Vous êtes sur la page 1sur 27

Rochefort Belgique

P. P. / P. B
5580 Rochefort
B .C 43/ 49
Mars – Avril 2009-
N° 29

Bimestriel
de
L’AMICALE LIBERALE DES PENSIONNES

de

ROCHEFORT

Editeur responsable
Contact : Oscar Crispin
Avenue de Forest n° 8 5580 Rochefort
TEL 084/211161

E mail : oscaretmaggy@skynet .be


Site Web : http://maggy-crispin.blogspot.com
Adresse du blog >http://amicale-lp-rochefort.skynetblogs be/.
Mobilité Rochefortoise
L’a s b l Mobilité Rochefortoise a mis sur pied un service de transport gratuit
pour les personnes de plus de 65 ans qui ne disposent plus ou pas de véhicule
pour se déplacer, ou qui, pour des raisons médicales, ne peuvent plus prendre le
volant.
Ce service permet aux personnes concernées d’effectuer diverses démarches, que
ce soit pour des raisons essentiellement médicales ou familiales Ces
déplacements sont évidemment limités à la grande entité géographique de
Rochefort.
Pour des informations complémentaires, n’hésitez pas à contacter le 0472/492270
Ainsi que L’Amicale Libérale des Pensionnés
Pensionnés de Rochefort Crispin Oscar
084/211161 –0496/790164.
0496/790164

Le site Web de l’Amicale des Pensionnés, ouvert sur le www.rochefortinteractif.be site gratuit de la
commune, met à la disposition de tous ses membres en règle de cotisation, la possibilité de faire
paraître des petites annonces, quelque soit le contexte ou un petit chat à donner ou une voiture à
vendre
Table des Matières

18 les bonnes herbes


Page Couverture 10 le voyage en Pologne 19 les médecines douces
2 la Mobilité 11 « « 20 les noisettes
3 Le Mot du Président 12 la généalogie 21 ««
4 Préhyr 13 « 22 Le cours de cuisine
5 Préhyr (suite) 14 les châteaux forts 23 ««
6 «« 15 « « 24 Les recettes
16 le rire et le fou rire 25 ««
7 expo historique
17 les voyages de la mut 26 Invitation
8 l’Europe ;l’Italie
27 ing
9 «««

Nous avons le plaisir de vous informer que le cours d’Informatique


donné par Monsieur Gérard Lupcin a repris en octobre
Pour tous renseignements s’adresser chez le Président ℡ 084/211161
Au programme : Le Web et l’entretient des PC.

Mobilité Rochefortoise
Appel au Bénévolat
Chers amies & Chers amis Pensionnés
Cet appel s’adresse
s’adresse à tous les membres de L’Amicale, féminins et masculins et
leurs amis qui seraient candidats comme bénévoles pour conduire la voiture de
l’ASBL Mobilité Rochefortoise,Un jour par semaine, car nous voudrions recruter
une réserve de chauffeurs effectifs
effectifs et suppléants Afin de soulager l’équipe
actuelle. Pour les informations complémentaires, n’hésitez pas à contacter ℡
le 0472 / 492270 Mme Noêlle Demoulin Ainsi que le 084 /211161 -0496790161
0496790161 de
Monsieur Crispin Oscar, Amicale libérale des Pensionnés de Rochefort

1
Voici une nouvelle année de commencée nous sommes déjà en
mars, nous espérons que le monde va changer, tout le fait
espérer : Nouveau Président aux USA et la fin de la guerre à
Gaza on nous la promet ? Nous vous souhaitons un guai
printemps bien fleuri..

Nous rappelons à votre attention le dîner annuel de notre


Amicale LP de Rochefort ; le dimanche 22 février 2009. Au Restaurant Buffalo Lunch à 12 h

En projet pour 2009 Voici, comme promis, les dates des activités prévues en 2009 à Rochefort :

- Journée du vendredi 30 janvier 2009, à la maison de retraite "Résidence Préhyr" :


exposition photos "Pages de Vie" - goûter intergénérationnel - animation musicale avec la chorale des
Echos de la Semois dirigée par notre Présidente d’Honneur Madame Marcelle Charlier

- le 26 mars de 10h à 12 h, à l'école communale de Villers, débat sur la violence à la


télévision, en collaboration avec le CLARA
- petits déjeuners santé dans les écoles de Montgauthier et Havrenne (dates à préciser)
- Exposition "Pages de Vie" au Centre Culturel des Roches les 29 et 30 octobre 2009 Plus de
détails vous seront fournis pour les prochains numéros des Rêves en Bleu.

Dates à retenir : Le cours d’informatique a repris le jeudi à 10h 30


A partir du 16/10/2008
Cette année cours de manipulation d’Internet et entretien de l’ordinnateur

Décès :.Nous avons le grand regret de vous faire part du Décès de Madame Mariette Pochet- Renard
dans sa /88 ème année, maman de notre cher Eugène : Ingénieur en Informatique bénévole pour notre
Amicale.
Nous avons appris le décès de Madame Zébière de Wavreille, Maman de Monsieur Albert Leroy
Le Président et le comité de l’Amicale « les Rêves en bleu « partagent votre peine et s’associent par la
pensée aux familles.

Composition du comité de l’Amicale des Pensionnés


Président d’honneur Monsieur Fernand Devaux Secrétaire Madame Maggy Crispin
Président Monsieur Oscar Crispin Re Lectrice Madame Valérie Renard
1er Vice- Président Monsieur le Dr Jean Henrotin Professeur informatique Monsieur Gérard Lupcin
2eme Vice- Président Monsieur Jules de Barquin Ingénieur informatique Monsieur Eugène Renard
Trésorier Monsieur André De Cocq Entretient des PC

Avec le soutien de la Communauté Française, En collaboration avec la Ligue Libérale des Pensionnés
a s b l, la Fédération Libérale des Pensionnés de la Province de Namur a s b l et la Mutualité Libérale
Hainaut-Namur.

3
« la Résidence Préhyr »

Fonctionne depuis le 1er Avril 2008

Un appel aux bénévoles

Pour aider nos Aînés


Toute personne souhaitant apporter de l’aide morale et
physique aux Résidents de Préhyr est la bienvenue et peut se
présenter à Monsieur Oscar Crispin Tel 084/211161
Selon les possibilités que chaque bénévole peut offrir
Exemples d’aide :
1) Conduire les voiturettes dans le parc de la Résidence
2) Faire la conversation et animer des groupes de différentes façons
3) Organiser des jeux de cartes – des travaux d’aiguilles – S’occuper de la bibliothèque
4) Jouer au loto avec des lots
5)-jeux de mémoire (questions sur ce qui se passait à leur époque) –
(il faut des activités de difficultés modérées et différentes car ils
ne sont pas tous capable de faire du travail manuel)
6) atelier cuisine, avec avant courses au marché par ex
(avec les +valides)
7)-gym douce
8) création de cartes postales pour la période de Noël, avec envoi à
un ou plusieurs membres de la famille
9)-fêter les anniversaires du mois
10espace beauté (crème, maquillage)
11)-création de colliers avec perles en bois (+facile à enfiler)
12)-chants Chorale
13)-leur faire écouter des livres audio (bcp aimeraient lire mais ne
savent plus, leur vue baisse)
14)-partenariat avec une ou plusieurs écoles (bcp aiment le contact
avec les enfants)
15)-atelier jardinage (dans des petits pots, ça peut être bien, si pas
De parc)
Tout ceci nous amène à vous demander vos avis
en ces matières .si vous avez des idées,
C’est le moment de nous les communiquer. Nous
nous efforcerons de les mettre en évidence.

Nouveau : Consulter notre Blog de l’Amicale sur le site de la Ville :


http///maggy-crispin.blogspot.com,
cette plateforme reprend tous nos blogs
et vous pouvez y lire le bimensuel « le rêves en bleu « et le télécharger.

4
Nouvel An à « La Résidence Préhyr »
Le Mardi 6 janvier à l’occasion du Nouvel An 2009
Le Docteur Henrotin, Président, la Directrice Madame G.Clément, les membres du
Conseil d’Administration de la « Résidence Prehyr ont reçu les membres du personnel, les
bénévoles et les personnes dévouées, le Député Bourgmestre François Bellot et les
membres du conseil Echevinal rehaussaient de leur présence cette assemblée. Un verre de
l’amitié et un goûter leurs ont été servis, une convivialité de bon alois régnait sur cette
réunion et laissait entrevoir une institution bien gérée.
Le Président nous Parle :
DISCOURS DU MARDI 06 JANVIER 2009 A LA RESIDENCE PREHYR.

L’année 2008 tant attendue parce que l’aboutissement d’un grand projet voulu par la Ville de Rochefort
mais surtout par moi, cette année 2008 se terminait en beauté et dans le calme.

La fin d’une année c’est le moment de faire le bilan de l’année écoulée et les projets pour l’année future.

Je peux affirmer que le bilan est très positif si on considère que l’on est parti de presque rien en avril et
qu’en fin d’année nous avons, grâce à vous tous, un établissement où les résidents se plaisent et sont très
heureux. Pour moi, c’est un critère très important.

Rappelez-vous en avril, nous avons déménagé du home Fabri 23 résidents, nous sommes à 85.

Il y avait environ 20 membres du personnel, maintenant il y environ 49 emplois temps plein.


La croissance s’est faite en douceur avec une bonne organisation, chacun a bien travaillé, tout le monde a
pris ses responsabilités, je vous en remercie et vous félicite.

Bien sûr, au début, il y a eu quelques difficultés ; un excès de fatigue car les résidents étaient dispersés dans
les 4 ailes du bâtiment aussi parce que les couloirs sont très longs et parce qu’au début vous étiez en nombre
insuffisant.
Au fil du temps et après quelques moments de grogne, nous avons atteint certainement un équilibre. Le
travail accompli par chacun de vous a été difficile au début, chacun à tous les niveaux devant trouver ses
marques.
Mais vous avez réussi, BRAVO !

La Directrice avait un challenge énorme, il n’y avait rien, elle a dû tout construire : faire les examens,
organiser l’engagement du personnel, parfois prendre des décisions mal comprises, faire les dossiers
INAMI, Région Wallonne, Centre de Jour, Lits cour séjour, lits MRS, veiller à ce que tout fonctionne bien
et elle a réussi ce challenge et a atteint les objectifs.

Toutefois si elle n’a pas toujours été présente près de vous, à votre écoute, c’est uniquement à cause de la
surcharge de travail.

L’organisation telle qu’elle va être, Madame la Directrice pourra être présente et écouter surtout les
membres du personnel et aussi les résidents.

Vous devez savoir qu’elle est toujours disponible pour vous rencontrer si vous avez des remarques ou
besoin de conseils ou d’aide.

Je peux aussi au besoin vous rencontrer quand vous le souhaitez et nous allons veiller dans l’avenir à
améliorer les relations humaines.
Grâce à votre travail, à votre persévérance à tous membres de l’équipe des soins, du nursing, de la cuisine,
de l’administration, le technicien ont atteint notre objectif premier, le bien-être des résidents. Un grand
merci à tous.
5
L’autre objectif est le plan financier.

Là nous sommes peut-être un petit peu en déficit, c’est normal car nous avons dû acheter beaucoup
d’équipements manquants et non prévus au départ.

