Vous êtes sur la page 1sur 5

Buzzomètre politique :

Les personnalités qui font le buzz


politique

LH2 – nouvelObs.com
10 février 2010

Semaine du 3 au 9 février
www.lh2.fr
Méthodologie
■ Ce baromètre mesure, parmi les 100 blogs les plus influents* parlant de sujets
politiques, le nombre de citations des personnalités politiques nationales, afin d’identifier
de qui on parle dans ces blogs et dans quelles proportions. Il s’agit d’un baromètre de
suivi du bruit en ligne et non d’un baromètre de popularité des personnalités.

■ Méthodologie : Ces 100 blogs sont indexés et analysés grâce au logiciel dédié Ami
Opinion Tracker.

■ Il s’agit, sur l’ensemble des billets postés sur une semaine de temps, de réaliser une
indexation et un comptage exhaustif des personnalités politiques, afin de mesurer les
réactions du web à l’égard de ces personnalités.

■ Semaine analysée : du mercredi 3 au mardi 9 février 2010 (607 posts).


Comparaison réalisée avec les résultats collectés du mercredi 27 janvier au mardi 2
février 2010 (573 posts).

 Ces données correspondent au nombre de citations de chacune des personnalités


constatées sur les blogs. Elles ne prennent pas en compte la tonalité, positive ou
négative, des posts.

2
* Classement réalisé par Wikio
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Les personnalités qui ont fait le buzz politique cette semaine

Semaine du 3 au 9 février 2010


Pourcentage de posts sur le nombre de posts total* Du 27 janvier Du 3 Nb moy. de
au 2 février au 9 février citations
De qui a-t-on parlé cette semaine sur les blogs par post
politiques ?
573 607
Nombre de posts

N ic o la s S a rk o zy 14% Nicolas Sarkozy 19% 14% 1,5


M a rt ine A ubry 8% Martine Aubry 7% 8% 2,0
1 F ra nç o is F illo n 7% François Fillon 2% 7% 1,5
S é go lè ne R o ya l 6% Ségolène Royal 4% 6% 2,0
G e o rge s F rê c he 4% Georges Frêche 5% 4% 2,7
F ra nç o is B a yro u 4%
2 B ric e H o rt e f e ux 4%
François Bayrou
Brice Hortefeux
3%
3%
4%
4%
1,6
1,7
Éric B e s s o n 4% Éric Besson 3% 4% 1,3
O liv ie r B e s a nc e no t 4% Olivier Besancenot 1% 4% 2,6
3 La ure nt F a bius 3% Laurent Fabius 6% 3% 2,1
F ré dé ric M it t e rra nd 3% Frédéric Mitterrand 1% 3% 1,3
D o m inique S t ra us s - Ka hn 3% Dominique Strauss-Kahn 1% 3% 3,1
D o m inique de V ille pin 3% Dominique de Villepin 11% 3% 1,6
V inc e nt P e illo n 3% Vincent Peillon 3% 3% 1,8
=
V a lé rie P é c re s s e 3%
Valérie Pécresse 3% = 3% 1,8
Ces citations de chacune des personnalités constatées sur les
blogs ne prennent pas en compte la tonalité, positive ou
négative, des posts (cf. verbatim détaillés)

* Classement réalisé parmi les 100 blogs les plus influents (Wikio).
3
Total supérieur à 100% : Plusieurs personnalités peuvent être citées dans un même post.
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Buzzomètre des personnalités - Détails
Semaine du 3 au 9 février 2010 Le nuage de tags des expressions les plus répétées sur les blogs politiques

Parti socialiste Premier ministre


1 Languedoc Roussillon
élection présidentielle second tour
2 Conférence débat
régionales 2010
3 Europe Ecologie
La semaine des bloggeurs politiques en résumé

Dans un contexte d’actualité très dense, l’activité des bloggeurs politiques a été plus soutenue durant la semaine passée (607 billets ont été analysés contre 573 la
semaine dernière). Si le classement de cette semaine place une nouvelle fois Nicolas Sarkozy au premier rang des personnalités politiques évoquées sur la blogosphère
avec 14% des citations, la part des citations concernant le Président de la République est la plus faible depuis la mise en place du Buzzomètre politique en juin 2009. Par
ailleurs, cette semaine voit l’arrivée dans le Top 3 du Premier ministre, François Fillon (3ème), après Martine Aubry.

Comme souvent, le chef de l’Etat a été évoqué dans des articles sur des thèmes variés tels que la crise économique et le déficit de l’Etat, mais aussi d’événements
d’actualité tel son déplacement dans le Loir-et-Cher pour conclure les Assises des territoires ruraux ou encore sa relation avec Dominique de Villepin.

La position au troisième rang du Premier ministre, François Fillon, peut être rattachée à une présence médiatique plus importante (il était l'invité d'Europe 1 la semaine
dernière) et aux différentes annonces à l’occasion notamment du séminaire gouvernemental qu’il a présidé lundi dernier pour "tirer les conclusions" du débat sur
l'identité nationale. Si la plupart des bloggeurs s’accordent pour dire que le débat s’est soldé par un échec, les mesures proposées lors de ce séminaire ont été également
commentées, comme la création d'un carnet du jeune citoyen, la mise en place d’un drapeau tricolore dans chaque école ou encore le renforcement du « contrat d accueil
et d’intégration » pour les étrangers.

Les commentaires des bloggeurs ont été également nombreux autour de la décision de Martine Aubry (2ème) de présenter une liste concurrente en Languedoc-Roussillon
face à Georges Frêche (5ème), suite à ses propos polémiques à l’égard de Laurent Fabius (10ème).

