P. 1
LE BUTEUR PDF du 07/05/2012

LE BUTEUR PDF du 07/05/2012

|Views: 907|Likes:
Publié parPDF Journal
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct

More info:

Published by: PDF Journal on May 06, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

Saâdane «Matmour m’avait

déjà demandé de ne plus
le convoquer, en 2008»
«Ces départs ne perturberont pas Halilhodzic car il possède un riche effectif»
«C’est leur expérience qui va manquer à l’équipe»

Meghni «La décision de Matmour m’a surpris»
LUNDI 7 MAI 2012 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1917 PRIX 20 DA

MCA

penalty raté face au CRB

Ils lui ont reproché le

«Belhadj m’avait mis au courant de son choix» «Je suis encore jeune pour la retraite»

Berradja s’accroche
avec des supporters
Chaouchi en route
vers la JSK

Ghrib «Si je reste, je garderai Bira»

Slimani pisté par

CRB

le Levski Sofia
JSK Après le clash Belkalem-Rial à Sétif

Hannachi sermonne
convoqué p le prochain stage de l’EN
USMH

Belkalem r ou

ses joueurs

«Au lieu de vous serrer les coudes, vous vous distinguez par un comportement indigne»

USMA

Demou «On n’est pas des tricheurs»

viseur de Haddad

Ezechiel dans le

02

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Equipe nationale
Il a marqué 4 buts en 5 matchs joués Alors qu’il dispose d’une clause lui permettant de partir en cas de relégation

Soudani : «Je remercie tous mes coéquipiers»
convaincre Halilhodzic. Auteur d'un retour fracassant à la compétition avec son club Guimaraes, l'ex- joueur de l'ASO Chlef a de nouveau frappé, avant-hier, en marquant le troisième but de son équipe contre Feirense. A la faveur de ce succès obtenu à l'extérieur, Guimaraes remonte à la 6e place du classement de la Liga portugaise et semble bien parti pour décrocher une place européenne. C'est le 4e but de Soudani en cinq matchs livrés. C'est dire que l'Algérien est en pleine réussite.

Yebda parti pour rester à Granada
Hassan Yebda ne joue plus depuis plusieurs semaines. Blessé sérieusement au genou, rupture des ligaments croisés, l’Algérien aura, de l’avis même du coach Abel Resino, manqué à son équipe qui se bat pour sa survie en Liga. Non encore assuré mathématiquement de figurer en Division 1 espagnole la saison prochaine, la formation andalouse n’est pas loin d’accrocher son maintien, puisqu’un seul petit point lui sera suffisant pour atteindre son objectif. Par ailleurs, Yebda, qui dispose d’une clause dans son contrat lui permettant de quitter le club, l’année prochaine, en cas de relégation de son équipe, n’est pas encore fixé quant à son avenir même si tout porte à croire qu’il est bien parti pour rester pour une autre saison à Granada, sachant que sa période de convalescence durera encore jusqu’au mois d’août prochain. cune raison d’exister lorsqu’on sait que l’état de santé de Hassan Yebda, en pleine période de rééducation, ne lui permet pas de négocier son éventuel transfert en position de force. Autrement dit, avec cette grave blessure qu’il traîne depuis pratiquement trois mois, Hassan n’aura d’autre choix que d’aller au bout de son bail signé avec Granada FC. Une option qui reste la plus plausible surtout que le joueur, qui a été formé à l’AJ Auxerre, a, à maintes reprises, annoncé qu’il se sentait bien en Andalousie.

Guimaraes n’est plus vendeur
Le site Internet portugais vitoriasempre.net a consacré un large espace pour l’attaquant algérien Hilal Soudani. L’auteur de l’article «Soudani, ce tueur venu du Maghreb !» a évidemment mis en exergue la performance de l’exbuteur de l’ASO, avant de mentionner les qualités techniques et athlétiques du joueur algérien de Guimaraes. Par ailleurs, citant une source officielle du club, notre confrère portugais avance que Soudani ne sera pas cédé cet été. Annoncé en grande pompe en France, Hilal, qui est sous contrat jusqu’en 2013, ne devrait pas bouger. «Il est la solution recherchée pour résoudre le problème de l’inefficacité offensive de Guimaraes la saison prochaine», peut-on notamment lire. Moumen A.

L’hommage de son coach et de ses partenaires pèsera
Il faut dire aussi que l’international algérien est très bien considéré à Granada FC. Cette énorme envie des dirigeants andalous à le préserver pour une autre saison et cet hommage de son entraîneur et de ses coéquipiers qui se sont toujours montrés élogieux envers l’ex-joueur de Naples va certainement peser dans la décision de Yebda à prolonger l’aventure à Granada et rendre la pareille à un club qui lui a renouvelé sa confiance en pleine période de doute. Moumen A.

H

umble et très reconnaissant envers ses coéquipiers qui l’ont aidé à vite s’intégrer, Hilal Soudani n’a pas omis de remercier ses camarades à Guimaraes. Dans une déclaration accordée à une chaîne de télévision portugaise, samedi en fin de rencontre, il a déclaré : «Ce fut difficile contre une équipe qui jouait le maintien. Sans l’aide de mes coéquipiers, je n’aurais

jamais pu marquer autant de buts. Maintenant, la sixième place est quasiment assurée, on doit confirmer lors des prochaines rencontres qui restent. Marquer des buts me stimule et m’encourage à travailler plus pour honorer comme il se doit mon contrat.»

Sa blessure ne lui offre pas d’autre choix
D’autre part, on est tenté de dire que cette option qui permet à l’international algérien de Granada FC de changer d’air dans le cas où son équipe rétrograderait en Ligue 2 n’a plus au-

Il allume la presse portugaise
Hilal Soudani est prêt à tout pour

Il veut quitter Sochaux sur une bonne note
Le match de la dernière chance pour Boudebouz
Le FC Sochaux Montbéliard jouera tout simplement sa saison face à Nancy. Relancés dans la course pour la survie après la défaite de Dijon, contre Auxerre, les coéquipiers de Ryad Boudebouz pourront en cas de succès aujourd’hui renforcer leurs chances de maintien. Boudebouz, qui est en train de jouer ses derniers matchs avec Sochaux, quel que soit le sort réservé à sa formation, veut finir en beauté et offrir le maintien à son club formateur. «Je ne veux pas quitter Sochaux en laissant mon club en Ligue 2. Je ferai tout pour participer au sauvetage de mon équipe. C’est la moindre des choses qu’on puisse rendre à notre équipe de toujours», disait Boudebouz sur ces colonnes, il y a de cela plusieurs jours.

Feghouli et Valence sur le podium

Ghezzal reconduit comme titulaire
Défait à Majorque samedi, Levante a définitivement perdu tout espoir de terminer sur le podium. Devancée par Valence, la formation où évolue l’Algérien Abdelkader Ghezzal a perdu du terrain et se trouve classée septième de la Liga espagnole. Incorporé d’entrée la semaine passée, Abdelkader Ghezzal, qui a été reconduit dans le onze de départ de Levante, avant-hier, a disputé l’intégralité de la rencontre. L’Algérien est à créditer d’une belle prestation d’ensemble.

Matmour suspendu, Bellaïd sur le banc
L’Eintracht Frankfurt a concédé un revers, hier après-midi, contre Karlsruhe, un but à zéro. Karim Matmour, qui a annoncé sa retraite internationale, n’a pas joué ce match pour cause de suspension. Quant à Habib Bellaïd, retenu pour cette rencontre, il n’a pas été incorporé par son entraîneur, Armin Veh.

Belfodil a joué 10 minutes contre Naples
Ishak Belfodil est en train de réussir son prêt à Bologne. En effet, le sociétaire de Lyon, arrivé en Italie le mois de janvier passé, a pris part à la victoire de son équipe contre Naples, hier après-midi, en prenant part aux dix dernières minutes de la rencontre gagnée, à la surprise générale, par Bologne sur le score de deux buts à zéro.

Mbolhi et le CSKA sous pression !
Engagé dans la course pour le titre, le CSKA Sofia, qui ne détient plus que deux points d’avance sur son poursuivant immédiat, Ludogorets, vainqueur hier, doit absolument le remporter cet après-midi au risque de compromettre sérieusement ses chances de finir champion de Bulgarie. Les coéquipiers de Rais Mbolhi recevront Botev Vratsa qui aura besoin de points pour sauver son maintien.

Le FC Valence, qui a dû attendre les ultimes moments du match joué samedi pour arracher une victoire contre Villarréal, a assuré sa place sur le podium de la Liga. Ainsi, les coéquipiers de Sofiane Feghouli, de retour de suspension, terminent troisièmes, derrière le Real Madrid et le FC Barcelone, intouchables devant. Ils se sont, du coup, qualifiés directement au second tour de la Ligue des champions, sans passer par le tour préliminaire.

Lacen et Getafe accrochent Bilbao
En déplacement chez le finaliste de l’Europa League, l’Athlétic Bilbao, Getafe est revenu avec un point qui ne lui offre pas, toutefois, la possibilité de décrocher une place européenne, l’année prochaine. Le milieu de terrain algérien, Medhi Lacen, n’a pas commencé le match d’entrée. Intronisé en toute fin de rencontre, Lacen n’a pas eu le temps de se mettre en évidence.

Ghilas de retour
Laissé au repos lors de la dernière journée contre Boulognesur-Mer, le buteur de la Ligue 2 française, Kamel Fethi Ghilas, devrait reprendre sa place ce soir face à l’AS Monaco. Ghilas, qui souffrait d’une contracture à la cuisse, est retenu pour ce duel important pour l’accession de Reims en Ligue 1. Pressenti pour reprendre la place en sélection, après le retrait de Matmour, la production de Ghilas, ce soir, sera suivie avec attention.

Medjani a vu rouge, Ajaccio perd à Evian
L’AC Ajaccio a perdu hier à Evian, deux buts à un. Les Ajacciens, qui avaient pourtant réussi à remettre les pendules à l’heure, ont concédé un revers qui vient compliquer davantage leur mission pour le maintien. Carl Medjani, le défenseur corse et international algérien, a été expulsé suite à un second carton sévère perçu à la 90’. Mostefa Mehdi, a qui a commencé la partie d’entrée, a cédé sa place à son coéquipier Johan Cavalli (78’).

Son entrée a donné plus de percussion à son équipe

Laissé sur le banc, à l’occasion de cette empoignade, Sofiane Feghouli, qui était suspendu pour le compte de la dernière journée, a retrouvé du temps de jeu. Incorporé à la place de son camarade Piati (60’), le nouveau patron de l’Equipe naBouzid impérial contre Dubaï tionale a joué un peu plus d’une demiAprès avoir réussi à se relancer en Champions League asiatique, Ba- heure. Très habile et assez percutant, son niyas, l’équipe d’Ismaël Bouzid, a assuré sa saison en championnat, hier, entrée en jeu a apporté le plus escom pté, à la faveur de sa victoire acquise difficilement contre Dubaï. Le défen- rapportent plusieurs sites espagnols spéseur central de l’EN, qui participe régulièrement aux rencontres de son cialisés. équipe, a joué tout le match. Impérial en défense, l’Algérien aura été préM. A. cieux dans ce succès de son club.

Cadamuro relégué au poste de remplaçant
Après avoir pris part à l’intégralité du match joué mercredi passé contre l’Athletico Madrid, Liassine Bentaiba Cadamuro, le défenseur polyvalent de l’Equipe nationale, a été relégué au poste de remplaçant, avant-hier soir, face à Oussasuna. Dans ce match perdu par la Real Sociedad un but à zéro, l’Algérien n’a pas été incorporé par son coach, Philipe Montagnier.

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Équipe nationale

03

Saâdane : «En 2008, Matmour m’avait fait la même requête et j’avais accepté»
mes ambitions. Si une proposition qui Je ne peux m’exprimer sur De par votre expéme convient me parvient, je foncerai. les raisons présentées par «La plus grande rience, pensez-vous Sinon je suis bien comme je suis. chacun d’eux. Je les resque les longs perte, c’est Vous êtes désormais un observateur pecte, point. Et puis, je stages, comme de la scène footballistique. Comment suis à présent loin de la sécelui qui coml’expérience avez-vous accueilli la nouvelle de la lection. Les mieux placés mence sera lundi, de ces joueurs retraite internationale annoncée par pour en parler sont les sont éreintants ? Anthar Yahia, Nadir Belhadj et concernés, le sélectionOui, ils le sont car sur le plan Karim Matmour ? neur national et le présiils interviennent international» Premièrement, il faut respecter ces décident de la FAF. dans une période sions prises par leurs auteurs pour des Selon vous, un joueur difficile. Réunir des raisons qui leur sont propres. Nous peut-il demander une retraite interjoueurs en fin de saison pour jouer des n’avons pas à les discuter, surtout pas nationale temporaire comme vient matches importants, ce n’est pas évident. moi qui ai passé de nombreuses années de le faire Matmour ? Nous avions tenu des réunions avec la avec eux et leur voue une considération Cela peut arriver. Matmour, à la même FIFA afin de demander d’avancer ou de et un respect très grands. Cela dit, je repériode en 2008, nous étions en stage à reculer ce genre de matches. Le sélecgrette cette décision car il s’agit de très Lisses dans la banlieue de Paris avant le tionneur doit savoir comment gérer la bons éléments qui ont acquis une expédéplacement au Sénégal. Il est venu me programmation et le calendrier car la rience au niveau continental. Ils ont par- voir et m’avait demandé d’être exempté période la plus difficile à gérer est la fin ticipé à la CAN et au Mondial. Yahia a de ce match en invoquant une saturation d’une saison et le début d’une nouvelle même disputé la CAN-2004. Cette expé- physique et une lassitude mentale. J’avais saison, puisque des joueurs sont saturés, rience devrait être mise au service de la accepté. En fin de saison, les choses sont hors forme ou blessés. Je me rappelle sélection et de leurs coéquipiers. Dans souvent compliquées pour les joueurs qu’en éliminatoires pour le Mondialchaque sélection, il faut des joueurs internationaux. Entre le club et la sélec2010, nous avions joué contre le Sénégal ayant un vécu. C’est pour cela que je retion, il y a beaucoup de stages, de et la Gambie en aller et retour en été, grette leur décision tout en la respectant. matches, de nervosité et de fatigue. puis contre l’Egypte et la Zambie l’été Un autre point important : ces joueurs J’avais compris la situation de Matmour suivant. Cette année, si le Barça et le avaient un rôle important au sein du et l’avais autorisé à partir. Je lui avais fait Real Madrid n’ont pas pu se qualifier groupes des joueurs. Des joueurs juste un reproche : il aurait dû me préve- pour la finale de la Ligue des champions, comme Yahia ou Karim Ziani veillaient nir suffisamment à l’avance afin que je c’est à cause de la fatigue cumulée tout à la communion du groupe, notamment prenne mes dispositions. Cette fois-ci, au long de la saison et qui les a empêentre les locaux et les professionnels, et les décisions ont été prises et annoncées chés d’être frais lors des demi-finales. Ce ils avaient une inavant le début du stage et n’est pas évident de jouer trois matches fluence positive sur c’est l’essentiel. de haut niveau dans la semaine. «Le le groupe. Cela dit, Cependant, le public algéQuel sera l’avenir de la sélection sans la sélection ne s’arrien aurait préféré que ces les trois joueurs partis ? sélectionneur rêtera pas. Elle outrois joueurs participent (Il nous coupe) Je ne peux pas parler à la saura gérer cette aux matches de juin, qui vrira, sans ces place du sélectionneur. Il a toutes les joueurs, une nousituation, car il sont importants, puis pren- prérogatives et sait ce qu’il fait. Il est velle page avec les nent leur retraite… payé pour gérer ce genre de situations. dispose d’un qualifications pour Il y a un sélectionneur qui a Ne vous en faites pas, il connaît son trala CAN-2013 et le toutes les données sur tout le vail et saura comment se débrouiller. Il large choix» Mondial-2014. groupe. Je pense qu’il dissait comment aller à la CAN-2013 et au Anthar Yahia a pose d’un large choix. De Mondial-2014, qui sont ses objectifs, à parlé de son désir de partir par la plus, il a des joueurs de plus grande qua- ma connaissance. Ce n’est plus mon progrande porte plutôt que de subir des lité que ceux que j’avais. Il peut très bien blème. critiques gratuites. Votre commengérer cette phase. Il saura comment Entretien réalisé par Nedjmou S. taire ? gérer la situation.

«Des stages et matches en fin de saison, c’est pour des internationaux»
En sa qualité d’ancien sélectionneur national, Rabah Saâdane connaît parfaitement Anthar Yahia, Nadir Belhadj et Karim Matmour, les retraités définitifs et temporaires de la sélection nationale. Il nous livre ses impressions sur cet événement qui survient, alors que les Verts se préparent à disputer trois matches au mois de juin. Vous êtes présentement loin de la scène médiatique. Y a-t-il des offres qui vous sont parvenues ? En vérité, il n’y a rien de nouveau. Il pourrait y avoir quelque chose à l’horizon bientôt ou la saison prochaine. Y a-t-il un intérêt de la part de sélections arabes ? Il n’y a rien d’officiel. On a parlé de contacts avec la sélection de la Syrie, mais il n’y a rien d’officiel. Ce ne sont que de simples rumeurs. Je sais ce que je veux et j’ai refusé plusieurs offres qui ne correspondent pas à mon parcours et à

Une correspondance a été envoyée à la Fédération malienne de football

La FIFA exige des garanties par écrit ou la délocalisation
la FIFA, ça ne traîne pas. Quatre jours après l’envoi, par la Fédération algérienne de football, d’une demande officielle de délocalisation du match Mali-Algérie, prévu le 9 juin prochain à Bamako en éliminatoires pour le Mondial-2014, l’instance dirigeante du football international a déjà examiné la requête et délivré une position. En effet, une correspondance sur ce sujet a été envoyée à la Fédération malienne de football. Elle devrait atterrir ce matin sur le bureau du patron du football malien, Hammadoun Kola Cissé.

Belkalem convoqué pour les trois Essaïd Belkalem devrait, selon est officiellement les d’Halilprochains matches qui direscontenir convoqué pour les hodzic,
prochaines échéances de l’EN. Le défenseur central de la JSK, sur lequel le sélectionneur national n’a pas tari d’éloges lors du dernier stage réservé aux locaux, fera partie donc du groupe qui sera mobilisé à Sidi Moussa à partir du 13 du mois en cours. Le joueur était d’ailleurs ce matin au consultat de France à Alger pour déposer son dossier d’octroi d’un visa Schengen. Cela ne fait pas de lui un sélectionnable en puisance pour les trois prochains matches des Verts, mais il fait quand même partie du groupe retenu par le sélectionneur national. Un groupe quelque 31 joueurs. Avec le départ à la retraite d’Anthar Yahia, l’opinion publique voit en Essaïd Belkalem le successeur naturel du défenseur du FC Kaiserslautern. A 22 ans, il a le talent et le charisme pour. Un peu en difficultés à la JSK, le joueur, qui s’était retrouvé bon gré mal gré au centre d’une polémique suite à son altercation avec Ali Rial à la mi-temps du dernier ESS-JSK (2-1), n’en fait pas un cas. Il est attendu qu’il reprenne aujourd’hui les entraînements au 1erNovembre. A. A. A.

A

sur le territoire malien, la sécurité de tous les étrangers qui s’y déplaceront à l’occasion de ce match (l’équipe adverse, en l’occurrence l’Algérie, les arbitres, le commissaire du match, le délégué FIFA et l’officier de sécurité). Cet engagement par écrit doit être avalisé et supporté par le gouvernement central du Mali.

maintenant du pays où la rencontre se déroulera.

Les écoles et universités fermées à Bamako, un indicateur rouge
Les Maliens sont, ainsi, dos au mur. Du moment que la réglementation de la FIFA oblige une fédération à indiquer, au moins un mois à l’avance, la date et le stade qui abritera un match qu’elle organise, ils n’auront plus, à compter d’aujourd’hui, que 2 jours pour, soit présenter un dossier de sécurité solide, soit choisir un autre pays. C’est plutôt court comme période pour réunir des garanties, surtout que la situation à Bamako est actuellement confuse. Preuve que les indicateurs sont au rouge : le gouvernement a décidé de fermer toutes les écoles et les universités de la capitale malienne de crainte qu’il n’y ait des rassemblements et que des étudiants et des lycéens ne soient armés et manipulés. Si les réunions d’étudiants sont redoutées, que dire, alors, d’une foule dans un stade ? C’est dire que l’option de la délocalisation est très plausible, surtout que la FIFA ne badine pas avec la sécurité dans les matches, que ce soit pour les joueurs, les accompagnateurs, les officiels ou les spectateurs. F. A.-S.

Les Maliens doivent communiquer les noms de pays alternatifs
Même si la teneur de la correspondance de la FIFA adressée à la Fédération malienne est diplomatique dans sa formulation, il n’en demeure pas moins qu’elle affirme clairement qu’il y a une possibilité que le match soit délocalisé dans le cas où la FIFA jugerait les informations transmises comme préoccupantes et les garanties présentées comme insuffisantes. Ainsi, il est demandé aux Maliens de communiquer, d’ores et déjà, les pays alternatifs dans lesquels ils souhaiteraient recevoir l’Algérie en cas de délocalisation. En somme, la FIFA met la Fédération malienne de football devant ses responsabilités : ou bien elle donne des assurances fermes quant à l’organisation du match à Bamako, ou bien elle fait le choix dès

Le gouvernement malien doit s’engager à assurer la sécurité des Algériens et des officiels
Suivant les usages en la matière, la correspondance de la FIFA, sa première sur la question, s’apparente à une demande de renseignements et de garanties. Elle enjoint la fédération malienne à lui transmettre des renseignements exacts sur la situation sécuritaire actuelle à Bamako, où la confusion a régné, ces derniers jours, et à lui demander un engagement par écrit à assurer, si elle tient à ce que le match se déroule

Chaouchi, Rebbih et Benmoussa ont déposé leur demande de visa hier
Trois joueurs de la sélection algérienne se sont rendus, hier, au centre de dépôt de visa à Ben- Aknoun, pour la demande de visa dans l’espace Schengen. Il s’agit du gardien de but du Mouloudia d’Alger Faouzi Chaouchi, du Belouizdadi Rebbih ainsi que du joueur polyvalent de l’ES Sétif, Mokhtar Benmoussa. C’est sur demande de la fédération qu’ils se sont rendus à Ben Aknoun pour obtenir leur visa. qui ne se sont pas rendus hier avec l’Equipe nationale à Paris, pour le regroupement prévu au centre Léonard-De-Vinci de Lisses, en banlieue parisienne. Il est à rappeler que ce stage durera jusqu’au 11 de ce mois et que le retour de France est prévu pour le 12.

Ils font partie de la liste élargie
Chaouchi, Benmoussa et Rebbih font partie de la liste élargie que compte préparer le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, en prévision des prochaines rencontres prévues au mois de juin. Selon nos échos, le sélectionneur national devrait établir une liste de 32 ou 35 joueurs spécialement pour les trois rencontres face au Rwanda, le Mali et la Gambie.

Ils étaient accompagnés de certains membres du staff de l’EN
Par ailleurs, les trois joueurs précités n’étaient pas les seuls à avoir formulé une demande de visa. Il y avait aussi certains membres des différents staffs de l’EN

H. R.

04

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil JSK Pour évoquer son avenir
Il n’a pas regagné Tizi avec ses partenaires et a passé la nuit à Sétif

Asselah devrait rencontrer Hannachi après le NAHD
oin des résultats qui ne suivent pas trop, les dirigeants de la JSK ont d’ores et déjà entamé l’opération recherche des joueurs, capables de renforcer l’équipe la saison prochaine. Ainsi, la direction a jugé utile de rencontrer les joueurs en fin de contrat, afin de les convaincre de rempiler encore pour une saison supplémentaire. En effet, le premier joueur qui a été sollicité pour prolonger n’est autre que l’arrière gauche, Chamseddine Nessakh. Ce dernier, qui a été annoncé partant, vu les contacts qu’il possède, pourrait rester à la JSK. Par ailleurs, nous avons appris, d’une source proche, que le gardien de but, Malik Asselah, auteur d’une belle saison avec la JSK, devrait rencontrer son président, juste après le match face au NAHD. Le but de ce rendez-vous sera d’évoquer le sujet de son avenir, puisqu’il sera libre de tout engagement, dès le mois prochain.

Hemani aurait-il négocié son come-back ? A la fin de la rencontre d’avant-hier ESS-JSK, tous les joueurs
de la JSK ont regagné le bus la mort dans l’âme d’avoir passé à côté d’un résultat meilleur que celui ayant sanctionné cette rencontre. Néanmoins, un seul joueur a brillé par son absence parmi la délégation kabyle ; il s’agit de l’attaquant Nabil Hemani. L’ex-joueur ententiste a préféré rester à Sétif au lieu de rentrer directement sur Alger pour profiter de la récupération accordée à l’équipe avant de reprendre le chemin des entraînements mardi. Au lieu de faire le geste de revenir avec son partenaire, surtout que le moral n’était pas au beau fixe, Hemani a décidé autrement préférant ne pas revenir avec son groupe. Le fait de rester à Sétif a ouvert la porte à toute forme de spéculations. Certains l’accusent d’être resté à Sétif pour rencontrer les dirigeants de Sétif qu’on dit intéressés de récupérer leur buteur maison pour la saison prochaine.

L

Il n’est pas contre de rempiler, mais…
D’après certaines indiscrétions, Malik Asselah ne serait pas contre le fait de rempiler si les dirigeants kabyles lui offraient une prime assez convaincante. A chaque fois, Malik disait que le plus important pour lui serait la stabilité. Donc, si les deux parties trouvent un terrain d’entente, Asselah sera encore Canari la saison prochaine.

Le fait qu’il soit à l’origine de l’accrochage Belkalem-Rial serait aussi une autre raison
Par ailleurs, nous avons appris d’une autre source digne de foi que le fait que Hemani ait décidé de rester à Sétif n’a rien à avoir avec une quelconque rencontre avec les responsables de Sétif. Le joueur qui avait le moral dans les chaussettes après la défaite concédée au 8-Mai 45 mais, surtout, après tout ce qui s’est passé à la mi-temps à l’intérieur du vestiaire, a beaucoup affecté l’attaquant kabyle qui était justement à l’origine de l’accrochage qui a éclaté entre les deux axiaux Rial et Belkalem. Dans un premier temps, ce sont Hemani et Rial qui se sont échangé des propos pas du tout tendres au vestiaire concernant celui qui devait tirer le coup franc avant que Belkalem ne vienne se mêler provoquant le clash avec Rial. C’est, donc, pour cette raison que Hemani aurait préféré ne pas regagner Tizi avec le groupe pour éviter que la tension ne monte aussi dans le bus.

Plusieurs formations le veulent la saison prochaine
Mis à part la JSK, plusieurs équipes de la Ligue 1 suivent de très près les traces de Malik Asselah. Ce dernier, qui était l’un des meilleurs joueurs kabyles, avant-hier, contre l’Entente, en sauvant son équipe de plusieurs buts en première mi-temps, est courtisé par trois formations de la Ligue 1, qui espèrent l’enrôler. Il s’agit de l’USMA, de l’ASO et du CRB. Pour le moment, le joueur préfère d’abord attendre la fin de saison, avant de prendre une décision finale.

S. D.

Reprise demain à 18h
De retour de Sétif, avant-hier en début de soirée, et compte tenu de l’état psychologique des joueurs, le staff technique a jugé utile d’accorder aux joueurs deux jours de repos. L’entraîneur en chef Karouf prévoit de reprendre le travail avec le groupe demain soir et aura devant lui quatre jours pour remobiliser ses troupes en prévision du match face au NAHD décalé à samedi soir.

Longue discussion Hannachi-Geiger à la fin du match
A la fin du précédent match, le président de la JSK, Moh Cherif Hannachi, a rencontré son ancien entraîneur, le technicien suisse Alain Geiger. Même si l’on ignore exactement ce que les deux hommes ont évoqué, on imagine déjà que le président Hannachi a tenu à féliciter Geiger pour son premier titre en Algérie, à savoir la coupe avec sa nouvelle formation, l’Entente de Sétif.

L. A.

Ils ont écopé d’un carton pour contestation contre l’ESS

U

n malheur ne vient jamais seul. Après l’amère défaite concédée face à l’ESS, la JSK se retrouvera, ce samedi, sans trois de ses joueurs titulaires, à savoir les deux défenseurs latéraux Remache et Nessakh et le capitaine Rial. Ces trois joueurs, qui ont eu chacun un carton pour contestation de décision, écoperont automatiquement d’un match de suspension ferme et ça sera samedi prochain face au NAHD, des absences qui viendront inéluctablement compliquer la situation de la JSK condamnée à gagner pour s’éloigner de la zone rouge qu’elle frôle de nouveau tenant compte de sa défaite face à l’ESS et des autres résultats de la 27e journée du championnat.

out face au NAHD
Une semaine pour tout refaire
Le report du match face au NAHD est, comme l’ont prévu les Canaris, tombé à pic. Le staff technique aura donc une semaine complète pour chercher les meilleures solutions possibles pour parvenir, d’une part, à remobiliser ses troupes et, de l’autre, chercher les meilleures options possibles pour combler la défection de Remache, Nessakh et Rial. Plusieurs changements sont attendus et devant les Canaris une semaine seulement pour tout refaire. Gagner face au NAHD devient plus qu’une nécessité, une urgence de manière à se sauver d’une situation qui risque bien de faire mal.

Remache, Rial et Nessakh

Remache «Pourtant, je n’ai
contesté aucune décision»
Le lendemain de la défaite concédée à Sétif, nous avons pris attache avec Belkacem Remache, pour nous parler de cette partie où le match nul aurait été plus logique. D’après lui, le penalty que l’arbitre a accordé aux Sétifiens n’était pas valable. Ainsi, il n’a pas manqué de nous déclarer qu’il n’a jamais contesté la décision de l’arbitre, qui l’a privé du prochain match contre le NAHD.
Tout d’abord, qu’avez-vous à nous dire sur la défaite que vous avez concédée face à l’Entente de Sétif ? C’est une défaite vraiment amère que nous avons essuyée contre l’Entente de Sétif. Croyez-moi que je suis toujours affecté. Après une première mitemps acceptable où on aurait pu ouvrir la marque à plusieurs reprises, nous avons chuté en seconde période, en encaissant deux buts. Cet échec nous fait mal au cœur, mais nous devons continuer à travailler encore pour nous racheter. Ne trouvez-vous pas que vous auriez pu revenir avec au moins un match nul ? Effectivement, un match nul aurait été plus logique vu notre prestation. Ainsi, je profite de cette occasion pour vous dire que le penalty que l’arbitre a accordé aux Sétifiens n’était pas du tout valable. Ce genre de décision affecte beaucoup les choses. Sincèrement, ce but nous a scié les jambes. Nous avons essayé de revenir dans le score en seconde période, mais nous n’avons réussi à inscrire qu’un seul but. Qu’avez-vous à nous dire sur les supporters de la JSK qui étaient mécontents de votre rendement en seconde mi-temps. D’ailleurs, ils pensaient même que vous avez arrangé la rencontre. On comprend les supporters qui voulaient voir leur équipe revenir à Tizi Ouzou avec un bon résultat, mais ce n’était pas possible, car on aura tout fait. On regrette de les avoir déçus. J’espère qu’on pourra nous rattraper prochainement. En ce qui concerne l’arrangement, ce n’est pas du tout vrai. On a tout fait pour gagner ou bien, au moins pour revenir avec un match nul. Dommage, on n’a pas réussi. Vous allez faire l’impasse sur le prochain match qui vous mettra aux prises avec le NAHD. Peuton connaître pourquoi vous avez contesté la décision de l’arbitre ? Jamais je n’ai contesté la décision de l’arbitre. Sur une action avec Benmoussa, j’ai arrêté le jeu après avoir entendu un sifflet. Seulement, ce n’était pas l’arbitre qui a ordonné d’arrêter le jeu. C’était un sifflet qui venait des tribunes. J’ai essayé d’expliquer à l’arbitre, mais ce dernier m’a directement averti. Lorsque j’ai voulu demander des explications, il m’a privé de la prochaine rencontre. Pour le moment, je suis à Tizi. Je compte rentrer à Constantine ce soir (entretien réalisé hier, ndlr). Entretien réalisé par Saïd D.

A.Y.

Le staff dans l’embarras
L’absence de Remache, Nessakh et Rial pour le prochain match face au NAHD ne vient vraiment pas pour arranger les affaires du club kabyle plus que jamais appelé à réagir s’il ne veut pas jouer avec le feu et attendre jusqu’à la dernière journée pour s’en tirer d’affaire. Se présentant avec un effectif diminué de trois éléments clés, la JSK jouera gros, même si devant une équipe du NAHD, il y a lieu de craindre le pire lorsqu’on sait que l’entraîneur Karouf devra puiser au fond de son effectif pour trouver des solutions de rechange à même de pallier l’absence de ses joueurs faisant appel à d’autres qui assumeront le même rôle.

Une fin de saison en dents de scie
Alors que les Canaris ont retrouvé le sourire, notamment après les deux derniers résultats positifs réalisée face au CSC (match nul en déplacement) et une large victoire face au MCS, voilà que la JSK retourne à la case départ avec la défaite face à l’ESS, ajouter à cela le clash au vestiaire, ce sont les deux principaux facteurs qui ont fait revenir le malaise dans l’équipe kabyle. Alors que tout le monde s’attendait à une fin de saison plutôt sereine, voilà que le club kabyle termine la saison en dents de scie laissant perdurer le suspense jusqu’à l’ultime journée.

Belkalem sera-t-il présents ce samedi ?
Après l’incident qui s’est produit au vestiaire à la mi-temps du dernier match qui a opposé la JSK à l’ESS, à savoir le refus de Belkalem de revenir sur le terrain, l’on ne sait pas encore si l’international kabyle sera présent devant le NAHD, lui qui n’est pas allé au terme de la rencontre face à l’ESS. L’entraîneur Karouf n’a d’autre choix que de composer avec son joueur d’autant plus que le moindre faux pas à domicile est strictement interdit.

L. A.

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup ferme JSK
Après l’incident entre Belkalem et Rial

05

«Au lieu de vous serrer les coudes, vous vous

Hannachi aux joueurs
les circonstances, Belkalem n’avait pas le droit de refuser le maillot de la JSK.

distinguez par un comportement indigne»

A

la fin de la rencontre d’avant-hier qui a observé un incident inattendu, où le défenseur central Saïd Belkalem s’est accroché avec le capitaine Ali Rial et a refusé même de continuer la seconde mi-temps, le président Hannachi, qui se trouvait sur place, n’a pas manqué de remettre ses joueurs à leur place, juste après le coup de sifflet final de la partie. Le premier responsable de l’équipe, qui n’a jamais accepté ce genre de comportements, était hors de lui et n’a pas hésité à engueuler ses joueurs en leur disant : «Je ne comprends pas ce qu’il vous arrive. Au lieu de vous serrer les coudes, vous vous distinguez par un comportement indigne. J’exige de vous une réaction lors du prochain match.»

Voici ce qui s’est réellement passé à la mi-temps entre Belkalem et Rial
Après l’avoir annoncé en exclusivité sur nos colonnes, le lendemain de l’incident dans le vestiaire entre Essaïd Belkalem et Ali Rial, les supporters de la JSK voulaient en savoir davantage sur ce qui s’est réellement passé entre les deux joueurs. A vrai dire, personne ne voyait venir ce clash au moment où l’équipe venait de terminer une excellente première période. D’après des indiscrétions, tout a commencé sur le terrain, lorsque Hemani et Rial se sont accrochés lors d’une action de jeu. De retour au vestiaire, Belkalem, qui avait assisté à la scène sur le terrain, ne s’est pas empêché de lancé au visage de Rial : «Tu te crois tout permis ? Tu veux faire la loi dans l’équipe en insultant les joueurs ? Pour qui te prends-tu, pour le président ?» Une réaction qui a vexé Rial l’obligeant à répliquer avec : «Pourquoi t’en prends-tu à moi ? Est-ce que je t’ai insulté ?» D’après la même source d’information, c’est à ce moment-là que les deux hommes se sont vraiment accrochés verbalement et il s’en est fallu de peu pour que Belkalem et Rial en arrivent aux mains.