Je ne voudrais pas terminer sans remercier chaleureusement les membres actifs du Comité de Direction ; ces
valeureux bénévoles je parle de Monsieur GILSON, Monsieur LAMBREMONT sans oublier le Président
du CPAS, Monsieur HENIN m’ont été d’une aide merveilleuse et sans eux je pense que je n’y serais jamais
arrivé.
Un grand merci à eux.
Il me reste à vous présenter mes meilleurs vœux pour 2009, je vous souhaite beaucoup de bonheur dans
votre vie familiale, dans vos projets et dans votre vie professionnelle.
Je souhaite aussi que vous poursuiviez votre œuvre avec le même esprit positif pour le bien-être des
résidents. Merci de votre attention.

N O T R E P R O FE S S E U R B É N É V OL E , D’INFORMATIQUE, MONSIEUR G ÉRARD L UPCIN ,


P R O FE S S E U R EN E L E C T R OM É C A N I QU E À L’E C OL E T E C H N I QU E D E J EM E L L E ,

REPRÉSENTE LE G R O U PE M A N I QU E T « GREEN ENERGY 4 SEASONS » E T SE TIENT

À V OT R E D I S P OS I T I O N P O U R T O U T R E N S E I GN E M E N T S E T D E V I S PE R S ON N A L I S É S

SUR LES PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES ?


RUE DU PARC KEOG 30 ___JEMELLE______  473/83.58.65

6
Une exposition pas comme les autres
Sissi, Du 21/12/ 08 au 4/01/09

Rose de Bavière, Princesse devenue Reine de


Hongrie et Impératrice d’Autriche.
La plus belle et la plus mystérieuse souveraine
d’Europe.
Femme d’une étonnante modernité, indépendante,
Indomptée, hors du temps. Colombe, mouette,
abattue en plein vol.
Sissi, destin unique, tragique.
Une exposition proposée par Jules Delfosse, riche en
Documents uniques, photographies, archives,
objets…

Indirectement notre ville de Rochefort est alliée à la


famille Impériale d’Autriche, Sissi ayant eu dix enfants,
son 4eme enfant : Marie Valérie née en 1896 décédée en
1970 ; Epouse en 1918 le
l e Prince Bernhard Zu Stolberg
Stolberg, frère de S.A.S le Prince de Stolberg Stolberg ,
Comte de Rochefort ,chef de la Maison de Stolberg ,
Propriétaire du Château Comtal de notre ville en 1640

Le samedi 20 décembre 2008 à 17h Rochefort a vécu une soirée historique


Monsieur François Bellot, Député-Bourgmestre, Monsieur Pierre Vuylsteke, Echevin de la Culture,
Président du Centre Culturel des Roches, Monsieur Christian Limbrée, Président du Cercle Culturel et
Historique de Rochefort, Monsieur Jules Delfosse, Commissaire de l’exposition, Ont
invité un nombre important de personnes au vernissage de l’exposition :
« Sissi, Elisabeth d’Autriche, Impératrice de tragédie »
Le samedi 20 décembre 2008 à 17h et à la conférence « Sissi Impératrice d’Autriche »
le même jour à 18h30. Sous le Haut Patronage de
Son Altesse Impériale et Royale l’Archiduc Markus von Halsburg – Lothringen
Son Altesse Sérénissime le Prince Zu Stolberg – Stolberg,
Comte de Rochefort,
Le Chevalier Guy de Spirlet.

En marge :
Une Exposition historique :
Sissi Elisabeth d’Autriche, Impératrice de tragédie.
Documents uniques, photographies, archives, objets,…Centre Culturel des Roches à Rochefort
Du dimanche 21 décembre 2008 au dimanche 4 janvier 2009
Cinéma : « Sissi Impératrice »
Le vendredi 26 décembre 2008 à 16h :
Concert de Nouvel An : « Offenbach-Strauss: la rencontre de l’humour et du roi de la musique
légère ! » Le samedi 27 décembre 2008 à 20h Avec le soutien de la Loterie Nationale.
7
Le continent Européen : Les quinze premiers

L’ Italie
Quand la nature est protégée Bien manger, mieux boire Vivent
les spaghettis, la pizza, les tomates, l'huile d'olive, le café express et le cappuccino! C'est tout ce qu'il y a
comme cuisine italienne me direz-vous? Non bien sûr. L'Italie a mille plats différents, des centaines de
spécialités gastronomiques, une infinité de produits typiques savoureux car elle dispose d'un système agro
industriel moderne et avancé mais qui veille à conserver les saveurs et les valeurs (mêmes diététiques)
traditionnelles. La qualité et la fraîcheur sont à la base de toutes les spécialités gastronomiques italiennes
dans leurs nombreuses variantes: de la fondue piémontaise à la "caponata" sicilienne, du risotto à la milanaise
à la mozzarella campanienne, des "risi e bisi" de la Vénétie à la "porchetta" romaine, des "trenette al pesto" de
la Ligurie à la côte de bœuf florentine, en passant par les lasagnes émiliennes ou les spaghettis à la "chitarra"
des Abruzzes.

Un autre raison de venir en Italie pourrait justement être (et c'est souvent le cas) l'envie de connaître et de
goûter sa cuisine. Il n'y a que l'embarras du choix: celle des restaurants les plus renommés des villes célèbres
pour leur gastronomie, celle des innombrables trattorias que l'on trouve dans chaque village et le long de
chaque route d'Italie ou encore la cuisine des tavernes et des bistrots situés dans les coins les plus
caractéristiques des cités. Ces derniers ont la spécialité de personnaliser des plats traditionnels ou de
redécouvrir et utiliser des produits agricoles typiques (épeautre, orge, maïs, légumes, huile d'olive, etc.) pour
une cuisine savoureuse bien que sobre sur le plan diététique.

Quant au vin, l'Italie a désormais récupéré depuis longtemps le retard séculaire par rapport aux pays qui ont
une culture œnologique plus ancienne. De nos jours, les vins italiens ne craignent plus aucune comparaison. Il
y en a pour tous les goûts et ils sont excellents: blancs, rouges, rosés, vins de paille,
"muffati" (qui ont pris un parfum caractéristique de moisi ou autre), mousseux, etc. En
Italie, on mange et on boit peut-être comme nulle part ailleurs!

La méthode la plus efficace pour sauvegarder la nature et la conserver le plus possible


intacte est de la protéger avec des lois. 10% du territoire italien est protégé par des lois
sur l'environnement qui ont permis de créer des Parcs et des Réserves naturelles destinés
exclusivement au développement de la nature sous toutes ses formes.

En Italie, les animaux, mais également les plantes (arbres, fleurs, etc.), les minéraux,
l'eau et même l'air sont donc "intouchables" dans un Parc ou dans une Réserve italienne.
L'Italie compte 23 Parcs nationaux, 89 Parcs régionaux, 270 Réserves régionales, 142 Réserves nationales, 47
Zones humides, 7 Réserves marines. Ces zones protégées sont gérées par l'état, par les Régions, par les
Provinces et par les Communes ou par des Associations écologistes, telles que Italia Nostra, WWF, Lega
Ambiente, Greenpeace, LIPU, Touring Club, etc. Voici la liste des Parcs Nationaux: Abruzzo (le premier
ouvert en Italie en septembre 1922), Grand-Paradis (ouvert quelques mois après le Parc Abruzzo), Circé,
Stelvio, Calabria, Pollino, Monts Sibyllins, Archipel Toscan, Forêts de Casentino, Dolomites de Belluno,
Aspromonte, Cilento-Vallée de Diano, Gargano, Gran Sasso-Laga, Maiella, Val Grande, Vésuve,
Gennargentu-Asinara-Golfe d'Orosei, Alta Murgia, Appennino Tosco-Emiliano, Arcipelago La Maddalena,
Cinqueterre, Foreste Casentinesi, Monte Falterona, Campigna. Nous avons voulu tous les citer pour prouver à
quel point L'Italie aime et protège la Nature, au Nord comme au Sud.

Pourquoi alors ne pas penser à un voyage en Italie sous le signe de la nature?


Thermes et bien-être D'eau en eau... L’utilisation des eaux thermales pour
l'hydrothérapie, dans le bassin méditerranéen, était connue depuis des temps
immémoriaux, comme cela est prouvé par les pièces archéologiques, par les
témoignages littéraires et scientifiques et par les nombreuses épigraphes. Il
s'agit de cures qui sont, en substance, suite à l'alternance d'évènements et à part
l'application des technologies évoluées, identiques depuis 24 siècles, c'est-à-
dire depuis la période des grands philosophes grecs. Hippocrate lui-même
encourageait l'utilisation des thermes et parlait des vertus des eaux minérales et
des sources chaudes dans le traité » De l'usage des liquides. »
Le temps passant, l'application de la méthode expérimentale porta à une approche innovatrice sur l'utilisation
thérapeutique des eaux, en introduisant de nouvelles méthodes de soin.
8
Heureusement, l'évolution de la société et la croissance des disponibilités financières dans toutes les couches
sociales, ont rendu possible pour tous les avantages des cures thermales, dus non seulement à la qualité
curative des eaux, mais aussi aux beautés et aux attraits de l'environnement qui caractérisent généralement les
stations thermales italiennes. Le concept de cure, entendu comme instrument pour récupérer les énergies et la
forme physique est associé de façon correcte au concept de villégiature et d'utilisation intelligente du temps
libre. L'ancienne tradition des eaux thermales a été ainsi mise à jour et actualisée et aujourd'hui plus que
jamais, l'application de nouvelles méthodologies la rend un instrument essentiel de la médecine moderne. les
principaux traitements pratiqués sont décrits dans un guide prévu à cet effet. L’efficacité du thermalisme est
donc liée également à la qualité totale de la vie dans les stations thermales il est certain en fait que dans les
cures de repos et de saison, l'environnement est très important et un séjour
avec de vastes caractéristiques est utile aussi bien au niveau des possibilités
d'acquérir de nouvelles connaissances dans le domaine culturel et artistique,
qu'au niveau du climat.
En Italie le voyage est toujours un tour artistique Les trésors artistiques
sont si nombreux dans ce pays qu'on peut presque le considérer comme une
véritable galerie d'art en plein air. Trésors culturels et artistiques que font de
l'Italie le pays qui vante aujourd’hui le plus grand nombre de sites inclus dans
la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Un grand nombre de pièces -
petites et grandes - appartenant au passé sont conservées dans des centaines de
sites archéologiques et dans plus de 3000 musées disséminés sur l'ensemble
du territoire italien, où les touristes, les visiteurs et les chercheurs peuvent les
admirer et les étudier. L'Italie est exceptionnellement riche en souvenirs de son passé le plus lointain: théâtres
et autres édifices de l'époque grecque et romaine; villes entières, routes et quartiers autrefois ensevelis et que
des fouilles habiles ont patiemment mis au jour; temples, statues, monnaies,
inscriptions, objets d'usage courant, etc. Les cathédrales romanes et
gothiques édifiées après l'an mille, souvent enrichies avec élégance,
s'élèvent encore imposantes surtout dans les régions du centre et du Nord
tandis que l'ancienne architecture religieuse est un mélange fascinant
d'éléments byzantins, musulmans et normands au Sud. On trouve également
les témoignages d'une tradition artistique enracinée et répandue dans chaque
région, dans chaque ville et village d'Italie, parfois sous la forme "mineure"
de l'artisanat.

