Survival

SURVIVRE
PENDANT UNE ATTAQUE
TERRORISTE

terroriste. Facile à dire, difficile à
C’est arrivé près de chez vous, en face de vous, faire, comme le rappelle ce policier
au bureau, dans la rue, dans le métro, au « ce n’est pas évident de s’imaginer
dans une situation que peu d’entre
cinéma… ça mitraille sec, ça hurle… A présent nous ont connu, nous vivons dans
vous êtes seul face au danger, ne comptez pas des bulles urbaines, des cocons de
sur la chance, ni sur le destin. C’est juste une protection, beaucoup de gens ont
été élevés en sécurité et ont gran-
question d’adrénaline, de noradrénaline et di dans un monde assez sécurisé ».
d’adaptation, c’est ce qui fera toute la différence. Effectivement notre monde se glo-
Accrochez-vous, vous devez survivre ! balise et la menace aussi, nous ne
sommes plus du tout à l’époque de
la grenade de Carlos au Drugstore
PAR JEAN-PAUL NEY de Paris le 15 septembre 1974, cet

L
attentat fit deux morts et 34 blessés
e 4 décembre 2015, le minis- respectifs, des conseils, une affiche dont 4 enfants, il faut donc absolu-
tère de l’intérieur et le gou- (que nous reproduisons) et quelques ment intégrer aujourd’hui la possi-
vernement français publiaient mots à retenir : « S’ÉCHAPPER, SE bilité d’autres attaques sporadiques
plusieurs messages sur les ré- CACHER, ALERTER », des instruc- du fait du « djihad personnel » ou
seaux sociaux et sur leurs sites tions pour réagir en cas d’attaque des attaques simultanées et de

18 - Survival
Survival

Il ne faut pas se mentir, la menace
a changé, des terroristes peuvent
frapper à tout moment, il faut être
conscients du risque et prêts. Déjà en
2011, le RAID travaillait sur de tels
scénarios dans des cités urbaines...
(photos PRESSE 2.0/ JPNey)

masse comme celles de Mumbai donc mieux éviter de les toucher d’attaque terroriste en zone urbaine
en 2008 ou celles du 13 novembre ou les déplacer pour trois raisons : il n’y a que quatre finalités : Se sou-
dernier à Paris. Il faut être conscient vous risquez de les blesser plus sé- mettre, fuir, saisir l’instant ou mourir.
du risque, l’intégrer dans sa vie de rieusement (comme on le voit en Expérience ou pas, parfois se sou-
tous les jours « ça permet de vivre secourisme), leurs cris de douleur mettre peut vous sauver la vie, mais
avec la menace sans s’enfermer peuvent attirer l’attention des tireurs, tout dépend d’une multitude de
ou vivre dans le stress » explique et enfin, sachez qu’un blessé va for- paramètres : je me souviens qu’au
Daniel, un expert israélien du tement vous ralentir (c’est le principe moment d’une embuscade des
contre-terrorisme. Quant à Chris- de la mine antipersonnel : blesser escadrons de la mort de Gabgbo
tophe Caupenne, qui a été com- pour occuper des en Côte d’Ivoire,
mandant de police, chef du groupe combattants et les j’ai levé les bras
Gestion de crise et négociation au
sein du RAID, les choses doivent
ralentir) et ainsi
vous faire perdre
Ça n’arrive pas et je n’ai surtout
p a s c h e rc h é à
être claires, limpides et « automa- d e l ’a t t e n t i o n , qu’aux autres. fuir, mon guide a
tiques ». Caupenne explique « s’il y vous risquez d’être fait de même, par
a possibilité de fuir de la zone dans abattus tous les contre j’ai passé
laquelle se passe l’action terroriste deux. C’est une situation exception- discrètement un coup de fil à ma
et que l’on peut le faire sans danger, nelle, il ne faut SURTOUT PAS vous rédaction, celui-ci m’a sauvé la vie :
il faut le faire très rapidement pour sentir coupable de quoi que ce soit, Même si j’étais porté disparu, Gba-
éviter de se trouver pris en otage. aucun de vos gestes ne sera jugé ni gbo a dû se résoudre à renoncer
De même, il ne faut pas forcément critiqué publiquement face à de tels à me faire exécuter ou disparaitre
aider blessés, c’est horrible, mais il actes. comme Guy André Kieffer, l’Elysée
faut avant tout fuir la zone car c’est ayant clairement expliqué qu’ils sa-
peine perdue : Les personnes qui LA RÉALITÉ PAS vaient que j’avais été enlevé par la
ont été blessées le sont souvent LE RÉALISME ! garde présidentielle. Lors de l’at-
lourdement » En effet, il y a de fortes Un militaire qui a connu les zones taque du Bataclan, plusieurs otages
chances qu’un blessé ne soit plus de guerre urbaines (dont le Liban et se sont soumis sans jamais refuser
valide, il vaut donc mieux il vaut l’ex-Yougoslavie) précise qu’en cas de faire ce que les terroristes 

