Vous êtes sur la page 1sur 254
Dictionnaire maçonnique ([Reproduction en fac- similé]) [Quentin] Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de
Dictionnaire maçonnique ([Reproduction en fac- similé]) [Quentin] Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de

Dictionnaire maçonnique ([Reproduction en fac- similé]) [Quentin]

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Dictionnaire maçonnique ([Reproduction en fac-similé]) [Quentin]. 1825. 1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica
Dictionnaire maçonnique ([Reproduction en fac-similé]) [Quentin]. 1825. 1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica

Dictionnaire maçonnique ([Reproduction en fac-similé]) [Quentin]. 1825.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF.Leur réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 :

*La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source. *La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service.

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation particulier. Il s'agit :

*des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés, sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable du titulaire des droits.

*des reproductions de documents conservés dans les bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque

municipale de

(ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition, contacter reutilisation@bnf.fr.

ou RECUEIL D'ESQUISSES

DE TOUTES

LES

PARTIES

DE L'ÉDIFICE

CONNU sous LE NOM DE MAÇOXHEIUE

Dans lequel oit trouvera des explications et observations,

des

meilleurs ouvrages,

application,

sur tous les «rades 'et les rits

à la Maçonnerie,

les instructions

primitif,

et non pratiques, cette institution; et leur

grés du rit français

suivid'un

un nouveau cantique

appartenant

et terminé

par celle du caruonarï

choix de cantiques de clôture.

in6dits, parmi

extraites

pratiqués

de

contenant aussi les mots rectifiés avec leur sens

des sept de- ou fondeur

ou inlités

lesquels se trouve

OnitÉ

DE

TROIS

PLANCHES

UNE

NOUVELLE

EXECUTEES

GOMDIITATSOSt

AVEC soif,

DES

5VM0*

ET OFFIU3T

MAC.

les anciens tion Lorsque J'une ville, ils ,l'une doctrine concourt

d'une doctrine. C'est aîn«

que Kcpinnc, du raisonnement, et A|i»lton, ilicu des cliosci cachées, se ut'ôsentcntclicz Laomcilon, en qua

H te de

dicu

poules parlent de la fonda»

cntcmlcnt rétablissement

ainsiun Maçon est celui

'lui

par son intelligence à ki formation

l'aiilci* à construire lavillc

maçons pour

de Troie;

troyenne. Traité ttctSjrmùQlet par Diccuiicctn:.

c*Cbt-à»dù'C à former la religion,

A PARIS,

DICTIONNAIRE

ou

RECUEIL

DE TOUTES

LES

D'ESQUISSES

PARTIES

DE L'ÉDIFICE

COSSU

SOUS

LE

NOM

DE MAÇ0ME1UE

Dans

lequel

ou trouvera

des explications

des meilleurs

et

non

pratiques,

ouvrages

sur

appartenant

tous

à

et observations,

les grades''et

l e s g r a d e s ' ' e t

la

Maçonnerie,

les

cette

institution;

contenant

aussi

les

mots

rectifies

et

grés

suivi

un

OMÉ

lent-

du

application,

rit

français,

et terminé

celle

du

d'un

nouveau

choix

do cantiques

cantiquo

de clôture,

par

les instructions

primitif,

carbonari

inédits,

parmi

lesquels

DE TROIS

rLAxCHES

EXÉCUTÉES

AVEC

SOIS,

rits

ou

avec

des

ou

extraites

pratiqués

imites

leur

sept

do

sens

de-

fendeur;

se

trouve

ET OFFRANT

UNE NOUVELLE

COMDIITAISOir

DES srMS.

MAO.1.