Léonard de Vinci, Michel-Ange, Masaccio, Botticelli, Piero della Francesca, Mantegna, Donatello, Raphaël,
Antonello da Messina, Bramante, le Corrège, le Tintoret, Giorgione: tous ces artistes (sculpteurs, peintres,
architectes) sont entrés dans la légende et sont connus dans le monde entier comme étant les plus grandes
expressions du génie artistique de tous les temps. Leurs œuvres attirent constamment des visiteurs qui restent
émerveillés et stupéfaits, des étudiants et des chercheurs désireux de comprendre (et d'arracher) les secrets de
cet art sublime et inaccessible dans ses plus hautes expressions.

C'est l'art de la Renaissance, le grand mouvement culturel né en Italie au XVe siècle et qui a profondément
influencé l'histoire de la culture et de la civilisation italienne et européenne. La Renaissance a replacé
l'homme, qui était resté en marge par rapport aux desseins divins durant les siècles difficiles du Moyen Age,
et le monde laïc au centre de l'univers. Des philosophes comme Giordano Bruno et Tommaso Campanella, des
savants comme Copernic et Galilée, des chercheurs comme Machiavel, des poètes comme l'Arioste, des
musiciens comme Palestrina et Monteverdi sont les grands hommes de la Renaissance.

Grâce à une vision "moderne" du monde et de la société partagée et soutenue par une bourgeoisie riche et
entreprenante, ils ont changé radicalement la façon de penser, d'agir et de créer dominante de l'époque. Pour
les arts et l'architecture, la Renaissance est synonyme de chef-d'œuvre, de génie inventif et créatif. La grande
saison artistique de la Renaissance a laissé de magnifiques traces partout en Italie, non seulement dans les
grandes villes comme Florence, Rome, Venise, Milan et Naples, mais également dans beaucoup d'autres
centres de nombreuses régions italiennes. Les tableaux, les statues, les églises, les palais et les fontaines sont
une série ininterrompue et impressionnante de signes à travers lesquels le visiteur peut reconstruire par la
pensée une civilisation qui a vraiment changé le monde.
9
C r a c o v i e ( suiteCopernic étudie à Cracovie. En 1505, le « Balthasar Behem Codex », du nom du
chancelier de Cracovie, décrit et règlemente les statuts des corporations des citoyens de langue allemande
dans la ville. En 1520, Johann Behem ordonne la production de la cloche Sigismund qui est aujourd'hui
encore la plus grosse cloche de Pologne. À cette époque, Hans Dürer, le plus jeune frère de Albrecht Dürer,
est peintre à la cour de Sigismond Ier Jagellon. Hans von Kulmbach termine l’autel de l’église Saint-Jean. La
mort de Sigismond II de Pologne en 1572 met fin à la dynastie Jagellon.
En 1596, le roi Sigismond III Vasa transfère la résidence royale à Varsovie qui a
été annexée par la Pologne (elle faisait partie auparavant du duché de Mazovie).
Cracovie voit son influence diminuer et perd de son importance d'autant plus
qu'elle est affaiblie par les pillages lors des invasions suédoises et par la peste
qui fait 20 000 victimes.
XVIIe au XIXe siècle La Pologne doit faire face aux envies de puissance de ses
pays voisins, la Prusse et la Russie ayant des vues sur ce territoire. Tadeusz
Kościuszko lance un dernier mouvement d'insurrection à partir de Cracovie
pour tenter de maintenir l'indépendance de la Pologne mais cela se termine par
un échec et en 1795, le pays est partagé entre la Prusse, la Russie et l'empire
autrichien qui hérita de Cracovie (incorporée à la province de Galicie).
L'année 1809 apporte la libération à Cracovie qui est intégrée au Grand Duché de Varsovie. Entre 1815 et
1846, elle est même une « ville libre » (Ville libre de Cracovie). En 1846, après une nouvelle tentative de
rébellion, Cracovie repasse sous le contrôle de l'empire autrichien. Après la guerre austro-prussienne de 1866,
l'Autriche accorde l'autonomie à la province galicienne en échange de la loyauté polonaise. Cracovie est de
nouveau un symbole national. Les Autrichiens étant moins durs que les Russes ou les Prussiens, Cracovie
peut s'épanouir et redevenir le centre culturel et artistique de la Pologne. De célèbres peintres, écrivains et
poètes y viennent travailler : Jan Matejko, Stanisław Wyspiański, Stanisław Ignacy Witkiewicz, Stanislaw
Przybyszewski, Jan Kasprowicz, Juliusz Kossak et Wojciech Kossak. Cracovie devient le principal centre du
modernisme polonais dont les plus grands représentants sont Wyspianski et Przybyszewski..À Cracovie et
Varsovie, des mouvements de libération nationale sont actifs malgré l'occupation et les mesures coercitives et
décourageantes prises par les puissances occupantes (usage du polonais banni dans de nombreuses régions...).
XXe siècle Lors de la Première Guerre mondiale, les troupes de Cracovie combattent au côté des Empires
centraux avec l'Allemagne et l'Autriche afin d'obtenir une certaine autonomie, suite à une promesse faite
conjointement le 5 novembre 1916. En 1917, les Allemands et les Austro-Hongrois installent un Conseil
d’État provisoire. En 1918, Woodrow Wilson prend parti pour l'indépendance de la Pologne, et Cracovie et la
Galicie font partie de la Pologne, tandis que les troupes de Józef Piłsudski désarment l'armée austro-hongroise
présente dans la région
En septembre 1939, Cracovie tombe aux mains de la Wehrmacht à la suite du reste de la Pologne. Elle devient
la capitale des territoires occupés polonais. Le gouverneur Hans Frank aménage des camps de concentration
dans. Bien que les occupants aient fait quelques dégâts, Cracovie a été globalement préservée des
bombardements et de destructions massives mais elle a souffert de la perte de nombreux habitants : juifs et
savants ont été déportés. Ainsi, plus de 150 professeurs et scientifiques de l'Université jagellonne de Cracovie,
réunis pour un sommet, y ont été arrêtés et déportés au camp de concentration de Sachsenhausen où la plupart
périrent.
Après la Seconde Guerre mondiale, l'URSS essaye de diminuer l'influence des cercles artistiques et
intellectuels de Cracovie afin de faciliter le passage de la Pologne à un État socialiste. Une nouvelle ville
voisine Nowa Huta est créée où fut construite la plus grande usine de production d'acier au monde à l'époque
(dont les émissions gazeuses ont endommagé le centre historique). Le but était d'attirer des travailleurs
« socialistes » pour contrebalancer le poids des intellectuels « capitalistes »
.Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la population de Cracovie a quadruplé et la ville est redevenue
le centre culturel de la Pologne. En 1978, l'Unesco a inscrit Cracovie sur la liste du patrimoine mondial.

Il y a trois siècles, Cracovie obtenait le titre honorifique de « totius Poloniae urbs celeberrima » qui reflète le
caractère unique et exceptionnel de cette ville, ancienne capitale de la Pologne, ville de l'astronome Nicolas
Copernic et du pape Jean Paul ii. Cracovie juive : Plusieurs siècles de présence -La synagogue Remuh
(2006) A l’instar de plusieurs grandes villes de Pologne, l’histoire de Cracovie est fortement marquée par la
présence
10
D’une importante communauté juive dont les premières traces remontent au XIIIe siècle. Bénéficiant d’une
relative protection de la part des autorités locales, les juifs contribuèrent à la prospérité économique de la ville
et à son enrichissement social au fil des générations. Ils participèrent également à la vie politique jusqu'aux
plus hautes fonctions, comme le maire de 1933 à 1939, Mieczysław Kaplicki (né Maurycy Kapellner, 1875-
1959), ou le rabbin Ozjasz Thon (1870-1936), député au Sejm de 1919 à
1935.La population juive passa de 25.870 en 1900 à 56.800 en 1931. Avant
la seconde guerre mondiale, on estime que près d’un quart des habitants de
Cracovie étaient israélites, soit une population juive de 60 000 personnes sur
un total de 250 000 habitants environ
Une vie culturelle remarquable
Les juifs de Cracovie résidaient principalement dans le quartier de
Kazimierz dans lequel se trouvaient en nombre synagogues, écoles et
institutions israélites ainsi que commerces et lieux communautaires. La rue Szeroka, la synagogue Remuh et
son cimetière du XVIe siècle, les synagogues Stara, Wysoka, Isaac et Kupa ou encore la Place Nouvelle
constituent les derniers vestiges de ce qui fut, il y a quelques dizaines d’années encore, l’un des plus éminents
lieu de la culture yiddish en Europe centrale L'ancienne mairie (Ratusz) de Cracovie sur le Rynek
Główny Le souffle destructeur de la Shoah 90% des juifs de Cracovie furent assassinés par les nazis
allemands entre 1939 et 1945. L’holocauste a vidé la ville de ses habitants israélites qui furent déportés, avec
une rare cruauté, dans les camps de concentration et d’extermination voisins. 20 000 d’entre eux furent
temporairement enfermés dans le ghetto du quartier de Podgórze situé de l’autre côté
de la Vistule.Les rares survivants se heurtèrent par la suite à un vif antisémitisme de la
communauté chrétienne comme en témoigne le pogrom qui eu lieu le 11 août 1945
dans la ville. Ils furent également victimes de manipulations par le régime de
Władysław Gomułka qui tenta de leur faire porter la responsabilité de ses échecs dans
les années 1960 et organisa des procès politiques iniques. Il resterait aujourd'hui à
Cracovie environ 200 Juifs, pour la plupart des personnes âgées. La vieille mairie de
Kazimierz : Vers une renaissance ? Totalement laissé à l’abandon durant les
cinquante dernières années, le quartier de Kazimierz connaît actuellement un fort
renouveau touristique, principalement en raison du succès rencontré par le film de
Steven Spielberg, « La Liste de Schindler », réalisé sur place. L’œuvre du cinéaste met
en lumière le rôle d’un industriel allemand qui sauva des centaines de vies en faisant travailler dans son usine
des juifs promis à une mort certaine. Avec le pharmacien du ghetto, Tadeusz Pankiewicz, il reçut le titre de
« juste parmi les nations » du Mémorial de Yad Vashem de Jérusalem.Des visiteurs se rendent à présent sur
les lieux du tournage et y découvrent des restaurants, cafés et librairies puisant dans le passé juif de la ville
une thématique originale (voir par exemple le site Cracovie juive). Le festival de la culture juive a Cracovie
est le plus grand événement de ce genre au monde. Si ces initiatives semblent annoncer une forme de
réhabilitation matérielle des lieux, elles n’en posent pas moins la question du respect de la mémoire des
victimes de la barbarie national-socialiste. Le martyr du peuple juif demeure incommensurable en Pologne
sous l'occupation allemande et Cracovie fut l’un de ses plus tragiques théâtres

11
Un sujet Passionnant Faire sa Généalogie
Seules les années divisibles par quatre sont bissextiles, sauf les années multiples de cent ne sont pas
divisibles.
Pour rattraper le retard de dix jours accumulés depuis quinze siècles, il fût décidé à Rome que le 4
octobre 1582 serait suivi du 15 octobre. Le changement n’intervint en France qu’en décembre, le 20
décembre 1582 grégorien succédant au 10 décembre 1582 julien. L’application de ce calendrier
rencontra des résistances dans les pays non catholiques et certains ont même tardé à l’adopter,
comme par exemple la Russie, qui ne l’adopta qu’en 1923.

