Vous êtes sur la page 1sur 57
Atelier sous –régional sur la qualité de l’air en Afrique du Nord Tunis du 23
Atelier sous –régional sur la qualité de l’air en Afrique du Nord Tunis du 23
Atelier sous –régional sur la qualité
de l’air en Afrique du Nord
Tunis du 23 au 25 novembre 2009
EXPÉRIENCE MAROCAINE EN MATIÈRE DE LUTTE
CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE
DrDr MohammedMohammed MEHDIMEHDI
DrDr
MohammedMohammed MEHDIMEHDI

Contexte

Défis : Enjeux de développement dans un marché national et international en compétitivité et Nécessité de préserver la qualité de l’Environnement

Etat des lieux au Maroc
Etat des lieux au Maroc

La pollution de l’air s’avère un véritable fléau avec des répercussions négatives sur l’environnement, la santé et le cadre de vie des populations dans les périmètre fortement urbanisés.

Les estimations de la BM évaluent un coût de dégradation de l’air à 3,6 Milliards de DH par an, soit environ 1,03% du PIB/2002.

Sources mobiles de pollution de l’air :(1.928.599 véhicules ) Causes principales des émissions:

Taux de croissance du parc automobile: 4% par an

Parc national en phase de renouvellement

Manque d’entretien et de contrôle des véhicules

Insuffisance des moyens de contrôle

Sources fixes de pollution de l’air : (7714 unités industrielles dont 2874 au Grand Casablanca ) Causes principales des émissions:

Augmentation du nombre d’industrie

Combustible (fuel lourd) riche en soufre

Contraintes liées au respect de la conformité aux normes d’émissions de l’air

Impact de la pollution de l’air sur la santé publique
Impact de la pollution de l’air sur la santé publique

EtudeEtude CasCas AirpolAirpol (1999)(1999)

42,5 % 37,8 % 6 % 9 %
42,5 %
37,8 %
6 %
9 %

EtudeEtude MohammediaMohammediaAirpolAirpol (2001);(2001);

Limpact sanitaire de la pollution atmosphérique (SO2) sur la population urbaine à Mohammedia et en particulier sur les enfants asthmatiques. 41,3% : des crises dasthme 53,9% : de la toux nocturne

Objectif prioritaire
Objectif prioritaire

Améliorer la qualité de l’air en milieu urbain pour le court et moyen termes pour la protection de l’environnement et le développement durable:

Aspect organisationnel organisationnel

Outilset le développement durable: Aspect organisationnel législatifs réglementaires et Outils scientifiques et

législatifs

réglementaires

et

Outils scientifiques et techniques scientifiques et techniques

Instruments économiques économiques

et financiers financiers

Partenariat, Communication et Sensibilisation Communication et Sensibilisation

financiers Partenariat, Communication et Sensibilisation APPROCHE PROGRAMMATIQUE DE PROXIMITE: d’actions •

APPROCHE PROGRAMMATIQUE DE PROXIMITE:

d’actions

Programmes

intégrées Prise en compte des spécificités territoriales de proximité

Echiquier institutionnel des intervenants dans le domaine de l’air
Echiquier institutionnel des intervenants dans le
domaine de l’air

Départ.Départ. Enviro.Enviro.

DMNDMN

Qualité de l’air
Qualité
de l’air
Départ.Départ. Enviro.Enviro. DMNDMN Qualité de l’air CNESTENCNESTEN CDERCDER Départ. Départ. Transport
CNESTENCNESTEN
CNESTENCNESTEN
CDERCDER
CDERCDER

Départ. Départ.

Transport Transport

LNEMLNEM
LNEMLNEM

Direction Direction

Epidémiologie Epidémiologie

Centre Centre nat. nat.

Rad. Rad. Prot. Prot.

Autor Autor ités ités et et Co Co l l lectivités lectivités Locales Locales
Autor Autor ités ités et et
Co Co l l lectivités lectivités
Locales Locales
Sûreté Sûreté Nationale Nationale
Sûreté Sûreté
Nationale Nationale

Aspects législatif et réglementaire

Décret n° 2 97 377 du 28 janvier 1998 complétant l'arrêté du 24 janvier 1953 sur la police de la circulation et du roulage ;

sur la police de la circulation et du roulage ; la loi n ° 11 ‐

la loi n° 1103 relative à la protection et à la mise en valeur de l'environnement ;

et à la mise en valeur de l'environnement ; la loi n ° 12 ‐ 03

la loi n° 1203 relative aux études d'impact sur l'environnement ;

aux études d'impact sur l'environnement ; la loi n ° 13 ‐ 03 relative à la

la loi n° 1303 relative à la lutte contre la pollution de l'air ;

à la lutte contre la pollution de l'air ; la loi n ° 28 ‐ 00

la loi n° 2800 relative à la gestion des déchets et à leur élimination.

