Vous êtes sur la page 1sur 24

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

  • 2 À LA UNE

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 2 À LA UNE Incorporé à 20 minutes de la fin

Incorporé à 20 minutes de la fin

SLIMANI

EN COLÈRE

L'attaquant des Verts, Islam Slimani, n'a pas apprécié de débuter en remplaçant face au Cap-Vert, lui qui voulait retrouver du temps de jeu avant le Portugal.

Incorporé à 20 minutes de la fin SLIMANI EN COLÈRE L'attaquant des Verts, Islam Slimani, n'a

PAR MEHDI KABI

Le sélectionneur national n'a pas compté sur les services de son attaquant Islam Slimani dans le onze qui a débuté la rencontre amicale face au Cap Vert. Rabah Madjer a décidé de laisser Slimani sur le banc des remplaçants, ce qui a agacé le joueur. En effet, le joueur n'est entré qu'à la 72e minute et a ainsi participé à seule- ment 20 minutes de jeu. Comme tout le monde le sait, l'attaquant interna- tional algérien a eu une saison diffici- le, notamment lors de son transfert à Newcastle United ou il n'a participé qu'à 130 minutes de jeu. En comptabi- lisant les 240 minutes avec Leicester City, Islam Slimani n'aura joué que 370 minutes cette saison en Premier

League. C'est la raison pour laquelle il comptait sur le match face au Cap Vert pour retrouver des sensations et surtout se tenir prêt pour le Portugal. Mais Rabah Madjer en aura décidé autrement et a préféré compter sur Beghdad Bounedjah, qui a marqué un but et qui en a raté d'autres. En tout cas, la situation a fortement déplu à Islam Slimani qui n'a pas apprécié être relégué au statut de remplaçant et ne jouer que 20 minutes face au Cap Vert.

Comment Madjer compte le tenir prêt avec 20 minutes ?

Le sélectionneur national veut à tout prix remporter une victoire face au Portugal, il sait que ce match compte beaucoup pour les supporters de

l'équipe nationale. Il alignera donc ses meilleurs joueurs. Reste à savoir com- ment il compte tenir Islam Slimani prêt pour ce rendez-vous alors qu'il

ne lui a cédé que 20 minutes de jeu seulement face au Cap Vert. L'attaquant international algérien est cruellement en manque de jeu cette saison et n'est pas au meilleur de sa forme. Les blessures à répétitions l'ont éloigné pendant un moment des terrains de football et il voulait jouer ce premier match amical afin de retrouver une bonne forme physique. En tout cas, les prochaines séances ne seront sûrement pas suffisantes pour préparer Islam Slimani. Reste enfin à savoir quelles solutions trouvera Rabah Madjer pour ce choc face au

Portugal.

M. K.

MANDI : «ON DEVAIT

CONCRÉTISER NOS OCCASIONS»

Le défenseur international algérien, Aïssa Mandi, n'est pas sûr que l'équipe nationale soit prête pour le premier match face à la Gambie à ce rythme-là.

Vous perdez votre premier match de préparation face au Cap Vert, que s'est-il passé ?

On ne s'attendait pas à cette défai- te. Je pense que tout le monde l'a vu, on avait tous les ingrédients pour gagner ce match, on a eu de bonnes séquences de jeu, on avait l'avantage à la mi-temps et au final, on touche quatre ou cinq fois le poteau. Ça ne voulait pas rentrer et derrière, on prend un contre, ils égalisent et on est un peu déstabilisés.

Le rythme a baissé en deuxième période, pour quelles raisons ?

Vous avez vu qu'on a touché trois fois les poteaux. On a essayé d'être bons sur le terrain, mais il est vrai qu'en fin de première mi-temps, on était beaucoup mieux. En tout cas, on est très déçus d'avoir perdu cette rencontre.

Qu'est-ce qui n'a pas marché face au Cap Vert ?

C'est simple, on a raté nos occa- sions, et il faut savoir que dans le football, si on rate des occasions, on est directement punis. A quatre à un, ça aurait fait un autre match, on aurait réussi à déstabiliser l'équipe adverse. Finalement, à 2-2, c'est nous qui sommes déstabilisés et qui perdons le match.

