Vous êtes sur la page 1sur 11

1

Les états du moi

1. Les trois états du moi : Parent, Adulte, Enfant

L’analyse transactionnelle apporte une thérorie de ce qui se passe à l’intérieur de nous, et


nous parle de notre « moi », et tout particulièrement à quelles influences internes obéissent
notre comportement, nos pensées et nos sentiments dans l’ici et maintenant.

Eric Berne a catégorisé trois états possibles du «moi» :

- L'état du moi Parent


- L'état du moi Adulte;
- L'état du moi Enfant

Nous écrivons les états du moi avec une majuscule pour les différencier des personnes
(parent, adulte ou enfant) bien réelles de la vie quotidienne.

L'état du moi Adulte

Eric Berne distingue une première partie du moi. Elle est consciente, en contact avec la réalité
et axée sur le présent. Il l’appelle l’état du moi Adulte.

Tous ceux dont le cerveau est en état de fonctionner et de traiter la réalité interne et externe
peuvent mobiliser leur état du moi Adulte, et avoir des pensées et des sentiments en rapport
avec ce qui se passe et des comportements adéquats.

Dans cet état du moi nous sommes à l'écoute des informations diverses, nous les vérifions,
nous analysons la situation dans l"ici et maintenant", et réagissons en intégrant des éléments
de notre ressenti interne et des éléments issus de cette analyse.

L'état du moi Enfant

L’état du moi Enfant est la trace en nous de l’enfant que nous avons été. Il comprend les
comportements, les pensées et sentiments du petit garçon ou de la petite fille que nous avons
été autrefois, du temps où l’on était dépendant des grandes personnes.

Ces manières de penser, de ressentir et de se comporter ressurgissent aujourd’hui dans des


situations précises, sous l’effet d’une émotion vive ou face à des figures d’autorité. Elles ne
sont pas toujours adaptées à l’âge ni à la situation actuelle.

Quand nous sommes dans notre état du moi Enfant, nous adoptons, sans nous en rendre
compte, les stratégies relationnelles mises en place à une période où nous étions un enfant
relativement désarmé.

Berne a insisté sur la dimension intemporelle des états du moi, dimension souvent occultée
dans les lectures réductrices de l'AT, qui ont malheureusement eu cours ces dernières
années.

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos
2

Ainsi, le Parent et l'Enfant sont des échos du passé, alors que, lorsque nous réagissons avec
l'Adulte, nous sentons, pensons et nous comportons avec toutes nos ressources actuelles.

L'état du moi Parent

Il est composé de l’ensemble des sentiments, pensées et comportements que nous avons
appris de nos parents ou des personnes qui nous influencé. C’est un système d’emprunt,
fonctionnant à la façon d’une bande enregistreuse qui se mettrait en route chaque fois que
nous sommes en position d’autorité ou d’influence.

Cet état du moi s’est constitué par imprégnation et incorporation : pensons simplement à la
manière dont nous avons intégré les normes sociales et comment nous les appliquons au
quotidien sans vraiment réfléchir.

Mentionnons encore que les trois états du moi présentent des manières de sentir, de penser
et d’agir entièrement déconnectées de l’âge réel. Un enfant de 12 ans peut se comporter
d’une manière plus responsable qu’une grande personne de 40 ou 50 ans et cette dernière
peut se comporter comme si elle avait 5 ans dans des situations où l’on attendrait d’elle une
attitude différente.

Parent
P Comportements, pensées, sentiments reçus des figures
parentales

Adulte A Comportements, pensées, sentiments adaptés à la


situation présente

Enfant E Comportements, pensées, sentiments vécus dans


l'enfance

2. Comment identifier les états du moi d’une personne ?

Il suffit de regarder et d’écouter. C’est la voix, son débit, son rythme, sa hauteur qui indiquent
le mieux quelle partie de la personne est aux commandes.

Les mots comptent aussi, leur choix, les structures de phrases, ainsi que les postures, les
mimiques. C’est le paraverbal et le non-verbal, bien plus que le discours, qui indiquent dans
quel état du moi nous sommes.

- C’est ainsi que l’état du moi Enfant se manifeste par des gestes spontanés, vifs, des
comportements comme on en voit dans les cours de récréation : bisous, bousculades,
grimaces, gestes de défi, regards en dessous ou humbles, parfois provoquants, nuque
fléchie devant l’adulte grondeur.

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos
3

- L’état du moi Parent se manifeste par des ordres, des directives, un ton sentencieux, des
jugements, des généralités, la référence à ce qui est nécessaire, utile, ce qu’il faut faire.

Le doigt pointé, le fait de s’écouter parler, les gestes de menace, les moues de
désapprobation. Dans l’état du moi Parent on trouve aussi les comportements de
sollicitude, les gestes enveloppants, le parler « bébé » à l’adresse des enfants et des
animaux.

- L’état du moi Adulte se manifeste dans l’activité, la réflexion, le traitement de l’information.


Le niveau paraverbal est neutre. Les mots sont précis et l’accent est mis sur l’exercice de
la pensée et sur la conscience de ce qui se passe.

Une autre manière de diagnostiquer un état du moi est le diagnostic social. Il consiste à
examiner l’effet produit sur l’autre par l’intervention d’une personne : quand une personne se
sent dans l’Enfant, il y a des chances pour que son interlocuteur ait mobilisé son Parent. Par
contre quand l’Adulte est mobilisé, l’Adulte du partenaire se mobilise plus facilement.

3. Les états du moi dans la communication

Quelles sont les incidences sur la communication d’un modèle des états du moi en trois
parties ?
Comment parle et se comporte une personne selon qu’elle est dans un état du moi ou un
autre ?
En quoi ces différences peuvent-elles expliquer les malentendus entre les gens ?

Chaque individu a sa manière d'être dans ces différents états du moi et en plus tout dépend
du moment et des circonstances. Nous disposons tous d'une "panoplie" de rôles selon le type
de message que nous voulons envoyer, de la position que nous voulons occuper dans une
situation donnée et du mode de relation que nous voulons entretenir avec les autres.

A. L’Adulte, le pilote de la personnalité


Quand une personne est dans son état du moi Adulte (par commodité on dira son
Adulte), elle réfléchit, analyse les messages internes de son corps et de son esprit et les
messages externes venus de l’environnement ; elle rassemble des informations et les
organise.
Dès l’enfance chacun de nous a développé cette capacité de déduction et d’induction et
appris à traiter la réalité avec plus ou moins d’objectivité.
Comment s’adresse à autrui une personne qui exerce sa pensée ? Elle le questionne ou
l’informe de ce qu’elle pense, a perçu, croit ou déduit. Elle fait des demandes directes.
Elle sollicite la pensée chez autrui, donc l’état du moi Adulte.
Les sentiments sont en rapport avec la réalité tant par leur nature que par leur intensité :
peur quand il y a risque, joie à partager, tristesse en cas de perte, colère en cas de
dommage subi. Ils sont exprimés par un message à la première personne, comme par
exemple : « j’appréhende de conduire dans l’obscurité avec cette pluie. Es-tu d’accord de
prendre le volant ? ».
Est-ce que l’Adulte est toujours approprié dans la communication ? Non. Dans une fête
par exemple ou un repas convivial entre collègues, une remarque neutre ou un peu trop
sérieuse sera mal perçue par ceux qui s’amusent. Ils apprécieront mieux une remarque si
elle est faite dans l’Enfant, d’une manière humoristique.

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos
4

B. Le Parent, un réservoir de modèles


Quand une personne est dans le Parent, elle se comporte volontiers comme si elle était
responsable de ce qui peut arriver et elle a tendance à s’adresser aux autres en visant
leur état du moi Enfant.
Le Parent se manifeste de deux manières : sur un mode Normatif et sur un mode
Nourricier. On parle alors d’états du moi « fonctionnels » par référence aux différentes
manières de fonctionner avec l’autre quand on est dans tel ou tel état du moi.
Le Parent Normatif (PNF) ordonne, décide, conseille, donne des directives.
Le Parent Nourricier (PNR) prend soin de l’autre, le nourrit, le soutient, le console.
L’interlocuteur en face est invité à se sentir dans son Enfant comme lorsque son père et
sa mère dirigeaient sa vie avec tous les inconvénients de cette relation pour quelqu’un qui
n’a plus six ans.
Il se peut pourtant, dans certaines situations, que le Parent soit l’état du moi le plus
approprié. Lorsqu’une personne s’apprête à traverser la rue et qu’elle n’a pas vu une
voiture qui arrive à vive allure, dire de manière forte : « Arrêtez ! Ne traversez pas ! » est
approprié.
Le Parent Normatif est efficace quand il s’agit de protéger autrui d’un danger. Quand le
mari d’Aline est brûlant de fièvre, le Parent nourricier est l’état du moi approprié chez sa
femme pour l’assister et l’encourager à rester au chaud.
En revanche, donner des conseils à quelqu’un qui n’a rien demandé et peut très bien se
débrouiller seul est inadapté. Dans la communication, la plupart des agacements que
nous ressentons viennent de personnes qui interviennent depuis leur Parent.

C. L'Enfant, toute une complexité


Cet état du moi peut également se manifester sous plusieurs formes :
- L'Enfant Libre (EL), ou Spontané, ou Naturel, est essentiellement positif. Il est proche
de lui-même, ressent toutes les émotions en direct et les exprime. Quand il a la
possibilité de s'épanouir, il libère une énergie révélatrice de sa puissance. C’est une
partie de la personne très créative, car encore capable de voir la réalité d’un regard
neuf.
Parfois, s'il est trop excessif et ne tient pas compte des autres, il devient envahissant ;
c’est là son seul aspect négatif.

- L'Enfant Adapté (EA) est la partie socialisée de l’Enfant, celle qui a appris à vivre avec
les autres, acceptant certaines choses et n’en acceptant pas d’autres. Il peut être
approprié ou non.
Selon les circonstances et l’état du moi investi par l’autre personne, il peut être soit
Soumis soit Rebelle.
Face au Parent, presque automatiquement notre Enfant se mobilise. Si la personne est
nourricière de manière adéquate et non envahissante, nous pouvons très bien nous
sentir à l’aise dans un Enfant Libre et réagir de façon spontanée et sans ressentir de
contrainte.
De même, face à un Parent Normatif exercé dans le cadre d’un rôle professionnel,
agent qui règle la circulation, maître nageur qui nous cadre dans notre progression,
nous pouvons très bien nous sentir à l’aise dans notre état du moi Enfant Soumis
(EAS) parce que nous nous inclinons devant la règle nécessaire ou devant la
compétence, et nous abandonnons volontiers un instant notre libre arbitre.

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos
5

En revanche, face à une personne qui est dans un Parent que nous percevons comme
inadéquat, l’Enfant Adapté Rebelle (EAR) a des chances d’être stimulé. Nous rejetons
l’autorité perçue comme tyrannique ou réagissons à une situation que nous jugeons
humiliante. Qand les conseils pleuvent, on a envie de répondre : « De quoi vous
mêlez-vous ? Je ne vous ai rien demandé ! » De même, si une personne s’adresse à
une autre en ayant son Enfant aux commandes, il y a toutes les chances pour que
l’interlocuteur active son Parent, sans s’en rendre compte évidemment.

4. Les aspects positifs et négatifs des états du moi

Quand le modèle parental utilisé par une personne est excessif ou dévalorisant, on dit que le
Parent Normatif est Persécuteur ou que le Parent Nouricier est Sauveteur.

Dans le premier cas, la personne dévalorise les autres, les dénigre et les humilie.

Dans le second, elle fait comme s’ils étaient inaptes et les condère comme des enfants sans
ressources. En revanche, comme nous l’avons vu, quand le modèle parental est positif, la
personne est protectrice et nourricière. Elle valorise les autres et sait mettre les limites
nécessaires.

De même, l’état du moi Enfant a ses dérives :


la rébellion automatique,
l’adaptation disproportionnée lorsqu’on est dans l’Enfant Adapté,
la centration sur soi et ses seuls désirs losqu’on est dans l’Enfant libre.

Par contre lorsqu’il est positif l’Enfant Adapté sait à bon escient se plier aux règles du milieu
ou refuser ce qui n’est pas bon pour lui. S’il est dans l’Enfant Libre il sait user de sa créativité
et mettre son énergie au service de tous.

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos
6

Protecteur
Permissif
+ +
PARENT
PNf PNr PARENT
Normatif
Nourricier
Persécuteur - -
Sauveteur

ADULTE
A

EAS+ EAR+
ENFANT
ENFANT
Adapté EAS- Adapté
Soumis
EAR- Rebelle
Victime
EL
Puissance

ENFANT Libre

Schéma récapitulatif des états fonctionnels du moi selon Eric Berne

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos
7

5. Repérer les états du moi

Tableau de repérage des états du moi

PNf PNr A EL EA
Mots il faut, bien, mal, tu peux, vas-y, je pense que, chic ! zut ! ouais j'peux pas, j'veux
tu dois, toujours je te fais pourquoi ? ! pas, j'essaierai
confiance
Intonation forte, douce, aimante, précise, énergique, libre, soit faible,
condescendante concernée monotone forte soit impérieuse
Gestes et doigt pointé, bras ouverts, assez strict, tous les gestes, expressions
Expression sourcils froncés, sourire, regard gestes mesurés, rires, regard tristes,
regard compréhensif tête droite, brillant et quémandeur,
autoritaire ouvert, sans expressif mine boudeuse,
raideur hausse les
épaules
Postures et épaules serrées, penché en très droit, au il bouge, fait du triste, tend à
Attitudes mains sur les avant, le bras contrôle, bruit, réagit en s'incliner devant
hanches, sur l'épaule, rappelle les direct les faits et les
rappelle la règle, encourage ou faits, la réalité personnes, tendu,
approuve, compatit, fermé, tend à
interdit rappelle ce qui s'opposer
est bien ou juste

6. Etats du moi et positions dans la relation

Observer les états du moi activés chez l’autre (mais aussi chez soi) permet de prévoir ce qui
va se passer dans la relation.

Certaines personnes ont des mauvaises relations avec autrui, sans savoir pourquoi. On dit
d’elles qu’elles « communiquent mal ». Si ces personnes sont trop facilement dans leur Parent
Normatif ou Nouricier, leur entourage enrage d’être traité comme des enfants inconséquents.

D’autres qui manifestent trop volontiers un Enfant impuissant ou séducteur provoquent des
réactions d’agacement.

L’analyse transactionnelle valorise tous les états du moi et considère comme un signe
d’efficacité et de santé la souplesse et la capacité à mobiliser chaque état du moi au bon
moment.

Si l’on condère les états du moi par rapport aux positions relationnelles de l’approche
systémique, on pourrait dire que la personne qui est dans son état du moi Parent et qui
s’adresse à l’état du moi Enfant de l’autre peut être considérée comme étant dans la position
haute et invitant l’autre à prendre la position basse, complémentaire.

Si l’interlocuteur répond depuis l’Enfant Adapté Soumis, c’est qu’il accepte la position basse
complémentaire. Mais s’il répond depuis l’Enfant Adapté Rebelle, on a plutôt une relation
compétitive.

Et si la réponse vient de l’Adulte ou du Parent, de quel type de relation s’agit-il ? En étudiant


les échanges des personnes entre elles, on verra que position basse dans la relation ne rime
pas forcément avec état du moi Enfant et position haute pas forcément état du moi Parent.

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos
8

Ces deux approches (celle de l’AT et celle de l’approche systémique) ne peuvent donc pas
forcément se superposer. Par contre elles se complètent, et de ce fait ensemble elles
permettent une meilleure appréhension de la complexité des relations humaines.

7. Quand l’Adulte fonctionne mal

La manière dont nous utilisons les ressources de notre Adulte et dont il fonctionne compte
beaucoup car c’est le pilote de notre vie. Il arrive qu’une personne croie être en prise avec la
réalité et qu’elle soit sous l’influence d’une croyance ou d’un préjugé.
On dit que son Adulte est contaminé par son Parent ou par son Enfant ou par les deux.

Cette altération de la capacité à utiliser pleinement son état du moi Adulte fait qu’on voit ce
qu’on a envie de voir, on croit ce qu’on a envie de croire et on fait ce qu’on a l’habitude de
faire dans ces cas-là.

Le processus de contamination de l’Adulte par l’Enfant a pour conséquence des croyances (si
je montre que je fais des efforts, on me laissera tranquille, si je mange quelque chose qui me
fait plaisir, cela ne peut pas me faire de mal).

Le processus de contamination par le Parent entraîne les préjugés, c’est-à-dire la déformation


de la perception sous l’influence des idées préconçues (on ne peut pas faire confiance aux
autres, ou aux femmes, ou aux hommes, il faut tout vérifier).

Le traitement de l’information, qu’elle vienne du monde extérieur ou de l’intérieur (soi, son


corps, ses perceptions internes, ses sentiments et ses représentations), est à la charge de
l’état du moi Adulte.

Toute personne dont le cerveau n’est pas atteint dans son fonctionnement a un Adulte qui
peut faire ce travail, mais la façon dont il le fait est influencée par son cadre de référence
(composé de son expérience et de ses connaissances) et en cas de contamination de l’Adulte,
par les deux autres états du moi : l’appréciation de la réalité est alors altérée par les
croyances de l’Enfant et les préjugés du Parent.

Prendre conscience de cet empiètement du Parent ou de l’Enfant sur l’état du moi Adulte,
c’est ce qu’on appelle l’opération de décontamination de l’Adulte. C’est une tâche jamais
terminée car le contact avec le cadre de référence des autres est une source perpétuelle de
réexamen du sien et tout nouvel apprentissage le modifie.

8. L'égogramme

John Dussay a émis l'hypothèse suivante : chacun d'entre nous a une qualité d'énergie
constante, qu'il répartit dans les différents états du moi.

Ainsi chacun peut, en faisant son égogramme, mesurer la quantité d'énergie qu'il investit dans
chaque état du moi fonctionnel, et choisir d'en activer certains plus que d'autres.

Chacun a en effet un ou deux états du moi « dominants », de par sa personnalité et son


histoire, et ces tendances peuvent le favoriser ou le limiter dans ses relations ou dans sa
progression professionnelle.

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos
9

Savoir quels sont les états du moi qui prennent souvent les commandes en soi, permet de
renforcer son attention, pour mieux s’adapter aux situations et augmenter son efficacité
personnelle.

Exercice :

Inscrire, comme dans la figure ci-dessous, les cinq états du moi fonctionnels. Puis, à l'aide du
questionnaire, tracer un histogramme correspondant à votre profil.

PNf PNr A EL EA

L'égograme ci-dessus révèle une personne organisée et efficace (état du moi Adulte) mais
manquant de chaleur et de fantaisie.

Peut-être a-t-elle quelques difficultés à établir des relations souples, à s'inscrire dans un
groupe. Une meilleure répartition de son énergie psychique vers PNr et EL lui permettrait
d'améliorer la qualité de ses échanges interpersonnels et, probablement, l'efficacité de son
équipe.

Ne pas oublier qu'il est toujours plus facile d'augmenter l'énergie dans un état du moi que de
se battre pour la diminuer dans un autre.

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos
10

Questionnaire pour remplir l’Egogramme Vrai Faux


1) Je m'oppose souvent ou je râle
2) J'aime bien aider les autres
3) Je suis toujours en règle, je n'aime pas me faire remarquer
4) Je prévois les conséquences de mes actions
5) Je suis souvent indécis
6) J'ai un discours qui peut être très provocateur
7) J'aime la discipline
8) J'aime bien rassurer les autres
9) J'aime la fête
10) L'heure c'est l'heure
11) Je donne facilement des renseignements dans la rue
12) Je suis organisé et méthodique
13) J'aime raconter des histoires drôles
14) Aujourd'hui, il y a des valeurs qui se perdent
15) J'aime tous les plaisirs de la vie
16) Tout feedback est une information
17) J'adore voyager
18) Je me laisse facilement influencer
19) Je gère les incertitudes
20) Mes vêtements sont plutôt classiques
21) J'aurais volontiers adhéré à Médecins sans Frontières
22) Je garde mon sang-froid dans la plupart des circonstances
23) Avec moi, on ne s'ennuie pas
24) J'ai des opinions et j'y tiens
25) Je prête facilement mes affaires
26) Je m'informe et je vérifie avant de tirer une conclusion
27) Je ne sais pas dire non
28) J'adore l'aventure et l'imprévu
29) J'aime les intérieurs conviviaux et chaleureux
30) Pour réussir dans la vie, il faut faire des efforts
31) Je peux me remettre en question sans drame
32) Je vole au secours des opprimés
33) Je n'aime pas l'inconnu, donc je planifie
34) J'ai des principes moraux
35) Quand il y a une manifestation, j'y suis
36) Quand je suis en colère et quand je suis content, ça se voit
37) Face à un échec, je réfléchis sans me laisser abattre
38) On dit souvent que je suis "trop bon"
39) Je pense que je me trompe rarement sur les autres
40) J'aime les vêtements confortables
41) Je mets un jean pour aller dans un grand restaurant
42) Je vérifie mes informations avant de prendre une décision
43) On dit que j'ai l'esprit de contradiction
44) Je repère vite les défauts des autres
45) Je suis enthousiaste
46) Je suis timide
47) On dit que je suis logique et rationnel
48) Quand quelqu'un est dans le désarroi, je sais le réconforter
49) Je ne cache pas mes émotions
50) J'aime encourager mes collègues et mes enfants

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos
11

Chaque fois que vous avez répondu vrai à une question, inscrivez un point, dans le tableau I,
en face du numéro de la question.

Chaque colonne (notée PNf, PNr, …) correspond à un état du moi. Exemple : si vous
répondez "vrai" à la question n° 1, vous inscrivez un point dans la colonne EA (Enfant Adapté)
du tableau I à côté du chiffre 1. Puis, vous faites le total des points par colonne.

Tableau I

PNf PNr A EA EL
7 2 4 1 9
10 8 12 3 13
14 11 16 5 15
20 21 19 6 17
24 25 22 18 23
30 29 26 27 28
33 32 31 35 36
34 38 37 41 40
39 48 42 43 45
44 50 47 46 49
Total Total Total Total Total

Calculez le total des points obtenus (de 1 à 10) par colonne dans le tableau I. Puis tracez une
barre à la hauteur correspondant à ce total, dans le tableau II, pour avoir votre égogramme.

Tableau II

1
0

PNf PNr A EA EL

Ces différents textes ont été tirés essentiellement de l’ouvrage suivant :


Agnès le Guernic, Etats du moi, transactions et communication, InterEditions, 2004

Cours DialogUnil
Christophe Cherpit, Strategos