AORIE ABDOMINALE

IIEM 13lb

-

A. ANÉVRYSMES

loca lisée d e

d ia -

mètre dépasse 30 mm (diamètre normal de l'aorte abdomi- na le : 2 cm au niveau du tronc cœ liaque, 1,8 cm au niveau des a rtè res ré na les).

An év rysme d e l'ao rte a bdo mina le: d ilatat io n l' ao rte avec pe rte du pa ra llé li s me d es pa ro is,

d o nt le

l) Les 5 signes cliniques caractéristiques à rechercher devant une suspicion d'anévrysme aortique :

"Ma pustule est un médicamenf'

Masse

Pulsatile

Expansive

Indolore

Médiane

{P Remarque

- No r malement chez u n suj et n on ma igre, n'est pas palpable (si moindre doute : écho

l'artère abdom in ale abdomina le).

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

- Pour mémoire

Indications de traitement d 'u n anévrysme de

l'aorte abdominale:

.

anévrysme volumineux (diamètre supérieur ou égal à 5 cm)

.

anévrysme rapidement évolutif(+ 1 cm en 1 an)

.

anévrysme symptomatique ou compliqué.

2) Les 4 principales complications de I'anévrysme de l'aorte abdominale ·

"RICE"

Rupture: dans les organes de proxim i té : péritoine i ntra et, retro-péritoine, duodénum, veine cave

I nfection par greffe bactérienne

Compression : duodénum, VCI, nerveuse, uretère, vertèbre

Embolies : proximale et d ista le.

a Remarque :

Le risque de complications justifie le traitement :

- aspirine (risque thrombotique)

-

- chiru r gie si complications ou extension rapide ou tai ll e déjà >

5,5 cm : laparotomie médiane, greffe d ' une prothèse de Dacron, fermeture de l'anévrysme.

prise en cha rge

des autres FOR athéromateux

'

Item

l 3lb

-

Anévrysme

de

l'aorte

abdominale

/"-_,

51:AR-MËMO

Charles De Gaulle (1890-1970)

Sur la fin de sa vie, le général de Gaulle se plaignait de douleurs thoraciques et abdomina les dif- fuses résistantes aux traitements anti-angineux (contre l'angine de poitrine) usuels.

Le 9 novembre 1970, en fin de journée, après avoir écrit une partie de ses mémoires, il débute

une réussite, puis se p laint d'une

il débute une réussite, puis se p laint d'une douleur dans le dos, et perd connaissance.

douleur dans le dos, et perd connaissance. Il décède quel- ques minutes pl us tard d'une rupture d'un anévrysme de l'aorte abdominale. Il est enterré à Colombey-les-deux- Égl ises.

À noter que certains auteurs se sont interrogés sur l'éven - tualité d'une maladie de Marfan (grande taille, patholo- gie du tissu conjonctif associant : signes squelettiques,

oculaires - cataracte - et atteinte cardio-vascu laire - ané-

vrysme

Contrairement à d'autres célébrités suspectes (Paganini,

Liszt, Abraham Lincoln

). pour le Général, cela semble

néanmoins peu probable. Ah, ces Grands Hommes

).

!

Source : Les mots du cœur, de C. Régnier et B. Ha li oua · Laboratoires P1i z er.

IiEM

1'32

- ANGINE OE POiiRINE Ei INfARCiUS MYOCAROIQUE

-

1) Les 5 principales caractéristiques de la douleur angineuse :

"CARTE" :

Constrictive

A rrêt (cède à) de l'effort

Rétro ste rna le

Trin itro-sensible

Effort (apparaît à)

---- r•-'1 -- -· - !'.-e-·-'-- ·- a;t;a-"'"f""""" • r-~ - -
----
r•-'1
--
-
!'.-e-·-'--
·-
a;t;a-"'"f""""" •
r-~
-
-
~
~
~~-~~--10
-~
iWi-

--

~*"'::'"'-~­

·---

--·

-

,

,,

n

('}?