Le calendrier républicain.
La Révolution entraîna un changement de calendrier en 1793. La Convention institua le calendrier
républicain le 24 octobre 1793 et fixa le début de l’année au 22 septembre, qui correspond à l’équinoxe
d’automne. La date d’origine du calendrier fût fixée au 22 septembre 1792, date de l’établissement de la
République.
L’année était composée de douze mois, chacun divisé en trois décades. La semaine de sept jours était donc
remplacée par la semaine de 10 jours. On ajoutait à ce découpage cinq jours à la fin de l’année pour célébrer
les fêtes républicaines. Les mois ont été renommés par le poète Fabre d’Eglantine, qui évoque dans ces
noms les phénomènes naturels et les activités
Calendrier républicain Phénomène évoqué Calendrier grégorien
Vendémiaire Vendanges Septembre
Brumaire Brumes Octobre
Frimaire Froid Novembre
Nivôse Neiges Décembre
Pluviôse Pluies Janvier
Ventôse Vents Février
Germinal Germination Mars
Floréal Fleurs Avril
Prairial Prairies Mai
Messidor Moissons Juin
Thermidor Chaleurs Juillet
Fructidor Fruits Août
Les semaines étaient composées de dix jours, qui furent renommés de la manière suivante : primidi, duodi,
tridi, quartidi, quintidi, sextidi, septidi, octidi, nonidi et décadi. D’autre part, les noms de saints, qui
composaient le calendrier grégorien, ont été remplacés par des noms de plantes, d’outils ou d’animaux.
Ce calendrier a été utilisé pendant seize ans et a été remplacé par le calendrier grégorien le 1e janvier 1806.
Pour pourvoir transcrire des dates du calendrier républicain en date du calendrier grégorien, vous aurez
besoin d’une table de concordance . Il est conseillé d'en avoir toujours une avec vous lors de vos recherches
généalogiques, et de transcrire systématiquement les dates du calendrier républicain en dates du calendrier
grégorien. La principale raison qui pousse de très nombreuses personnes à élaborer leur arbre généalogique
est une recherche identitaire. Nos parents, grands-parents, arrière-grands-parents, etc., ont contribué à faire
de nous ce que nous sommes. Si on ne les a pas choisis, nous pouvons toujours mieux les connaître et ainsi
apprendre sur nous-mêmes. Dans un monde où le présent est tumultueux et l’avenir incertain, retrouver son
passé peut apporter une certaine stabilité.
La simple date de naissance d’Ange Albert détermine bien que, à l'époque, la Belgique était sous occupation
française, car sans ça, pourquoi l'exprimer en fonction du calendrier révolutionnaire français.
En fait, les provinces "belges" sont sous domination française depuis les victoires des troupes
révolutionnaires, "La France est en danger", de Jemmapes (nov. 1792) et surtout Fleurus ( Juin 1794).
La France occupe Bruges, Anvers, Maastricht, Liège, Luxembourg, et tout ce qui est en dessous de ces
villes. Cette occupation est certainement très importante dans l'histoire de la Belgique car, évidemment, on y
retrouve autant de pour que de contre, autant de francophile que de francophobe.
Et il faut noter que en 1815, lors de la bataille de Waterloo (je sais, c'est une ville qui n'existe pas
tout comme 12
Alésia), il y avait certainement autant de "belges" dans les troupes napoléoniennes que du coté des
"coalisés".
Après cette "victoire/défaite", ce sont les puissances vainqueurs qui définirent les nouvelles frontières d'un
état tampon entre elles et la France au congrès de Vienne (toute ressemblance avec des faits postérieurs vers
1918 ou 1945 est totalement fortuite), et est créé le Grand Duché, possession personnelle de Guillaume 1er.
Pour la suite, c'est toute l'histoire de la Belgique actuelle qui se dessine.
Je dirais que pour nous, généalogistes et historiens "amateurs", cette division est surtout une source d'ennuis
et de tracas car nos ancêtres du XVIII et avant ne connaissaient que la Flandre et le Hainaut et n'avait que
faire de la France ou de la Belgique (pardon à Jules César), et je dirais donc "Vive Clovis" et au royaume
franc qui avait sa capitale à Tournai et regroupait certainement mieux nos ancêtres que nos départements
actuels.
Extrait d’un courrier :
Je viens de recevoir un courrier de la ville de Boezinge en Belgique qui me dit que mon ascendant Ange
Albert Geldof était né le 5 germinal de l'an VII (25 mars 1799 je crois).
Ma question est : Etait il français ou belge, sachant qu’à cette époque, la ville de Boezinge faisait partie de
la république française.
Cela voudrait il dire que mes ancêtres étaient français. Je voudrais savoir si quelqu'un aurait des
renseignements sur cette période de l'histoire locale car je me pose pas mal de questions
**************************************************************
Exemple de FICHE INDIVIDUELLE
Nom………………………………………………………… n°……………………….
Prénom(s)………………………………………………….
Né(e) le………………………… à……………………….
Fils/fille de………………………………………………….
et de……………………………………………….
Baptisé(e) le……………………. à……………………….
Décédé(e) le……………………. à……………………….
Inhumé(e) à……………………..
Mariage :
Le………………………………... à la mairie de…………
Le………………………………... à l’église de…………..
Nom……………………………... Prénom(s)…………….
Né(e) le…………………………. à……………………….
Décédé(e) le……………………. à……………………….
Inhumé(e) à………………………………………………..
Divorce prononcé le…………….à……………………….
Remariage :
Le………………………………… à la mairie de…………
Le………………………………… à l’église de…………..
Nom……………………………… Prénom(s) ……………
Né(e) le………………………….. à……………………….
Décédé(e) le……………………. à……………………….
Inhumé(e) à……………………...
Divorce prononcé le…………….à……………………….
Remariage avec………………………………………….

Etudes / carrière / profession(s)……………….……..


………………………………………………………………
………………………………………………………………

Domicile(s) :………………………………………………
………………………………………………………………

Enfant(s) :
Nom……………………..Prénom(s)………………………..Né(e) le……………………….
Nom……………………. Prénom (s)………………………..Né(e) le……………………….
Nom……………………..Prénom(s)………………………..Né(e) le……………………….
Nom……………………..Prénom(s)………………………..Né(e) le……………………….
13
Notes :…………………………………………………………………………………………..
: LE CHATEAU FORT : MEMOIRE DU PASSE ( suite)

