Vous êtes sur la page 1sur 52

GUIDE PRATIQUE

DE LA FOI
III
Nous avons effectivement fait descendre vers vous des versets clairs,
donnant une parabole de ceux qui ont vécu avant vous
et une exhortation pour les pieux !
(Sourate an-Nur, 34)

HARUN YAHYA
TABLE DES MATIERES
1. Que signifie se rapprocher d’Allah ?
2. Quel est l’objectif des croyants quand ils se rapprochent d’Allah ?
3. Comment les croyants doivent témoigner leur respect pour les prophètes ?
4. Qu’est-ce que la révélation ?
5. Est-ce que nos prières pour les autres sont utiles ?
6. Que signifie "prier avec espoir et crainte" ?
7. Pour quelle raison les prophètes et les croyants prient-ils ?
8. Est-il approprié de désigner "les gens du paradis" et "les gens de l’enfer" dans ce monde ici-bas ?
9. Qui sont "les dirigeants qui invitent au feu" ?
10. Allah dit dans le Coran dit que la peau, les oreilles et les yeux des hommes témoigneront contre eux
le jour du jugement. Qu’est-ce que cela signifie?
11. Qu’est-ce que "l’inconnaissable" ?
12. Est-ce que quelqu’un dispose d’informations sur le futur ?
13. Est-il approprié de parler de l’avenir de manière définie ?
14. Comment faire des compliments et de louanges ?
15. Est-ce qu’Allah accepte le repentir du mourrant ?
16. Peut-on demander pardon pour autrui ?
17. Est-il possible de savoir quand la dernière heure aura lieu ?
18. Qui sont les hommes "dont le cœur est malade" ?
19. Comment rester constant dans son adoration d’Allah ?
20. Comment faut-il se comporter avec ses parents ?
21. Qui est responsable de propager le message de la religion ?
22. Comment Allah définit-Il l’injustice ?
23. Suffit-il de dire " je suis musulman" pour être considéré comme un fidèle ?
24. Comment Allah explique que les incroyants sont aussi sous Son contrôle?
25. Comment devrions-nous aimer Allah ?
26. Que signifie " être ferme avec les incroyants" ?
27. Est-ce que le croyant qui communique la religion est responsable de la croyance ou non des individus ?
28. Est-ce qu’un musulman peut vivre à l’écart des autres musulmans ?
29. Peut-on être heureux sans religion ?
30. Est-ce que tout le monde est supposé vivre selon la religion ?
31. Est-ce que Jésus (psl), Moise (psl) et les autres prophètes sont des musulmans ?
32. Que signifie " être satisfait d’Allah" ?
33. Est-il correct de croire aux superstitions ?
34. Est-ce que le Coran fut envoyé à toutes les nations, toutes les époques et partout ?
35. Est-il juste de se plaindre d’une maladie, d’un handicap, d’un défaut physique ou de la pauvreté ?
36. Est-ce que nous verrons les prophètes le jour du jugement ?
37. Qui accompagnera les croyants au paradis ?
38. Quelle est la position du Coran envers ceux qui se vantent de choses qui n’ont pas faites ?
39. Comment le musulman doit comprendre l’art ?
40. Qu’est-ce que la sagesse ?
41. Quel est le "discours décisif" qu’Allah donna au Prophète David (psl) ?
42. Est-ce qu’Allah récompense les croyants dans ce monde pour leur foi ?
43. Est-ce qu’Allah punit les incroyants dans le monde ici-bas?
44. Est-il possible de distinguer les pieux ? Comment se manifeste la piété (taqwa) ?
45. Est-ce qu’un individu peut porter le fardeau d’un autre et être puni à sa place dans l’au-delà ?
46. Comment transmettre l’Islam et le Coran ?
47. Est-ce qu’il y’a une limite à la morale ? Existe-t-il "un plafond" à la morale ?
48. Comment les musulmans doivent-ils gérer leur temps ?
49. Faut-il attendre une récompense des hommes en retour de la transmission du message religieux ?
50. Que dit Allah à propos des orphelins ?
51. Est-il correct d’argumenter lorsque la connaissance d’un sujet est incomplète ?
52. Que dire de ceux qui mettent les autres en garde, mais ne pratiquent pas ce qu’ils recommandent ?
53. Que dit Allah des hommes qui ne prient que lors des difficultés?
54. Est-ce qu’Allah a envoyé des messagers à toutes les nations pour les mettre en garde ?
55. Comment Allah définit-Il la suspicion ?
56. Est-il acceptable de ne différer la pratique religieuse qu’en vieillissant?
57. Est-il acceptable de différer la pratique religieuse sous prétexte qu’ "on a un cœur pur" ?
58. Comment voir les livres saints révélés avant le Coran?
59. Qui sont "les gens du livre"?
60. Pourquoi on n’est pas puni ici-bas pour nos erreurs ?
61. Est-ce que l’homme est responsable des pensées qui traversent son esprit ?
62. Est-il acceptable de se lamenter à la mort de quelqu’un ?
63. Est-il acceptable d’être désolé pour ceux qui ne croient pas en Allah ?
64. Qui se portera témoin pour l’humanité dans l’au-delà ?
65. Comment faut-il se comporter avec les individus arrogants ?
66. Est-ce que des sentiments tels que l’impatience et le désespoir ont leur place dans la vie du croyant ?
67. Que signifie "être content et satisfait de la vie de ce monde" ?
68. Peut-on bénéficier des actes rituels accomplis par un proche ?
69. Est-ce que ceux qui connaissent la religion doivent instruire les autres ou bien garder leurs
connaissances pour eux-mêmes ?
70. Peut-on s’abstenir d’enjoindre le bien et d’interdire le blâmable à cause de son environnement ou de
ses connaissances ?
71. Comment se manifestent les attributs d’Allah Al-Afuw et Al-Ghaffar ?
72. Comment se manifeste l’attribut d’Allah Al-Ghani ?
73. Comment se manifeste l’attribut d’Allah Al-Fattah ?
74. Comment se manifeste l’attribut d’Allah Ash-Shafi’i ?
75. Comment se manifeste l’attribut d’Allah Al-Mundhir ?
76. Quelles caractéristiques plaisent à Allah ?
77. Quelles caractéristiques déplaisent à Allah?
78. Quelles sont les réponses des évolutionnistes aux questions: Comment une créature possède de
manière innée les caractéristiques propres à son espèce, et comment émergent ses comportements de
conscience, planification et intelligence?
79. Comment les évolutionnistes définissent l’instinct ?
80. Comment les évolutionnistes expliquent la générosité, la coopération et l’affection entre les êtres
vivants, comme en témoigne la nature ?
81. Pourquoi des comportements tels que l’altruisme entre les êtres restent un problème insoluble pour
les évolutionnistes ?
82. Pourquoi la sélection naturelle est invalide ?
83. Chaque être vivant manifeste de façon innée des comportements spécifiques à son espèce. Sont-ils le
fruit du hasard?
84. Les créatures vivantes ne se montrent pas généreuses uniquement envers leur propre progéniture. Ils
s’occupent aussi des petits d’autres membres de la même espèce. Comment les évolutionnistes
expliquent-ils cela ?
85. De nombreux êtres vivants dans la nature accomplissent avec succès des tâches complexes
inattendues. Comment les évolutionnistes expliquent-ils cette preuve de spéciale conception ?
86. Est-ce que la capacité de l’être vivant à soigner ses propres maladies est née par hasard comme
l’avancent les évolutionnistes ?
87. Les évolutionnistes prétendent qu’une cellule bactérienne primitive généra la photosynthèse, suite à
des conditions naturelles et aboutit à l’apparition des plantes au fil du temps. Est-ce qu’une telle
théorie est probable ? Est-ce que des processus aussi complexes ont pu s’organiser par hasard ?
88. Est-ce vrai que les évolutionnistes prétendent que la mousse d’eau évolua en plantes terrestres?
1. Que signifie "se rapprocher d’Allah ?"

Se rapprocher d’Allah est amplifier son amour, sa dévotion, sa crainte et sa foi pour Lui. Il n’y a pas de
limite à se rapprocher d’Allah. Dans l’au-delà, les hommes seront rétribués selon leur proximité à Allah et
jouiront ainsi d’une vie éternelle au paradis. Par conséquent, tout le monde devrait fournir un effort comme le
dit Allah :

Tel autre, parmi les bédouins, croit en Allah et au jour dernier et prend ce qu'il dépense comme
moyen de se rapprocher d’Allah et afin de bénéficier des invocations du Messager. C'est vraiment pour
eux un moyen de se rapprocher d’Allah et Allah les admettra en Sa miséricorde. Car Allah est
pardonneur et miséricordieux. (Sourate at-Tawbah, 99)

L’effort consacré permet d’intensifier l’amour et la dévotion de ceux qui se rapprochent d’Allah. Ils
ressentent un contentement dans leurs cœurs pour leur Seigneur, cherchent à éviter le mal qui Lui déplairait.
Leur dévouement à la religion, ainsi que leur diligence et leur volonté à la servir, se renforcent. Ainsi plus fort
est leur lien avec Allah, plus grandes sont leurs vertus.

2. Quel est l’objectif des croyants lorsqu’ils


se rapprochent d’Allah ?

Dans le verset "O les croyants ! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui et
luttez pour Sa cause. Peut-être serez-vous de ceux qui réussissent !" (Sourate al-Maidah, 35), Allah invite
les hommes à se rapprocher de Lui. Puisque l’objectif principal des croyants est de se conformer aux injonctions
divines, ils doivent lutter pour devenir Ses plus proches serviteurs. Les croyants ont les prophètes comme
modèles et qui sont proches à Allah grâce à leur sincérité, soin, droiture, crainte profonde et amour pour Lui.
Dans le verset "Nous lui pardonnâmes. Il aura une place proche de Nous et un beau refuge."
(Sourate Sad, 25), la proximité du Prophète David (psl) avec Allah est citée en exemple à tous les croyants. La
personne qui s’inspire du caractère vertueux et de la sincérité des prophètes peut espérer se rapprocher d’Allah.
La crainte, le respect des commandements coraniques, la vocation de sa vie au plaisir d’Allah sont parmi les
caractéristiques des prophètes. Il est possible de se rapprocher d’Allah en quelques secondes, par la simple
intention, car Allah est proche de tous les hommes et femmes et Il répond aux appels de Ses serviteurs.
3. Comment les croyants doivent témoigner
leur respect pour les prophètes ?

Comme l’indique le verset "De même, Ismaël, Elisée, Jonas et Lot. Chacun d'eux Nous l'avons
favorisé par-dessus le reste du monde" (Sourate al-An’am, 86), les prophètes sont des individus choisis par
Allah et préférés à tous les êtres humains. Allah leur accorda un savoir spécial, les soutint avec Ses anges et leur
promit le paradis. Ils avaient la responsabilité de communiquer la religion d’Allah, c’est-à-dire transmettre Sa
révélation aux hommes et les inviter à la religion de la vérité. Malgré les obstacles rencontrés, ils demeurèrent
fermes dans leur lutte. Tous les croyants sont attachés aux prophètes, élus d’Allah et connus pour leur profonde
foi et leur moralité et témoignent un véritable respect et un amour profond. Le Prophète Mohammed (pbsl), dont
la fidélité est louée dans le Coran, est décrit comme ayant "plus de droit sur les croyants qu'ils n'en ont sur
eux- mêmes". (Sourate al-Ahzab, 6)
Ainsi, les croyants ont une très haute estime des prophètes. Allah les instruit sur la manière de manifester
leur respect pour le Messager (pbsl) :

Pour que vous croyiez en Allah et en Son messager, que vous l'honoriez, reconnaissiez Sa dignité, et
Le glorifiez matin et soir. (Sourate al-Fath, 9)

Plusieurs versets dans le Coran nous indiquent comment respecter les prophètes dans la vie quotidienne.
Citons quelques recommandations : "Ne pas attendre là où le Prophète vit, alors que le repas est en cours de
préparation" , "Ne pas appeler le Prophète de l’extérieur de sa résidence" , "Ne pas élever la voix au-dessus de
celle du Prophète" , "Ne pas s’adresser à lui à voix haute comme on le fait avec les autres croyants" , "Ne pas se
mettre en avant en présence du Messager."
Ces conseils étaient certes destinés à ceux qui vivaient en compagnie du Prophète (pbsl). Toutefois la
même idée de respect perdure dans le cœur des croyants qui vécurent après lui. Le verset "En effet, vous avez
dans le Messager d’Allah un excellent modèle, pour quiconque espère en Allah et au jour dernier et
invoque Allah fréquemment." (Sourate al-Ahzab, 21) leur rappelle d’exprimer leur gratitude pour notre
Prophète (pbsl) en le prenant pour exemple dans leur comportement, en l’honorant et le louant.
Pour les autres prophètes, Allah dit :

Dites : "Nous croyons en Allah et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on a fait descendre vers
Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui
a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur. Nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui
nous sommes soumis." (Sourate al-Baqarah, 136)

D’après ce verset, le respect témoigné est le même pour tous les prophètes. Dans un autre verset, Allah
dit :
Certes, vous avez eu un bel exemple en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à
leur peuple : "Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions.
Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah,
seul." Exception faite de la parole d'Abraham à son père : "J'implorerai certes, le pardon d’Allah en ta
faveur bien que je ne puisse rien pour toi auprès d’Allah." Seigneur, c'est en Toi que nous mettons notre
confiance et à Toi nous revenons. Et vers Toi est le devenir. (Sourate al-Mumtahana, 4)

4. Qu’est-ce que la révélation ?

La révélation est la façon dont Allah inspire le cœur d’une personne avec une information. D’après les
exemples tirés du Coran, la révélation peut se faire grâce aux anges, "derrière un voile" ou peut être placée
directement dans le cœur de la personne par Allah sans aucun intermédiaire, comme l’indique ce verset :

Il n'a pas été donné à un mortel qu’Allah lui parle autrement que par révélation ou de derrière un
voile ou qu'Il lui envoie un messager qui révèle, par Sa permission, ce qu'Il veut. Il est sublime et sage.
(Sourate ah-Shura, 51)

Le Prophète Moise (psl) est cité en exemple. Le Coran relate qu’il vit un feu, et qu’il s’en approcha pour
en savoir plus :

Puis, lorsqu'il y arriva, il fut interpellé : "Moïse ! Je suis ton Seigneur. Enlève tes sandales : car tu
es dans la vallée sacrée Tuwa. Moi, Je t'ai choisi. Ecoute donc ce qui va être révélé. Certes, c'est Moi
Allah : point de divinité que Moi. Adores-Moi donc et accomplis la salat pour le souvenir de Moi."
(Sourate Ta Ha, 11-14)