C’est Mazari qui a avisé le staff de sa décision
Le plus surprenant dans cette histoire, c’est qu’après le clash avec Rial, Belkalem n’a pas avisé le staff technique de la décision qu’il avait prise. Et au moment où tous ses partenaires avaient quitté le vestiaire pour entamer la seconde période, Nabil Mazari s’est dirigé vers Mourad Karouf pour le mettre au courant. Une décision qui a surpris le premier responsable du staff qui ne s’attendait pas à une telle sortie d’un enfant du club. Ce qui l’a contraint à effectuer un changement dans la précipitation en incorporant Camara et à revenir à une défense à quatre.

sa décision, Belkalem a complètement ignoré, non pas seulement son président, mais son entraîneur et formateur dans les catégories jeunes, Mourad Karouf, qui a été affecté par ce geste irresponsable d’un joueur qu’il estimait beaucoup.

Son erreur, c’est d’avoir refusé de jouer
Quelles que soient les circonstances, Essaïd Belkalem n’avait en aucun cas le droit de refuser de porter le maillot de la JSK, lui qui est un enfant du club. Même s’il se sent marginalisé ces derniers temps, Belkalem se devait de se comporter en professionnel et de poursuivre sa mission. D’ailleurs, le fait de décider de quitter le terrain à la pause a soulevé la colère de ses partenaires. Ces derniers n’ont pas apprécié que leur partenaire décide de boycotter l’équipe en pleine mi-temps alors que la JSK était sur la lancée. A. A. et S. D.

Karouf et Hannachi ont essayé de le faire revenir sur sa décision
Toutefois, et avant de prendre la décision de procéder au changement, Mourad Karouf et le président, Hannachi, sont allés au vestiaire pour s’entretenir avec le joueur, histoire de le faire revenir sur sa décision. Même si l’on ignore ce qui s’est réellement dit entre le joueur et ses responsables, tout porte à croire que l’entraîneur et le président ont expliqué à Belkalem qu’il ne devait en aucun cas se comporter ainsi et laisser ses partenaires à la pause. Ils lui ont fait savoir que prendre une telle décision pourrait lui jouer de mauvais tours. Mais en moins de deux minutes, Karouf a su que son joueur n’allait pas revenir sur le terrain et que le changement était inévitable. En campant sur

Belkalem a refusé de revenir sur le terrain
Et au moment où les supporters kabyles croyaient que c’est Karouf qui avait pris la décision de faire sortir Belkalem, une source digne de foi nous a fait savoir que c’est le joueur qui a refusé de revenir sur le terrain. Le fait de s’être emporté avec Rial l’a déconcentré au point de ne plus trouver les ressources nécessaires pour poursuivre la rencontre. Un geste jugé extrêmement grave de la part d’un enfant du club. Quelles que soient
Contrairement à la 1re période, les Kabyles étaient méconnaissables à la reprise

La JSK perd son
pris, c’est d’apprendre que Belkalem a refusé de revenir sur le terrain, alors qu’on s’apprêtait à entamer la seconde période. Je considère son geste comme un manque de respect envers nous, ses partenaires, l’entraîneur, les dirigeants et les supporters qui se sont déplacés au stade». Karouf forcé de changer sa stratégie Connaissant son apport dans la défense, on peut dire que la sortie de Belkalem a faussé les calculs de l’entraîneur en chef, Mourad Karouf, qui, après avoir appris la décision de son joueur, ne savait plus où donner de la tête. Alors que la stratégie de trois défenseurs centraux avait parfaitement bien fonctionné en 1re période, Karouf s’est vu dans l’obligation d’effectuer un changement en défense. C’est Camara qui a repris sa place au milieu du terrain. Quant à Rial et Khellili, ils ont composé l’axe central. Les observateurs sont unanimes à dire que la sortie de Belkalem a fait basculer le match, exactement comme ce fut le cas face au MCO, où les Oranais avaient profité de l’expulsion du défenseur kabyle pour égaliser. A. A.

Les arbitres sabotent (encore) la JSK !
près deux matchs sans défaite où les Canaris ont réussi à revenir avec un bon point de Constantine et surclasser la lanterne rouge du championnat, le MCS, par un score lourd de quatre buts à zéro, à Tizi Ouzou, les Kabyles, qui se sont déplacés avant-hier à Sétif, pour affronter l’équipe locale, ont concédé leur huitième défaite de la saison. Les coéquipiers de Salim Hanifi, qui étaient vraiment à la hauteur en première mi-temps, où les Sétifiens n’ont pas trouvé trop de solutions pour débloquer la situation, ne pouvaient mieux faire que d’encaisser deux buts en seconde mi-temps. Même si tout le monde connaît la raison de cette défaite imméritée, faut-il le dire, après tout ce qui s’est passé dans le vestiaire à la mi-temps, les décisions du directeur du jeu étaient contre l’équipe kabyle. En plus de siffler des coups francs imaginaires en faveur de l’adversaire, Saïdi n’avait pas eu froid aux yeux pour accorder un penalty imagnaire aux coéquipiers de Djabou, qui a été transformé par la suite par Benmoussa. Il est vrai

match… à la mi-temps
u moment où les Kabyles avaient réussi à revenir avec un nul précieux de Constantine suivi d’une large victoire face au MCS sur le score de 4 buts à 0, voilà que l’équipe vient d’essuyer une nouvelle défaite et sa première à l’est du pays cette saison, face à l’ESS, sur le score de 2 but à 1. Pourtant, les observateurs qui ont suivi le début du match étaient persuadés que la JSK allait s’en tirer au moins avec le point du nul. C’est lors du premier quart d’heure que la JSK a largement dominé son adversaire, réussissant même à se créer pas moins de trois grosses occasions, dont celle de Hemani qui a raté le cadre de peu. Malheureusement pour les camarades de Malik Asselah, les choses ne se sont pas passées comme prévu. Pour cause, à la mi-temps, le clash entre Belkalem et Rial a sabordé le moral du groupe. Aucun des joueurs ne voyait venir l’incident avant que Belkalem n’en rajoute une couche en refusant de reprendre sa place à la reprise. Un des joueurs titularisés qui a tenu à garder l’anonymat n’a pas hésité à nous dire : «Des problèmes dans les vestiaires, ça arrive tous les jours. Ce qui m’a le plus sur-

A

A

que les Jaune et Vert sont en train de vivre l’une des plus mauvaises saisons, vu leur position au classement général, mais il faut signaler que les arbitres n’ont pas été trop corrects avec le club kabyle, qui a été lésé à plusieurs reprises.

Après Houasnia et Bousseter, voici le tour de Saïdi !
Ce n’est pas la première fois que les Canaris ont été sabotés par les arbitres. En effet, les Jaune et Vert ont déjà vécu ce scénario cette saison. Avant M. Saïdi, qui n’était pas trop correct avant-hier, contre l’Entente, Houasnia et Bousseter ont déjà eu leur part de responsabilité dans plusieurs défaites de la JSK. Parmi ces rencontres, ont citera le match aller entre le CRB et la JSK et qui a vu cette dernière perdre dans les dernières secondes de la rencontre. Ce jourlà, Bousseter avait privé les Kabyles d’un penalty flagrant en première période. Quelques jours après, c’était le tour de Houasnia de refuser un but valable à Hamza Boulemdaïs contre l’USMA. Dernièrement, Bousseter a encore une fois privé la JSK d’un autre

penalty contre le MCO. Sur un centre de Boulemdaïs, un défenseur oranais touche le cuir de la main dans la surface de réparation, mais le directeur du jeu, qui était pourtant près de l’action, n’avait rien sifflé. La preuve, le président Hannachi a toujours été furieux contre ces arbitres qui prennent des décisions à l’aveuglette.

El Orfi : «L’arbitre était trop vicieux»
Après la rencontre, nous nous sommes entretenus avec le milieu récupérateur, Hocine El Orfi. Ce dernier, qui était trop affecté, nous a fait savoir que l’arbitre était trop vicieux. Toutefois, il n’a pas manqué de nous dire que le penalty n’était pas valable : «Je pense que le penalty que l’arbitre a accordé aux Sétifiens nous a scié les jambes. Sincèrement, il n’y avait pas de faute sur le joueur et la décision de l’arbitre n’était pas correcte. Désormais, nous devons faire notre possible pour nous racheter prochainement contre le NAHD la semaine prochaine.»

S. Djoudi

06

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup de manivelle MCA
Depuis qu’il est rentré chez lui en France, Eddir Loungar n’a eu aucun contact avec les responsables du Mouloudia. Ce dernier a même envoyé un message sur le site des supporters à travers lequel il fustige les membres du CA de lui avoir remis le protocole d’accord par le biais d’une tierce personne qui n’a rien à voir avec le club. A croire ce qui se dit dans l’entourage du club, on laisse entendre qu’Eddir Loungar ne répond même aux appels de ses partisans voire même son cousin Kamel, du fait qu’il est en colère, lui qui n’a jamais accepté qu’on modifie le protocole d’accord. Il estime qu’on veut le dissuader d’investir au Mouloudia, au moment où ces derniers démentent catégoriquement ses propos, en se montrent rassurants. Toutefois, ceux qui connaissent bien la maison du Doyen sont catégoriques à dire qu’il n’y a pas de fumée sans feu, et cette situation a mis le clan de Loungar dans une situation embarrassante par rapport à leurs pairs du CA.

Chaouchi en route
Le derby qu’il a livré avec son équipe, mercredi passé face à l’USMA, pourrait être le dernier que Chaouchi a joué sous les couleurs du Doyen. Le portier international qui a mis le plâtre après avoir frappé dans le mur d’un coup de poing, à l’issue de cette confrontation, est indisponible jusqu'à la fin de saison, lui qui songe à changer d’air, en prévision du prochain exercice. Une source digne de foi nous a confié, que Chaouchi veut retourner au club qui l’a révélé au grand public, à savoir la JSK. Les responsables kabyles, qui ne veulent pas ébruiter cette affaire, sont en contact avec Chaouchi par le biais de son manager et il aurait même donné son accord de principe pour endosser de nouveau le maillot de la JSK. Ce dernier a confié à ses proches qu’il a passé une année très difficile avec le Mouloudia, en raison des problèmes qu’il a rencontrés et qu’il n’est prêt en aucun cas à revivre le même scénario le prochain exercice. Le derby, la goutte qui a fait déborder le vase Toutefois, les contacts entre les deux parties ne datent pas d’aujourd’hui, puisqu’il y a plus d’un mois de cela, Chaouchi a été approché par les responsables kabyles. Même s’il n’était pas contre l’idée de jouer de nouveau au profit de la JSK, il a préféré reporter les négociations jusqu'à la fin de saison pour qu’il puisse prendre sa décision à tête reposée. Le dernier derby face à l’USMA semble donc avoir changé toutes les données, puisque Chaouchi, et à l’image de certains de ses coéquipiers, a fait l’objet de très graves accusations, celles d’avoir levé le pied pour faciliter la tâche à l’USMA pour gagner la rencontre. Très déçu, Chaouchi est décidé donc à changer d’air, car ce n’est pas la première fois qu’on l’accuse à tort, puisqu’il

Loungar semble ne pas vouloir répondre à ses partisans

vers la JSK
l’a été déjà pour avoir simulé une blessure pour réclamer son argent. Ce qui lui a porté préjudice, alors qu’il s’est sacrifié pour le club à plusieurs reprises. Il veut se rapprocher de sa famille et pense à son avenir avec l’EN Chaouchi veut donc quitter le Mouloudia pour en finir avec toutes ses histoires qui ne cessent de nuire à son image et son statut d’international. Mais aussi il veut se rapprocher de sa famille pour être plus stable, et penser à son avenir avec la sélection nationale, lorsqu’on sait qu’il ne cache pas son ambition de redevenir le portier numéro un de l’EN. Et afin qu’il puisse atteindre son objectif, il doit être stable et jouer au profit d’un club ambitieux. La JSK semble être le club le mieux indiqué pour Chaouchi, afin de pouvoir retrouver toute sa forme qui était la sienne par le passé. Lui qui, il y a deux années de cela, était le héros de toute une nation. Bien que le MCA essaye de le convaincre de rempiler, le portier international semble décidé à changer d’air, après une saison très difficile où il a vécu sous une pression constante, faisant même état de virulentes critiques de la part de ses détracteurs. Tout porte donc à croire que Chaouchi est en route vers la JSK qui n’est pas prête à lésiner sur les moyens pour l’avoir de nouveau dans son équipe. K. M.

Les membres du CA exigent une réponse le plus tôt possible
Cette nouvelle s’est propagée telle une trainée de poudre, alors que les membres du CA évitent de polémiquer avec les partisans de Loungar, sur le sujet. Ils leur demandent à ce que l’homme d’affaires franco-algérien leur donne une réponse le plus vite possible au sujet du nouveau protocole dont il a été destinataire. Une manière d’être fixés sur la suite des négociations, car la saison tire vers sa fin et on tient à ce que Loungar s’engage à investir dans le club ou de se retirer définitivement, et laisser l’actuelle équipe dirigeante préparer le prochain exercice. Une source digne de foi nous a confié que certains membres du CA ont eu des échos sur la manière avec laquelle Loungar veut investir au MCA. A croire ce qui se dit, ce dernier songe à payer les dettes du club et à assurer la régularisation de la situation financière du club pour en devenir l’actionnaire majoritaire. Ce qui lui permettra de procéder à l’ouverture du capital du club, du moment que les dettes seront épurées, avant de procéder à la vente d’une partie de ses actions pour rentabiliser l’argent investi. Toutefois, les partisans de Loungar crient à qui veut l’entendre qu’il veut juste investir au MCA et aider le club, sans plus. Au rythme où vont les choses, un climat de suspicion s’est installé à la villa de Chéraga, et une réunion sera provoquée par les membres du CA.

Bira : «Les joueurs ont un engagement
Alors qu’il reste trois matchs avant la fin du championnat, le Mouloudia a perdu tous ses objectifs, après la lourde défaite concédée face à l’USMA suive d’un échec face au Chabab. Ainsi pour le reste du parcours, il est très difficile pour les joueurs de se concentrer, notamment après une saison harassante qui a commencé pour certains d’entre eux le 20 juillet dernier, en raison de la participation du Mouloudia à la phase des poules de la Ligue des champions. A ce sujet, le nouvel entraîneur de l’équipe, Abdelkrim Bira, nous dira : «Vous savez, on tient à réussir de bons résultats pour les trois matchs qui nous restent à disputer. Certes, l’équipe a raté les objectifs qu’elle avait tracés, mais il faut savoir que nous avons un autre objectif à atteindre, celui de terminer le championnat à la meilleure position possible. Pour ce qui est des joueurs, je pense qu’ils ont un engagement à honorer envers le club. Et je ne vous cache pas que leur réaction face au CRB m’a donné satisfaction. Vous me parlez de mon équipe qui aura à jouer le rôle d’arbitre en étant confronté à des équipes qui jouent leur survie en élite. Sachez que nous jouerons ce mardi face au WAT qui nous devance au classement, avant d’enchaîner avec le MCO et le MCEE. Je pense

à honorer envers le club»
qu’on va essayer de faire honneur à l’équipe et terminer le championnat à la meilleure place au classement.» «Je ne garde que de bons souvenirs de Tlemcen» Comme par hasard, pour son deuxième match à la tête de l’équipe mouloudéenne, Bira affrontera une équipe qu’il connaît assez bien, pour l’avoir drivée, à savoir le Widad de Tlemcen. «Nous n’avons pas le temps de préparer ce match face au WAT. Je vais donc essayer de motiver les joueurs et d’apporter quelques correctifs en leur demandant de réagir et de commettre le moins d’erreurs possibles. C’est ce que je leur ai dit d’ailleurs, avant d’affronter le CRB. J’ai misé sur le volet psychologique pour les mettre en confiance, en leur demandant de rester sereins sur le terrain et de réagir. Quel que soit le score en cours de jeu, la réaction des joueurs est nécessaire, car ils ne doivent en aucun cas se montrer passifs. Je ne garde que de bons souvenir de mon passage à Tlemcen où j’étais toujours été bien accueilli. Je demanderai aux joueurs de réagir comme ils l’ont bien fait face au CRB», a affirmé le coach du MCA

«Je vais demander à Younès et Saâyoud s’ils sont prêts à jouer» Maintenant que les dés sont jetés pour le Mouloudia qui n’a rien à espérer en cette fin de saison, nous avons évoqué avec Abdelkrim Bira la possibilité de le voir donner la chance à certains éléments de jouer ces trois derniers matchs, à l’image de Younès et Saâyoud. A ce sujet, il nous dira : «Pour moi, Younès est une valeur sûre et il n’y a aucune équipe qui n’aimerait pas l’avoir dans son effectif. Quant à Saâyoud, c’est aussi un bon joueur, car ce n’est pas donné à n’importe quel élément d’être à Al Ahly du Caire. Vous savez bien j’avais une journée seulement pour préparer le match du CRB, mais maintenant je vais discuter avec Younès et Saâyoud et leur demander s’ils sont prêts à jouer, avant de prendre une décision. Toutefois et pour les trois prochains matchs, je compte présenter une équipe qui saura honorer le Mouloudia.» «On pouvait gagner face au CRB» Revenant sur le dernier match livré face au CRB, le coach du MCA s’est dit satisfait de la prestation de son équipe. Il évoquera les occasions que ses joueurs ont eues. «Je pense que

sur l’ensemble de la partie, on pouvait battre le CRB qui a aussi fourni une belle partie. Toutefois, on s’est créé plus d’occasions que notre adversaire. Sans parler du résultat, le plus important pour moi était la réaction des joueurs. Le travail psychologique que j’ai effectué a porté ses fruits», a affirmé le nouveau coach du MCA. «Berradja a fait de son mieux et de grands joueurs ont manqué des penalties» S’agissant du penalty manqué par Berradja à quelques minutes de la fin de la rencontre, Bira a défendu son joueur et dira : «On aurait pu gagner, si l’on se fie aux nombres d’occasions qu’on s’est créées mais que nous avons malheureusement manquées. Pour ce qui est du penalty, je pense que Berradja a fait de son mieux. Même les grands joueurs ont manqué des penalties. Si vous avez bien suivi la partie, je dois dire que l’arbitre aurait dû nous siffler un autre penalty. Il faut maintenant oublier ce match, retenir la bonne réaction des joueurs et penser au reste du parcours.» Kamel M.

Coup de poing MCA

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

07

Berradja s’accroche avec des supporters à Kouba Q
uelques heures après la fin du match derby face au CRB, Seddik Berradja s’est accroché avec des supporters du Mouloudia, au moment de rejoindre son lieu d’hébergement à Kouba, plus précisément à la cité Garidi 1. En effet, le milieu de terrain mouloudéen a été apostrophé par cinq fans qui lui ont reproché le penalty manqué face au Chabab, à cinq minutes du terme. L’un d’eux, qu’on surnomme Derrag qu’il considère comme son idole, a eu des propos virulents à l’endroit de Berradja, lequel avait dû user de toute sa diplomatie pour calmer la colère des contestataires qui ont eu le sentiment d’avoir été privés de cette joie que procure une victoire face aux Belouizdadis.

Bouzidi en est arrivé aux mains à Staoueli
Décidément, la colère des supporters du Mouloudia n’a pas baissé d’un iota. A défaut d’atteindre les joueurs aux entraînements et lors des matches officiels, en raison du huis

clos, les contestataires n’hésitent pas à déverser leur colère lorsqu’ils croisent le chemin de certains joueurs. Farès Bouzidi en a eu pour son grade avant-hier dans un restaurant situé à Staoueli. De fil en aiguille, la situation s’est détériorée au point de voir Bouzidi en arri-

ver aux mains avec des mordus du Doyen. Heureusement qu’il y avait dans les parages Billel Moumen qui est aussitôt intervenu pour extirper son partenaire des griffes des Chnaoua qui étaient dans une colère noire. Depuis le derby très controversé face aux Usmistes, les joueurs du MCA seront contraints de limiter leur déplacement afin d’éviter de s’exposer à des supporters qui ont bien du mal à digérer la défaite face à l’ennemi juré qui, lui, file tout droit vers le titre. T. Che

L’agression dont ont été victimes certains cadres de l’équipe, lors de la séance de vendredi dernier effectuée au complexe sportif de la Protection civile de Dar El Beïda, a donné à réfléchir aux responsables du Doyen. Et pour éviter d’exposer de nouveau les joueurs aux représailles des supporters, les pensionnaires de Chéraga ont pris une décision radicale. Ainsi, hier après-midi à 16h, les camarades de Babouche se sont entraînés au complexe de la Sûreté nationale au Cati de Hydra, pour préparer le périlleux déplacement à Tlemcen loin de toute intervention extérieure. Cette décision pourrait être maintenue par la direction du Mouloudia jusqu’à la fin de la saison.

Le Doyen prépare son déplacement à Tlemcen au Cati

T. Che

«Si je reste a au club, je garderai Bir me entraîneur» com Au lendemain du match nul ouizconcédé face au Chabab de Bel erteOmar Ghrib a déclaré ouv dad, elkrim ment son envie de garder Abd ue du Bira à la tête de la barre techniq rsuipou Mouloudia, dans le cas où il reste au sion au club. «Si je vrait sa mis à garder Mouloudia, je n’hésiterai pas uterai Bira comme entraîneur et je recr ler un technicien adjoint pour l’épau dans sa mission.» aux «Je ferai aussi appel e» vices de Jacky Roch ser alPoursuivant sa déclaration aux le, lures d’une campagne électora y Ghrib a évoqué le nom de Jack r phy Roche pour être le préparateu urs si sique des Vert et Rouge. «Toujo de ices je reste, je ferai appel aux serv teur Roche pour être le prépara Jacky péphysique de l’équipe, car ses com » tences ne sont plus à démontrer. T. Che
Suite aux défections de Chaouchi et Bouzidi

Ghrib :

Sayeh «Déçu par l’attitude du CRB qui a voulu me coller une suspension imaginaire»
A l’issue du match derby face au Chabab, une polémique a été enclanchée par les Belouizdadis qui suspectaient Réda Sayeh d’avoir joué en étant suspendu. Le meilleur baroudeur du Mouloudia s’insurge contre l’attitude des Belouizdadis qu’il juge très décevante et infondée.
contre l’USMA. C’était mon CRB en étant suspendu ? Et je ne Vous êtes passé aujourd’hui tout deuxième après celui reçu face au près de la victoire face au CRB. vous cache pas que l’attitude du CRB CSC. m’a beaucoup déçu, car à défaut de Un mot sur ce match derby qui A peine remis de vos émotions, nous battre sur le terrain, les diris’est joué à huis clos ? vous allez devoir enchaîner très geants de ce club cherchent d’autres Ça a été une torture pour nous vite par un autre match tout aussi moyens pour obtenir le gain de la tous de disputer un match derby difficile face au Widad de rencontre. Je le dis aux supporters : dans un stade du 5-Juillet vide. MalTlemcen. C’est votre premier il n’y a rien à craindre. La procédure gré l’absence remarquée des fans, je déplacement depuis deux mois. entamée par le CRB est pense que la rencontre a été très disTlemcen a touinfondée et n’a putée entre deux équipes convalescentes. Nous avons su réagir après la aucun sens. Elle repose sur défaite concédée face à l’USMA. On des infors’est créé énormément d’occasions mations mais la réussite n’a pas été au renapparues dez-vous, à l’image de mon tir qui a dans la heurté le poteau gauche d’Ousserir. presse faisant Et puis, il y a eu ce penalty que nous état de ma suspenavons manqué dans les dernières sion suite au carton jaune minutes qui aurait pu nous offrir que j’avais une victoire de prestige face à nos reçu voisins du CRB. Vous sembliez cette fois bien en jambe, contrairement à ce match ): (SG du MCA face à l’USMA qui a fait s du CRB ve polémique ? «Les résere insulte Grâce au discours du coach, t un son nous avons su réagir, car je ne pétences» les c vous cache que tout le monde our mesl coomé face au Mouloudia, s rép nu ncéd is de avait la tête dans le sac. EsAprès le matchhabab de Belouizdad ont ém i-ci s’est lu suyer des accusations de tridu C estimant que ce s. Le secrésponsables re nt Réda Sayeh, cherie n’est pas facile à rton serves concerna spendu pour cumul de ca rvenir une nouaccepter. Mais, nous avons inte étant su produit en ttalah, a tenu à : «Cela fait une mane A su nous remobiliser pour ce s Chnaoua du Doyen, Dah s derby qui a été d’un bon ni- taire lle fois pour rassurer tous le le domaine, et je ne vais pa s ve je suis dans rassure tout le monde : le veau technique. ées que . trentaine d’ann urde de débutant. Je La direction du CRB a st pas suspendu mmettre une bo sont infondées car Sayeh n’e SMH lors de la formulé des réserves à co rves du CRB uation avec l’Ub avait fait des rése votre encontre sous cu la même sit Nous avons vé lorsque la direction de ce clu ns résultats. prétexte que vous êtes saison écoulée os de Nacim Bouchema sa mme une suspendu pour cumul de réserves à prop nsidère l’attitude du CRB co étaire cartons ? D’ailleurs, je co es compétences», dira le secr C’est complètement absurde. insulte pour m néral du Mouloudia. gé Vous croyez que j’allais prendre ce T. Che risque-là en jouant un match face au jours été une destination périlleuse. On sait qu’on va être confrontés à une équipe qui vise le podium. A nous de tout faire pour réussir un bon résultat. Nous avons envie de terminer le championnat sur une bonne note. C’est peut-être l’occasion pour vous de prendre votre revanche sur un adversaire qui vous a éliminés en Coupe d’Algérie... On ne peut pas oublier ce match qui s’est déroulé dans un contexte assez particulier. Mais bon, ce match fait partie du passé. Nous avons envie de nous battre pour terminer à une place honorable. Propos recueillis par Tarek Che

Azzedine : «Malgré les critiques, j’ai toujours répondu présent dans les moments difficiles»
Ecarté du groupe depuis le match derby face au NAHD, Sofiane Azzedine n’attendait que la fin de la saison pour partir vers d’autres cieux. L’enfant de Bordj Menaïel a eu l’occasion de refaire surface suite aux défections de Chaouchi et de Bouzidi. Appelé à la rescousse pour affronter le CRB et, éventuellement, le reste de la saison, il aura fallu toute la diplomatie d’Abdelkrim Bira pour convaincre Azzedine de refiler ses gants. En dépit de son manque de compétition, car il n’avait plus joué depuis le 28 février dernier, Azzedine s’est acquitté convenablement de sa mission. Le dernier rempart mouloudéen n’avait, d’ailleurs, rien à se reprocher sur le but inscrit avanthier par Slimani. Azzedine s’est mis en évidence à maintes reprises, notamment sur une frappe majestueuse d’Amar Ammour qui prenait le chemin des filets. «Même si j’étais marginalisé et sévèrement critiqué, je n’ai pas hésité une seule seconde à répondre présent par amour pour ce club qui avait besoin de moi. Dans les moments difficiles, on a toujours trouvé Azzedine. Je vais profiter des prochains matches de championnat pour revenir à mon meilleur niveau dans l’optique de la saison prochaine qui s’inscrit en pointillé. Même si on m’a descendu en flammes, après le match face au NAHD, j’ai prouvé une nouvelle fois que j’étais attaché de manière indéfectible à mon club», se contentera de nous déclarer le dernier rempart mouloudéen qui devra disputer les trois derniers matches de la saison avec l’objectif de faire taire ses détracteurs. T. Che

Attalah

08

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup de chaleur USMA
Il aurait été approché

La JSMB n’est plus un danger pour les

Mokdad ne serait pas chaud à l’idée de revenir en Algérie
selon notre source, les Usmistes lui auraient même proposé un salaire mensuel de 300 millions, mais ceci n’a pas suffi pour convaincre le chouchou des Chnaoua de songer à tenter une nouvelle expérience au pays. Pisté également par le club kabyle, l’offre mirobolante n’a pas fait tourner la tête à Mokdad qui préfère ainsi rester à Al Kalbaa ou rejoindre un autre club dont les dirigeants insistent pour l’enrôler. Les Algérois reviendront-ils à la charge dans quelques jours ou vont-ils tourner la page et exploiter d’autres pistes, après avoir tiré un trait sur celle qui mène vers Mokdad ? Réponse dans les semaines à venir.

Rouge et Noir

est avanthier que tous les matchs de la vingtseptième journée ont eu lieu, mis à part NAHD-USMA. Contraints de rester au repos forcé, après que leur rencontre ait été reportée pour demain, c’est avec un grand intérêt que les Rouge et Noir ont suivi les résultats. Des résultats qui ont fait les affaires du club de Soustara, du moment que deux concurrents ont réalisé des faux pas, la JSMB et le CRB en l’occurrence. En effet, les Béjaouis se

C’

sont lourdement inclinés à domicile face au MCO. Une surprise de taille qui n’a fait que réjouir les supporters usmistes, sachant que leur club favori a un match en moins à jouer, avant de les accueillir à Bologhine. Une occasion pour les faire sortir de la course une fois pour toutes. Le CRB, quant à lui, toujours sonné par sa défaite en Coupe d’Algérie, n’a pas fait mieux qu’un match nul contre le Doyen. En difficultés, eux aussi, les Belouizdadis ne sont plus un danger pour les protégés d’Ighil dont le principal adversaire n’est autre que l’ESS et à un degré moindre, l’ASO. Le

champion en titre et son dauphin se sont imposés à domicile, mais malgré ces victoires, les coéquipiers du capitaine Khaled Lemmouchia gardent une sérieuse option, du moment qu’ils sont deuxièmes au classement avec une rencontre en moins. Ce mardi, ils auront une nouvelle fois l’occasion de dominer le championnat, à trois journées de la fin, mais à une seule condition : battre le NAHD, ce qui ne sera pas une mission impossible, vu la situation du club husseindéen. Adel C.

Même si la saison est loin d’être terminée, certains dirigeants dont ceux de l’USMA semblent déjà penser au prochain exercice. Afin de renforcer le groupe, surtout qu’il est tout proche de décrocher une qualification à une compétition internationale, les responsables ont coché les noms de plusieurs éléments capables d’être des renforts de taille. A ce sujet, nous avons appris d’une source digne de foi qu’Abdelmadjid Mokdad, l’ancien joueur du Mouloudia, en fait partie. Le Franco-Algérien, qui évolue depuis une saison au Golfe, aurait même été officiellement contacté. Toujours

Ezechiel serait dans le viseur des Usmistes
Mokdad ne serait pas le seul joueur ayant laissé de bons souvenirs en Algérie à intéresser les Usmistes puisqu’un autre ex- de la Ligue 1 serait lui aussi dans le

viseur des Algérois. Ce joueur-là n’est autre que Ndouassel Ezechiel. Le Tchadien, qui évolue au Club Africain, serait sur la liste des joueurs à libérer. Ce qui sera donc une bonne pioche pour les Rouge et Noir ou n’importe autre club qui veut s’offrir ses services, du moment que les responsables du club tunisien ne sont pas chauds à l’idée de le garder pour la saison prochaine. Ils ne demanderont sûrement pas une grosse somme pour se débarrasser de l’ancien attaquant blidéen qui n’a pas trop brillé, comme cela était le cas à l’époque où il portait les couleurs de l’équipe phare de la ville des Roses. A. A.

Benaldjia «Je ne quitterai
l’USMA que pour l’étranger»
Considéré comme un grand espoir du club, Mehdi Benaldjia ne cesse de confirmer tout le bien qu’on pense de lui en enchaînant les belles prestations. Joint par nos soins, le jeune attaquant des Rouge et Noir affirme qu’il est prêt à rester à l’USMA le plus longtemps possible, révélant même qu’il ne quittera le club de Soustara que pour une expérience à l’étranger.

Ayant disputé un match de championnat qui a oppo sé leur équipe au NAHD, dans une rencontre comptant pour la vingt -septième journée de la Ligue 1, un peu plus tôt dans la journée, Ferha t, Betrouni, Rabhi et Yettou n’étaient pas, en toute logique, concernés par la séance d’entraînement de samedi. Les quatre Espoirs, que nous avions cités, n’ont donc repris du service avec le groupe qu’hier. Si tout se passe comme prévu, trois des quatre au minimum figureront sur la feuille de match demain mardi, à l’occasion de derby qui mettra aux prises les Sang et Or avec les gars de Soustara.

Les Espoirs réintègrent le groupe

Alors Mehdi, comment s’est déroulée la préparation pour votre prochain match ? Comme ce fut le cas après chaque victoire, dans les meilleures conditions possibles. À ce sujet, nous n’avons pas à nous plaindre. Le succès que nous avons décroché contre le Mouloudia, lors du derby, nous a permis de reprendre le travail du bon pied. Le moral est au beau fixe. Il était prévu que nous enchaînions avec une nouvelle rencontre samedi, mais ça n’a pas été le cas, et nous en avons donc profité pour effectuer d’autres séances, voilà. En parlant du match face au MCA, que pensez-vous de ceux qui disent que le grand derby a été arrangé ? J’avais pris la décision de ne pas en parler parce que ce match est

derrière nous, mais je vais quand même faire un p’tit commentaire. Je pense que ceux qui parlent d’un arrangement essayent de trouver des justifications. Nous, nous l’avons remporté grâce à nos efforts. Ce qui se dit, c’est du n’importe quoi. En tout cas, nous, nous ne prêtons pas attention à ce qui ces racontars. Tout le monde est libre de parler, mais tant que nous savons la vérité, tout ce qui a été dit ne va pas faire bouger un seul de nos cheveux. Vous allez enchaîner avec un entre derby. Cette fois-ci, le NAHD, votre prochain adversaire. Qu’avez-vous à nous dire à propos de cette confrontation ? C’est un match comme tous les autres. Il faut s’attendre qu’il soit difficile à négocier malgré la situation de notre adversaire. Ils n’ont rien à perdre, donc je pense qu’il faut doublement se méfier d’eux. Ceux qui pensent que cette rencontre est gagnée d’avance ne savent rien au foot. Nous savons ce qui nous attend face au Nasria. Nous avons besoin des trois points pour continuer notre chemin vers le titre, donc nous allons faire le nécessaire pour les empocher.

Que pensez-vous des résultats de la vingt-septième journée de la Ligue 1 ? S’il y a un résultat qui a été en notre faveur, c’est bien celui du match JSMB-MCO. Les Béjaouis sont des concurrents directs, mais la défaite qu’ils ont concédée chez eux les a mis hors course. Certes, le foot n’est pas une science exacte. On peut toujours se tromper, mais je crois qu’en les accueillant et avec le match en retard que nous devons disputer, je crois qu’il y a un bon coup à jouer. Pour le titre, je crois qu’il y a un seul danger : l’ESS. Ils ont gagné, et le fait qu’ils aient remporté la Coupe d’Algérie les a mis en confiance. USMA-ESS sera la finale de cette saison. Pensez-vous déjà à cette rencontre ? Non, chaque chose en son temps. Il ne faut pas griller les étapes. Ça ne sert à rien d’y penser tant que nous n’avons pas joué nos matchs. Il faut gérer étape par étape. D’abord, le NAHD, ensuite la JSMB après l’ASO. L’ESS, c’est encore loin ; donc, il vaut mieux ne pas trop y penser, c’est inutile. Vous nous avez révélé auparavant votre envie de quitter le club à l’issue de cet

s C’ Rouge et effectueront dernière séance s Noirest aujourd’huilaque les le NAHD d’entraînement, avant d’affronter demain, dans une rencontre de mise à jour du calendrier. Cette ultime séance sera donc une occasion pour les membres du staff technique d’effectuer les dernières retouches, avant de se présenter au stade 5Juillet pour défier l’équipe husseindéenne, à partir de 16h. s Une fois la terminée, les coéquis d’aujourd’hui séance d’entraînement piers de Noureddine Daham regagneront directement l’hôtel Hilton, le lieu où ils effectueront leur mise au vert. Comme ce fut le cas depuis plusieurs semaines, les Rouge et Noir passent leur nuit la veille de chaque match à Alger dans ce luxueux établissement, afin de fuir la pression et bien se concentrer sur leur rendez-vous. Salim Boumechra et Farès Hemitti ne pas être prêts pour le s sdepourront face au NAHD. En effet, match demain les deux joueurs n’ont toujours pas repris du service. C’est dire que le premier responsable de la barre technique sera obligé, une nouvelle fois, de ne pas compter sur eux, même pour tenir des rôles de remplaçants. Ayant 19 joueurs sous sa coupe, le coach usmiste n’aura donc qu’à faire un choix pour établir la liste des convoqués.