Certains châteaux sont transformés et adaptés aux nouvelles conditions de vie des nobles, mais beaucoup sont
tout simplement abandonnés par leurs propriétaires qui préfèrent tout bonnement construire une nouvelle
demeure répondant à leurs désirs. Le château n’est plus un enjeu stratégique lors d’une bataille, en revanche,
en raison du déploiement des conflits aux frontières des Etats, les villes acquièrent un rôle essentiel dans la
guerre. Devant les batailles rangées, qui prennent de l’importance, les canons supplantent peu à peu la charge
de cavalerie. Le rôle jusque-là primordial de la chevalerie s’efface lui aussi, devant la puissance de l’artillerie
Plan du château de Chambord Illustration de la page de garde du Dictionnaire raisonné de l'architecture
française du XIe au XVIe siècle, par Eugène Viollet-le-Duc,
1856 Plan du château de Chambord , le dernier des châteaux forts ?
En 1519, débute la construction du château de Chambord, symbole de la
Renaissance ; le plan du château repose sur un corps central, appelé le donjon,
même s'il n'a jamais eu aucune vocation à la défense, centré sur l'escalier à
double révolution. Il faut dire que les rêves du jeune François Ier sont nourris
des récits chevaleresques dont toute la noblesse de son temps se délecte. Le
château de Chambord reprend donc les plans du château médiéval typique, avec
enceinte, tours d’angle, tourelles d’escaliers et douves en eau. Pourtant, à
l’époque de la construction de Chambord, les formes traditionnelles de
l’architecture médiévale sont depuis longtemps caduques ; aussi, il convient de ne pas considérer les éléments
médiévaux de Chambord comme les témoins d’un abandon progressif des formes militaires et défensives du
Moyen âge. Au contraire, le donjon de Chambord, ses tours d’angle, son enceinte et ses douves évoquent une
puissance militaire symbolique ; ces éléments sont en réalité une évocation nostalgique du monde mourant de
la chevalerie et de ses héros légendaires
UN SYMBOLE QUI INQUIETE : DOMESTIQUER LA NOBLESSE
LORSQUE S’OUVRE LE XVIIEME SIECLE, LES HEURES DE GLOIRE DES CHATEAUX FORTS
APPARTIENNENT DEFINITIVEMENT AU PASSE. LES FAMILLES PRINCIERES VIVENT A LA COUR ROYALE,
LES HOTELS PARTICULIERS DES VILLES ONT REMPLACE L’INCONFORT DES HAUTES TOURS, ET DE
VASTES CITADELLES, CONSTRUITES AUX FRONTIERES, ABRITENT DESORMAIS LES GARNISONS DU
ROYAUME. DEVENUES INUTILES, LES FORTERESSES SONT ABANDONNEES, A L’EXCEPTION DE
QUELQUES RARES EXEMPLES, ASSEZ VASTES POUR SERVIR DE CASERNES OU DE PRISONS.
Mais, les châteaux forts inquiètent encore les souverains à la recherche de pouvoir absolu : Louis XIII et son
ministre Richelieu exigent le démantèlement des places fortes capables de résister à la puissance royale. Rares
sont les grands châteaux qui échappent à la destruction.
Versailles : château ou palais ?
À la mort de Mazarin, en 1661, le jeune Louis XIV décide de se passer de premier ministre. C'est le début de
la phase absolutiste de son long règne personnel.
Le château de Versailles est l'expression architecturale de l'absolutisme louis-quatorzien. Le roi soleil voulait
d'abord construire un palais d'une ampleur inégalée, qui, par ses dimensions et sa décoration, représenterait sa
puissance incontestée. Il engagea les meilleurs artistes de son époque (Le Vaux, Le Brun, Le Nôtre) afin
d'édifier un ensemble classique, emprunt d'ordre et de grandeur. Les jardins, quant à eux, devaient refléter la
domination de la nature. Surtout, Versailles constitua une véritable prison dorée pour la haute noblesse
française. Tous les Grands du royaume se devaient d'être présents dans la
vie quotidienne de Louis XIV. Celui-ci parvint donc à domestiquer cette
noblesse qui l’avait autrefois trahie (la Fronde) en distribuant des pensions
et en organisant des spectacles fastueux. Pour obtenir l'attention du roi, les
aristocrates devaient respecter l'étiquette et multiplier les dépenses
somptuaires. Nombre d'entre eux finirent en disgrâce ou ruinés. Échappant
au contrôle physique du peuple parisien, le souverain prit le contrôle de
l'aristocratie, mais vida les caisses de l'état. Le château de Versailles servit
enfin de modèle à de nombreux autres princes européens. En février 1641, Nicolas Fouquet, maître des
requêtes, acquiert la seigneurie de Vaux et son château. A la tête d'une fortune considérable, il confie à
l'architecte Louis Le Vau et à l'entrepreneur Michel Villedo la construction d'un nouveau château. Le 12
juillet 1661, Fouquet donne une fête en l'honneur de la Reine d'Angleterre et, le 17 août, une autre
en l'honneur de Louis XIV. Cette fête fut d'une splendeur inouïe : des spectacles utilisant les 14
dernières techniques du moment, des représentations de pièces de théâtre, des feux d'artifices
éblouirent les invités... et rendirent Louis XIV extrêmement jaloux. Ce dernier décida alors la disgrâce de
Fouquet. Le 5 septembre, le Roi ordonne son arrestation et Fouquet restera en prison jusqu'à sa mort, en 1680.
Moralité : avec ou sans donjon ou hautes murailles, un château reste un symbole de pouvoir dont il faut
disposer avec subtilité. ..Château et jardins de Vaux-le-Vicomte,
Gravure, auteur inconnu FAIRE REVIVRE UN PASSE DISPARU…
En France, la Révolution s’en prend violemment aux témoins de l’époque féodale, et les châteaux tombent
encore car ils restent le symbole de la noblesse. Mais c’est surtout au début du
XIXème siècle que les vieux murs des forteresses, transformés en carrières, sont
entaillés par les pics et les pioches. Il faut attendre 1837 et la création de la
commission des Monuments historiques, pour voir cesser cette exploitation.
Commence alors une grande campagne de sauvegarde et de restauration des
monuments jugés d’intérêt national sous l’œil vigilant de Prosper Mérimée,
écrivain, historien et archéologue français, farouche défenseur des traces du
passé. Les romantiques, tel Victor Hugo, se passionnent pour les châteaux et les
cathédrales ; ce sont eux qui créent en 1835 le terme « château fort » et le
mettent à la mode. Durant la seconde moitié du XIXème siècle, des constructions spectaculaires de châteaux
se feront à l’instigation de souverains : en France, l’exemple en est la reconstruction par Viollet-le-Duc pour
l’empereur Napoléon III du château de Pierrefonds, construit au début du XVème siècle par le duc d’Orléans
et tombé en ruine. En Autriche, Louis II de Bavière se lance dans la construction d’une série de châteaux
délirants, d’inspiration moyenâgeuse qui font, de nos jours, la joie des touristes A droite:
Description du château de Pierrefonds une fois restauré, par Eugène- Emmanuel Viollet-le-Duc, 1857
Dans la seconde moitié du XXème siècle, à la suite des bombardements de la Seconde guerre mondiale, les
archéologues se penchent sur le passé enfoui dans le sous-sol des villes. Les fouilles urbaines permettent de
découvrir les fondations d’antiques châteaux de bois du Xème siècle, ou, à Paris,
de dégager, lors de l’immense chantier du Louvre, les bases du donjon de Philippe
Auguste et les remparts élevés par Charles V ; intégrées au musée du Louvre, ces
formidables murailles sont parfaitement visibles aujourd’hui.A gauche:
Description des ruines du château de Pierrefonds, par Eugène- Emmanuel Viollet-
le-Duc, 1857 A droite: Description du château de Pierrefonds une fois restauré,
par Eugène- Emmanuel Viollet-le-Duc, 1857 Guédelon : un château fort au
XXIème siècleLe chantier de Guédelon est un projet qui vise à bâtir un château
comme ceux qui pouvaient exister au XIIIème siècle, avec les méthodes
qu'utilisaient autrefois les "oeuvriers" médiévaux lors de chantiers
architecturaux. Afin d'être le plus exact possible, un comité scientifique réunissant archéologues, historiens et
architectes a été institué afin de mettre en pratique l'ensemble des éléments théoriques nécessaire à la
fabrication de ce château et recueillir les résultats du travail fournit par les ouvriers et les bénévoles qui
viennent sur le chantier. Depuis que la première pierre a été posée en 1997, 45 "oeuvriers" travaillent à
temps plein sur ce chantier installé dans une forêt proche d'Auxerre. Des carriers, tailleurs de pierre,
maçons, forgerons, bûcherons, charpentiers, potiers, teinturières ou herboristes s'attèlent à donner forme à ce
projet. Tout est fabriqué sur place avec les matières premières mises à disposition par l'environnement qui
entoure ce chantier. Cela va bien sûr des murs du château au potager qui sert à nourrir les hommes et les
animaux présents sur le site. Le projet est ouvert et adapté aux visites scolaires et de groupe APRES
L’HISTOIRE, LE MYTHE Cinq siècles après la fin du Moyen âge, la silhouette du château, ses créneaux, son
pont-levis, ses douves occupent toujours une place de choix dans notre imaginaire.
C'est aux XVIIIème et XIXème siècles que naissent la plupart des mythes
populaires autour du château fort : ils découlent d'une incompréhension de la
société médiévale et de ses constructions monumentales, devenues obsolètes et
inexplicables, et de l'influence des récits chevaleresques. Le monde médiéval
devient un univers fantastique peuplé de guerriers héroïques, de félons, d'armes
magiques ou encore de dragons et de géants... Les romantiques imposent des
visions dramatiques et romanesques du château fort et donnent naissance à des
mythes populaires toujours au goût du jour : les souterrains ou les châteaux
souterrains, le donjon comme ultime refuge ou lieu de séquestration de la
demoiselle en détresse, les oubliettes, l'huile bouillante jetée des créneaux, etc.Le
Château enchanté :Illustration par Gustave Doré pour La Belle au Bois dormant.
Lavis, plume et encre brune, crayon, estompe et rehauts de gouache blanche sur papier beige (42,5 x 15
33 cm) Strasbourg, musée d'Art moderne et contemporain
LE RIRE ET LE

FOU RIRE
C'est un blanc qui se promène sur un marché en Afrique dans le quartier cannibale,
quand tout à coup il bloque sur un vendeur :
- Quoi ? 5.000 Euro le kilo de cervelle!! C'est horriblement cher..
- C'est de la cervelle d'homme, bwana, précise le vendeur.
- Oui mais tout de même, répond le blanc, 5.000 Euro...
- Attendez bwana, si vous voulez, vous avez là de la cervelle à 10.000 Euro le kilo !
- HEIN ?? C'est pas possible, mais qu'est-ce que c'est ???
- C'est de la cervelle de blonde !
- Vous plaisantez ? Vous n'allez pas me dire qu'une cervelle de blonde à plus de valeur qu'une cervelle
d'homme... - Vous savez combien de blondes il faut tuer pour en avoir un kilo ?
----------------------------------------------------
Le 25 avril 1994*Un fermier trouve son cheval malade.
Il fait venir le vétérinaire.
Ce dernier lui dit que le cheval est infecté par un virus et qu'il va prescrire un remède.
Si le remède n'a pas agi dans les trois jours, il faudra abattre le cheval pour éviter d'infecter les autres
animaux.
Le cochon de la ferme, qui a tout entendu, va trouver le cheval et lui dit:« Fais un effort, lève-toi ». Mais le
cheval est trop malade.
Le deuxième jour, même chose, le cochon dit au cheval :« Fais un effort, lève-toi ». Mais le cheval est encore
trop malade.
Le troisième jour, le cochon dit :« Fais un effort, lève-toi, sinon ils vont t'abattre aujourd'hui. »
Le remède n'a toujours pas fait d'effet, mais dans un dernier sursaut, grâce aux conseils du cochon, le cheval
arrive à se lever devant le fermier et le vétérinaire.
Le fermier, tout content, dit :« Pour fêter l'événement, on va tuer le cochon ».*
*Moralité :* *Ne te mêle jamais de ce qui ne te regarde pas... *
.
Remarque. Comme dans toute autre publication vendue dans le commerce, les publicités des
annonceurs qui paraissent dans le bulletin, n’engage en rien la responsabilité de l’Amicale Libérale
des pensionnés » Les rêves en bleu

16
SEJOUR THERMAL A BOURBONNE-LES-BAINS
Du 16 au 24 mai 2009 à l’Hôtel d’Orfeuil **

Sa proximité (5h00 de Bruxelles), l’accueil familial de l’hôtel, la qualité des eaux de Bourbonne (composition
proche du sérum humain, favorise la reconstruction osseuse,…), la qualité des soins et le personnel compétent
fait de Bourbonne une des stations thermales de France les plus prisées.
Les soins
• Visite médicale à Bourbonne le 17 mai (à payer sur place)
• Soins thermaux déterminés par le médecin
• Soins donnés chaque matinée du 17 au 23 mai
L’hôtel
• Situé à 80 mètres des thermes, membres des Logis de France.
• Chambres équipées de douche, toilettes, lavabo et sèche-cheveux, télévision
câblée, téléphone.
• Restauration soignée, salon bibliothèque et jardin de repos.
• Pension complète à partir du samedi 16 au soir jusqu’au samedi 23 au soir
Excursions (comprises dans le prix et sous réserve de modification)
Bourbonne-les-Bains : ballade découverte du village
Montcourt : miellerie, pain d’épice et hydromel. Visite passionnante : Philippe Leyour vous fera découvrir
sa mieillerie. Vous dégusterez du miel de fleurs d’acacias, de tilleuls ou de montagne, ainsi que du pain
d’épice « maison » et de l’hydromel. Tout sur les abeilles, leurs produits et leurs ruches n’auront plus de
secret pour vous.
Chaumont : une ville au caractère féodal. Visite guidée de la ville, le donjon, la Tour d’Arse, la Chapelle
des Jésuites, la Basilique St Jean Baptiste, les remparts. Temps libre et shopping.
Passavent la Rochère : l’une des plus anciennes cristalleries du monde. Vous visiterez librement la plus
ancienne verrerie-cristallerie de France fondée en 1475, où les verriers travaillent devant vous : le maître-
verrier cueille, souffle et façonne pour transformer une masse de verre en fusion en un objet magnifique avec
les outils d’antan : canne, mailloche … Le magasin d’exposition-vente, l’exposition sur l’histoire du verre de
l’Antiquité à nos jours et le parc d’agrément complèteront votre visite.
Prix : sur base de 30 participants 815 € (par personne en chambre double) - Supplément
single : 135 €Il comprend le transfert en autocar depuis Bruxelles aller/retour, la pension complète, les
soins thermaux (avant-midi), les excursions (en après-midi), l’assurance annulation et les services d’une
accompagnatrice. N’est pas inclus dans ce prix : la visite médicale, les boissons à table et les dépenses
personnelles.
Inscription :
En renvoyant au plus vite le bulletin d’inscription ci-joint et en versant un acompte de 248 € par personne au
compte 310-0005165-13 de la Ligue Libérale des Pensionnés a.s.b.l. avec la mention « acompte Bourbonne
mai 2009 ».
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE CAIRE ET ALEXANDRIE DU 21 AU 28 AVRIL 2009


PRAGUE DU 16 AU 19 JUILLET 2009
LA CORSE DU 26 SEPTEMBRE AU 03 OCOTBRE 2009

PROGRAMMES SUR DEMANDE AUPRES DE CHRISTINE WATTIEZ 081/240.360


christine.wattiez@mut409.be
17
Les Bonnes Herbes du Moyen-Age

L’ Hysope (Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.)