Un autre verset raconte comment le Coran fut révélé au Prophète Mohammed (pbsl) à travers Gabriel :

Ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée que lui a enseigné l'Ange Gabriel à la force
prodigieuse, doué de sagacité. C'est alors qu'Il se montra sous sa forme réelle alors qu'il se trouvait à
l'horizon supérieur. Puis Il se rapprocha et descendit encore plus bas, et fut à deux portées d'arc ou plus
près encore. Il révéla à Son serviteur ce qu'Il révéla. (Sourate an-Najm, 4-10)

La révélation d’Allah peut également se faire à travers une voix invisible, comme ce fut le cas pour le
Prophète Moise (psl) :

Et lorsque Moïse vint à Notre rendez-vous et que son Seigneur lui eut parlé, il dit : "O mon
Seigneur, montre-Toi à moi pour que je Te voie !" Il dit : "Tu ne Me verras pas. Mais regarde le mont :
s'il tient en sa place, alors tu Me verras." Mais lorsque son Seigneur se manifesta au mont, Il le pulvérisa
et Moïse s'effondra foudroyé. Lorsqu'il se fut remis, il dit : "Gloire à Toi ! A Toi je me repens. Je suis le
premier des croyants." (Sourate al-Araf, 143)

Allah révéla ceci à Marie, la mère du Prophète Jésus (psl) à travers une voix qui provenait du ruisseau :

Alors, Il l'appela d'au-dessous d'elle: "Ne t'afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.
Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et
que ton œil se réjouisse ! Si tu vois quelqu'un d'entre les humains, dis : "Assurément, j'ai voué un jeûne au tout
miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd'hui à aucun être humain." (Sourate Maryam, 24-26)

Aussi, la mère du Prophète Moise (psl) reçut cette révélation dans son cœur :

Et Nous révélâmes à la mère de Moïse : "Allaite-le. Et quand tu craindras pour lui, jette-le dans le flot.
Et n'aie pas peur et ne t'attriste pas : Nous te le rendrons et ferons de lui un Messager." (Sourate al-Qasas, 7)

5. Est-ce que nos prières pour les autres sont utiles ?

Dans le verset : "Et votre Seigneur dit : 'Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se
refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'enfer, humiliés.'" (Sourate Ghafir, 60), Allah encourage tout le
monde à prier car Il répondra à son appel. Par conséquent, si un individu prie pour un autre cela lui sera
bénéfique à condition qu’Allah le veuille. Dans un autre verset, Allah demande au Prophète (pbsl) de prier pour
les autres croyants :

Ta prière est une quiétude pour eux. Et Allah est audient et omniscient. (Sourate at-Tawbah, 103)

Tout croyant souhaite pour lui comme pour les autres croyants d’acquérir l’agrément d’Allah et entrer au
paradis. Il pourra prier autant pour lui que pour eux. Cependant, Allah est le seul à accepter une prière ou la
refuser. Par Sa volonté, Il décide de répondre à une prière ou non, d’une manière différente dans un certain but
ou pour une cause meilleure.
Le Prophète Mohammed (pbsl) dit dans un hadith :

La prière du musulman pour son frère (sa sœur) en son absence est toujours entendue. Un ange, à qui
une tâche spéciale est assignée, se tient près de lui. Chaque fois qu’il (elle) dit une bonne prière pour son
frère (sa sœur), l’ange dit : "Amen et puisse Allah t’accorder la même chose !" (Al-Bukhari, Muslim, Abu
Dawud)
6. Que signifie "prier avec espoir et crainte" ?

Allah enjoint aux hommes de Lui obéir, de bien se comporter, de concourir dans le bien, et d’accomplir
les bonnes actions, gages de Son agrément. Toutefois, personne n’est assuré d’entrer au paradis par ses actions.
Donc quels que soient leur foi et leur dévouement envers Allah, les croyants vivent dans l’espoir et la crainte.
D’une part, en craignant le châtiment de l’enfer, ils demandent pardon pour leurs erreurs, et d’autre part, ils
espèrent sincèrement la récompense d’Allah. Ils sont tenaillés entre la crainte du feu et l’espoir d’entrer au
paradis, jusqu’au jour du jugement, où ils seront appelés à rendre des comptes.
Le Coran mentionne que les prophètes aussi priaient Allah avec espoir et crainte :

… Ils concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant
Nous. (Sourate al-Anbiya, 90)

7. Pour quelle raison les prophètes et les croyants prient-ils ?

Allah n’instaure pas de limite dans la prière. Il invite les croyants à chercher refuge auprès de Lui et à
implorer Son secours : "Appelez-Moi, Je vous répondrai." (Sourate Ghafir, 60) Le Coran propose des exemples
d’invocations :

Guide-nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui
ont encouru Ta colère, ni des égarés. (Sourate al-Fatiha, 5-7)

O mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution de fruits à ceux qui parmi ses
habitants auront cru en Allah et au jour dernier. (Sourate al-Baqarah, 126)

Seigneur ! Fais de nous Tes soumis et de notre descendance une communauté soumise à Toi. (Sourate al-
Baqarah, 128)

Et montre-nous nos rites. (Sourate al-Baqarah, 128)

Accepte de nous le repentir. (Sourate al-Baqarah, 128)

Envoie l'un des leurs comme messager parmi eux, pour leur réciter Tes versets, leur enseigner le Livre et
la Sagesse, et les purifier. (Sourate al-Baqarah, 129)

Seigneur ! Accorde-nous belle part ici-bas et belle part aussi dans l'au-delà. (Sourate al-Baqarah, 201)
Protège-nous du châtiment du feu. (Sourate al-Baqarah, 201)

Seigneur ! Déverse sur nous l'endurance, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèle.
(Sourate al-Baqarah, 250)

Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre une erreur. Seigneur ! (Sourate
al-Baqarah, 286)

Ne nous charge pas d'un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur ! Ne
nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter ! (Sourate al-Baqarah, 286)

Efface nos fautes, pardonne-nous et fais-nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la
victoire sur les peuples infidèles. (Sourate al-Baqarah, 286)

Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés. Et accorde-nous Ta miséricorde.
(Sourate al-Imran, 8)

Seigneur ! Pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits. (Sourate al-Imran, 193)

Seigneur ! Donne-nous ce que Tu nous as promis par Tes messagers. (Sourate al-Imran, 194)

Et ne nous couvre pas d'ignominie au jour de la résurrection. (Sourate al-Imran, 194)

O notre Seigneur, tranche par la vérité, entre nous et notre peuple. (Sourate al-Araf, 89)

Fais nous mourir entièrement soumis. (Sourate al-Araf, 126)

Et délivre-nous, par Ta miséricorde, des gens infidèles. (Sourate Yunus, 86)

Accorde-moi de Ta part un pouvoir bénéficiant de Ton secours. (Sourate al-Isra, 80)

O mon Seigneur ! Fais que j'accomplisse assidûment la salat ainsi qu'une partie de ma
descendance. Exauce ma prière, ô notre Seigneur ! (Sourate Ibrahim, 40)

O notre Seigneur ! Pardonne-moi, ainsi qu'à mes père et mère et aux croyants, le jour de la
reddition des comptes. (Sourate Ibrahim, 41)

Seigneur, ouvre-moi ma poitrine et facilite ma mission. (Sourate Ta Ha, 25-26)


Seigneur, je cherche Ta protection, contre les incitations des diables. Je cherche Ta protection,
Seigneur, contre leur présence auprès de moi. (Sourate al-Mu’minun, 97-98)
Fais de nous un guide pour les pieux. (Sourate al-Furqan, 74)

Seigneur, accorde-moi sagesse. (Sourate ash-Shu’ara, 83)

Fais de moi l'un des héritiers du jardin des délices (...) et ne me couvre pas d'ignominie, le jour où
l'on sera ressuscité. (Sourate ash-Shu’ara, 85-87)

Permets-moi, Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et
mère, et que je fasse une bonne œuvre que Tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes
serviteurs vertueux. (Sourate an-Naml, 19)

Seigneur, j'ai grand besoin du bien que Tu feras descendre vers moi. (Sourate al-Qasas, 24)

Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi. Et ne mets dans
nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. (Sourate al-Hashr,10)

Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d'un royaume tel que nul après moi n'aura de pareil.
(Sourate Sad, 35)

Dénoue un nœud en ma langue, afin qu'ils comprennent mes paroles… (Sourate Tahar, 27-28)

8. Est-il approprié de designer "les gens du paradis" et "les


gens de l’enfer" dans ce monde ici-bas ?

Ce genre de désignation est inapproprié, car seul Allah sait qui entrera au paradis et en enfer. Cette
information sera disponible, par Sa volonté, uniquement dans l’au-delà. Les croyants espèrent le paradis, mais
ils ne sont pas sûrs d’y entrer. La prière du Prophète Joseph (psl) demandant de mourir en étant musulman sert
comme exemple :

Créateur des cieux et de la terre, Tu es mon Patron, ici-bas et dans l'au-delà. Fais-moi mourir en
parfaite soumission et fais-moi rejoindre les vertueux. (Sourate Yusuf, 101)
9. Qui sont "les dirigeants qui invitent au feu" ?

Les croyants et les incroyants ont des dirigeants. Les dirigeants des croyants les invitent à vivre selon la
religion, à accomplir de bonnes actions et à faire preuve d’un comportement correct. Ils les instruisent sur
l’existence d’Allah et les bonnes mœurs qu’ils doivent avoir. Ils leur décrivent comment appliquer les
commandements divins. Ils leur permettent de s’améliorer en leur désignant ce qu’ils font de mal.
Quant aux incroyants, nous ne devons pas voir dans leurs leaders des dirigeants de communauté. Les
hommes qui ne croient pas en Allah et répercutent leur athéisme dans leur mode de pensée, de comportement et
de vie appellent les autres au feu et deviennent ainsi les leaders de l’athéisme. Ils n’incitent pas les hommes à
croire en Allah, mais plutôt à se détourner de la foi en Lui. Ils poussent les hommes à suivre satan et leurs
passions au lieu du Coran et de leurs consciences. C’est pour cette raison que les leaders de l’athéisme
conduisent leurs disciples vers le feu et la punition d’Allah :

… Regarde donc ce qu'il est devenu des injustes. Nous fîmes d'eux des dirigeants qui appellent les
gens au feu. Et au jour de la résurrection ils ne seront pas secourus. (Sourate al-Qasas, 40-41)

10. Allah dit dans le Coran que la peau, les oreilles et les yeux
des hommes témoigneront contre eux le jour du jugement.
Qu’est-ce que cela signifie?

Cela signifie que toutes les actions des incroyants, même celles qu’ils croyaient secrètes, seront révélées
lorsque leurs oreilles, leurs yeux et leurs peaux commenceront à parler. Allah voit tout, ce qui est visible ou
caché, mais ce jour-là Il fera témoigner les individus contre eux-mêmes. C’est une facile tâche pour Lui
puisqu’Il a donné le don de parole à la langue. Il peut par conséquent en faire de même avec la peau, les yeux et
les oreilles. Ce fait est relaté dans le Coran en ces termes :

Et le jour où les ennemis d’Allah seront rassemblés en masse vers le feu... Puis on les poussera.
Alors, quant ils y seront, leurs ouïes, leurs yeux et leurs peaux témoigneront contre eux de ce qu'ils
œuvraient. Ils diront à leurs peaux : "Pourquoi avez-vous témoigné contre nous ?" Elles diront : "C'est
Allah Qui nous a fait parler, Lui Qui fait parler toute chose. C'est Lui Qui vous a créé une première fois
et c'est vers Lui que vous serez retournés." Vous ne pouvez vous cacher au point que ni votre ouïe, ni vos
yeux et ni vos peaux ne puissent témoigner contre vous. Mais vous pensiez qu’Allah ne savait pas
beaucoup de ce que vous faisiez. (Sourate Fussilat, 19-22)
11.Qu’est-ce que l’"inconnaissable" ?

L’ "inconnaissable" est ce que nous ne pouvons ni savoir, ni voir, ni entendre à moins qu’Allah nous en
révèle une partie, car Il est le Seul à le connaître. Allah transcende tout, Il est libre de toutes limites de temps et
d’espace. C’est pourquoi Il est également Le Seul à connaître le passé, le présent et le futur. Grâce au verset "Si
tu élèves la voix, Il connaît certes les secrets, même les plus cachés…" (Sourate Ta Ha, 7), on sait qu’Il est
Celui Qui connaît tout ce qui est caché et que nous ne pourrons jamais découvrir. Il sait ce que nos cœurs
renferment, ce que les individus cachent dans leur subconscient ainsi que leurs pensées les plus secrètes qu’ils
ne partagent avec personne.

C'est Lui Qui détient les clefs de l'inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce
qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu'Il ne le sache. Et pas une
graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite.
(Sourate al-An’am, 59)

12. Est-ce que quelqu’un dispose d’informations sur le futur ?

La connaissance de l’avenir, proche ou éloigné, appartient à Allah seul, l’unique possesseur de l’Invisible.
Donc, personne ne dispose d’information à propos de l’avenir. Toutefois Allah indique dans le Coran qu’Il peut
divulguer certaines informations sur l’avenir à Ses messagers :

C'est Lui Qui connaît le mystère. Il ne dévoile Son mystère à personne, sauf à celui qu'Il agrée
comme Messager et qu'Il fait précéder et suivre de gardiens vigilants. (Sourate al-Jinn, 26-27)

Non, car seul Allah sait ce qui va se passer. Tout ce qui se produit au cours d’une semaine, d’une minute
ou d’une seconde se produit par Sa volonté. Ainsi, il n’est pas possible d’établir un plan définitif pour le
lendemain. Allah peut rediriger ou même mettre un terme à la vie d’une personne par un grave accident, une
maladie fatale, un tremblement de terre… Les hommes ne peuvent pas connaître leur destinée, prédéterminée
par Allah. Ils n’ont aucune garantie de pouvoir exécuter un plan même dans la seconde qui suit.
En considérant que tout a lieu selon le décret divin, Allah conseille ainsi aux hommes de ne pas parler de
manière définitive, mais plutôt de dire "Si Allah veut" :

Et ne dis jamais à propos d'une chose : "Je la ferai sûrement demain" sans ajouter : "Si Allah le
veut", et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis : "Je souhaite que mon Seigneur me guide et me
mène plus près de ce qui est correct." (Sourate al-Kahf, 23-24)
14. Comment faire des compliments et des louanges ?