~

Item

132

Remarque

-

Angine

de

poitrine

et

IDM

- Dans 10 % des cas, l'infarctus se constitue sans douleur (cf. neuro-

pathie diabétique

).

- ECG : nor mal dans 15-20% des

cas au début.

). - ECG : nor mal dans 15-20% des cas au début. 2) Les 5 entités

2) Les 5 entités de l'angor instable :

"PRINCzmental"

Prinzmetal traiter par inhibiteur calcique : jamais de bêtabloquants)

Repos : "spontané" (sans notion d'effort déclenchant)

I naugural : angor apparu depuis moins d ' l mois

Novo

Crescendo

: c ri ses plus fréquentes, p lu s

prolongées (>

10 min)

ft Remarque :

- 50% des IDM sont inauguraux de la maladie athéromateuse (approche globale). L'IDM signe la nécrose du muscle, l'angor la souffrance myoca rdique.

- Le sy ndrome de menace est une urgence thérapeutique car ris- que de mort subite (trouble du rythme) ou d'évolution vers un infarctus constitué.

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

- Les 4 éléments cliniques de l'IDM :

=:::-=:--.~--=- ~,_,,,.,, ,, ,_, ~--~­ ---~
=:::-=:--.~--=-
~,_,,,.,,
,,
,_,
~--~­
---~

3) Chronologie des 4 pics enzymatiques :

"Mon Cœur Trop Lâche"

M yoglobine

CPK-MB

Troponine: en pratique déterminant (résu ltat en 20 min)

LDH

~ Remarque

- En pratique : fa ire pré lever la troponine spécifique en survei ll ant l'évolution (cycle de troponine)

- En pratique : fa ire pré lever la troponine spécifique en survei ll ant l'évolution

6(U)h

Item

132

-

Ang ine

de

poitr ine

et

IDM

de l' ECG (l'autre exa- me n -cl é), maî t rise r les 3 é l ém e nts sui va nts (su s-d éc a lage

- Concernant l' apport d iagnostique

ST 2: 1 m m et

ond e Q ) :

- Sus-déca lage

ST et o nde Q :

et ond e Q ) : - Sus-déca l age ST et o nde Q :

Sus-décalage ST

OndeQ

de nécrose

Infarctus du myocarde en phase de constitution (Onde de Pardee : sus- décalage de ST englobant l'onde Tet onde Q profonde

Sus-déca lage ST

O"d'~

~ IL

Infarctu s du myocard e

- Éva l u ati on se lo n le temps :

T ST :t---t~ ~--ji--~-r~~-- ::::;of' :;; ,.====~ Q- ire •••••• I" jour semaine mois année
T
ST :t---t~ ~--ji--~-r~~-- ::::;of' :;;
,.====~
Q-
ire ••••••
I"
jour
semaine
mois
année
00 ' 00 0 ••••• • ••• 2.e>•• •••••
année

4)

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

SCA avec ST+ : prise en charge ~~]

thérapeutique en l re intention à domicile en attendant la revascularisation :

"MONA. B"

-=

- Morphine IV (titration 1 mg/ml = 1 ampoule de 10 mg diluée dans 10 cc) : commencer par 2 mg si douleur >

6/10 sur l'échel le de douleur (Narcan à proximité) .

- 02

(maintenir une saturation >95%)

-

N

i trés : sp ra y (in efficacité = va l eur diagnostique) et

IVSE 1 mg/h (intéressant si douleur constrictive car

actif en diminuant l a préc harge sa nguin e). N ote r qu e l es nitr és sont C l si î As< 1 OO mmH g et qu ' i l s n e so nt

pas indiqu és si

IDM du ve ntri cu le droit (valeu r d e la

symptomatolog ie & ECG).