L'Hysope ou hysope officinale est un arbrisseau vivace de la famille des
Lamiacées, que l'on trouve dans les environnements de type garigue dans les
régions méditerranéennes. Ses fleurs, qui peuvent être violettes, bleues,
blanches ou rouges, sont groupées en épis. Son nom scientifique est Hyssopus
officinalis L, de la famille des Lamiacées (Labiées).L'espèce est citée dans le
Nouveau Testament: "Il y avait là un vase plein de vinaigre. Les soldats en remplirent une éponge, et, l’ayant
fixée à une branche d’hysope, ils l’approchèrent de sa bouche. Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout
est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit."1. Dès l'Antiquité, l'hysope a une double connotation :
herbe sacrée et herbe médicinale. Rhazès, médecin arabe, la conseille contre la peste en fumigation
avec de la lavande et du thym. A Pylos, à la fin du XIIIe siècle avant JC, on peut lire de la main d'un scribe
du palais " A la déesse Héra, 1 volume d'hysope. Au dieu Hermès, également ". Au temps de Vespasien,
l'hysope est considérée comme une herbe sacrée des Hébreux. Hippocrate la prescrivait contre pleurésie et
bronchite.
Distribution Espèce originaire d'Europe méridionale, d'Afrique du Nord, et d'Asie occidentale (Proche-
Orient, Caucase), elle a été naturalisée par la culture dans toute l'Europe et en Amérique du Nord.
Culture L'hysope trouvait sa place dans les jardins des simples, jardins de curés et autres jardins médiévaux.
Elle préfère les emplacements ensoleillés dans une terre plutôt sèche et bien drainée. La multiplication peut se
faire par semis au printemps en pépinière, les jeunes plants étant mis en place à l'automne, ou bien par
division de vieilles touffes au printemps. Elle appartient à la liste de plantes qui se prêtent bien aussi au
bouturage. La récolte peut intervenir quelques mois après la plantation. On prélève les tiges feuillées avant
floraison. Pour obtenir des feuilles tendres, éliminer au fur et à mesure les tiges florales.
Utilisation horticole L'hysope est utilisée dans les jardins d'ornement comme plante de rocaille. C'est aussi
une plante mellifère. Utilisation alimentaire L'hysope est une plante potagère en tant que plante
condimentaire. Ses feuilles, fraîches ou séchées, sont utilisées, finement hachées, pour aromatiser les crudités
et salades, les farces pour le porc, l'oie ou le canard, mais aussi dans les sauces et les soupes.
Ses fleurs relèvent agréablement le goût des salades et des légumes .Elle entre aussi dans la composition de
certaines liqueurs, du pastis, de l'eau de mélisse, de l'absinthe suisse. C'est l'un des éléments essentiels de
l'élixir de la Grande- Chartreuse, de la bénédictine. L'hysope a pu aussi servir d'agent aromatisant lors du
brassage de la bière et sur l’hydromel. On trouve l'historique de cette boisson dans l'art du brasseur, des
comparaisons entre bières brunes et blondes, l'analyse des saveurs, la fabrication et la conservation, des
descriptions détaillées de diverses bières allemandes. Il termine par les bières aromatisées à la sauge, à
l'hysope, aux roses, à l'armoise, à l'origan. Propriétés toxicologiques et médicinales ;L'huile essentielle
d'hysope est interdite en vente libre car elle est neurotoxique et abortive. Cependant, on retrouve l'huile
d'hysope dans la liste d'additifs dans les cigarettes. L'hysope est une plante médicinale. Toutes les parties de la
plante sont utilisées pour différentes indications thérapeutiques : antiseptique, stimulante, stomachique et
expectorante. Utilisation traditionnelle pour stimuler la digestion (aromate), pour aider à l'évacuation des gaz
intestinaux (carminatif), comme tonique pour fortifier et soulager les muqueuses des voies respiratoires et des
voies gastro-intestinales, comme expectorant pour soulager la toux et autres affections des poumons, pour
fortifier le système respiratoire (pectoral), pour réduire la fièvre (Antipyrétique), pour induire la sudation
(diaphorétique), Elle est très employée au Moyen-âge comme herbe à pots : " […] les brins des sommités
coupées et séchées, servent à faire la poudre pour la potagerie de l'hiver. " Olivier de Serres - Le théâtre
d'agriculture et mesnage des champs. Mais aussi comme médecine: " avec succès elle purge les flegmatiques
[…] bouillie avec du miel, aide les pulmoniques " Ecole de Salerne " L'hysope purifie le foie et purge un peu
les poumons. Celui qui tousse et souffre du foie ou des poumons doit manger de l'hysope avec de la viande
sous la graisse, et il se sentira mieux " Hildegarde de Bingen : Croyances
" Hysope dans le jardin chasse le médecin "Proverbe provençal. Dans la tradition juive, l'hysope, l'origan,
l'absinthe ne sont pas des condiments mais des éléments des rites de purification ; elle fait partie des herbes
amères de Pessah. Herbe sacrée maintes fois citée dans la Bible : elle entre dans l'eau de purification telle que
l'Eternel la dicte à Moïse, et David s'en souvient, implorant Dieu de lui pardonner : " Purifie-moi avec
l'hysope, et je serai blanc, plus que la neige ". Mais nous ne sommes pas sûr qu'il s'agisse de hyssopus
officinalis, qui n'est pas spontanée dans ces régions. Vertus : Plaetarius la classe comme " chaude et sèche au
troisième degrés " (livre des simples médecines). Il nous donne aussi les recettes suivantes : " le vin d'une
décoction d'hysope et de semences de fenouil apaise les douleurs des boyaux. ", " A pulmonis opus, prestat
medicamen hysopus " (l'hysope donne remède et médecine aux maladies du poumon). Expectorant (HE),
fluidifiant des secrétions bronchiques (marrubiine), stimulant , digestif ,carminatif ,antiseptique ,béchique
,cicatrisant, contre ecchymoses… (En application externe) ,HERBE : anti-allergique, parasympatholytique et
sympathicomimétique. Elle est conseillée dans les cas d'insuffisance de base du système
sympathique. ATTENTION à fortes doses peu provoquer des troubles neurologiques 18
2 Articles pour un meilleur jugement Les médecines douces : LA SOPHROLOGIE
La Sophrologie (du grec "sos", "phren" "logos" : harmonie, esprit, langage/étude) peut avoir comme
définition : "L'étude d'une ou pour une conscience harmonieuse". Elle a été créée par le Psychiatre colombien
le Dr Alfonso Caycedo dans les années 60.Devise Caycédienne : "UT CONSCIENTIA NOSCATUR" : "Pour
que la conscience soit révélée"La sophrologie permet, par une meilleure connaissance de soi, de trouver son
propre équilibre grâce à trois grands principes : - l'approfondissement du schéma corporel; le principe des
actions et pensées positives, qui écarte les aspects négatifs d'un problème - le principe de réalité objective qui
a pour but de ressentir son propre état de conscience. La sophrologie utilise
les techniques de relaxation du Raja-yoga, du bouddhisme et du zen japonais. Ces techniques de relaxation
ont pour but d'obtenir un état d'hypnose basé uniquement sur la relaxation musculaire et un état d'éveil mental
à l'écoute des sensations de son corps. Toutes ces techniques stimulent très vivement l'hémisphère droit du
cerveau et élèvent le niveau de créativité et de l'intuition. La sophrologie est donc la science de
l'harmonisation de la conscience humaine. La conscience est divisée en 3 états et 7 niveaux -Etat normal -
Etat pathologique - -Etat différent ou sophrologique -- Niveau de veille attentive. -- Niveau de veille -
Niveau sophroliminal- Niveau de sommeil. - - Niveau des rêves.-- Coma - Mort. La sophrologie est largement
employée en thérapie médicale, en médecine préventive et en pédagogie. Elle soulage le stress et aide le corps
à se guérir par lui-même. La sophrologie est aussi une philosophie, une manière de vivre, d'être et de penser.
La sophrologie peut être pratiquée, après entraînement, debout ou assis, par toute personne et en toute
circonstance de la vie. Il existe différents stages d'initiation aux techniques sophrologiques et des séances de
sophrologie thérapeutique pratiquées par des professionnels spécialisés. La sophrologie est aussi très souvent
utilisée pour les préparations à l'accouchement
TROUVER LE SOMMEIL PAR LA SOPHROLOGIE :
Etendez-vous sur le lit, cherchez la meilleure position pour vous endormir, fermez les yeux. Regardez
mentalement toutes les parties de votre corps qui sont en contact avec les draps, devenez conscient de votre
personne et de toutes les parties de votre anatomie. Détendez votre corps lentement en commençant par la
tête, puis le cou, les épaules, le dos, le ventre, les jambes et les pieds et essayez de sentir une chaleur envahir
votre corps .Puis souvenez vous d'un évènement positif de votre passé, d'une situation où vous avez été
pleinement heureux. Essayez de percevoir un sentiment de bien-être qui gagne votre corps et ne laissez pas
d'autres pensées envahir votre esprit.. Une fois vos problèmes écartés, vous ressentirez un sentiment de
bonheur et vous devriez vous endormir plus facilement 2) Face à la médecine dite traditionnelle, on
assiste, depuis quelques années à un véritable essor des médecines douces !
Les français, déjà séduits par l’homéopathie, s’orientent de plus en plus vers ces types de médecine pour
calmer leur stress, arrêté de fumer ou combattre leurs maladies bénignes. Pourtant là où certains voient une
vraie alternative à une médecine classique jugée trop rigide, d’autres... s’y perdent et se méfient (pas toujours
à tort d’ailleurs !) des charlatans.
Acupuncture, shiatsu, sophrologie, kinésiologie, massages en tout genre... définitions et effets pour faire le tri