Les individus sont célèbres pour leur beauté physique ou leur moralité, alors qu’Allah est l’Unique et le
réel Possesseur de tous les traits admirables. Nous devrions adresser toutes nos louanges à Lui, le Seul Qui crée
et façonne dans une forme parfaite. Par exemple, lorsqu’on compliment une personne pour sa beauté physique,
il faut se rappeler qu’Allah donna cette beauté comme un bienfait. La sagesse, l’intelligence et toutes les autres
qualités sont des bienfaits d’Allah. Les louanges ne sont appropriées que si elles sont faites dans l’intention de
louer Allah :

Et dis : "Louange à Allah Qui ne S'est jamais attribué d'enfant, Qui n'a point d'associé en la
royauté et Qui n'a jamais eu de protecteur de l'humiliation." Et proclame hautement Sa grandeur.
(Sourate al-Isra, 111)

Au moment de complimenter une personne, nous ne devons pas oublier qu’Allah en est le Créateur, le
Possesseur et qu’Il peut aussi reprendre son bienfait s’Il le souhaite.

15. Est-ce qu’Allah accepte le repentir du mourrant ?

Allah révèle qu’Il acceptera le repentir, sauf si ce dernier a lieu au moment de la mort. Tout individu a la
possibilité de se repentir durant toute sa vie, car Allah ne place pas de limites à ce qu’Il peut pardonner. Même
les pires crimes peuvent être pardonnés si le repentir est sincère et si l’individu revient sur le droit chemin en
devenant un serviteur dévoué d’Allah, et si Allah l’accepte. En revanche, voici ce qu’Allah dit de ceux qui ne
jugent pas nécessaire de se repentir pendant leur vie et qui se tournent vers Lui quand ils sont sur le point de
mourir, envahis par la crainte de la mort :

Mais l'absolution n'est point destinée à ceux qui font de mauvaises actions jusqu'au moment où la mort
se présente à eux et qui s'écrient : "Certes, je me repens maintenant", non plus pour ceux qui meurent en état
d'infidélité. Et c'est pour eux que Nous avons préparé un châtiment douloureux. (Sourate an-Nisa,18)

16. Peut-on demander pardon pour autrui ?

Il est toujours possible de demander à ce que d’autres croyants soient pardonnés, indépendamment de ce
qu’ils ont fait. Le Coran mentionne que les croyants prient Allah d’accorder Son pardon et Sa miséricorde à tous
les croyants. Ils savent que seuls ceux agréés par Allah seront sauvés de la punition de l’enfer et entreront au
paradis. C’est la raison pour laquelle ils désirent que les péchés des autres croyants, ainsi que les leurs, soient
pardonnés. Cette injonction divine s’exprime ainsi :

Sache donc qu'en vérité, il n'y a point de divinité à part Allah, et implore le pardon pour ton péché,
ainsi que pour les croyants et les croyantes. Allah connaît vos activités et votre lieu de repos. (Sourate
Mohammed, 19)

Jusqu’à la fin de leurs vies, les croyants invoquent le pardon pour les autres croyants. Or, Allah seul peut
décider d’accepter ou de refuser ces prières. Allah cite cet exemple d’invocation :

Et à ceux qui sont venus après eux en disant : "Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui
nous ont précédés dans la foi. Et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru.
Seigneur, Tu es compatissant et très miséricordieux." (Sourate al-Hashr, 10)

17. Est-il possible de savoir quand la dernière


heure aura lieu ?

Non, car cette connaissance appartient à Allah. Personne ne peut savoir quand elle aura lieu. Nous savons
uniquement que cette heure approche :

Les gens t'interrogent au sujet de l'heure. Dis : "Sa connaissance est exclusive à Allah" Qu'en sais-
tu ? Il se peut que l'heure soit proche. (Sourate al-Ahzab, 63)

18. Qui sont les hommes "dont le cœur est malade" ?

D’après le Coran, il s’agit d’individus dont la foi est faible et qui manquent de sincérité envers Allah, la
religion et les croyants. Leur maladie n’est pas physique, mais plutôt spirituelle. En d’autres termes, il s’agit
d’un problème dans leur degré de foi.
Les personnes "dont le cœur est malade" révèlent généralement leur véritable nature à travers des
déviations de comportements, décrites pour certaines dans le Coran : Ne pas se rappeler Allah, ne pas vivre
selon le code moral du Coran, ne pas s’efforcer à servir la religion, négliger les prières, ne pas se soucier des
croyants, être lâche et ne pas respecter méticuleusement les limites instaurées par Allah quand elles sont face à
des difficultés. Allah dit que ces signes peuvent être perçus par les serviteurs à qui Il veut les montrer :
Ou bien est-ce que ceux qui ont une maladie au cœur escomptent qu’Allah ne saura jamais faire
apparaître leur haine ? Or, si Nous voulions Nous te les montrerions. Tu les reconnaîtrais certes à leurs traits et
tu les reconnaîtrais très certainement au ton de leur parler. Et Allah connaît bien vos actions. (Sourate
Mohammed, 29-30)

19. Comment rester constant dans son adoration d’Allah ?

Dans le verset "Il est le Seigneur des cieux et de la terre et de tout ce qui est entre eux. Adore-Le donc et
sois constant dans Son adoration. Lui connais-tu un homonyme ?" (Sourate Maryam, 65), Allah enjoint les
hommes à rester régulier dans leur culte d’Allah. Toute bonne action accomplie pour conquérir Sa bénédiction
sera pleinement rétribuée. Néanmoins, Allah insiste sur l’importance de la constance dans l’adoration car elle
constitue un objectif satisfaisant :

Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde. Cependant, les bonnes œuvres qui
persistent ont auprès de ton Seigneur une meilleure récompense et une belle espérance. (Sourate al-Kahf, 46)

20. Comment faut-il se comporter avec ses parents ?

Allah invite les croyants à traiter les parents avec gentillesse. En effet, le Coran requiert que les croyants
parlent avec douceur avec leurs parents, leur témoignent de l’affection, du respect et de la compassion. Allah
rappelle de ne pas dire "Fi de vous!" à ses parents. Même s’ils ne partagent pas les croyances de leurs enfants ni
croient en Allah, ils resteront toujours les parents et par conséquent, il faut continuer à leur montrer de la
compassion et du respect. Même si les conseils des parents sont opposés à la religion, cela ne doit affecter en
rien le respect des croyants envers eux :

Et Nous avons enjoint à l'homme de bien traiter ses père et mère. Mais si ceux-ci te forcent à M'associer,
ce dont tu n'as aucun savoir, alors ne leur obéis pas. Vers Moi est votre retour, et alors Je vous informerai de ce
que vous faisiez. (Sourate al-Ankabut, 8)

21. Qui est responsable de propager le message de la religion ?

Enjoindre le bien et interdire le mal est la responsabilité de tous. Toute personne qui connaît la vérité doit
la transmettre aux autres. C’est la raison pour laquelle l’invitation à croire en Allah n’est pas une tâche limitée à
Ses messagers : Tout croyant doit s’engager à le faire. C’est en appelant les hommes vers la religion et en leur
indiquant le droit chemin que le croyant trouve la voie du salut éternel dans l’au-delà :

Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le
blâmable. Car ce seront eux qui réussiront. (Sourate Al-Imran, 104)

Dans le Coran, les personnes qui refusent d’adorer Allah, en dépit de Ses signes, sont désignées comme des
"injustes" :

Quel pire injuste donc, que celui qui ment contre Allah et qui traite de mensonge la vérité quand
elle lui vient ? N'est-ce pas dans l'enfer qu'il y a un refuge pour les incroyants ? (Sourate az-Zumar, 32)

L’un des signes de leur erreur est leur incapacité à montrer la gratitude à Allah pour Ses innombrables
dons et faveurs, ainsi que leur manque de réflexion sur leur faiblesse face à Sa grandeur. En plus de se
rapprocher de l’enfer par leur caractère erroné, ils invitent les autres à en faire de même, en les empêchant de
vivre selon la religion, ils les mènent vers un grand tourment dans ce monde ici-bas et dans l’au-delà. Allah les
met en garde contre de tels individus :

Et ne vous fiez pas aux injustes : sinon le feu vous atteindrait. Vous n'avez pas d'alliés en dehors
d’Allah. Et vous ne serez pas secourus. (Sourate Hud, 113)

23. Suffit-il de dire "je suis musulman" pour être


considéré comme un fidèle ?

Non, car pour être considéré comme un croyant, il faut affirmer sa foi verbalement, vivre selon elle et
appeler les autres à suivre les commandements d’Allah. Selon le Coran, les croyants ont les qualités suivantes :
Ils se soucient constamment de vivre selon les valeurs de la religion, sacrifient leurs intérêts personnels
pour le bénéfice général de la religion, surmontent leurs passions, pardonnent à autrui, contrôlent leur colère,
restent modérés dans leur comportement, se sacrifient pour autrui même quand ils ont en besoin, dépensent leur
richesse dans la voie d’Allah, sont fermes, transmettent le message de l’Islam, se rappellent constamment
d’Allah, sont méticuleux dans leurs prières, savent se contrôler même face à l’injustice, sont justes, et leurs
efforts sont sincères dans beaucoup d’autres domaines.
Ces qualités ne s’acquièrent pas uniquement à travers les paroles. Outre, dire que l’on fait de son mieux
ou que l’on dépensera de ses biens le moment opportun sans fournir le moindre effort ne rime à rien. Certes dire
"je suis musulman" est la première étape vers la foi, mais la véritable foi s’amorce quand le croyant adhère au
mieux aux commandements d’Allah.
Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre et dit : "Je suis du
nombre des musulmans "? (Sourate Fussilat, 33)

24. Comment Allah explique que les incroyants sont


aussi sous Son contrôle?
Tous les êtres de l’univers, vivants ou non-vivants, sont sous le contrôle absolu d’Allah. Conscients ou
non, les incroyants sont sous Son contrôle à chaque instant de leurs vies, car "Nous avons créé toute chose avec
mesure" (Sourate al-Qamar, 49). Seul Allah a le pouvoir de déterminer le destin de tous les êtres. Puisqu’Il a
prédéterminé leurs destinées, ils vivent leurs vies complètement soumis à ce destin.

Désirent-ils une autre religion que celle d’Allah, alors que se soumet à Lui, bon gré, mal gré, tout ce qui
existe dans les cieux et sur terre et que c'est vers Lui qu'ils seront ramenés ? (Sourate al-Imran, 83)

Etant donné que l’existence d’Allah englobe l’univers entier, Il voit et entend la voix de tous les êtres
vivants. Allah sait tout, le plus profond subconscient des incroyants, la pensée qui leur traverse l’esprit, le
moindre mot, la moindre pensée. Tout le monde, sans exception, toujours et partout, est sous Son contrôle.

Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n'accomplirez
aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l'entreprendrez. Il n'échappe à ton Seigneur ni le
poids d'un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un
livre évident. (Sourate Yunus, 61)

25. Comment devrions-nous aimer Allah ?

L’amour pour Allah est un sentiment profondément enraciné et une combinaison de plusieurs émotions.
Cet amour comprend un sentiment d’obéissance à notre Créateur, Seigneur à l’infini pouvoir, une confiance
profonde dans Son infinie clémence, un respect pour Son infinie sagesse et une grande admiration pour l’infinie
beauté qu’Il crée. Par ailleurs, savoir qu’Allah est le Seigneur de tout et de tous augmente la fidélité et le
dévouement. Une fois conscient, le croyant aime son Seigneur d’un amour intense, vrai et pur. Allah fait
mention de cet amour dans l’un de ses versets :

Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme
on aime Allah. Or les croyants sont les plus ardents en l'amour d’Allah. Quand les injustes verront le
châtiment, ils sauront que la force toute entière est à Allah et qu’Allah est dur en châtiment ! (Sourate al-
Baqarah, 165)
26. Que signifie "être ferme avec les incroyants" ?

O les croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple
qu'Il aime et qui L'aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les incroyants, qui lutte
dans le sentier d’Allah, ne craignant le blâme d'aucun blâmeur. Telle est la grâce d’Allah. Il la donne à
qui Il veut. Allah est immense et omniscient. (Sourate al-Maidah, 54)

Allah invite les croyants à se conduire selon les valeurs morales du Coran et à toujours y rester fidèles,
peu importe les évènements. Face au manque de moralité des incroyants, les croyants doivent réagir de façon
ferme et noble en montrant leur forte conviction à ne jamais négliger la morale. Ils répondent aux mots
grossiers, par des mots doux, à l’arrogance par l’humilité, à l’injustice par la justice et à la méchanceté par la
clémence. Ils n’adoptent jamais les attitudes des incroyants.
Allah décrit le croyant tenant dignement tête aux incroyants :

Ceux qui ne donnent pas de faux témoignages et qui, lorsqu'ils passent auprès d'une frivolité, s'en
écartent noblement. (Sourate al-Furqan, 72)

Les serviteurs du tout miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les
ignorants s'adressent à eux, disent : "Paix." (Sourate al-Furqan, 63)

27. Est-ce que le croyant qui communique la religion est


responsable de la croyance ou non des individus ?

Non, car chaque individu est responsable de sa propre personne. Les croyants sont uniquement
responsables de transmettre le message aux autres de la meilleure manière possible et de les appeler à croire en
Allah. Quant au cœur de la personne à qui la religion est communiquée, il est complètement entre les mains
d’Allah. Si son destin est de croire, alors Allah lui donnera l’amour de l’Islam et Il ancrera la foi dans son cœur.
Allah souligne que les musulmans propagent la religion, mais que c’est Lui Qui guide.

Tu ne diriges pas celui que tu aimes : mais c'est Allah Qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant
les bien-guidés. (Sourate al-Qasas, 56)
28. Est-ce qu’un musulman peut vivre à l’écart
des autres musulmans ?

A moins d’avoir de solides raisons pour le faire, le musulman doit vivre avec les musulmans afin de
manifester sa moralité, sa générosité, son ouverture aux conseils, son humilité, son amour et sa fidélité. Les
croyants devraient se serrer les coudes, car ils ne peuvent pas faire confiance aux incroyants, ni ne peuvent
s’inspirer de leur conduite, ni se rappeler d’Allah avec eux. Les croyants doivent vivre avec d’autres croyants
pour pouvoir appliquer le mode de vie prescrit dans le Coran.
Par ailleurs, les croyants doivent propager les mœurs de l’Islam afin qu’elles s’intègrent dans la vie de
tous. Or cela requiert que les croyants se soutiennent mutuellement. Allah leur commande d'agir "en rang serré
pareil à un édifice renforcé". (Sourate as-Saff, 4)
Le croyant se sent à l’aise lorsqu’il est entouré de croyants vivant de la même manière que lui, c’est-à-
dire selon le Coran. Il se plait dans l’amitié de ceux qui ont pris Allah pour ami. Il aime voir les amis aux
bonnes mœurs, profondément dévoués à Allah dans ce monde-ci en espérant de les retrouver dans l’au-delà.

Fais preuve de patience avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, désirant Sa face. Et que tes
yeux ne se détachent point d'eux, en cherchant le faux brillant de la vie sur terre. Et n'obéis pas à celui dont
Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est
outrancier. (Sourate al-Kahf, 28)

29. Peut-on être heureux sans religion ?

Les infidèles ne peuvent pas être heureux, car pour l’être, il faut tout d’abord que la conscience soit en
paix. Rien ne doit causer la déprime, la confusion ou le remord. La paix de l’âme n’est accessible que si on
intègre la religion dans sa vie. La conscience, contrôlée par Allah, commande toujours de croire en Lui,
d’accomplir les devoirs religieux, et d’adhérer aux valeurs du Coran. Aussi l’athée luttant contre ce penchant
naturel de sa conscience tout au long de sa vie ne peut pas être heureux. Dans ce verset, Allah révèle que
l’aisance du cœur et la paix de l’âme ne sont possibles qu’en ayant foi en Lui :

Ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d’Allah. N'est-ce point par l'évocation
d’Allah que se tranquillisent les cœurs ? (Sourate ar-Ra’d, 28)
30. Est-ce que tout le monde est supposé vivre
selon la religion ?

A partir du moment où l’individu comprend l’existence d’Allah, il est tenu de mettre en application Ses
commandements. Qu’il soit malade, pauvre, riche ou célèbre, rien ne l’empêche d’accomplir ses devoirs
religieux.
Personne ne peut changer le fait que l’homme fut créé pour servir Allah. Le Coran nous informe que
seules les personnes handicapées ne seront pas tenues responsables pour certains devoirs. En dehors de cette
exception tout le monde doit adorer Allah et se soumettre à Ses ordres. Allah affirme dans le Coran qu’il s’agit
d’un devoir obligatoire pour l’humanité :

C'est certainement un rappel pour toi et ton peuple. Et vous en serez interrogés. (Sourate az-Zukhruf,
44)

31. Est-ce que Jésus (psl), Moise (psl) et les autres


prophètes sont des musulmans ?

Tous les prophètes, y compris Jésus (psl), Moise (psl), Salomon (psl), Abraham (psl), Noé (psl) et Joseph
(psl) sont qualifiés de musulmans dans le Coran, car la seul religion d’Allah est l’Islam. La religion enseignée
depuis le Prophète Adam (psl) est demeurée la même. L’Evangile du Prophète Jésus (psl), la Torah du Prophète
Moise (psl) et les Psaumes du Prophète David (psl), avant d’être manipulés, contenaient le message de l’Islam.
Tous les prophètes d’Allah appartenaient à l’Islam, la religion d’Allah, la religion de la vérité. Ce point est
expliqué dans le Coran :

Abraham n'était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (musulman). Et il n'était
point du nombre des associateurs. (Sourate al-Imran, 67)

Dans un autre verset, le Prophète Moise (psl) s’adresse à ses disciples en tant que "musulmans".

Et Moïse dit : "O mon peuple, si vous croyez en Allah, placez votre confiance en Lui si vous Lui êtes
soumis (musulmans)." (Sourate Yunus, 84)

Allah signale également que les disciples du Prophète Jésus (psl) étaient musulmans :

Et quand J'ai révélé aux apôtres ceci : "Croyez en Moi et Mon messager." Ils dirent : "Nous
croyons et attestons que nous sommes musulmans." (Sourate al-Maidah, 111)
32. Que signifie "être satisfait d’Allah"?

Cela signifie qu’il faut être satisfait du destin établie par Allah et de ce qu’Il donne sans condition. Les
hommes peuvent ne pas se rendre compte du bienfait d’une situation donnée à un certain moment. En tous les
cas, ils savent qu’Allah leur veut du bien à cet instant dans cette situation. En général, les croyants ont une
confiance infinie en Allah. Ils ne se demandent pas si une affaire leur apportera le bien ou le mal, mais s’en
remettent à Allah car ils trouveront toujours le bien.
Une maladie, un accident, un handicap, une perte de richesse, une trahison ou un évènement inattendu…
Peu importe ce qui arrive, il faut savoir que cela se produit sous le contrôle d’Allah, il faut ainsi se sentir apaisé.
Quelles que soient les circonstances, il faut continuer à se soumettre à la sagesse divine et à L’en remercier.
Allah dit de ceux qui sont satisfaits de lui :

Allah dira : "Voilà le jour où leur véracité va profiter aux véridiques : ils auront des jardins sous
lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement." Allah les a agréés et eux L'ont agréé. Voilà
l'énorme succès. (Sourate al-Maidah, 119)

Allah a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des
jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils
L'agréent. Ceux- là sont le parti d’Allah. Le parti d’Allah est celui de ceux qui réussissent. (Sourate al-
Mujadala, 22)

33. Est-il correct de croire aux superstitions ?

Les superstitions sont des croyances irrationnelles et erronées répandues parmi les hommes. Certains
individus deviennent nerveux à cause de leurs croyances non fondées, comme par exemple croire qu’un tel
apporte la malchance. Or, personne ni rien ne garantit la malchance ou la fortune, car rien dans l’univers n’est
laissé au hasard. Chaque personne, chaque plante, chaque animal, chaque objet a sa propre destinée. Allah en
connaît tous les détails, car il n’y a pas de feuille qui tombe sans q’Il ne le sache.
Tous ce qui se produisit depuis la création de l’univers et tout ce qui se produira dans le futur a lieu selon
la volonté d’Allah. Personne n’a le pouvoir de changer son destin. Si un individu se retrouve impliqué dans un
incident inattendu, cela fait partie de son destin. Connaître le succès, retrouver sa santé ou croiser le bien sur son
chemin n’est pas une question de chance, mais de faveur d’Allah.

C'est Lui Qui détient les clefs de l'inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce
qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu'Il ne le sache. Et pas une
graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite.
(Sourate al-An’am, 59)
34. Est-ce que le Coran fut envoyé à toutes les nations,
toutes les époques et partout ?

Oui, les commandements coraniques sont destinés à tous les hommes jusqu’au jour de la résurrection. Le
jugement se fera selon le même livre pour ceux qui vécurent il y a mille ans et ceux qui vivent encore. Un
nouveau siècle ou une nouvelle technologie ne modifie pas les responsabilités de l’humanité envers Allah. Que
l’on vive au milieu du désert ou dans un appartement dans un gratte-ciel, l’individu doit prier et adhérer aux
valeurs du Coran. Allah révèle que le Coran fut envoyé à tous les êtres et qu’ils seront jugés selon ce livre :

C'est certainement un rappel (le Coran) pour toi et ton peuple. Et vous en serez interrogés.
(Sourate az-Zukhruf, 44)

Qu'on exalte la bénédiction de Celui Qui a fait descendre le Livre de discernement sur Son
serviteur, afin qu'il soit un avertisseur à l'univers. (Sourate al-Furqan, 1)

35. Est-il juste de se plaindre d’une maladie, d’un handicap,


d’un défaut physique ou de la pauvreté ?

Allah est à l’origine de ces imperfections afin que les hommes saisissent la nature temporaire de la vie de
ce monde. L’ardent désir du paradis doit les pousser à lutter pour l’atteindre. En réalité, ces imperfections sont
des bienfaits pour les serviteurs d’Allah. Pour ceux qui sont soucieux de leur destination finale, les situations
difficiles s’avèrent être de grands bienfaits en vue d’avoir le paradis éternel. Allah promet le paradis à Ses
serviteurs qui, face aux épreuves, continuent à Lui faire confiance et demeurent fermes dans leur désir de Lui
plaire. De plus, Allah ôtera toutes les imperfections, spirituelle et physique, à ceux qui entreront au paradis et Il
les y fera entrer dans la plus belle forme.
Face aux épreuves, le croyant doit se remettre à Allah, le Seigneur de l’infinie sagesse. Dans chaque
destinée façonnée par Allah, il y a un bien absolu et une grande sagesse, inconnus de tous. Il est également
incohérent avec les valeurs coraniques d’être mécontent et de se plaindre d’être pauvre, laid ou malade… Tous
les hommes et toutes les femmes devraient être satisfaits de leur destinée, car s’ils sont malheureux et se
plaignent, cela signifie en réalité qu’ils sont mécontents d’une chose voulue par Allah. Cela dénote leur
ingratitude, car Il crée tout incident pour éprouver l’homme et pour lui tendre une planche de salut éternel. Le
comportement idéal du croyant est décrit dans le Coran :

Dis : "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu’Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C'est
en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance." (Sourate at-Tawbah, 51)
36. Est-ce que nous verrons les prophètes le jour
du jugement ?

Tous les hommes ayant vécu sur terre, y compris les prophètes, seront rassemblés le jour
du jugement. Chaque prophète retournera vers Allah pour témoigner en faveur de son peuple.
Les hommes seront jugés en Sa présence pour toutes leurs actions ici-bas. Il sera donc possible,
par la grâce d’Allah, de voir les Prophètes Mohammed (pbsl), Jésus (psl), Adam (psl), Joseph
(psl) et les autres ce jour-là. Allah affirme ceci dans le Coran:

Et la terre resplendira de la lumière de son Seigneur. Le Livre sera déposé et on fera venir les prophètes
et les témoins. On décidera parmi eux en toute équité et ils ne seront point lésés. (Sourate az-Zumar, 69)

37. Qui accompagnera les croyants au paradis ?

Au paradis, tous les croyants ayant vécu depuis le temps du Prophète Adam (psl) seront rassemblés.
Parmi eux, se trouveront les prophètes, les martyrs et les croyants sincères qui agréèrent les messagers et les
suivirent dans leur chemin. La bonne nouvelle est déjà annoncée aux croyants dans le Coran :

Quiconque obéit à Allah et au Messager, ceux-là seront avec ceux qu’Allah a comblés de Ses bienfaits :
les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels compagnons que ceux-là ! (Sourate an-Nisa,
69)

38. Quelle est la position du Coran envers ceux qui


se vantent de choses qui n’ont pas faites ?

Dans le Coran, Allah conseille à l’humanité d’être sincère dans chaque acte et de chercher uniquement
Son plaisir. Par contre, certains tendent à rechercher l’appréciation et les louanges d’autrui. Ils tentent de se
vanter pour ce qu’ils ont fait et ce qu’ils n’ont pas fait. Rechercher le mérite pour ce que l’on n’a pas accompli
et s’en servir pour s’attirer l’estime d’autrui est mentir à Allah, car Il sait précisément ce que chaque individu a
accompli ou non. Allah condamne le fait de tirer profit de ce qui est inconnu des gens, alors qu’Il le sait. Même
si l’individu semble en profiter, en réalité il perd, car Allah le tiendra responsable de chaque mot prononcé et il
recevra son dû dans l’au-delà :
Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu'ils ont fait et qui aiment qu'on les loue pour ce
qu'ils n'ont pas fait, ne pense point donc qu'ils trouvent une échappatoire au châtiment. Pour eux, il y
aura un châtiment douloureux ! (Sourate al-Imran, 188)

39. Comment le musulman doit comprendre l’art ?

Allah instilla la beauté dans de nombreuses choses. Quant à l’art, il est le produit de l’homme, imitant et
tentant de reproduire la beauté. Etant donné que l’art est une faveur accordée à l’humanité, apprécier
l’esthétique et la beauté fait partie de la nature humaine. Les croyants, en particulier, reconnaissent les bienfaits
d’Allah, en perçoivent les subtilités et disposent d’une largesse d’esprit en terme d’esthétique. Leur plaisir
éprouvé dans l’art s’en retrouve multiplié.
Le croyant voit dans l’art un don du paradis qui est décrit dans le Coran comme un lieu d’art sans pareil.
Les coussins seront brodés d’or, les vêtements taillés dans un riche brocard et de la plus fine soie, les bijoux
seront des plus précieux, les chambres seront confortables, et les trônes seront incrustés d’or et de pierres
précieuses. Toute cette beauté est également un bienfait d’Allah dans ce monde-ci.
L’exemple de magnificence du palais du Prophète Salomon (psl) cité dans le Coran est une vraie
révélation d’art et d’esthétique. Le palais était orné de piscines, de bassins et de statues propres à susciter
l’admiration de tous.
Notre Prophète (pbsl) indique qu’Allah aime la beauté dans le hadith suivant :
Allah est beau et il aime la beauté. (Muslim)

40. Qu’est-ce que la sagesse ?

La sagesse est déterminer ce qui est juste et approprié. Elle transparaît dans les paroles et dans les gestes
des personnes sages. Celles-ci sont capables de traiter un sujet précis d’une façon correcte et concise. Elles ont
un sens équilibré de jugement. Elles conservent leur sagesse quelle que soit la situation et cela se ressent dans
leur comportement calibré. Par conséquent, les gens de sagesse sont également des gens de haute intelligence.
La sagesse n’est accessible qu’à travers la foi et en suivant les enseignements du Coran. En effet, celui-ci
montre à l’humanité la vérité sur les évènements, le comportement, la pensée et le discours justes.
Allah accorde le don de sagesse à Ses serviteurs sincères. Le Coran souligne qu’Allah dispense à qui Il
veut :

Il donne la sagesse à qui Il veut. Et celui à qui la sagesse est donnée, vraiment, c'est un bien immense qui
lui est donné. Mais les doués d'intelligence seulement s'en souviennent. (Sourate al-Baqarah, 269)
41. Quel est le "discours décisif" qu’Allah donna
au Prophète David (psl) ?

Et Nous renforçâmes son royaume et lui donnâmes la sagesse et la faculté de bien juger (le discours
catégorique). (Sourate Sad, 20)

Le discours décisif est présenter la vérité de manière concise, articulée, décisive et convaincante. C’est la
capacité à parler sagement. Il se caractérise par la sincérité et la fluidité qui émeuvent les consciences. Ceux qui
en sont pourvus sont capables d’influencer les hommes en remettant en cause leurs pensées, leurs idéologies,
leurs modes de vie et en les guidant vers le droit chemin.
Le discours décisif n’est pas le résultat d’une connaissance générale, ni de l’expérience. Il s’agit, en
réalité, d’une bénédiction d’Allah pour Ses serviteurs sincères, vrais et fermes.

42. Est-ce qu’Allah récompense les croyants dans


ce monde pour leur foi ?

Oui, Allah couvre de récompense Ses pieux serviteurs ici-bas. Il les guide vers la voie de la droiture, Il
leur facilite leurs tâches, Il place la sérénité et la paix dans leurs cœurs, Il les soutient grâce à leurs services dans
Sa voie, Il multiplie Ses bienfaits encore et encore. Il peut également les éprouver à travers quelques épreuves
ici ou là. En général, la vie qu’Il conçoit pour Ses serviteurs est digne. D’ailleurs, Allah les récompensera pour
leurs bonnes œuvres :

Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne
vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. (Sourate an-Nahl, 97)

Dis : "O Mes serviteurs qui avez cru ! Craignez votre Seigneur." Ceux qu’ici-bas font le bien auront une
bonne récompense. La terre d’Allah est vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter.
(Sourate az-Zumar, 10)

Allah, donc, leur donna la récompense d'ici-bas, ainsi que la belle récompense de l'au-delà. Et Allah aime
les gens bienfaisants. (Sourate al-Imran, 148)
43. Est-ce qu’Allah punit les incroyants dans
le monde ici-bas?

Quant à ceux qui n'ont pas cru, Je les châtierai d'un dur châtiment, ici-bas tout comme dans l'au-delà.
Pour eux pas de secoureurs. (Sourate al-Imran, 56)

Dans ce verset, il s’agit de la rétribution que les incroyants recevront pour leurs actes dans ce monde.
D’après le Coran, leur châtiment sera physique et spirituel.

Ne voient-ils pas que chaque année on les éprouve une ou deux fois ? Malgré cela, ils ne se repentent, ni
ne se souviennent. (Sourate at-Tawbah, 126)

Ainsi, et de temps en temps, Allah frappe les incroyants d’afflictions dans ce monde. Le Coran contient
des récits de nations passées qui subirent des calamités tels que les tremblements de terre, sécheresses, les
pénuries, inondations, électrocutions par les éclairs ou destruction totale de la nation entière.
Par ailleurs, le tourment spirituel les assaille durant toute leur vie. En refusant à suivre le droit chemin
auquel les invite leur conscience, ils sont torturés par le remord. Ainsi, comme ils ne vivent pas selon les valeurs
morales édictées dans le Coran, ils ne connaissent ni le véritable bonheur, ni l’amitié, ni l’amour, ni la fidélité.
Ceux qui les entourent vivent également dans un monde de désordre, de chaos et d’angoisse. Bien qu’Allah leur
accorde de nombreux bienfaits, ces derniers servent surtout à les éprouver :

Et que ni leurs biens ni leurs enfants ne t'émerveillent ! Allah ne veut par-là que les châtier ici-bas et
qu'ils rendent péniblement l'âme en tant que négateurs. (Sourate at-Tawbah, 85)

44. Est-il possible de distinguer les pieux? Comment


se manifeste la piété (taqwa) ?

Il est impossible de déterminer qui est le plus pieux aux yeux d’Allah. La véritable piété, la foi et la
sincérité sont dissimulées dans le cœur, auquel seul Allah a accès. Les hommes peuvent uniquement se faire une
opinion de la piété des individus.
L’opinion que l’on se fait d’un individu repose sur son comportement. Il est donc possible de se faire une
idée de la piété du croyant par sa sincérité envers Allah, sa fidélité à la religion, son effort dans la quête de
l’agrément divin, dans son avidité et sa fermeté à servir la religion, dans son amour et sa fidélité envers les
croyants. Allah est toujours le Seul à émettre le jugement final.
La piété s’acquiert en évitant les péchés, les comportements interdits ou non conformes à la morale
décrite dans le Coran. Elle se développe à mesure que le croyant devient plus ferme dans sa morale, qu’il fournit
plus d’efforts en faveur de sa religion et qu’il en devient plus dévoué.
Les croyants pieux sont identifiables par leur sagesse. Leurs décisions sont justes, leurs résolutions de
problèmes plus rapides et aisées, leurs discours plus sages et plus influençant. Ils parviennent à percevoir des
aspects dans les situations que d’autres n’ont pu déceler. Leur conscience est plus aiguisée. Ils ne font pas les
choses pour se mettre en avant, mais par pure sincérité. Ils ne cherchent pas à être adulés, mais seulement plaire
à Allah. Peu importe la situation, ils observent constamment les limites établies par Allah. Ces caractéristiques
sont les garantes d’un haut degré de droiture. Toutefois, il n’est pas toujours possible de se faire une opinion
définitive sur le degré de piété ou le niveau de foi en rapport avec les autres individus ; car de telles évaluations
ne sont que superficielles et sont basées sur les apparences. Allah est le Seul à savoir le degré de la foi, dévotion
et sincérité de l’homme et combien ce dernier est proche de Lui.

45. Est-ce qu’un individu peut porter le fardeau d’un autre et


être puni à sa place dans l’au-delà ?

Grâce au Coran, on sait que cela est impossible, car chaque individu est responsable de ses propres
actions et sera jugé en présence d’Allah, Qui dota les hommes d’une conscience leur permettant de distinguer le
bien du mal et les poussant à chercher Sa satisfaction. Par ailleurs, Il révéla des Livres pour enseigner à
l’homme le bien et le mal et Il envoya des messagers pour répandre Sa religion. A travers eux, Il met en garde
l’humanité contre le tourment de l’enfer. Ceux qui se détournent de la vérité après tous ces avertissements font
leur choix de leur plein gré. Chacun sera responsable de la décision qu’il aurait prise.

Personne ne portera le fardeau de l'autrui. Et si une âme surchargée appelle à l'aide, rien de sa
charge ne sera supportée par une autre même si c'est un proche parent. Tu n'avertis, en fait, que ceux qui
craignent leur Seigneur bien qu'ils ne Le voient pas et qui accomplissent la salat. Et quiconque se purifie,
ne se purifie que pour lui-même. Vers Allah est la destination. (Sourate Fatir, 18)

Dans un autre verset, Allah met l’humanité en garde contre ceux qui lui mentent en promettant ce qu’ils
ne peuvent donner :

Ceux qui ne croient pas disent à ceux qui croient : "Suivez notre sentier, et nous supporterons vos
fautes." Mais ils ne supporteront rien de leurs fautes. En vérité ce sont des menteurs. (Sourate al-
Ankabut, 12)
46. Comment transmettre l’Islam et le Coran?

La religion se transmet verbalement et physiquement. En expliquant les préceptes de la religion et la


morale du Coran et en les appliquant à sa vie, la vérité du message devient plus palpable. La sincérité se mesure
par la cohérence entre les paroles et le comportement et celle dont fait preuve le transmetteur de la religion
souligne la beauté de la religion.
Par exemple, si le transmettre parle du sacrifice comme action vertueuse et se montre égoïste, cela réduira
l’effet de ses mots et soulèvera de sérieux doutes sur sa sincérité. En revanche, si la personne fait preuve de
moralité et invite les autres à l’imiter, ils se forgeront une forte opinion sur la sincérité de la personne et
s’apercevront que la moralité mentionnée peut être mise en pratique au quotidien. De même, la personne
modeste et qui fait preuve de pudeur propage la religion de la meilleure façon. Allah rappelle aux croyants
d’appliquer ce qu’ils recommandent aux autres de faire :

O vous qui avez cru ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ? C'est une grande abomination
auprès d’Allah que de dire ce que vous ne faites pas. (Sourate as-Saff, 2-3)

47. Est-ce qu’il y’a une limite à la morale ? Existe-t-il "un


plafond" à la morale ?

Il n’y a pas de limite à la morale. A chaque acte, à chaque parole, il pourra y avoir une qui est meilleur. Il
n’est pas possible de s’arrêter sous prétexte que "cela suffit" ou "c’est ce qu’il y a de mieux". Par ailleurs, dés
qu’un individu pense avoir atteint un niveau satisfaisant, une certaine corruption morale et comportementale
s’installe. Estimant qu’il ne lui est pas nécessaire de se renouveler, il ne bénéficie pas de la beauté ni n’améliore
son caractère. Allah désigne ceux qui s’estiment suffisants comme des individus arrogants :

Prenez-garde ! Vraiment l'homme devient rebelle, dès qu'il estime qu'il peut se suffire à lui-même.
(Sourate al-Alaq, 6-7)

L’homme doit constamment chercher à s’améliorer, car personne n’est sûre d’entrer au paradis et
d’obtenir l’agrément d’Allah.
48. Comment les musulmans doivent-ils gérer
leur temps ?

Dans le Coran, le concept de "temps libre" ne s’applique pas aux croyants, car chaque instant de leurs
vies est occupé. Ceux qui craignent Allah et appliquent scrupuleusement Ses commandements sont dans une
quête constante de bonnes actions, afin d’être parmi les proches d’Allah. Ils consacrent leur temps à Son
adoration selon les principes établis dans le Coran. Dés qu’ils terminent une chose, ils se lancent dans une autre
à la recherche perpétuelle du bien et de la beauté. Ils ne s’accordent ni interruptions, ni pauses pendant leurs
efforts, car ils comprennent à quel point chaque instant compte dans la recherche de la satisfaction d’Allah et
qu’ils devront rendre des comptes pour chaque seconde de leurs vies.

Quand tu te libères, donc, lève-toi, et à ton Seigneur aspire. (Sourate al-Inshirah, 7-8)

49. Faut-il attendre une récompense des hommes en retour


de la transmission du message religieux ?

Les croyants véhiculent ce message dans le but d’acquérir le plaisir d’Allah et d’accomplir un
commandement contenu dans le Coran. En retour, ils n’attendent aucun bénéfice matériel, mais seulement
l’agrément d’Allah et le paradis. Tous les prophètes luttèrent dans cette voie durant toutes leurs vies. Ils ne
réclamèrent jamais une rétribution matérielle de la part des hommes et ils le firent clairement savoir. Cette
grandeur d’esprit est citée en exemple dans le Coran :

Craignez Allah donc et obéissez-moi. Je ne vous demande pas de salaire pour cela. Mon salaire
n'incombe qu'au Seigneur de l'univers. (Sourate ash-Shu’ara, 179-180)

50. Que dit Allah à propos des orphelins?

Allah nous ordonne de faire preuve de bonté et de compassion à l’égard des orphelins, car ils n’ont pas de
parents pour s’occuper d’eux et leur assurer une éducation :

Quant à l'orphelin, ne le maltraite pas. (Sourate ad-Duha, 9)


Allah enjoint les croyants à respecter les droits des orphelins, à mettre de côté une partie de leurs biens et
de leurs revenus, et à bien les traiter. Il recommande également un correct usage du patrimoine de l’orphelin qui
lui doit être remis quand ce dernier devient majeur.
Allah conseille aux hommes d’être soucieux et méticuleux quant à l’éducation de l’orphelin afin d’en
faire une bonne personne. Il encourage ainsi à fournir protection et assurance matérielle aux orphelins :

… Et ils t'interrogent au sujet des orphelins. Dis : "Leur faire du bien est la meilleure action. Si vous
vous mêlez à eux, ce sont vos frères…" (Sourate al-Baqarah, 220)

Les croyants évitent toujours d’abuser de la propriété de l’orphelin, car un tel comportement est une
preuve de manque de compassion et un grave crime :

Et donnez aux orphelins leurs biens ; n'y substituez pas le mauvais au bon. Ne mangez pas leurs
biens avec les vôtres : c'est vraiment un grand péché. (Sourate an-Nisa, 2)

En général, il convient pour les croyants de protéger soigneusement le patrimoine des orphelins jusqu’à
ce qu’ils grandissent et puissent en prendre soin, et enfin leur restituer les droits.

51. Est-il correct d’argumenter lorsque la connaissance


d’un sujet est incomplète ?

Allah conseille aux hommes de ne pas traiter des sujets dont ils n’ont pas de connaissance, car au-dessus
de la personne qui sait, il y’aura toujours une personne qui saura mieux. On ne tire aucun bénéfice à argumenter
sur des sujets auxquels on ne connaît rien. La meilleure attitude dans ce cas est de consulter ceux qui ont le
savoir, afin de recevoir la vraie information.

Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance. L'ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en
vérité, on sera interrogé. (Sourate al-Isra, 36)

52. Que dire de ceux qui mettent les autres en garde, mais
ne pratiquent pas ce qu’ils recommandent ?

Allah invite les croyants à s’enjoindre mutuellement à faire le bien et à interdire le mal. C’est ce qui plait
à Allah. En réalité, Il faut qu’ils appliquent ce qu’ils demandent aux autres de faire, et de servir d’exemple à
travers leur comportement et leur moralité. Si quelqu’un sait qu’un acte particulier est faux et est troublé de voir
un autre l’accomplir, il est de son devoir d’en détourner l’autre et de l’amener vers la bonne action. Allah
rappelle cela aux croyants :

Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous
récitez le Livre ? Etes-vous donc dépourvus de raison ? (Sourate al-Baqarah, 44)

53. Que dit Allah des hommes qui ne prient que


lors des difficultés?

Les individus vivant loin de la morale coranique s’adressent à Allah seulement quand ils tombent
malades, rencontrent des difficultés ou sont victimes d’une calamité. C’est dans ces conditions qu’ils
comprennent à quel point ils sont impuissants, ils cherchent ainsi refuge auprès d’Allah, le Suppliant, de les
soulager de leurs douleurs. Or, dès que la situation s’apaise, leur ferveur religieuse s’efface.
Ils oublient alors de continuer à prier Allah et à Lui rendre hommage pour Ses bienfaits. Une fois libérés
de leurs souffrances, ils révèlent immédiatement leur manque de sincérité envers Lui. Cette attitude hypocrite
est décrite dans le verset suivant :

Quand une vague les recouvre comme des ombres, ils invoquent Allah, vouant leur culte
exclusivement à Lui. Lorsqu'Il les sauve, en les ramenant vers la terre ferme, certains d'entre eux
deviennent réticents ; mais, seul le grand traître et le grand ingrat renient Nos signes. (Sourate Luqman,
32)

54. Est-ce qu’Allah a envoyé des messagers à toutes les


nations pour les mettre en garde ?

Le verset "Il n'est pas une nation qui n'ait déjà eu un avertisseur." (Sourate Fatir, 24) indique
clairement qu’Allah envoya un messager à tous les peuples. Ces messagers avaient pour mission de leur
expliquer la religion, ainsi que la manière d’effectuer les rituels. Ils leur annoncèrent également la bonne
nouvelle du paradis et les mirent en garde contre les tourments de l’enfer. Leur rôle était également de servir de
modèle, dans la mesure où leur application méticuleuse de la religion d’Allah, leurs bonnes mœurs et leur
crainte sincère d’Allah étaient exemplaires.

En tant que messagers, annonciateurs et avertisseurs, afin qu'après la venue des messagers il n'y
eût pour les gens point d'argument devant Allah. Allah est puissant et sage. (Sourate an-Nisa, 165)
C’est une manifestation de la justice supérieure d’Allah. Le jour du jugement, personne ne pourra dire
qu’il ne fut pas prévenu de la punition d’Allah, ni informé de ses responsabilités envers Lui. Chacun sera
pleinement rétribué.

55. Comment Allah définit-Il la suspicion ?

Allah n’approuve pas la suspicion et la conjecture. Dans plusieurs versets, Il révèle qu’il s’agit d’un trait
des sociétés athées et que rien de bon n’en résulte. Obéissant à l’injonction divine, les croyants ne basent aucune
de leurs idées sur des informations non fondées. Toutes leurs paroles et leurs idées s’accordent avec la morale
du Coran, reposent sur des preuves absolues et sont équitables.
Au lieu de fonder leurs décisions sur des suspicions, ils interrogent et rassemblent des preuves valables.
La crainte d’Allah pousse les croyants à donner une grande importance à ce point. Ils savent qu’ils seront
jugés sur leurs actes dans l’au-delà et comme ils souhaitent sincèrement entrer au paradis, ils sont soucieux et
justes. Allah définit la suspicion en ces termes :

O vous qui avez cru ! Evitez de trop conjecturer car une partie des conjectures est péché… (Sourate
al-Hujurat, 12)

56. Est-il acceptable de ne différer la pratique religieuse


qu’en vieillissant?

Tout individu sain d’esprit et conscient est tenu de vivre selon la morale édictée dans le Coran et
d’appliquer les commandements de la religion. Ceux qui accomplissent les rituels d’adoration jouissent d’une
vie agréable dans le monde ici-bas et vivront éternellement dans le paradis. Il n’est pas acceptable de différer la
prière sous prétexte qu’"on est encore jeune, on pratiquera quand on sera vieux pour pouvoir entrer au paradis."
De tels propos risquent au contraire de remettre en cause la destination finale dans l’au-delà :

Mais l'absolution n'est point destinée à ceux qui font de mauvaises actions jusqu'au moment où la
mort se présente à l'un d'eux, et qui s'écrie : "Certes, je me repens maintenant" non plus pour ceux qui
meurent en état d'infidélité. Et c'est pour eux que Nous avons préparé un châtiment douloureux. (Sourate
an-Nisa, 18)

Il ne faut surtout pas oublier que personne ne sait quand il mourra. Remettre à plus tard sa pratique
religieuse est une grave erreur ! Après la mort, il ne sera plus possible de faire marche arrière, les regrets ne
serviront à rien.
57. Est-il acceptable de différer la pratique religieuse sous
prétexte qu’"on a un cœur pur"?

Le monde est lieu d’épreuves pour l’humanité :

Celui Qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver et de savoir qui de vous est le meilleur en
œuvre… (Sourate al-Mulk, 2)

La condition de ces épreuves est que les hommes soient responsables de leurs actes et de leur pratique
religieuse. Dans des cas pareils, la pureté du cœur ne peut seule servir de mesure. Elle rentre certes en ligne de
compte avec la bonté et l’honnêteté, mais le principal signe de chasteté et de sincérité réside dans l’application
méticuleuse des commandements d’Allah. Par conséquent, quel que soit son degré de bienveillance, l’individu
qui ne pratique pas, ne craint pas Allah, ne s’inspire pas de la morale coranique, et ne cherche pas l’agrément
divin risque de ne pas obtenir ce qu’il attend dans l’au-delà.
Par ailleurs, seul Allah peut mesurer "la pureté du cœur". En d’autres mots, l’individu peut-être considéré
seulement s’il est sincère dans le sens coranique du terme et non selon le code de valeurs des sociétés
ignorantes.

58. Comment voir les livres saints révélés


avant le Coran ?

Allah révéla la Torah au Prophète Moise (psl), les Psaumes au Prophète David (psl), et l’Evangile au
Prophète Jésus (psl) et enfin le Coran au Prophète Mohammed (pbsl). Ces livres sont des livres de vérité
véhiculant le message de la religion d’Allah jusqu’à un certain moment. Or, au fil du temps, ils furent détournés
par des hommes qui y instillèrent leurs erreurs et leurs fausses croyances. Aussi plus aucun livre ne contenait la
vérité sur l’Islam. C’est pourquoi Allah envoya le Coran à l’humanité. Le Coran sera protégé par Allah jusqu’au
jour de la résurrection :

En vérité c'est Nous Qui avons fait descendre le Coran et c'est Nous Qui en sommes gardien.
(Sourate al-Hijr, 9)
59. Qui sont "les gens du livre"?

Ce sont les Juifs et les Chrétiens, à qui la Torah et l’Evangile furent révélés. Mais vu que le contenu de
ces livres fut détourné, Allah envoya le Prophète Mohammed (pbsl) et le Coran comme livre saint. Il parle
d’eux dans les versets suivants :

Mais ils ne sont pas tous pareils. Il est, parmi les gens du Livre, une communauté droite qui, aux
heures de la nuit, récite les versets d’Allah en se prosternant. Ils croient en Allah et au jour dernier,
ordonnent le convenable, interdisent le blâmable et concourent aux bonnes œuvres. Ceux-là sont parmi
les gens de bien. (Sourate al-Imran, 113-114)

Il y a certes, parmi les gens du Livre, ceux qui croient en Allah et en ce qu'on a fait descendre vers
vous et en ceux qu'on a fait descendre vers eux. Ils sont humbles envers Allah et ne vendent point les
versets d’Allah à vil prix. Voilà ceux dont la récompense est auprès de leur Seigneur. En vérité, Allah est
prompt à faire les comptes. (Sourate al-Imran, 199)

60. Pourquoi on n’est pas puni ici-bas pour nos erreurs ?

Le fait que la punition ne soit pas immédiate ne doit pas encourager les hommes à être négligents, car
Allah leur accorde du temps et les éprouve. Il promet la vie du paradis à ceux qui agissent dans le bien et la vie
de l’enfer à ceux qui commettent le mal. Par conséquent, ceux qui ne sont pas punis immédiatement devraient
comprendre qu’Allah, par amour et compassion, leur accorde un délai afin de pouvoir se repentir.

Et si Allah s'en prenait aux gens pour ce qu'ils acquièrent. Il ne laisserait à la surface de la terre
aucun être vivant. Mais Il leur donne un délai jusqu'à un terme fixé. Puis quand leur terme viendra, Il se
saisira d'eux car Allah est très clairvoyant sur Ses serviteurs. (Sourate Fatir, 45)

61. Est-ce que l’homme est responsable des pensées


qui traversent son esprit ?

Satan peut inspirer toute sorte de faux espoirs à l’homme ou lui suggérer des pensées suspicieuses. S’il se
laisse induire en erreur, croit en satan et suit ses suggestions, il peut être responsable de ses pensées.
Mais s’il se rend compte de l’influence de satan et cherche donc refuge auprès d’Allah et fait preuve
d’une attitude droite, il se débarrassera de ses pensées malfaisantes pour les remplacer par d’autres plus saines.
Allah explique comment le croyant se comporte quand satan l’incite :

Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du diable les touche se rappellent et les voilà
devenus clairvoyants. (Sourate al-Araf, 201)

Cependant, si l’individu est conscient de l’attaque de satan et permet aux suggestions provocantes, doutes
ou pensées négatives de s’installer dans son esprit, il peut en être tenu responsable. Ceux qui pensent toujours
du mal des croyants et cherchent à créer des dissensions parmi eux peuvent être aussi considérés responsables
pour leurs intentions :

Dis : "Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou bien vous le divulguiez, Allah le sait. Il
connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Allah est omnipotent. (Sourate al-Imran, 29)

62. Est-il acceptable de se lamenter à la mort


de quelqu’un ?

Allah octroie à chacun une durée de vie et personne ne peut la modifier. Ainsi, les croyants doivent être
satisfaits de leur destinée, s’y soumettre et faire confiance à Allah. Tout mécontentement est signe de rébellion à
l’égard de ce qu’Allah décrète. Aucun croyant sincère ne se montrerait ingrat car après la mort, il rencontrera la
satisfaction d’Allah et le paradis. Sa vie sera alors une vie pleine de bénédictions, incomparable à ce monde-ci.
Il est ainsi inutile de se désoler de la mort des croyants ; au contraire il faut se réjouir de ce qui les attend. Si le
défunt négligea Allah, il sera envoyé en enfer dans l’au-delà. Mais puisque cela fait également partie de Sa
volonté et Sa justice, il n’y a pas raison de se lamenter : le défunt a sciemment choisi de ne pas croire en dépit
des différents avertissements.
Il est inutile de ressentir de la tristesse au moment de la perte d’un être cher, car les vivants peuvent
encore se consacrer au plaisir d’Allah pour retrouver éternellement ceux qui leur sont chères au paradis.
Le croyant espère retrouver ceux qu’il a perdus au paradis, il ne devrait pas être affecté de leurs morts. Au
contraire, Allah conseille aux croyants d’être heureux et de s’annoncer mutuellement la bonne nouvelle du
paradis :

Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du paradis. Ils
combattent dans le sentier d’Allah : ils tuent et ils se font tuer. C'est une promesse authentique qu'Il a
prise sur Lui-même dans la Thora, l'Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son
engagement? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait. C'est là le très grand succès. (Sourate
at-Tawbah, 111)
63. Est-il acceptable d’être désolé pour ceux qui ne
croient pas en Allah ?

Les personnes assurées de l’existence d’Allah et de l’au-delà souhaitent que les autres sachent la vérité et
qu’ils vivent selon les valeurs morales du Coran, mode de vie idéal pour l’humanité. Sachant que chaque
incroyant recevra la rétribution éternelle de l’enfer, les croyants font de leurs mieux pour amener les incroyants
vers la foi. Cela relève de la responsabilité de chaque croyant de transmettre le message et d’inviter les
incroyants à l’Islam. Il peut s’y consacrer jour et nuit, utiliser les exemples les plus probants, s’exprimer de
façon très éloquente, mais seul Allah peut décider de guider vers la vérité. S’Il le souhaite, Il peut guider qui Il
veut à n’importe quel moment. Il est le meilleur des juges, car Il détermine et décide le meilleur pour
l’humanité. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas se désoler quand les incroyants persistent dans leur
égarement en dépit des invitations et des mises en garde. Sachant que la soumission à Sa volonté est la juste
conduite, les croyants placent leur confiance en Allah.

64. Qui se portera témoin pour l’humanité


dans l’au-delà ?

Le jour du jugement, chacun fera face à ses actions et à ses pensées. "…Allah est certes témoin de toute
chose..." (Sourate al-Hajj, 17) Allah est témoin de tout ce que font les hommes dans le monde. Allah
mentionne ceux qui seront témoins ce jour-là et nous donne quelques détails :

Quand ils y seront, leur ouïe, leurs yeux et leurs peaux témoigneront contre eux de ce qu'ils œuvraient.
(Sourate Fussilat, 20)

Que le moment (pour la réunion) des messagers a été fixé ! (Sourate al-Mursalat, 11)

Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin et que Nous te
ferons venir comme témoin contre ces gens-ci ? (Sourate an-Nisa, 41)

Ce jour-là, Nous scellerons leurs bouches, tandis que leurs mains Nous parleront et que leurs
jambes témoigneront de ce qu'ils avaient accompli. (Sourate Ya Sin, 65)

Et la terre resplendira de la lumière de son Seigneur. Le Livre sera déposé et on fera venir les
prophètes et les témoins. On décidera parmi eux en toute équité et ils ne seront point lésés. (Souurate az-
Zumar, 69)
Le jour où de chaque communauté Nous susciterons un témoin, on ne permettra pas aux infidèles
de s'excuser, et on ne leur demandera pas de revenir sur ce qui a provoqué la colère d’Allah. (Sourate an-
Nahl, 84)

Et le jour où dans chaque communauté, Nous susciterons parmi eux-mêmes un témoin contre eux,
Et Nous t'amènerons témoin contre ceux-ci... (Sourate an-Nahl, 89)

Nous secourrons, certes, Nos messagers, et ceux qui croient, dans la vie présente tout comme au
jour où les témoins se dresseront (le jour du jugement)… (Sourate Ghafir, 51)

Alors chaque âme viendra accompagnée d'un conducteur et d'un témoin. (Sourate Qaf, 21)

65. Comment faut-il se comporter avec les individus


arrogants ?

L’une des plus importantes caractéristiques des croyants est leur attachement ferme à la moralité et à leur
foi, quelles que soient les situations. Quand ils se trouvent en compagnie d’individus arrogants, ils ne tombent
pas dans le même travers, au contraire ils font preuve de modestie, d’humilité et essaient de leur servir
d’exemple. Une attitude pareille plait à Allah, car répondre au mauvais comportement par le bien a une
influence positive sur les individus :

La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse le mal par ce qui est meilleur. Voilà
que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. (Sourate Fussilat, 34)

66. Est-ce que des sentiments tels que l’impatience ou le


désespoir ont leur place dans la vie du croyant ?

Allah conseille aux fidèles de rester patients dans les temps difficiles :

O les croyants ! Soyez endurants. Incitez-vous à l'endurance. Luttez constamment contre l'ennemi
et craignez Allah, afin que vous réussissiez ! (Sourate al-Imran, 200)

Allah invite les croyants à rester fermes quand ils affrontent des difficultés. Ils utilisent leur intelligence
et les moyens matériels pour surmonter les épreuves. Ils savent que celles-ci viennent d’Allah et qu’elles
contiennent un bien. La sagesse d’Allah les rassure. Il est Celui Qui ôte les obstacles en réponse aux prières. Ils
ne se laissent jamais aller à la déprime, au désespoir et à d’autres sentiments négatifs.
Dans le verset "Dis : 'O Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne
désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le
Pardonneur, le Très Miséricordieux.'" (Sourate az-Zumar, 53), Allah commande aux croyants de ne jamais se
désespérer de Sa miséricorde, quels que soient les événements.

67. Que signifie "être content et satisfait de la vie


de ce monde" ?

Cela indique une vie de ce monde-ci qui néglige l’au-delà. Ceux qui s’estiment heureux et satisfaits de
cette vie-ci préfèrent 60 à 70 ans en moyenne à une vie éternelle dans l’au-delà. Ils oublient certainement que la
vie dans le paradis est parfaite et sans fin, tandis que ce monde est plein d’imperfections. Pour eux, cette vie est
proche et la vie de l’au-delà leur semble éloignée. C’est pourquoi ils souhaitent s’amuser maintenant. C’est une
grave erreur car la vie ici-bas ne sert pas à assouvir ses passions, mais à préparer sa place dans l’au-delà. Ceux
qui en sont conscients jouiront à la fois des bienfaits ici-bas et des beautés du paradis.
Quant à ceux qui se complaisent dans la vie de ce monde, ils recevront une part de jouissance ici-bas et
les tourments dans l’au-delà.

Ceux qui n'espèrent pas Notre rencontre, qui sont satisfaits de la vie présente et s'y sentent en
sécurité, et ceux qui sont inattentifs à Nos signes, leur refuge sera le feu, pour ce qu'ils acquéraient.
(Sourate Yunus, 7-8)

68. Peut-on bénéficier des actes rituels accomplis


par un proche ?

Ni vos proches parents ni vos enfants ne vous seront d'aucune utilité le jour de la résurrection, Il
décidera entre vous, et Allah est clairvoyant sur ce que vous faites. (Sourate al-Mumtahana, 3)

Allah précise que les proches parents ne porteront pas d’aide le jour du jugement. Un autre verset "…
tandis qu'il viendra à Nous, tout seul…" (Sourate Maryam, 80) rappelle que chaque personne sera appelée à
rendre compte pour elle-même. Par conséquent, on comprend que personne ne pourra bénéficier de la pratique
religieuse d’autrui le jour du jugement. Allah octroie à chacun un entendement et une conscience individuelle.
Chaque personne pratiquante bénéficiera des actes prescrits. Si l’individu n’accomplit pas ses responsabilités
religieuses même en ayant des proches pieux et pratiquants qui lui servent d’exemple, il devra assumer ses
choix devant Allah dans l’au-delà.

69. Est-ce que ceux qui connaissent la religion


doivent instruire les autres ou bien garder leurs
connaissances pour eux-mêmes ?

Tous ceux qui connaissent la religion ont l’obligation d’en transmettre le contenu aux autres. Dans le
verset "Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le
blâmable. Car ce seront eux qui réussiront…" (Sourate al-Imran, 104), Allah indique aux croyants leur
devoir. Ils doivent s’évertuer à persuader les autres à intégrer la religion et les valeurs du Coran à leur vie, ainsi
qu’à pratiquer la religion par les rituels.
D’après le Coran, cette mission est un important attribut des croyants :

Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable,
interdisent le blâmable, accomplissent la salât, acquittent la zakat et obéissent à Allah et à Son messager.
Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est puissant et sage. (Sourate at-Tawbah, 71)

70. Peut-on s’abstenir d’enjoindre le bien et d’interdire


le blâmable à cause de son environnement ou
de ses connaissances?

Allah invite les hommes à concourir dans le bien et se détourner du mal. Quand les croyants rencontrent
une personne dont le comportement est reprouvé par Allah, ils doivent la guider vers le droit chemin. Ils ne
doivent pas hésiter à rappeler les paroles d’Allah sur la vertu, car Allah demande aux croyants de le faire
constamment :

C'est un Livre qui t'a été descendu. Qu'il n'y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton cœur; afin que par
cela tu avertisses et qu'il soit un rappel aux croyants. (Sourate al-Araf, 2)
71. Comment se manifestent les attributs d’Allah,
Al-Afuw et Al-Ghaffar ?

Al-Afuw signifie "Celui Qui pardonne tout". Al-Ghaffar signifie "Celui Qui est plein de miséricorde et de
clémence". L’homme tend vers l’erreur et l’oubli. Il commet de nombreuses fautes qu’il regrette par la suite. A
chaque fois qu’il se repent sincèrement, il trouve la miséricorde et le pardon d’Allah Qui protège Ses Serviteurs
par Sa miséricorde et est prompt à pardonner.

Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore d’Allah le pardon, trouvera
Allah pardonneur et miséricordieux. (Sourate an-Nisa, 110)

Toutefois Allah rappelle dans un verset qu’Il peut pardonner tous les méfaits sauf celui de l’associer à
d’autres divinités :

Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelque associé. A part cela, Il pardonne à qui Il
veut. Mais quiconque donne à Allah quelque associé commet un énorme péché. (Sourate an-Nisa, 48)

72. Comment se manifeste l’attribut d’Allah, Al-Ghani ?

O hommes, vous êtes les indigents ayant besoin d’Allah, et c'est Allah, qui se dispense de tout et est
le Digne de louange. (Sourate Fatir, 15)

A part Son attribut "al-Ghani", Allah est riche et libre de tout besoin. Par contre, tous les êtres vivants ont
besoin de l’existence d’Allah, de Ses bienfaits, de Sa clémence et de Son pardon. Leur vie tient à Sa volonté et à
Ses dons. Allah, Lui, est dépourvu d’imperfections et possède tout. Cet attribut est cité dans plusieurs versets :

- Rien dans les cieux ni sur terre ne saurait réduire l'autorité d’Allah. (Sourate Fatir, 44)

- Il est Celui Qui n'a point d'associé en la royauté et Qui n'a jamais eu de protecteur de
l'humiliation. (Sourate al-Isra, 111)

- Il est Celui Qui a créé les cieux et la terre et Qui n'a pas été fatigué par leur création. (Sourate al-
Ahqaf, 33)

- Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus. (Sourate al-Ikhlas, 3)
- A Lui appartient ce qui est dans les cieux, sur la terre, ce qui est entre eux et ce qui est sous terre.
(Sourate Ta Ha, 6)

- Et c'est bien Nous Qui donnons la vie et donnons la mort et c'est Nous Qui sommes l'héritier.
(Sourate al-Hijr, 23)

73. Comment se manifeste l’attribut d’Allah, Al-Fattah ?

Allah manifeste cette nature en tant que "Celui Qui résout les difficultés". Le verset "… Allah veut pour
vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous…" (Sourate al-Baqarah, 185) souligne cet attribut
d’Allah par le fait qu’Il facilite les choses à Ses serviteurs sincères. Il les aide et soutient en leur envoyant Sa
sérénité et Sa paix. Il renforce leur résolution afin qu’ils restent fermes et constants en dépit des épreuves. Il
informe les hommes qu’Il ne leur impose pas plus que ce qu’ils peuvent tolérer. Il ajoute par ailleurs qu’"A côté
de la difficulté est, certes, une facilité !" (Sourate al-Inshirah, 5) afin de faire savoir qu’Il apporte l’aisance
après les difficultés.

74. Comment se manifeste l’attribut d’Allah, Ash-Shafi’i ?

Ash-Shafi’i veut dire "Celui Qui guérit". Comme c’est Allah Qui crée la maladie, Lui Seul peut l’ôter et
guérir le malade. Allah créa de nombreux traitements et médecines, mais leur efficacité dépend de Sa volonté. Il
ne suffit pas d’un médecin ou d’un traitement pour guérir le malade. Les paroles du Prophète Abraham (psl)
l’affirment: "Quand je suis malade, c'est Lui Qui me guérit" (Sourate ash-Shu’ara’, 80)

75. Comment se manifeste l’attribut d’Allah, Al-Mundhir?

Al-Mundhir est "Celui Qui met en garde". A travers les livres saints qu’Il révéla, Allah explicite le bien et
le mal à l’humanité et la prévient du tourment de l’enfer dans l’au-delà. Le Coran fut révélé à cet escient :

Ceci est un message pour les gens afin qu'ils soient avertis, qu'ils sachent qu'il n'y a qu'un Dieu
unique et pour que les doués d'intelligence s'exhortent. (Sourate Ibrahim, 52)

Allah envoya un messager à toutes les nations avec cette mission. Les prophètes indiquent le droit
chemin, mettent en garde contre la punition divine et annoncent la bonne nouvelle du paradis.
En tant que messagers, annonciateurs et avertisseurs, afin qu'après la venue des messagers il n'y
eût pour les gens point d'argument devant Allah. Allah est puissant et sage. (Sourate an-Nisa, 165)

76. Quelles caractéristiques plaisent à Allah ?

Par ses paroles "Et implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui. Mon Seigneur est
vraiment miséricordieux et plein d'amour." (Sourate Hud, 90), le Prophète Shu’ayb (psl) rappelle à son peuple
l’amour d’Allah. Toute personne qui croit en Allah, Le craint, applique soigneusement les commandements
coraniques et fournit des efforts pour obtenir une bonne place dans l’au-delà peut espérer l’amour et la
satisfaction d’Allah. Certains versets donnent des détails sur ceux qu’Allah aime :

… Faites le bien. Car Allah aime les bienfaisants. (Sourate al-Baqarah, 195)

… Soyez équitables car Allah aime les équitables. (Sourate al-Hujurat, 9)

Au contraire, quiconque remplit sa promesse et craint Allah... Allah aime les pieux. (Sourate Al-Imran,
76)

Allah aime les endurants. (Sourate al-Imran, 146)

Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. (Sourate al-Imran, 159)

Allah aime ceux qui se purifient. (Sourate at-Tawbah, 108)

Allah aime les vertueux. (Sourate at-Tawbah, 7)

Allah aime ceux qui combattent dans Son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé. (Sourate as-
Saff, 4)

77. Quelles caractéristiques déplaisent à Allah?

Allah anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n'aime pas tout impie
endurci et tout pécheur. (Sourate al-Baqarah, 276)

Et quant à ceux qui ont la foi et font de bonnes œuvres, Il leur donnera leurs récompenses. Et Allah
n'aime pas les injustes. (Sourate al-Imran, 57)
La sanction d'une mauvaise action est une action identique. Mais quiconque pardonne et réforme,
son salaire incombe à Allah. Il n'aime point les injustes ! (Sourate ash-Shura, 40)

Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers vos père et mère, les
proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les
esclaves en votre possession, car Allah n'aime pas, en vérité, le présomptueux, l'arrogant. (Sourate an-
Nisa, 36)

Et ne détourne pas ton visage des hommes et ne foule pas la terre avec arrogance : car Allah n'aime
pas le présomptueux plein de gloriole. (Sourate Luqman, 18)

Et ne dispute pas en faveur de ceux qui se trahissent eux-mêmes. Allah vraiment, n'aime pas le
traître et le pécheur. (Sourate an-Nisa, 107)

Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah
n'aime pas les transgresseurs ! (Sourate al-Baqarah,190)

Et ils s'efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n'aime pas les semeurs de
désordre. (Sourate al-Maidah, 64)

Dès qu'il tourne le dos, il parcourt la terre pour y semer le désordre et saccager culture et bétail. Et
Allah n'aime pas le désordre. (Sourate al-Baqarah, 205)

Mangez de leurs fruits, quand ils en produisent. Acquittez-en les droits le jour de la récolte. Et ne
gaspillez point car Il n'aime pas les gaspilleurs. (Sourate al-An’am, 141)

O enfants d'Adam, dans chaque lieu de salat portez votre parure. Et mangez et buvez; et ne
commettez pas d'excès, car Il n'aime pas ceux qui commettent des excès. (Sourate al-Araf, 31)

Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion. Certes, Il n'aime pas
les transgresseurs. (Sourate al-Araf, 55)

Allah n'aime pas les traîtres. (Sourate al-Anfal, 58)

Nul doute qu’Allah sait ce qu'ils cachent et ce qu'ils divulguent. Et assurément Il n'aime pas les
orgueilleux. (Sourate an-Nahl, 23)

Allah prend la défense de ceux qui croient. Allah n'aime aucun traître ingrat. (Sourate al-Hajj, 38)
Son peuple lui dit : "Ne te réjouis point. Car Allah n'aime pas les arrogants." (Sourate al-Qasas,
76)

78. Quelles sont les réponses des évolutionnistes aux questions:


Comment une créature possède de manière innée les
caractéristiques propres à son espèce, et comment émergent
ses comportements de conscience, planification et intelligence?

Les évolutionnistes n’ont pas de réponse claire à de telles questions. Leur argument est que les animaux
manifestèrent ces comportements instinctivement. Les scientifiques évolutionnistes utilisent le terme "instinct"
pour définir des comportements innés de l’animal. Comment l’instinct est-il acquis ? Comment est-il né ?
Comment est-il transmis d’une génération à l’autre ? Ces questions restent sans réponse. Le généticien
évolutionniste Gordon R. Taylor présente ce dilemme dans son ouvrage The Great Evolution Mystery :
Si le comportement est héréditaire, quelles sont les unités de comportement qui sont transmises – si on
présume qu’il y a des unités?- Personne n’a suggéré de réponse. (London Sphere Books, 1984, p. 222)

79. Comment les évolutionnistes définissent l’instinct?

Selon les évolutionnistes l’instinct est un comportement encodé dans les gènes de la créature vivante.
Grâce à leur instinct, les animaux migratoires savent quel chemin prendre même si c’est leur premier
voyage. De la même manière, les oiseaux, les anguilles et les tortues accomplissent des voyages de plusieurs
milliers de kilomètres. Toute l’information nécessaire est contenue dans leurs gènes.
Chaque encodage n’a-t-il pas un encodeur ? Qui est alors celui de l’instinct ?
La réponse des évolutionnistes n’est qu’une illusion. Ils prétendent que tous les organismes vivants sur
terre naquirent grâce à "mère nature" composée de : pierres, terre, herbe, arbres, fleurs etc. (Allah est bien au-
dessus de ce qu'ils Lui imputent.) Un arbre peut-il enseigner à une abeille à bâtir son nid, de la forme d’un
parfait hexagone? Rien dans la nature ne peut enseigner un acte qui requiert intelligence et conscience. Une telle
réponse est irrationnelle et n’est pas scientifique. L’existence d’un Possesseur d’Intelligence, à l’origine de tous
les actes et de toutes les caractéristiques, est claire et évidente. Tous les comportements que les évolutionnistes
définissent comme instinct ou caractérisent en encodage ont lieu par l’inspiration divine.
80. Comment les évolutionnistes expliquent la générosité,
la coopération et l’affection entre les êtres vivants, comme
en témoigne la nature ?

Ils n’apportent pas d’explications probantes à cette question. Prenons des exemples. Le mâle kamichi
cornu construit un nid bien à l’abri, il y place la femelle, la nourrit et s’occupe soigneusement d’elle et des œufs
jusqu’à la naissance des petits. Le pingouin ne quitte pas son œuf pendant le glacial hiver polaire. Pendant toute
cette période elle le couve sans manger quoique ce soit. De nombreuses espèces de poisson construisent
laborieusement des nids pour leurs œufs et leurs larves. Pour faire son nid, l’épinoche mâle rassemble des
petites brindilles et les colle ensemble grâce à un liquide gluant qu’il rejette de ses glandes situées près des
reins. Ensuite il nage autour de son nid pour lui donner forme. Il s’assure que la femelle pond ses œufs dans le
tunnel construit dans le nid et entreprend la totale prise en charge des œufs. Il s’occupe ainsi de la réparation du
nid, de remuer l’eau pour oxygéner les œufs, de surveiller et protéger les œufs.
D’autres cas similaires sont disponibles dans la nature. Il est impossible d’expliquer l’apparition de ces
comportements en terme de mécanismes évolutionnistes. C’est la raison pour laquelle les évolutionnistes sont
incapables d’expliquer l’émergence de ces caractéristiques. Cemal Yildirim, un professeur évolutionniste,
reconnaît que des comportements comme l’amour maternel ne peuvent s’expliquer par des mécanismes
évolutionnistes.
Comment l’amour d’une mère pour son petit peut être expliqué par un "mécanisme" aveugle (la sélection
naturelle) qui ne tient compte d’aucun élément psychologique ? On peut difficilement dire que les biologistes (et
les darwinistes) apportent des réponses satisfaisantes à ces interrogations. (Cemal Yildirim, Evrim Kurami ve
Bagnazlik (La Théorie de l’Evolution et la Bigoterie), Istanbul : Bilgi Publications, 1989, p.185)

81. Pourquoi des comportements tels que l’altruisme entre


les êtres restent un problème insoluble pour
les évolutionnistes ?

L’altruisme et les autres comportements coopératifs des êtres vivants révèlent clairement l’invalidité de la
théorie de l’évolution. La raison est la sélection naturelle sur laquelle repose la théorie de Darwin. Selon elle, les
êtres vivants les plus adaptés à leur habitat survivront alors que les plus faibles seront éliminés. Il n’y a par
conséquent nulle place pour la coopération, car avant tout c’est la compétition qui compte. Cependant, on peut
voir que la nature n’est pas un terrain de lutte sans merci pour la survivance de l’espèce et où seuls les plus
aptes survivent.
Tous les êtres vivants chassent afin de survivre et se battent pour se protéger. En dehors de ceci, de
nombreux organismes ont des comportements non égoïstes pour protéger leur progéniture ou sécuriser une
population plus large. La nature contient de nombreux exemples d’espèces différentes défendant leurs intérêts
mutuels.
Puisque la théorie de l’évolution représente la nature comme un champ de bataille, elle ne peut expliquer
les comportements altruistes. Les évolutionnistes ne peuvent pas expliquer pourquoi l’oiseau éclaireur dans une
volée crie lorsque le prédateur approche, risquant ainsi sa propre vie, ni pourquoi un volatile d’une autre espèce
n’hésite à attirer l’ennemi en feignant une blessure afin de le détourner de ses petits. Ces attitudes invalident la
théorie de l’évolution et prouvent la création des êtres vivants par notre Seigneur.

82. Pourquoi la sélection naturelle est invalide ?

La sélection naturelle est un processus qui résulte de la sélection d’un changement avantageux (structurel
ou comportemental) sur d’autres, et qui devient permanent et se transmet aux générations suivantes. Plusieurs
points doivent être analysés dans cette théorie.
Premièrement, cette thèse tente de présenter la nature comme un pouvoir conscient, capable de distinguer
les comportements favorables et défavorables et donc de prendre des décisions. Or, ni la nature ni aucun être
dans la nature n’a le pouvoir de prendre une décision. La sélection peut se faire uniquement par l’intelligence
qui conçut tous ces êtres, à savoir Allah.
Selon le mécanisme de sélection naturelle, les traits acquis doivent être transmis aux générations
suivantes, mais, même si les êtres vivants apprennent quelque chose par expérience, il leur est impossible de le
transmettre aux générations ultérieures. Considérons les fourmis ouvrières, en charge de toutes les tâches de la
colonie, une de leurs caractéristiques est leur stérilité, elles ne peuvent donc pas faire passer leurs qualités aux
générations ultérieures. En bref, il est tout simplement impossible que les organismes acquièrent des traits de
plus en plus avancés et les transmettent à leur progéniture.

83. Chaque être vivant manifeste de façon innée des


comportements spécifiques à son espèce.
Sont-ils le fruit du hasard?

Non. Un seul exemple suffit pour annuler cette affirmation. Prenons le cas des vers à soie. Ils peuvent
pondre jusqu’à 500 œufs en une seule ponte. Ils les retiennent ensemble à l’aide d’un fil spécial qu’ils secrètent
afin de protéger les œufs et de les empêcher de s’éparpiller. Les chenilles nées de ces œufs s’attachent aussi à
une brindille en utilisant le même fil. Peu après, elles commencent à filer leurs cocons d’une fibre soyeuse
secrétée par leur corps. Une seule chenille produit un fil de soie long de 900 à 1500 mètres en moyenne. Des
milliers de chenilles naissent de la sorte et agissent de même. Il est irrationnel d’affirmer que chaque chenille
apprit des procédures aussi complexes par hasard et qu’elle les enseigna aux générations ultérieures. Allah
octroie à chaque créature des caractéristiques qui demeurent identiques de génération en génération. Une
chenille reste toujours une chenille, et file toujours le même cocon. C’est le fruit d’art d’Allah l’Omnipotent.

84. Les créatures vivantes ne se montrent pas généreuses


uniquement envers leur propre progéniture. Elles s’occupent
aussi des petits des autres membres de la même espèce.
Comment les évolutionnistes expliquent-ils cela ?

Ce fait va à l’encontre de l’idée de "lutte naturelle" des évolutionnistes, qui affirment que les créatures
vivantes ne se soucient que de leur propre progéniture afin de leur transférer leurs gènes. Ainsi la théorie de
l’évolution ne peut pas expliquer pourquoi les êtres vivants s’entraident. Les troupeaux de bœufs musqués
protègent leurs plus jeunes membres de prédateurs, en cas de danger, un bœuf ferme le rang et les autres gardent
le périmètre du groupe, se plaçant à l’extérieur et encerclant ainsi les plus jeunes. De la même manière, les
dauphins voyagent en bancs et se protègent mutuellement du danger. Quand un dauphin donne naissance,
d’autres dauphins accompagnent la mère pour l’assister. Les chiens sauvages d’Afrique vivent en meutes, les
mâles et les femelles prennent soin de leurs petits. Après avoir attrapé une proie, les adultes entourent les jeunes
pour les laisser manger en premier. D’autres comportements non égoïstes existent chez les abeilles ou les
fourmis. Ces exemples invalident la thèse de Darwin selon laquelle les plus forts survivent et les plus faibles
disparaissent.

85. De nombreux êtres vivants dans la nature accomplissent


avec succès des tâches complexes inattendues.
Comment les évolutionnistes expliquent-ils cette
preuve de spéciale conception?

Ils restent muets face à une telle sophistication dans les mécanismes. Pour illustrer le concept de
conception spéciale. Prenons l’exemple de ce qu’on appelle le scarabée bombardier. Cet insecte se défend en
envoyant une giclée d’une substance chimique bouillante à travers une ouverture située à l’extrémité de son
abdomen en direction de son ennemi. Mais comment cette arme chimique fonctionne-t-elle ?
Les découvertes scientifiques sont époustouflantes. Le scarabée bombardier prépare une mixture
concentrée de deux substances chimiques (le peroxyde d’hydrogène et l’hydroquinone) dans ses glandes
sécrétrices. La mixture se mélange dans une chambre de stockage reliée à la seconde chambre : celle de
l’explosion. Ces deux chambres sont séparées par un système similaire au système musculaire valvulaire du
cœur humain. Quand le scarabée sent le danger, il contracte les muscles de la chambre de stockage et relâche
simultanément les muscles connecteurs séparant les deux chambres. La valve entre les deux chambres s’ouvre,
laissant la mixture chimique s’introduire dans la chambre d’explosion. Les substances chimiques se mélangent
avec les enzymes catalases qui provoqueront l’explosion. A ce moment-là, la valve de la chambre d’explosion
se referme. Le peroxyde d’hydrogène se décompose dans l’eau et l’oxygène et au contact de l’hydroquinone,
l’oxygène produit plus d’eau et la quinone, un irritant chimique. Cette interaction crée de la chaleur et quand la
substance chimique atteint le point d’ébullition, la mixture est évacuée sous pression à travers un canal spécial
situé dans l’extrémité de l’abdomen du scarabée. L’insecte asperge son ennemi avec la quinone qui est une
substance chimique toxique.
Cette réaction à l’intérieur du corps du scarabée se produit en un clin d’œil. Elle s’opère de façon parfaite,
tout défaut entraînerait la mort du scarabée, par ses ennemis ou par explosion. En fait, pour que le système de
défense opère, toutes les composantes du système doivent exister simultanément et complètement. En d’autres
termes, il n’a pu qu’être créé.

86. Est-ce que la capacité de l’être vivant à soigner ses


propres maladies est née par hasard comme
l’avancent les évolutionnistes?

Lorsqu’une chèvre sauvage est mordue par un serpent, elle mange une pousse d’euphorbe qui agit contre
le venin du serpent grâce à l’euphorbone présente dans la sève de la plante. Habituellement, la chèvre ne mange
pas d’euphorbe pendant qu’elle broute. Cela veut dire qu’elle connaît la structure chimique de l’euphorbe et
qu’elle sait qu’elle la soignera si elle est mordue par un serpent. Comment la chèvre a-t-elle pu en être
instruite ? La chèvre ne peut bien évidemment pas s’amuser à mordre dans toutes les plantes dans l’espoir de
trouver celle qui la guérira de la morsure de serpent. Alors comment sait-elle se traiter toute seule ? Qui lui
enseigna cette science ? Une seule réponse existe : les chèvres agissent sous l’inspiration d’Allah, Celui Qui
leur révèle leurs comportements ainsi qu’à toutes les créatures.
87. Les évolutionnistes prétendent qu’une cellule bactérienne
primitive généra la photosynthèse, suite à des conditions naturelles
et aboutit à l’apparition des plantes au fil du temps. Est-ce qu’une
telle théorie est probable ? Est-ce que des processus aussi
complexes ont pu s’organiser par hasard ?

Les évolutionnistes prétendent qu’une bactérie primitive initia la photosynthèse en raison de besoins
alimentaires. Or, cela est impossible car si certains organismes vivants peuvent se passer de nourriture pendant
quelques temps, la mort est inévitable pour eux. Alors comment un organisme privé de nourriture peut survivre
des millions d’années ? Suite à la famine, non seulement la bactérie parvient à survivre, mais en plus elle se
transforme en un être plus avancé et initie la photosynthèse, un processus qui est encore aujourd’hui incompris
et inimitable.
Les plantes ne peuvent pas être issues de bactéries, car leurs cellules respectives diffèrent. Il suffit d’en
examiner les structures ADN pour remarquer leurs spécificités. La molécule d’ADN d’une plante est entourée
d’une membrane à double couche, tandis que celle de la bactérie est libre au sein de la cellule. Dans l’ADN de
la bactérie, il y a peu de protéines ; en revanche l’ADN de la plante est liée aux protéines du début à la fin. La
molécule d’ADN d’une cellule bactérienne contient l’information d’une seule cellule, tandis que celle de la
plante contient l’information liée à la plante entière.
La bactérie n’a pas d’organelles ; quant à la plante, elle est dotée de nombreuses, dont la structure est
relativement complexe. Les évolutionnistes sont conscients de ce fait. Le professeur Ali Demirsoy, un
scientifique évolutionniste turc, reconnaît clairement ces faits :
Les cellules complexes ne sont jamais nées du développement de cellules primitives dans le processus
évolutionniste. (Ali Demirsoy, Kalitim ve Evrim (Héritage et Evolution), Ankara : Meteksan Publishing Co.,
1984, p.79)

89.Est-ce vrai que les évolutionnistes prétendent que


la mousse d’eau évolua en plantes terrestres?

Cette affirmation, comme toutes les autres, ne repose sur rien. D’après les évolutionnistes, les vagues
poussèrent la mousse sur les rivages de la mer, où elle se transforma, au fil du temps en plantes terrestres et se
déplaça sur la terre. A quel point cette supposition imaginaire est proche de la réalité ?
Même si on supposait que la transition de la mer à la terre était vraie, de nombreux facteurs ne permettent
pas à la mousse de survivre sur terre :
1 – Le risque de dépérissement : Afin qu’une plante marine survive sur terre, sa surface a besoin d’être
protégée contre les pertes excessives en eau, sinon elle dépérirait. Les plantes terrestres sont équipées de
systèmes particuliers qui les protège contre la déshydratation. Il est impossible que ces systèmes firent leur
apparition par hasard. Une plante ne peut pas attendre des millions d’années que son système se développe seul,
car si elle en est dépourvue, la plante dépérit et meurt. Par ailleurs, la complexité de ces systèmes est si grande
qu’en aucun cas, le hasard n’y a sa place, quel que soit le nombre de millions ou de milliards d’années passés.
2 – L’alimentation : Les plantes marines puisent l’eau et les minéraux dont elles ont besoin directement
dans l’eau environnante, ce qui ne serait pas possible pour la mousse une fois sur terre. Sans alimentation, elle
ne peut survivre longtemps.
3 – La reproduction : La mousse d’eau ne peut se reproduire durant sa courte vie sur terre, car elle
utilise l’eau pour distribuer ses cellules reproductives.
4 – Eviter l’effet destructeur de l’oxygène : La mousse d’eau a l’habitude de puiser de l’oxygène
dissous dans l’eau. Or, d’après les allégations des évolutionnistes, une fois sur terre, elle doit développer une
nouvelle façon d’absorber l’oxygène : via l’air. Les scientifiques ont démontré que dans des conditions
normales, l’oxygène dans l’air a un effet destructeur sur les substances organiques. Les créatures qui vivent sur
terre sont dotées de systèmes conçus pour les protéger de cet effet. En revanche, la mousse ne dispose pas
d’enzymes nécessaires pour sa protection contre les effets négatifs de l’oxygène. Comment ferait-elle donc pour
se protéger sur terre ? Elle ne peut attendre qu’un système daigne se développer sur une longue durée. Sinon,
elle se déshydraterait rapidement, dépérirait et mourrait.
La mousse ne peut pas faire la transition entre l’eau et la terre. Pour pouvoir survivre sur terre, elle doit
acquérir des mécanismes instantanément. Peu importe le temps d’attente, elle ne pourra jamais s’en doter.
En résumé, la théorie de l’évolution affirme que la vie naquit d’une longue suite de coïncidences. Il ne
s’agit là que d’une superstition déraisonnée. Le fait est qu’Allah est le Créateur de tous les êtres vivants.

Ils dirent : "Gloire à Toi !


Nous n'avons de savoir que ce que Tu nous as appris.
Certes c'est Toi l'Omniscient, le Sage."
(Sourate al-Baqarah, 32)
Que signifie se rapprocher d’Allah ? Est-ce que quelqu’un dispose d’informations sur l’avenir ?
Est-ce qu’Allah accepte le repentir du mourant ? Peut-on demander le pardon pour autrui ? Qui est
responsable de transmettre la religion ? Verrons-nous les prophètes le jour du jugement ?
Comment initier à l’Islam et au Coran ? Que dit Allah des orphelins ?
Les hommes sont-ils responsables de leurs pensées ?
Dans les versets du Coran, Allah appelle les hommes à chercher les moyens de se rapprocher de
Lui. L’objectif principal de tout individu est de s’y efforcer. Il est par conséquent nécessaire d’avoir une
connaissance saine de la religion d’Allah. Les questions et les réponses compilées dans ce livre furent
préparées dans le but d’assister ceux qui souhaitent apprendre tous les aspects de la religion d’Allah.