Vous êtes sur la page 1sur 5

Outils alternatifs pour l'analyse des parties prenantes

Cette lecture complémentaire vous fournit trois outils que vous pouvez utiliser en complément
ou comme une alternative à la matrice d'analyse des parties prenantes. Ces outils devraient
vous aider à mieux comprendre les parties prenantes et les acteurs impliqués actuellement ou
à l'avenir dans le projet :

1. Profils des parties prenantes (les 4 A)
2. Cartographie des parties prenantes
3. Position des parties prenantes
4. Matrice-intérêt-pouvoir

1. Profils des parties prenantes (les 4 A)
Pour obtenir un aperçu plus détaillé des différents acteurs dans l'environnement du projet, nous
pouvons dresser le profil de tous les acteurs pertinents en appliquant la méthode des 4 A :
Acteur :
Agenda :
Arène :
Alliances :

Comment se nomment les acteurs, quelle est leur fonction ?
Quel est le mandat des acteurs, quelle est leur mission ?
Dans quels domaines les acteurs sont-ils actifs, où sont-ils présents ?
Avec quels acteurs sont-ils alliés, comment sont-ils reliés ?

Répondre à ces questions nous permet de faire un premier point sur l'importance relative de
certains acteurs du programme. Les alliances entre acteurs deviennent visibles et nous avons
une indication de la dynamique de l’environnement de la partie prenante.
Acteur

Agenda

Arène

Alliances

Nom, fonction

Mandat/mission,
objectifs stratégiques

Domaine d'action,
portée

Relations avec les
autres acteurs selon
ABCD*

Acteur 1
Acteur 2
Acteur n

* … A: Relation institutionnalisée, B: Échange régulier d'informations, C: Activités coordonnées,
D: Coproduction en utilisant des ressources conjointes

conflits etc. nous recensons les parties prenantes pertinentes.). Analyse des relations/liens entre acteurs (force des liens. et identifions les différents types de parties prenantes et leurs corrélations. . 2. Un point d'interrogation est ajouté si la relation n'est pas claire. Procédure 1. Identification et dessin des acteurs pertinents pour le problème en question. Les lignes interrompues par un éclair représentent les tensions entre acteurs. ce qui signifie que ces acteurs ont les ressources pour freiner ou bloquer les programmes de coopération. coordination. alliances. Les lignes barrées représentent les relations entre acteurs interrompues ou brisées. Plus le cercle est grand. Les doubles lignes représentent les alliances et la coopération établies par les institutions Les flèches représentent l'orientation des relations déséquilibrées. ? Les lignes en pointillés représentent les relations faibles ou informelles.) Élément graphique Description Les lignes normales représentent les relations étroites (fréquence des contacts. d’obtenir des informations fiables pouvant être utilisées pour une planification de projet stratégique et des activités futures. intérêts équivalents etc.2. Cartographie des parties prenantes Pour avoir un aperçu des personnes et organisations susceptibles d’avoir une influence sur les activités prévues du projet. Les cercles avec la lettre « V » sont pour les acteurs ayant un pouvoir de véto. de faire les premières hypothèses de l'influence de certains acteurs sur la coopération. Cela nous permet de tirer des conclusions essentielles sur les alliances ainsi que les déséquilibres de pouvoirs et conflits potentiels entre les différents acteurs. échange d'informations. plus l’influence de l'acteur dans ce contexte est grande. Élément graphique Description Dessiner un grand cercle et le « couper » comme un gâteau en trois parts : société civile. d’obtenir des indications importantes sur les acteurs à propos desquels nous manquons d'informations ou n'ayant pas été pris en compte par le programme jusqu'à présent (points blancs). coopération. confiance mutuelle. Etat/public et secteur privé Tous les acteurs sont représentés par des cercles. conflits etc.

gardez trois points clés à l'esprit : 1. état Pour dessiner une carte de parties prenantes qui a du sens.Exemple de visualisation d'une cartographie des parties prenantes : Société civile Parties prenantes Enjeu Secteur privé V Public.  Question repère : à quel moment dessinons-nous la carte des parties prenantes. et quand doit-elle être actualisée ? 3. Être clair concernant le champ de la cartographie Pour limiter le nombre d'acteurs apparaissant sur la carte.  Question repère : qui devons-nous faire participer à la réalisation de la carte des parties prenantes ? Quelles sont les cartes des parties prenantes que nous devons comparer entre elles ? . Prendre en compte les différents points de vue et perceptions Chaque acteur possède ses propres points de vue et perception. Définir le temps et la périodicité Les acteurs construisent un réseau de relations dynamique et interdépendant qui peut changer rapidement. Une cartographie des parties prenantes ne reflète que le point de vue des personnes associées au dessin de la carte .ou la perception qu’ils ont du point de vue des parties prenantes absentes.  Question repère : quel est l’enjeu examiné ? 2. le moment où a lieu l’analyse a son importance. la cartographie doit être basée sur une question clairement définie. Donc.

. Partie prenante clé 2 Partie prenante clé 3 Partie prenante clé N .. b) Ressources : l’acteur dispose de ressources matérielles et immatérielles substantielles (ressources financières... .) qui font de lui un acteur influent dans le contexte du programme... . .. En conséquence.. (3) . .... Principaux facteurs de réussite selon les objectifs du Les intérêts coïncident-ils avec les objectifs du programme ? programme : (1) . droits ou contrôle sur les ressources naturelles. .3. -+ ++ Partie prenante clé 1 .. nous pouvons utiliser le tableau suivant.. etc. . Pour définir une partie prenante clé. c) Réseau : l'acteur a un grand nombre de contacts et des liens solides avec d'autres acteurs clés.. nous regardons les trois fonctions centrales décisives pour avoir une position clé dans le contexte du projet : a) Légitimité : l'acteur a été élu ou nommé pour occuper une fonction importante au sein d'une institution gouvernementale ou non gouvernementale.. Pour définir les intérêts des parties prenantes clés et où ils se situent par rapport aux principaux facteurs de réussite du programme de coopération.. Positionnement des parties prenantes Cet instrument se concentre sur les différents points de vue de la partie prenante clé par rapport aux objectifs de la coopération. expertise et connaissance. ... (2) .. le partenariat avec cet acteur signifie rejoindre un réseau déjà existant et en bénéficier.

Les acteurs du quadrant D sont importants malgré leur manque de pouvoir. peuvent être différents des intérêts présumés ou officiellement déclarés. et sur le pouvoir ou l'influence d'un acteur pour faire avancer les choses et pour atteindre les résultats attendus. ils peuvent avoir un comportement destructeur. L'intérêt peut être basé sur le mandat officiel d'un acteur. mais peut aussi venir de l'espoir d'obtenir une part du gâteau dans l'intérêt de l'organisation ou pour un bénéfice personnel. . Les acteurs du quadrant B méritent aussi de l'attention car.4. Ils sont souvent ceux qui apportent des compétences et/ou le dynamisme qui fait fonctionner la coopération. Les acteurs du quadrant A peuvent être considérés comme « parties prenantes naturelles ». Le pouvoir peut résulter de la base de ressources d'acteurs particuliers. parfois cachés. Matrice-intérêt-pouvoir Cet instrument apporte un éclairage sur l'intérêt d'acteurs possibles dans le projet ou certains de ses aspects. mais ils sont peut-être juste prudents et ont décidé d'attendre et d'observer avant de montrer davantage d'intérêt ou de faire usage de leur influence. à cause de leur pouvoir. ou de leurs contacts et capacités de travailler en réseau. de leur position et légitimité. par exemple quand ils ne sont pas informés et se sentent négligés. Ils ont des intérêts et peuvent influencer l'accomplissement des objectifs. Les acteurs du quadrant C peuvent sembler sans importance. Soyez conscient que le pouvoir peut également être utilisé contre vos nobles intentions et que les vrais intérêts.