Dernière séance aujourd’hui

«L’ESS, notre seul concurrent pour le titre»
exercice. Pensez-vous toujours à lever le camp ? Ce que vous dites est vrai, mais il faut savoir aussi que je suis à l’aise à l’USMA, mon club de cœur. Ça ne me dérangerait pas de faire toute ma carrière ici. En Algérie, je ne jouerai pas pour une autre équipe que l’USMA. Si je dois quitter le club un jour, ça ne sera uniquement pour l’étranger. Je suis jeune, et vivre une expérience loin du pays est le rêve de chaque joueur, mais le destin aura son mot à dire. Pour le moment, le coach me fait confiance. Je veux lui prouver qu’il n’a pas tort. Je suis heureux et mon seul objectif est de décrocher le titre. Mon premier avec les seniors. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Mise au vert à l’hôtel Hilton

Boumechra et Hemitti toujours sur le carreau

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil ESS
Le départ vers Oran cet aprèsmidi
Une partie de la délégation sétifienne a pris le départ vers Oran cet après-midi à 15 heures. Le lieu de ralliement a été la place Beaumarchais où se situe le siège du club. Pour la circonstance, la séance d’entraînement du matin a été considérablement allégée.

09
Que d’absents !
Encore une fois, l’effectif sétifien se trouve réduit à une peau de chagrin. Aux absences de Diss, Benkhodja, Aoudia, pour ne citer que ces joueurs, est venue s’ajouter celle de Lakhdhari et de Djabou. Ce dernier avait difficilement terminé la rencontre face à la JSK.

Lakhdhari suspendu

Sept joueurs seulement du voyage

La course au titre relancée
ESS s'est imposée samedi passé à domicile contre la JSK (2-1) lors de la 27e journée de Ligue 1. Ce succès précieux des hommes d’Alain Geiger leur permet de croire à nouveau dans la lutte pour le titre. Condamné à gagner au stade du 8-Mai face aux Kabyles pour maintenir l'espoir, l’ESS a assuré avec la manière.

L’

Il n’y a pas eu de débat
En cette période de campagne électorale, le débat n'a pas eu lieu sur la pelouse sétifienne. Bien en place et offensive dès le départ, l’équipe de Sétif a pris le match à

son compte. L'arbitre, M. Saïdi, leur accordera un penalty, à la 61’ que les Kabyles jugeront généreux pour un contact entre Rial et Djabou. Benmoussa ne se posera pas de questions et expédiera le cuir au fond des filets d’Asselah. Après cela, les joueurs de la JSK se sont montrés trop timorés pour revenir au score tandis que Nadji faisait le break, trois minutes plus tard suite à un service de Benmoussa. La réduction du score par Hanifi à la 80’ sera anecdotique.

saison. Les coéquipiers de Belkaïd retrouvent leur fauteuil de leader à un point de l’USMA qui compte un match en retard et cela à trois journées de la fin. Comme l'indiquait Alain Geiger, samedi soir, son équipe dispose d'un joker fragile à conserver jusqu'au tomber de rideau sur le championnat. Cette situation renforce l'idée que l’ESS n'a pas le droit à l'erreur pour s'éviter des frayeurs.

Tout n’est pas sombre
S'il y a bien une équipe qui ne risque pas aujourd'hui de perdre la notion des points, c'est la formation sétifienne. N'en ayant pris qu'un seul lors de ses trois derniers matches de championnat, le

Un joker fragile
Cette victoire, survenue après une série de déconvenues, modifie les perspectives pour la fin de

club des Hauts Plateaux s'est retrouvé dans une position pour le moins délicate alors qu'il y a quelques mois, la route vers le titre était toute tracée. Néanmoins, tout n'est pas noir dans le ciel sétifien. La bonne prestation fournie en finale de Coupe d’Algérie face au CRB et récemment contre la JSK a fait naître des espoirs au sein du groupe et de leur entraîneur Alain Geiger. Et nul doute qu'un bon résultat à Mostaganem face au MC Saïda les mettra dans de bonnes prédispositions avant les deux dernières joutes, même s’ils ne sont, évidemment, plus maîtres de leur destin. S. B.

Les prédictions suisses à trois journées de la fin du championnat !
La déception sétifienne aperçue sur le visage des joueurs à la suite des dernières contre-performances en championnat s'est rapidement dissipée. Alain Geiger continue de croire en un final positif pour son équipe : «L’USMA a plus de chances d'être champion mais ce n'est pas fini. Je pense que le championnat se jouera lors de la dernière journée.» Rendez-vous est donc pris sur la pelouse synthétique du stade de Saint-Eugène, lors de la toute dernière journée du championnat pour voir si les prédictions suisses s'avèrent justes. Avant cela, l’Aigle noir doit bien négocier ses matchs contre le MC Saïda et le CSC. gérie la semaine dernière, les Sétifiens n'ont donc pas l'intention de finir le championnat en roue libre. Il en est même hors de question si l'on en croit les propos tenus par Alain Geiger, dimanche avant le départ vers Mostaganem. «Je ne travaille pas pour la saison prochaine, tout simplement parce que cette saison n’est pas encore mathématiquement terminée. Nos chances sont réelles et nous les jouerons à fond», a-t-il déclaré, avant d'enchérir : «Il y a encore des points à prendre et les matchs ne sont pas gagnés avant de les jouer. J’ai envie que l’on termine très bien la saison, le plus haut possible. Il ne faut pas tout mélanger. Prendre un maximum de points et faire le calcul à l’issue de la dernière journée. C’est cela notre mission.» S. B.

Geiger mobilise ses troupes
Même s'ils ont déjà égayé leur saison en s'offrant la Coupe d’Al-

Le jeune défenseur sétifien, Lakhdhari, a écopé d’un avertissement Samedi dernier En plus du staff contre la JSK. Ce technique et mécarton jaune est le dical, sept joueurs troisième consécuseulement étaient tif et le joueur sera du voyage. Il s’agit de fait suspendu. de Benchadi, DelDes exahoum, Djahnit, mens Berguiga, Cyril, Kouamé et Nadji. médicaux Les autres avaient pour Djabou été autorisés à re- Le meneur de jeu joindre leurs do- sétifien, Abdelmiciles respectifs moumen Djabou, au centre et à a ressenti des doul’ouest du pays leurs au niveau du juste après le genou. Il aura à efmatch contre la fectuer des exaJSK. mens aujourd’hui pour qu’un diagHachoud nostic soit établi. et Aroussi De toutes les maen retard nières, il est forfait Deux joueurs pour le match de n’ont pas pris le ce samedi face au départ, comme MC Saïda. cela été prévu avec leurs coéqui- Aoudia incertain piers. Il s’agit d’abord d’Aroussi Le meilleur buteur qui avait à suivre de l’équipe de Sétif, des cours impor- Amine Aoudia, sera, dans le meiltants à l’université. Hachoud, de leur des cas, sur le son côté, avait re- banc des remplajoint son domicile çants ce mardi à Mostaganem. Il à El Attaf avec n’est pas totaledans ses bagages ment rétabli et la Coupe d’AlgéGeiger prendra sûrie. Ces deux joueurs rallieront rement la décision le reste du groupe de le ménager contre le MC à Oran, auSaïda. jourd’hui.

Nadji «On n’a jamais perdu notre sérénité»
Avant d'affronter Saïda, Nadji ne veut pas faire de calcul dans la course au titre. Détendu, Nadji, le jeune milieu de terrain sétifien, pense que le titre est encore jouable mais ne veut pas faire de calcul. Il veut se focaliser sur les victoires que Sétif doit aller chercher. Sans se préoccuper du reste. Avant toute chose, cette Coupe d’Algérie que vous venez de remporter… Ce sont surtout des moments merveilleux et inoubliables. Il ne faut pas oublier que nous restions sur une très mauvaise série en championnat et que le moral n’était pas au beau fixe. Nous la voulions tellement cette coupe et chacun de nous était hyper concentrés durant tout le match. Nous n’arrêtions pas de nous parler et au final nos efforts ont été récompensés. C’est formidable et j’en suis très heureux pour tous ceux qui aiment l’ESS. Revenons au championnat. Votre principal concurrent, l’USMA, semble sous pression depuis votre victoire face à la JSK. Quel regard portez-vous sur leur situation ? Je ne sais pas ce qui peut bien se passer au sein de cette équipe. Vous savez, c’est une période tellement délicate qu’il faut surtout penser à nous et à notre travail. Ce qu’il se passe dans les autres équipes, ce n’est pas important. Après la défaite à Tlemcen, vous ne paraissiez plus croire au titre… Personnellement, j’étais abattu, j’étais triste. Je n’ai jamais dit que le titre était perdu, j’ai dit qu’il s’éloignait. C’est différent, et c’était la réalité. Je ne veux pas cacher les choses. Quand on perd à Tlemcen, il reste quatre journées et l’USMA a deux points d’avance. C’est normal qu’à la fin du match, je sois déçu. Aujourd’hui, nous avons un point d’avance et notre concurrent a un match en retard face à une équipe qui est déjà reléguée. Mais, il ne faut pas perdre du temps à faire des calculs. Il faut penser à nous et à nos prochains matchs. Après, on verra. Avez-vous retrouvez de la sérénité avec votre victoire face à la JSK ? On n’a jamais perdu notre sérénité. Ce sont les autres qui disent ça. La force d’une équipe, c’est de rester tranquille, concentrée, même dans les moments de difficultés. A l’extérieur, on essaye souvent de trouver des problèmes qui n’existent pas. Nous ne tomberons pas dans le panneau. Que faudra-il faire pour décrocher le titre de champion ? Un peu de chance, forcément. Même si on peut la provoquer. Mais surtout de la conviction pour gagner les matchs qui restent. On sait que ça va être très difficile mais tous les matchs le sont. Ce mardi, vous jouez pour le compte de la 28e journée alors que l’USMA livrera son match de retard contre le NAHD. Est-ce que cela vous désavantage ? C’est une situation un peu bizarre. Jouer après un adversaire direct met un peu plus de pression car on est forcément conditionnés par le résultat de l’autre. Je ne sais pas si c’est un avantage ou non mais, au moins, on pourra se concentrer uniquement sur nous. Que pensez-vous de votre deuxième moitié de saison ? Je me sens bien. Je suis tranquille. Mais je ferai mon bilan à la fin de la saison. Sétif joue quelque chose d’important cette année et il faut toujours progresser et chercher à faire mieux. Cette saison m’a fait grandir sur plusieurs plans. Vous faites partie des joueurs les plus appréciés et vous êtes en course pour le titre du meilleur jeune de la saison en Ligue 1… Je ne le savais même pas. Ça me fait plaisir. Mais la chose la plus intéressante pour moi, c’est de faire un bon boulot avec l’équipe. Si je gagne cette distinction et que l’équipe n’atteint pas ses objectifs, ça ne sert à rien. On vous sent totalement concentré sur votre fin de championnat… Pour l’instant, mon objectif principal est de bien finir la saison avec l’ESS. Ensuite, je pourrais penser à autre chose. Et ce match contre le MC Saïda ? La pression sera, bien sûr, sur nos épaules. Notre adversaire est fixé sur son sort et il abordera la partie en n’ayant rien à perdre. Ceci le rendra redoutable. Il n’y a que la victoire qui compte car tout autre résultat serait catastrophique pour nous. J’ai quand même confiance car nos chances sont bien réelles. Entretien réalisé par Samir B.

10

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup de colère CRB
Auteur d’une prestation honorable, le portier Nassim Ousserir a été l’un des meilleurs éléments sur le terrain. Souvent à la parade pour sauver sa cage et rassurer sa défense, cette dernière, sans doute éreintée, s’est illustrée par des bévues monumentales, à l’image du but égalisateur du Mouloudia, survenu à la suite d’une remise mal assurée du défenseur axial belouizdadi, Aksas. cément accepter les choix du coach, c’est pourquoi je dis que la décision des joueurs ayant préféré mettre un terme à leur carrière intenationale n’a rien à voir avec l’éviction temporaire de Ziani. La sélection est-elle en mesure de pallier ces défections ? Certainement, car même si Antar, Belhadj et Matmour ont leur poids dans l’équipe, l’Algérie a souvent enfanté des talents. Je pense que la relève est déjà là car quand on possède des joueurs de la trempe de Feghouli et des locaux talentueux, on ne peut qu’être confiants et optimistes. Comment voyez-vous le prochain match face au CSC, sachant que vous n’y serez pas pour cause de suspension ? C’est vrai, je ne serai pas dans la cage contre le CSC, après avoir écopé d’un troisième avertissement. Mais pour terminer en beauté cette saison, il est important pour nous de réaliser un sans faute. Djamel A.

Comment analysez-vous cette rencontre ? Un derby à huis clos est comme une rencontre amicale, il perd toutes ses spécificités et son charme. Sur le plan technique, il y avait parfois de l’engagement et de belles phases de jeu, mais on ne peut s’empêcher de constater que les deux adversaires manquaient de rythme. Le Chabab s’est déplacé au 5-Juillet avec la ferme intention de glaner les trois points et réapprendre à gagner pour garder toutes ses chances de terminer parmi le quatuor de tête. Hélas, l’arbitrage a encore fait des siennes Que voulez-vous dire ? Tout le monde a vu aujourd’hui que le directeur de jeu nous a privés d’un pénalty flagrant suite au fauchage de Mammeri dans la surface de reparation. Curieusement, il en a sifflé un pour notre adversaire, alors que je n’ai même pas touché le joueur adverse. Je pense sincèrement que l’arbitre était hors du coup, on ne peut dire dans ce cas qu’il était sous pression, car il avait la possibilité de réussir son match. Outre l’arbitrage, votre équipe s’est une nouvelle fois montrée inefficace devant le but, en ratant beaucoup d’occasions nettes, comment l’expliquez-vous ? Je crois que le rythme infernal de la compétition a eu raison de nous, car ce n’est pas facile de disputer plusieurs rencontres en l’espace de quelques jours, raison pour laquelle

était hors du coup»
on était incapables de rester sur la même lancée malgré notre bonne volonté. On a voulu reprendre le championnat par une victoire, en vain. N’appréhendez-vous pas pour autant cette inefficacité alors qu’on amorce le dernier virage ? N’avez-vous pas remarqué que certains joueurs et particulièrement les attaquants avaient du mal à terminer la partie ? Ils semblaient marcher sur le terrain et la cause principale, c’est la fatigue. Le rythme auquel on a été soumis dépasse de loin ce que peut supporter un joueur professionnel où les moyens de récupération sont quasi inexistantes. Cela explique-t-il votre manque de lucidité devant ? Je reviens à la finale de la coupe, car pour une bonne préparation, les deux finalistes devraient bénéficier au minimum d’une semaine avant le match et une autre après, par rapport à la pression qui entoure cet événement. On a affronté le CAB 48 heures avant l’ESS et quatre jours plus tard, on joue le derby face au MCA. Allez trouver de l’efficacité et la concentration. Mathématiquement, vous avez perdu tout espoir de jouer le titre, quel est votre avis? Il faut reconnaître que nous avons grillé notre dernière carte contre le CAB. La défaite inattendue à domicile a scellé notre sort en championnat. Nous avons voulu nous relancer

Ousserir «L’arbitre

face au Mouloudia, mais par manque de chance, je dois dire, on a dû partager les points. Quel est votre objectif ? Gagner les trois matchs pour s’emparer de la seconde place, synonyme d’une participation à une joute international. Que pensez-vous de la retraite internationale d’Antar Yahia, Belhadj et Matmour que vous avez côtoyés en sélection des années durant ? Je dois avouer que j’ai été surpris par leur décision tout en sachant que les trois joueurs sont encore jeunes et peuvent apporter beaucoup à la sélection. Concernant Antar Yahia, je pense que les critiques, notamment de la presse, ont fini par l’affecter profondément, d’où sa décision de mettre un terme à son aventure avec les Verts. Pour ma part, cela me désole. Ne se seraient-ils pas montrés solidaires avec Ziani qui a été écarté par Halilhodzic ? Je ne le pense pas, car la politique de l’entraîneur national était connue d’avanc. Pour mériter une sélection, il faudra se montrer régulier avec son club tout en assurant sa place. Halilhodzic a établi de nouveaux critères basés essentiellement sur le temps de jeu et la régularité des joueurs, bien des choses sont révolues. Etes-vous d’accord avec lui ? Lorsqu’on est joueur, on doit for-

La fin du rêve belouizdadi
près le match nul face au Mouloudia, le Chabab de Belouizdad a désormais anéanti ses dernières chances de disputer le titre. L’espoir était permis avant cette confrontation. Malgré l’échec concédé, il y a quelques jours, à domicile face au CAB, il n’en demeure pas moins que les hommes de Menad pouvaient réellement espérer conquérir le titre à la fin de cette saison, eu égard au potentiel existant et notamment à son calendrier plus que favorable. Cette fois lors du derby, il n’y pas eu de remontée fantastique comme face à l’ASO (2-1), pas une victoire au bout comme celle décrochée à l’aller, bien que l’adversaire du jour, en l’occurrence le Doyen, était largement à la portée du Chabab. N’étaient l’inefficacité offensive et l’arbitrage jugé scandaleux, la victoire n’aurait pas échappé aux Belouizdadis. Parallèlement, avec un manqué de réalisme flagrant, le CRB devait se rendre à l’évidence de l’importance de réaliser un résultat positif pour espérer jouer le titre. Il faudrait mettre les gros moyens pour aspirer à mener à bien la politique prone. « Jouer le titre n’a jamais été dans notre intention, d’ailleurs qui a parlé de cet objectif ?», avait déclaré l’entraîneur du Chabab. La 3e marche passe désormais par un sans faute La finale perdue le 1er mai a, semble-til, laissé des traces qu’il sera difficile à effacer des esprits belouizdadis. Le gardien de but Nassim Ousserir ne s’en cache pas d’ailleurs : «Au niveau de la sérénité, ce

A

n’est vraiment pas ce que l’on espérait puisqu’on a dû subir quelques revers , notamment la défaite contre Batna et la finale perdue contre Sétif. Ce match nul n’est pas pour arranger les choses, même si on méritait les trois points. On avait besoin de se remettre au travail puisqu’audelà des contre- performances en ells-mêmes, on avait montré un visage intéressant », a-t-il dit. Les Belouizdadis ont pourtant des raisons à positive, car s’ils sont passés à côté d’un exploit cette saison, il leur reste toutefois une troisième place à concourir. Pour ce faire, les coéquipiers de Mammeri peuvent compter sur une culture de la gagne sans commune mesure et sur trois matchs à disputer, dont deux sur la pelouse du 20-Août face au CSC puis contre l’ASK. Le CRB a besoin de gros matchs pour évaluer ses forces et ses faiblesses. De l’intensité, il y en aura très probablement même si les ambitions ne sont pas les memes. Les protégés de Djamel Menad doivent travailler dans la continuité pour remonter en puissance et atteindre l’objectif assigné, à savoir le podium. «On avait l’impression d’être dans le vrai, mais très rapidement, avec des blessures à répétition et les suspensions, cela a remis en question notre façon de voir les choses. » Les Belouizdadis ne doivent pas rougir de leur parcours, samedi contre le MCA, ils ont juste été victims de la grande fatigue. Ils seront des clients plus que sérieux pour la troisième marche en cette fin de saison. Les grandes equips, paraît-il, ne meurent jamais. Djamel Abed

La direction du Chabab avait, comme souligné auparavant, émis des réserves sur le joueur du MCA Sayeh; mais après des vérifications poussées, les Belouizdadis se sont aperçus de leur erreur et se sont rétractés. L’attaquant mouloudéen ne compte en effet que deux cartons actuellement. Il a déjà purgé lors de la rencontre ayant opposé son équipe face au MOB, en Coupe d’Algérie.

Les réserves contre Sayeh infondées

Le CRB face à la rumeur et la menace
Le Chabab de Belouizdad devra affronter, outre l’adversaire du jour, le CSC, pour le compte de la 28e journée, un autre adversaire et pas des moindres puisqu’il s’agit de faire face à la rumeur d’un match arrangé. Cette rumeur a pris de l’ampleur parmi les supporters belouizdadis qui redoutent une autre déconvenue, après celles de Béjaïa (4-0) et le CAB (0-2) mais sans jamais pointer un doigt accusateur à l’encontre de l’intégrité de Menad et les joueurs, qui sont au-dessus de tout soupçon. Mais une éventuelle défaite ce mardi est synonyme de cassure, car les inconditionnels du Chabab, jusque là compréhensifs et rassurants, n’accepteront pas un revers surtout précédé par une folle rumeur. La menace des fans est à prendre au sérieux… Boukria : «On ne connaît pas les combines» Le latéral gauche Lyes Boukria se dit outré par la rumeur qui leur est parvenue quant à une prétendue combine contre le CSC. «Je dois tout d’abord mettre sur l’accent sur un fait qui ne cesse de se répéter depuis l’entame de la saison, les matchs arrangés d’une part et le supposé coup de pouce de Kerbadj. Face au Mouloudia, la réponse à ces gens est sans équivoque, l’arbitre nous a lésés, nous privant d’une victoire certaine. Quant à la rencontre de ce mardi face au CSC, il est utile de rappeler encore une fois que les joueurs du Chabab et son encadrement sont au- dessus de tout cela. Personnellement, le mot combine résonne mal et ne peut faire partie de mon vocabulaire. C’est pourquoi je tiens au nom de toute l’équipe à rassurer les supporters qui j’espère seront nombreux à nous soutenir. Peu importe pour nous la position de notre adversaire au classement, car on foulera la pelouse avec la détermination de remporter les points mis en jeu.» D. A.

La formation belouizdadie reprendra les entraînements ce matin à Aïn Benian, après avoir bénéficié d’un jour de repos. Les poulains de Djamel Menad prépareront le match qui les mettra aux prises avec les Constantinois du CSC, ce mardi.

Reprise ce matin à Aïn Benian

L’attaquant belouizdadi Islam Slimani a été supervisé par des émissaires du club bulgare de Levski Sofia qui étaient présents le 1er Mai, lors de la finale de la Coupe d’Algérie. Auteur de 10 buts en championnat, le Belouizdadi, qui attise les convoitises des grosses cylindrées de l’élite algérienne, n’a pas également laissé insensibles les Bulgares. Mais le joueur ne serait pas chaud à l’idée d’aller s’expatrier en Bulgarie, son souhait est de rejoindre un championnat plus huppé pour faire éclater son talent. Agé de 23 ans, Slimani, qui est dans la liste d’Halilhodzic, a une très grosse marge de progression. Il pourrait quitter son club pour une autre destination, sauf si la direction du CRB parvient à le convaincre. Djamel A.

Slimani supervisé par le Levski Sofia

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup difficile USMH

11

Ça se complique pour El Harrach

a courbe actuelle des camarades de Hendou est loin de refléter les bons signes montrés dans un passé récent. A l'analyse des derniers résultats, force est d'admettre que cela ne vole pas assez haut, surtout pour les rencontres se déroulant à Lavigerie. Trop de ratages de points qui pourraient s'avérer pénalisants pour la suite de la compétition dans ce palier de l'élite. Il faut dire que le principal problème de la formation harrachie demeure sans conteste cette incapacité de l'entraîneur à pouvoir disposer de l'ensemble de son effectif. Même certains joueurs qui prennent part aux matchs ne sont toujours pas au sommet de leur forme physique pour des absences répétées et autres blessures. Charef a dû faire beaucoup de concessions en matière de rigueur, car ne disposant pas de doublures de qualité. L'urgence actuelle devrait concerner les joueurs qui, pour beaucoup, se comportent sans grande conviction. La balle est dans le camp des dirigeants, et surtout l’entraîneur qui doit mettre fin au comportement néfaste de certains joueurs. Dans ses déclarations en fin de match, Bechouche avait admis les difficultés que connaît pour l'heure son groupe et appelle à une réaction immédiate pour éviter de se mettre en plus grand danger. Un simple regard jeté au tableau des cartons de l'effectif harrachi nous donne un aperçu sur le

L

nombre d’avertissements écopés par les joueurs de l’USMH. Près de 40 cartons ont été infligés aux poulains de Charef depuis le début de saison, ce qui a provoqué plus de douze suspensions pour cumul ou pour contestations. Si l’on rajoute aussi les problèmes de blessures qui ont concerné la quasi-totalité des joueurs, on comprend pourquoi Charef n’a jamais pu aligner la même équipe deux fois de suite. Il faut tout de même admettre que cela n'est pas facile à gérer, et puis il y a de quoi décourager un staff technique plein de bonne volonté et d'envie d'aller de l'avant.

au Khroub. Gageons que le coach va devoir changer de discours à l'adresse de ses éléments qui sont en perte de vitesse. Les plus visés devraient être les attaquants qui persistent à briller par une incompétence déconcertante. Et comme le champ de manœuvre du coach dans ce compartiment est quasiinexistant, il doit remotiver ceux qui sont utilisés pour l'heure. Seul Yaya, le jeune Tchadien, pourrait avoir plus de chance pour démontrer ses qualités.

Benyettou hors du coup !
L'une des plus grosses déceptions aura été la production du jeune attaquant, Benyettou. Ce dernier se trouve très loin de justifier la confiance placée en lui, tant par les supporters que par le staff technique. Il faut dire que le joueur a vraiment manqué de jus. Pour notre part, on reste persuadés que si les joueurs de la trempe de Bounedjah et Touahri étaient dans leur meilleure forme, le staff technique n'aurait jamais fait appel à des joueurs diminués à limage de Benyettou. Mais s'attendant à un éventuel sursaut d'orgueil, le coach Charef a pris un risque calculé qui, malheureusement pour lui, n'a rien donné.

Les joueurs pensaient-ils que le maintien était déjà assuré ?
Les équipiers de Hendou ont joué face à l’ASK comme si le maintien était déjà assuré. La prestation du groupe ressemblait à celle d’une rencontre amicale. Peut-être avaient ils joué pour un nul avec l’idée que le MCO allait laisser des plumes à Béjaia face a la JSMB.

offensif, n’ont pas apporté leurs fruits. Cette fébrilité commence à inquiéter sérieusement les fans harrachis qui n’arrivent pas à en trouver les raisons. En effet, d’aucuns à El Harrach s’interrogent sur les raisons qui font que leur équipe ne réussit plus comme cela a été lors de la phase aller. Les responsables ainsi que les membres du staff technique ont très souvent justifié l’échec de l’équipe par la partialité des arbitres, mais la question qui mérite d’être posée est de savoir si vraiment l’arbitrage est la seule raison qui fait que l’USMH n’arrive plus à retrouver son efficacité qui l’avait caractérisée en début du championnat.

…et un onze faible à huis clos
Ce que l’on a pu constater également après cette rencontre contre l’ASK, c’est que les Jaune et Noir n’arrivent plus à réaliser de bons résultats sans la présence du public. Que ce soit à domicile ou en déplacement, les joueurs harrachis manquent de détermination et se caractérisent par une inefficacité flagrante en attaque. Jugez-en à travers les résultats Au 5-Juillet : MCA 1 - USMH 0 (huis-clos) A El Harrach USMH 0 - NAHD 0 (huisclos) A El Harrach USMH 1 - ASK 1 (huis clos) N. R.

Un jour de repos avant la reprise
Soucieux de ne pas perdre encore de temps pour tenter de remettre un peu plus d'ordre dans la maison harrachie, l'entraîneur Boualem Charef n'a accordé qu'un jour de repos à ses joueurs, après la rencontre face

La réussite fait défaut…
Les changements opérés par le coach au niveau des deux compartiments, défensif et

Demou : «Le huis clos nous a pénalisés»
D’abord un petit retour au match contre l’ASK du week-end dernier et votre faux pas à domicile. Un mot ? C’est regrettable de perdre des points bêtement comme cela a été le cas ces dernières semaines. Les points perdus en cette période de championnat valent très chers. Il est vrai que nous traversons une période difficile. Mais que voulez-vous, ce sont des choses qui arrivent à toutes les équipes du monde. Vous êtes bien revenus en deuxième mitemps... Justement, en deuxième mi-temps nous sommes revenus beaucoup mieux sur le plan psychologique. On a pu reprendre en main le jeu et égaliser, mais cela ne nous a pas permis de remonter au score. Vos supporters étaient très déçus… Je n'en veux pas aux supporters, parce que je comprends leur déception quand il y a un faux pas à domicile. C'est vrai que nos résultats sont mauvais. Ce nul contre Khroub s'explique par le fait qu’on a encaissé trop tôt un but. Ce qui nous a coupé les jambes. Par la suite, on a dû courir 80 minutes derrière une égalisation. Avez-vous une explication à ces mauvais résultats qui surprennent tous les sportifs et amateurs de la balle ronde ? A mon avis, la seule explication que je pourrai donner, c’est surtout le fait de jouer à huis clos. Pour parler franchement, les matchs à huis clos ne nous arrangent pas. Nous avons l’habitude d’évoluer devant notre public, non seulement à domicile, mais aussi en déplacement. Je suis certain que c’est la principale raison de nos mauvaises performances. Sinon, je ne vois pas d’autres raisons. Chacun interprète les mauvais résultats à sa façon. Certains accusent les joueurs de ne pas se donner à fond. Votre avis ? Non, je ne suis pas d’accord, car je suis sûr que tous les joueurs se donnent à fond. Mais à chaque fois qu’il y a défaite, on accuse très souvent les joueurs. Il faut savoir qu’un joueur est un être humain. Parfois, il est en méforme et cela se répercute sur son rendement. Avec ce faux pas votre équipe reste toujours sous la menace d’une relégation. Quel est votre commentaire concernant cette position ? Il ne faut pas se fier au classement. Ce qui compte le plus, c’est le nombre de points. Nous ne sommes pas vraiment loin des équipes du milieu du tableau. Je dirai donc que ce n’est pas catastrophique. Comment voyez-vous la suite du parcours ? Elle sera sans aucun doute difficile, mais, au fond, je garde une certaine confiance quant aux capacités de mon équipe. Nous l’avons plusieurs fois prouvé en réalisant de grands matchs face aux grosses cylindrées. Vous êtes appelés à livrer trois matchs importants dont deux déplacements à El Eulma et à Tlemcen. Entre ces rencontres vous aurez un derby face au Chabab. Ne pensez-vous pas que les choses semblent difficiles pour vous ? Toutes les rencontres qui nous restent à jouer sont importantes. Cette mauvaise position au classement nous impose à gagner au moins une rencontre parmi les trois qui nous restent à jouer. Ce sera difficile, certes, mais on peut réussir. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Yanis attend sa chance
Yanis, le jeune milieu harrachi, pourrait avoir plus de chance pour démontrer ses qualités. Avec plus de temps de jeu, il serait à même de faire valoir ce qu'il a dans les jambes. Une opportunité de taille pour lui de se frayer un chemin, malgré la concurrence de joueurs expérimentés mais qui se cherchent encore.

Le fait qui marquera également cette prochaine journée, prévue ce mardi, sera le déplacement périlleux de l’USMH à El Eulma où elle affrontera le Mouloudia local, un mal classé. Les Harrachis sont toujours dans le besoin de points pour améliorer leur position au classement afin de quitter la zone de turbulences où ils se trouvent actuellement. Les Jaune et Noir comptent faire une bonne prestation pour assurer définitivement le maintien. En tout cas, les débats seront intéressants entre deux formations qui se battent pour le même objectif.

L’USMH en danger à El Eulma

Suspendu pour deux matchs, l’attaquant Bounedjah a purgé sa suspension. Il sera de retour contre le MCEE, ce mardi.