Dominique Strauss-Kahn entre au classement (12ème) suite aux sondages le présentant comme le candidat socialiste préféré des Français pour l’élection présidentielle de
2012 et considéré comme ayant les meilleures chances de l’emporter face à Nicolas Sarkozy. Dans le même cadre les analyses des bloggeurs évoquent d’autres
candidats potentiels à la présidentielle : Ségolène Royal, quatrième dans le classement, Martine Aubry, ainsi que François Bayrou (6ème).

4
Enfin, le port du voile intégral a occasionné de nombreux articles sur les blogs la semaine passée, à propos du ministre de l'Immigration, Eric Besson (8ème) qui a refusé
la naturalisation d'un homme obligeant sa femme à porter le voile intégral et d’Olivier Besancenot (9ème) qui a présenté sur la liste du Vaucluse pour les élections
régionales une candidate portant le voile.

Entrent dans le Top15 : Olivier Besancenot, Frédéric Mitterrand, Dominique Strauss-Kahn.


Sortent du Top15 : Jean-François Copé, Xavier Bertrand, Frédéric Lefebvre.
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Sélection de verbatim

Extraits

« Hier, un séminaire intergouvernemental a clôturé (provisoirement ?) le débat du l'identité nationale. Initialement, ce devait être un colloque avec
prise de parole de Nicolas Sarkozy. Là, il a fallu se contenter d'un laïus monocorde de François Fillon. En fait, le sujet fait polémique à droite
comme à gauche et la manœuvre que l'UMP croyait intelligente pour diviser la gauche et ramener les électeurs du FN a fait un flop. Les électeurs
de gauche sont vent debout, tandis que les fachos du FN en rajoutent dans la xénophobie la plus crasse. Même à l'UMP, on a eu droit à quelques
dérapages pas piqués des hanetons. Du coup, il fallait trouver un biais pour enterrer tout en conservant plus ou moins des apparences dignes.
Besson a sorti quelques mesurettes symboliques qui ne mangent pas de pain, sans faire avancer quoi que ce soit. On a promis que le président
reviendrait parler du sujet en avril (après les élections, donc), mais tout ça sent la déroute en rase campagne. » (Dominique Vallet )

« Pour mémoire, j’ai déjà dit sur ce blog que les dérapages du patron de la région Languedoc Roussillon ne m’inspiraient rien d’autre que le dégout.
N’en déplaise aux esprits vigilants du politiquement correct (…), George Frêche, vu de Paris (modestie, humilité, etc.), me semble aussi victime
d’une vindicte bien-pensante bien facile. Je n’ai pas vraiment compris ce que le « reproche » que Frêche a adressé à Fabius avait d’antisémite,
émanant d’un maire souvent accusé de prosélytisme pro-Israël. Le maître Desproges expliquait qu’on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui.
C’est bien le sujet. Que le PS ait attendu cette saillie pour se décider à lancer une liste socialiste autonome contre Frêche fut stupide et ridicule car
trop tardif. » (Sarkofrance)

« Bien qu’annoncée gagnante dans les grandes largeurs en mars, bien que Nicolas Sarkozy atteint un bas de popularité jamais vu sous la Vème,
bien que la crise n’en finit toujours pas (…), cette fameuse Gauche ne semble toujours pas crédible. » (Marc Vasseur)

« François Fillon était invité ce matin sur Europe 1. Il a aussi abordé l'appel dans le procès Clearstream assurant qu'il aurait été "anormal" que le
parquet ne fasse pas appel de la relaxe de Dominique de Villepin. Enfin le Premier ministre a affirmé à propos de la réforme de statut des
fonctionnaires, que "les fonctionnaires auront plus de garanties que dans la législation précédente" avec le projet de décret sur la mobilité des
fonctionnaires de l'Etat. » (Les indiscrets)
« C'est désormais clair : on sait à quoi s'en tenir avec le parti d’Olivier Besancenot. Les trotskistes se fichent comme de l'an 40 de la laïcité. (…) A
vrai dire, pour être franc, je ne suis pas fondamentalement gêné de trouver une femme voilée sur une liste politique, dès lors qu'il ne s'agit pas d'un
voile intégral (ce qui est le cas, il est vrai, pour le NPA). Mais proclamer ensuite que c'est là le signe de l'intégration et du féminisme haut et fort
comme le fait le NPA, c'est tout de même gonflé, d'autant plus quand on connaît les positions traditionnelles que le NPA assure défendre quant au
féminisme. Quand j'écoute les arguments du NPA pour justifier un tel choix, je vois en réalité que leur conception de la société n'est pas moins
communautariste que celle de Nicolas Sarkozy. Elle s'exprime simplement autrement. » (L'Hérétique)
« En tout cas, Dominique de Villepin réussit un sacré retour dans l'opinion ; un avenir politique est à nouveau possible pour lui, d'autant qu'il
conserve des sympathies à droite prêtes à se manifester à la première occasion. » (L'Hérétique)
« La patronne du PS, Martine Aubry, a déclaré plusieurs fois qu'elle rêvait, au soir du deuxième tour, "d'une carte des régions toute rose".
"Nous n'avons pas grand chose à perdre dans ces élections régionales", lui a répondu le Premier ministre François Fillon, ajoutant : "Mais je

5
pense que les électeurs vont réserver des surprises à Mme Aubry". » (Les indiscrets)
« Dominique Strauss-Kahn, personnalité politique préférée des Français, selon les sondages, a ouvert pour la première fois la porte à une
candidature pour 2012, au moment où Martine Aubry, également au faîte de popularité, apparaît comme une présidentiable crédible. (…) Mais une
candidature DSK bute sur le calendrier de la primaire : trop précoce il lui serait fatal. Mme Aubry a évoqué une fourchette large "entre mai et la fin
de l'année" 2011. » (Les indiscrets)