-

A

spir in e (e n p ratiqu e : 1 OO a 300 m g p e r os imm é dia-

tement) ; également discuter avec

le cardiologue

I'

Anticoagulation (Plav i x-C loprod ige l & H éparin e) en

fonction de la stratégie thérapeutique (délai d'accès à

un centre d 'angioplastie versus fibrinolyse.

-

Bêta-bloquant en absence de Cl (ex : IDM inférieur avec

souvent bradycard ie associée) si possib le après av is ca r-

d io logique.

Item

132

-

Angine

Complications de l'IDM

de

poitrine

et

IDM

 

Œdème aigu pulmonaire

Hémodynamiques

Choc cardiogénique

 

Troubles de la conduction (Blocs auriculoventriculairesJ

Troubles du rythme :

·Auriculaires :

Électriques

Extrasystoles

Tachycardie

 

- Ventriculaires :

Fibrillation Tachycardie Rythme idio-ventriculaire accéléré

 

Insuffisance mitrale ischémique

Mécaniques

Rupture mitrale

Rupture ventriculaire

Péricardite

 

Toutes ces comp li cations peuvent condu i re au choc card io gén ique

et au décès (40%

heure: "Time is m uscle'î . G l oba lement 15% de

mortal i té se concentre dans la prem i ère

de

la

morta lité à Jl S.

t! Remarque

:

- Revascul arisation

co rona ire : co ro narog raph ie (et pose d' un

Stent si ind ication) ou thrombolyse.

- et bien sûr : Samu, hospita lisation en urgence en USIC et à proxi- m ité d'un ce ntre d 'ang iopl ast ie.

- Surveillance: clinique (dim i nution de la tachycar d ie et de l' HTA),

élect rique ( ECG)

et biologique (en zy me s, anti coagu l at i o n) .

- : " Pas d'IM dans un /DM " .

Classique adage

- Choix ent re angioplast ie primaire et thrombo lyse ·

7

préférer la th rombolyse :

 

.

en l'absence de contre-indications absolues ++, essentie l le-

ment : Trouble de l'hémostase quantitative (cf. thrombop énie) ou qualitative (cf. TP-TCA), chirurgie majeure dans les 2 1 jours pr écé dent s, traumatisme crânien de moins de 1 mois, saigne - ment gastro-intestinal de moins de 1 mois, A VC depuis moins de 6 mois; voi re de Cl relatives (HTA n on contrô lée : PAS > 200 ou PAD > 100 mmhg), tumeur cérébrale, chirurgie récente.

ECN Mémo

-

Cardiolog ie-Pneumologie

. si prise en charge très précoce : dans les 3 premières heures ++ (si

la dou leur a débuté depuis plus de 3 heures, on préfèrera !'an-

reste réalisable

en première intention jusqu'à la 12' heure si le dé l ai d'achem i- nement vers la sal le de cathéter est supérieur à 90 minutes).

gioplastie translumina le, mais la thrombolyse

~préférer !'angioplastie primaire:

.

en première intention si le délai d'acheminement vers la salle de cathéter est inférieur à 90 minutes

.

si contre-indication à la thrombolyse

.

si échec de l a thrombolyse : angioplastie de sauvetage

.

si infarctus comp l iqué de choc cardiogénique ou de complica-

tions mécaniques

.

si doute diagnostique (douleur thoracique évocatrice chez un patient présentant un bloc de branche gauche ou un pacemaker.)

Technique de !'angioplastie

gauche ou un pacemaker.) Technique de !'angioplastie /* • _ 51:AR.-MËMO Yves Montand (1921-1991) L' acteu

/*

_

51:AR.-MËMO

Yves Montand (1921-1991)

L' acteu r d e " Je an d e Fl orette" décède bruta lement e n novem- bre 199 1 d' un infa rctus du myo - card e, al ors qu'il incarne ju ste - ment un personnage mort d' in-

farct us,

d ans IPS, de Jea n-Jacqu es

Be inex.