Bounedjah a purgé

Kerbadj

12

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Entretien

13

«Quand je mourrais, mettez un paquet d’Afras dans ma tombe !»
comme le CRB. Personnellevotre successeur… ment, j’ai été très fier d’avoir été C’est faux. Avant de partir, président de ce club qui consti- j’ai conservé l’ossature car tue l’un des symboles de la Réj’avais d’excellentes relations volution algérienne et qui a vu avec les joueurs que j’ai toupasser de très grands joueurs jours considérés comme mes tels Selmi et Lalmas. Même s’il propres enfants et avec qui j’ai s’agit d’un club jeune, le CRB toujours été présent dans les est le plus titré en Algérie et… moments difficiles. Je me déplaçais même avec les juniors (Nous l’interrompons) et les cadets pour assister à N’est-ce pas la JS Kabylie le club le plus titré en Algérie ? leurs matches. Non, c’est le CRB qui est le Des gens disent aussi que plus titré. Notre fierté est qu’à vous continuez de vous la fin des années 60, il y avait mêler de la gestion du CRB 11 internationaux du Chabab et que vous privilégiez ce en sélection nationale. Je me club par rapport aux aurappelle qu’à l’époque, quand tres… nous allions au stade, nous Certes, j’aime le CRB et je senous posions pas la question rais hypocrite si j’affirmais le de savoir si nous allions gagner contraire, mais je défie quiou pas. La question que nous conque qui prouverait que je nous posions était plutôt : par privilégie mon ancien club. S’il quel score allons-nous gagner y avait une décision ou une aujourd’hui ? sanction à prendre Donc, le CRB est votre contre le club de cœur depuis CRB, je la toujours… «Je suis prendrais Naturellement ! sans hésiter. satisfait de D’ailleurs, j’ai contaminé tous Quel est le mon physique mes enfants et les plus beau et je ne veux membres de ma souvenir rien y famille. Chez moi, que vous changer» tout est en rouge et gardez de vos blanc. trois ans de présidence du Durant votre jeunesse, CRB ? vous déplaciez-vous à l’exIncontestablement la victoire térieur d’Alger pour regaren Coupe d’Algérie en 2009. der le CRB jouer ? Nous avions soulevé le trophée Certainement. Il n’y a qui nous avait été remis par le pas un stade ou une ville président de la République, M. d’Algérie où je ne me suis Abdelaziz Bouteflika. pas déplacé pour supporter le CRB. J’avais passé des jours Et le plus mauvais et des nuits dans le dénuement souvenir ? pour le Chabab. A vous entendre, cela a dû être dur pour vous de quitter la présidence du CRB pour prendre celle de la Ligue nationale. Quelle a été la motivation de ce choix ? C’était certes une décision difficile, mais présider un club est tout aussi difficile. Il y a une pression terrible et c’est pourquoi je salue tous les présidents de club qui ont passé de longues années à la tête de leurs clubs respectifs. Cependant, beaucoup de gens disent que vous avez laissé le CRB empêtré dans des problèmes financiers et que vous avez mal choisi président du CRB, je m’asseyais Nos deux défaites consécucarrément avec les supporters tives en finale de la Coupe de l’USMH. d’Algérie juniors, à chaque fois aux tirs au but. Doit-on comprendre par là que vous préférez l’est d’AlDites-nous franchement : si ger ? le CRB serait amené à jouer Non, ce n’est pas vrai. Tout contre le Barça, laquelle des comme j’aime Bedeux équipes supporlouizdad et El Harteriez-vous ? rach, j’aime aussi C’est une «Ma Bab El Oued et il question très rencontre m’arrive toujours compliquée de me rendre parque peravec le sonne ne regretté Houari fois au quartier Bazetta pour y dém’avait Boumediene guster la «garanposée aupam’a marqué» tita» qui y est ravant. Sinsucculente et pour cèrement, je discuter parfois avec préfère que le les supporters du MC match se termine Alger, bien qu’ils ne m’éparpar un nul. gnent jamais. Vous aimez le Barça au Peut-on savoir où est né et a point de vous être déplacé grandi Mahfoud Kerbadj ? au Camp Nou afin de suivre Je suis né à Jijel, mais j’ai le Clasico contre le Real Magrandi au quartier populaire drid. Quand allez-vous y reNassira Nounou de Belcourt tourner ? (actuellement Belouizdad). A J’irai voir le retour du Clal’âge de 13 ans, notre famille sico à Barcelone. Je n’avais pas s’est installée à Baraki. Lorsque voulu aller voir le match aller les conditions de sécurité afin de ne pas croiser nos ens’étaient détériorées, nous nemis madrilènes. sommes revenus à Alger pour Après le CRB, quel autre club aimez-vous en Algérie ? habiter à Kouba. Actuellement je réside à Bir Mourad Raïs. J’aime l’USM El Harrach Lorsque vous étiez en priparce que j’ai passé une bonne maire, étiez-vous turbulent partie de ma jeunesse dans ce ou bien bon élève ? quartier, notamment la période Franchement et sans forfande mes études secondaires au terie aucune, j’étais un bon lycée Abane-Ramdane. A ce jour, j’aime beaucoup aller faire élève, assidu aux cours et toujours assis aux premières tames courses à El Harrach. Je bles. Même après les épreuves me sens toujours à l’aise du baccalauréat, la majorité de lorsque je me trouve au stade mes camadu 1er-Novembre de Mohammadia. Quand j’étais rades attendaient les résultats «Je suis avec anxiété, philosophe et, alors que une fois moi j’étais retraité, parti en vaj’ouvrirai un cances en cabinet toute d’avocat» confiance car j’étais certain d’obtenir le diplôme. Dans quelle matière étiezvous le plus brillant ? J’étais excellent en philosophie. Je suis un grand philosophe. Petit, quel surnom vous donnait-on ? «Rougi», allusion faite à un joueur de l’époque de l’OMR El Annasser parce que j’étais rouquin. Est-ce que vous vous battiez quand vous étiez jeune ? Oui, quand la situation l’exigeait, il m’arrivait de me battre. Je ne me laisse pas marcher sur les pieds. Avez-vous pratiqué le football durant votre jeunesse ? Je jouais uniquement dans le quartier, comme tous les jeunes. Quels sont les diplômes que vous possédez ? Je possède une licence en droit délivrée par la Faculté de droit de Ben Aknoun. Qu’avez-vous exercé comme fonctions une fois votre diplôme en poche ? Sitôt diplômé, j’ai commencé par accomplir mon service national, puis je suis rentré directement dans la vie professionnelle. Dès le départ, j’ai occupé des postes de responsabilité. J’ai été cadre à la Direction de la sécurité sociale, puis directeur administratif au quotidien Ech-Chaab dont le rédacteur en chef à l’époque était l’ancien ministre, Azzedine Mihoubi. Après, j’ai été directeur des relations extérieures à la radio nationale. J’ai été également Directeur général de la société d’impression des journaux, ayant notamment supervisé l’impression des premiers journaux indépendants. Comment avez-vous dépensé votre première paie ? Je l’ai donné à on père, que Dieu ait son âme, bien que je fusse marié et père de famille. En retour, il m’avait donné de l’argent de poche. A quel âge vous êtes-vous marié ? Je me suis marié assez jeune, à 24 ans. Je suis devenu père à 26 ans. Le pays où vous aimeriez vivre ? Dans mon pays, l’Algérie, et plus précisément à Jijel. Avez-vous un jour pensé aller vivre à l’étranger ? L’idée ne m’a jamais effleuré l’esprit. J’adore mon pays et je ne vous cache pas que même lorsque je suis en mission à l’étranger, je suis pressé de rentrer en Algérie. Je passe toujours mes vacances en Algérie et non pas en Europe. Dans quels coins de l’Algérie aimez-vous passer vos vacances ? A El Aouana, ma ville natale, à Jijel. Je m’y sens tout le temps très bien, au milieu de beaux paysages. Pour moi, Jijel et ses plages sont meilleures que Malibu, Miami, les Bahamas et Copacabana. Une personne avec qui vous ne partirez jamais en vacances ? Je préfère partir en vacances seul car je n’aime pas trop parler. Une ville que vous aimeriez visiter ? La capitale de la Chine, Pékin. Avez-vous arrêté de fumer ? Non, je fume toujours. Quelle est votre marque de cigarettes préférée ? Afras, que je considère comme meilleur que Marlboro (rires). Un jour, j’étais à la tribune d’honneur du stade et un supporter m’a offert un cigare. Je lui ai dit de le garder car je ne peux pas me passer d’Afras. Un autre jour, alors que j’étais en réunion de travail avec un haut responsable de l’Etat, ce dernier m’avait proposé une cigarette Marlboro, mais j’ai décliné l’offre en lui disant que je préférais mes Afras. Cela l’avait beaucoup étonné. Il n’en demeure pas moins que le tabac est dangereux pour la santé. N’avez-vous pas pensé à arrêter de fumer ? Pour que j’arrête de fumer, il faut que la société nationale de tabac arrête de produire les cigarettes Afras. Même ma dé«L’Algérie terrasse l’Allefunte mère m’avait demandé magne». d’arrêter, mais je lui avais réQuel est le dernier livre que pondu : «Maman, quand je vous avez lu ? mourrai, mettez un paquet Je n’ai lu aucun livre depuis d’Afras dans ma tombe.» Quel est votre point faible ? longtemps. En revanche, je lis tous les journaux. Je suis trop naïf et cela me crée quelques problèmes car il Vous déplacez-vous en bus, y a des gens qui n’aiment pas la en métro, en voiture ou à sincérité. pied ? En voiture car je suis un Qu’aimez-vous le plus au grand faimonde ? néant. Je Mes enfants. Dieu m’a suis incapadonné trois filles et «Mon ble de faire deux garçons. J’aime ami intime 10 mètres à aussi mes petits-enest Khaldi, le pied. fants. président du Vous avez La chose qui vous MCS» quel type fait peur ? de voiture La maladie. ? Vous êtes-vous Je n’ai pas montré un de voiture perjour injuste sonnelle. Je me déenvers une place avec le véhicule personne ? de service de la LNF, Je ne me rapune Passat. pelle pas avoir été Préfériez-vous un véhicule injuste envers une per4X4 ou une Ferrari ? sonne en particulier, mais je La voiture que j’aime vraiprends toujours l’initiative de ment, c’est la Peugeot 406. me réconcilier avec quiconque ayant un problème avec moi. El En quoi avez-vous dépensé hamdoullah, je ne suis fâché le plus d’argent ? avec personne. Je pense que c’est pour ma Quel est votre ami le plus in- garde-robe et ma maison. time ? Votre cadeau préféré ? J’ai beaucoup d’amis. Le plus Une belle montre. intime est le président du MC Votre plat préféré ? Saïda, M. Khaldi, que je consiJe suis Jijelien et j’aime la dère comme un homme au kesra (galette traditionnelle) et sens propre du terme. le petit-lait. Qu’est-ce qui vous rend Savez-vous cuisiner ? triste et qu’est-ce qui vous Alors là, pas du tout ! Je ne rend heureux ? sais faire que des omelettes. Si Je suis heureux quand le j’étais seul quelque part, je CRB gagne et triste quand il mourrais certainement de perd. faim. Votre joueur préféré actuelQuelle est la plus grosse bêlement en Algérie ? tise que vous avez faite dans Il y en a deux : Ammour et votre vie ? Aouad. Lorsque j’avais eu mon perDeux joueurs du CRB, mis de conduire, j’avais volé les comme par hasard… clefs de la voiture de mon frère (Rires) Non, ce n’est pas ça. et je suis sorti en conduisant le J’apprécie Ammar Ammour véhicule, mais j’ai depuis qu’il jouait à fait un accident l’USM Alger. de la route. Cela m’avait mis dans Quel a été «J’adore une situation très votre réacmes enfants embarrassante. tion après plus que tout, la victoire Le plus beau film même si je ne sur que vous avez rel’Egypte et les ai pas vus gardé ? la qualificaCarnaval fi grandir» tion en dechra. Coupe du Votre acteur préféré monde ? ? J’ai été submergé de Athmane Ariouet. bonheur comme tous les AlgéQuel genre de musique riens et j’ai passé la nuit dans la écoutez-vous ? rue à fêter la qualification J’aime tout ce qui est oriental comme un dingue. J’avais vécu une ambiance similaire lorsque et des pays du Golfe. nous avions battu la RFA lors Ne nous dites pas que vous du Mondial-82. A l’époque, je écoutez Nancy Ajram ! travaillais à Ech-Chaab et c’est (Rires) Nancy quoi ? Je ne la moi qui avait mis le titre de connais pas. Je suis plutôt fan une de l’édition du lendemain : d’Oum Kalthoum, Mohamed

e me rach, mais jantita» El Har elouizdad et r déguster la «gar «J’aime B Oued pou El d’Algérie ? rends à Bab autrui. Il me plaît de voir l’ambiance
Comment est votre caracAbdel Wahab et Kadhem Al tère ? Saher. Je suis de nature calme, mais je m’énerve facilement. Votre sport préféré ? Le football. Etes-vous avare ? Pas du tout. Je ne donne pas Si votre maison prenait feu, d’importance à l’argent. Le plus que feriez-vous ? Je ne m’enfuirais pas. J’essaie- important est que je sois de bonne humeur. rais d’éteindre le feu. Avez-vous un compte FaceUne personnalité qui vous a book ? influencé ? Oui, j’en ai un grâce auquel J’ai eu l’opportunité, lorsque j’étais étudiant, de rencontrer le je reste en contact avec mes regretté Président Houari Bou- amis. mediene, que Dieu ait son âme. Jouez-vous d’un instrument Cette rencontre m’a beaucoup de musique ? marqué. Non. Votre émission télévisée Que faites-vous de votre préférée ? temps libre ? L’émission «Fi dairat el Je dors. dhaou» qui traite de sujets inVotre animal préféré ? téressants. Le chien. J’en ai un. Il s’apQu’est-ce qui vous plaît le pelle Dox. plus et le moins dans votre Avez-vous appris des souphysique ? rates du Coran ? Etes-vous El hamdoullah, je suis satisassidu dans les prières ? fait de l’image que m’a donnée Oui, éviDieu. Je ne veux rien changer à demment. mon physique. Combien de Votre couleur préférée ? numéros de Le violet et le bleu ciel. téléphone Votre principe dans la vie ? possédez-vous Qui ne tente rien n’a rien. ? Quatre. Une qualité que vous appréciez chez un homme ? Qu’est-ce qui La loyauté. vous plaît et vous déplat dans Avez-vous accompli le pèlele championnat rinage ? Oui, par deux fois. La première fois seul et la seconde avec mon épouse. «S’il Craignez-vous la y aurait un mort ? Barça-CRB, Il n’y a pas une perj’aimerais qu’il sonne qui ne craint se termine par pas la mort, mais nul ne peut y échapper. un nul» Le plus important est de propager le bien et de ne pas faire du mal à créée par les supporters dans les gradins, surtout avec les tifos et les fumigènes, mais il me déplaît de voir lancer ces fumigènes sur le terrain au risque de provoquer des catastrophes, comme cela avait été le cas lors du match JSK-MCA lorsqu’un fumigène avait atteint le joueur Babouche à la tête. Il me déplaît aussi de voir les joueurs contester les décisions des arbitres. Quel est votre objectif dans la vie ? Dieu merci, j’ai atteint beaucoup d’objectifs dans ma vie. Mon objectif actuel est de terminer mon mandat à la tête de la Ligue pour prendre ma retraite. Qu’aimeriez-vous faire une fois à la retraite ? Je projette d’ouvrir un cabinet d’avocat, inch’Allah. Entretien réalisé par Redouane Annane

n connaît Mahfoud Kerbadj comme président de la Ligue nationale de football (LNF) et comme ancien président du CR Belouizdad, mais très peu de gens connaissent l’être humain qui se cache derrière le responsable. Dans ce long entretien à bâtons rompus, il dévoile à nos lecteurs la face cachée de sa personnalité.

O

Il se fait tard et vous êtes toujours dans votre bureau. Est-ce à dire que vous quittez le siège de la Ligue nationale de football à des heures tardives ? Sachez que je ne quitte jamais mon bureau avant au moins d’avoir suivi le journal télévisé de 20h00 à la télévision. Une fois rentré chez moi, je dîne, puis je vais me coucher, sauf si mon équipe préférée, le Barça, joue un match à ce moment-là (rires). La nature de votre fonction vous pousse certainement à consentir de grands sacrifices sur le plan privé, non ? Si. Je suis un commis de l’Etat et je dois être à la hauteur de ma mission. Je n’ai pas le choix : c’est mon gagne-pain. J’y suis habitué. Je n’ai pas vu mes enfants grandir comme les autres pères à cause des responsabilités induites par mes différentes fonctions. Je n’ai pas beaucoup joué avec mes enfants ni pris du temps avec eux. Nourrissez-vous quelques regrets ? Non, je n’ai aucun regret. La vie exige de nous parfois des sacrifices. Si je travaille matin et soir, c’est justement pour le bien-être de mes enfants, qui sont devenus des adultes, et de toute ma famille et ils savent cela.

Vous êtes-vous habitué à votre nouveau bureau au siège de la LNF ? Oui, je m’y sens très bien. Je suis toujours à Belouizdad (rires). Sachez que je ne suis bien que lorsque je suis à Laaqiba ou au café des Sétifiens à Belouizdad. Je vais vous narrer une anecdote qui a fait rire beaucoup de mes collègues : même la plaque de la Ligue nationale de football va être peinte en rouge et blanc (rires). Doit-on comprendre par là que c’est à votre demande que le siège de la ligue a été transféré à Belouizdad ? Non, pas du tout. Le changement du siège avait été décidé par la Fédération algérienne de football avant même mon élection à la tête de la LNF. Je n’ai rien à voir là-dedans. Pour vous, est-il plus facile d’être président du CR Belouizdad ou de la Ligue nationale de football ? Il est évident qu’il n’est pas simple de gérer une ligue qui regroupe 32 clubs, mais présider un club n’est pas non plus chose aisée, à plus forte raison quand il s’agit d’un club populaire et au palmarès étoffé

«Jijel est plus belle que
Malibu, Miami et Copacabana»

«Je suis un fainéant incapable de faire 10 mètres à pied»

14

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup de colére JSMB

Tiab voit rouge A
gacé par la prestation de ses joueurs lors de la dernière rencontre ratée devant le MCO, le président Tiab n’a pas ménagé ses joueurs dans les vestiaires. «Maintenant que vous avez pris encore une autre claque à domicile, certains d’entre vous doivent se rendre à l’évidence qu’un match n’est pas gagné d’avance. Ce n’est pas en jouant de la sorte ou en trichant que vous réussirez à battre une équipe du MCO. Ce match, on l’a raté avant même de le jouer», reprocha le coach à ses troupes. Tout comme les supporters, le chairman de la JSMB estime aussi que certains joueurs ont levé le pied. Sinon comment expliquer leur réaction sur le terrain. «Je n’arrive pas à comprendre tout cela, même en tant qu’entraîneur ça me dépasse vraiment. On aurait pu même arracher la première place mais avec tous ces points perdus il ne faut pas trop rêver», regretta le président.

Michel
«Oui, des joueurs ont bel et bien levé le pied face au MCO»

ne mérite pas ça. Je suis vraiment très fâché. Je ne peux plus me retenir. Ils nous ont trahis voilà ce que je ressens. C’est vraiment indigne. Certes, on avait des doutes dès le départ mais je n’ai jamais pensé que cela pouvait arriver chez nous. Je n’accepterai jamais ça. Je dois prendre les mesures nécessaires. En plus, on aurait dû aligner les U21. Avec eux on aurait gagné, je peux vous le garantir, mais dommage !», regrette-t-il.

«L’argent a tué le football»
«On n’a jamais eu de problème d’argent avec les joueurs. Nous sommes à jour. Il leur reste une prime et deux mois de salaires. Je suis revenu pour eux. J’ai été présent durant toute la semaine. J’ai tout fait pour que le match face à l’USMA soit reporté mais apparemment ils ne méritaient pas ça. Si j’avais su cela, je ne serais jamais revenu. Je serais resté en France pour Joint hier dans l’après-midi, le coach de me soigner et me reposer convenablela JSMB, Alain, qui s’est réuni après le ment. L’argent a tué notre football match face au MCO, nous a fait bien savoilà tout ce que je peux vous dire», voir qu’après analyse, certains joueurs ont déclare-t-il avec amertume. levé le pied avant-hier contre MCO. Le «Désolé, la JSMB n’est la coach n’a pas voulu divulguer de noms, mais il nous a quand même confirmé que propriété des Tiab» quatre éléments sont derrière le coup : «Je suis vraiment désolé, la JSMB «Absolument, je peux vous dire que cern’est pas la propriété des Tiab. Je tains joueurs ont bien levé le pied contre suis seul pour le moment. Je suis le MCO. Avec les dirigeants, on est arrirevenu pour terminer la saison mais je quitterai la JSMB en fin de vés à cette conclusion. Il s’agit de quatre saison. Je ne peux plus continuer à éléments qui nous ont trahis. C’est vraiment grave ! Le JSMB ne mérite pas tout travailler dans un climat pareil. cela. On travaillait dans un climat de La JSMB a besoin de tout le confiance et de sérénité, nous étions près monde et non pas de Tiab seuled’offrir à Béjaïa un titre, mais voilà, cette ment. Moi, je ne peux rien faire bande de voyous vient fausser nous plans. seul mais je dois assumer quand Dommage !» même», dira-t-il en conclusion. S. A.

Il compte mettre fin au service de quatre joueurs
Ainsi, le président a confié à ses proches qu’il allait prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à cette mascarade. Le président estime que la situation est déjà critique et que l’équipe est en train de s’éloigner de l’objectif tracé en début de saison qui est de jouer les premiers rôles en championnat. C’est pour cette raison qu’il compte prendre des mesures nécessaires pour mettre tout monde, staff technique, joueurs et les autres devant leurs responsabilités. D’après nos informations, le président de la JSMB compte mettre fin au service de quatre éléments. Certes, il n’a pas encore divulgué les noms, mais, d’après lui, tout le monde peut déjà avoir une idée sur cette liste qui ne doit plus remettre les pieds à la JSMB. le club doit rater le podium. Accosté à l’issue de cette rencontre, le chairman de la JSMB a affirmé que la JSMB terminera la saison avec les jeunes et les enfants du club. «Je ne veux plus les voir ici. On a des jeunes talentueux. Ce sont eux qui vont jouer les trois derniers matches. On a tout raté cette saison, alors on doit penser désormais à l’avenir», disait Tiab.

Les jeunes espoirs pour terminer la saison
Désormais, les Béjaouis ont perdu tout espoir de jouer le titre cette saison après la défaite inattendue devant le MCO. Bien qu’il reste encore trois matches, et même si l’équipe pourrait bien terminer parmi les trois premiers aussi, le président ne veut plus revoir ces joueurs même si

«On avait des doutes dès le départ, mais…»
«Je n’arrive toujours pas à comprendre ce qui arrive à notre équipe. La JSMB

La direction décide de geler les salaires de cinq joueurs
La direction béjaouie à sa tête le président Boualem Tiab n’a pas tardé à prendre les mesures nécessaires après ce qui s’est passé, avant-hier, contre le MCO. En effet, d’après une source généralement bien informée, le président Tiab en concertation avec les membres du staff technique, a décidé de geler les salaires de cinq éléments soupçonnés d’avoir levé le pied avant-hier contre le MCO. Il s’agit de Maïza, Maroci, Boucherit, Kacem et Benchaïra, qui n’a pas participé à la dernière rencontre sous prétexte d’une blessure à la cheville. D’après la même source l’écart, les joueurs cités seront même interdits d’entraînements jusqu’à la fin de saison. Dans l’entourage du club, on parle déjà de leur mise à d’une manière définitive. Tiab animera une conférence de presse ce matin Le président Tiab a donné rendez-vous à la presse locale, ce matin au siège du club, pour une conférence de presse. Le chairman de la JSMB devra, donc, expliquer aux supporters les raisons qui l’ont poussé à prendre une telle décision et les autres mesures qu’il devra prendre dans les tous prochains jours. S. A.

«Ça ne sert à rien de divulguer les noms, tout le monde a vu le film»

Pauvre Béjaïa, toujours sous le choc !
«Dans un jour sans», tels sont les qualificatifs des Béjaouis qui ont suivi la dernière rencontre de leur équipe. Plus que des rumeurs, la situation actuelle montre que certains joueurs ont été touchés. Quelques-uns sont en fin de contrat, d’autres ont les oreilles qui sifflent et la tête rêveuse à des perspectives de carrière plus certaines ailleurs. Bref, les joueurs ne sont pas tous mobilisés par la cause vert et rouge qui lutte pour sauver sa saison en se classant au moins troisième et ça se ressent sur le terrain où le collectif ne parvient plus à faire grand-chose. Des supporters n’ont donc pas hésité à accuser certains joueurs. D’après l’entourage de l’équipe, ils sont cinq à avoir levé le pied avant-hier, allusion faite aux joueurs qui n’ont pas été à la hauteur et n’ont rien fait pour que leur club réalise une victoire devant le MCO. «On est courant de tout ce qui se passe à l’intérieur de notre équipe, ce n’est pas la peine de dire que cette défaite est le fait du hasard. Sans aucun doute tout cela était prémédité. Certains joueurs ont été touchés, dommage ils oublient qu’ils portent le maillot de la JSMB», diront des supporters déçus et mécontents. Un ancien joueur de la JSMB soupçonné d’être l’intermédiaire Apparemment, les informations des supporters de la JSMB sont plus fondées que certains le pensent. Ces der-

C

ontre toute attente, la JSMB chute encore une fois sur son terrain et devant son nombreux public face à une équipe qui aurait pu lui infliger une défaite historique. Que s’est-il donc passé ? Pourquoi ce recul et pourquoi cette démotivation ? Les raisons de ce camouflet sont nombreuses, mais la plus importante demeure, aux yeux de tous, cette démotivation des joueurs qui avaient la tête ailleurs malgré leurs efforts. Les joueurs, notamment ceux qui ont participé aux dernières rencontres de leur équipe, ont du mal à chasser de leur esprit certains problèmes qui ne concernent toutefois qu’eux. Personne ne sait jusqu’à maintenant quelles sont vraiment les vraies raisons de ce cette déroute.

«Pourtant, les joueurs sont tous payés, ils ont été mis dans les meilleures conditions» déclaraient des supporters très déçus des résultats de l’équipe qui n’arrive pas à relever la tête sur son jardin. Cette situation irrite dans l’entourage de la JSMB et l’on commence à se demander si les joueurs ne cachent pas quelque chose derrière tout cela : «Ce n’est pas normal ce qui arrive à notre équipe, on sait bien qu’on ne pouvait pas gagner tous nos matches à domicile, notamment le dernier face au MCO, mais notre équipe n’a rien démontré et, en plus, elle n’a rien fait pour gagner mais certains joueurs l’ont fait exprès.» Les supporters accusent certains joueurs «Hors antenne», «Déconnectés»,

niers parlent déjà d’un joueur qui a porté les couleurs de la JSMB auparavant pour être l’intermédiaire entre les joueurs touchés et les responsables de l’autre côté. D’après certains supporters, ce joueur a passé presque toute la semaine dernière à Béjaïa dans le but de convaincre certains joueurs de vendre la rencontre. «Ils étaient là toute la semaine, on l’a bien vu aussi. Il a tout fait pour toucher certains joueurs qui ne méritent pas d’être ici à la JSMB. Malheureusement, il a réussi son coup», disait un groupe de supporters. Ces derniers, très irrités par le comportement indigne de ces joueurs, comptent envahir le stade aujourd’hui pour prendre les mesures nécessaires. Des fans ont fait circuler un communiqué «[Appel d'urgence] Chers fans, l'heure est grave et nous, en tant que supporters de cette équipe, on est dans le devoir de bouger. On en a assez de ces joueurs incapables de porter haut et fort les couleurs de la JSMB. Cette bande d'incapables doit partir immédiatement. Lors de la séance de reprise, on doit montrer qu'on n’est pas du tout fiers de notre équipe, et à l'Italienne, c'est-à-dire en allant au stade en masse pour dire aux joueurs de retirer la tenue vert et rouge de notre chère équipe car ils ne méritent pas du tout de défendre ses couleurs. Les gars, on doit bouger et ne pas laisser passer cette affaire.» S. A.

Dans le même contexte, le coach estime que même s’il n’a pas divulgué les noms, les supporters et l’entourage du club peuvent facilement identifier ces joueurs qui ont trahi leur équipe : «On a tout compris l’histoire et je pense que ce ne sert à rien de divulguer les noms maintenant car tout le monde a vu le film avant-hier. A partir de là, tout le monde peut en déduire et les démasquer. Les supporters, eux savent, où réside le mal de l’équipe, donc ce n’est pas nécessaire de leur faire toute une leçon pour comprendre ce qui s’est passé. Ils sont au courant de tout, même vous, vous le savez très bien.»

«Ce n’est à pas à moi de prendre les décisions»
Poursuivant son analyse, Alain Michel estime que pour le moment le seul qui peut prendre des décisions, c’est bien le président Tiab. Lui, en tous les cas, ne compte plus les aligner lors des trois dernies matches : «Moi, je ne peux pas prendre des décisions à la place du président Tiab. Ce que je peux faire maintenant, c’est de ne plus les aligner car je ne peux plus travailler avec des éléments en qui je n’ai plus confiance en attendant les décisions de la direction qui devra certainement sévir aussi.»

«Je suis prêt à partir si on me le demande»
«Aussi, mon avenir ce n’est pas à moi d’en décider, il me reste encore trois matches dans mon contrat, donc je dois honorer mes engagements. Toutefois, si la direction juge autrement, je suis prêt à céder ma place. Pour le moment, on n’est pas encore arrivé là, mais si on juge qu’il est nécessaire que je parte, je le ferai sans aucun souci.» S.A.

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup de bec ASO

15
Oussalé marque son troisième
Le Burkinabé, Hervé Oussalé, a pu inscrire son troisième but en championnat sous les couleurs de l’ASO. Ce but lui a fait très plaisir en attendant le match retour face à Al Hillal où il veut inscrire son premier but dans cette compétition. Oussalé a marqué le troisième but de son équipe face à Tlemcen dans les arrêts de jeu.

JSMB
Le rouge pour Boucherit en aller-retour contre les Oranais
Ayant écopé d’un craton rouge lors de la dernière rencontre qu’il a jouée avant-hier devant le MCO pour le compte de la 27e journée du championnat, Antar Boucherit est suspendu pour les deux prochains matches. En effet, c’est le deuxième carton rouge pour lui cette saison après le premier déjà écopé contre cette même équipe lors du match aller.

Saâdi a voulu libérer les joueurs la veille du match

Conflit à propos de la mise au vert
n conflit a éclaté la veille du match entre l’entraîneur, Saâdi, et la direction de l’équipe. Ce qui a obligé le président, Medouar, à intervenir après que entraîneur eut autorisé certains joueurs à passer la veille du match chez eux au moment où le règlement intérieur de l’équipe oblige les joueurs à passer la veille du match en mise au vert au centre de préparation de l’équipe, CNFD. Saâdi a pris cette décision estimant que les joueurs avaient besoin de se ressourcer surtout qu’ils ont passé deux semaines loin de leur famille suite aux trois matches disputés en championnat et en Ligue des champions. Medouar a refusé catégoriquement l’idée et a défendu aux joueurs de sortir de l’hôtel surtout qu’il s’agit d’un club professionnel et qu’il n’a jamais permis auparavant à ses joueurs de sortir la veille du match. Cette affaire aura certainement des répercussions les jours à venir après le match retour de la Ligue des champions.

U

Chlef avec la deuxième équipe à Oran
En raison du match retour de la Ligue des champions qui aura lieu samedi prochain sur la pelouse de Boumezrag, l’ASO sera obligée de se déplacer avec une équipe composée essentiellement de joueurs remplaçants et d’espoirs pour affronter le MCO afin de permettre aux autres joueurs de préparer ce match en bénéficiant de plus de repos et pour éviter aussi les blessures sachant que le match du MCO est un derby où il y aura beaucoup d’engagement des deux côtés. La direction et le staff technique ne pourront pas risqué l’objectif principal de l’équipe à cause d’un match de championnat, surtout que l’équipe a perdu ses chances de jouer pour le titre.

Il serait déjà écarté définitivement
Comme tout le monde le sait, Boucherit en aura au moins pour deux matchs, ce qui veut dira qu’il ne sera de retour que pour la dernière rencontre devant le MCS. Toutefois, la direction, à sa tête le président Tiab, compte l’écarter définitivement de l’équipe. Il ne devra plus remettre les pieds à Béjaïa du moment, d’après nos informations, qu’il figure parmi les joueurs soupçonnés d’avoir levé le pied face au MCO en compagnie de trois autres joueurs accusés pour la même raison, à savoir Maïza, Maroci et Kacem. S.A.

L’équipe atteint les 44 points

Test concluant pour les attaquants
Les poulains de Saâdi ont réussi ce samedi à rafler les trois points du match avec un triplé. Ce qui prouve que l’efficacité des attaquants est toujours présente et rassure l’entraîneur à une semaine de leur match retour. L’équipe a joué avec précaution afin d’éviter les blessures et n’a pas forcé sur le rythme mais elle a tout de même pu faire la différence lors des dix dernières minutes. Les changements apportés par Saâdi en seconde mi-temps ont porté leurs fruits puisque les deux joueurs intégrés, Achiou et Bentoucha, étaient derrière les deux premiers buts qui ont permis à l’équipe d’arracher une victoire réparatrice avant le match de Ligue des champions. Une prestation qui fera oublier aux supporters les deux défaites du CRB et de l’ASK qui ont fait sortir l’équipe de la course au titre, chose qui a beaucoup déçu les supporters qui ne sont pas venus en force comme à leur habitude. Tout le monde attend maintenant le match de Ligue des champions afin de soutenir l’équipe à atteindre l’objectif principal cette saison, passer à la phase de poules. Mission difficile mais possible devant Al Hilal qui viendra blessé de son résultat en match aller. Toute la valeur de l’effectif de Saâdi sortira dans ce match, chose qui explique les choix de ce dernier en mettant Zaoui, Gharbi et d’autres sur le banc afin de leur permettre de se ressourcer et surtout d’éviter les blessures car il veut jouer avec tous ses cadres lors de cette confrontation, surtout qu’il a déjà perdu Gharbi, suspendu. A. F.

Le derby risque de se jouer à huis clos
La JSMB risque des sanctions suite aux incidents qui ont émaillé la dernière rencontre face au MCO à domicile. Suite au rapport du commissaire du match et du directeur de jeu, Abid-Charef, qui ont tout noté notamment les jets de projectiles en seconde de période, la JSMB risque au mois un match à huis clos. Cela dit, la prochaine rencontre de la JSMB face à la JSK se jouera en principe sans la présence de public. Pour le moment, rien n’est encore officiel mais tout porte à croire que le 24e derby kabyle se jouera comme à huis clos.

Messaoud veut le titre de buteur
Le meneur de jeu de l’équipe et buteur, Mohamed Messaoud, a pu inscrire son 14e but en championnat cette saison, chose qui lui a permis de se retrouver seul sur le fauteuil de buteur du championnat. Un titre qu’il a déjà acquis sous les couleurs de l’ASO, mais il veut rééditer cet exploit comme un message clair pour le sélectionneur national afin de lui donner sa chance comme il l’a fait pour d’autres éléments en championnat.

Les joueurs ignorent quand et où va se dérouler la reprise
Contrairement à leurs habitudes, les joueurs de la JSMB, qui ont été bousculés par les supporters avant-hier à leur sortie des vestiaires, ignorent toujours la date et l’endroit où va se dérouler la reprise des entraînements. Le staff technique n’a pas fixé un rendez-vous à ses poulains. Certains disent que cela est prémédité afin que les supporters ne sachent pas le lieu et la date afin de ne pas envahir et arrêter l’entraînement comme ils comptent d’ailleurs le faire.

Medouar : «Si la programmation était équitable, nous serions champions»
Un commentaire sur le résultat de votre équipe aujourd’hui ? Je pense que c’est un résultat très encourageant pour nous, surtout qu’on avait grand besoin de gagner afin de renouer avec la victoire avant notre grand rendez-vous de Ligue des champions. Aujourd’hui, on a joué devant une très bonne équipe de Tlemcen qui a fait un bon match malgré la défaite et reste une grande école de football. L’efficacité était de notre côté et on a marqué trois buts qui nous ont permis d’arracher les trois points. Comment voyez-vous les chances de votre équipe de terminer sur le podium après cette victoire ? Grandes. On est toujours en course parmi le peloton de tête et c’est un exploit pour nous parce qu’on joue pratiquement tous les trois jours depuis deux mois déjà. Je crois que c’est difficile pour n’importe qu’elle équipe de rester en course pour le titre dans de telles conditions, mais on a défié la programmation et les blessures et l’équipe reste toujours debout. Nous sommes sur la bonne voie. Il vous reste trois matches à jouer, l’équipe pourra-t-elle terminer fort la saison ? On a les moyens de le faire. Je crois que l’équipe sera plus percutante lors des deux derniers matches face à l’USMA et la JSK puisque ces matches viendront après notre match retour de Ligue des champions. Là on ne jouera pas la peur au ventre par crainte des blessures. On jouera à fond et sans faire de calculs, notre objectif reste toujours de terminer parmi les quatre premiers. L’équipe jouera-t-elle avec ses titulaires face au MCO ? Je ne sais pas, cela reste la décision de l’entraîneur qui a carte blanche, mais je pense qu’il vaut mieux ménager les cadres de l’équipe car on a le match de la saison trois jours plus tard et il faut qu’on soit bien préparés sur le plan mental et physique. Ce match intéresse plus l’adversaire qui joue sa survie en L1 mais nous c’est le match de Ligue des champions qui nous importe le plus, alors il ne faut pas prendre de risques inutiles. Un commentaire sur le report de certains matches au moment où l’on a refusé de reporter les rencontres de l’ASO bien qu’elle ait une compétition africaine ? Je l’ai toujours dit, c’est le deux poids deux mesures dans la programmation et ça nous a privés du titre de cette saison. Si la programmation nous avait permis de reporter quelques matches à cause de nos engagements en Ligue des champions, nous serions maintenant champions comme la saison dernière. Je suis certain de ce que je dis et le moment est venu de faire des changements pour avoir une compétition équitable la saison prochaine. Y aura-t-il des changements ? Oui, je pense que plusieurs équipes ont été victimes de cette injustice et on prépare une AG ordinaire ou extraordinaire pour élire d’autres personnes qui pourront bien gérer le championnat dans les prochaines échéances. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Seguer a terminé les 90’
Pour qu’il puisse reprendre toute sa forme, entraîneur, Saâdi, a laissé Seguer terminer le match afin de récupérer tous ses moyens physiques avant le match de Ligue des champions surtout qu’il n’a pas joué dans le onze depuis le match de coupe face au CRB où il a écopé d’une blessure dans le premier quart d’heure. Seguer a montré de belles choses mais a joué prudemment pour ne pas recevoir de coups. Il sera donc de retour dans le onze face au Hilal.