parmi ces soins fraîchement venus et pas toujours reconnus !
Par Gaëlle Hennebique .La sophrologie, créée par A. Caycedo en 1960 est « l’étude de la conscience
permettant ainsi de la modifier de façon positive » grâce à une synthèse de méthodes orientales de méditation,
de yoga et de relaxation. La sophrologie peut se pratiquer assis ou allongé, elle consiste, en premier lieu, à se
détendre, à relâcher la tension grâce à des exercices de respiration et de ressenti de chaque parti de son corps.
Ensuite, guidé par le sophrologue, on entame la partie visualisation afin « d’affiner son état de conscience » et
d’apprendre à le modifier pour développer le potentiel dont nous disposons et harmoniser corps et esprit !La
sophrologie est utilisée dans beaucoup de cas, notamment par de grands sportifs, pour favoriser la
concentration mais aussi pour la gestion du stress, de la douleur, les troubles du sommeil, les phobies, les
problèmes de poids etc. ; elle peut également être un soutien thérapeutique dans le cas de maladies
importantes. Cette méthode apporte une meilleure conscience de soi et donc de son corps, permet de mieux
maîtriser ses émotions et ses comportements et ainsi d’exploiter pleinement ses ressources et qualités pour une
meilleure adaptation au monde .Il existe plusieurs techniques en sophrologie qui varient selon les besoins de
chacun et enfant comme adulte peuvent profiter des bienfaits de cette méthode. Basée sur la relaxation, la
sophrologie ne nécessite pas de toucher de la part du sophrologue sur son patient .Coût d’une séance : environ
50 € la séance d’1 h. Attention en cas de dépression ou de symptômes graves, la sophrologie ne dispense pas
d’une consultation médicale classique.
19
La Noisette
Noisetier (Corylus avellana Le noisetier est aussi appelé
Coudrier.
Coudrier vient du Grec "corus" qui veut dire casque en
raison de la "cupule" qui coiffe le fruit, Le mot Noisetier
apparaitra au début du XVIe siècle. Son nom latin de
Corylus avellana provient du nom de la région montagneuse d'Aveline en Italie
où il est cultivé. C'est un arbuste touffu de 2 à 4 m à bois souple, multi gaule
(composé de plusieurs troncs fins), écorce marron, feuillage caduc, feuille cordiforme denté avec un
sommet en pointe. Il "fleurit" vers février-mars en donnant des chatons mâles jaunes de 6 cm qui pendent.
Les noisettes se récoltent vers septembre-octobre. On le rencontre en lisière des bois, dans les taillis et les
haies, il est cultivé en Europe (surtout Espagne, Italie, Portugal, Grèce, France) Apprécie les sols aérés, ses
racines se développent jusqu'a une profondeur de 60 cm Il est en pleine production à partir de l'âge de 8-12
ans et peux vivre jusqu'a 60 ans. Les branches souples du coudrier servent aux sourciers pour détecter la
présence de l'eau Les racines du noisetier vivent en symbiose avec des champignons, notamment la truffe.
L’autofécondation du noisetier est difficile, il est recommandé de mélanger des noisetiers ayant des dates de
floraison qui se chevauchent pour avoir des noisettes ; Taille : en mars, les branches les plus âgées.
Multiplication :Le Noisetier se multiplie par marcottage ou drageonnage : dégager une tige ayant des
racines à la base de la touffe et la repiquer dans une terre légère et enrichie, après avoir rabattue la tige à 40
cm de hauteur.
La multiplication par bouture est aussi possible, en novembre avec une branche d'extrémité de la grosseur
d'un crayon
Maladies :
- La Bactériose produit des dégâts sur les rameaux.
- La Gléosporiose entraine le dessèchement des bourgeons.
- Le Phytopte du noisetier détruit les bourgeons.
- Le Balanin des noisettes, en été l'insecte perce les jeunes noisettes vertes et y pond ses œufs, le ver se
développe en se nourrissant de la chair de la noisette qui tombe avant maturité. Le ver perce alors la coque
vide et s'enfuit dans le sol au pied du noisetier où il passe l'hiver à une faible profondeur (- de 1 cm).
On peut l'éliminer en : 1 - détruisant les fruits atteints, les laisser le moins longtemps possible au sol; 2 -
griffant la terre au pied des noisetiers à l'automne et plusieurs fois dans l'hiver, le froid, le gel détruiront le
Balanin. Les oiseaux insectivores (étourneaux, merles) viendront s'en nourrir les poules aussi; 3 - Par
précaution mettre de la glu sur le tronc du noisetier pour empêcher les rampants de monter. Le balanin
infecte aussi les châtaignes et les glands, n'oubliez pas de surveiller chênes et châtaigniers.- Punaise des
noisettes et la Punaise verte des bois attaquent les noisettes. - Le Grand puceron du noisetier colonise les
pousses et les bourgeons.
Récolte :La noisette peut se récolter dès que le fruit se détache de la cupule.et tombe à terre.
Pour la conservation : il faut les étalés dans un endroit sec et aéré pour séchage et après les stockés au
fruitier .Les nouvelles variétés : Fériale et Ferwiller, deux créations de L'INRA Valeur nutritive par 100 g
de noisettes pelées : Energie229 kJ 23 kcal Glucides16,7 g Lipides 60,8 g Protéines 15 g
Fruit oléagineux, comme l'amande et la noix, la noisette est très énergétique (385 kcal/100 g). S'il faut
limiter sa consommation lorsque l'on surveille sa ligne, la déguster en petite quantité est toutefois un atout
pour les personnes souffrant de cholestérol : les 3/4 des lipides qu'elle contient sont des acides gras
insaturés, qui contribuent à en réduire le taux. De plus, avec 56 mg/100 g de magnésium, elle est
particulièrement bien pourvue en ce minéral qui exerce une action bénéfique sur le fonctionnement
musculaire et nerveux. Des études ont prouvé, par ailleurs, que cet apport, associé à une grande richesse en
fibres (6,5 g/100 g), avait un véritable rôle protecteur face aux maladies cardio-vasculaires.
Pour finir, la noisette renferme dans sa coquille une belle quantité de vitamine E (à l'action antioxydant) et
B. Autrement dit, grignoter quelques-unes de ces graines est un excellent moyen de refaire le plein d'énergie
: une petite collation bien plus saine que l'une de ces fameuses barres chocolatées dangereusement
sucrées...Dégustation Choisissez-la dans son enveloppe verte lorsqu'elle est fraîche. Secouez-la : vous ne
devez pas entendre l'amande taper contre les parois sans quoi le fruit n'est pas bien plein.
Sèche, comme on la trouve le plus souvent, prenez-la avec sa coque. 20
Celle-ci doit être brillante et ne doit pas présenter de trous (attaque de vers) ni de fissures. Sinon, achetez-la
décortiquée à condition qu'elle soit proposée sous vide ou en conserve. Conservez-la très peu de temps si
elle est fraîche car elle s'abîme très vite et craint énormément l'humidité. Sèche et en coque, vous pourrez la
garder un bon mois, dans un endroit sec. Décortiquée, elle est un peu plus fragile, et doit être placée dans un
récipient hermétique : elle peut alors tenir jusqu'à trois semaines.
Consommez-la après avoir enlevé l'éventuelle enveloppe verte et brisé sa coquille avec un casse-noisettes.
Elle se grignote telle quelle ou bien émondée (toutes les variétés ne le permettent pas). Pour cela, faites-la
dorer dans une poêle sans matières grasses ou au four à basse température (100 à 140°C maximum). Il ne
reste plus qu'à la frotter dans un torchon pour que sa peau se retire toute seule. Salée, proposez-la à l'apéritif,
pour changer des cacahuètes. Elle est aussi parfaite pour agrémenter les plats. Concassée, hachée, grillée...
elle se parsème volontiers sur les salades ou les soupes de légumes. La noisette se glisse également dans les
plats de viandes, de volailles, ou de poissons ainsi que dans les omelettes, tartes et autres cakes, où elle
apporte un petit côté croquant et fruité toujours bienvenu. N'oubliez pas enfin la sublime association qu'elle
fait avec les fromages, surtout lorsqu'il s'agit de cantal ou de tomme de brebis.
La noisette est un fruit et a donc aussi sa juste place dans les desserts. Toujours de la même façon, elle se
parsème sur toutes les préparations sucrées, du plus simple fromage blanc au miel aux gratins de fruits les
plus raffinés.
Réduite en poudre, elle s'incorpore divinement dans les gâteaux et les pâtisseries. Innovez un peu : mixez-en
une grosse poignée avec du lait et un peu de sucre ou de miel, et voilà une douce boisson qui vous
replongera dans l'enfance.
Sachez pour finir que l'on extrait de ce fruit une huile très raffinée, qui ne doit pas être chauffée, mais qui
rendra vos vinaigrettes merveilleusement différentes Originaire d'Asie mineure, le noisetier (ou coudrier)
est un arbrisseau des régions au climat humide et tempéré. Son fruit, la noisette (qui signifie petite noix), a
conquis l'Europe dès l'Antiquité. Aujourd'hui, on la cultive notamment en Turquie, en Italie et en Espagne.
Chez nous, c'est la Corse, les Pyrénées Orientales et le Sud-ouest qui en produisent le plus.
Dans sa coquille verte qui brunit à maturité, la noisette renferme une petite graine ovale ou arrondie à la
saveur très fine. Il en existe une dizaine de variétés, qui apparaissent entre la fin de l'été et le début de
l'automne. Parmi elles, on trouve notamment l'Aveline, très grosse ou encore la Corabel (sélectionnée par
l'INRA) et la Fertile de Coutard, qui sont de très grosses variétés à la saveur fine et agréable.
C'est entre août et octobre que vous aurez la chance de la trouver fraîche sur les étals du marché. Sinon, elle
est disponible sèche tout au long de l'année, entière, avec ou sans coquille, ou encore en poudre, nature,
grillée et même salée.