Textes en cours d’adoption
Textes en cours d’adoption

Projet de décret fixant les normes de qualité de l’air Projet de décret fixant les valeurs limites des émissions polluantes dans l’air émanant de sources de pollution fixes et les modalités de contrôle de ces émissions Projet d’arrêté relatif aux seuils de vigilance, d’information, d’alertes et les mesures d’urgence.

d’information, d’alertes et les mesures d’urgence. Applications des textes: Manuel de contrôle de l’air
d’information, d’alertes et les mesures d’urgence. Applications des textes: Manuel de contrôle de l’air
d’information, d’alertes et les mesures d’urgence. Applications des textes: Manuel de contrôle de l’air
Applications des textes: Manuel de contrôle de l’air
Applications des textes: Manuel de contrôle de l’air

Parmi les objectifs:

• Développer les procédures de coordination des actions entre les différents corps existants ;

• Définir les modalités organisationnelles, les aspects techniques ainsi que les processus de contrôle mené conjointement avec d’autres organismes ;

• Elaborer les modèles (canevas) des rapports de contrôle, de mise en demeure des contrevenants et des PV de constatation des infractions ;

Normes de la Qualité de l’AIR

Polluants

Nature du seuil (VL)

Valeurs limites

SO

2 µg/m3

protection de la santé

125 centile 99,2 des moyennes journalières.

 

protection des écosystèmes

 

20 moyenne annuelle.

NO 2 µg/m3

protection de la santé

200 centile 98 des moyennes horaires 50 moyenne annuelle

protection de la végétation 30 moyenne annuelle.

CO mg/m3 protection de la santé

10 le maximum journalier de la moyenne glissante sur 8 h.

MPS µg/m3 protection de la santé

50 centile 90,4 des moyennes journalière ;

MP10.

Pb µg/m3 protection de la santé

1 moyenne annuelle.

Cd µg/m3 protection de la santé

5 moyenne annuelle.

 

protection de la santé

110 moyenne sur une plage de 8h

O3 µg/m3 protection de la végétation 65 moyenne journalière ne devant pas être dépassée plus de 3 jours consécutifs

C6H6

protection de la santé

10 moyenne annuelle.

µg/m3

 

Normes d’émissions sectorielles

Normes d’émissions sectorielles
Normes d’émissions sectorielles
Normes d’émissions sectorielles
Surveillance de la qualité de l’air
Surveillance de la qualité de l’air

Mise en œuvre de la réglementation :

Loi 11-03 relative à la protection et mise en valeur de l’environnement (article 57). Loi 13-03 relative à la lutte contre la pollution de l’air (Article 3).

Exigent :
Exigent :
Disposer Disposer d’outils d’outils scientifiques scientifiques et et techniques techniques pour pour évaluer
Disposer Disposer d’outils d’outils scientifiques scientifiques et et techniques techniques pour pour évaluer évaluer
la la qualité qualité de de l’air; l’air;
Détecter Détecter les les sources sources de de pollution pollution fixes fixes et et mobiles; mobiles;
Transmettre Transmettre les les données données aux aux autorités autorités compétentes compétentes pour pour
la la mise mise en en place place du du plan plan de de la la qualité qualité de de l’air; l’air;
Évaluer Évaluer les les risques risques pour pour la la santé; santé;
Instaurer Instaurer une une banque banque de de données données sur sur la la qualité qualité de de l’air. l’air.
Stations mobiles de mesure de la qualité de l’air
Stations mobiles de mesure de la
qualité de l’air

Evaluer la pollution atmosphérique au niveau des villes

Compléter la surveillance effectuée par les stations fixes

Vérifier si les stations fixes sont bien représentatives de la qualité de l’air étudiée

Choisir l’implantation d’une nouvelle station ou d’un nouveau réseau

Répondre à des préoccupations locales (Impact d’installation, …)

station ou d’un nouveau réseau Répondre à des préoccupations locales (Impact d’installation, …)
station ou d’un nouveau réseau Répondre à des préoccupations locales (Impact d’installation, …)
Stations de mesure de la qualité de l’air
Stations de mesure de la qualité
de l’air
Stations de mesure de la qualité de l’air Les stations sont équipées d’analyseurs pour les polluants

Les stations sont équipées d’analyseurs pour les polluants suivants :

Oxydes d’azotes, Dioxyde de soufre, Ozone, Poussières en suspension, Monoxyde de carbone et Hydrocarbures totaux.

• Monoxyde de carbone et • Hydrocarbures totaux . Les stations de la qualité de l’air

Les stations de la qualité de l’air mesurent aussi quelques paramètres météorologiques à travers les capteurs de température, de vent et d’humidité.