Réunion Tiab-staff technique hier dans soir
Le président de la JSMB, qui n’arrive toujours pas à digérer la dernière défaite de son équipe contre le MCO, devait se réunir avec tous les membres du staff technique hier dans la soirée. Une occasion pour la direction et le staff de mettre les choses au point à trois journées seulement de la fin de saison surtout après ce qui s’est passé avant-hier et les accusations contre certains joueurs d’avoir levé le pied contre les Hamraoua.

La direction a demandé le report du match du MCO
Après le report du match de l’USMA, la direction de l’ASO a trouvé légitime que soit reporté son derby face au MCO prévu pour demain surtout que les joueurs n’auront pas le temps de récupérer après avoir joué, en six jours, trois matches de championnat dont deux en déplacement. On attend aujourd’hui la réponse de l’instance de Kerbadj. Dans le cas d’une réponse négative, l’ASO sera contrainte de jouer avec sa deuxième équipe.

Yellemou, premier libéré
L’attaquant burkinabé Erneste Grégoire Yellemou ne fait plus l’unanimité au sein du staff technique ni la direction d’ailleurs. Ecarté lors des deux dernières rencontres de la liste des dix-huit, le Burkinabé (9 matches, 2 buts), qui a débarqué l’hiver dernier à la JSMB, ne sera pas retenu pour la saison prochaine. D’après nos informations, le joueur n’a pas apporté le plus escompté et c’est ainsi qu’il sera le premier joueur à être libéré cet été.

16

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup réussi MCO

Ils ont passé la nuit à Paloma Beach
Les Hamraoua sont rentrés hier à 11h

Le Mouloudia se met sur son 31 !
vec 31 points au compteur suite à l’exploit réalisé à Béjaïa, les Hamraoua s’approchent à pas sûrs vers leur maintien en Ligue 1. Un succès qui a permis pour la première fois au Mouloudia d’Oran de quitter la zone rouge, avec le même nombre de matchs joués avec les concurrents directs pour la survie parmi l’élite. Jamais les Oranais n’ont été proches du maintien que cette fois-ci. Non relégables grâce à la différence de buts par rapport à l’ASK et ayant deux matchs à disputer à domicile face l’ASO, beaucoup plus préoccupée par le match retour de la Coupe d’Afrique face à Al Hillal de Soudan et contre le CAB ainsi qu’un match à l’extérieur qui devra se jouer à huis clos face au MC Alger, les Rouge et Blanc semblent plus que jamais avoir leur sort entre leurs mains. Deux victoires et un match nul leur permettront de signer leur maintien en Ligue 1.

A

en doute certains de ses joueurs en les accusant de trahison. Même les autres équipes concernées par le maintien ont laissé insinuer que les joueurs de la JSMB ont levé le pied. Mais ce qui est bizarre dans cette histoire, c’est que personne n’a levé le petit doigt quand le CAB est allé gagner à Belouizdad ou lorsque l’ASK a dû ramener le nul d’El Harrach. Est-ce que le Mouloudia d’Oran qui reste sur une série de six matchs sans la moindre défaite en allant imposer le nul à la JSK à Tizi Ouzou et à l’ESS au stade du 8-Mai-45 n’est pas en mesure de gagner à Béjaïa ?

Blida puisque les deux équipes ont terminé avec le même nombre de points. Par exemple, si le MCO est logé à la même enseigne que le MC El Eulma qui est pressenti à récolter 37 points en fin de saison, c’est le Mouloudia qui se rétrograde. Même cas avec le CSC ou l’USM Harrach. La seule équipe que le MCO peut battre en goalaverage direct, c’est l’ASK.

qqLa délégation oranaise, qui a quitté avant-hier juste après le match la ville de Béjaïa, a rallié directement la capitale où elle a passé la nuit de samedi à dimanche. Les Oranais ont élu domicile à l’hôtel Paloma Beach avant de s’envoler hier matin vers Oran. Ce plan de voyage avait pour but de mettre dans les meilleures conditions possibles les joueurs, avant le match contre l’ASO Chlef prévu ce mardi au stade Zabana. qqBien qu’ils soient rentrés par avion, les joueurs du Mouloudia ont bénéficié hier d’une journée de repos. La reprise des entraînements est prévue ce matin du côté du stade Allal-Toula.

Repos hier

Six matchs sans défaite pour Savoy
S’il y a une personne qui est en train de gagner des points aux yeux des supporters, c’est l’entraîneur en chef, Raoul Savoy, qui vient d’enchaîner un sixième match sans défaite. Le coach suisse vient même de se permettre le luxe d’aller chercher son premier succès de l’extérieur, qui a sensiblement augmenté les chances de maintien de cette équipe du Mouloudia d’Oran. Sans l’apport de quatre éléments clés que sont Aouedj, Sebbah, Belabbès et Benattia, l’entraîneur du Mouloudia a réussi à dominer un des postulants au titre chez lui. Un authentique exploit qui renforce la possibilité de le voir rempiler pour une autre saison chez les Hamraoua. A. L.

Encore sept points à engranger
En dépit de son succès réalisé à Béjaïa, les Hamraoua n’ont pas encore assuré leur maintien et le chemin semble encore long du fait qu’il faudra au moins arracher sept points en trois matchs. Autrement dit, les coéquipiers de Bouterbiat seront appelés à gagner les deux matchs à domicile et ramener au moins le point du match nul de Bologhine face au MC Alger. Avec 38 unités, les Oranais éviteront les goal-averages qui furent catastrophiques pour l’équipe en 2008 lorsque le MCO a quitté l’élite à cause de système qui s’est avéré défavorable aux Oranais par rapport à

Une victoire qui dérange
Apparemment, le succès réalisé avant-hier face à la JSM Béjaïa ne semble pas être du goût de certaines, à commencer par l’équipe hôte, dont le président Boualem Tiab n’a pas hésité à mettre

Et si Halilhodzic supervise un jour Belaïli !
Sevré de pub médiatique comparativement à ses paires à cause de ses origines oranaises et la situation peu reluisante de son équipe au classement, Belaïli Mohamed Youcef, qui est au sommet de son art en cette phase aller, risque de voir ses efforts partir en fumée. Buteur providentiel de l’équipe et incontestablement l’homme fort de cette équipe oranaise, le joueur ne bénéficie malheureusement pas de l’avantage de ses anciens équipiers de l’EN Olympique qui évoluent dans les clubs du Centre aidés par un relais médiatique très puissant. C’est dans un cercle restreint que le sélectionneur national est en train de circuler, au point que la caravane de Halilhodzic n’a jamais débarqué à Oran où deux éléments de l’ex-EN Olympique évoluent. A 20 ans seulement, le joueur, qui est devenu la force de frappe de cette équipe du Mouloudia, pourrait constituer l’avenir des Verts d’autant plus que l’heure de la retraite a sonné pour certains cadres de la sélection et l’heure est au renouveau. Un voyage d’une demi-heure par avion entre Alger et Oran ne devra pas faire de mal à Halilhodzic ou à un des ses assistants, qui ont pourtant sillonné l’Europe et le pays pour trouver l’oiseau rare. A. L.

qqLes joueurs devaient toucher hier la prime promise par la direction du club, qui a consacré la bagatelle de 20 millions de centimes à chaque joueur en cas de succès à Béjaïa. C’est hier après-midi que les éléments du Mouloudia devaient passer au bureau de Djebbari pour toucher cette somme qui fera office de motivation avant le derby face à l’ASO Chlef.

La prime prévue pour hier

qqC’est aujourd’hui aprèsmidi que les Oranais vont devoir entrer au lieu de mise au vert à l’hôtel Eden Airport, après une seule séance d’entraînement qui aura lieu ce matin.

Mise au vert à Eden Airport

Chlef avec l’équipe bis à Oran
Bonne nouvelle pour les Rouge et Blanc, l’ASO Chlef va devoir débarquer à Oran sans ses meilleurs titulaires laissés au repos par le staff technique afin de préparer le match retour face à Al Hillal de Soudan. N’ayant plus rien à espérer en championnat suite à leur défaite au Khroub, le président de la l’ASO, en concertation avec son entraîneur, a décidé de ménager ses meilleurs joueurs afin d’éviter la fatigue et les blessures que peut engendrer un pareil derby. Mais cette décision est prise avec beaucoup d’appréhensions par les dirigeants du MC Oran, qui ne veulent pas que leurs joueurs se déconcentrent et tomber dans la facilité sous prétexte que l’ASO alignera son équipe bis.

grand pas vers le maintien»
Le capitaine des Rouge et Blanc, Mohamed Amine Zidane, pense que cette victoire acquise du côté de Béjaïa est celle du maintien. Il estime que son équipe vient d’assurer à 90% sa survie en Ligue 1. Votre équipe vient de réaliser un véritable exploit à Béjaïa en ramenant un précieux succès. Un commentaire ? Notre joie est indescriptible suite à ce précieux succès. Je pense qu’on a réalisé notre meilleur match de la saison, car on a répondu présents là où il fallait y être. Je félicite tous mes coéquipiers qui ont tout donné au cours de ce match. On a récolté trois précieux points, qui vont nous permettre de nous maintenir. Vous attendiez-vous à ce succès ? On s’est déplacés à Béjaïa avec la nette conviction de ramener le meilleur résultat possible. On appréhendait ce match, car la JSMB jouait pour le titre. C’est la raison qui nous a poussés à nous concentrer davantage et se préparer comme il se doit à ce match. Il faut dire aussi que notre entraîneur a été derrière notre motivation. Comment ça ? A la veille de notre départ pour Béjaïa, Savoy a dû interrompre la séance pour nous booster. Il nous a dit carrément qu’il ne veut plus nous entendre parler de nos problèmes personnels et ne plus faire des calculs du maintien. Il nous a exhortés à croire à nos chances, et penser uniquement à aller gagner à Béjaïa. Il nous a dit texto : «Pensez à gagner à Béjaïa. Je veux vous entendre parler de la victoire.» Le président de Béjaïa a accusé certains de ses joueurs d’avoir levé le pied… Cette histoire ne nous regarde pas, libre à lui de dire ce qu’il veut. Notre succès ne souffre d’aucune contestation. Nous avons mis du cœur comme ce fut le cas en début de la phase retour où nous avons réalisé trois succès d’affilée. Je pense que les joueurs de Béjaïa étaient trop confiants. On les a surpris en quelque sorte par notre jeu offensif. Belaïli a été l’homme du match en étant un véritable poison dans leur défense. On a fait un match plein. On peut dire que le maintien est presque acquis pour votre équipe…

Zidane «On a effectué un

Il est clair que la victoire d’avant-hier a augmenté d’une manière fulgurante nos chances de maintien. Je pense qu’il nous reste seulement de gagner nos matchs à domicile et ramener un point du MCA, pour éviter une mauvaise surprise. Sinon ce succès de Béjaïa a été la clé du maintien pour nous. Il va nous rendre beaucoup moins compliquée notre mission. Encore faut-il gagner face à l’ASO Chlef ce mardi ? L’euphorie du succès réalisé à Béjaïa ne va en aucun cas nous déconcentrer, car on sait bien ce qu’il nous reste à faire en accueillant cette équipe de l’ASO. A Zabana, on n’a pas d’autre choix que d’arracher les trois points de la victoire quelle que soit l’identité de l’adversaire. On laisse entendre que l’ASO va évoluer avec l’équipe bis… On ne se laisse point se distraire par ce genre d’informations. Ce n’est nullement notre problème. On a encore un jour pour préparer ce match, on tâchera à se mobiliser encore pour gagner ce match et se concentrer pour les deux autres qui restent à jouer. J’ai qu’une seule envie, terminer le championnat avec le sentiment du devoir accompli. Entretien réalisé par Amine L.

16

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Ligue 1
Madi : «Je terminerai la saison, après on verra»
Les responsables préparent Le milieu de terrain of- la saison fensif, Aymen Madi, a af- prochaine
aussi la liste des joueurs à libérer, lesquels en seront informés à la fin de l’exercice.

NAHD

Le Nasriat officiellemen en Ligue 2
parmi l’élite qui s’annonce toutefois difficile en présence d’autres équipes plus solides. roubier ou bien à effectuer des travaux d’extension et d’aménagement au stade Zioui.

e NA Hussein Dey est officiellement relégué en Ligue 2 à l’issue des résultats de la 27e journée du championnat national de Ligue 1, favorable pour tous les autres mal classés ayant creusé l’écart sur le Nasria dont le derby contre l’USMA aura lieu demain au 5-Juillet. La victoire du MCO à Béjaïa et le nul ramené par l’ASK à El Harrach ont complètement anéanti la mince chance qui restait au club sang et or. Le Nasria compte en effet 12 points sur le premier non reléguable (CSC) et 9 points sur le groupe des reléguables composé du MCEE, de l’ASK et du MCO. C’est dire qu’il est désormais impossible de les rattraper à quatre journées de la fin de la saison. Le Nasria doit plutôt songer à la saison prochaine pour préparer son retour

L

La direction accuse Kerbadj
La direction du Nasria ainsi que les supporters du club accusent le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, d’être responsable (ne seraitce que partiellement) de la relégation du club en Ligue 2 après avoir refusé d’homologuer le stade Zioui pour permettre au Nasria de recevoir sur son terrain, alors que d’autres stades comme celui du Khroub, El Harrach, Merouana et Saoura sont homologués bien qu’ils ne soient pas meilleurs que Zioui. Cette question relancera le débat sur la nécessite de faire bénéficier le club sang et or d’un stade à travers la construction d’un nouveau complexe au Ca-

Recrutement catastrophique
Même si certains responsables estiment que l’une des principales causes de la relégation est le fait que le club a été privé de recevoir dans son stade fétiche (Zioui), d’autres observateurs à Hussein Dey pensent le contraire et estiment que l’équipe n’a pas été mise sur la bonne voie dès le départ après la libération de plusieurs joueurs du cru, comme Moundji, Benayad, Balla… pour le recrutement de joueurs mercenaires qui n’ont rien apporté au club. Les dirigeants avaient, rappelons-le, recruté à coup de millions des joueurs comme Bensaïd, Saïbi, Souakir, Har-

MCO
Chlef avec l’équipe bis à Oran
Bonne nouvelle pour les Rouge et Blanc, l’ASO Chlef va devoir débarquer à Oran sans ses meilleurs titulaires laissés au repos par le staff technique afin de préparer le match retour face à Al Hillal de Soudan. N’ayant plus rien à espérer en championnat suite à leur défaite au Khroub, le président de la l’ASO, en concertation avec son entraîneur, a décidé de ménager ses meilleurs joueurs afin d’éviter la fatigue et les blessures que peut engendrer un pareil derby. Mais cette décision est prise avec beaucoup d’appréhensions par les dirigeants du MC Oran, qui ne veulent pas que leurs joueurs se déconcentrent et tomber dans la facilité sous prétexte que l’ASO alignera son équipe bis.

firmé qu’il a repris les qqAprès la confirmation de la relégaentraînements avec le groupe et ce, jusqu’à la fin tion du Nasria en de saison avant de discu- Ligue 2, les diriter de sa libération. «J’ai geants du club se repris les entraînements sont penchés sur l’avenir pour espénormalement avec le pe. C’était un peu diffi- rer revenir le plus grou tôt possible parmi cile car cela fait longtemps l’élite. En effet, à la me suis pas enque je ne fin de la journée de traîné mais je continuerai samedi au cours de r récu- laquelle le club à travailler dur pou pérer ma forme. Ce retour était fixé sur son est devenu effectif après sort, les dirigeants l’accord avec le président (cinq au total) Ould Zmirli qui m’a promis s’étaient réunis de me faciliter la tâche à la pour débattre les fin de la saison. Je remercie démarches et le aussi l’entraîneur, Merze- programme à préparer pour la prokane, qui m’a beaucoup », a déclaré l’ancien chaine saison et aidé ne pas attendre la Koubéen après son retour fin de l’exercice ments. aux entraîne pour entamer le Concernant le devenir du travail. Les cinq : NAHD, Madi dira dirigeants prérouche, Oussalah qui «L’équipe est désormais of- sents à la réunion percevaient un salaire ficiellement en Ligue 2. sont Ould Zmirli, nettement meilleur que Nous avons pu redresser la Saoudi, Lahlou, celui des enfants du situation mais les derniers Laâkab et Amclub sans apporter le riche et ils ont résultats n’ont pas été plus escompté. Pis, ils n’ont fait que salir comme on le souhaitait. La débattu le prol’image de marque du responsabilité est partagée gramme à suivre club qui a vu défiler de sans omettre d’autres para- pour préparer la grands joueurs, à travers mètres de l’extérieur qui prochaine saileur mauvais comporteont influé sur les résultats son. Le volet recrutement et ment et leur indisponide l’équipe.» Sur son avelibérations a été bilité. Ces joueurs cités Madi affirme qu’il a nir, également au ont d’ailleurs tous quitté ar. des contacts du Qat menu de la réule club durant le mercato hé mon sou«J’ai déjà affic nion. On aphivernal et l’équipe a pu hait de changer d’air à la prend que le réaliser de meilleurs réJ’ai des fin de la saison. recrutement ne sultats avec ses enfants. contacts ici en Algérie et se fera pas sur Les dirigeants n’ont pas des propositions d’un club des joueurs retenu la leçon de la saiconnus comme de division 2 au Qatar. son 2009/2010. Ils doiAprès la fin de la saison cette saison, ce vent désormais céder la place à d’autres en mej’étudierai toutes les propo- qui a coûté des sure de redorer le blason sitions avant de faire un sommes colossales au club de l’équipe et surtout lui choix», a conclu Madi. sans résultat. assurer une stabilité. S. H. Les dirigeants S. H. vont trancher

Séance au complet

qqLa séance d’entraînement de samedi s’est déroulée dans une ambiance bon enfant en présence de tous les joueurs et ce, après le retour du défenseur, Benlamri, et de l’attaquant, Benyahia, qui n’ont pas participé à la séance de vendredi. Les deux joueurs seront toutefois absents demain en match retard de la 27e journée, face à l’USM Alger, pour cause de suspension. La séance d’entraînement de samedi n’a pas trop duré et s’est terminée par un match d’application à cause d’un match amical des vétérans.

Benlamri intéresse l’USMA

qqLe défenseur international Espoirs, Djamel Benlamri, intéresse l’USM Alger, prochain adversaire du Nasria en championnat. La direction de Soustara aurait contacté un manager connu pour son amour du club rouge et noir pour convaincre Benlamri à opter pour le club de Haddad. La proposition aurait été déjà faite à la direction du Nasria pour voir son intention et éventuellement discuter des modalités de transfert. S. H.

grand pas vers le maintien»
Le capitaine des Rouge et Blanc, Mohamed Amine Zidane, pense que cette victoire acquise du côté de Béjaïa est celle du maintien. Il estime que son équipe vient d’assurer à 90% sa survie en Ligue 1.
Votre équipe vient de réaliser un véritable exploit à Béjaïa en ramenant un précieux succès. Un commentaire ? Notre joie est indescriptible suite à ce précieux succès. Je pense qu’on a réalisé notre meilleur match de la saison, car on a répondu présents là où il fallait y être. Je félicite tous mes coéquipiers qui ont tout donné au cours de ce match. On a récolté trois précieux points, qui vont nous permettre de nous maintenir. Vous attendiez-vous à ce succès ? On s’est déplacés à Béjaïa avec la nette conviction de ramener le meilleur résultat possible. On appréhendait ce match, car la JSMB jouait pour le titre. C’est la raison qui nous a poussés à nous concentrer davantage et se préparer comme il se doit à ce match. Il faut dire aussi que notre entraîneur a été derrière notre motivation. Comment ça ? A la veille de notre départ pour Béjaïa, Savoy a dû interrompre la séance pour nous booster. Il nous a dit carrément qu’il ne veut plus nous entendre parler de nos problèmes personnels et ne plus faire des calculs du maintien. Il nous a exhortés à croire à nos chances, et penser uniquement à aller gagner à Béjaïa. Il nous a dit texto : «Pensez à gagner à Béjaïa. Je veux vous entendre parler de la victoire.» Le président de Béjaïa a accusé certains de ses joueurs d’avoir levé le pied… Cette histoire ne nous regarde pas, libre à lui de dire ce qu’il veut. Notre succès ne souffre d’aucune contestation. Nous avons mis du cœur comme ce fut le cas en début de la phase retour où nous avons réalisé trois succès d’affilée. Je pense que les joueurs de Béjaïa étaient trop confiants. On les a surpris en quelque sorte par notre jeu offensif. Belaïli a été l’homme du match en étant un véritable poison dans leur défense. On a fait un match plein. On peut dire que le maintien est presque acquis pour votre équipe… Il est clair que la victoire d’avant-hier a augmenté d’une manière fulgurante nos chances de maintien. Je pense qu’il nous reste seulement de gagner nos matchs à domicile et ramener un point du MCA, pour éviter une mauvaise surprise. Sinon ce succès de Béjaïa a été la clé du maintien pour nous. Il va nous rendre beaucoup moins compliquée notre mission. Encore faut-il gagner face à l’ASO Chlef ce mardi ? L’euphorie du succès réalisé à Béjaïa ne va en aucun cas nous déconcentrer, car on sait bien ce qu’il nous reste à faire en accueillant cette équipe de l’ASO. A Zabana, on n’a pas d’autre choix que d’arracher les trois points de la victoire quelle que soit l’identité de l’adversaire. On laisse entendre que l’ASO va évoluer avec l’équipe bis… On ne se laisse point se distraire par ce genre d’informations. Ce n’est nullement notre problème. On a encore un jour pour préparer ce match, on tâchera à se mobiliser encore pour gagner ce match et se concentrer pour les deux autres qui restent à jouer. J’ai qu’une seule envie, terminer le championnat avec le sentiment du devoir accompli. Entretien réalisé par Amine L.

Zidane «On a effectué un

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Ligue 1

17

CSC

CAB
Plus de peur que de mal pour Merazka
la faille par Saadi à la 32’ de jeu, prouve que le groupe clubiste n’est pas au mieux, d’un point de vue mental. Y auraitil des problèmes internes ? Tout porterait à croire à cette hypothèse, même si l’on prend le soin de ne rien divulguer pour le moment. Le climat régnant dans les vestiaires des locaux est très significatif, car les sourires et autre satisfaction ne furent pas présents. poigne sur son groupe de joueurs. Le comportement de certains d’entres eux serait derrière cette réaction du coach, laquelle est réfléchie et non épidermique. D’ici la reprise fixée pour aujourd’hui, on serait en droit d’avoir peut-être les explications nécessaires à ce départ précipité de Belhout. Est-ce le divorce à trois journées du championnat ? Certains le pensent vraiment.

Les Clubistes loin de leur niveau
I

l semble que Hichem Merazka n’a rien eu de grave. Sa blessure, en tout cas, et selon, ce que l’entourage du club nous a confié, ne nécessite pas la pose d’un plâtre. L’attaquant du CAB a été victime d’un méchant tacle, son agresseur a voulu se débarrasser d’un buteur gênant. Nezar, il s’agit du joueur du MCEE qui, au bout de 26 minutes seulement, avait décidé du sort de Merazka. Il s’en est débarrassé tout simplement en l’envoyant à l’hôpital. Les examens n’ont rien révélé de grave.

Il s’est fait poser une attelle
A la fin du match, on s’est renseignés auprès des Cabistes pour connaître le degré de gravité de la blessure de Merazka. L’attaquant du CAB est revenu de l’hôpital avec une attelle posée sur la cheville, il devrait la garder 48 heures. Le médecin a évité de poser le plâtre à Merazka, pour éviter de l’immobiliser. D’après le médecin, nous a-t-on confié, sa blessure ne nécessite pas la pose d’un plâtre

Quelle mouche a piqué le coach Belhout ?
A la suite de la victoire remportée par ses joueurs, chacun s’attenait à voir un entraîneur content du résultat positif réussi devant le Mouloudia de Saïda. Ce ne fut pas le cas, car dès retour aux vestiaires, Belhout s’est empressé de prendre ses bagages en quittant les lieux avec une mine des plus tendues. Refusant de faire les déclarations habituelles aux gens de la presse, il quitta le stade. Dans les environs des vestiaires, les dirigeants présents en l’occurrence Fersadou et Boulhabib n’ont fait aucun commentaire à ce sujet. L’on croit savoir que Belhout s’est rendu à l’évidence qu’il ne possédait plus de

Place aux calculs les plus fous maintenant
Même en gagnant sa rencontre, le CS Constantine est loin d’être sorti d’affaire en matière de possibilités d’éviter la relégation qui se profile. Cet état de fait est imposé par les résultats de certaines équipes du bas du tableau hors de leurs bases. Pour le staff technique actuel du CS Constantine, tous les regards doivent être orientés sur le parcours des joueurs clubistes et non des formations concernées par la descente. Ceci sous-entend qu’il va falloir avoir les ressources pour ramener ce précieux point de Belouizdad ou de l’Entente de Sétif. Mais c’est loin d’être une affaire, pour une équipe clubiste en perte de vitesse en cette fin de parcours.

D
A

evant une formation du Mouloudia de Saïda venue à Hamlaoui pour de la figuration, au vu de sa situation au classement, les camarades du capitaine Z’mit furent loin de leur niveau de la phase aller. Ceci en tout point de vue. Des défaillances édifiantes côté physique, une occupation approximative de l’aire de jeu, une absence

de combativité et autres lacunes furent au menu. Seuls les quelques efforts entrepris par les composantes du réseau offensif (Efossa, Dahmane et Bezaz), ont pu permettre aux locaux de prendre ces précieux trois points de la victoire. Certains évoqueront la pression existante sur cette rencontre, mais ceci n’explique en rien autant de faiblesses des uns et des autres. La manière dont les Saïdis ont trouvé

Il est trop tôt pour se prononcer sur sa participation contre le Khroub
Merazka a le vent en poupe, c’est le moins que l’on puisse dire. Le joueur sera dispensé des entraînements les prochains jours. Merazka ne s’entraînera pas avant le match contre l’ASK, le staff technique décidera le jour du match. Même s’il est trop tôt pour se prononcer, il semble peu probable que le joueur soit concerné par le match. N’oublions pas que le CAB se déplace au Khroub, pour jouer un match contre une équipe menacée par la relégation. Par conséquent, on peut penser que le staff technique va miser sur une équipe bien regroupée autour de son gardien.

Tahar Aggoune

Messali «Je n’ai pas compris ma mise sur le banc»
près avoir été écarté du onze titulaire pour les rencontres passées, le central Messali est revenu dans le groupe. Il a réussi un match des plus convenables dans son ensemble. En fin de rencontre, il nous confia : «Avant d’évoquer ce match de Saïda, je me permets de me poser assez de questions au sujet de ma mise à l’écart pour les matchs passés. Je ne suis pas blessé comme l’avait laissé entendre certains. Pour le match d’aujourd’hui, j’estime que la pression qui a pris place dans nos rangs a été à la base de tant de ratages. On avait à notre portée au moins cinq buts des plus nets et si on les rate comme on l’a fait, ceci se répercute sur le moral des autres composantes qui se mettent à douter. Mais l’essentiel étant d’avoir pris les trois points. Il va falloir oublier ce match pour nous concentrer sur la prochaine rencontre du CR Belouizdad, car là les données seront autres. Pour revenir avec du concret, on se doit de faire beaucoup mieux que devant le Mouloudia de Saïda.»

Pas content Boulhabib
Ayant pris place au niveau de la tribune officielle durant le premier half, Boulhabib a réagi plus d’une fois aux ratages inadmissibles de ses joueurs. Au coup de sifflet de la mi-temps de l’arbitre Halalchi, il s’est précipité aux vestiaires. Au retour pour la seconde période, on l’a vu aux côtés des joueurs sur l’aire de jeu et ce, à quelques secondes de la reprise. Il s’est adressé à Dahmane, Ziti, Messali et autre. Une réaction qui prouve que ce dirigeant était conscient des difficultés dans lesquelles se trouvaient ses composantes.

Pas de repos particulier après ce match
Comparativement à la semaine passée où les joueurs ont pris trois journées de repos après leur rencontre devant le Mouloudia d’El Eulma, pour cette fois-ci, ils devraient reprendre du service dès aujourd’hui. En point de mire, la préparation du déplacement chez le CR Belouizdad à Alger. Avec l’objectif assigné aux camarades de Z’mit pour ce match, gageons que les choses sérieuses pourraient entrer en vigueur assez rapidement.

Sept buts au compteur et quatre en cinq matchs
L’attaquant Hichem Merazka est en train de se distinguer, lui qui a atteint le chiffre 7 buts marqués. Le joueur est à égalité avec son coéquipier Messaadia. En plus, Merazka a marqué quatre buts en cinq matchs. Il est en train de terminer de fort belle manière la saison et est arrivé à hauteur d’Ahmed Messaadia qui était le buteur numéro un du club.

T. A.

M. B.

La plus faible affluence depuis l’entame
Pour ce qui concerne les supporters du club, force est de constater que le match de Saïda n’a pas drainé la grande foule. Une affluence réduite, qui prouve le mécontentement des Clubistes vis-à-vis de leurs joueurs en cette fin de saison. D’ailleurs et hormis le gardien Daïf qui a été ovationné comme il se doit, ses coéquipiers sont entrés sur l’aire de jeu de manière assez discrète. Fini le temps où le stade grondait dès l’apparition des Vert et Noir à la sortie du tunnel. Un réel constat de découragement chez le meilleur public algérien.

Hadi Adel, deux doublés en championnat
On dit souvent qu’un joueur va bien, c’est à l’image de son équipe, c’est le cas de l’attaquant Hadi Adel. Face au MCEE, il a marqué son deuxième doublé de la saison. C’est le second. Ce n’est pas une mince affaire. Le transfuge de l’USMAn a marqué deux buts contre l’USMH, deux autres samedi dernier et un face à Saïda. Il compte au total cinq buts. Pour rappel, Hadi Adel sera toujours lié au CAB à la fin de la saison. Il est arrivé au cours du mercato d’hiver, en provenance de l’USMAn. Personne ne contredira son président qui a affirmé récemment que le recrutement de Hadi Adel et Mani Sapol est la réussite du marché des transferts de cet hiver.

T. A.

T. A.

T. A.

ASK
Malgré le point empoché, l’ASK toujours relégable
ême si les derniers résultats en championnat restent très positifs, le classement de l’ASK ne s’est pas amélioré comme attendu. Ce dernier week-end, la bande à Aït Djoudi a réussi un bon coup en allant imposer le nul à la formation harrachie, une rencontre où les Askistes ont été vraiment impeccables, malgré les nombreux absences dans les trois compartiments. Ainsi, si l’on se fie au film du match de samedi, on peut dire que l’ASK aurait pu gagner son duel. Les trois points n’étaient pas si loin que certains le pensaient mais dans ce genre de situation, il ne faut surtout pas faire la fine bouche, car le point ramené du stade du Lavigerie vaudra son pesant d’or dans le compte final. Les Khroubis ont à présent 31 points, sauf qu’ils occupent

Messaâdia, une passe décisive…
C’est grâce à Ahmed Messaâdia que l’attaquant Hichem Merazka a réussi à ouvrir la marque pour son équipe. Messaâdia ne se contente pas de marquer, mais il a distillé de nombreuses passes décisives à ses coéquipiers. Il a été à l’origine du troisième but du CAB. L’enfant de Merouana a été fauché dans le camp du MCEE. Le coup franc signalé par l’arbitre Amalou avait lui avait permis de marquer son doublé dans le match et de sceller définitivement la victoire de son équipe.

M

toujours une position inconfortable au tableau, avec cette 13e case, synonyme de 1er relégable. Des calculs chamboulés par la dernière victoire du MCO qui en a surpris plus d’un en allant s’imposer à Bejaia. Une leçon pour les Khroubis qui doivent comprendre qu’aucun cadeau ne leur sera offert lors des dernières journées de l’exercice actuel.

Encore 6 points et l’objectif sera atteint
Une chose est sûre, le destin de l’ASK est entre ses propres mains. L’équipe khroubie sait parfaitement quoi faire pour finir l’année en beauté et réaliser l’objectif tracé, battre le CAB, ce mardi, et le MCEE le 15 mai prochain. Clair et net. Ces deux matches à caractère

derby sont synonymes de six points supplémentaires au compteur. Les coéquipiers de Zouak savent que la mission ne sera pas facile face à ces deux équipes, à commencer par l’adversaire de demain, le CAB, qui revient en force dans la période actuelle. Il suffit juste de voir ses derniers résultats où les capés de Rouabah ont étrillé le MCEE avant-hier par une autre triplette signée par les deux Biskris, Karéka et Merrazka. Les capés de Aït Djoudi sont avertis, il leur faudra faire très attention à cette équipe du CAB, capable du pire comme du meilleur.

tains joueurs qui étaient remplaçants une longue période. On citera le défenseur central, Arar, qui a formé une bonne paire défensive avec Sebie, le portier, Benmalek, qui a sauvé son équipe d’une défaite certaine avec ses multiples parades. Benmalek veut juste qu’on lui fasse confiance pour ne pas perdre ses sensations. On n’oubliera pas de citer l’Ivoirien, Koffi Michak, qui

n’a pas trop attendu pour visiter les filets de Doukha, dès la première bonne balle qu’on lui a servie à la 17’, et, enfin, Chaïb, qui a été très généreux surtout au milieu du terrain. Tout cela pour dire que Aït Djoudi a gagné son pari encore une foi, et le fait de laisser six éléments au repos était en réalité une bonne idée.

… Maïdi aussi
Maïdi apporte sa contribution à l’efficacité de son équipe, ces derniers temps. Il vient, une nouvelle fois, de s’affirmer. Le milieu attaquant du CAB a été incorporé au cours du match, cela ne l’a pas empêché de donner une passe décisive à Hadi Adel qui a réussi à maquer le deuxième but de son équipe.

Abdou Henine

5 millions dans les poches après le nul face à l’USMH
Après les gros efforts, on reçoit une récompense. Les joueurs khroubis ont eu droit à la somme de 5 millions dans les vestiaires. Une prime de match ô combien importante pour le moral des joueurs. Même si certains s’attendaient à une somme plus conséquente, vu l’importance du point ramené, elle reste suffisante aux yeux de la majorité de l’effectif, ce qui va aider le groupe à rester motivé et concentré sur le rendez-vous de demain qui opposera l’ASK au CAB. Un match décisif pour la survie des Diables Rouges en Ligue 1.

Methazem encaisse son premier en championnat
Oussama Methazem aura préservé sa cage durant 252’, ça peut paraître insignifiant, mais le jeune portier du CAB n’a que 18 ans. Il faut signaler qu’il a su garder sa cage vierge contre le CRB et l’Entente.