21
Le cours de cuisine cours de PS. 83 pour vos enfants Relations intergénérationnelles

Apprécier Choisir et cuire les volailles


Quelles sont les volailles les plus appréciées aujourd’hui ?
Toutes sont très appréciées au moment de Noël, mais il est vrai que poulardes et chapons ont
aujourd’hui le vent en poupe. Ils sont élevés spécialement pour les fêtes. Nourris de maïs et de lait dans
des cages les dernières semaines de leur vie, ils ont une chair très tendre, grasse, blanche et savoureuse.
L’oie, plus grosse et plus ferme, est elle aussi très recherchée au moment des fêtes de fin d’année. Sa
chair plus résistante et moins riche se prête très bien à l’ajout de farce. Toutes ces viandes présentent
l’intérêt de pouvoir être dégustées par toute la famille, des plus jeunes aux plus âgés. Leurs saveurs,
plus douces, sont préférées depuis de nombreuses années à celles plus fortes des gibiers, très prisés
autrefois.
Comment choisir sa viande ?
Cela dépend tout d’abord du prix que le consommateur veut y mettre. Ensuite, pour avoir la viande la
plus tendre possible, il faut choisir les bêtes les plus jeunes. Une peau blanche, humide, presque
transparente laisse présager une volaille jeune. Plus la bête est vieille, plus les grains de sa peau sont
jaunes et plus la viande sera coriace.
Comment cuire et assortir ces volailles de Noël ?
Pour un chapon de 3 à 4 kilogrammes, par exemple, il faut compter 3 à 4 heures de cuisson à basse
température. Pour garder toute la saveur de la chair, je conseille dans un premier temps de pocher la viande,
c’est-à-dire de la faire cuire à petit feu dans de l’eau garnie de plantes aromatiques pendant 2 heures et demie.
Ensuite, après l’avoir égouttée, il faut faire rôtir la bête pendant 1 heure et demie dans un four entre 140 et
150°C. Cette cuisson permet de garder l’humidité de la viande et le croustillant de la peau.
Toutes ces volailles non farcies peuvent être assorties de multiples façons. On peut choisir un
accompagnement plus festif, marrons, airelles, pommes sucrées rôties ou en chutney, ou bien un
accompagnement «sous-bois», champignons, petites pommes de terre cuites avec la viande. Mais, de plus en
plus, les cuisiniers reviennent aux légumes oubliés, topinambours au goût d’artichaut, panais -sorte de
grosses carottes blanches-, racines de cerfeuil ou de persil au goût subtil et bien d’autres encore qui reviennent
sur nos marchés. Le choix est vaste et permet de régaler de nombreux convives.
Bien cuisiner la volaille
La cuisson au barbecue
Le poulet, la caille, le canard, la dinde et toutes les autres bêtes à plumes, incluant l'autruche, ont une place
privilégiée sur le barbecue. Mais attention aux salmonelles et aux staphylocoques! La manipulation des
volailles oblige une prudence extrême. L'hygiène est de rigueur, l'entreposage et la macération des viandes se
font absolument au réfrigérateur et la cuisson des viandes, à l'exception des bêtes à viande rouge, n'offre pas
de choix: la volaille doit être bien cuite.
Pour une grillade moins grasse et pour éviter les fumées toxiques, enlever la peau des cuisses ou des poitrines,
ou les cuire au préalable dans un four conventionnel afin d'ôter le maximum de gras. Un contenant placé sous
les pièces entières, cuite à la broche, permet de récupérer le jus et empêche la carbonisation des gras très
nocive pour la santé. Compter 6-7 minutes par centimètre d'épaisseur et se munir d'un thermomètre pour les
pièces entières.
La volaille est cuite et les bactéries dangereuses sont éliminées à 72°C (160°F).contrôle à la sonde de
température
Le poulet
Le poulet est généralement une viande tendre et n'exige pas une marinade pour attendrir. Une marinade
aromatique et de courte durée est suffisante.
Les cailles
Les cailles au barbecue sont délicieuses à toutes les sauces. Celles que nous trouvons dans le commerce étant
domestiquées, elles ne nécessitent pas de longues marinades, car leur viande est tendre.
Couper en crapaudine (ce terme veux dire : fendre la volaille le long de la colonne vertébrale en la maintenant
sur le ventre et l’aplatir) et compter de 5 à 6 minutes de cuisson de chaque côté.
Le canard
Les poitrines de canard au barbecue sont un vrai régal. Cependant, comme la peau est paradoxalement grasse
et savoureuse, une pré- cuisson après marinade s'impose.
22
Pour ce faire, à l'aide d'une fourchette, perforer toute la surface de la peau ou encore entailler avec un
couteau.
Dans une poêle légèrement chauffée, déposer les poitrines côté peau dans le fond et cuire ainsi du même côté
une dizaine de minutes en enlevant au fur et à mesure de la matière grasse.
Sur le grill d'un barbecue préchauffé, finir de cuire l'autre côté des poitrines.
Les abats de volaille
Ne passons pas le foie et le cœur des volailles sous silence, car ces viandes marinées et en brochettes ne
laisseront personne indifférent.
Mariner le foie et le cœur dans une marinade de votre choix avec du bacon, des cubes d'oignons et de poivrons
ou des fruits secs (pruneaux et abricots).Embrocher en alternant les viandes et les légumes, et griller. .
Pourquoi marine-t-on?
Il est bon de savoir que nous ne marinons pas toutes les viandes pour les mêmes raisons et de la même
manière. Il y a trois raisons différentes pour lesquelles nous faisons appel aux marinades:
1) pour attendrir;2) pour aromatiser;3) pour conserver.
Les viandes de premier choix, tendres naturellement, ne nécessitent pas de marinade dans le but d'attendrir.
Toutefois, si nous voulons leur donner une saveur précise, une macération de courte durée (de quelques
minutes à deux ou trois heures tout au plus), dans une préparation, pas nécessairement acide, est suffisante.
Habituellement, une marinade sèche est le mode choisi pour aromatiser les viandes (filets, poitrines et cuisses
de volaille
**********************************************
Blancs de volailles à la fondue de poireaux,
Une bonne idée gourmande pour nos amis qui se délectent des plats du terroir
Bourguignon
4 blancs de volaille de 125 grammes,- 3 poireaux moyens,- 2 échalotes,
- 200 grammes de crème fleurette,- 1/2 verre de Bourgogne Aligoté,
- 150 grammes de beurre,- 1 morceau de crépine de porc,- 40 grammes
d'Epoisses, (fromage assez fort fabriqué en Bourgogne)
- Sel fin de cuisine, - Poivre en grains au moulin
Préparation :
1)Laver et émincer finement les poireaux, les faire suer doucement au beurre
2) Ouvrir légèrement le blanc de volaille. Saler, poivrer, y mettre la fondue de poireaux puis refermer.
3) Enrouler chaque blanc dans la crépine. Cuire dans une poêle avec une noix de beurre 15 minutes en
prenant soin de faire dorer toutes les faces.
4) Faire la sauce. Éplucher et émincer finement les échalotes. Faire suer dans le beurre de cuisson des
blancs de volaille.5) Ajouter le vin blanc, faire réduire, ajouter la crème. Ajouter l'Epoisses coupé en
morceaux et laisser bouillir quelques minutes.6) Passer la sauce au chinois, rectifier l'assaisonnement.

23
Le coin des
Gastronomes

Velouté de potiron aux noisettes et crème fouettée


15 mn | Cuisson : 30 mn | Difficulté : Facile
Ingrédients : Pour 4 personnes

1 kg de Potiron , 2 tomates, 4 gros oignons 3 grosses pommes de terre


1 sachet de noisettes, Lait, 3 cl de crème fouettée par personnes Lait sel et poivre.
Préparation :
1 Eplucher, le potiron, le couper en gros cubes puis disposer dans un fait-tout., ajouter les autres légumes
épluchés et découpés
2 Mouiller à hauteur avec de l’eau, cuire à petit bouillon
3 Concasser les noisettes
4 Vérifier la cuisson du potiron avec une pointe de couteau
5 Mixer cubes de potiron cuits et les (détendre avec un peu de lait si la masse est trop épaisse, saler et
poivrer
6 Répartir dans des assiettes creuses, disposer dessus une quenelle de
crème fouettée et parsemer d'éclats de noisettes

Filet de porc au bleu et au noisettes


INGREDIENTS Pour 5 personne(s)

675g de filet de porc ,1 c. à s. de beurre,3 petites échalote émincées, 80


ml de porto ,250 ml de bouillon de bœuf
1 vingtaines de noisettes ,4 c. à s. de crème a 35% ,75g de bleu de Bresse.
PREPARATION
Préchauffer le four à 175°.
Dans une poêle, faire fondre le beurre et saisissez les filets dans un plat allant au four et y terminer la
cuisson..

24
cuisson au four environ 30 mn. Pendant ce temps, dans la même poêle, faire dorer les échalotes à feu doux.
Déglacer avec le porto et laisser réduire de moitié. Ajouter ensuite le bouillon et laisser réduire à nouveau.
Dans un mélangeur, pulvériser les noisettes et mélanger les à la crème et au fromage jusqu'à consistance
homogène.
Incorporer ce mélange au bouillon de bœuf et de porto et remuer doucement.
Laisser cuire encore quelques minutes.
Retirer les filets de porc du four déglacer le plat de cuisson de la viande avec un peu de bouillon et l’ ajouter
à la sauce, couper les en tranches fines et napper de sauce fumante..

Noix de Saint-Jacques panées

Ingrédients :
Noix de Saint-Jacques panées aux amandes et noisettes pour 4 personnes :
16 noix de Saint-Jacques,50 g de poudre d'amandes,50 g de poudre de noisette
2 cuillères à soupe d'huile d'olive, Sel, poivre , 80 g de beurre 1/2sel
SAUCE:
50 g de beurre 1/2 sel ,jus d'1/2 citron jaune ,1 cuillère à soupe d'amandes
effilées grillées
1 cuillère à soupe de noisettes concassées grillées ,poivre du moulin
Préparation:
1- Badigeonnez les noix de Saint-Jacques d'huile d'olive, salez et poivrez.
2- Roulez les noix de Saint-Jacques dans le mélange de poudre d'amandes et noisettes
3- Poêlez les noix de Saint-Jacques avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive et le beurre, 30 secondes de
chaque côté.
4- Réservez au chaud.
5- Faire fondre le beurre pour la sauce et ajoutez le reste des ingrédients (attention ceci doit être un beurre
fondu et non un beurre roux).
6- Servez les noix de Saint-Jacques avec cette préparation.

C'est délicieux et très fin, un régal.

******************************************************************************

25
Dîner annuel des Menu. 30€
« Rêves en bleu «
Apéritif maison

Amicale Libérale Terrine de canard à l’orange
Et ses confits
des Pensionnés de Ou
Rochefort
Scampis au curry léger et
tombée de tomates
Au 
le cuissot de marcassin
Restaurant façon grand veneur—Poires aux
Le Buffalo Lunch
airelles— Champignons des Bois
P. croquettes.
Le Dimanche 
Duo de bavarois et ses coulis
22 février 
café
À 12h Boissons
non
comprisen

Réservation par téléphone


Chez le Président
O. Crispin 084/211161
Chez le Vice Président
J. de Barquin :0475/477958
Avant le jeudi 19 février
Compte en Banque
n°350-1049270-43
YÄÉÜ|Ä¢zxá Nous aurions, longtemps encore,
Aimé avec vous poursuivre
Ces poème nous sont offerts par Monsieur Bernard
Ville
Ville franche, membre de l’Université inter âges de
Bourg en Bresse (Ain), Ils rythment la vie
Le fabuleux art de vivre,
culturelle lors de toutes Les trésors de l’Art
l’Art byzantin,
byzantin,
manifestations : Conférences, Voyages Les fastes de l’Emp
l’Empire
’Empire latin,
Assemblées ; merci à ce Poète pour son humour et Et tant d’autres
d’autres merveilles,
son élégance dans l’expression. Merci de nous Qui ont enchanté nos yeux, nos
permettre de les diffuser dans cette revue. . oreilles.
Florilège Il faudra…
faudra… revenir bien vite
Pour nous raconter la suite.
La fleur, source d’ins
d’inspiration
’inspiration Dans l’Ar
l’Art
’Art
Conférencière ; Odette Boucher
Comment peut-
peut-on vous remercier,
Cher Ami Conférencier, Les crises de l’Ancien
l’Ancien Régime
Pour nous avoir conté, avec chaleur Je suis gâté,
Et talent, le langage des fleurs, Aujourd’hui pour la rime,
rime,
En ces journées si bien
bien choisies Avec les crises de l’Ancien
l’Ancien Régime
Régime
De nos locales floralies. Et je n’ai
n’ai que plus de facilité
facilité
Ainsi, par un miraculeux hasard Pour maintenant complimenter
La fleur investit le monde des arts, Notre savante conférencière
La musique, la littérature, Qui, venant de l’Université Lumière,
Lumière,
La poésie et la peinture ;
Ne pouvait, que brillamment,
Et, après vous avoir écouté,
Nous humerons, à satiété, Traiter ce sujet passionnant,
Avec Bach et Mozart, les camélias, En nous permettant de comprendre
Avec
Avec Musset, les jasmins, les dahlias. Que le feu couvait sous la cendre
Et, en visitant les musées, Bien avant la Révolution
L’arôme subtil des azalées, Et ses orages de passion :
Sans oublier les splendides pétales Grâce à vous, paradoxalement,
Des tulipes de votre terre natale…
natale… Nous avons passé un grand moment
Pour vos propos, hauts en couleur, Avec la famine, avec la peste
Vous méritez bien … ces quelques fleurs !
Les trépas, les crises, et tout le reste…
reste…
Conférencier : JL Siesling
3 Conférencière Françoise Bayard
L’Âge d’or des Paléologues
Merci, chère conférencière,
De nous avoir prodigué vos lumières,
Sur les fameux âges D’or
D’or