Source : l es mo ts du cœu r, de C. Rég ni e r e t B. Halioua · Laboratoires Pfizer.

de Jea n-Jacqu es Be inex. Source : l es mo ts du cœu r, de

Item

132

-

Angine

de

poitrine

et

IDM

5) Localisation d'un IDM : "SAL2"

Ond e Q & élévat ions ST jumel ées à leur emplacement classique, orientent sur la localisatio n physique de l ' IDM

(dérivations précordiales) :

- Vl Septal (IVA)

- V2 Septal (IVA)

- V3 Anterior (IVA et/ou IVP)

- V4 Anterior (IVA et/ou IVP)

- VS

Lateral

(cX

o u

l' IVA)

- V6

Lateral

(cX

o u

l' IVA)

on peut aj outer le E po ur antér ieur Etendu (de

Vl

à V6)

fY Remarque

01 aVr ~_, , , 02 a VI ~, r 0 ~ 03 a Vf
01
aVr
~_,
,
,
02
a VI
~,
r
0
~
03
a Vf
- ,
r-E)
&
J'--1
,
V1
V6
V2
-0
'--
V6
V3

0

V4

0

En rouge, onde de Pardee d ' un infarc tus antérieur é te ndu, e n vert, le miroir

inférieur.

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

6) Principes du Traitement de sortie post-IDM en 6 points : "ABCDEF"

-?3.:

A ntiagrégant pl aq uetta ire : A sp irin e (0) + Clopidogrel

(Plavix" ) pen dant 1 an

Bêta-bloquant (0) cardia-sélectif

C holestérol (0) : Statine

D érivés nitrés en spray

en cas de cr ise

: Natispray" Fort à l a demande

Enzyme de convers ion i nh i biteur (IEC) : i ntrodui ts dans les 48 premières heures.

FDR (tabac I surpoids I diabète I HTA)

11?

 

Remarque

-

4 mé d icam e nts d ans l 'ordo n nance de sortie

(" BASi e")

au long

court : Bêtabloquant Aspir ine Stat i ne IEC Clop id rogel.

-

À la demande (TNT spray) .

-

Éducat ion essentiell e ("

Lifestyle": activité physique régulière

) pour

éviter tous les FDR. Vie anti-stress (facteur de risque secondaire) .

-

Prise en charge à 100%.

-

Sans o ubl ier:

. r ééducation ca rd iaq ue après la so rtie

. suivi régul ier par

le médecin traitant et/ou cardiologue.

A lternat ive mémo : Traitement de fond de l'angor stable, à vie :

"BASICO" : Bbloquant - Aspirine - Statines - Inhibiteur de l'enzyme d e conversion - Contrô le des facteurs d e ri sq ues card io-vascula i re (TA, glycémie, lipides, arrêt tabac, règles hygiéno-diététiques - Omega 3 (efficacité remise en cause en 2012).

- En préc isant : si dou leur persistante : 1 Ar r êt e f fort 2 T NT sub l in - guale 3 consulter aux urgences.

IiEM

1'35

iHROMBOSE VEINEUSE PROfONOE Ei EMBOUE PULMONAIRE

l) TVP : les 3 axes étiologiques

"CSP"

Coagulation troubl e hémostase, proté ine C,

protéine S, chirurgie gynécologique et traumatologique, maladies de système

Stase ve ineuse: alitement ou

(p lâtre,

sance organique (cardiaque, hépatique, rénale) ou syn- drome néphrotique

immobi lisation prolongée

), voyage pro longé, femme enceinte, insuffi-

Paroi : syndrome néoplasiqu e, cancers (gynéco et digestif en particulier).

~

~ Remarque

- Classique triade de Wi rchow (3 facteurs favorisant la thrombose}

- Devant une suspicion d'EP - scintigraph ie de ventilation - perfu- sion/angio-scanner thoracique spiralé+ D-Dimères + écho dop-

pler veineux des membres inférieurs.