Les remplaçants n’ont pas déçu
La conclusion que tire le staff technique khroubi, c’est la bonne prestation de cer-

M. B.

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Ligue 1

17

WAT

CAB
Plus de peur que de mal pour Merazka

Mazouzi «Il faudra se racheter face au MCA»
Quel est votre sentiment, après cette lourde défaite (3-0) face à l’ASO ? Nous sommes, certes, déçus d’être revenus bredouilles de notre déplacement à Chlef, surtout que le score est trop sévère. Notre prestation était assez honorable, même si nous avons encaissés trois buts en fin de match. Maintenant, il ne faut pas gamberger sur ce revers, vu que nous avons déjà un match très important demain face au MCA. Qu’est-ce qui n’a pas marché au juste ? Je pense juste que le penalty accordé à l’ASO était un véritable tournant dans ce match, car nous étions par la suite contraints de tenter le tout pour le tout. Pire, nous avons encaissé deux buts autres bits dans les dernières minutes de la partie. Vous trouvez que le score est vraiment sévère, vu la physionomie de la partie… C’est absolument injuste de perdre par un tel score, car nous avons bien maîtrisé les débats de la rencontre. On a eu même quelques franches occasions, avec notamment la tentative de Belarbi qui a heurté le poteau. Cependant, le fait de ne pas marquer en premier a permis à l’ASO d’attendre le moment opportun pour accélérer et remporter une précieuse victoire dans sa quête pour le titre de champion. Pour un gardien de but, encaiser 3 buts n’est pas facile de digérer, non ? Absolument, car je ne supporte pas d’encaisser des buts, quel que soit le sort final de la partie, puisque le gardien est souvent jugé par le nombre de buts encaissés dans une rencontre ou durant la totalité d’un championnat. Malgré tout, j’estime avoir livré une prestation honorable, vu que je n’étais nullement responsable des buts encaissés. Est-ce que la grève d’une journée a eu une influence sur le résultat ? Non, je ne pense pas que le groupe a été perturbé par cette affaire, puisqu’on a fait le déplacement avec la ferme intention de revenir avec un résultat positif, en mettant de côté le problème financier. Je suis sûr que cette histoire de grève n’a absolument rien à voir avec notre défaite face à l’ASO. Malgré ce revers, le WAT n’a pas perdu l’espoir de jouer les premiers rôles, vu les autres résultats de vos concurrents… C’était une bonne nouvelle pour nous, en constatant les faux pas de la plupart des autres équipes du haut du tableau. Cela va nous donner plus de motivation pour enchaîner quelques bons résultats en cette fin de saison, avec comme obligation de réaliser un sans faute à domicile, tout en essayant de réussir un résultat positif lors de notre dernier déplacement à Batna. Et cela passe avant tout par un succès face au MCA, n’estce pas ? Effectivement, car nous n’avons pas d’autres choix que de battre le MCA, tout en jetant un œil sur les résultats des autres équipes concernées par cette lutte infernale pour décrocher un billet qualificatif à une compétition internationale, la saison prochaine. Pour un joueur formé a l’USMA, on imagine que vous avez-hâte de prendre part à ce match, face au rival de toujours… Ce n’est pas vraiment la même sensation, car il ne s’agit pas d’un derby pour moi. J’évolue actuellement au WAT, et c’est pour moi un match ordinaire où nous devons l’emporter pour préserver nos chances intactes de finir la saison parmi les quatre ou cinq premiers du championnat. Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

I

l semble que Hichem Merazka n’a rien eu de grave. Sa blessure, en tout cas, et selon, ce que l’entourage du club nous a confié, ne nécessite pas la pose d’un plâtre. L’attaquant du CAB a été victime d’un méchant tacle, son agresseur a voulu se débarrasser d’un buteur gênant. Nezar, il s’agit du joueur du MCEE qui, au bout de 26 minutes seulement, avait décidé du sort de Merazka. Il s’en est débarrassé tout simplement en l’envoyant à l’hôpital. Les examens n’ont rien révélé de grave.

Il s’est fait poser une attelle
A la fin du match, on s’est renseignés auprès des Cabistes pour connaître le degré de gravité de la blessure de Merazka. L’attaquant du CAB est revenu de l’hôpital avec une attelle posée sur la cheville, il devrait la garder 48 heures. Le médecin a évité de poser le plâtre à Merazka, pour éviter de l’immobiliser. D’après le médecin, nous a-t-on confié, sa blessure ne nécessite pas la pose d’un plâtre

Il est trop tôt pour se prononcer sur sa participation contre le Khroub
Merazka a le vent en poupe, c’est le moins que l’on puisse dire. Le joueur sera dispensé des entraînements les prochains jours. Merazka ne s’entraînera pas avant le match contre l’ASK, le staff technique décidera le jour du match. Même s’il est trop tôt pour se prononcer, il semble peu probable que le joueur soit concerné par le match. N’oublions pas que le CAB se déplace au Khroub, pour jouer un match contre une équipe menacée par la relégation. Par conséquent, on peut penser que le staff technique va miser sur une équipe bien regroupée autour de son gardien.

Pas de repos pour les Widadis
Du moment que la Ligue a décidé de maintenir la vingt-huitième journée de l’élite pour demain mardi, l’entraîneur Abdelkader Amrani a prévu la séance de reprise hier, en n’offrant aucune journée de repos à ses protégés. Sachant la nécessité de préparer correctement la réception du MCA demain, avec comme seul et unique mot d’ordre : battre une seconde fois le Mouloudia en cette année 2012, après le premier succès en Dame Coupe.

Sept buts au compteur et quatre en cinq matchs
L’attaquant Hichem Merazka est en train de se distinguer, lui qui a atteint le chiffre 7 buts marqués. Le joueur est à égalité avec son coéquipier Messaadia. En plus, Merazka a marqué quatre buts en cinq matchs. Il est en train de terminer de fort belle manière la saison et est arrivé à hauteur d’Ahmed Messaadia qui était le buteur numéro un du club.

M. B.

MCS
Les autorités locales de Sidi Bel-Abbès refusent d’accueillir les matchs du MCS
Le MCS devra terminer la saison en dehors de Saïda, puisque les deux rencontres qu’elle devra jouer seront disputées en dehors de la wilaya et les dirigeants on émis le vœu d’affronter l’ESS et la JSMB à Sidi Bel-Abbès, plus précisément au stade 24-Avril. Pour cela, ils ont fait une demande aux autorités locales de cette ville mais ces dernières ont refusé, ce qui a poussé le président Khaldi à chercher un autre lieu pour abriter les deux matchs.

Hadi Adel, deux doublés en championnat

Une défaite sévère
tableau. Cet échec était prévisible du moment que les camarades de Bouhada n’étaient pas prêts sur le plan physique pour résister au CSC, puisque la semaine dernière les joueurs ont boycotté les entraînements. Cette défaite face au CSC a confirmé que le MCS a mis les deux pieds en Ligue 2, alors qu’il reste trois rencontres avant la fin du championnat. mais cette équipe de Constantine a brisé leur rêve.

Les joueurs doivent honorer leurs contrats jusqu’au bout
La mauvaise série continue pour cette équipe de Saïda. Samedi dernier, elle a encore confirmé qu’elle était la plus faible équipe du championnat. Les joueurs ont confirmé que leur esprit était ailleurs, pensant à leur avenir personnel au détriment du club qui leur a donné une chance de briller mais aussi de réaliser l’objectif tracé en début de saison, à savoir le maintien mais en fin de compte, les camarades de Berramla ont raté complètement leur mission. Malgré cela, ils doivent honorer leurs contrats jusqu’au bout du moment. Amar B.

On dit souvent qu’un joueur va bien, c’est à l’image de son équipe, c’est le cas de l’attaquant Hadi Adel. Face au MCEE, il a marqué son deuxième doublé de la saison. C’est le second. Ce n’est pas une mince affaire. Le transfuge de l’USMAn a marqué deux buts contre l’USMH, deux autres samedi dernier et un face à Saïda. Il compte au total cinq buts. Pour rappel, Hadi Adel sera toujours lié au CAB à la fin de la saison. Il est arrivé au cours du mercato d’hiver, en provenance de l’USMAn. Personne ne contredira son président qui a affirmé récemment que le recrutement de Hadi Adel et Mani Sapol est la réussite du marché des transferts de cet hiver.

Messaâdia, une passe décisive…
C’est grâce à Ahmed Messaâdia que l’attaquant Hichem Merazka a réussi à ouvrir la marque pour son équipe. Messaâdia ne se contente pas de marquer, mais il a distillé de nombreuses passes décisives à ses coéquipiers. Il a été à l’origine du troisième but du CAB. L’enfant de Merouana a été fauché dans le camp du MCEE. Le coup franc signalé par l’arbitre Amalou avait lui avait permis de marquer son doublé dans le match et de sceller définitivement la victoire de son équipe.

Finalement, ce sera à Mostaganem
Par ailleurs, on a appris qu’un accord a été trouvé avec les autorités de Mostaganem pour que les Saïdis jouent jusqu’à la fin de la saison leurs matchs dans cette ville. Ce qui a réjoui les dirigeants du MCS. A. B.

ême s’ils ont concédé une défaite, les Saïdis ont fait un bon match, les camarades de Hadiouche ont même ouvert le score et à plusieurs reprises, la barre transversale a sauvé le gardien du CSC d’une défaite certaine, mais la confiance et la fraîcheur physique n’étaient pas au rendez-vous. La bande à Guerroudj a raté une bonne occasion de revenir à Saïda avec les trois

M

points et garder l’espoir de se maintenir. Mais la volonté n’a pas suffi du moment que la chance n’était pas du côté de Saïda.

L’équipe n’a pas été à la hauteur de sa mission
Depuis le début de la saison, le MCS n’a pas fait de bons résultats et malgré la valse des entraîneurs, cette équipe n’a pas été à la hauteur de la mission qui était le maintien. Samedi dernier, les Saïdis avaient une dernière chance

… Maïdi aussi
Maïdi apporte sa contribution à l’efficacité de son équipe, ces derniers temps. Il vient, une nouvelle fois, de s’affirmer. Le milieu attaquant du CAB a été incorporé au cours du match, cela ne l’a pas empêché de donner une passe décisive à Hadi Adel qui a réussi à maquer le deuxième but de son équipe.

Les deux pieds en Ligue 2
Samedi dernier, le MCS a confirmé qu’il jouera la saison prochaine en Ligue 2, puisque la défaite face au CSC a fait sombrer les Saïdis dans le bas du

M. B.

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Ligue 1

17

WAT

CSC
Messali «Je n’ai pas compris ma mise sur le banc»
Après avoir été écarté du onze titulaire pour les rencontres passées, le central Messali est revenu dans le groupe. Il a réussi un match des plus convenables dans son ensemble. En fin de rencontre, il nous confia : «Avant d’évoquer ce match de Saïda, je me permets de me poser assez de questions au sujet de ma mise à l’écart pour les matchs passés. Je ne suis pas blessé comme l’avait laissé entendre certains. Pour le match d’aujourd’hui, j’estime que la pression qui a pris place dans nos rangs a été à la base de tant de ratages. On avait à notre portée au moins cinq buts des plus nets et si on les rate comme on l’a fait, ceci se répercute sur le moral des autres composantes qui se mettent à douter. Mais l’essentiel étant d’avoir pris les trois points. Il va falloir oublier ce match pour nous concentrer sur la prochaine rencontre du CR Belouizdad, car là les données seront autres. Pour revenir avec du concret, on se doit de faire beaucoup mieux que devant le Mouloudia de Saïda.» T. A.

Mazouzi «Il faudra se racheter face au MCA»
tant demain face au MCA. Qu’est-ce qui n’a pas marché au juste ? Je pense juste que le penalty accordé à l’ASO était un véritable tournant dans ce match, car nous étions par la suite contraints de tenter le tout pour le tout. Pire, nous avons encaissé deux buts autres bits dans les dernières minutes de la partie. Vous trouvez que le score est vraiment sévère, vu la physionomie de la partie… C’est absolument injuste de perdre par un tel score, car nous avons bien maîtrisé les débats de la rencontre. On a eu même quelques franches occasions, avec notamment la tentative de Belarbi qui a heurté le poteau. Cependant, le fait de ne pas marquer en premier a permis à l’ASO d’attendre le moment opportun pour accélérer et remporter une précieuse victoire dans sa quête pour le titre de champion. Pour un gardien de but, encaiser 3 buts n’est pas facile de digérer, non ? Absolument, car je ne supporte pas d’encaisser des buts, quel que soit le sort final de la partie, puisque le gardien est souvent jugé par le nombre de buts encaissés dans une rencontre ou durant la totalité d’un championnat. Malgré tout, j’estime avoir livré une prestation honorable, vu que je n’étais nulle- battre le MCA, tout en jetant un ment responsable des buts enœil sur les résultats des autres caissés. équipes concernées par cette lutte infernale pour décrocher un Est-ce que la grève d’une journée a eu une influence sur billet qualificatif à une compétition internationale, la saison prole résultat ? chaine. Non, je ne pense pas que le groupe a été perturbé par cette Pour un joueur formé a affaire, puisqu’on a fait le déplal’USMA, on imagine que vous cement avec la ferme intention avez-hâte de prendre part à ce de revenir avec un résultat posimatch, face au rival de tif, en mettant de côté le protoujours… blème financier. Je suis sûr que Ce n’est pas vraiment la même cette histoire de grève n’a absolu- sensation, car il ne s’agit pas d’un ment rien à voir avec notre déderby pour moi. J’évolue actuelfaite face à l’ASO. lement au WAT, et c’est pour moi un match ordinaire où nous deMalgré ce revers, le WAT n’a vons l’emporter pour préserver pas perdu l’espoir de jouer les nos chances intactes de finir la premiers rôles, vu les autres résultats de vos concurrents… saison parmi les quatre ou cinq premiers du championnat. C’était une bonne nouvelle Entretien réalisé pour nous, en constatant les faux par Othmane Riyad pas de la plupart des autres Baba Ahmed équipes du haut du tableau. Cela va nous donner plus de motivaPas tion pour enchaîner quelques de repos bons résultats en cette fin de pour les Widadis saison, avec comme obliDu moment que la Ligue a décidé de gation de réaliser un sans maintenir la vingt-huitième journée de faute à domicile, tout en l’élite pour demain mardi, l’entraîneur Abdelessayant de réussir un kader Amrani a prévu la séance de reprise résultat positif lors de hier, en n’offrant aucune journée de repos à notre dernier déplaceses protégés. Sachant la nécessité de préparer ment à Batna. correctement la réception du MCA deEt cela passe avant main, avec comme seul et unique mot tout par un succès face d’ordre : battre une seconde fois le au MCA, n’est-ce pas ? Mouloudia en cette année 2012, Effectivement, car nous après le premier succès en n’avons pas d’autres choix que de Dame Coupe.

Quel est votre sentiment, après cette lourde défaite (3-0) face à l’ASO ? Nous sommes, certes, déçus d’être revenus bredouilles de notre déplacement à Chlef, surtout que le score est trop sévère. Notre prestation était assez honorable, même si nous avons encaissés trois buts en fin de match. Maintenant, il ne faut pas gamberger sur ce revers, vu que nous avons déjà un match très impor-

CAB
Plus de peur que de mal pour Merazka

MCS

Pas de repos particulier après ce match
Comparativement à la semaine passée où les joueurs ont pris trois journées de repos après leur rencontre devant le Mouloudia d’El Eulma, pour cette foisci, ils devraient reprendre du service dès aujourd’hui. En point de mire, la préparation du déplacement chez le CR Belouizdad à Alger. Avec l’objectif assigné aux camarades de Z’mit pour ce match, gageons que les choses sérieuses pourraient entrer en vigueur assez rapidement.

Une défaite sévère

Il semble que Hichem Merazka n’a rien eu de grave. Sa blessure, en tout cas, et selon, ce que l’entourage du club nous a confié, ne nécessite pas la pose d’un plâtre. L’attaquant du CAB a été victime d’un méchant tacle, son agresseur a voulu se débarrasser d’un buteur gênant. Nezar, il s’agit du joueur du MCEE qui, au bout de 26 minutes seulement, avait décidé du sort de Merazka. Il s’en est débarrassé tout simplement en l’envoyant à l’hôpital. Les examens n’ont rien révélé de grave.

ême s’ils ont D’après le médecin, nous a-tconcédé une déon confié, sa blessure ne néfaite, les Saïdis cessite pas la pose d’un plâtre ont fait un bon match, les Il est trop tôt pour camarades de Hadiouche se prononcer sur sa ont même ouvert le score participation contre et à plusieurs reprises, la barre transversale a sauvé le Khroub le gardien du CSC d’une Merazka a le vent en poupe, défaite certaine, mais la c’est le moins que l’on puisse confiance et la fraîcheur dire. Le joueur sera dispensé physique n’étaient pas au des entraînements les pro- rendez-vous. La bande à chains jours. Merazka ne s’en- Guerroudj a raté une traînera pas avant le match bonne occasion de revenir contre l’ASK, le staff technique à Saïda avec les trois décidera le jour du match. points et garder l’espoir de Même s’il est trop tôt pour se se maintenir. Mais la voprononcer, il semble peu pro- lonté n’a pas suffi du mobable que le joueur soit ment que la chance n’était concerné par le match. N’ou- pas du côté de Saïda. blions pas que le CAB se déplace au Khroub, pour jouer Les deux pieds un match contre une équipe en Ligue 2 menacée par la relégation. Par Samedi dernier, le MCS a conséquent, on peut penser confirmé qu’il jouera la que le staff technique va miser saison prochaine en Ligue sur une équipe bien regrou- 2, puisque la défaite face au CSC a fait sombrer les pée autour de son gardien. Saïdis dans le bas du taSept buts au

M

bleau. Cet échec était prévisible du moment que les camarades de Bouhada n’étaient pas prêts sur le plan physique pour résister au CSC, puisque la semaine dernière les joueurs ont boycotté les entraînements. Cette défaite face au CSC a confirmé que le MCS a mis les deux pieds en Ligue 2, alors qu’il reste trois rencontres avant la fin du championnat.

leur rêve.

Les joueurs doivent honorer leurs contrats jusqu’au bout
La mauvaise série continue pour cette équipe de Saïda. Samedi dernier, elle a encore confirmé qu’elle était la plus faible équipe du championnat. Les joueurs ont confirmé que leur esprit était ailleurs, pensant à leur avenir personnel au détriment du club qui leur a donné une chance de briller mais aussi de réaliser l’objectif tracé en début de saison, à savoir le maintien mais en fin de compte, les camarades de Berramla ont raté complètement leur mission. Malgré cela, ils doivent honorer leurs contrats jusqu’au bout du moment.

La plus faible affluence depuis l’entame
Pour ce qui concerne les supporters du club, force est de constater que le match de Saïda n’a pas drainé la grande foule. Une affluence réduite, qui prouve le mécontentement des Clubistes vis-à-vis de leurs joueurs en cette fin de saison. D’ailleurs et hormis le gardien Daïf qui a été ovationné comme il se doit, ses coéquipiers sont entrés sur l’aire de jeu de manière assez discrète. Fini le temps où le stade grondait dès l’apparition des Vert et Noir à la sortie du tunnel. Un réel constat de découragement chez le meilleur public algérien.

L’équipe n’a pas été à la hauteur de sa mission
Depuis le début de la saison, le MCS n’a pas fait de bons résultats et malgré la valse des entraîneurs, cette équipe n’a pas été à la hauteur de la mission qui était le maintien. Samedi dernier, les Saïdis avaient une dernière chance mais cette équipe de Constantine a brisé

Amar B.

Pas content Boulhabib
Ayant pris place au niveau de la tribune officielle durant le premier half, Boulhabib a réagi plus d’une fois aux ratages inadmissibles de ses joueurs. Au coup de sifflet de la mi-temps de l’arbitre Halalchi, il s’est précipité aux vestiaires. Au retour pour la seconde période, on l’a vu aux côtés des joueurs sur l’aire de jeu et ce, à quelques secondes de la reprise. Il s’est adressé à Dahmane, Ziti, Messali et autre. Une réaction qui prouve que ce dirigeant était conscient des difficultés dans lesquelles se trouvaient ses composantes. T. A.

compteur et quatre en cinq matchs
L’attaquant Hichem Merazka est en train de se distinguer, lui qui a atteint le chiffre 7 buts marqués. Le joueur est à égalité avec son coéquipier Messaadia. En plus, Merazka a marqué quatre buts en cinq matchs. Il est en train de terminer de fort belle manière la saison et est arrivé à hauteur d’Ahmed Messaadia qui était le buteur numéro un du club.

Il s’est fait poser une attelle
A la fin du match, on s’est renseignés auprès des Cabistes pour connaître le degré de gravité de la blessure de Merazka. L’attaquant du CAB est revenu de l’hôpital avec une attelle posée sur la cheville, il devrait la garder 48 heures. Le médecin a évité de poser le plâtre à Merazka, pour éviter de l’immobiliser.

ASK
5 millions dans les poches après le nul face à l’USMH
Après les gros efforts, on reçoit une récompense. Les joueurs khroubis ont eu droit à la somme de 5 millions dans les vestiaires. Une prime de match ô combien importante pour le moral des joueurs. Même si certains s’attendaient à une somme plus conséquente, vu l’importance du point ramené, elle reste suffisante aux yeux de la majorité de l’effectif, ce qui va aider le groupe à rester motivé et concentré sur le rendez-vous de demain qui opposera l’ASK au CAB. Un match décisif pour la survie des Diables Rouges en Ligue 1.

M. B.

18 USMB

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Ligue 2

Garder l’ossature de l’équipe
joueurs qui sont avec nous qui méritent toute notre attention, pas ceux qui ne sont plus là».

Zahaf au cas où…
La succession à la tête du club de Blida semble ouverte. Le président actuel vient d’émettre le vœu de prendre du recul. Ce dernier est le principal actionnaire et tout porte à croire qu’il est prêt à passer la main pour peu qu’un postulant se manifeste. Il y a bien un repreneur et il s’agit de l’ancien président Zahaf. Ce dernier n’est pas contre l’idée de revenir aux affaires du club.

Kabla, Bertil et Boudina officiellement libérés
Une première liste de joueurs qui ont officiellement été libérés nous a été communiquée. Elle comporte trois noms et ce sont ceux de Kabla, Bertil et Boudina. Ce sont là des joueurs qui n’ont été que très peu utilisés cette saison. n dirigeant du club de Blida a précisé que plusieurs joueurs importants resteront à Blida. Il est facile de deviner qu’il s’agit de Khelladi, Defnoun, Naamani etc. On nous précisera que l’équipe de la saison pro-

U

chaine s’appuiera sur une ossature composée d’éléments qui ont l’habitude de jouer ensemble. «Les sacrifices nécessaires seront faits pour que plusieurs joueurs importants restent à Blida. On ne veut pas les appeler des cadres car cela impliquera qu’ils sont pratiquement indispensables, et

ceci n’est pas le cas», nous dira ce dirigeant blidéen qui, cependant, précisera : «Nous n’avons à avoir aucun regret car je suis persuadé qu’il n’y a pas un joueur au monde qui peut se vanter d’être irremplaçable. Nous allons effectuer un recrutement de qualité et ce sont les

Pour la même stratégie de recrutement
Tout porte à croire qu’on ne veut pas déroger à ce qui est devenu une règle du côté de Blida. Il s’agit de faire un recrutement massif, au niveau des divisions, autres que la L1 et la L2, et de procéder à la sélection

des meilleurs d’entre eux. En parallèle, il sera fait un recrutement judicieux de joueurs connus pour leur abnégation sur le terrain. Ces infatigables travailleurs ne sont pas nécessairement des joueurs qui brillent par leurs qualités techniques, mais par contre, ils sont très précieux dans une équipe. «Je ne crois pas aux individualités, car le football est d’abord un sport collectif. Nous avons de par le monde mille et un exemples qui démontrent qu’avoir des grands noms ne veut pas dire obligatoirement qu’on a une équipe», nous dira Menad. L’équipe de Blida, version 2012-2013, s’apparentera, donc, plutôt à un bloc où, pratiquement, aucun nom n’émerge, mais qui a les qualités voulues pour gêner les meilleurs. Slimane B.

La succession est ouverte
Les choses seront plus claires dans les jours qui viennent. Ce sera après le retour au pays du président actuel. Si un accord est trouvé, on procédera au rachat des actions. Zahaf a confié à un de ses proches que s’il prendrait les affaires du club en main, il procèdera à un recrutement de qualité et cela pour que l’USMB retrouve l’élite dès la fin du prochain exercice.

Et les finances ?
Le véritable pari du nouveau président sera de convaincre quelques-uns des entrepreneurs et chefs d’entreprises de la région d’associer l’image de leurs sociétés à celle du club. Après que la construction d’une équipe d’avenir ait été bien entamée, celui qui aura à présider aux destinées du club s’attaquera du côté de Blida à un autre grand chantier, celui de faire de l’USMB un véritable club professionnel. Il faut pour cela des sources de financement, ce qui n’est pas chose aisée.

La liste des libérés s’allonge
La direction du club blidéen a divulgué une première liste ds joueurs qui ont été libérés, comme annoncé dans une de nos précédentes éditions. Celle-ci comprend des joueurs qui n’ont pas convaincu. On précisera que cette liste a été établie selon des critères purement techniques. «Nous avons informé ces joueurs à temps pour qu’ils puissent trouver un club et je voudrais les remercier pour ce qu’ils ont donné à l’USMB. Ceci est la loi du sport, il y a certains joueurs qui ont passé de longues années avec nous et il est temps d’injecter du sang neuf à l’équipe». C’est ainsi que les noms de Hamrouni et Belmahi sont venus s’ajouter à la liste des joueurs qui ont été libérés. S. B.

Manaa : «Priorité à Blida»
Manaa fait partie, avec Defnoun, Belloucif et Belkheir, du lot des joueurs de l’USMB qui font, ou qui ont fait, l’objet de toutes les convoitises du côté de Blida. Il nous dira que pour le moment, il n’a pris aucune décision. Une saison compliquée pour votre club, avec au final une autre saison en L2. Un commentaire ? Bien sûr, je ne suis pas satisfait. Il nous a manqué un peu plus de métier pour espérer atteindre notre objectif. Si celui-ci n’a pas été atteint, c’est que nous avons failli quelque part. Et en ce qui vous concerne ? Disons que je n’étais pas loin du top sur le plan physique et cela est dû aux efforts et aux sacrifices consentis à l’entraînement. Pour ce qui est des matchs que j’ai joués, j’ai voulu aider mon équipe à réaliser de bons résultats. Parfois, cela n’a pas été facile, n’est-ce pas ? Nous avons tous connu des moments difficiles, et personnellement, je m’y attendais. Le Football est ainsi fait et le sort a voulu que nous passions une nouvelle saison en L2. Peut-on savoir où vous serez la saison prochaine ? Sincèrement, je ne le sais pas encore. Pour le moment, je prends du repos auprès de ma famille et de mes amis. J’ai un bon moral car je pense avoir été totalement dévoué à mon club et avec mes coéquipiers, contribuer à assurer son maintien en L2 même si nous espérions un retour en L1. Je pense, bien sûr, à mon avenir mais sans prendre une décision. Allez-vous changer de club ? C’est possible et je ne vous cache pas que j’ai été sollicité par des responsables de clubs de L1.C’est je pense le cas de tous les joueurs quand le championnat se termine Il est vrai que des dirigeants de ce club m’ont contacté et nous avons eu des discussions sans qu’il y ait quelque chose d’officielle. Honnêtement, j’attends d’étudier toutes les offres qui me sont faites et je prendrais une décision. Le côté sportif est aussi important que le volet financier. Pourriez-vous rempiler ? C’est une possibilité. Je peux même vous dire que je laisserais la priorité à l’USMB. Je dois rencontrer mes dirigeants dans les jours qui viennent et à partir de là, je prendrais une décision. Je me sens très bien à l’USMB où j’ai passé, malgré notre mauvais parcours, une excellente saison. Peut-on voir l’USMB jouer autre chose que le maintien ? C’est le vœu de tous les Blidéens, à commencer par nous, les joueurs, qui défendent les couleurs du club. Il faut savoir que pour jouer les premiers rôles, il faut qu’il y ait une stabilité en ce qui concerne l’effectif et au niveau du staff. Il y a aussi les moyens financiers qui sont déterminants Entretien réalisé par Slimane B.

Des industriels ont donné leur accord
Plusieurs industriels de la région de Blida ont d’ores et déjà assuré Zahaf de leur engagement à ses côtés, dans le cas où il déciderait de revenir aux affaires du club. Les affaires administratives du club seraient confiées à un spécialiste en la matière et il sera procédé à une totale réorganisation du comité de gestion. S. B.

OM Mokrane pisté par le NAHD
Auteur d’une saison mi-figue miraisin, le défenseur de l’O Médéa, Wassim Mokrane, a décidé de quitter son équipe pour aller tenter une nouvelle expérience ailleurs. L’exdéfenseur du CRT est suivi de très près par les responsables de NAHD. Doté d’une grande expérience et de très bonnes qualités techniques et physiques, Mokrane a de fortes chances d’endosser le maillot sang et or du NAHD la saison prochaine. Même s’il n’a pas voulu s’étaler sur le sujet, on comprend parfaitement dans la déclaration du joueur son intérêt à aborder une nouvelle expérience avec la formation du Milaha : «C’est vrai, je n’ai encore rien décidé mais le NAHD constituera un challenge intéressant pour moi.» En plus du Milaha, plusieurs autres formations font les yeux doux au joueur, dont l’USM Bel Abbès et le SA Mohammadia. H. Benmouloud

Le MSP Batna contacte Habib
Après l’ES Berrouaghia, le SA Mohammedia et RC Arba, le milieu défensif de l’OM, Hassen Habib, a été contacté récemment par les responsables du MSPB. Ayant pratiquement assuré leur maintien en D2, les dirigeants de la formations de la ville des Aurès espèrent conclure avec le joueur dans les plus brefs délais.

«Je n’ai encore rien décidé»
Pour sa part, Habib n’a toujours pas pris la moindre décision concernant sa prochaine destination. Voulant prendre le temps nécessaire pour étudier toutes les pro-

positions, Hassen nous dira à propos des convoitises dont il fait l’objet : «Sincèrement, pour l’heure, je n’ai encore rien décidé pour la simple et unique raison que je veux prendre tout mon temps avant de m’engager avec une autre équipe. Que les choses soient claires, je n’écarte pas la possibilité de rempiler à l’OM, car j’y ai

passé de très bons moments et si mes dirigeants m’estiment à ma juste valeur, je rempilerai sans aucun problème.» H. B.

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Ligue 2

19 USMAn
Maâziz
«Je donne la priorité à l’USMAn»
Vous avez ôté le plâtre avanthier. Comment vous sentez-vous actuellement ? J’ai décidé de porter le plâtre juste par précaution. Maintenant, je me sens bien. Qu’avez-vous à dire sur le parcours de l’USMAn qui n’a pas réussi à retrouver la Ligue 1 ? Cette saison, tous les joueurs ont fait leur possible pour que l’équipe retrouve la Ligue 1. Seulement, les problèmes que le club a connus nous ont perturbés. Même s’il n’y avait pas trop de moyens, les joueurs ont fait un grand travail, d’autant plus lors de la phase retour. Dommage que nous n’ayons pas réussi à réaliser notre objectif. D’après vous, quelles seront les solutions pour que l’USMAn retrouve le plus tôt possible la Ligue 1 ? Premièrement, la stabilité et la continuité. Changer d’entraîneur chaque saison n’est pas une solution à mon avis. J’espère que l’équipe réussira à décrocher le billet en première division la saison prochaine. Vous avez passé toute une année à l’USMAn. Etes-vous satisfait de votre rendement ? J’ai pris part à plusieurs rencontres lors de la phase aller, ainsi qu’à sept rencontres au retour. J’étais parmi les joueurs qui ont beaucoup joué cette saison. Après avoir contracté une blessure, l’entraîneur a décidé de ne plus compter sur mes services, même lorsque j’étais prêt. D’ailleurs, je ne sais pas exactement pour quelle raison. Vous êtes en fin de contrat, êtes-vous prêt à rempiler ? Pour le moment, je veux d’abord prendre quelques jours de repos avant de décider. Seulement, je tiens à dire que je donne toujours la priorité à l’USMAn car je n’ai de problème avec personne. Il est vrai que j’avais un souci, car je voulais avoir plus de temps de jeu pour convaincre. J’ai choisi Annaba pour réussir l’accession en première division. Dommage ! Entretien réalisé par R. M.

CABBA

La vie reprendra après le 10 mai

A

près la fin du championnat, les joueurs sont rentrés chez eux sans qu’ils aient encaissé au préalable leur dû comme d’ailleurs toutes les autres équipes qui sont confrontées au rituel problème financier. Il était prévu que l’administration du club enclenche les préparatifs inhérents au prochain exercice en commençant avant tout autre chapitre à libérer une dizaine de joueurs pour ensuite en recruter autant. Seulement, l’indisponibilité du président Djamel Messaoudène préoccupé par sa campagne électorale vu qu’il est candidat aux prochaines législatives a fait que toutes ces opérations soient reportées après cette échéance. Ce report pourrait engendrer un certain retard dans la préparation mais comme le championnat de ligue 1 n’a pas encore baissé rideau, le mal serait moindre sachant que la plupart des éléments contactés font partie de ce palier et même ceux de la ligue 2 ne voudraient en aucun cas donner leur dernier mot vu qu’ils sont eux

aussi pistés par des équipes de ligue 1 donc, ils préfèrent plutôt temporiser avant de s’engager. Ce qui nous amène à dire que les choses sérieuses ne pourront être enclenchées qu’après la date des élections et même après la fin du championnat de ligue1.

L’assemblée entre le 14 et le 17 mai
Même si le président est occupé par sa campagne, il n’en demeure pas moins que les autres membres du conseil d’administration ainsi que le directeur administratif et financier qui n’est autre qu’un ancien joueur, Mohamed Bourenane en l’occurrence, auraient ficelé le bilan financier des deux saisons précédentes. La tenue des travaux de cette assemblée sera vitale dans la vie du club puisque ce n’est qu’après cette opération que la SSPA «Tigres des Bibans» pourra envisager l’ouverture de son capital pour la vente des actions. C’est ainsi qu’on a appris que les travaux de ladite assemblée se dérouleraient vraisemblablement le lundi 14 ou le jeudi 17 mai au

siège du club. Le conseil d’administration pourra connaître l’entrée d’autres actionnaires aux gros bras, ce qui a été préconisé par le wali récemment qui a promis de gros moyens à condition que les dirigeants du club mettent la main à la poche.

Face à l’inquiétude des supporters, Messaoudène rassure :
«Tout va bien et nous

aurons le temps pour préparer la saison prochaine» Depuis le dernier match joué contre Merouana à domicile, les supporters s’attendaient à ce que la presse leur révèle le lendemain des noms de joueurs contactés et même ceux qui ont donné leur accord mais devant le silence de ces médias qui ne pouvaient faire de l’intox, ils ont été gagnés par l’inquiétude après qu’on leur ait promis la mise sur pied d’une grande équipe la saison prochaine. Le prési-

dent Messaoudène qui est actuellement remplacé dans ses fonctions par Mebarkia à la tête du CA, est sorti de son mutisme pour éclaircir la situation. «Le manager général de l’équipe Aïdel qui a été chargé de l’opération recrutement n’a pas rompu les contacts avec les joueurs ciblés et nous attendons juste la tenue des travaux de l’AG et la fin du championnat pour passer ensuite à la vitesse supérieure». A. B.

MOC
Alvez présent à Hamlaoui
ressenti pour prendre en charge la formation du Mouloudia de Constantine pour l’exercice prochain, l’entraîneur brésilien Alvez était au niveau de la tribune officielle à l’occasion de la rencontre du CS Constantine devant le Mouloudia de Saïda. Il a pu confirmer aux gens de la presse que les discussions avec le président Kamel Madani se poursuivent et qu’il était là pour prendre les destinées de l’équipe des Bleu et Blanc. On ne sait pas avec exactitude s’il sait que sa venue est loin de faire l’unanimité dans les rangs du Mouloudia de Constantine.

MSPB
Zidani boude ses joueurs
Il semble que le président Messaoud Zidani n’a pas encore digéré sa colère. Le numéro un du Mouloudia de Batna boude tout le monde et principalement ses joueurs. Pas question d’essayer de discuter avec le président ou de rentrer en contact avec lui. Les joueurs ont, depuis quelques jours, affaire à un responsable qui ne mâche pas ses mots. La raison est connue de tous. La mise en scène de ses joueurs quelques heures avant le coup d’envoi du match MSPB-SAM. Le mois de mai risque d’être désastreux pour les coéquipiers de Chaouati. agents de joueurs. En ce qui concerne le Mouloudia de Batna, nous nous sommes intéressés aux joueurs en fin de contrat. A commencer par le capitaine de l’équipe, Mounir Amrane. A en croire des sources proches du joueur, le latéral droit du Boubiya envisage sérieusement de quitter son club. Selon l’entourage du joueur, le gardien Sahraoui n’aurait pas l’intention de signer un nouveau contrat. Par ailleurs, les contacts ne manquent pas pour ce gardien qui a été le plus souvent titulaire en championnat. Il a joué plus de 25 matchs sur les 30 que compte le championnat.

P

Destination Merouana
A 31 ans, Mounir Amrane n’a pas les mêmes ambitions que celles de ses premières années en championnat de division1, non donné à la Ligue1 actuelle. Il est passé par l’USMAn, le MCA et l’ESS. Aujourd’hui, Amrane pourrait revenir à l’ABM. Le club de sa ville d’origine.

Benzaid veut opter pour la JSMS
Merouane Benzaid est resté jusqu’à la fin de la saison. Il avait rempli son contrat, malgré une place sur le banc de touche due à la concurrence de Sahraoui qui avait les faveurs des différents staffs techniques qui se sont succédé à la tête de la barre technique du MSPB. Le gardien a perdu son père au cours de la saison. Il avait songé à quitter son club durant le mercato, mais, son président avait réussi à le convaincre à terminer la saison à Batna. Selon l’entourage du gardien, Benzaid aurait émis le vœu de quitter le MSPB pour porter les couleurs de la JSMS. M. B.

C’est l’accalmie dans l’attente de l’AGO
Dans l’attente de la tenue de l’assemblée générale du Mouloudia de Constantine pour le douze mai prochain, c’est l’accalmie dans les rangs des supporters. Ces derniers estiment avoir l’opportunité de s’exprimer et de se faire entendre dans un cadre officiel et réglementaire. L’on croit savoir que beaucoup peaufinent d’ores et déjà leur stratégie pour le jour « j ». Une rencontre qui pourrait être assez houleuse compte tenu du parcours de l’équipe sur l’aire de jeu et aussi de cette gestion des plus discutables de la part des dirigeants opérationnels. Car n’oublions pas que certains membres influents ont préféré se retirer devant la confusion qui a vu le jour au sein du club constantinois. Tahar Aggoune

Menadi a pris attache avec les joueurs n’ayant pas de manager
Nous avons appris d’une source officielle que le président Menadi a pris attache dernièrement avec les joueurs qui ne possèdent pas de manager pour leur demander de patienter encore un peu avant de prendre une décision quant à leur avenir. Ainsi, il n’a pas manqué de contacter le manager des autres éléments à l’image de Bouharbit, Harbache, Naâmoune, Ounes et Chebira pour qu’ils patientent encore pour leur argent. Par ailleurs, une source nous a confié qu’aucun contact n’a été effectué entre la direction du club et les joueurs depuis la dernière journée de championnat contre l’USMBA. R. M.

Amrane ne compte pas continuer sous le maillot du Boubiya
Aucun joueur ne le confiera facilement, même si le championnat de la Ligue2 est terminé depuis une semaine. Les contacts ont bel et bien commencé et le marché des transferts a démarré, du moins pour les

Sahraoui a déjà des contacts
Sahraoui a fait ses classes au sein du MSPB. Il est passé au MCEE. Après plusieurs années d’absence, il a signé un contrat d’une saison au sein du MSPB. Son contrat a pris fin avec la fin du championnat.

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Ligue 2

19 MOC
Alvez présent à Hamlaoui

USMBA
Entre départ et maintien de Baghdad Bénaissa

Période éthérée pour Bel-Abbès P
doit tirer profit de la proposition de Nabi Berrabah. L’USMBA est à l’orée d’un «renouveau» qui ouvrira d’autres perspectives pour le club bel-abbésien dans l’optique d’en faire une équipe forte et faste. Berrabah ou autre, la venue d’un homme de «la situation» est très souhaitée par tous les inconditionnels. Et de ce fait, on prédit une grande excitation de la part des supporters quant à la transmutation qui pourrait s’opérer dans l’équipe. Partant du principe, voire la logique, que l’USMBA a besoin de grands moyens en L1, les Bel-Abbésiens tiennent à la venue d’un président puissant matériellement et doté d’un bureau probe pour faire sortir le club de la sempiternelle situation d’irrégularité. vité recommande à toute personne sage de laisser l’USMBA respirer un peu de bon air. Berrabah compte prendre les rênes mais sans réels actes et rien n’est encore assuré quant à sa venue. Cela est d’autant plus scabreux pour une équipe, ses dirigeants et ses supporters qui viennent juste de retrouver le «sourire». Qu’on le veuille ou non, présentement, le président de l’USMBA n’est autre que Baghdad Bénaissa. Les tractations confortent bien cette vérité. En effet, certaines personnalités, à l’image du wali, font pression sur lui et l’invitent à poursuivre sa mission. Ce dernier se retrouve dans l’embarras. D’un côté, il affirme ne pas vouloir se retirer de l’USMBA puisqu’il est en L1, il n’aura pas les moyens de sa politique. D’un autre côté, des gens influents tentent de faire le forcing sur lui pour le persuader à continuer à la tête de l’équipe. Entre refuser et accepter, c’est le vrai dilemme pour Baghdad Bénaissa qui, en tout cas, doit prendre une décision réfléchie mais prompte. Ça va de son intérêt et celui de l’USMBA. M.O. Noureddine.

ressenti pour prendre en charge la formation du Mouloudia de Constantine pour l’exercice prochain, l’entraîneur brésilien Alvez était au niveau de la tribune officielle à l’occasion de la rencontre du CS Constantine devant le Mouloudia de Saïda. Il a pu confirmer aux gens de la presse que les discussions avec le président Kamel Madani se poursuivent et qu’il était là pour prendre les destinées de l’équipe des Bleu et Blanc. On ne sait pas avec exactitude s’il sait que sa venue est loin de faire l’unanimité dans les rangs du Mouloudia de Constantine.

C’est l’accalmie dans l’attente de l’AGO
Dans l’attente de la tenue de l’assemblée générale du Mouloudia de Constantine pour le douze mai prochain, c’est l’accalmie dans les rangs des supporters. Ces derniers estiment avoir l’opportunité de s’exprimer et de se faire entendre dans un cadre officiel et réglementaire. L’on croit savoir que beaucoup peaufinent d’ores et déjà leur stratégie pour le jour « j ». Une rencontre qui pourrait être assez houleuse compte tenu du parcours de l’équipe sur l’aire de jeu et aussi de cette gestion des plus discutables de la part des dirigeants opérationnels. Car n’oublions pas que certains membres influents ont préféré se retirer devant la confusion qui a vu le jour au sein du club constantinois. Tahar Aggoune

opinion sportive belabbésienne retient son souffle comme elle ne l’a jamais fait depuis des années. Il s’agit, en effet, d’une passe sensible pour le club unioniste. On veut pour preuve cet intérêt singulier que porte la grande famille de l’USMBA à son équipe quant à son avenir. Il faut dire que le tout- Bel-Abbès demeure dans l’expectative en cette période de disette et de non-dits. Les fans espèrent, bien sûr, que l’USMBA trouve une issue favorable à sa

L’

«crise» qui le secoue de plein fouet depuis un certain temps avec l’annonce du retrait de son président Baghdad Bénaissa. Aussitôt, Nabi Berrabah est venu avec des propositions jugées intéressantes dans la mesure où il aura à injecter une somme très conséquente dans le club. Il s’est dit, aussi, ne pas lésiner sur les moyens et les efforts pour bâtir une équipe censée, à l’avenir, asseoir sa prépondérance en L1. D’aucuns diront que l’USMBA est face à une colossale pertinence qui peut mettre l’équipe sur orbite et en faire un club pilote

dans l’ouest d’autant plus que le mécène promet monts et merveilles. C’est, du moins, ce qui est en façade.

Qui sera l’homme de la situation ?
Ainsi donc, devant cette «fortune» ahurissante qui se présente à l’USMBA, Baghdad et les membres du CA ne peuvent pas demander plus à moins d’être tentés par le fait de ne pas céder leurs postes. Cela étant, l’opinion sportive et les connaisseurs considèrent que l’USMBA

Forcing sur Baghdad Bénaissa
La venue d’un autre président ne sera sans risque de «mécontenter» certains membres du CA et dont certains ne veulent pas se voir «destituer» après tant de sacrifices et «honneurs». Cependant, toute chose a une fin et l’objecti-

ASMO

Une instabilité inquiétante au niveau de la barre technique
l’ASMO, les changements d’entraîneurs ont pris de l’ampleur ces dernières années. Lors des quatre dernières saisons, plusieurs techniciens se sont succédé à la tête de la barre technique du club sans pour autant changer quoi que ce soit dans la mesure où l’équipe continue d’évoluer en ligue2. L’instabilité qui règne au sein de la barre technique asémiste a fait mal à la progression de l’équipe. Rétrogradé en ligue2 à l’issue de l’exercice sportif 20062007, l’ASMO a connu depuis ce temps plusieurs changements à la tête de sa barre technique. Lors de sa première saison en ligue2, l’ASMO avait connu une certaine stabilité au sein de sa barre technique puisqu’à l’époque, Boualem Charef avait dirigé l’équipe pendant toute une saison. Mais les choses ont changé à partir de la saison sportive 2008-2009 où les changements d’entraîneurs sont devenus très fréquents. Lors de cet exercice sportif, 4 entraîneurs ont drivé l’équipe à savoir, Bendoukha, Boumaref, Benchadli et Medjahed Nabil. Lors de la saison sportive 2009-2010, plusieurs entraîneurs se sont également succédé à la barre technique du club. C’est Cheradi qui avait entamé la saison avant de jeter l’éponge. Kandousi,

A

qui était son adjoint à l’époque, avait assuré l’intérim lors d’un match disputé face à l’USMBA à Bel-Abbès. Cherif El Ouazzani avait pris par la suite le train en marche avant de quitter le navire. Medjahed Nabil a terminé la saison comme entraîneur de l’ASMO qui avait raté à l’époque de peu la montée en ligue1 puisque la formation de M’dina J’dida s’était inclinée lors de la dernière journée de championnat à Saida face au MCS. La saison d’après, c’est Bendoukha en compagnie du duo Brik – Laoufi qui a assuré la préparation de l’équipe. Mais un nouvel entraîneur a entamé le championnat à la tête de la barre technique en l’occurrence Kioua. Ce dernier avait été remercié quelques mois plus tard pour être remplacé provisoirement par l’ancien entraîneur des U21, Hadj Merine, avant de faire appel par la suite au Français Stéphan Durin. La saison dernière, les choses n’ont pas évolué puisque plusieurs entraîneurs ont dirigé à tour de rôle l’équipe. Benchadli a dirigé l’équipe pendant la majeure partie de la phase aller du championnat avant d’être remercié et remplacé provisoirement par Maâtallah. Medjahed Nabil a une nouvelle fois été désigné entraîneur. Mais il a été remercié quelques mois plus tard au lende-

main du succès réalisé par son team face à l’US Biskra. Et c’est l’ancien joueur du club, Bouha, qui a terminé la saison.

Tous ces changements n’ont servi à rien
Au final, plusieurs techniciens se sont succédé à la tête de la barre technique de l’ASMO. Toutefois, les résultats de l’équipe ne se sont guère améliorés puisque l’équipe n’est pas encore arrivée à atteindre son objectif qui est de retrouver l’élite. C’est dire que tous ces changements n’ont finalement servi à rien. L’idéal aurait été de choisir un entraîneur et surtout lui laisser le temps pour mener à bien son projet. Contrairement à d’autres clubs qui vivent sous la pression quotidienne des supporters, l’ASMO est un club tranquille où un entraîneur peut travailler à long terme. C’est dans ce sens que les responsables doivent réfléchir pour accorder le temps nécessaire à l’entraîneur afin de mener à bien son travail.

La stabilité, le secret de la réussite
Dans le monde du football, on dit que la stabilité est le secret de la

réussite. Et c’est cette stabilité là qui fait défaut à l’ASMO, notamment sur le plan des entraîneurs. Plusieurs techniciens se sont succédé à la tête de la barre technique sans que l’équipe n’atteigne son objectif qui est d’accéder en ligue1. Pourquoi donc ne pas choisir un technicien et lui laisser le temps nécessaire pour travailler dans la sérénité et mener à bien son travail ? Qu’est-ce que ces changements à répétition d’entraîneurs

ont apporté à l’ASMO ? Rien, si ce n’est une perte de temps et d’argent. Cette instabilité au niveau de la barre technique doit cesser. En prévision du prochain exercice sportif, c’est le DTS qui doit être responsable du choix de l’entraîneur. Les supporters du club attendent désormais avec impatience de connaître le nom du prochain entraîneur. Riad O.

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil Ligue 2

19

MOB

Bouchebah prépare les bilans
nistration du MOB, en l’occurrence Mustapha Bouchebah, a décidé de se retirer de la gestion des affaires du club à l’issue de la saison en cours, en justifiant cela par la fatigue. Toutefois, la question que posent les nombreux fans est si Bouchebah décidera de faire marche arrière. En tout état de cause, le président du MOB est vraisemblablement supplié de rester afin de poursuivre sa mission à la tête du club et le mener à bon port, surtout qu’il a réussi à réaliser un excellent parcours cette saison.

Selloum : «On a réalisé un excellent parcours»
A l’instar de ses camarades, l’attaquant Selloum qui n’a pas été beaucoup utilisé cette saison, est unanime à dire que son équipe a réalisé de bons résultats en se classant à la quatrième place du classement général. Pour lui, un tel parcours est amplement positif malgré qu’ils aient loupé de peu une accession historique en ligue 1.

A

yant déjà annoncé son retrait de la présidence du club à l’issue de la saison qui vient de s’écouler, le président du conseil d’administration est en train de préparer les bilans afin de les présenter lors de la réunion qui aura lieu incessamment avec les autres membres du conseil et faire les évaluations. D’ailleurs, le fait que le club ait bouclé la saison à la quatrième place du classement général démontre que les bilans du club pour cette saison ont été amplement positifs, et ce, de l’avis même des observateurs qui ont tenu à affirmer que le parcours des Crabes a été l’un des meilleurs dans l’histoire

du club. Cela dit, la direction semble, par ailleurs, avoir réussi son pari en misant sur une meilleure place au classement général.

La situation financière est à jour
En plus du bilan moral qui demeure à la hauteur des attentes puisque les Béjaouis ont atteint l’objectif tracé à savoir, le maintien avec une bonne position au classement général à la fin de la saison, la situation financière semble être à jour, comme ont tenu à le déclarer à maintes reprises les membres du conseil d’administration puisque les joueurs ont été régularisés jusque-là et reste seulement le dernier

mois. Cela dit, au moment où tous les fournisseurs ont été payés au dernier centime, selon les responsables du club. D’ailleurs, c’est une première pour le MOB qui est considéré comme la seule équipe à avoir honoré ses engagements en ligue deux, et ce, contrairement à d’autres formations, notamment les trois équipes qui viennent d’accéder à savoir, le CABBA, la JSS et l’USMBA.

L’avenir de Rahmouni dépend de celui des dirigeants
De son côté, le coach Mourad Rahmouni s’est montré prêt à poursuivre sa mission à la tête du club pour une autre saison supplémentaire mais avec l’actuelle direction où le courant passe bien. Sinon, on voit mal comment Rahmouni pourrait rester au cas où la direction actuelle avec le président Bouchebah et son collaborateur Bennai Arab maintiennent leur décision de se retirer de la gestion des affaires du club. Yugurtha A.

Bouchebah fera-t-il marche arrière ?
Ainsi donc, comme l’a tenu à l’affirmer en marge de la dernière rencontre du championnat face à l’O Médéa, le président du conseil d’admi-

La saison sportive vient de se terminer, que faites-vous actuellement ? A l’instar de mes amis, après que la saison soit terminée depuis maintenant plus d’une semaine, nous sommes en train de prendre quelques jours de repos afin d’oublier cette saison fatidique et passer quelques moments avec la famille et les amis, d’autant plus que l’enchaînement des matches nous a toujours obligés de rester au service du club. Vous avez terminé la saison à la quatrième place, votre commentaire ? Effectivement, bien que nous ayons raté de peu l’accession en ligue 1, je dirai qu’on a réussi malgré tout à terminer la saison en beauté et dans une position honorable. D’ailleurs, la dernière large victoire arrachée devant l’O Médéa est une bonne chose pour nous puisqu’on a clôturé la saison sur une bonne note. A une seule longueur du podium, vous avez loupé de peu l’accession, qu’en pensezvous ? Certainement, nous avons quelques regrets après avoir raté

de peu l’accession, car, vu les résultats réalisés durant toute la saison, on a notre place en ligue 1 cette saison vu tout ce que nous avons démontré sur le terrain. D’ailleurs, les résultats réalisés confirment que notre parcours est très positif et la quatrième position que nous avons occupée à la fin de l’exercice n’est pas à la portée de tout le monde. Quel bilan faites-vous sur cette saison qui vient de s’écouler ? Pour être franc avec vous, le bilan de notre équipe est très positif puisque nous avons misé sur le maintien en début de saison avec une meilleure place au classement et de se retrouver en train de disputer la carte d’accession. Certes, nous avons perdu quelques matches importants, mais cela ne remet pas en cause notre parcours excellent que nous avons réalisé. Donc, c’est une saison bien réussie pour vous ? Effectivement, quels que soient les commentaires qu’on peut faire sur notre parcours cette saison, il reste que nous avons réalisé de bons résultats avec un beau football que peu d’équipes le pratiquent comme nous et c’est notre pleine satisfaction. Entretien réalisé par Yugurtha A.

PAC
Les joueurs attendent leurs salaires
près une longe semaine d’attente, dont plusieurs rumeurs circulent concernant un départ collectif des joueurs, on a tenté de contacter quelques-uns d’entre eux. La plupart nous ont déclaré qu’ils ont prêts à renouveler au PAC à condition d’être régularisés. D’après eux, certains n’ont touché que trois salaires en début de saison comme avance, et attendent le reste. Les joueurs que nous avons pu joindre nous ont dit que la direction doit régulariser leurs salaires avant de parler de la saison prochaine, et sont prêts à continuer s’ils trouvent un terrain d’entente. D’autre part, les coéquipiers de Benachour ont raison de demander leurs droits, car pour eux, c’est leur gagne-pain. Afin de voir plus clair, on a tenté de contacter la direction, mais en vain.

RCK

Les joueurs dans l’expectative

A

L’avenir reste flou
D’un côté, les joueurs demandent leur argent, de l’autre, la direction garde le silence, on ne comprend rien ce qui se passe. Au lieu d’activer les procédures nécessaires pour maintenir l’effectif pour la saison prochaine, la direction vit dans un autre monde. Les joueurs reçoivent de plus en plus d’offres pour rejoindre d’autres équipes, à l’image de Khelloufi, que la JS Saoura et l’USM BelAbbès suivent ses traces. Même chose pour les jeunes de l’équipe qui pourront facilement laisser le choix à la direction entre les régulariser ou leur remettre leur lettre de libération, et si c’est le cas, ça sera une grande perte pour le club qui a beaucoup dépensé pour les former. Khalil Y.M.

M

algré cette relégation amère, certains éléments sont sollicités de partout et ne manquent pas de contacts. En parallèle, les cadres de l’équipe préfèrent encore temporiser avant de répondre aux différentes sollicitations. Ainsi, tous les joueurs que nous avons contactés nous ont fait savoir qu’ils n’ont pas encore tranché leur future destination. «Pour le moment, on ne peut rien avancer dans la mesure où la direction ne nous a pas contactés. Pour notre part, ce ne sera pas correct de s’engager avec d’autres formations tant que la situation demeure confuse. On va attendre encore quelques jours pour voir plus clair», nous dira un joueur koubéen. Par ailleurs, nos interlocuteurs n’ont pas caché leur inquiétude concernant cette coupure de contact avec la direction. Ils estiment qu’ils sont un peu dans le flou et demandent un éclaircisse-

ment de leur situation vis-à-vis de leur club. «On n’est pas en train de faire du chantage, mais la direction doit absolument donner un signe. Tous les éléments sont dans le flou et leur situation n’est pas régularisée. Nos responsables doivent bouger et prendre attache avec les joueurs. On veut rencontrer le président car il est le seul à pouvoir nous donner des réponses. C’est notre seul recours même s’il nous a bourrés de mensonges. D’ailleurs, on lui lance un message pour prendre les mesures nécessaires», nous diront-ils. Ainsi, l’une des priorités de la direction actuelle est de se rapprocher des joueurs avant de penser à leur intérêt personnel ou autre chose.

Peut-on convaincre les cadres ?
Ce mois sera très animé à Kouba puisque les Koubéens comptent

mettre toutes les cartes sur table. A commencer par la désignation d’une nouvelle direction. Ensuite, il y aura la liste des joueurs qui devront plier bagages et quitter le club. Selon des indiscrétions, les deux tiers de l’effectif seront libérés, ce qui engendrera une purge au sein de l’équipe. Même si la direction n’a pas osé divulguer cette liste noire, tout porte à croire qu’il n’y aura pas de grandes surprises. La liste des libérés devrait concerner les élé-

ments qui n’ont pas beaucoup joué cette saison et les joueurs qui n’ont pas eu le rendement escompté même s’ils ont eu un temps de jeu conséquent. Quant à ceux qui sont toujours liés au RCK, ils n’iront pas jusqu’au bout de leur contrat. Les joueurs sous contrat ne poursuivront pas leur aventure à Kouba. Ils n’ont pas été régularisés depuis plus de sept mois et seront ainsi libres de tout engagement avec le Raed. D’ailleurs, c’est la

question qui tracasse tout le monde. Plusieurs cadres de l’équipe sont partants. Quel que soit leur avenir, ils ne sont pas intéressés de jouer en DNA. Ainsi, la nouvelle direction koubéenne aura des tracasseries pour convaincre ces joueurs surtout qu’ils sont sollicités de partout. Selon des indiscrétions, ils seront convoqués incessamment pour négocier un nouveau bail, ou, plutôt, trouver un compromis pour leurs arriérés. Youcef M.

20

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil International
PSG Valence Chelsea

Pastore révèle un secret d’Higuain

Adebayor, le buteur tant espéré ?

Courtisé par le PSG, Gonzalo Higuain a demandé quelques En attendant celle de informations sur le club et la la Ligue des Chamcapitale à un compatriote Roberto Soldado fait partie pions face au côtoyé en sélection. Un de la longue liste d’attaquants Bayern Munich, certain Javier Pastore cités du côté du Paris Saint-GerChelsea a remqui dévoile l'informamain. Il le sait grâce à Adil Rami. porté une pretion dans un entretien à «C’est lui qui m’a dit que le PSG mière finale L'Equipe hier : «Il y a s’intéressait à moi», a-t-il confié samedi. Les Blues ont soudeux semaines, il m'a appelé dans Téléfoot. Mais est-il intéressé levé la Cup à Wembley après pour me poser des questions sur par le challenge parisien ? «C’est flatavoir battu Liverpool (2-1). le club, sur la L1, sur la ville de Paris. Il m'a dit qu'il avait cette teur. Le PSG a du poids sur la scène euro«Un premier pas» pour Diopportunité avec le PSG mais que d'autres clubs s'intéressaient péenne et la Ligue 1 a un niveau très élevé. C’est sûr qu’ils dier Drogba (34 ans, 23 à lui.» Hormis cette révélation, la rumeur du départ du direcvont se renforcer cet été et il faudra compter sur eux matchs et 5 buts en Premier teur sportif du Paris SG Leonardo dès cet été s'est propagée dedès l’année prochaine. (…) C’est évident que c’est League cette saison), avant de se rendre à l'Allianz Arena. «Lipuis plusieurs semaines, sauf que le milieu offensif Javier Pastore quelque chose qu’il faudra étudier», a-t-il réverpool était une équipe difficile à jouer. C'est un grand résultat car (22 ans, 30 matchs et 12 buts en Ligue 1 cette saison), a tenu à donpondu, assurant qu’il appréciait le chamaprès la défaite contre Newcastle (en championnat), c'était difficile. ner sa propre vision de cette affaire : «Leonardo ne partira pas, car pionnat français pour son Je suis heureux aujourd'hui», a ajouté l'Ivoirien. D’ailleurs en marquant c'est quelqu'un qui tient parole et qui est en train de faire quelque chose de homogénéité. le but de la victoire pour Chelsea, Drogba est entré dans l’histoire de la grand en France. Je ne crois pas qu'il partira», a-t-il affirmé hier au micro de compétition. En effet, il est devenu le premier joueur à marquer dans quatre TF1. Pour rappel, Leonardo s'est montré très discret ces dernières semaines, en finales différentes de FA Cup (2007, 2009, 2010 et 2012) pour autant de vicévoquant un sérieux conflit avec les propriétaires qataris du club. toires. A noter aussi que Chelsea a remporté la 7e Cup de son histoire.

Soldado : «Le PSG ? C’est flatteur»

Drogba marque l’histoire de la FA Cup

Man United

Samedi soir, Chelsea a remporté la FA Cup en prenant le meilleur sur Liverpool (2-1), au terme d'une rencontre où les Blues auront dû tenir le score en deuxième période face à des Reds pressants. Mais le collectif londonien a tenu bon, pour le plus grand plaisir de John Terry. «C'est ainsi que l'on jouait au football avant. C'est une grande performance, a souligné le capitaine et défenseur central de Chelsea. Dans les moments difficiles, on Les Red Devils tiennent apsait se rassembler. Nous l'avons fait de superbe manière paremment leur première recette saison.» crue pour la saison prochaine. Shinji Kagawa, le milieu offensif japonais du Borussia Dortmund, a annoncé son départ pour Manchester United à la fin de la saison. «Le 12 mai (jour de la finale de la Coupe d'Allemagne, ndlr), je disputerai mon dernier match avec le Borussia. J'ouvrirai ensuite un nouveau chapitre avec Manchester United», a expliqué le Neymar, qui jouera tôt ou tard en Europe, devrait poser ses Une soirée forcément inoubliable pour tous les amoureux joueur de 23 ans dans un entretien accordé savalises en Espagne. Qui décrochera le gros lot, le Real Madrid ou du Barça. Quelques minutes après le succès acquis par Barcemedi à TV Osaka. L'information n'a pas le Barça ? Pour le président de Santos, la question ne se pose même lone face à l'Espanyol (4-0) samedi dans la cadre de la 37e jourencore été confirmée par la direcpas. Alvaro de Oliveira n’a pas l’intention de faire la promotion de José née de Liga, et pour ce qui était son dernier match à domicile, tion mancunienne. Mourinho. Interrogé sur l’avenir de Neymar, le président de Santos n’a Josep Guardiola a tenu à s'adresser, micro en main, au public catalan : pas vendu la mèche concernant l’identité de son futur club. Non, il en a juste «La vie m'a fait un cadeau. J'étais ravi de pouvoir profiter d'un tel spectacle, profité pour tailler un short au Real Madrid et plus précisément à José a-t-il déclaré au milieu de la pelouse. C'était un privilège d'entraîner ces Mourinho. Pour lui, les deux personnalités sont tout bonnement incomjoueurs. Tout le temps, j'ai senti l'amour du public. Je vais partir, mais Barpatibles. «L’idée de voir Neymar jouer à Madrid avec Mourinho me fait tremcelone continuera à bien jouer au football. Les joueurs vont poursuivre de la bler de peur. Il est très à cheval sur la discipline et détruirait son talent, a-t-il sorte. Merci à vous !» Dans une communion émouvante avec tous les préfait savoir dans un entretien donné à Bandsports. Je n’ose même pas imagisents au stade du Camp Nou. ner ce que cela signifierait pour Neymar lui-même».

Le PSG serait très intéressé par Emanuel Adebayor, le buteur togolais prêté à Tottenham par Manchester City. L’ancien buteur d’Arsenal se régale avec les Spurs (15 buts en Premier League) et se verrait bien rester à White Hart Lane. Mais voilà, si Tottenham est prêt à payer les 15 M€ réclamés par City pour un transfert définitif, il est loin d’accéder aux exigences salariales du Togolais qui réclame 210 000 euros par semaine ! Selon le Daily Star, Paris serait d’accord pour offrir de tels émoluments à l’ancien attaquant d’Arsenal. Tout comme il ne verrait aucune objection à verser 15 M€ à City pour le transfert définitif du joueur de 28 ans.

Terry : «Une grande performance»

Kagawa annonce déjà son arrivée

Brésil

Barça

Alvaro de Oliveira :

«Mourinho pourrait détruire le talent de Neymar»

Guardiola : «Barcelone continuera à bien jouer au football»

AC Milan

B. Munich

Bayern Munich s'est amusé à Cologne (1-4) en clôture de la 34e et dernière journée de Bundesliga et est maintenant concentré sur ses deux prochains rendez ns bien tervous. «Nous avo Le latéral droit d'Arsenal, Bas le miné la saison, comme nou cary Sagna (29 ans, 21 matchs et 1 u sucsouhaitions, avec un bea but en Premier League cette sairal cès, explique Rafinha, le laté son) s'est lourdement blessé sadroit brésilien du club alle medi face à Norwich (3-3), lors avait pas mand. Même s'il n'y de la 37e journée de Premier ord'enjeu, ce résultat était imp League. Le Français a accusé le ns tant pour nous car nous avo défenseur de Norwich Bradley préparer (en deux finales à Johnson de l'avoir volontaireBo coupe d'Allemagne face au ment blessé. «Au départ, il me s en russia Dortmund pui marche sur la jambe. L'action se Ligue des champions contre poursuit, je me relève. Et au moals Chelsea). Maintenant, nou ment de contrôler le ballon, j'ai nlons nous reposer et comme senti un craquement, comme la cer à nous concentrer sur la première fois à Tottenham», a-tin». rencontre de samedi procha il expliqué. «Je pense qu'il l'a fait exprès. Il a marché juste au ni-

Rafinha : «Il nous reste deux finales arer r, à prépAvant-hie» le

Un Argentin de Nice dans le viseur

Schalke 04

Après la déception Taye Taiwo, recruté gratuitement en provenance de l'Olympique de Marseille et prêté depuis aux Queens Park Rangers, l'AC Milan souhaiterait s'attacher les services d'un nouveau latéral gauche évoluant en Ligue 1. En effet, selon Tuttosport, les Rossoneri seraient sur le point de formuler une offre de 3 millions d'euros à Nice pour recruter Fabian Monzon, l'international argentin sous contrat avec le Gym jusqu'en juin 2015.

Arsenal
veau de la plaque de la précédente fracture. Je pense que celle-ci a fait pression. C'est coupé net, juste au-dessus de la plaque», a-t-il commenté dans les colonnes de L'Equipe. Victime d'une fracture du tibia, l'international français est forfait pour l'Euro 2012 mais fait contre mauvaise fortune bon cœur : «Encore une blessure… C'est un nouveau combat qui commence pour moi. Je vais faire en sorte de le gagner et de revenir comme je l'ai déjà fait», a réagi Sagna via Twitter.

B. Sagna - «Un nouveau combat»

A l'automne, l'ancien Auxerrois avait déjà été tenu éloigné des terrains pendant près de quatre mois, suite à une opération du péroné de la jambe droite.

t sur le déclin depuis une expérience mitigée au Milan AC, mais Klaas-JanHuntelaar est revenu sur le devant de la scène cette saison avec Schalke 04. Le «chasseur» a donc pu ravir à Mario Gomez le titre de me illeur buteur de Bundesliga. A 28 ans et pour sa deuxième saison à Gelsenkirchen, Hu ntelaar devient le premier Né erlandais à glaner ce trophée en Bundesliga, battant au pas sage le record du club détenu depuis 1976 par Klaus Fische r. Le «Hunter» termine la sai son avec un total de 48 buts tou tes compétitions confondues, un nouveau record personnel (41 en 2005-06), devancé sur le plan européen que par des stars tels Ronaldo (Real Ma drid) et Lionel Messi (Barce lone).

Huntelaar, sacré meilleur buteur On le croyai

N° 1917 Lundi 7 mai 2012

Coup d’œil International

21
OM

50 buts pour Messi en Liga !
Barça
Avec 45 buts au compteur en championnat, soit 5 de plus que la saison passée au terme de laquelle il avait fini en tête du classement des buteurs, Cristiano Ronaldo a réussi un véritable exploit. Mais en inscrivant un quadruplé samedi soir lors du derby face à l'Espanyol Barcelone (4-0) à l'occasion de la 37e journée de Liga, Lionel Messi (24 ans) a porté son compteur à 50 buts marqués en championnat depuis le début de la saison ! Une performance unique qui lui permet de prendre cinq longueurs d'avance sur son rival madrilène et de filer tout droit vers le titre de meilleur buteur en Liga. Ainsi que vers le Soulier d'Or, puisque la star du Barça a marqué 72 buts (en 58 matchs) toutes compétitions confondues, contre 59 pour le Portugais (en 54 matchs). Tout simplement époustouflant !

Rémy :
" Le sentiment du devoir non accompli "
En proie à des difficultés financières, l'Olympique de Marseille va devoir vendre plusieurs joueurs importants durant l'intersaison pour renflouer ses caisses. L'attaquant Loïc Rémy (25 ans, 27 matchs et 12 buts en L1 cette saison) est l'un des Olympiens les plus convoités mais n'est pas emballé à l'idée d'un départ dès cet été. «Je l'ai déjà dit, je ne suis pas prêt à partir pour l'instant. C'est sûr, il y a des offres, en Angleterre surtout, mais je n'ai pas le sentiment d'avoir vraiment fait une saison complète à Marseille. Là, j'ai fait une bonne première partie, mais après, avec les blessures qui se sont enchaînées, j'ai le sentiment du devoir non accompli. Partir comme ça ce serait limite un peu lâche. Comme je l'ai dit. J'aimerai bien rester un an de plus. Maintenant il y a l'Euro, on verra comment ça va se passer, ça conditionnera peut-être beaucoup de choses. Pour l'instant, je ne suis pas dans l'optique de me dire que je veux partir. Loin de là», a-t-il indiqué dans les colonnes du quotidien La Provence.

Il dépasse le buteur roumain Dudu Georgescu

Lionel Messi, à la faveur de son quadruplé contre l'Espanyol (4-0) a ravi à Dudu Georgescu le record de buts marqué en une saison de championnat en Europe. Pour le dernier match de Pep Guardiola au Camp Nou en tant qu'entraîneur du Barça, Lionel Messi a signé un quadruplé (dont deux penalties) samedi soir contre l'Espanyol Barcelone (4-0). Quatre buts qui font grimper le compteur de l'Argentin à 50 cette saison en Liga !

Dudu Georgescu, l'attaquant roumain, est resté bloqué à 47 buts au Dinamo Bucharest lors de la saison 1976-77.

pas si ça sera en temps qu'entraîneur» a déclaré Johan Cruyff.

Cruyff : «Messi est amoureux du ballon»
L'ancienne star néerlandaise, Johan Cruyff a déclaré qu'il préférait Lionel Messi à Cristiano Ronaldo parce qu'il était amoureux du ballon. «Messi ou Cristiano ? Messi parce qu'il est amoureux du ballon. Il est dans la pure technique et c'est un très bon garçon. Guardiola a fait le bon choix. Il reviendra un jour mais je ne sais

Mascherano : «Messi n’est peut-être pas humain»
Javier Mascherano, le milieu du Barça, a exprimé la grande admiration qu’il portait envers son coéquipier au club, Lionel Messi. Annoncer un record battu par le Barcelonais Lionel Messi en cette fin de saison 2011/2012 est devenu presque une banalité, tellement il en collectionne actuellement. Cet accomplissement du triple Ballon d’Or a fait naître des doutes chez son partenaire Javier Mascherano au sujet de ses capacités. Avec un brin d’ironie, ce dernier a déclaré : « Il n’est peut-être pas humain. Il joue un autre sport que nous. Je me demande s’il sait vraiment qu’il a marqué 72 buts en une saison».