L ia is o n s é rie L o g ic ie l a
L
ia is
o
n
s
é rie
L
o
g
ic
ie
l
a
n
a
ly s
e
u
r
Casablanc
a-Wilaya
P
o
s
te
c
lie n
t
E
th
e
rn
e
t
A
n
a
ly s
e
u
r
M
odem
R éseau
R TC
M
odem
S
ta tio
n
d
'
a
c
q
u
is itio
n

Evolution mensuelle des polluants

Evolution mensuelle du SO2 Station Mohammedia Préfecture 50 40 30 20 10 0
Evolution mensuelle du SO2
Station Mohammedia Préfecture
50
40
30
20
10
0
Evolution mensuelle du monoxyde de carbone 0,35 0,30 0,25 0,20 0,15 0,10 0,05 0,00 CO
Evolution mensuelle du monoxyde de
carbone
0,35
0,30
0,25
0,20
0,15
0,10
0,05
0,00
CO Station ONCF mg/m3
CO station Hôpital d'enfants mg/m3
Evolution mensuelle du monoxyde d'azote 25 20 15 10 5 0 NO hôpital d'enfants microg/m3
Evolution mensuelle du monoxyde
d'azote
25
20
15
10
5
0
NO hôpital d'enfants microg/m3
NO ONCF microg/m3

Les graphes ci-dessous montrent en effet, une tendance à la baisse pour le dioxyde de soufre , Les oxydes d’azotes et le monoxyde de carbone au niveau des stations urbaines touchées par le trafic routier dans la Région du Grand Casablanca

Impact du nouveau diesel (50 ppm) sur la qualité de l’air

Amélioration de la qualité de l’air par l’amélioration de la qualité des carburants.

Programme de cadastre des émissions atmosphériques

Outil de gestion de la qualité de l’air

Etablir un inventaire des émissions atmosphériques au niveau local. Elaborer la cartographie de la qualité de l’air à l’échelle régionale.

atmosphériques au niveau local. Elaborer la cartographie de la qualité de l’air à l’échelle régionale.

Réaliser une étude prospective des tendances des émissions à court terme

Outil d’évaluation et de prise de décisions

Evaluer l’impact de ces tendances sur la santé des populations

Elaborer un plan d’action pour la réduction des émissions atmosphériques et l’amélioration de la qualité de l’air.

RRéépartitionpartition desdes éémissionsmissions dede polluantspolluants parpar secteursecteur dd’’activitactivitéé CasCas dede lala RRéégiongion dudu GrandGrand CasablancaCasablanca

9% 8% 21% 29% 12% 21% 34% 52% 82% 36% 37% 24% 14%
9%
8%
21%
29%
12%
21%
34%
52%
82%
36%
37%
24%
14%
Inventaire des émissions « Casablanca » (NOx)
Inventaire des émissions « Casablanca » (NOx)

Inventaire des émissions « Casablanca » (NOx)

Inventaire des émissions « Casablanca » (NOx)

Sources Fixes

des émissions « Casablanca » (NOx) Sources Fixes Sources mo biles Sources diffuses Cadastres des émissions
Sources mo biles

Sources mobiles

des émissions « Casablanca » (NOx) Sources Fixes Sources mo biles Sources diffuses Cadastres des émissions
des émissions « Casablanca » (NOx) Sources Fixes Sources mo biles Sources diffuses Cadastres des émissions

Sources diffuses

des émissions « Casablanca » (NOx) Sources Fixes Sources mo biles Sources diffuses Cadastres des émissions
Cadastres des émissions (NOx)
Cadastres des émissions (NOx)

Cadastres des émissions (NOx)

Cadastres des émissions (NOx)
des émissions « Casablanca » (NOx) Sources Fixes Sources mo biles Sources diffuses Cadastres des émissions
des émissions « Casablanca » (NOx) Sources Fixes Sources mo biles Sources diffuses Cadastres des émissions
des émissions « Casablanca » (NOx) Sources Fixes Sources mo biles Sources diffuses Cadastres des émissions
des émissions « Casablanca » (NOx) Sources Fixes Sources mo biles Sources diffuses Cadastres des émissions

Instruments financiers

Fonds de Dépollution Industrielle (FODEP)
Fonds de Dépollution Industrielle (FODEP)

Ce Fonds vise :

Assurer le respect de l’environnement ;

Mettre à niveau les industries nationales;

Economiser l’utilisation des ressources naturelles ;

Réduire les émissions industrielles liquides, solides et gazeuses.

Modalités de financement FODEP

 

Projet Intégré

Projet en aval (Traitement des rejets)

Guichet Potiers

(Economie de ressources et changement de procédé)

Don

20%

40%

40 %

Crédits à Moyen et Long terme

Entre 20% et

Entre 20% et

Entre 20% et

60%

40%

40%

Fonds Propres

Minimum 20%.

Minimum 20%.

Minimum 20%.

Guichet Huileries d’olive sans margines

Jusqu’à 40 %

Entre 20% et

40%

Minimum 20%.