• Lorsqueles

tion

d'une

concourt

d'une

anciens

ville,

son

poijlcs

parlent

de la

l'établissement

fonda-

d'une

ils entendent

ninsi

doctrine;

par

doctrine.

un Maçon

est

a la

celui

qui

'formation

dieu

intelligence

ainsi

C'rst

que Ncplunc,

duiaisonncracnt,

cachées,

litêde

de

et Apollon,

Viea

Laomctton,

construire

à former

ac i)résententcln;2

niaçonii

pour l'aiilcrà

Troie;

c'est-à-dire

des choses

en

qua-

la ville

la religion

Traite

des Symboles,

par Deccbrcillc.

CHEZ'

A PARIS,

J. BRIÂNCKON,

1',Un

DE

r,.t

II.UPE,

LIJJHAIKE,

\°

30.

AVANT -PROPOS.

C'EST

mais

une question

souvent

discutée,

non point

résolue,

de savoir

si la

des livres de Maçonnerie

à l'ordre.

publication

nuisible

treprendrai me contenterai

celui-ci peut satisfaire

opposées,

que mes FF.

labyrinthe être saisi que

est

ou favorable

point

Je n'en-

(i)

de la résoudre

je

que la forme de

d'observer

les deux opinions instruire

en ce qu'il

ne peut

et que c'est une sorte

de

dont le fil conducteur

par la main

d'un

ne peut

Cet

à la littérature

la prétention

ouvrage manque

nique

je n'ai point

maçon-

d'avoir

(i ) Nous

croyons,

dans tous les cas,

aprés

cation

de divers

manuels

contenant

les grades

mentaux en entier,

maç.1. très-inoffensive.

l'émission

de ce nouvel

la publi-

fonda-

ouvrage

AVANT-PROPOS.

ce vide

comment

je crois seulement

on pouvait

avoir

rempli

indiqué

Il est possible

sance

complet,

utile. Toutes

le remplir.

aurait

nais-

plus

été

édi-

cet essai donne

mon

de ce

travail

genre

que

à un ouvrage

et alors

les parties de l'antique

fice

mêlées

rence qu'une assemblage

riaux étrangers

peu exercé

de l'initiation

ici,

sont rassemblées

présentent

et

et ne

en appa-

confus de maté-

mais

un

réunir

l'un

à l'autre;

ouvrier

un

et classer,

les peut

et en former

un tout parfait.

Abréviation.

vant

Ainsi,

Abbadon.

sur

pour

M.1.

On

en

fait

usage

en

écri-

des

S.

matières

écrire

loge,

du chevalier

maçonnidues.

mettez

L.

d'orient

et

d'occident,

écossais.

dix-septième

Il

signifie

ange

degré

de

du

rit

l'abîme

ange

Abda

exterminateur.

nom

du

père

d'Jdonhiram.

C'est

Abi

Abi

un

Ch.

des

eamah,

le père.

mots

royal-hache.

qui

balah-

mot

des

ruption,

qui

grades

on

gravés

signifie

détruit

d'élus;

dit

abibal,

sur

celui

le

le

bijou

du

qui renverse

père.

C'est

le

mais

abiram.

par

cor-

2

ACA

ABOMINABLES.

Sont

dans

que sont les compagnons

le templier scélérats dans

ce

la maîtrise

sont Philippe -le- JBel et Bertrand- Got.

la source

et les élus. Les abominables

que

soit

la maçonnerie offre, jusque des souvenirs initiation.

il

dans

de-

d'où

est

ses

Acacia.

nous

évident

moindres

Quelle

est venue

qu'elle

détails, traits de l'ancienne

est l'arbre

et des

L'acacia

La bran-

sacré des maçons.

che de cet arbre,

posée sur la dépouille

du maitre,

a un rapport

frappant

le genêt

dans lequel, fut enveloppé

avec

le

corps d'Osiris.

L'acacia

éleusiaque

les lauriers

est

le myrte

que la jeunesse

portait

pollon,

gélion

rameaux

bernacle.

plusieurs

à Athènes

en l'honneur

d'A-

le septième jour

du mois thar-

c'est

le gui des Druides

les

de l'Israélite

aux fêtes du ta-

Acacia

est aussi le mot

de

grades.