Valence

Chelsea
Le joueur de 22 ans évoluait jusque-là en deuxième division espagnole. Avec Les Palmas, l'attaquant ibérique a inscrit huit buts en 27 rencontres de championnat cette saison. Soucieux de préparer l'avenir, notamment le possible départ de Roberto Soldado, l'actuel troisième de Liga s'active déjà. «C'est un footballeur qui démontre toutes ses qualités malgré son jeune âge, cette saison comme dans les différentes catégories de son équipe, s'est réjouit le directeur sportif de Valence Braulio Vasquez dans un communiqué officiel. Nous sommes confiants avec son arrivée, et il a tout pour devenir un joueur important à court et moyen terme.»

Pellegrino, futur entraîneur de Feghouli ?
La saison en Espagne n’est pas encore terminée, mais quelques mouvements à venir des entraineurs ont déjà été dévoilés. Hier matin, l’on apprend que l’Argentin Mauricio Pellegrino, à ne pas confondre avec Manuel Pellegrini, le coach de Malaga, remplacera Unay Emery à la tête de FC Valence cet été. C’est la radio Cadena Cope qui a révélé cette information. Agé de 40 ans, Pellegrini n’a pas encore eu l’honneur de diriger une équipe professionnelle. Mais, il a officié comme adjoint à Liverpool et à l’Inter sous la coupe de Rafael Benitez. Ancien joueur du club, avec qui il a été champion d'Espagne en 2002 et 2004, Pellegrino est un proche du président

Di Matteo fier de ses joueurs
Vainqueur samedi de la finale de la Cup face à Liverpool (2-1), Chelsea remporte cette compétition pour la troisième fois en quatre ans. Roberto di Matteo a tenu à saluer la prestation de son équipe. «Je suis très heureux pour les joueurs, a déclaré le technicien italien des Blues sur le site officiel du club londonien. Nous avons connu une saison difficile, avec son lot de critiques, mais les joueurs ont répondu sur le terrain à l'adversité à laquelle ils devaient faire face».

Manuel Llorente.

Viera, associé ou successeur de Soldado ?
Valence a annoncé sur son site officiel l'arrivée de Jonathan Viera pour les cinq prochaines saisons.

Real Madrid

France
Laurent Blanc est libre aujourd’hui de s’engager avec le club de son choix. Son nom a notamment circulé du côté de l’Inter où il serait pressenti pour remplacer Stramaccioni lors de la prochaine intersaison. Le Cévénol n’a pas confirmé, mais il a précisé : «Si un grand club étranger me sollicite, alors il est possible que je signe». Une déclaration qui accroît le suspense relatif à son avenir. Toutefois, il continue de certifier que sa priorité est de poursuivre l’aventure avec les Bleus. «J’ai toujours envie de continuer avec l’Equipe de France et je ne mets pas les résultats de l’Euro en balance» at-il confié.

Mourinho : «Guardiola n’est pas parfait»
José Mourinho, l’entraîneur du Real, a lancé une énième et peut-être dernière pique envers Pep Guardiola, le futur excoach du Barça. Pep Guardiola va quitter le Barça dans quelques jours au bout de quatre ans de succès. Un départ qui a été accueilli avec tristesse par tout le football espagnol et de nombreux hommages lui ont été rendus par les supporters, les journalistes et aussi certains de ses confrères. José Mourinho, son principal rival ces dernières années, aurait pu en faire autant dans un entretien donné à ABC. Mais il a fait tout le contraire en déclarant : «Guardiola a voulu donner une image parfaite de luimême, mais personne n’est parfait». Sacré Mou ! Higuain (24 ans, 34 matchs et 22 buts en Liga cette saison) a décidé de faire ses valises durant le mercato estival. Mais son entraîneur, José Mourinho, l'entend d'une autre oreille, tout en louant les qualités de son nouveau titulaire en pointe de l’attaque, à savoir Karim Benzema. Dans les colonnes de ABC, le Special One scelle le sort de ses deux buteurs : «Mes deux attaquants pour la saison prochaine seront Benzema et Higuain. Higuain va continuer. Il va continuer parce que je ne veux pas le lâcher. Et le Real ne veut pas le lâcher. Il possède un excellent contrat et gagne autant que les autres. Nous pouvons recevoir une offre de 40, 50, 60 millions d’euros, le Real ne va pas vouloir le vendre. Benzema a su vaincre ses fantômes des deux premières saisons et a réalisé une saison fantastique. J’ai été intransigeant avec certains aspects de son jeu. Mais le plus grand mérite est sien. C’est surtout grâce à lui qu’il a changé». Des compliments que l’intéressé appréciera à leur juste valeur. Pourtant le buteur argentin a déjà annoncé son départ à ses coéquipiers qui lui ont écrit des messages d'adieu sur son maillot dans le cadre de la célébration du titre de champion d'Espagne.

Blanc évoque le cas de Ben Arfa
A la veille de l'annonce de ses prélistes de joueurs retenus pour l'Euro 2012 (les 9 et 15 mai), le sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Blanc s'est exprimé sur les chances d'y voir Hatem Ben Arfa : «Hatem, je n'ai pas attendu ses derniers matchs pour le suivre. On sait que c'est un garçon de talent. Il est redevenu sélectionnable. Son entraîneur me fait rire quand il dit que je devrais le prendre, car lui a attendu longtemps avant de le mettre sur le terrain», a-t-il confié à Téléfoot hier dimanche.

Il tient toujours au duo «BenzemaHiguain»

Il est prêt à signer dans un grand club
Questionné aussi au sujet d’un prétendu intérêt que lui porterait l’Inter de Milan, Laurent Blanc ne s’est pas montré très prolixe, mais il n’a pas démenti. En fin de contrat avec l’Equipe de France cet été,
Contact@lebuteur.com

Souvent cantonné au banc de touche cette saison, l'attaquant du Real Madrid, Gonzalo

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Le Buteur n° 1917 Lundi 7 mai 2012

La potomanie se caractérise par un besoin irrépressible de boire constamment. Le potomane boit tout liquide à sa portée et principalement de l'eau.

V SA utile

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page parcom jeux-sante@lebuteur.

Sudoku n° n S d k 969 ° 035 u o u
4 9 6 2 5 4 3 1 7 8 4 5 4 6 7 8 2 9 3 8 3 4 2 9 1 1 8 8 9 5 6 1 9 6 1 2 7 5

In

QCM
Quelle est la langue la plus parlée au monde ?
a- Lʼespagnol b- Le chinois c- Lʼanglais

L

’intrus
Anouar Sadate Josip Broz Tito Nelson Mandela

Jimmy Carter Yasser Arafat Mikhaïl Gorbatchev

LS V
eaviez-

ous ?

C’est un disque dur de 5Mo
En septembre 1956 IBM lança le 305 RAMAC. Le premier "Super" ordinateur équipé dʼun disque dur (HDD).Le disque dur pesait plus dʼune tonne pour seulement 5 Mo ! Pensez à votre clef Usb de 32 Godʼaujourdʼhui, tellement plus pratique !

M

éli Débusquez 2 jeux de cartes dont les noms ont élo été mélangés :

Qui Cʼest ? Avicenne

L O S O TA I B E R E T E L I

Charade
Mon 1er est l'endroit favori des canards. Mon 2e est le contraire de tard. Mon tout enfonce le clou.

D

evinette

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

2 pères et 2 fils vont au resto, le serveur sert 3 repas. Pourquoi ?

Enigme
Horace est passionné dʼanimaux : il aime les chevaux, les poules, les brebis, les canards et les écrevisses. Quel autre animal met son cœur en joie : le veau, lʼescargot ou le tigre ?

Qui a dit ?
«Mettez la révolution dans la rue et vous la verrez reprise et portée par des millions dʼhommes»
Fidel Castro Ferhat Abbes Bernard Werber Larbi Ben Mʼhidi

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature

Cʼest un chef dʼEtat

Mots fléchés n° 1427

Ce

jour-là

Voisins de leur belle mer Fin de voie

Maladroit Dessereront

Jamais parue Folles

Bati solidement Tratitions

Enfoncé s dans l’eau Scintillera Se rendra

Thymus du veau Page de quotidien

Flemme

1824 : La 9e symphonie en ré mineur de Ludwig van Beethoven est interprétée pour la première fois au théâtre Kärtnertor de Vienne. 1954 : Chute de Diên Biên Phu. La France perd l'Indochine. 1968 : Reginald Dwight décide de changer son nom en celui d'Elton John. 2002 : Un Boeing 737-500 de la compagnie Egypt Air s'écrase près de l'aéroport international de Tunis-Carthage après une tentative d'atterrissage en catastrophe, faisant 14 morts sur les 64 passagers et membres du personnel de bord.

Creux Titre anglais Vase à cendres Abri de campeur Palpait Procédés de chef Argent du chimiste Monsieur à Londres Répandus ça et là Endroits à visiter Facteur danguin Règle de foi Fleuve de Sibérie Offerte Sélection Le jour qui suit Hirondelle d’hier Lit difficilement Fraîche Enfermerai Adversaires Libérant le cheval Commodes Elancées Il rosit le matin Système de caste Paralysé Agacera Point de la rose Penchant Hélium en symbole Effectif Inquiète 365 jours Chef-lieu du Pasde-Calais Ici Causer du dépit Aux environs Outil de dessin Baudet Puissant explosif Plateau espagnol Objet du hasard Favorable Vieille mesure Coordination Pénètra Moulure saillante Négation Tendon Five o’clock Connu Vases de labo Perfectionnées Logeur Dégage Hallucinogène Vieil accord Réparerai mes chaussures Engagements Très court Fourreur Démonstratif Confitures Gros véhicule

Humour…
 A un entretien d'embauche, l'employeur demande au candidat de lui conjuguer le verbe «manger» au présent de l'indicatif. Le candidat, surpris, commence : - Je mange, tu manges, il mange, nous mangeons... - Suivant !, s'écrie l'employeur. Le second candidat a droit à la même question, encore plus surpris que le premier, il commence : - Je mange, tu manges, il mange… - Suivant ! Quand le tour du troisième est arrivé, il n'a pas hésité : - Tu manges, tu manges, tu manges, tu manges, je mange, ils mangent. - Félicitations, monsieur, vous êtes embauché !

La

photo du jour
Lentilles Mauvaise Poissons migrasoupe teurs

Dieu soleil

Sudoku u 969 035 S d kn° n ° u o

Méli-Mélo Belote et solitaire Lʼintrus Josip Broz Tito (le seul qui nʼa pas obtenu le prix Nobel de la paix) Charade Mare-tôt : marteau
2 5 3 6 9 4 1 7 8 8 7 1 2 5 3 9 6 4 4 9 6 8 7 1 2 3 5 5 1 9 4 6 7 8 2 3 7 8 4 3 2 5 6 9 1 6 3 2 9 1 8 4 5 7 9 4 8 7 3 2 5 1 6 3 6 5 1 8 9 7 4 2 1 2 7 5 4 6 3 8 9

S o llu t iio n d e s jje u x … So lut io n des j eux… So ut on des eux…

Enigme Les deuxièmes lettres des animaux favoris sont successivement H. O. R. A. C. Le veau permet de compléter le prénom Horace.

QCM b- Le chinois Qui cʼest ? Ibn Sina Devinette Il y a le grand-père, le père et le fils. Qui a dit ? Larbi Ben Mʼhidi

De qui sʼagit-il ? Vladimir Poutine

Raisonnable

Coquille d’oursin

Mot de mépris

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com x-santé@lebute jeu

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 1917 Lundi 7 mai 2012
Horaires des prières
15 Djoumadi e tani 1433

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs
LUNDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

MARDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

Lundi
Dohr Asr Maghreb Icha : 12h44 : 16h32 : 19h45 : 21h15 : 04h07 : 05h46

«Qui a peur des étincelles ne devient pas forgeron.»
(Proverbe allemand)

Mardi
Fedjr Chourouk

Matin : 13 °C A-M : 21 °C Vent : 11 km/h Direction : N.W.

Matin : 13 °C A-M : 23 °C Vent : 11 km/h Direction : N.W.

ACTUEL
Des documents secrets révèlent le penchant de Hitler pour la cocaïne, sperme de taureau et flatulences : la vie secrète d'Adolf Hitler
Hitler était gay. Hitler était un prédateur sexuel. Hitler entretenait une relation inavouable avec sa nièce mineure. Et attendez, ce nʼest pas tout : Hitler nʼavait quʼune testicule ! On connaissait toutes ces rumeurs (souvent non-démontrées ou mal étayées) sur la vie privée dʼAdolf Hitler, étayant de nombreuses théories farfelues mais bien accommodantes sur les sources du mal nazi. Désormais, nous annonce The Washington Examiner, lʼhumanité dispose dʼéléments scientifiques indiscutables sur la vie privée du Führer. Les 8 et 9 mai 2012 seront en effet vendus aux enchères par Alexander Historical Auctions des documents historiques inédits ou méconnus, des radiographies et des cartes émanant de la Wolfsschanze (La Tanière du Loup), le quartier général de Hitler durant la Seconde Guerre mondiale. On y trouve des factures pour lʼachat de deux Mercedes mais surtout un rapport confidentiel de 47 pages sur la santé du célèbre nazi et un journal de 178 pages rédigé par docteur Erwin Giesing, lʼun de ses médecins.

AVC, infarctus : la prévention,

un combat quotidien
Tabagisme, sédentarité, malbouffe… Les ennemis de notre cœur et de nos vaisseaux sont clairement identifiés. Pas facile pour autant de les combattre. A tel point que les maladies cardiovasculaires constituent, aujourdʼhui, la première cause de mortalité dans le monde et la deuxième en France, derrière les cancers. La bonne nouvelle est que selon lʼOMS, ces affections peuvent souvent être prévenues. Comment ? Les trois principales recommandations sont désormais bien connues : une alimentation saine et équilibrée, de lʼexercice physique, avec régularité, pas de tabac. Pour maîtriser au mieux votre risque cardiovasculaire, il est également utile de connaître et/ou de faire surveiller : Votre tension artérielle : faites la contrôler au moins une fois par an, quel que soit votre âge. conduire au médecin. Trop souvent, en effet, la FA est diagnostiquée à lʼoccasion de la principale et la plus grave complication : lʼaccident vasculaire cérébral (AVC). Lequel est généralement plus sévère quʼun AVC lié à une autre cause. Votre taux de cholestérol sanguin : Dʼaprès les dernières recommandations de 2005 de lʼAFSSaPS, en lʼabsence de tout facteur de risque, le LDL – le mauvais cholestérol - doit être inférieur à 2,2 g/l. Avec un facteur de risque, la limite acceptable descend à 1,9 g/l, puis à 1,6 g/l pour deux facteurs de risque et... 1,3 g/l lorsquʼil y en a trois.

Cake feta, poivron et olive

R ece tte

Il nʼhésitait pas à sʼinjecter du sperme de jeune taureau
Quʼapprend-on ? Dʼabord quʼAdolf Hitler et sa maîtresse Eva Braun avaient beau dormir dans des lits séparés, ils couchaient régulièrement ensemble. Pour donner un peu de peps à ses performances sexuelles, Hitler nʼhésitait pas à sʼinjecter du sperme de jeune taureau. Mais rien ne dit quʼil manquait un testicule au Führer : pas dʼanomalie ou de pathologie sexuelle à signaler selon ces documents. Hitler nʼétait peutêtre pas un «prédateur sexuel», mais le rapport médical précise tout de même quʼil aimait fréquenter les jolies femmes, en particulier durant sa montée au pouvoir dans les années 1930.

Ingrédients :  1 poivron vert  1 poivron rouge  3 oeufs  150g de farine  1 sachet de levure chimique  8 cl dʼhuile dʼolive  12 cl de lait  100g de gruyère râpé  150g de feta  50g dʼolives noires dénoyautées  Sel  Poivre  2 cuillères à soupe dʼhuile dʼolive Préparation : Faites griller les poivrons au four, les peler et les couper en dés. Dans une poêle, faire revenir

Hitler avait du mal à contrôler ses pets
Chose plus embarrassante par ailleurs, Hitler souffrait de «flatulences incontrôlables». Autrement dit, Hitler avait du mal à contrôler ses pets, de là peut-être sa passion pour Wagner, dont la puissance assourdissante lui permettait dʼétouffer un peu ses écarts gazeux ? Qui sait. Toujours est-il que cette faiblesse lʼobligeait à prendre des pilules spéciales pour se contrôler en public. Par ailleurs, Hitler consommait de la cocaïne pour sʼaérer les sinus. Enfin, cʼétait le but au départ car le père de la «Solution finale» aimait tellement la poudre blanche que le docteur aurait du réduire ses doses pour le garder en bon état. Dans les documents de Giesing, on trouve enfin une carte de la «Tanière du Loup» dessinée par Hitler lui-même. Chacune de ces pièces de collection sera vendue à 2000 dollars, selon le directeur de la compagnie de vente aux enchères.

Votre rythme cardiaque : des battements cardiaques rapides et irréguliers peuvent être le signe dʼune fibrillation auriculaire (FA). Sournoise, cette maladie

est asymptomatique chez beaucoup de patients. Dʼautres vont ressentir des palpitations, des douleurs thoraciques ou une fatigue inexpliquée. Ces symptômes doivent

les dés de poivrons dans lʼhuile dʼolive et saler. Réservez. Faire tiédir le lait. Dans un récipient, mélangez les œufs, la farine et la levure. Incorporez peu à peu lʼhuile et le lait puis ajouter le gruyère râpé et le poivre. Bien mélanger. Coupez la feta en petit dés et lʼajouter à la préparation ainsi que les olives noires et les poivrons. Mélanger de nouveau et versez la préparation dans un moule. Cuisson au four environ 45 minutes à 180°C.

Question

13 trucs anti lumbago !
Jardinage, bricolage, ménage, déménagement... Le lumbago, appelé aussi "tour de reins", peut survenir à tout moment ! Caractérisé par une douleur violente et invalidante, il peut évoluer en sciatique. Comment l'éviter ? Que faire pour le soulager rapidement ?

Au petit déjeûner, les céréales sont préférables au pain
NI VRAI NI FAUX !
Comme le pain, les céréales “petit déjeuner” sont une bonne source de glucides complexes ou “sucres lents”, que la digestion libère progressivement, assurant à lʼorganisme une énergie de longue durée. La plupart sont enricies en vitamines et en minéraux (notamment en fer) et, comme elles se consomment avec du lait ou du yaourt, elles vous assurent dès le matin un apport de protéines et de calcium. Mais la plupart sont combinées à des fruits secs ou déshydratés (raisins, pommes, etc.) et/ou à des fruits oléagineux (noix, noisettes, noix de coco…), ou encore aromatisées au miel ou enrobées de chocolat, ce qui les rend plus caloriques. Et rares sont les amateurs qui résistent à la tentation dʼy ajouter un peu (ou beaucoup) de sucre. Par ailleurs, le pain (complet) contient des vitamines B1 et B3, du magnésium, du fer et des fibres, et il est pauvre en graisse (à condition que vous ne le garnissiez pas de pâté double crème). Alors, pain ou céréales ? La réponse est dans… la modération.

Toujours s'accroupir !
Le lumbago survient souvent après un effort de soulèvement. Soit parce que la charge est inadaptée à la morphologie (en pesant sur les disques intervertébraux, elle augmente leur risque de fissure, donc de douleur). Soit parce que la charge est mal soulevée ou trop brusquement. En pratique : q "On ne soulève pas de charges trop lourdes si on n'a pas la morphologie pour", prévient le Dr Jean-Yves Maigne, rhumatologue. q On soulève des charges en s'accroupissant. "C'est une posture économique pour la colonne vertébrale", précise le Dr Patrick Gepner, rhumatologue (Le mal de dos). Concrètement, on se rapproche de la charge à soulever, on s'accroupit en mettant ses jambes de chaque côté de la charge, puis on se relève en gardant le dos bien droit et en mettant l'objet en dessous du visage. q On se déplace en portant lʼobjet devant soi, bras tendus le long du corps, charge collée au buste. Gare à la sciatique !

People
Grâce à Pepsi, Michael Jackson reprend vie
Lorsque les gérants de son image ont signé un contrat avec Pepsi dans les années 80, Michael Jackson ne se doutait sans doute pas que même après sa mort, elle serait encore utilisée pour vanter les mérites de la boisson gazeuse. Et pourtant, fort d'une collaboration qui dure depuis vingt-neuf ans, c'est bel et bien dans les projets de la marque de soda. Cette année, à l'occasion des 25 ans de l'album "Bad", sorti le 31 août 1987, Pepsi a en effet eu l'idée de mettre en vente un million de canettes en édition limitée, décorées avec la silhouette de la star disparue en 2009. Et avis aux inconditionnels du roi de la pop, le petit plus : chaque canette comporteront un flash code permettant de télécharger une version remixée du titre "Bad". Les premières ont été commercialisées aujourd'hui en Chine selon l'agence de presse Reuters, puis seront distribuées aux Etats-Unis, en Asie, en Amérique du Sud et en Europe d'ici fin 2012.

A stuce
Faire un riz blanc au goût exotique
Pour bien réussir un riz comme dans les îles et quʼil soit savoureux à souhaits, il faut déjà le faire cuire avec un jus de citron dans lʼeau. Une fois quʼil est égoutté, il suffit alors de lui rajouter deux cuillères à soupe de noix de coco râpée. Servir et manger en accompagnement de nʼimporte quelle viande ou poisson.

Demain :

News
Santé

Les larmes bonnes pour la santé
cuation des corps étrangers, comme la poussière… Mais elles contiennent aussi plusieurs substances protectrices pour les yeux dont le lysosyme. Cette protéine un peu particulière est souvent qualifiée «d'antibiotique corporel». Les larmes, enfin, jouent un rôle dans le confort visuel. Elles assurent, en effet, la lubrification permanente de la surface de l'œil. Une couche lipidique s'interpose ainsi entre la paupière et l'œil, garantissant le maintien de son hygrométrie. Et cette couche de lipides, en plus, ralentit l'évaporation des larmes…

Elles peuvent exprimer de multiples émotions, mais les larmes sont souvent rattachées à la tristesse. Au-delà de leur signification, les larmes jouent un rôle primordial sur la santé de nos yeux et plus largement de notre vision. Explications. Ce sont les glandes lacrymales situées sous les paupières qui produisent les larmes. Chacun l'a noté, elles sont sécrétées en plusieurs occasions : sous le coup d'une émotion, en présence d'un corps étranger, sous l'effet du vent ou du froid... Les larmes, pourtant, ne sont pas que de l'eau salée. Certes, l'apport en liquide salé nettoie et protège l'œil en facilitant l'éva-

Le

C hiffre du jour
cée représente une valorisation de quelque 70 à 87,5 milliards de dollars, en prenant pour base l'existence de 2,5 milliards d'actions, ce qui reste bien en-deçà des 100 milliards de dollars qui étaient évoqués récemment pour le site aux plus de 900 millions d'utilisateurs, fondé il y a huit ans.

87,5

Facebook valorisé jusqu’à 87,5 milliards de dollars
Facebook a annoncé, jeudi, une fourchette de prix pour les actions qu'il va mettre sur le marché dans deux semaines, confirmant que ce sera la plus grosse introduction en Bourse de la net-économie, même si sa valorisation s'annonce inférieure à ce qui avait été évoqué récemment. Quelque 337,4 millions d'actions doivent être mises en vente entre 28 et 35 dollars, dont près de 47% seront vendues par des actionnaires actuels, y compris le jeune P-DG fondateur de l'entreprise, Mark Zuckerberg. La société de Menlo Park (Californie, ouest) a indiqué qu'elle pensait tirer 5,6 milliards de dollars net de l'opération, hors frais et commissions. Facebook prévoit d'être coté sous le signe FB au marché Nasdaq, très probablement à compter du 18 mai. Au total, la fourchette de prix annon-

17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:30 L'invité 17:40 Prozac : la maladie du bonheur 18:05 Les escapades de Petitrenaud 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Dans Paris 21:35 TV5MONDE, le journal 21:45 Journal (RTS) 22:15 Temps présent 23:15 TV5MONDE, le journal Afrique 23:30 Les carnets de route de François Busnel 00:30 Arte reportage 01:25 Le dessous des cartes 01:45 Patrimoine et énigmes du monde marin

16:25 Grey's Anatomy 17:20 Une famille en or 18:05 Money Drop 19:00 Journal 19:30 Mon assiette santé 19:35 Météo 19:40 Après le 20h, c'est Canteloup 19:50 Joséphine, ange gardien 21:40 Esprits criminels 21:30 Esprits criminels 23:20 Esprits criminels 00:10 Au Field de la nuit 01:20 Voitures de tourisme 01:30 Sept à huit 02:20 Julia Corsi, commissaire 03:05 Julia Corsi, commissaire

16:50 CD'aujourd'hui 16:55 On n'demande qu'à en rire 17:55 N'oubliez pas les paroles 18:45 Mon rêve, ma médaille 19:00 Journal 19:30 Tirage du Loto 19:35 Cold Case : affaires classées 20:25 D'art d'art 20:30 Cold Case : affaires classées 21:15 Cold Case : affaires classées 21:55 Transat AG2R 22:00 Mots croisés 23:14 Dans quelle éta-gère 23:20 Journal de la nuit

12:00 Scènes de ménages 12:40 Météo 12:42 Pékin express : carnet de voyage 12:45 Mémoires d'une geisha 15:30 C'est ma vie 16:40 Un dîner presque parfait 17:45 100% Mag 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:45 Le gendarme se marie 21:25 Le gendarme et les gendarmettes 23:15 Prison Break 00:00 Prison Break 00:45 Prison Break

N° 1917 LUNDI 7 MAI 2012

omme C il a dit lui

«Loungar devra débloquer 12 milliards pour payer les dettes» Omar Ghrib, coordinateur de la section football du MCA Les tiennes, tu veux dire Ce n’est pas de la langue de bois «Si Halilhodzic préfère des joueurs de D2 et de D3, c’est son affaire»

Petit écran
Ligue 1
qq 18h : Lille –Caen (Al Jazeera +7, TV5 Maghreb) qq18h : Auxerre-Bordeaux (Al Jazeera Sport+9) qq18h : Toulouse-Nice (Al Jazeera Sport+1) qq18h : Lorient-Dijon (Al Jazeera Sport+8) qq18h : Sochaux –Nancy (Al Jazeera Sport+5) qq18h : Saint Etienne –Marseille (Al Jazeera Sport+6) qq20h : Rennes –Montpellier (Al Jazeera Sport+4)

Meghni «La décision de
Matmour m’a surpris»
du recul par le biais de la presse. Je pense que ces deux joueurs ont rendu d’énormes services à la sélection algérienne et que par rapport à leurs âges actuels, je comprends un peu leurs décisions.» Mourad Meghni, le milieu de terrain algérien d’Al Khor, s’est exprimé hier exclusivement au Buteur. L’ex-joueur de la Lazio de Rome a parlé de la pause internationale de Matmour qui l’a beaucoup surpris. Voici sa déclaration : «Je ne vous cache pas que la décision de Karim Matmour de se retirer de l’EN m’a surpris. Je n’étais pas au courant ; je l’ai appris à travers la presse. Je pense que Karim est encore jeune et il peut toujours rendre d’énormes services à l’équipe nationale.»

«Je rassure mes fans : je suis encore jeune pour prendre ma retraite internationale»
Pour ce qui le concerne, Mourad Meghni ne compte pas prendre la décision de se retirer de la sélection nationale. Au cours de la discussion d’hier, Mourad Meghni a tenu à rassurer ses fans : «Je suis encore jeune pour prendre ma retraite internationale. Je tiens à rassurer mes fans.» Toutefois, il a tenu à expliquer que son retour en sélection dépendra de son retour à la compétition : «Pour revenir en sélection, il faudra gagner de la compétition et revenir en forme avant de parler de l’EN.» Les admirateurs de Mourad Meghni ne doivent qu’être soulagés après cette déclaration de leur chouchou.

destination. L’Algérien ne sait toujours pas s’il va prolonger son expérience avec Al Khor pour une autre saison, ou bien il va revenir à Umm Salal. Il préfère laisser le temps faire les choses : «Pour être honnête avec vous, je n’ai toujours pas tranché quant à ma future destination. Je ne sais toujours si je vais rester à Al Khor ou bien revenir à Umm Salal. D’ailleurs, c’est ce que j’ai déclaré à la presse ici au Qatar. Je pense que d’ici quelques jours, tout le monde connaîtra ma future destination.»

S

Djamel Abdoun, milieu de terrain de l’Olympiakos

uzanne
au pays des

merveilles

Hamza R.

S’exprimant sur les décisions de Nadir Belhadj et du capitaine Antar Yahia de prendre leurs retraites internationales, Mourad Meghni nous informe qu’il était au courant du retrait de l’arrière gauche temps pour répondre aux accud’Al Sadd. Le milieu de terrain sations de son homologue du d’Al Khor nous a déclaré : «Pour ce WAT, Abdelkrim Yahla, «Je n’ai pas qui est de Belhadj, je ne vous qui se plaignait du encore fait cache pas que j’étais au couchantage du P/APC rant puisque j’ai discuté avec mon choix de Tlemcen de «laisNadir, il y a de cela un USMH entre Al ser Sétif gagner en mois, où il m’avait mis au contrepartie d’une Khor et Umm courant de sa décision de subvention de 400 prendre sa retraite internaSalal» millions de centimes.» tionale. Antar Yahia, c’est difféSur le plan personBizarre que Serrar n’ait rent. Je n’étais pas en contact avec nel, Mourad Meghni pas répondu plus tôt ! «Je n’ai, lui ces derniers temps. Donc, j’ai n’a toujours pas en vérité, appris cela que samedi. appris sa décision de prendre choisi sa future Personne ne m’a mis au courant de Adlène Griche a beau insulcela», a dit le président de l’ESS, ter, parfois même cogner sur qui, en guise de réponse à Yahla, acses partenaires, il reste un capicuse ce dernier de vouloir «faire camtaine respecté, mais aussi apprépagne à la présidence de la LFP sur le cié à l’USMH. Le stoppeur est dos de l’ESS», a textuellement dit Serrar tellement populaire au sein du groupe qui défie Yahla de divulguer le nom ou que les joueurs lui ont demandé de se présenter à les noms des personnes qui sont entrées la députation. Ils lui ont assuré qu’ils voteront is pludepu en contact avec lui pour lui demander tous pour lui. Soit 24 voix d’assuré si l’on La décision a été prise en fin de es, mais un quelconque arrangement. Assurésieurs semain exit le coach et ses assistants, le présique les responer ment, ces deux dirigeants en auront dent et ses collaborateurs. A ce compte, ce n’est qu’hi ont adressé une ste pour un moment… chiffre, il aura bien une pesables du club usmi la Fédération Algént de tite chance. lettre au préside amed oh rienne de football, Mrrence, Raouraoua en l’occu e qui a MCA rag pour contester l’arbit es cette à plusieurs repris ir lésé les Rouge et No la programmation. saison, mais aussi

Serrar : «Yahla vise la présidence de la LFP» Abdelhakim Serrar a pris du

«Belhadj m’avait mis au courant de sa décision»

L’EN 2 Vahid en (dépit) stage
«Le mépris de soi-même justifié est une maladie dont personne ne se relève», a écrit l’humble Réjean Ducharme de son Québec lointain… En Algérie, on se met souvent à plat ventre devant la connerie, dès lors qu’elle nous vient d’Europe. J’exagère ? Allez m’expliquer alors pourquoi Halilhodzic a programmé un stage de six jours pour seulement… deux joueurs ! L’impatience de les revoir eux en particulier ? Heureusement que ce n’est pas Saâdane qui nous l’a pondu. On l’aurait sauvagement défoncé ! Mais comment feront Vahid, Bouazza et Guedioura pour tuer le temps à trois ? Il leur faudra beaucoup d’ingéniosité pour remplir le vide de la rugueuse solitude à Lisses. Ils vont jouer au ping-pong, au jeu de dames et à la Play-station. J’imagine qu’il ne va pas les lâcher le Bosniaque, de jour comme de nuit. Surtout que le séjour ne leur coûtera pas cher, avec une seule chambre triple à payer. Papa Vahid préparera à ses petits le biberon au «british tea», leur changera les couches plusieurs fois à force de les faire suer ou c… (c’est selon) et leur bourrera le crâne de tactiques avant les matchs de juin. Bref, il poursuivra son programme de destruction des anciennes habitudes, leur formatant le disque dur, pourri par les bêtises des techniciens algériens qui les avaient gâtés avant sa venue. «Ne parlez pas trop comme les Algériens le font. Travaillez et taisez-vous», leur entonnera-t-il à leur casser les oreilles. Il leur fera même de la «musculation spirituelle», afin d’être prêts pour la guerre de Bamako. Mais il sera aussi obligé, à un moment, de leur donner un peu le ballon, histoire de se faire un petit match, même à… un contre un. Je ne voudrais pas imaginer la situation si l’un des deux venait à se blesser au premier jour de ce (dépit) stage.

Les joueurs voteront… Griche !

la L’USMA conteste on programmati et l’arbitrage

Après le défenseur croate Dejan Lovren et l'attaquant argentin Lisandro Lopez, un nouveau joueur de l'Olympique Lyonnais a été victime d'un cambriolage. Il s'agit de Michel Bastos. Alors qu'il rentrait chez lui, accompagné de sa femme et de son enfant, le milieu de terrain lyonnais a été braqué par quatre hommes armés et encagoulés dans la nuit de samedi à dimanche. Les malfrats ont dérobé de l'argent en espèces et des cartes de crédit avant de s'enfuir avec la voiture de Bastos. Un 4x4 qui a été retrouvé incendié ce matin. Il n'y a plus rien à voler aux joueurs de l'Olympique de Marseille, c’est pour ça…

Bastos cambriolé

Le chiffre 19 est à eà l’honneur cette anné tif. La wilaya 19 a Sé fêté, il y a quelques e jours, le 19 titre de istoire de son club l’h tif. phare, l’Entente de Séte 8e Donc forcément, cet rtée haut la main le 1er po Coupe d’Algérie rem eur particulière chez les ier a une sav mai dern l’a fêtée à l’excès. Sétifiens. En gros, on

Le 19 à l’honneur à Sétif

o L’inf

Salim Hanifi n’a pas fêté son but samedi à Sétif. L’attaquant de la JSK s’est retenu en signe de solidarité pour son angradé n club, le RCK, rétro urs. cie nationale amate en division sible a priori à L’attaquant, trop sen vait pas le tion du Raed, n’a la situa cœur à la fête.

Hanifi triste pour le RCK

Et franchement, elle est à encourager, du moment qu’elle ne change peu ou beaucoup de ce que nous avons l’habitude de voir sur nos terrains. En gros, rien, si ce n’est de la violence à outrance. Alors, pour une fois, chapeau bas messieurs les joueurs de la JSK pour cette haie d’honneur réservée aux joueurs de l’Entente de Sétif en guise de félicitations pour leur consécration en Coupe d’Algérie. A perpétuer.

C’est tout Non retenu, à leur honneur Moumen a fait On n’en a pas vu un scandale une scène du genre.

Relégué sur le banc de touche face au CRB, Billel Moumen n’a pas été retenu par Bira pour le voyage à Tlemcen. Face à cette situation inédite, le demi défensif a exprimé son mécontentement à l’issue d’hier au Cati. Le joueurde la séance tous ses états au mome était dans nt vestiaire du stade d’entr de quitter le aînement. Karim Ghazi, pour sa convoqué et sera donc part, a été du voyage à Tlemcen, lui qui avait été dispensé sur sa demande du ma tch face au Chabab de Belou derby izdad.

Ghazi convoqué

Suzanne Amokrane suzanneamokrane@yahoo.fr

Footaises
plans d’Halilhodzic, Dieu ne l’a pas voulu ! Les supporters de s risquent d’attaquer l’USMA
s

p eo ple

Adlène s liste à El Griche est tête de Harrach Djamel Abdoun ne fait s toujours pas partie des
s s

Rabouh Haddad pour bigamie

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->