Répartition des projets agréés par nature de pollution

Nature de pollution

Nbre de projets agréés

Montants (MDH)

Rejets gazeux

34

64

agréés Montants (MDH) Rejets gazeux 34 64 Emissions de MPS fours traditionnels Amélioration Mise en
agréés Montants (MDH) Rejets gazeux 34 64 Emissions de MPS fours traditionnels Amélioration Mise en

Emissions de MPS

fours traditionnels

Amélioration
Amélioration

Mise en place de Filtres à Manches

Substitution par les fours à gaz ou électriques.

fours traditionnels Amélioration Mise en place de Filtres à Manches Substitution par les fours à gaz
fours traditionnels Amélioration Mise en place de Filtres à Manches Substitution par les fours à gaz
Fonds National de l’Environnement (FNE)
Fonds National de l’Environnement (FNE)

Instrument financier incitatif institué par la loi n° 11-03 relative à la protection et à la mise en valeur de l'environnement. assimilé à un Compte d’Affectation Spécial

Objet :

assimilé à un Compte d’Affectation Spécial Objet : Contribuer au financement : des programmes de dépollution

Contribuer au financement :

des programmes de dépollution et une meilleure gestion de l’environnement notamment la prévention et la lutte contre la pollution atmosphérique. l’environnement notamment la prévention et la lutte contre la pollution atmosphérique.

des projets pilotes d’environnement et d’expérimrntation.et une meilleure gestion de l’environnement notamment la prévention et la lutte contre la pollution atmosphérique.

Autres sources de financement

Contribution des collectivités locales au financement de quelques stations de surveillance de la qualité de l’air.

Contribution à travers le partenariat international

Mécanisme de Développement Propre (MDP)

Le MDP est un mécanisme de flexibilité mis en place dans le cadre du Protocole de Kyoto permettant aux pays développés d'obtenir des crédits de réduction des émissions en finançant des projets de réduction des émissions des gaz à effet de serre dans ces pays.

Ce mécanisme permet de mobiliser une partie des financements nécessaires à l'investissement de projets relevant des secteurs suivants : Déchets, Efficacité énergique, Energies renouvelables et Reboisement.

Répartition des projets par secteur

Portefeuille : 61 projets MDP (8 413 880 TECO 2 /an) dont :

5 projets MDP enregistrés (287 447 TECO 2 /an) :

Parc éolien d’Essaouira 60 MW

Production d'électricité par les kits photovoltaïques

Parc éolien à 10 MW à Tétouan

Récupération et torchage du biogaz dans la décharge d’Oulja

TECO 2 /an) Valorisation de la bagasse de la SURAC

(ONE,156 026 TECO 2 /an) (ONE, 38 636 TECO 2 /an)

(LAFARGE, 28 651 TECO 2 /an)

(AAVB, 32 481

(SURAC, 31 653 TECO 2 /an)

5 projets en cours de validation (269 765 TECO 2 /an)

651 TECO 2 /an) (AAVB, 32 481 (SURAC, 31 653 TECO 2 /an) 5 projets en
651 TECO 2 /an) (AAVB, 32 481 (SURAC, 31 653 TECO 2 /an) 5 projets en
651 TECO 2 /an) (AAVB, 32 481 (SURAC, 31 653 TECO 2 /an) 5 projets en
Partenariat, communication et sensibilisation
Partenariat, communication et
sensibilisation

Edition et diffusion de supports de sensibilisation aux propriétaires de

Protéger, réstaurer et mettre en valeur l’environnement contre ttes formes de pollution et de dégradation.

Protéger, réstaurer et mettre en valeur l’environnement contre ttes formes de pollution et de dégradation. Améliorer les conditions et la qualité de vie de l’homme ; préparer un système spécifique de responsabilité de nature à assurer une meilleure réparation des dommages écologiques et à garantir l’indemnisation des victimes. Prévoir les instruments techniques et financiers de gestion de l’environnement

l’indemnisation des victimes. Prévoir les instruments techniques et financiers de gestion de l’environnement

Art.7: nécessité de protéger les établissements humains des effets de la pollution et des nuisances dont les rejets gazeux.

Art. 30: protection de l’air contre toutes les formes de pollution

Art. 31: limitation des substances polluantes au dessous des normes prévues par la législation.

Art.32: la législation détermine les mesures nécessaires pour préserver la qualité de l’air ainsi que les normes de contrôle et de suivi.

Art. 43: interdit tout rejets liquide ou gazeux dans le milieu naturel succeptible de nuir à la santé de l’Ho. Ou à la qualité de l’environnement

dans le milieu naturel succeptible de nuir à la santé de l’Ho. Ou à la qualité
Evaluer au préalable les répercussions éventuelles, effets directs et indirects, temporaires et permanents du projet

Evaluer au préalable les répercussions éventuelles, effets directs et indirects, temporaires et permanents du projet sur l’environnent et surtout sur l’Ho, la faune, la flore, le sol, l’eau, l’air, le climat, les milieux naturels et les équilibres écologiques, la protection des biens et des monuments historiques, l’hygiène, la salubrité publique et la sécurité.

Supprimer, atténuer et compenser les répercussions négatives. Mettre en valeur et améliorer les impacts positifs.

Informer la population concernée sur les impacts négatifs.

Mettre en valeur et améliorer les impacts positifs. Informer la population concernée sur les impacts négatifs.