Académie

de

l'anneau

lumineux.

Sans

richesses,

nerie

sans

a v u sortir

puissance,

de

son

sein

la

maçon-

mille

no-

vateurs

dont

elle

n'a

pu

réprimer

les

ADI

5

excès.

De

là,.1a

création

d'une

multi-

tude

de

grades,

et

même

de

rits

lui

ressemblant

plus

ou

moins.

L'acadé-

mie

des

sublimes

maures

de

l'anneau

tuminezcx

est,

sans

doute,

une

de

ces

filles

de

la

vieille

maçonnerie.

Elle'

est

divisée

en

trois

grades

les

deux

premiers

 

sont

consacrés

à

l'étude

la

partie

historique,

 

le

troisième

à celle

du

dogme.

 

ACKIROB,

M.

S.

de

la

maîtresse

par-

faite.

Activité,

état

d'un

maçon

ou

d'une

L.\

qui

remplissent

leurs

devoirs

en

se

li-

vrant

aux

travaux

maçonniques.

ADAM.

C'est

le

nom

du président

en

L.

de

Cliev.

du

soleil.

Les

couleurs,

les

em-

blèmes

dont

il

est

paré

le

font

aisé-

ment

reconnaître

pour

cet

astre.

ADAR,

nom

du

dixième

mois

de

l'année

maçonnique;

c'est

le M.

S.

duprince

de Jérusalem.

 

Adelstan,

prince

anglais,

protecteur

de

la maçonnerie.

Voyez

Origine.

ADIMO.

L'

Ezowveidam

parle

d'un

homme

de

ce

nom,

qui

fut

l'auteur

de

tous

les

4

AFF

hommes.

Sa

femme

se nommait

criti.

Pro-

Adokaï.

C'est

un des noms

hébreux

du

G.

A.#. j c'est le mot de beaucoup

de

grades.

Adoniiiram ( seigneur ffiram) le livre des Rois, le collecteur

était, selon

d'IIiram,

roi de Tyr.

avec temple de Salomon.

Il ne faut point

Iliram

confondre

ces deux

l'architecte

du

type des héros

de

Les femmes grec-

devoir

de

ADONIS. Voyez Osiris, toutes les initiations. ques se faisaient

un pieux

aux cérémonies

pleurer tives de la mort d'Adonis,

commémora-

tué parunsan-

glier furieux.

Cet Adonis n'était

autre

chose que le soleil ( O.siris),

terre (Isis,

ou les hivers, l'hippopotame

Vénus)

vaincu

de la

époux par la nuit du Nil ( le

Adonis

fut

rendu

il. la vie,

une

et

aux

sanglier). mais sous la condition de l'année

partie

l'autre avec Vénus.

de passer

avec Proserpine, Claire allusion

deux grandes

divisions

du temps,

en

jours

Affiliation.

et nuits,

ou étés et hivers.

L'action

d'entrer

dans une

AGN

5

et

dans

d'en

faire

L.

initié

AFFILIATION

partie,

ayant

été

une

autre.

LIBRE. L'affilié libre mais

charge

ne sup-

ne

peut

aux

de

porte aucune

remplir

aucun .emploi,

élections.

ni voter

en L.

AFRIQUE. C'est le côté du midi dames.

Agapes.

Banquets

chrétiens.

fraternels

des premiers

Age.

Demander

à un maçon

quel est son est son

de

c'est lui demander

On

âge,

quel est âgé de trois ans

ans,

ou bien

grade.

quatre-vingt-un

l'on

ne

compte

plus.

Agneau.

C'est

trant

dans

nonce

le

maçonnique.

un

le

symbole

signe

du

commencement

C'est

à cette

du

soleil

en-

belier.

Il

an-

 

de

l'année

époque,

celle

de

la résurrection

de

la nature

que

les

chev.

rose-croix

immolent

l'agneau

pascal.

Ce

symbole

appartient

égale-

ment

AIGLE.

aux

anciens

L'aigle figure

cultes.

dans

les armes

chevaliers maçons. Le rose-croix

des

porte

6

ANA

le

rait

titre

être

de

Chev.

un

de

symbole

l'aigle.

de

Il

gloire

ne

puissance,

deur

avec

çons

élèvent

A.

source

toute

science.

mais

laquelle

leurs

de

un

emblème

de

les

chevaliers

cœurs

vers

le

toute

sagesse

sau-

et

de

et

l'ar-

ma-

G.

de

Ainsi-soit-il.

inquisiteur

Âka&.

Mot

du

des

bâtimens.

G.

A.

Mot

commandeur.

du barccnd inspecteur

grade

C'est

intitulé

un

des

Intendant

noms

du

ALCIDONY.

ALIGNER.

lignes,

ques,

Nom ble en L.

C'est aussi

du frère

ou terri-

expert maître architecte.

grades.

sur trois

les barri-

de grand

un mot de plusieurs de table,

ranger

EnL.

les tuiles

les étoiles.

les canons

Alléluia.

Amakiah.

M.

M.

S.

de P.

du grand

pontife.

du sublime

Chev.

élu. Il signifie

homme vrai.

AMÉRIQUE. Côté du nord

Ananias.

Un des mots

en 1.

gravés

de dames.

dans

le bi-

jou

du Chev.

royal-hache.

naniah,

c'est-à-dire,

Seigneur.

Lisez

divination

Ha-

du

APP

7

ANNEAU

D'OR.

Ornement

que

portent

maçons de plusieurs

signe d'étroite

grades, comme

entre eux.

alliance

ANNONCE. Préliminaire

de tout travail

les

un

en

L. pour appeler l'attention

res. Les surveillans

nonces du vénérable.

répètent

des frè-

les an-

ANTRE

dehithra.

tienne,

L'an

les Romains

101 de l'ère

érigèrent

tel

à Mithra(

( deo sol rlithrae

culte

était célébré

dans

un

chré-

un au-

).

Son

antre,

le 25

décembre,

jour

de Noël. L'objet

deMi-

de cette

fête était

la naissance

thra

parvenu

recommence

ou du soleil, au

plus

qui,

à cette époque,

course,

bas de sa

sa carrière.

Appartement.

dans plusieurs

Nom appliqué grades.

au

local

Applatjdissemens.

F^ojez

Batteries.

ApOLLON.

Osiris grec.

C'est le soleil.

Les

Brames chantent

dans l'Inde

au lever

de l'aurore,

une hymne

en l'honneur

du dieu qui vole dans les cieux,

porté

sur un char rapide, du crocodile.

vainqueur

et qui demeurera

APPRENTI.

C'est le premier

grade,

le pre.

8

APP

mier

en soit

la maçonnerie,

grades

ne

de l'initiation.

il est

degré

Quoi

et de l'antiquité

qu'il

de

ses

ceux

des

à

une

les

de l'origine

primitifs

sont

ou

sont

ou

visible

que

( j'appelle

ainsi

qui

autres,

l'édifice),

antique,

copie

point

ne sont

les

du

fidèle

une répétition

point

étrangers

grades de l'initiation

en offrent

moins

aussi

que le permettent des initiés

et les moyens

moder-

temps

nes.

fait

Il est

en L.

dans

inutile

d'Ap.j

de

dire

ce que

l'on

les maçons ne le doivent

ce qui

le sa-

point

se fai-

par

Les

et

les

à

les profanes

Disons

l'homme

vent,

savoir.

sait

seulement

les anciennes

faisaient

à

Il fallait

initiations.

sanctifier,

sa naissance

Athéniens

initiés,

sa mort.

présenté

nom

et

chargé

le candidat

fût

On écrivait

son

Un

initié

était

de

son

pays,

de

que

un initié.

par

sa demande.

de s'enquérir

sa profession

de Gebelin,

l'aspirant

souterrain

et de sa religion

3i3).

( Cours

En Egypte,

page

était

abandonné

dans

un

à ses réflexions.

On lui

lais-

sait écrire

ses pensées,

que

les

initiés

APP

9

examinaient

lui

gravées

faisait

sur

ensuite

attentivement.

On

apprendre

des

colonnes.

des sentences

On bandait

les yeux

tionnait

du récipiendaire.

dès

On le ques-

était introduit.

qu'il

On

cherchait.à

effets

l'effrayer

de la tempête.

par

des

prêter

serment

de fidélité

une imitation

On

aux

lui

faisait

pieds

de

l'hiérophante.

On

colonnes.

On

lui

En

dans

nommé

Pastophovis

néophyte

le

mot

amoun

( sois

discret

symbolique

lui

était

que

c'était

dans

Lors

de la réception,

voquait

les dieux

sortît

vainqueur

pour

le plaçait

ceignait

entre

un

donnait

qui

deux

tablier.

degré

au

était

vrai

).

in-

le premier

on

d'ordre

).

Un

offert

breuvage ( il est

degré

le septième

des épreuves

l'hiérophante le candidat

que

(voyez

la réception

d'apprenti

au

rit

écos-

sais

). Des historiens

grecs

de Pjthagore

en rapportant

s'expriment

d'abord,

faon

il

très-cle-

l'initiation

ainsi

revêtu

précipité

u L'aspirant,

d'une

nu

de

peau d'un édifice

du haut

fut

fut

i

o

APP

vé

il fut

dans

un

lieu

de

té-

le tonnerre

et

les

des

mains

les ondes,

enfin,

invisibles

il passa

à l'obs-

plongé

nèbres,

vents déchaînés,

le précipitèrent au travers

il entendit

dans

des flammes;

curité

lui

la plus

complète

la plus

brillante

clarté.

succéda

»

pour

PASSAGE

DE THÉMISTIUS

STOBÉE.

TRANSMIS

PAR

àl'instantde

ce L'homme, éprouve les mêmes terreurs

quitter lavie, mo-

qu'au

ment de l'initiation;

répondre

répondent ticiper à l'initiation même mot ou deux

les mots semblent

comme les choses

Mourir

s'expriment

mots presque

et par-

par le

sem-

aux mots, aux choses.

blables.

d'illusions

il marche

L'initié est d'abord

et d'incertitudes;

à travers

environné

effrayé,

les

aux

de l'ini-

les ténèbres

enfin

il arrive

plus profondes;

portes

de la mort, C'est là que

aux confins

tiation.

épouvantable;

ces objets effrayans disparaissent

tout est affreux mais bientôt des

terrible,

ARC

1

prés

lumière

chants

dans

fantômes

Désormais

émaillés

divine;

charment

ces

plaines

saints

il

fleurs;

s'approche

eux

les

il parcourt

des

saintes

de

fleurs

brillent

des

tous

hymnes

ses

sens.

charmantes

est

et

sacrés,

libre,

les

initiés,

orgies.

il

est

couronné

champs

et

célèbre

»

d'une

et

des

Reçu

des

par

initié.

de

élysées,

avec

On

ne

s'est

point

livré

àl'Ap.

mais

on

a

caractère,

pourrait

procédé

physiques

l'attacher

étudié

afin

obtenir

avec

et

plus

ses

inclinations

et

de

lui

morales

savoir

par

par

étroitement.

ce^qu'on

la

suite.

On

des

avant

épreuves

que

de

son

en

a

se

Apprentie.

Dame

revêtue

grade de la maçonnerie

APPRENTISSAGE.

Le temps

du premier d'adoption. qui s'écoule

de-

puis l'obtention

du premier

grade jus-

qu'à

celle du second;

c'est l'enfance

du M.

ARBRE

DU

bien

ET DU mal. Figure

dans la

réception

de compagnonne.

ARCHE. Figure dans l'Écossais

trinitaire,

12

AUG

et est mentionné

symboliquement de maîtresse.

Un

des

mots

le grade ARCHITECTE.

composant

grande

ARCHITECTE.

mobilier.

parole

du prévôt

Officier

de

et juge.

L.#.

chargé

ARCHIVES. Dépôt

des titres,

actes

dans

la

du

de la

sais

ARDAREL

(

ange

de saint

du feu ). Mot

André.

de YÉcos*

Les canons.

Armimius. Hermann,

ARMES.

sous

lé règne

qui,

d'Auguste,

plusieurs

vaient

sages Esséniens

dans

cette

ville,

élevé

à Rome,

disciple qui se trou- et initié

de

aux

mystères

de Cérès Éleusine

institua,

avec quarante-neuf

initiation

en Germanie.

de ses amis,

AsiE. C'est l'orient

en loge

de dames.

Art ROYAL. La maçonnerie.

ATELIER. La L.

Attouchemeks.

M.

dans

tous

les grades.

Voyez

S.

SIGNES.

delà maîtresse

AVOTH jaïr.

che-maçonne.

AUGMENTATION

DE

GAGES.

Demander

une

fran-

une

augmentation

de gages,

c'est demander

BAC

i5

un grade supérieur sède. AUBE. Habillement

à celui

qu'on pos-

du chef du tabernacle.

AUTELS.

Tables

placées devant

ciel'5- d'une

L.

de formes symboliques

les trois premiers

offi-

B (la lettre).

pagnon.

le bien.

de Ruth,

tiale

( colonne

Ohed,

David,

point

Initiale

Il signifie

C'est

fille

aussi

B).

fut père

qu'il

du M.

S.

de com-

dans

persévérance

le nom

de l'amant

de Salomon.

Cette

ini-

de la colonne

du

nord

Ruth

donna

le jour

d'/saï,

de Salomon.

faut

qui engendra

Ce

écrire,

n'est

mais

est le nom

qui

père

Booz

Bohaz.

à

Bacchus.

nales

après

tres,

d'un

Osiris.

On célébrait

la résurrection

dans

les baccha-

de ce héros

qui,

avoir

été déchiré

revenait

à la

vie

enfant.

Bacchus

par

sous

est

les

mons-

la figure

encore

un

BACLIM. M.

S.

du souverain

grand

ins-

14

pecteur

helim.

général.

DEN

Il faudrait

écrire.

Be-

Babel.

BAISER

M.

DE

S.

de compagnonne.

PAIX, par lequel

s'accueillent

de tous

mutuellement

grades.

les maçons

les

BANDEAU,

qui couvre

les yeux

du

néo-

phyte.

BANQUET. On l'appelle

vaux

de table.

aussi

Il y en avait

L.

autrefois

ou tra-

un

à chaque

 

tenue,

douze

par

an.

tous

les

six mois,

profanes,

 

â ce sujet,

c'est-à-dire,

au moins

qu'un

des

Il n'y

en a plus

et les préjugés sont absolument

sans fondement.

Baptême

nie

L.

eux,

tection.

fixé

maçonnique.

laquelle

C'est

une cérémo-

d'une

d'entre

et pro-

point

dif-

se rè-

dans

les membres

le

fils

d'un

amitié

accueillent

chacun

et lui promettent Le cérémonial

le règle

n'en étant

à sa manière.

a la sienne

dont

nombre.

BARRIQUE. Bouteille.

BATTERIE.

Chaque

férenciée

glent

par

les coups

grade

la manière

et leur

BENDAKA.

Ce mot

signifie

fils

de la'con-

BET

i5

trition,

fils

selon d'autres,

ou, de la stérilité.,

J5en hakar,

sens

Ce dernier

s'a-

bien

dapte de la maîtrise

plus facilement

dont

l'élu

est

Benchorim.

sur

la

L'initiale