Survival - 19
Survival

 leur ont demandé : se mettre beriez dans les premiers pas du syn- basculer, précise notre militaire, il
aux fenêtres pour signaler l’arrivée drome de Stockholm. Faites unique- faudra saisir les opportunités quand
des forces d’intervention et servir ment ce qu’on vous demande, ni elles viennent, et ne pas chercher à
de bouclier humain face aux THP trop peu ni pas assez, même si c’est fuir si c’est clairement impossible,
(tireurs de haute pré- cela équivaut à se sui-
cision, autrement dit : Les forces d’intervention sont conscientes des risques cider, car n’oublions
snipers), donner un té- depuis plus de 5 ans. Ici un exercice du GIGN dans un pas : pendant les pre-
léphone pour commu- bus parisien. mières trois minutes
niquer avec les forces les terroristes ne mai-
de l’ordre, ramasser trisent pas forcément
les téléphones sur les les points de sortie
corps… « Une fois que ou l’ensemble de la
vous êtes pris au piège, scène d’action, après
la mâchoire s’est refer- il est trop tard . »
mée sur vous, obéissez,
gagnez du temps, ne OSEZ ! OU LA
soyez SURTOUT pas PERTURBA-
un fardeau pour vos TION DANS
geôliers, sinon vous LES PLANS
serez le premier à être La règle est simple :
exécuté » explique ce militaire. Autre inhumain : il est trop tard, gagnez 3/3/3, trois mètres, trois secondes,
comportement utile : n’en faites pas du temps de vie, « agissez ou mour- trois balles. Imaginez la situation :
trop, c’est psychologique, vous tom- rez, chaque seconde peut tout faire un homme seul sort une AK47 de

Comment bien informer
les forces de l’ordre ?  :
« Il faut être clair précis, net, faire sans fioritures,
passer les informations utiles, et surtout se calmer,
respirer, explique un policier parisien, pour les collègues
il ne pas encombrer les ondes inutilement, soyez plus
calmes que votre interlocuteur : un vrai défi ! »

Voici donc quelques points utiles :
• Donnez l’adresse précise, si vous n’avez pas le nom de
la rue, demandez-le, repérez une boutique, un monument,
ou donnez simplement le numéro où vous vous trouvez
en rajoutant la distance qui vous sépare de la scène.
• Respirez, forcez-vous s’il le faut, vous devez
réguler votre système cardio-respiratoire, parlez, ne
criez pas, n’hurlez pas : cela ne sert à rien.
• Un interlocuteur CALME ne signifie pas que cette personne
ne s’active pas ou n’en a rien à faire. N’oubliez pas que le
feedback d’une personne imperméable à votre stress peut
vous énerver, donc : Contrôlez-vous ! « Ce n’est pas parce
que votre interlocuteur ne panique pas qu’il n’est pas en
train de prendre en compte l’urgence de votre appel. »
précise un membre de la préfecture de police de Paris.
• Si vous devez intervenir, intervenez en groupe. Intervenir
seul sera une action d’opportunité, sur quelques mètres,
saisissez des objets pour neutraliser la cible : couteau,
fourchette, chaise, cendrier lourd, ou utilisez un véhicule !

20 - Survival
Survival

son sac, vous êtes dans la rue, à Vos limites

C
trois mètres, il est de dos, vous êtes onnaissez-vous vos limites ? Si vous faites partie des forces de l’ordre,
armés, vous le neutralisez avec trois d’un corps militaire combattant ou pompier, c’est une bonne chose,
balles dont deux qui touchent la seulement, face au terrorisme djihadiste ou aux attaques de masse,
tête : « la quatrième et la cinquième même certains policiers ont eu du mal à « encaisser » les attaques et plus
à bout portant, au visage, au niveau tard le fameux « réveil », cette prise de conscience psychologique (et parfois
des yeux pour être certain que c’est physique) de la violente situation vécue. Le monde n’est pas plus dangereux, nos
terminé, explique Daniel, un expert villes non plus, il devient parfois instable, avec des zones de chaos temporaire
(ZCT) : braquages en pleine rue, bandes rivales qui s’affrontent sur un parvis
du contre-terrorisme israélien, en-
commercial, attaques terroristes, manifestations ultra-violentes. Si vous
suite accroupissez-vous pour scan-
entrez dans une ZCT ou que vous en êtes une victime indirecte, vous devez
ner les lieux, puis sécurisez l’arme pouvoir faire face, cela ne s’apprend pas en un jour. Si la consommation d’anti
à feu ou donnez-la à un proche qui dépresseurs a sérieusement augmenté après les attaques de janvier 2015, et
sait s’en servir, mais identifiez-vous peut-être plus pour les semaines qui ont suivi les attaques du 13 novembre
si vous êtes policier car vous ris- dernier, les inscriptions dans les stages de self-défense aussi, sans oublier que la
quez de vous faire abattre. Et si vous fédération française de tir a connu une augmentation significative des licenciés
êtes un civil, sécurisez seulement et les clubs de tir affichent complet, notamment à Paris et sa périphérie.
l’arme puis donnez l’alerte en vous Beaucoup de citoyens motivés ont repris le chemin des salles de boxe, de Krav ou
identifiant ». A présent la même de fitness, ils courent, se remettent en forme pour deux raisons : Courir peut vous
scène, mais vous n’êtes pas armés, sauver la vie, ça d’accord, mais surtout se remettre en forme permet un équilibre
mental et psychique qu’on ne peut pas nier dans la gestion du stress quotidien.
l’homme est toujours de dos, il a
Un groupe d’amis policiers a d’ailleurs profité des premiers jours de ce doux mois
commencé à tirer : les premières se-
de décembre pour faire une partie de paintball avec leurs amis civils, collègues de
condes seront cruciales, c’est l’effet bureau et proches n’ayant jamais touché un lanceur de paint. Le RetEx (retour sur
de surprise disrupteur « vous n’avez expérience) a été profitable au groupe : s’amuser entre amis, s’épuiser, se stresser
que trois secondes pour réagir alors mais tout en douceur, dans un cadre de sport de loisir. Même chose pour certaines
agissez ! Si vous hésitez vous êtes grandes entreprises ou PME qui envoient, via leur club ou CE, leurs employés faire
mort ! A trois mètres de lui vous ne des stages de cohésion en nature pour des sensations fortes : grimpette, rafting,
pourrez pas fuir, donc foncez sur lui, trial, running… Tout est bon à prendre pour dompter son adrénaline et trouver le
frappez d’abord très fort dans les point essentiel : quelles sont mes limites ? Mais toujours entouré et en sécurité.
jambes, saisissez l’arme et cognez !
Cognez fort ! » Explique l’expert
israélien en faisant référence à l’at- un simple passant, une silhouette, sont parfois malheureux : Lors de
taque du Thalys « le terroriste était beaucoup ont tenté, sachez que vos l’attaque de l’Hyper Cacher en jan-
face à eux, les militaires américains chances de réussite sont – croyez-le vier 2015, Coulibaly qui était seul
et les passagers français n’avaient ou non – fortement élevées, mais dans le magasin a fait une erreur :
même pas un couteau, ayez toujours vous devez vous préparer et in- il a posé une AK47 non loin de lui.
un couteau sur vous, toujours, dé- tégrer ces risques pour analyser C’est à ce moment que l’un des
coupez ! Plantez ! Frappez otages Yoav Hattab, 22
fort, votre vie en dépend ! » ans, tente de s’emparer
Effectivement, c’est ce que de cette Kalachnikov
nous avons tous intégré au posée non loin de lui,
Krav Maga, discipline que je mais elle est sécurisé…
pratique depuis 20 ans, face Yoav tire mais il ne se
à une arme ou toute autre passe rien : Couliba-
menace, l’agression violente ly, plus rapide, lui met
fera effet, la majorité des une balle dans la tête.
terroristes comptent sur la «  Ce monde est rempli
terreur qu’ils vont imposer. d’armes, petits bour-
Qu’ils soient à plusieurs et geois, bobos ou pas, il
sous l’effet de la cocaïne ou faut en connaitre un mi-
du captagon, prenez les de- nimum sur les armes ça
vants, vous surprendrez toujours rapidement l’environnement et peut vous sauver et surtout sauver
si vous êtes très violents. Intégrez l’action, un couteau à votre portée des vies, c’est un fait » explique un
le principe de « disruption des peut faire toute la différence, sa- policier instructeur de tir. Lors des
plans », vous n’êtes plus un figurant, chez-vous en servir. Mais les faits récentes attaques bélier ou aux 

Survival - 21
Survival
Les conseils de l’expert 
Chems Akrouf « Les terroristes savent que leur temps durant l’attaque est compté »

C
hems Akrouf est expert en Imaginons que vous êtes dans un centre commercial et que
renseignement et en intelligence vous entendez des tirs, vous voyez les tireurs à une dizaine de
stratégique. Ancien officier de mètres, que faites-vous ?
renseignement au sein de la Direction Selon où je me situe face à lui ou derrière lui l’action sera différente : Si
du Renseignement Militaire (DRM), il je suis devant l’attaquant je chercherai à prendre plus de distance et fuir
a participé à de nombreuses missions en direction opposé car il est évident qu’il est détenteur d’une arme à
à l’étranger dans le cadre de la lutte feu, je fais une proie facile. Si je n’ai pas d’autre solution je chercherai
antiterroriste. Il est également ensei- à trouver un endroit isolé capable de me recueillir et de me protéger à
gnant à l’Université Panthéon-Assas l’intérieur. Si le terroriste est seul, je tente de passer derrière lui afin de
pour le Master 2 «Médias et Mondiali- le contourner pour pouvoir éventuellement m’échapper, je chercherai
sation» et enseignant au Diplôme Inter donc des objets afin de les jeter (de manière discrète et sans trahir ma
Universitaire en Psycho criminalistique position) vers une direction opposée pour attirer son attention afin de
à la faculté de Lyon 2. Il est également faciliter mon exfiltration, mais il faut aller très vite, c’est la clef de la
l’auteur de Daesh et Al-Qaïda - Le risque réussite de la fuite. Hyper Cacher.
terroriste en France.
Disponible sur www.uppreditions.fr/ Vous m’avez parlé d’actions facilement réalisables dans ces
auteurs/chems-akrouf/ grandes surfaces, lesquelles ?
S’il est possible de trouver des objets tels que liquide inflammable et
Que feriez-vous en cas d’attaque terroriste, que conseil- une bouteille de verre il est alors possible dans un centre commercial
lez-vous comme premières actions ? de rapidement réaliser un cocktail Molotov artisanal dont les compo-
Objectivement, une attaque terroriste est de par sa nature, rapide, sants principaux sont alors : une bouteille en verre en partie remplie
soudaine et inattendue, donc la prise en compte de cette attaque en de liquide inflammable, habituellement de l’essence ou de l’alcool
termes de réponse immédiate est tout d’abord d’identifier rapidement (vous pouvez trouver des bouteilles d’alcool à bruler), vous pourrez les
l’axe d’où vient l’attaque afin s’en dégager immédiatement, fuir en projeter sur le terroriste en question, mais faites une contre-attaque ou
direction opposé de la menace si cela est possible en direction de une diversion en groupe, vous avez plus de chances de vous en sortir.
sorties. Progresser rapidement en diminuant la surface d’exposition du
corps (s’accroupir entre les déplacements) selon les types d’attaques Que conseillez-vous à nos lecteurs pour se préparer, intégrer
et lieux, la fuite et plus ou moins possible, il faut exploiter rapidement le « risque terroriste » ?
cette faille, et il y en a toujours, c’est logique. Il ne faut pas oublier que Je conseille aux lecteurs de prendre des cours de self-défense et de
les terroristes savent que leur temps durant l’attaque est compté, donc faire des stages ou formations type « stage commando » (comme les
ils chercheront à tuer ce qui est facilement atteignable. Ils n’iront pas humanitaires ou les journalistes, NDA) pour gagner en confiance et
sortir sur les toits d’immeubles car trop exposé, et préfèreront rester en en technique d’analyse de la menace, mais également apprendre les
milieu clos pour tenir leur positon et finir le sale job. déplacements en mode guérilla urbaine. Cela permet surtout de réagir
vite et de savoir évaluer la menace.

Mohammad Ajmal Amir Kasab dans
la gare principale de Mumbai, lors
des attaques terroristes de novembre
2008, elles feront 188 morts et 312
blessés. En France, personne ne pen-
sait que cela pouvait nous arriver, et
ce n’est que le début selon quelques
experts civils.

22 - Survival
Survival

vous êtes la seconde vague, celle
qui a encore la chance de s’en sortir,
la sélection naturelle donne place
à l’instinct de survie. Croyez-le ou
non, les conseils du gouvernement
français sont déjà critiqués par une
masse d’experts, aussi bien civils que
militaires, car il manque un point
important évoqué plus haut : Com-
battre ! En effet combattez si vous
le pouvez et que vous êtes acculé !
Saisissez votre chance, l’opportunité,
l’ouverture : un terroriste de dos, une
arme qu’il recharge, une arme po-
sée… un coup de chaise assomme
un type, même musclé comme un
Coulibaly, on ne muscle pas un
crane, encore moins un menton : les
 couteaux en Israël, des civils terrible et dure loi de la sélection côtés droits et gauches d’un menton
ont fait toute la différence : certains naturelle, de nos gènes et surtout sont les points du K.O ! Alors nos
étaient armés d’autres ont perturbé de deux éléments présents dans derniers conseils sont clairs : courir,
les plans en sautant sur les terroristes, nos corps : l’adrénaline et la nora- se cacher ou combattre, la règle
d’autres ont fui et averti les forces de drénaline, un équilibre parfait et des 3C. Mais pour combattre il faut
l’ordre tout en donnant la progres- vous agissez convenablement, un non seulement avoir l’ouverture,
sion des terroristes. petit déséquilibre et c’est la prise de la possibilité, l’opportunité : il faut
risque inutile ou la peur qui vous fige que l’équilibre parfait s’installe dans
INSTINCT DE SUR- et au bout, la mort. L’effet de surprise votre cerveau tout en puisant dans
VIE & ADRÉNALINE et l’irruption de la violence dans une la force que procure l’adrénaline…
Le plus fort pourra être pétrifié, normalité ne laisse aucune chance Dans le prochain numéro, nous évo-
le plus faible pourra agir. C’est la aux premières victimes, si vous vivez, querons cette mystérieuse hormone
capable de vous sauver la vie ou
Les policiers se préparent à devoir de vous figer comme une statue
faire face à d’autres attaques de sel… En attendant testez-vous !
simultanées en 2016. (lire encadré : vos limites), et prenez
conscience du monde dans lequel
nous vivons : des gens veulent vous
tuer au hasard, ils sont entrainés et
très motivés pour ça… … ■

Pour aller plus loin :

L
’auteur du présent article, Jean-Paul
Ney, est grand reporter, formateur
et expert en questions de sécurité
et de terrorisme. Ancien otage en Afrique,
plusieurs fois confronté à la mort lors
des guerres qu’il a couvert, il vient de
lancer une formation et une sensibilisation
aux risques terroristes en milieu urbain
pour tous, vous pouvez le contacter
par email : jeanpaulney@gmail.com

Survival - 23

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful