UNUCR Délégation des Alpes de Haute Provence

Organisation d’une épreuve d’agrément de chiens pour la recherche du gibier blessé La Colle Saint Michel

08 juin 2013 Dossier de présentation

Délégué 04 Yannick CAVALLO Quartier le Plan 04170 La Mure 04 92 89 14 61 yannickcavallo@gmail.com

1. Présentation de l’activité de l’UNUCR Discipline indissociable de la chasse du Grand Gibier, la recherche du gibier blessé est nécessaire et indispensable à la gestion des territoires de chasse et au respect des grands animaux. L'équipe de recherche est composée d'un conducteur et d'un chien éduqué pour la recherche du gibier blessé. Rechercher un animal blessé, c'est : • vouloir abréger la souffrance occasionnée par la blessure. • respecter l'animal, sa venaison, son trophée, sa gestion. • éviter la découverte de spectacles macabres par les autres utilisateurs de la forêt. • améliorer l'image de marque du chasseur. • permettre une gestion plus rigoureuse des espèces soumise à plan de chasse. Laisser, à la suite d'une chasse, un animal blessé sans avoir entrepris une recherche est intolérable. On peut s'imaginer les souffrances qu'une blessure par balle peut engendrer. L'animal peut mourir quelques heures après le tir, mais également souffrir pendant plusieurs jours, voir plusieurs semaines. L'éthique de la chasse au grand gibier exige impérativement que, par respect de l'animal, ce dernier, lorsqu'il est blessé, fasse l'objet d'une recherche systématique. Les meilleures chances de succès ne peuvent être obtenues qu'avec le concours de chiens spécialisés menés par des conducteurs formés et expérimentés. L'Union Nationale pour l'Utilisation de Chiens de Rouge forme ces équipes, car la recherche du grand gibier blessé est une discipline qui demande beaucoup d'efforts, d'abnégation, des connaissances profondes de la morphologie et de l'éthologie de celui-ci, une parfaite connaissance de l'esprit de chasse liée à une grande prudence dans les actes, une nécessaire réserve dans l'expression verbale et une harmonie totale du maître avec son chien de rouge. Les conducteurs agréés de chiens de sang des Alpes de Haute Provence se déplacent gratuitement et bénévolement tout au long de l'année, pour rechercher le grand gibier blessé au cours de parties de chasse en battue, à l'affût ou à l’approche. Mais ils se déplacent aussi pour un animal touché au cours d'un accident de la circulation ou lors de travaux agricoles. Quelques chiffres concernant l’activité de l’UNUCR 04 en 2011-2012 : Durant la saison passée, les conducteurs de l’UNUCR sont intervenus à 58 reprises dans le département. Ils ont effectué 53 recherches et 5 contrôles de tir. 30 recherches ont été couronnées de succès ce qui fait un taux de réussite d’environ 52 % et qui place notre département dans le haut du classement le taux de réussite national étant d’environ 40 %. Pour ces recherches 7 conducteurs de chiens de rouge sont intervenus. Des conducteurs du Var et des Hautes Alpes sont venus nous aider. Nos recherches ont permis de retrouver 1100 kg de venaison. Ces recherches se décomposent de la manière suivante : 34 recherches sur sanglier dont 12 réussites (35%) 10 recherches sur chevreuil dont 8 réussites (80%) 9 recherches sur chamois dont 8 réussites (89%) 5 recherches sur cerf dont 2 réussites (40%) 0 recherches sur mouflon

Le faible taux de réussite pour les recherches de sanglier s’explique en partie par le fait que la plupart de ces animaux étaient poursuivis par des chiens courants. Des chiens qui bien souvent ont continué leur poursuite après que l’animal ait été blessé. Dans certains cas, des chiens plus frais ont même été relâchés pour tenter de remettre le sanglier au ferme. Cette pratique va compliquer le travail du chien de rouge. Sur notre département, le taux de réussite pour une recherche sur un animal blessé en battue est d’environ 33% alors que pour la chasse à l’approche ou l’affut, il est de 79%. Par contre, si l’on regarde le pourcentage de réussite sur chamois, on constate qu’un animal qui est laissé tranquille après le coup de feu a de grandes chances d’être retrouvé. Le bon taux de réussite ne doit pas cacher le vrai problème de notre département, à savoir que la recherche du gibier blessé ne fait pas partie de nos traditions cynégétiques. On estime qu’en France, environ 12 % du grand gibier tiré est blessé. Si l’on se base uniquement sur les chiffres des animaux prélevés dans notre département sur la saison 2011-2012, c’est environ 1500 animaux qui ont été blessés la saison dernière dans le 04. Or les conducteurs agrées de l’UNUCR en ont recherché que 58, soit environ 3.5 % d’entre eux. Cela ne veut pas dire que tous les autres de ces animaux n’ont pas fait l’objet de recherche. Certains chasseurs possèdent des chiens qu’ils utilisent pour la recherche du gibier blessé et cela est une bonne chose. Mais malheureusement, beaucoup d’autres animaux ne sont pas recherchés et agoniseront dans d’atroces souffrances. C’est sur ce point que nous devons travailler en combattant certain à priori.

2. L’organisation d’une épreuve d’agrément dans notre département Afin de pouvoir pratiquer la recherche du gibier blessé, il est nécessaire d’obtenir un agrément pour le chien (et de suivre un stage de formation de 3 jours pour le conducteur). Nous tenons à préciser qu’il s’agit d’une épreuve qui permet d’agréer un chien et non d’une compétition. Cet agrément est indispensable et ne peut s’obtenir qu’en réussissant une épreuve comme celle que nous voulons organiser. Il permet d’intervenir les jours de non chasse comme le mardi et le vendredi ainsi qu’en dehors des périodes d’ouverture de la chasse (collision). Il nous permet aussi de suivre un gibier blessé sur tous les territoires du département y compris les réserves et le parc. Dans notre département, nous ne sommes pas assez de conducteurs. Il faudrait être plus nombreux afin d’être mieux répartis sur le territoire, ce qui permettrait de faire moins de distance lors de nos déplacements et d’intervenir plus rapidement. L’organisation de cette épreuve dans notre département va permettre d’agréer des chiens du département ou des départements limitrophes. Nous facilitons ainsi l’agrément pour les personnes locales intéressées en leur évitant de devoir aller loin pour faire agréer leur chien. Nous sommes conscients que la réalisation de nombreuses recherches améliore l’image de marque des chasseurs, en allant jusqu’au bout de l’acte de chasse. Par l’organisation de cette épreuve nous souhaitons faire mieux connaître notre activité au grand public mais également aux chasseurs du 04, et peut-être susciter des vocations !

3. Date et lieu La date choisie est le samedi 08 juin 2013. Le site de La Colle Saint Michel a été choisi car il présente plusieurs avantages : un hébergement et une restauration possibles pour les juges et les candidats, un espace suffisant pour tracer 8 pistes d’épreuves et une circulation facile entre ces différentes pistes d’épreuves par une bonne déserte en pistes praticables en 4*4 (superficie : 300 ha). Nous avons l’accord du propriétaire privé et nous attendons celui de la marie. L’organisation d’une telle épreuve ne se fera pas tous les ans. L’important est qu’il en soit organisé une par an dans la région. 4. Présentation de l’épreuve Il s’agit d’une épreuve de recherche au sang afin de qualifier des chiens pour rechercher du grand gibier blessé. Les épreuves multiraces de recherche au sang sont organisées par l’UNUCR en application des règlements de la Société centrale canine. Cette épreuve est reconnue par la SCC/ UNUCR/ Club de race. La réussite de ces épreuves constitue l’une des conditions possibles d’agrément du conducteur de chien de rouge. Pour le chien, elle se matérialise par un diplôme de qualification. Nous pouvons inscrire maximum 8 candidats avec leur chien, qui seront évalués par 4 personnes (3 juges et un secrétaire) issus de la Société Centrale Canine et provenant de toute la France. Les chiens présentés sont essentiellement des Rouges de Bavière, Rouges du Hanovre ou des teckels. L’épreuve consiste à suivre une piste artificielle tracée minimum 20 heures auparavant sur une distance minimale d’un kilomètre. A l’inscription, les candidats ont le choix entre deux types de pistes : soit tracée avec 25 ml de sang, soit avec des semelles traceuses.

Si le chien réussit à arriver au bout de la piste, il est agrée. Les juges disposent d’une grille de notation sur 100 points.

5. Conclusion La recherche du gibier blessé est indissociable de la chasse. Elle nécessite des chiens performants et des conducteurs formés. L’organisation d’épreuves d’agréments est indispensable et nécessaire. Sans le soutien de la Fédération des Chasseurs 04, nous ne pourrons organiser cette épreuve. Tous les chasseurs de grand gibier pourront en bénéficier. Plus nous aurons des conducteurs dans notre département, plus grand sera le nombre de gibier blessé recherché. Par un meilleur respect de l’animal, l’image des chasseurs en sera grandie.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful