Vous êtes sur la page 1sur 11

Comment installer Ubuntu (Linux) en 10min ?

(Version 2)
La VirtualBox est une machine virtuelle puisqu'elle permet d'installer dans les systèmes non équipés
de machines virtuelles d'autres systèmes d'installation et de les utiliser simultanémant comme de
simples programmes sans avoir à formater un disque dur.

En informatique on utilise des machines virtuelles avec le même système d'exploitation afin de
rendre plus rapide les processus lancés. Par exemple si on veut faire la reconnaissance ocr d'un texte
en .pdf, pour ne pas rester 1h sans rien faire en attendant que le .pdf soit reconnu, on le fait dans la
machine virtuelle et ainsi on peut continuer d'éditer des .pdf dans l'ordinateur hôte.

En sciences du langage on utilise des machines virtuelles avec un système d'exploitation différent,
afin de pouvoir profiter à la fois des commandes (wget, sed, egrep) et des programmes d'autres
systèmes. On nous recommande de sauvegarder nos fichiers texte, html et xml en UTF-8. On
considère la langue comme un continuum indécomposable et désorganisé dont on peut recueillir
des corpus massifs pour la transformer ensuite en une structure décomposable et organisée.

Ubuntu est une variante de Linux avec ses sous-variantes: Edubuntu, Kubuntu,... et ses co-variantes:
Mandriva, Fedora... De plus il existe d'autres systèmes d'exploitation qui utilisent un terminal UNIX
comme OpenSolaris ou MacOS-X. De plus MS-DOS qui s'appelle maintenant: Invite de
commandes sous Windows a des commandes similaires à UNIX et un fonctionnement sismilaire.
Mais DOS et Windows ont comme fin de ligne: CR LF alors que UNIX a comme caractère de fin
de ligne LF.

Sur Windows ont peut soit utiliser une machine virtuelle avec un environnement UNIX installé et
des fichiers partagés, soit Cygwin, mais les commandes de Cygwin viennent dans des Packages
séparés téléchargeables grâce au Setup.exe qui permet de faire l'Update, et parfois on a du mal à
trouver les packages qu'il manque et beaucoup de packages n'ont pas d'utilité sous Windows alors
que sous Linux ils nous permettent d'avoir de vrais programmes cliquables en dehors du terminal.
Car sous Linux il y a une interaction entre le terminal et les fenêtres du système d'exploitation.

Table des matières

I- Les images ISO: Les étapes d'installation dans la VirtualBox


II- Les additions invité (additions clients - Guest Additions)
II.A – Insertion du CD virtuel des additions invités
II.B – Installation des Dynamic Kernel Module Support (dkms)
||.C – Installation des Guest Additions
||.D – Re-compilation des modules kernel
||.E – Les répertoires partagés
II.F- Le plein écran
III- Installer des programmes éducatifs en transformant Ubuntu en Edubuntu
IV- Installer Wine afin de pouvoir installer des programmes Windows comme
Notepad++
I- Les images ISO: Les étapes d'installation dans la VirtualBox

image ISO
Une image ISO est un support de lecture virtuel à l'image d'un CD ou d'un DVD.

1. Téléchargez et installer la VirtualBox et se placer sur .VirtualBox.


2. Se placer sur .VirtualBox et créer un dossier (ex: Install) où placer les images ISO.
3. Téléchargez l'image ISO de Ubuntu (ou une autre version de Linux) et la placer dans le
dossier créé à cet effet ou la brûler sur un CD avec un logiciel qui vous propose de créer un
CD à partir d'une Image ISO comme InfraRecorder.

4. Créez une nouvelle machine virtuelle en choisissant Linux comme système d'exploitation et
Ubuntu comme version. Et en choisissant une taille proche de la taille à défaut pour la
mémoire vive RAM (384Mo) sinon votre ordinateur sera plus lent.
5. Créez un nouveau disque dur avec une image à taille dynamique afin que l'espace occupé en
mémoire varie en fonction de l'espace réellement utilisé et une taille proche de la taille à
défaut (8GB).

6. Le nouveau disque dur est une image de celui-ci avec l'extention .vdi.
7. Vous avez créé une nouvelle machine virtuelle sans l'image ISO de Ubuntu.
8. Maintenant allez sur Disque Optique et insérez l'image ISO de Ubuntu, celle-ci correspond
au concept de CD avec système d'exploitation à installer, si vous n'avez toujours pas d'image
ISO, vous pouvez aussi insérer un vrai CD et connecter la machine virtuelle au lecteur de
CD.

9. Puis configurez ou re-configurez toutes les autres sorties et entrées du système invité:
-Ajouter un noveau filtre USB avec tous les champs à vide.
-Créer un ou plusieurs répertoires partagés.
-Configurer ou laisser les paramètres du son, de l'affichage, des réseaux, etc.
-Toutes les étapes précédentes peuvent être modifiées y compris la taille des mémoires.
-On pourra toujours par la suite rajouter une nouvelle mémoire .vdi en créant un nouveau
Disque dur.

10. Enfin lancez votre machine virtuelle pour l'installer.


11. Une fois le nouveau système installé, pensez à supprimer de dedans à partir de Disque
Optique et de dehors à partir de votre répertoire Install l'image ISO du système à installer
parce que une image ISO est un support de lecture virtuel, et on n'a pas besoin de réinstaller
40fois le même programme. Vous pouvez soit installer un nouveau programme, soit relier
votre machine virtuelle au lecteur CD-DVD (E:\...).
12. Si vous supprimez une machine virtuelle plus tard (désinstallation irrécupérable de Ubuntu
en un clic) pensez aussi à supprimer de l'extérieur les harddisk.vdi et les cd.iso qui viennent
avec.

Conseil: Installez Ubuntu en Anglais car la plupart des sites explicatifs sont en Anglais.

II- Les additions invité (additions clients - Guest Additions)

Addition invité
Une addition invité permet d'améliorer l'intercompréhension entre le système invité (guest) et le
système hôte (host), ici l'invité est Ubuntu et l'hôte est Windows. Et donc permet d'installer les
possibilités suivantes: la souris qui peut internaviguer dans les deux systèmes, la reconnaissance de
vos paramètres vidéo, la synchronisation des montres, le partage de dossiers (dossiers partagés), les
fenêtres minimizées sur le système hôte, le partage des claviers, etc. Les additions invité viennent
avec les fichiers de la Virtualbox sous forme de fichier image de CD-ROM appellé
VBoxGuestAdditions.iso.

II.A – Insertion du CD virtuel des additions invités

1- Allez chercher dans C:\Program Files\Sun\xVM VirtualBox\ un programme qui s'appelle


VBoxGuestAdditions.iso, faites-en une copie et placez-la dans votre dossier Install.
2- Allez sur Disque Optique et ajoutez VBoxGuestAdditions.iso au lecteur virtuel.
3- Redémarrer votre ordinateur et connectez-vous sur internet.
4- Ouvrez la machine virtuelle et vérifiez que internet fonctionne en tapant: www.google.com
5- Si il y a des mises à jours, installez-les puis redémarrez votre machine virtuelle et vérifiez que
vous avez internet.

II.B – Installation des Dynamic Kernel Module Support (dkms)

Les modules kernel doivent être installés avant les additions invités car ils permettent de reconnaître
celles-ci à chaque redémarrage du système. Vous pouvez contrôler où vous allez dans les répertoires
avec le programme Places qui est une sorte de Windows Explorer mais vous vous déplacez sur le
terminal ainsi:
cd ../ va en arrière
cd ../.. va deux fois en arrière
ls lit les chemins que l'on peut prendre
pwd dit où on est
/ indique qu'on est à la racine du système
sudo demande le mot de passe du compte administrateur

1- Allez sur le terminal (Accessories > Terminal)


2- But: se placer à la racine de: /var/lib/dpkg/lock
cd ../..
ls
pwd
sudo apt-get install dkms

Résultat: environ 45lignes.

||.C – Installation des Guest Additions

L'installation doit se faire au moyen du terminal car si on clique sur l'icône puis sur Run in Terminal
comme s'il s'agissait d'un programme autoexécutable sous windows, cela ne marche pas si votre
compte est protégé par un mot de passe. Il faut alors utiliser la commande sudo qui demande votre
mot de passe en tant que administrateur et qui peut s'appeller autrement (su dans Mandriva) dans
d'autres versions de Linux.

1- Allez sur le terminal (Accessories > Terminal)


2-But: se placer au niveau de: /cdrom/VBoxLinuxAdditions-x86.run
cd ../..
ls
cd ./cdrom
ls
sudo sh VboxLinuxAdditions-x86.run

Résultat: environ 25lignes.

||.D – Re-compilation des modules kernel

Si les deux étapes précédentes ont été effectuées avec succès de nouveaux fichiers apparaissent dans
le répertoire init.d dont le fichier vboxadd, donc redémarrez votre machine virtuelle, et si vous
voyez que l'écran est redimensionnable que la souris passe partout et que le fichier vboxadd a été
créé, alors terminez votre installation ainsi:

1- Redémarrez Ubuntu
2- Allez sur le terminal (Accessories > Terminal)
3- But: se placer à la racine de: /etc/init.d/vboxadd
cd ../..
ls
pwd
sudo /etc/init.d/vboxadd setup
||.E – Les répertoires partagés (ne fonctionne pas encore à cause des permissions)

Il faut créer des répertoires partagés à la fois sur Windows et Ubuntu et donner des autorisations de
partage POUR LES DOSSIERS PARTAGES à la fois sur Windows et Linux.

1- Les dossiers partagés sous Windows


Selon le Windows et la version qu'on utilise les autorisations de partage se font de manière
totalement différente.
a) Commencez par activer la possibilité d'utiliser une connexiont locale au réseau, la
documentation officielle de Windows pour savoir comment faire, sinon faites un clic droit sur votre
répertoire et voyez s'il n'y a pas un lien pour configurer un réseau (network / area connection) local
ou alors allez sur le Centre Réseau et Partage et activez le partage de fichiers.
b) Puis je vous recommande de consulter la documentation officielle de Windows pour savoir
comment donner les autorisations de lecture et d'écriture au répertoire partagé dans les options de
partage. Parfois le clic droit suffit.
Un répertoire partagé n'est pas que reconnu par votre machine virtuelle, il est visible par toutes les
machines virtuelles et tous les ordinateurs pour lesquels vous avez donné une autorisation de
partage par internet ou intranet.
Les répertoires partagés créés sous Windows peuvent être reliés à la VirtualBox lorsque Ubuntu est
éteint en cliquant en bas sur Répertoires partagés ou lorsque Ubuntu est actif en cliquant en haut sur
Périphériques > Répertoires Partagés (Devices > Shared Folders).
Donc le répertoire partagé hôte (host) se situe dans par exemple dans:
C:\FUbuntu et s'appelle: FUbuntu

2- Les dossiers partagés sous Linux


Pour créer un répertoire sous Ubuntu vous pouvez soit utiliser Places > Create Folder soit utiliser
le terminal:
mkdir FWindows
cd ./FWindows
pwd

Donc le répertoire partagé invité (Guest) se situe dans par exemple:


/home/fran/FWindows

Puis
a) Commencez par activer la possibilité de partager des répertoires:
Places > FWindows > clic droit > Sharing Options > Share this folder > Install Service: Sharing
Service > Redémarrage de Ubuntu

b) Puis désactivez le partage de dossiers uniquement pour soi-même:


Modifiez le fichier smb.conf dans etc qui désigne, je pense, tous les utilisateurs. Je pense que usr ne
désigne que l'utilisateur en cours, en allant sur Accessories > Terminal.

b.a) But: se placer à la racine de: /etc/samba/smb.conf


cd ../..
ls
pwd
sudo cp /etc/samba/smb.conf /etc/samba/smb.conf_backup
sudo nano ./etc/samba/smb.conf

b.b) Les lignes qui commencent par ";" ou "#" ainsi que les lignes vides sont ignorées. Et donc
toutes les commandes qui commencent par des ";" sont des exemples de ce qu'on pourrait taper.
Dans: === Global Settings == > [global]
Rajouter : usershare owner only = false
Exemple:
#======================= Global Settings =======================
[global]
#Répertoires partagés
usershare owner only = false

b.c) Puis taper CTRL+O pour sauver et CTRL+X pour quitter.


b.d) Redémarrage de Ubuntu.
b.e) Places > FUbuntu > Folder Sharing > Share this folder > Allow other people to write in
this folder > Create Share > Add the permissions automatically

c) Monter les répertoires partagés ainsi:


cd ../..
sudo mount -t vboxsf FUbuntu /home/fran/FWindows

3- Ajoutez des images et des fichiers dans les deux dossier pour voir si ils apparaissent dans les
deux au même temps?

Autres conseils:
-Ne supprimez pas desktop.ini, ce sont des fichiers cachés de Windows uniquement visibles sous
Linux qui permettent de personnaliser les fichiers avec une icône par exemple. Souvent on croit que
ce sont des virus, mais ce ne sont pas.
-Pensez à ne partager que des fichiers ayant des retours à la ligne / retours charriots de type LF et un
charset de type utf-8. Windows utilise CR+LF et windows-1252 pour le français, il faut donc
convertir vos fichiers en format UNIX et encoder en UTF-8 le fichier texte vide avant d'y coller le
texte en windows-1252 avec Notepad++.
-Les dossiers partagés de Linux sur Windows et de Windows sur Linux sont toujours listés dans le
réseau (network) de Linux et Windows.
-Si il y a des erreurs, vous pouvez recommencer les deux précédentes étapes, mais en navigant dans
VBOXADDITIONS et en cliquant sur autorun.sh puis en rentrant votre mot de passe
administrateur, puis recompilez les modules kernel installés.
-Le terminal est sensible à la casse (majuscules/minuscules).

3b) Vérifiez que vous pouvez "envoyer" des fichiers de Ubuntu vers Windows et de Windows vers
Ubuntu et que vous pouvez aussi y apporter des modifications dans les deux sens et aussi que le
système invité (Ubuntu) et le système hôte (Windows) peuvent y créer de nouveaux fichiers.
-Si vous pouvez envoyer des fichiers de Ubuntu vers Windows mais pas de Windows vers Ubuntu
alors il faut modifier les permissions de partage du dossier dans Ubuntu.
-Si vous pouvez envoyer des fichiers de Windows vers Ubuntu mais pas de Ubuntu vers Windows
alors il faut modifier les permissions de partage du dossier dans Windows.
-Ecrire signifie en informatique: modifier un fichier, lire signifie en informatique: ouvrir le fichier
avec le logiciel approprié.

4- Automatisez l'intégration des répertoires partagés ainsi:

cd ../..
ls
sudo nano /etc/init.d/rc.local

5- Puis ajoutez [TAB][TAB]sudo mount -t vboxsf Nom-du-répertoire-partagé-hôte Adresse-du-


répertoire-partagé-invité dans le programme.

Exemple:
do_start() {
if [ -x /etc/rc.local ]; then
[ "$VERBOSE" != no ] && log_begin_msg
"Running local boot scripts (/etc/rc.local)"
/etc/rc.local
sudo mount -t vboxsf FUbuntu /home/fran/FWindows
ES=$?
[ "$VERBOSE" != no ] && log_end_msg $ES
return $ES
fi
}

6- Faîtes CTRL+O pour Overrite puis Enter puis CTRL+X pour sortir de nano.
7- En cas de perte de données, les fichiers partagés sont tous doubles: le répertoire de Ubuntu
(FUbuntu) passif et le répertoire partagé de Ubuntu (FUbuntu) actif, le répertoire de Windows
(FWindows) passif et le répertoire partagé de Windows (FWndows) actif. Donc si vous n'avez que
créé un seul répertoire partagé sur Windows et un seul répertoire partagé sur Ubuntu, les fichiers
manquant peuvent être dans quatre endroits possibles.

II.F- Le plein écran

Avec les additions invités, la taille de l'écran de Ubuntu a déjà été adaptée à la taille de l'écran de
votre ordinateur, mais cela peut ne pas vous sembler suffisant, les tailles disponibles s'affichent dans
le programme Display (System > Preferences > Display) mais vous pouvez rajouter d'autres tailles.
1- Pour faire une sauvegarde de votre fichier xorg.conf au cas où il y ait un message d'erreur, tapez:
cd ../..
sudo cp /etc/X11/xorg.conf /etc/X11/xorg.conf_backup
2- Pour ouvrir le fichier en écriture tapez:
sudo nano /etc/X11/xorg.conf
3- Pour savoir quelle est la taille de votre écran sous Windows Vista allez dans Panneau de
configuration>Personnalisation>Paramètres d'affichage, on y trouve la résolution de l'écran, le
nombre de bits ce n'est pas le Depth, si le Depth est signalé, le laisser sur 24 (ses autres valeurs
sont: 16 et 8).
4- Puis ajoutez vos préférences pour la taille de l'écran, mon écran fait 1440x900 mais pour la
machine virtuelle il est préférable de le configurer sur 1440x780.
Exemple:
[TAB] SubSection "Display"
[TAB][TAB]Modes "1440x780" "1440x900"
[TAB] EndSubSection
Application:
Section "Device"
Identifier "Configured Video Device"
EndSection

Section "Monitor"
Identifier "Configured Monitor"
EndSection

Section "Screen"
Identifier "Default Screen"
Monitor "Configured Monitor"
Device "Configured Video Device"
DefaultDepth 24
SubSection "Display"
Depth 24
Modes "1440x780" "1440x900"
EndSubSection
EndSection

7- Faîtes CTRL+O pour Overrite puis Enter puis CTRL+X pour sortir de nano.
6- Redémarrez la machine virtuelle. A défaut la taille de l'écran qui s'affiche est celle de la première
valeur tapée, les autres valeurs pouvant être choisies dans le programme Display de Ubuntu.
7- Puis allez sur System > Preferences > Display, et choisissez votre nouvelle taille d'écran. Et
faites OK sinon elle ne sera pas sauvegardée pour la prochaine session.

6- Enfin renseignez-vous sur les autres ajustements sur le web sur des sites comme:
http://doc.ubuntu-fr.org/virtualbox anisi que dans le manuel de la Virtualbox en .pdf qui se situe
dans: C:\Program Files\Sun\xVM VirtualBox\doc.

III- Installer des programmes éducatifs en transformant Ubuntu en Edubuntu

Edubuntu se trouve sous la forme d'un add-on, il comprend plusieurs programmes éducatifs pour les
étudiants de la maternelle, du primaire, du lycée et de l'université. Il contient plusieurs programmes
dont des programmes d'orthographe, de grammaire, et de conjugaison en langues.
1- Insérer l'image ISO de Edubuntu dans le Disque Optique.
2- Ouvrir l'image virtuelle du CD de Edubuntu avec le Synaptic Package Manager.
3- Classer par Origin > Edubuntu.
4- Tout sélectionner avec CTRL+A puis clic droit: avec mark for installation.
5- Marquer aussi les Additionnal required change.
6- Apply > To be installed. (et pas removed = supprimer)
7- Important: Vous ne pouvez rien faire pendant l'installation.
8- Redémarrez le système, Ubuntu est devenu Edubuntu.
9- On vous propose d'installer des fichiers supplémentaires, il s'agit d'autres programmes
d'Edubuntu, installez-les.
10- Important: Vous ne pouvez rien faire pendant l'installation.
11- Redémarrez de nouveau la machine virtuelle.
12- Choisir comme Default Display Manager soit gdm (Gnome) soit kdm (K Desktop Environment)
pour le Default Display Manager, GDM est l'environnement à défaut de Linux et il est toujours un
peu plus actuel que KDM. On peut changer après ou tester l'autre avec la commande: sudo dpkg-
reconfigure gdm.
13- Une fois éteinte, vous pouvez enlever Edubuntu.iso de la machine virtuelle en cliquant sur
Disque Optique.

Tout autre programme ou commande pourra être installé avec System > Administration > Synaptic
Package Manager > Mark for installation > To be removed / installed.

Par exemple xvidcap est un logiciel qui permet de faire des copies d'écran (screen capture), il est
proposé dans sourceforge et on peut y accéder par l'onglet Application > Sound and Video >
XVidCap screen capture, resapplet est un module qui permet de changer la résolution de l'écran, on
peut y accéder par le terminal ou par l'onglet Application > Accessories > Resolution Switcher.

En ce qui concerne les messages d'erreurs, notez-les et faites: ne plus afficher ce message. Je pense
que les modes de résolution de l'écran de Windows offrent des options différentes des modes de
résolution de Linux, sur Windows il y a le mode couleurs 16 et 32bits, alors que sur Linux il y a le
mode Depth dont le maximum est 24.

IV- Installer Wine afin de pouvoir installer des programmes Windows comme
Notepad++

Pour l'installer:

1- Aller sur http://www.winehq.org/download et cliquez sur Ubuntu.


2- L'explication du site est très bien faîte sur http://www.winehq.org/download/deb:
- Allez sur System >Administration >Software Sources.
- Sélectionnez l'onglet Third Party Software.
-Faîtes Add et tapez le nom de votre version de Ubuntu: deb http://wine.budgetdedicated.com/apt
jaunty main #WineHQ - Ubuntu 9.04 "Jaunty Jackalope"
-Sauvez la page de Scott Ritchie.gpg sur le bureau (Mozilla Firefox > File > Save page as: Scott
Ritchie.gpg ; Save in folder: desktop) et cliquez sur l'onglet Authentication
-Import Key File > Desktop > Scott Ritchie.gpg
-Close : il télécharge les packages de Wine.
-Si la version de Ubuntu ou les packages de Wine sont actualisés, ou si Wine ne s'installe pas, il faut
tout refaire.
-On peut aussi aller sur: Applications > Add/Remove > All available application, cherchez Wine
et cliquez sur Apply-changes pour l'installer.
-Redémarrez votre machine virtuelle.

Pour l'utiliser:

-La documentation est fortement conseillée: http://www.winehq.org/documentation


-Allez sur: http://notepad-plus.sourceforge.net/fr/site.htm par exemple.
-Téléchargez les binaires de notepad++ pour Windows en prenant le npp-installer.exe avec la
version la plus élevée (actuellement c'est en bas > 5).
-Wine configuration > Applications: Add application > Select an executable file: npp-installer.exe >
Open > Choisir la version de Windows pour lequel le programme est fait > Apply > OK
-Double cliquez sur: npp-installer.exe > Open with "Wine Windows Program Loader".
-Installez-le comme sous Windows. Sauf que c'est très lent.
-Wine contient un mini Windows, c'est magnifique:

Raccourcis:
CTRL+Z sort du man
CTRL+X sort de l'éditeur de texte nano
CTRL+C arrête une commande bash
TAB complète une commande bash et peut être utilisé comme espace dans les fichiers de
configuration
Les FLECHES HAUT et BAS vous permettent de chercher dans l'historique des commandes ce que
vous avez déjà tapé comme commande.
CTRL+O sauvegarde vos changements dans l'éditeur de textes nano
CTRL DROITE+F permet de passer au mode plein écran et inversement
CTRL DROITE+R Redémarre le système
CTRL DROITE+H Quitte le système

Commandes:
cd ../ va en arrière
cd ../.. va deux fois en arrière
cd ./répertoire va dans le répertoire
ls lit les chemins que l'on peut prendre
pwd dit où on est
/ indique qu'on est à la racine du système
sh programme.sh lance un programme écrit en Bash shell
man nom-de-commande rentre dans le manuel de telle commande
sudo demande le mot de passe du compte administrateur
sudo cp fic1 fic1_backup copie le fichier fic1 et nomme la copie de fic1_backup
sudo nano addresse/du/fichier Ouvre un fichier de configuration en mode écriture (par précaution
faire une copie du fichier avant)

Copyrights:
Comment installer Ubuntu (Linux) en 10min ? (Version 2) by Del Socorro Françoise est mis à
disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions
Initiales à l'Identique 2.0 France.