- Les causes détaillées à rechercher: "THROMBOSERAS"

- Trouble de l'hémostase

.

Hémopathies, cancers et maladies de système ( lupus

}

(0)

.

Repos: alité ou immobilisation prolongée (plâtre, attelle

}

(O}

. Opération

: en particulier chirurgie gynécologique et trauma-

tologique (O}

ECN Mémo

-

Cardiologie-Pneumologie

. Médicament (O) (œstro-progestatif, diurétique, anti-coagula-

tion préventive insuffisante, thrombopathie à l'héparine, pro-

 

thèses vasculaires

)

.

Bronchopneumopathie chronique

.

Obésité (ou à l'inverse état d'hyper-catabolisme)

. Stase veineuse (O) : insuffisance veineuse et varices, insuffisance

cardiaque congestive

.

Enceinte

.

Rénale : syndrome néphrotique

.

Antécédents de thrombose veineuse ou d'embolie pulmonaire (O)

.

Syndrome de Cockett : compression veine iliaque gauche par

l'artère iliaque droite.

- Alternative mémo :

Score de Wel ls (évaluation probabilité clinique d'EP dou leur thoracique ou une dyspnée) "PAC CHAT"

.

Pouls >100 +1.5

.

Atcd (de TVP o u EP) +1.5

.

Chirurgie ou im mobilisation+ 1.5

.

Cance r +1

.

Hémoptysie +1

.

Alternative moins probable +3

. TVP (signes de

)

+3

devant une

2) Traitement de !'Embolie Pulmonaire "Règle des 5"

de !'Embolie Pulmonaire "Règle des 5" RelaisAVK s e j o u r Traitement par AVK
de !'Embolie Pulmonaire "Règle des 5" RelaisAVK s e j o u r Traitement par AVK

RelaisAVK

se jou r

Traitement par AVK

se mois

Item

135

-

îVP et

embolie pulmona ire

a Remarque

:

4 pri n c ipes du traitement d'une EP : "COLA" : Contention v ei -

neuse (bas de) - Oxygénothérapie - Levée d'obstacle (Chirurgie) -

Anti -coagulation héparinothérapie

- Discuter également un traitement préventif complémentaire (cf.

- Les

(voire fibr inolytique) puis AV K.

pose d'un clip si risque de migration d'autres thrombus,

)

m'4"~\jk"~~J~ Ill

"~~J~m'4"~\jk Ill

Ill

m'4"~\jk "~~J~ Ill
m'4"~\jk "~~J~ Ill

ECC de cœur pulmonaire aigu : S 1QJ (en bleu) Bloc de Branche Droit (en

rouge).

IiEM

175

IiEM 175 PRESCRIPiION Ei SURVEILLANCE D'UN iRAiiEMENi ANiI-iffROMBOiIQUE 1) Les 3 Agents thrombolytiques :

PRESCRIPiION Ei SURVEILLANCE D'UN iRAiiEMENi ANiI-iffROMBOiIQUE

Ei SURVEILLANCE D'UN iRAiiEMENi ANiI-iffROMBOiIQUE 1) Les 3 Agents thrombolytiques : "USA" Urokinase

1) Les 3 Agents thrombolytiques : "USA"

Urokinase

Streptokinase

Altéplase (tPA)

Re ma rque

:

Dan s les 6 premières heures, se lon un vaste essai, l'effet de réduc- tion de la mortalité peut être considéré comme équivalent entre l'a ltép lase (Actilyse•) et la ténectéplase (Metalyse"), et les effets indésirables graves sont à peu près identiques. La ténectéplase a l'avantage de la simplicité d'une administration en injection uni- que (Prescrire 2002 ; 22 (226) 188-190).

2) Les 4 critères de re-perfusion : "AREST"

Arrêt de la douleur

RIVA (ry thme idio-ventricu laire accé léré) : pas de traite- ment de cette arythmie