Evaluer de manière méthodique et préalable, les répercussions éventuelles, les effets directs, temporaires et permanents du projet sur l’environnement et en particulier sur l’Ho., la faune, la flore, le sol, l’eau, l’air, le climat, les milieux naturels et les équilibres biologiques ….

la faune, la flore, le sol, l’eau, l’air, le climat, les milieux naturels et les équilibres

La loi 1303 : lutte contre la pollution de l’air

sources
sources

prévoit

fixées

InstallationsInstallations fixesfixes VVééhiculeshicules automobilesautomobiles

InterdictionInterdiction dd’é’émettre,mettre, ddééposer,poser, rejeterrejeter desdes polluantspolluants dansdans llatm.atm. auau deldelàà desdes normesnormes MoyensMoyens dede luttelutte etet dede contrôlecontrôle

Voie réglementaire (décrets et arrêtés

Article Article 1 1 Définition des termes
Article Article 1 1 Définition des termes
Article Article 1 1 Définition des termes

ArticleArticle 11

Définition des termes

Article Article 1 1 Définition des termes

AtmosphAtmosphèère;re; Air;Air; Environnement;Environnement; Emissions;Emissions; EnginsEngins àà moteur;moteur; VVééhiculeshicules Installation;Installation; NormesNormes d'd'éémission;mission; NormesNormes dede qualitqualitéé dede l'air;l'air; Polluant;Polluant; PollutionsPollutions atmosphatmosphéériques;riques; TechniquesTechniques disponiblesdisponibles etet plusplus avancavancéées;es; LieuLieu publicpublic closclos

ArticleArticle 22
ArticleArticle 22

Champ d'application

vise
vise

prprééventionvention etet lala luttelutte contrecontre lesles éémissionsmissions desdes polluantspolluants atmosphatmosphéériquesriques

atteinte S’applique
atteinte S’applique
atteinte S’applique

atteinte

S’applique

atteinte S’applique

lala santsantéé dede l'homme,l'homme, àà lala faune,faune, auau sol,sol, auau climat,climat, auau patrimoinepatrimoine culturelculturel etet àà l'environnementl'environnement enen ggéénnééral.ral.

personnepersonne physiquephysique ouou moralemorale soumisesoumise auau droitdroit publicpublic ouou privprivéé

possédant, détenant, utilisant ou exploitant des immeubles, installations minières, industrielles, commerciales ou agricoles, l'industrie artisanale , véhicules, engins à moteur, appareils de combustion, d'incinération des déchets, de chauffage ou de réfrigération

Lutte contre la pollution de l'air

ArticleArticle 33
ArticleArticle 33
coordinationcoordination
coordinationcoordination

prendreprendre

L'administration

avec

collectivités locales, établissements publics, organisations non gouvernementales et l divers organismes concernés

mesures nécessaires pour le contrôle de la pollution de l'air, ainsi qu'à la mise en place de réseaux de contrôle de la qualité de l'air, et à la détection des sources de pollution fixes et mobiles

ArticleArticle 44 interdictioninterdiction
ArticleArticle 44
interdictioninterdiction

dégager, émettre ou rejeter, permettre le dégagement, l'émission ou le rejet dans l'air de polluants

gaz toxiques ou corrosifs, fumées, vapeurs, la chaleur, poussières, odeurs

Au Au del del à à de de personne, personne, vis vis é é e
Au Au del del à à de de personne, personne, vis vis é é e
Au Au del del à à de de personne, personne, vis vis é é e

AuAu deldelàà dede

personne,personne, visvisééee àà l'articlel'article 22

Au Au del del à à de de personne, personne, vis vis é é e e

la quantité ou de la concentration autorisées par les normes fixées par voie réglementaire

prévenir, de réduire et de limiter les émissions de polluants dans l'air

EnEn l'absencel'absence dede normesnormes fixfixééeses parpar voievoie rrééglementaire,glementaire, lesles exploitantsexploitants desdes installationsinstallations prpréévuesvues àà l'articlel'article 22 (alin(alinééaa 1)1) sontsont tenustenus d'appliquerd'appliquer lesles techniquestechniques disponiblesdisponibles etet plusplus avancavancééeses afinafin dede prpréévenirvenir ouou dede rrééduireduire lesles éémissionsmissions

ArticleArticle 55
ArticleArticle 55
exigences
exigences

lors

la protection de l'air contre la pollution

l'établissement des documents de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme la détermination des zones destinées aux activités industrielles et des zones de construction des installations susceptibles de constituer une source de pollution de l'air

ArticleArticle 66

prendre toutes les précautions et mesures nécessaires pour empêcher l'infiltration ou l'émission des polluants d'air dans les lieux de travail, et

les maintenir en deçà des limites admises, qu'il s'agisse de polluants dus à la nature des activités exercées par l'installation ou résultant de défauts dans les équipements et les matériels

Engagement du propriétaire
Engagement du propriétaire

assurer la protection nécessaire aux ouvriers conformément aux conditions d'hygiène et de sécurité au travail

ArticleArticle 77

Les espaces publics clos et semi-clos doivent disposer de moyens suffisants d'aération, en proportion avec le volume du lieu et de sa capacité d'accueil et la nature de l'activité qui y est exercée, de manière à garantir la qualité et la pureté de l'air, et sa conservation à une température, adéquate :

Filtration de lair à lintérieur des locaux Port de matériel de protection (masques,) Climatisation des locaux trop chauds ou trop frais

ArticleArticle 88

Toute personne responsable d'un incident grave dû à l'un des polluants visés à l'article 4 ci-dessus,

doitdoit enen aviseraviser immimméédiatementdiatement

l'autorité locale et les autorités compétentes en fournissant à celles-ci toutes informations sur les circonstances de la pollution. (Walis,(Walis, ProtectionProtection Civile,Civile, DDéépartementpartement dede llEnvironnementEnvironnement))

Moyen de lutte et de contrôle

ArticleArticle 99

l'administration compétente

charge
charge

OfficiersOfficiers dede policepolice judiciairejudiciaire FonctionnairesFonctionnaires etet lesles agentsagents commissionncommissionnééss ddééllééguguééss AgentsAgents assermentassermentééss conformconforméémentment àà lala lléégislationgislation relativerelative àà lala prestationprestation dede sermentserment imposimposééee auxaux agentsagents verbalisateurs;verbalisateurs;

dede ::
dede ::

ConstaterConstater desdes InfractionsInfractions AccAccééderder auxaux installationsinstallations sourcesource dede pollution,pollution, pourpour yy effectuereffectuer lele contrôle,contrôle, lesles analysesanalyses etet àà prprééleverlever desdes ééchantillonschantillons conformconforméémentment auxaux conditionsconditions fixfixééeses dansdans lele codecode dede procprocééduredure ppéénalenale

ArticleArticle 1010

Sous réserve de l'alinéa 2 de l'article 9

l'administration peut, le cas échéant :

Créer un corps de contrôleurs chargés du suivi et de la constatation des infractions selon les sources fixes et mobiles de pollution de l'air Procéder à la création de groupes pluridisciplinaires en vue d'effectuer les missions de contrôle, de détection et de constatation des infractions.

ArticleArticle 1111

En cas de constatation d'une infraction aux dispositions de la présente loi et des textes pris pour son application, les personnes visées à l'article 9 ci-dessus dressent des procès- verbaux mentionnant, notamment, les circonstances et la nature de l'infraction, ainsi que les explications de l'auteur de l'infraction. Ces procès-verbaux font foi jusqu'à preuve du contraire.

Les procès-verbaux sont adressés aux juridictions compétentes dans un délai de dix jours à compter de la date de leur établissement.

ArticleArticle 1212

Toute personne physique ou morale dont la santé ou les biens ont subi un préjudice du fait d'une émission, d'un dégagement ou d'un rejet de polluants dans l'atmosphère, peut, dans un délai de 90 jours de la constatation du dommage, demander à l'autorité compétente d'enquêter à condition que la demande soit assortie d'une expertise médicale ou technique.

Les résultats de l'enquête et les mesures entreprises sont notifiés au demandeur dans un délai de 60 jours.

ArticleArticle 1313

Pollution de l'air causée par une activité constituant un danger pour l'homme et l'environnement, et que les dangers et les dommages étaient inconnus ou imprévisibles lors de l'octroi de l'autorisation, l'administration adresse à la personne responsable de la source de pollution les instructions nécessaires pour prendre les mesures complémentaires ou introduire les modifications nécessaires afin de limiter les émissions de polluants et d'éviter les dangers et dommages.

Elle lui ordonne de mettre en place les équipements nécessaires et les techniques disponibles en vue de mesurer le degré de concentration des polluants et leur quantité, ainsi que tous les matériels nécessaires au maintien des normes autorisées :

analyseurs en continu, stations fixes de qualité de lair, filtration des gaz de cheminée

Toutefois, si l'administration constate que lesdits dangers et dommages subsistent encore bien que la personne responsable ait effectué les mesures complémentaires et procédé à la mise en place des équipements et des modifications nécessaires, elle peut ordonner l'arrêt de l'activité ou de l'exploitation source de la pollution.

ArticleArticle 1414

L'administration doit, en cas de constatation de pollution grave menaçant la santé de l'homme et de l'environnement en général, donner ses instructions à la personne responsable en vue d'éviter les dangers de pollution (réglage de linstallation, arrêt dune partie ou de la totalité des activités polluantes, changement de process ou des matières premières ou des combustibles.)

• Dans le cas où cette dernière n'exécute pas les instructions qui lui sont adressées, elle

Ordonne l'arrêt de la source de pollution

demande l'intervention des autorités compétentes

réquisitionne les moyens nécessaires pour exécuter les mesures d'urgence à entreprendre afin de circonscrire les dangers éventuels de pollution atmosphérique.

ArticleArticle 1515

Si l'administration constate que le propriétaire ou l'exploitant d'une installation ne respecte pas les dispositions de la présente loi et des textes pris pour son application, elle le met en demeure pour :

•Se conformer aux conditions et aux normes, •Prendre toutes les mesures •Effectuer tous travaux et réparations nécessaires dans un délai déterminé.

EnEn cascas dede nonnon exexéécutioncution desditsdesdits travauxtravaux ouou rrééparations,parations, l'administrationl'administration peutpeut suspendresuspendre totalementtotalement ouou partiellementpartiellement l'acl'activittivitéé dede l'installationl'installation ouou procprocééderder d'officed'office àà l'exl'exéécutioncution desditsdesdits travauxtravaux auxaux fraisfrais dudu contrevenant.contrevenant.

S'agissant des véhicules à moteur, engins à moteur, appareils de combustion, d'incinération ou de conditionnement de l'air, l'administration peut accorder au contrevenant un délai pour procéder aux réparation nécessaires. A défaut de réparation dans le délai prescrit, le contrevenant est passible des peines prévues à l'article 18 de la présente loi. Le propriétaire ne peut utiliser l'outil pollueur qu'après sa réparation, celle-ci doit être constatée par un contrôle technique effectué par un organisme habilité qui délivre un certificat à cet effet.

Article

1616

1717

Constatation

négligence volontairement d'informer les autorités

concernées de l'émission accidentelle et grave de produits polluants.

mettre obstacle à l'accomplissement des contrôles ou à l'exercice des fonctions des personnes prévues à l'article 9 de la présente loi.

Amende

(DH)

1.0001.000 àà

20.20. 000000

100100 àà

10.00010.000

Rrécidive

Peine portée au double EmprisonnementEmprisonnement 11 jourjour àà 11 moismois

Peine portée au double EmprisonnementEmprisonnement 11 jourjour àà 11 moismois

Article

Constatation

Amende

Rrécidive

(DH)

18

non respect dune condition, restriction ou interdiction imposée par l'administration; refus de se conformer aux instructions de l'administration; entrave ou empêchement, de quelque manière que ce soit, l'exécution des mesures d'urgence ordonnées par l'administration; fourniture de fausses informations ou de fausses déclarations.

 

Peine portée au double Emprisonnement

200 à 20.000

1 mois à 6 mois.

ArticleArticle 1919

Condamnation conformément à l'article 15 après expiration du délai prescrit pour exécuter les travaux et réparations nécessaires, lele jugementjugement fixefixe unun deuxideuxièèmeme ddéélailai durantdurant lequellequel lesles travauxtravaux etet rrééparationsparations nnéécessairescessaires sontsont exexéécutcutéés.s.

Article

Constatation

1919 travaux ou réparations non

exécutés dans le délai

prescrit

Amende (DH)

2.000 à 200.000

ordreordre exexéécutioncution desdes travauxtravaux etet rrééparationsparations auxaux fraisfrais dudu condamncondamnéé interdictioninterdiction d'utiliserd'utiliser lesles installationsinstallations quiqui sontsont àà l'originel'origine dede lala pollutionpollution atmosphatmosphéérique.rique.

Article

20

21

Constatation

Faire fonctionner une installation en violation d'une mesure d'interdiction prononcée par la justice conformément au 2e alinéa de l'article 19 ci-dessus.

Faire fonctionner un véhicule, un engin à moteur, un appareil de combustion, d'incinération ou de conditionnement frappé d'une mesure d'interdiction prononcée par l'administration; en outre, il peut être prononcé la saisie de l'objet source de pollution

Amende (DH)

2.000 à 200.000 emprisonnement dun mois à un an

100 à 1.400

Rrécidive

Peine portée au double Fermeture définitive de l'installation source de pollution.

Mesures transitoires et mesures d'incitation

ArticleArticle 2222

ArticleArticle 2323

A titre transitoire, seront fixés, en ce qui concerne les sources de pollution de l'atmosphère existantes, les délais pour se conformer aux dispositions de la présente loi.

Pour encourager l'investissement dans les projets et activités visant à prévenir la pollution de l'air, l'utilisation des énergies renouvelables et la rationalisation de l'usage des énergies et matières polluantes, un régime d'incitations financières et d'exonérations fiscales est institué conformément aux conditions fixées par les lois de finances, en vertu desquels sont accordées des aides financières et des exonérations douanières et fiscales partielles ou totales, lors des opérations d'acquisition des appareils et équipements nécessaires à la réalisation des investissements envisagés.

ArticleArticle 2424

Dispositions finales

TextesTextes rrééglementairesglementaires prpréévusvus ::

1=1= zoneszones dede protectionprotection spspéécialesciales 2=2= modalitmodalitééss dede prprééllèèvementvement etet ddanalyseanalyse desdes ééchantillonschantillons 3=3= rrééseauxseaux dede ddéétectiontection etet dede surveillancesurveillance continuecontinue 4=4= normesnormes dede qualitqualitéé dede llairair etet valeursvaleurs limiteslimites àà respecterrespecter 55== listeliste etet caractcaractééristiquesristiques techniquestechniques desdes appareilsappareils dede combustioncombustion 6=6= normesnormes techniquestechniques dede fabrication,fabrication, desdes ééquipementsquipements 7=7= rrééductionduction dudu mouvementmouvement dede lala circulationcirculation 8=8= normesnormes etet caractcaractééristiquesristiques proprespropres àà chaquechaque typetype dede carburantcarburant 9=9= circonstancescirconstances pourpour procprocééderder auxaux mesuresmesures dede ddéépollutionpollution 10=10= ddéélaislais impartisimpartis

ArticleArticle 2525

SontSont abrogabrogééeses toutestoutes lesles dispositionsdispositions lléégislativesgislatives etet rrééglementairesglementaires antantéérieuresrieures contrairescontraires àà lala prpréésentesente loiloi etet auxaux textestextes prispris pourpour sonson application.application.

ArticleArticle 2626

LaLa prpréésentesente loiloi entreentre enen vigueurvigueur àà comptercompter dede sasa datedate dede publicationpublication auau BulletinBulletin officielofficiel

à compter compter de de sa sa date date de de publication publication au au Bulletin

(projet de décret d’application) Valeurs limites générales de rejets dans l’atmosphère

Poussières:

1. Valeurs limites pour les poussières totales

2. Limitation des émissions pour les substances contenues dans les poussières

Substances inorganiques essentiellement sous forme de poussières

1. Valeurs limites selon le classement des substances (1, 2 ou 3)

Substances inorganiques sous forme de gaz ou de vapeur

1. Valeurs limites selon le classement des substances (1, 2, 3 ou 4)

Substances organiques sous forme de gaz, de vapeur ou de particules

1. Valeurs limites selon le classement des substances (1, 2, 3 ou 4)

Substances cancérigènes

Valeurs limites d’émissions atmosphériques

   

Concentration

 

(conv.(conv. SEESEE etet APC)APC)

Valeur Moyenne Journalière (2)

Valeur limite

impérative

 

Nouvelle installation (après juin 97)

50

mg/m 3

100

mg/m 3

Poussières totales (1)

Ancienne installation (avant juin 97)

100

mg/m 3

200

mg/m 3

Substances organiques à l’état de gaz ou de vapeur (exprimées en C)

100

mg/m 3

200

mg/m 3

Chlorure d’hydrogène (HCl)

10

mg/m 3

20 mg/m 3

Fluorur d’hydrogène (HF)

1 mg/m 3

2 mg/m 3

Dioxyde de soufre (SO2) (1)

200

mg/m 3

400

mg/m 3

Oxydes d’azote (NOx) (1)

1200 mg/m 3

2400 mg/m 3

1: les valeurs sont régies par les dispositions de la Conv. APC/SEE

2: ces valeurs seront calculées à partir des val. Moy. Mesurées chaque 1:2 heure

Valeurs limites d’émissions atmosphériques (con. SEE et APC)

Métaux

MMéétauxtaux

ValeursValeurs limiteslimites (voir(voir conditionsconditions dede mesure)mesure)

CaCa etet composcomposééss (Cd)(Cd) ++ ThaliumThalium etet composcomposééss (Tl)dmium(Tl)dmium

0.10.1

mg/mmg/m 33

MesrcureMesrcure etet composcomposééss (Hg)(Hg)

0.10.1

mg/mmg/m 33

TotalTotal pourpour lesles autresautres mméétauxtaux (Sb+(Sb+ As+As+ Pb+Pb+ Cu+Cu+ Cr+Cr+ Co+Co+ Mn+Mn+ Ni+Ni+ V+V+ Sn+Sn+ Se+Se+ Te)Te)

11

mg/mmg/m 33

TotalTotal desdes auttresauttres mméétauxtaux +le+le ZincZinc (Zn)(Zn)

55

mg/mmg/m 33

Dioxines et furannes

SubstanceSubstance

ValeurValeur limitelimite

DioxinesDioxines etet furannesfurannes

0.10.1

ng/mng/m 33

Les conditions de mesure •Température 273 K •Pression 101.3 Kpa •11% d’oxygène •Gaz sec

ng/m ng/m 3 3 Les conditions de mesure •Température 273 K •Pression 101.3 Kpa •11% d’oxygène

D é cret d application gaz

d ’é chappement

Le décret sur la police de la circulation et du roulage, 1998.

Véhicules

Essences

Diesels

Indicateurs

CO

Opacité

Décret et loi

Décret

Loi

Décret

Loi

Marocain

Française

Marocain

Française

Valeurs

4,5 %

0,5 %

70 %

46 %

Limites

Loi Marocain Fran ç aise Marocain Fran ç aise Valeurs 4,5 % 0,5 % 70 %

Contr ôl e d e l a qua l it é et d e l a gestion de la distribution du carburant

Contr ôl e d e l a qua l it é et d e l a