Comment allez-vous préparer le match face au champion d'Europe,

le Portugal, après une défaite à domicile contre le Cap Vert ?

On va tenter de le préparer de la meilleure des manières possibles. On va voir ce qui a cloché lors de ce match à domicile et essayer de corri- ger les erreurs. On sait que l'on a un match difficile à préparer face au Portugal, qui est une grande équipe, on va continuer pour faire un bon match.

En défense, comment ça se fait qu'on n'arrive pas à trouver le bon équilibre ?

Il y a des moments où on est bien en place, mais dès que l'on prend un but, on est déstabilisés et on n'est plus en place, c'est vraiment dom- mage. On prend des buts sur des contacts, ça prouve qu'il y a aussi des problèmes dans le repli défensif. Sur les trois buts que l'on a encais- sés, il est vrai que l'équipe n'a pas fonctionné en bloc.

Il ne reste qu'un match de préparation avant d'affronter la Gambie, pensez-vous que cette équipe sera prête à temps ?

On va tout faire pour. Je ne suis pas devin, je ne peux pas vous dire

si on sera prêt ou pas, moi, je l'espè- re en tout cas. On va continuer la préparation et essayer d'être prêt au maximum pour ce match face à la

Gambie.

M. K.

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 2 À LA UNE Incorporé à 20 minutes de la fin

Jésus

le veut

à Al-Hilal

Après une saison compliquée en Premier League, l'attaquant interna- tional algérien, Islam Slimani, ne devrait pas retour- ner à Leicester City cet été. À en croire les médias saou- diens, l'ancien entraîneur de Slimani au Sporting Lisbonne, Jorge Jésus, qui est proche de prendre en main le club d'Al-Hilal aurait demandé aux diri- geants du club de faire signer l'atta- quant algérien. Le coach Portugais qui connaît très bien les qualités de Slimani est décidé à faire l'impossible pour convaincre le joueur algérien à rejoindre Al-Hilal surtout que le club saoudien ambition- ne cette année de remporter la Champions League asiatique. Toujours à propos de trans- fert, Islam Slimani est également pisté par Everton surtout avec l'arrivée de l'entraîneur portu- gais Marco Silva. Ce dernier avait drivé par le passé l'ex-joueur du CRB. K. H.

Bentaleb :

«Très déçu par notre performance»

Le milieu de terrain de Schalke 04, Nabil Bentaleb, est revenu sur la perfor- mance des Verts lors du match de ven- dredi soir face au Cap Vert. Alors que la préparation a débuté en prévision du match face à la Gambie, l'équipe natio- nale n'arrive pas à retrouver son niveau. Face au Cap Vert, Yacine Brahimi et ses coéquipiers n'ont pas réussi grand chose et ils ont perdu un match qui devait leur permettre de retrouver le moral après les derniers mauvais résultats. Les joueurs de l'EN ont perdu un match où ils étaient favoris une fois encore et leur prestation n'était pas à la hauteur. Le milieu international algérien, Nabil Bentaleb, s'est expliqué sur la défaite de vendredi soir face au Cap Vert : "Le résultat parle de lui-même. On a perdu trois à deux contre une équipe du Cap Vert qu'on devait logiquement battre. On est très déçus par notre performan- ce. Maintenant, il faudra rebondir le plus rapidement possible." Il a ensuite répondu à la question de savoir ce qui n'a pas marché lors de ce match : "Je pense que c'est un peu de tout. Mais, ce n'est pas à moi que vous devez poser cette question. On sait tous que l'on n'a pas été à la hauteur ce soir. On a concé- dé trois buts face à une équipe du Cap Vert. Il faut dire tout simplement qu'on est passés à côté de notre match."

«Ce n'est pas la meilleure façon de préparer le Portugal»

Comme tout le monde le sait, le pro- chain match de préparation de l'équipe nationale se jouera contre le champion d'Europe, le Portugal. Un match impor- tant, même si ce n'est qu'une joute ami- cale. Les supporters veulent voir un bon résultat face à Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers, mais pour Nabil Bentaleb, le moral n'est pas au top avant cette ren- contre : "C'est clair que ce n'est pas la meilleure des façons de préparer le match face au Portugal, mais on est des joueurs professionnels, il faut vite passer à autre chose, se remettre l'esprit au clair et continuer à travailler à l'entraînement et on verra comment ça va se passer." Il faut savoir que les Verts n'auront que quelques jours pour préparer leur pro- chain match face au Portugal, qui est prévu jeudi 7 juin.

«Il n'y a pas qu'en défense que ça n'a pas marché, même en attaque, on n'a pas été bons»

L'équipe nationale a montré beaucoup de faiblesse lors du match amical face au Cap Vert. Le problème en défense n'a toujours pas été réglé et les buts que les Verts ont encaissés l'ont été sur un manque de concentration des défen- seurs. Selon Nabil Bentaleb, le problème ne réside pas qu'en défense seulement :

"Il est vrai que le problème en défense dure depuis longtemps, mais il ne faut pas pointer le doigt juste sur la défense. On doit parler du collectif, on gagne ensemble, comme on perd ensemble. On a des problèmes défensifs, tout comme on a des problèmes offensifs. Avec tout le respect que j'ai pour le Cap Vert, ce n'est pas normal que l'on marque que deux buts face à cette équipe. Cela fait quelques années que l'on traîne ce pro- blème derrière nous et on espère le régler dans un futur proche." Il est vrai que les attaquants ont raté plusieurs occasions de prendre l'avantage et de tuer le match. En tout cas, Rabah Madjer et ses poulains vont reprendre la prépa- ration du prochain match face au Portugal.

M. K.

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

  • 4 À LA UNE

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 4 À LA UNE Hier en amical BELGIQUE 0 - PORTUGAL

Hier en amical

BELGIQUE 0 - PORTUGAL 0

DES PORTUGAIS

SOLIDES

À quelques jours du coup d'envoi de la Coupe du monde 2018 en Russie, la Belgique et le Portugal se rencontraient en match de préparation. Un choc entre deux outsiders qui n'a pas trouvé de vainqueur (0- 0).Un petit avant-goût de la Coupe du monde 2018 entre deux outsiders. Ce samedi soir, la Belgique affrontait le Portugal, champion d'Europe en titre, au Stade Roi Baudouin. Pour les Diables Rouges, ce match signifiait le début de la campagne de préparation, alors que la Seleção das Quinas disputait sa deuxième rencontre amicale, après le match nul face à la Tunisie (2-2). Pour cette affiche, Roberto Martínez alignait son onze type avec un 3-4-3 mené par le trident offensif Mertens- Lukaku-Hazard. Du côté de Fernando Santos, le sélectionneur devait se passer une fois de plus des services de sa star Cristiano Ronaldo, actuellement en vacances. Plusieurs changements étaient à signaler comparative- ment à la dernière composition, avec notam- ment la présence de Gelson Martins et Gonzalo Guedes sur le front de l'attaque lusi- tanienne.Si la rencontre était amicale sur le papier, ce n'était clairement pas le cas sur le terrain. Le match démarrait sur un rythme intense. Lukaku mettait d'emblée la pression sur la défense adverse, mais le Portugal ne se défilait pas et répondait du tac au tac. Trouvé à l'entrée de la surface, Guedes enroulait, mais ne parvenait pas à attraper le cadre (3e). Dans un système en 3-4-3 où Carrasco et Meunier participaient énormément aux phases offensives, la défense de la Seleção das Quina souffrait en ce début de match face à ces faux-ailiers. La vitesse et la vivacité des petits gabarits des Diables Rouges posaient beaucoup de difficultés, même si ces derniers ne se montraient pas réellement dangereux. Côté lusitanien, on procédait principalement en contre. João Moutinho s'essayait de loin, mais sa frappe vicieuse était bien stoppée par Courtois (24e). Côté belge, la première réelle occasion venait d'un exploit individuel de Carrasco, mais son tir du gauche dans un angle fermé filait de peu à côté (31e).

La Belgique a dominé, mais le Portugal a résisté

Au fil de la rencontre, le Portugal prenait le dessus et terminait fort le premier acte. Mais au grand dam des supporters portugais, Bernardo Silva (42e), Gelson Martins (44e) et Guedes (45e) faisaient preuve d'imprécisions dans le dernier geste. Si la Belgique donnait l'impression de maîtriser son sujet en début de match, le Portugal montrait une grande solidité pour contrecarrer les plans des Belges, et prendre le dessus au fil de la ren- contre. Au retour des vestiaires, Roberto Martínez remaniait son équipe avec l'entrée en jeu de Benteke (Lukaku), Chadli (Carrasco), Mertens (Januzaj) et Fellaini (Dembélé). Malgré ces nombreux change- ments, la Belgique conservait son style de jeu,

et reprenait la maîtrise du match dans ce début de second acte.Trouvé à l'entrée de la surface, Jan Vertonghen, qui fêtait sa 100ème

sélection avec les Diables Rouges, enroulait un tir du gauche, mais Beto sauvait les siens au profit d'une superbe claquette (55e). Les hommes de Santos acceptaient volontiers de laisser la possession de balle à l'équipe adver- se. Ces derniers tentaient de placer quelques flèches grâce à la vitesse de Gelson Martins et Guedes, mais ils se montraient bien trop brouillons. La Belgique poussait, mais la ten- tative de Meunier était arrêtée une fois de plus par Beto, bien décidé à garder sa cage inviolée (64e). Les deux formations se livraient une rude bataille, mais personne ne parvenait à prendre le pas sur les défenses. Pour la première fois dans l'historique des confrontations directes, ces deux nations se séparaient donc sur un score nul et vierge.

M. N.

Après les supporters  Le BF lâche à son tour le coach national  Des membres
Après les supporters
 Le BF lâche à son tour le coach national
 Des membres du staff menacent de démissionner
 Zetchi pas content
PORTUGAL- ALGÉRIE :
LE DERNIER MATCH
DE MADJER ?

PAR ASMA H. A.

Le moins qu'on puisse dire c'est que Rabah Madjer a été à la fois clair et précis lors de la confé- rence de presse d'après-match vendredi soir au moment de répondre à la question : allez- vous démissionner de votre poste de sélectionneur national ? " Non, je ne démissionnerai pas de mon poste d'entraîneur natio- nal, car dans le cas où je le ferais je vais condamner cette équipe et elle vivra une grosse crise. Donc, je ne partirai pas", a-t-il précisé. Du coup, le coach des Verts esti- me que cette défaite face au Cap- Vert sur le score de 3 buts à 2 est presque normale, car c'est comme ça que l'équipe va pro- gresser et corrigera ses erreurs. L'ancienne gloire du FC Porto est même certain que malgré cette défaite, et peut-être même un deuxième échec face au Portugal le 7 juin prochain, l'EN sera prête pour le match de Banjul début septembre contre la Gambie dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019 prévu le mois de juin prochain au Cameroun. Une défaite inattendue mais presque logique face à une équipe du Cap-Vert, au vu de la prestation livrée par les capés de Rabah Madjer.

Le BF craint le pire pour la suite

Mais au-delà de la défaite elle- même, c'est l'absence de contenu et de volume de jeu lors de cette joute amicale qui fait très peur à quelques semaines d'un rendez- vous officiel. Aucune organisa- tion de jeu, des joueurs qui n'évo- luent pas dans leurs postes habi- tuels et qui, du coup, se retrou- vent complètement perdus sur le terrain à l'image de Ramy Bensebaïni. Pas de repli défensif. Bloc défensif inexistant. Et en attaque, il faut attendre les inspi- rations de Barhimi et de Mahrez afin de voir nous éléments bou- ger et créer du danger en attaque. En résumé, rien ne va au sein de notre équipe nationale. En fait, et on est presque tentés de dire que tous les matchs amicaux que nous avons disputés jusque-là n'ont servi à rien. La question d'une probable démission a donc été évoquée lors de la conférence de presse, et Madjer a affirmé qu'il ne démissionnera pas. Mais du côté de la Fédération algérien- ne de football, aucun son de cloche officiel pour le moment, puisque le président Kheireddine Zetchi ne s'est pas exprimé avant- hier à la fin du match. Une chose est certaine, c'est que le boss de la FAF n'est pas du tout content des

derniers résultats enregistrés par l'EN, ni de ses dernières presta- tions, que ce soit face à l'Iran en Autriche, contre l'Arabie Saoudite en Espagne ou avant- hier contre le Cap-Vert à domici- le au stade du 5-Juillet.

Certains membres du BF ont décidé de ne pas faire le voyage à Lisbonne

Des sources proches de l'homme fort de la fédération affirmeraient qu'il souhaiterait mettre un terme au contrat de Rabah Madjer, mais que pour l'instant aucune déci- sion n'a été prise. Aussi, nous avons appris hier d'une source proche du Bureau Fédéral que ce dernier appelle à l'unanimité au limogeage du coach national. Les membres du BF lâchent donc officiellement Madjer et vou- draient même que le match face au Portugal soit son dernier, et de penser dès à présent à un plan B pour préparer l'équipe pour la confrontation contre la Gambie. Certains d'entre eux sont telle- ment en colère qu'ils ont pris la décision de ne pas se déplacer à Lisbonne pour assister au match face au Portugal, alors qu'ils étaient conviés par le président de la FAF. Aussi, une source du staff technique national nous a

appris que certains membre du staff auraient décidé que dans le cas où Rabah Madjer poursui- vrait sa mission à la tête de l'EN, ce sont eux qui démissionne- raient de leurs postes.

Les propos de Madjer en coulisses inquiètent certains membres du staff Ayant entendu le coach à Sidi Moussa affirmer après le match que son équipe avait été très bonne et qu'il était impératif qu'on le laisse poursuivre son tra- vail, ces mêmes membres nous ont fait savoir qu'ils ont pris conscience que le coach national était loin de la réalité du terrain qui était toute autre, puisque l'équipe a livré un mauvais match vendredi soir. Ayant accordé un quartier libre aux joueurs après le match, Rabah Madjer en a certainement profité pour se remettre les idées en place et, surtout, tenter de trou- ver des solutions afin de ne pas vivre une autre mésaventure jeudi prochain face aux cham- pions d'Europe en titre. Un match qui pourrait bien être le dernier pour l'ancienne gloire du FC Porto au vu de la pression exercée à tous les niveaux exi- geant son départ. A. H. A.

Belmellat : «Quand on écarte Mbolhi, voilà le résultat»

Pour l'ex-gardien de but international Farid Belmellat, la sélection algérienne est en régres- sion. Concernant le dossier des gardiens de but, il estime que la mise à l'écart de Mbolhi a fragilisé les bois de l'EN.

Comment avez- vous trouvé la prestation de l'EN contre le Cap-Vert ?

L'EN algé- rienne a bien débuté la rencontre où elle a su imposer son jeu et
L'EN algé-
rienne a
bien débuté
la rencontre
où elle a su
imposer son
jeu et prendre
l'avantage
mais
en

seconde période et après les occa- sions ratées, elle s'est faite sur- prendre par le but égalisateur et puis elle ne s'est plus relevée.

Comment expliquez-vous ce fléchissement de notre EN ?

Il faut reconnaître que les sif- flets et les insultes du public ont déstabilisé l'EN algérienne. Les joueurs ont pris un sacré coup au moral, mais cela n'explique pas tout car les choix du coach étaient discutables.

Vous faites allusion aux changements opérés par Madjer au cours de la seconde mi- temps ...

Tout à fait car pour moi les

changements étaient anarchiques et discutables. Les changements n'ont pas apporté le plus, au contraire ils ont fragilisé davanta- ge le jeu de notre EN.

Notre EN est sur une courbe descendante depuis quelques matches et on sent les joueurs démotivés ?

L'EN algérienne est devenue une équipe quelconque, elle ne fait plus peur malgré la présence

de joueurs expérimentés. Si ça continue de la sorte on va droit vers le mur. Le sélectionner natio- nal doit vite trouver des solutions sinon on ira vers la catastrophe. L'EN est la vitrine du football algérien, il ne faut pas rester dans le bricolage.

Pour vous Madjer doit trouver les solutions ou bien partir ...

Un entraîneur qui se respecte doit savoir quitter la table au moment opportun.

En tant qu'ancien portier international et actuellement entraîneur des gardiens. Comment jugez-vous la prestation du gardien Chaouchi ?

Je pense que Chaouchi a beau- coup perdu de sa verve cette sai- son où il n'a pas été régulier dans ses performances. Pour ce qui est du match contre le Cap-Vert, je dirai que sur le 1er but il n'a rien à se reprocher mais sur le 2e but il pouvait le stopper alors que sur le 3e but sa responsabilité est entiè-

rement engagée.

Comment expliquez-vous la régression de Chaouchi ?

Je pense que depuis que Madjer a déclaré que Chaouchi est le numéro un en Afrique, les choses se sont retournés contre le gardien qui n'a pas supporté la pression sur ses épaules. On le sent sur le terrain fébrile et décon- centré. Je me demande pourquoi on a écarté Mbolhi alors qu'il était indiscutable dans les bois. On a créé un problème qu'on pou- vait l'éviter mais on n'a pas réflé- chi aux conséquences.

Donc pour vous, on est en train

de payer un choix non étudié ?

Il fallait garder Mbolhi et pré- parer d'autres gardiens d'une manière bien étudiée, mais le sélectionneur national a fait un mauvais choix qui s'est retourné contre lui.

Avec l'état actuel de Chaouchi pensez-vous que Madjer va prendre le risque en le titularisant jeudi contre le Portugal ?

Logiquement c'est Salhi qui devrait garder les bois contre le Portugal pour voir sa réaction sur

le terrain et juger ainsi son niveau.

K. H.

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

6

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS Doudane est en contact permanent avec lui
www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS Doudane est en contact permanent avec lui

Doudane est en contact permanent avec lui

La JSK veut régler le dossier Salhi

Bien qu'il ait donné son accord pour signer à la JSK une fois que le stage de l'équipe nationale sera terminé, le dernier rempart passé par l'ASO, Abdelkader Salhi, n'a toujours pas signé et les rumeurs le concernant fusent de partout.

Il y a quelques jours de cela, l'ancien de l'ASO faisait savoir qu'il avait choisi la JSK et qu'il allait porter son maillot pour les deux prochaines saisons sportives. Cependant, il n'a pas signé de contrat et tant que ce n'est pas acté, tout reste ouvert. Depuis quelque temps maintenant, la direction du club essaye par tous les moyens de mettre fin à tout ce qui se dit sur le portier en question du moment qu'on l'annonce en discussion ici et là et proche du MCA. Donc, le manager général de l'équipe, Karim Doudane, est en contact permanent avec lui pour en savoir plus sur ce qui trotte dans l'esprit de Salhi. De par cette démarche, on comprend aussi que les dirigeants de la JSK veulent faire le nécessaire pour régler ce dossier et l'officialiser une fois pour toutes, chose qui devrait se passer après le match des Verts. Même si côté kabyle, on est confiant par rapport à l'issue que tout le monde attend.

La menace du MCA est réelle

Dans une de nos précédentes livraisons, on faisait savoir que pour les dirigeants de la JSK, le dossier Salhi était bel et bien clos et qu'il fallait faire le nécessaire pour se concentrer sur les autres recrues. Toutefois, le retour du MCA qui tente par tous les moyens de le chiper et les informations le donnant quasi acquis pour les Vert et Rouge ont relancé cette histoire. C'est ce qui explique que désormais, les Kabyles ne lâchent pas Salhi d'une semelle et continuent à être tout le temps avec lui pour s'assurer que ce dernier n'aura pas fait machine arrière. Maintenant, les choses sont assez claires, la JSK veut vite en finir pour passer à la suite du recrutement, mais ça va encore prendre quelques jours, soit après le match de l'EN face au Portugal.

I. Z.

POSTE D'ENTRAÎNEUR :

un dirigeant insiste

POUR MENAD

Comme on le faisait savoir dans une de nos précédentes éditions, les dirigeants de la JSK sont sur les traces de Djamel Menad. Ce dernier se dit prêt à quitter le staff de l'EN et la direction insiste sur lui.

PAR ISLAM Z.

Toujours pas

d'entraîneur en vue chez les Jaune et Vert. En effet, les dirigeants se sont planchés sur le recrutement de joueurs tandis que le président Mellal est en train de suivre la piste de l'entraîneur. D'ailleurs, plusieurs pistes sont en train d'être évoquées, que ce soit à l'étranger ou en Algérie. Dans une de nos précédentes éditions on faisait savoir que la direction avait pris attache avec Djamel Menad pour lui proposer le poste d'entraîneur en chef pour la saison prochaine. Le président Mellal avait chargé Mouloud Iboud de suivre le dossier et de faire le nécessaire pour aller arracher l'accord de l'adjoint de Rabah Madjer. D'ailleurs, on disait aussi que la porte était grande ouverte pour que le coach passé par le MCA et l'OMR soit le futur entraîneur. Hier, une source au fait de ce qui se passe dans ce dossier a fait savoir qu'un dirigeant du club était en train d'insister auprès de Menad pour le convaincre de prendre le poste qui est toujours vacant depuis le départ d'Youcef

Bouzidi.

Une piste prioritaire

Cette nouvelle relance intervient quelques jours seulement après l'information qu'on a rapportée mais aussi, c'est au lendemain de la défaite de l'équipe nationale en match amical face au Cap-

Vert. Désormais, on peut dire que pour les dirigeants de la JSK c'est une piste prioritaire pour le poste d'entraîneur en chef la saison prochaine. Une situation qui encourage d'ailleurs le dirigeant en question à insister auprès de Djamel Menad car ce dernier serait prêt à tout plaquer pour rejoindre la JSK et enfin prendre le poste qu'il convoite depuis plusieurs semaines.

Il pourrait démissionner après le match contre le Portugal

D'après une source bien informée, la direction du club ne cesse de prendre de la confiance dans ce dossier et cela en suivant une information qui serait de taille. En effet, d'après notre source, Djamel Menad entendrait déposer sa démission du staff technique de l'équipe nationale à l'issue de la rencontre face au Portugal prévue le 7 juin prochain à Lisbonne. Ne supportant plus la situation qu'il serait en train de vivre, Menad se serait donc résolu à jeter le tablier en équipe nationale pour enfin prendre le staff technique de la formation kabyle. Il faut dire maintenant que cette piste commence à prendre beaucoup plus d'ampleur au cours des derniers jours et

comme dit l'adage, il n'y a jamais de fumée sans feu. Une affaire qui reste à suivre avec

attention.

La JSK a refusé Belkhiter

Avec le départ de Redouani à l'ESS, la direction du club devrait recruter un latéral droit et espère bien prolonger Guemroud aussi. Dans ce sens, Mokhtar Belkhiter a été proposé au club et la direction a dit non. Le mercato au sein de la formation phare du Djurdjura promet d'être riche en rebondissements puisque le président Mellal entend recruter des joueurs de qualité pour pallier les départs mais aussi pour donner plus de mordant à l'équipe. Dans ce sens, l'un des postes à pourvoir, c'est le couloir droit de la défense puisque depuis le départ de Redouani, il n'y a plus que le seul Guemroud qui reste disponible et encore, il faudra trouver un accord avec lui pour le prolonger la saison prochaine. D'après une source bien informée, la direction du club s'est vu proposer les services du latéral droit international, Mokhtar Belkhiter. Une piste qu'on aurait pu décrire comme fort intéressante surtout quand on connaît les capacités du joueur en question et ce qu'il pourrait apporter. Ce dernier était titulaire avant-hier face au Cap-Vert et a fourni une bonne prestation dans l'ensemble. Toutefois, le club phare du Djurdjura a poliment décliné cette proposition et préfère se tourner vers d'autres options. Il faut dire aussi que personne n'a oublié l'épisode du joueur lors du dernier mercato d'hiver lorsqu'il avait rejoint le CSC mais qu'il avait aussitôt été libéré par Amrani à cause d'une histoire de blessure que le joueur aurait cachée. Par conséquent, la direction de la JSK n'a pas voulu prendre le moindre risque avec le joueur et a donc décidé de ne pas donner suite à cette piste préférant plutôt se concentrer sur d'autres joueurs qui sont ciblés tout en pensant bien sûr à aller prolonger Mohamed Guemroud.

I. Z.

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS Doudane est en contact permanent avec lui
I. Z. I. Z.
I. Z.
I. Z.
www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS Doudane est en contact permanent avec lui

TAFNI

prolonge pour deux ans

La direction entend faire le nécessaire pour essayer de basculer entre le recrutement de nouveaux joueurs et la prolongation des joueurs de l'effectif actuel. D'ailleurs, les jeunes de l'équipe retenus étaient concernés par l'opération prolongation. Dans ce sens, hier, le jeune milieu de terrain Massinissa Tafni était de nouveau de passage chez les dirigeants et cela pour négocier son nouveau contrat avec le club de son cœur. Contrairement à la dernière fois où le rendez-vous avait été reporté, cette fois il n'y a pas eu de surprise puisqu'à l'issue de la réunion entre le joueur et les dirigeants, le premier nommé a fini par apposer sa signature sur son nouveau contrat de deux ans avec les Jaune et Vert de la JSK. Une excellente chose au vu des capacités de ce joueur.

La direction attend toujours la réponse de Guemroud

Bien qu'elle ait fait une proposition concrète au latéral droit de l'équipe, Mohamed Guemroud, la direction de la JSK attend toujours

que ce dernier rende sa réponse et prolonge son contrat, chose que le joueur n'a toujours pas fait. Les dirigeants espèrent une issue rapide et favorable dans ce sens. Lors de la dernière déclaration accordée à Compétition, le joueur avouait qu'il allait se donner quelques jours de

réflexion avant de trancher.

I. Z.

Mellal sur les traces d'un coach français

Ce serait

Jacky Bonnevay

Le président Cherif Mellal poursuit sa recherche de l'entraîneur et notamment la piste française où Jacky Bonnevay aurait le profil idéal.

Au sein de la formation kabyle, on prospecte un peu partout que ce soit pour les joueurs ou pour l'entraîneur. Justement dans ce dossier, une de nos sources nous a fait savoir que le président Mellal serait sur les traces d'un coach français libre de tout engagement et cette piste mènerait à Jacky Bonnevay. Ce dernier serait donc suivi avec intérêt par la JSK pour prendre le poste d'entraîneur en chef. Bonnevay a eu plusieurs expériences en France, notamment avec des équipes

entraînées dans les différents paliers comme Nancy, Beauvais ou encore l'ESTAC. Il a également fait une petite expérience au Maroc en 2005 lorsqu'il a dirigé le WAC. Depuis, il a enchaîné les aventures aux Emirats arabes Unis, mais en 2014 il a rejoint Vahid Halilhodzic à Trabzoonspor puis a été son assistant lorsque l'ancien sélectionneur national

dirigeait le Japon. Lorsqu'il a été démis de ses fonctions à quelques mois de la phase finale de la Coupe du monde-2018 en Russie qui débutera dans quelques jours, Bonnevay a été aussi limogé. Ce dernier serait donc la piste suivie par le président de la JSK pour le poste d'entraîneur. Affaire à

suivre.

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 8 LIGUE 1 MOBILIS  Les Saoudiens du Raed en colère

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

8

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 8 LIGUE 1 MOBILIS  Les Saoudiens du Raed en colère



Les Saoudiens du Raed en colère contre le MCA

Le président du club du Raed Saoudi est très déçu quant au comportement des responsables du MCA qui n'ont pas répondu à sa proposition concernant le joueur malien Aliou Dieng. Le boss du Raed estime que c'est un manque de respect à son club, alors que les dirigeants du MCA devaient au moins répondre par un non à ce club pour garder les bonnes relations entre les deux teams. Pour rappel, le club saoudien a envoyé un mail au MCA pour faire une proposition de 500 000 dollars pour s'attacher les services du Malien Aliou Dieng, mais les Mouloudéens n'ont pas donné suite à la demande des Saoudiens, ce qui a provoqué la colère de ces derniers.



Le CSA veut inviter le SC Napoli pour le 97 e anniversaire du MCA

En prévision du 97 e anniversaire, le CSA du Mouloudia compte inviter le grand club italien pour le 97 e anniversaire du vieux club algérois. Une source nous a révélé que les Italiens ont donné leur accord de principe pour jouer un match gala contre le MCA, mais le problème reste la date qui n'arrangera pas l'équipe de Bernard Casoni qui jouera le 8 août prochain pour le compte de la Ligue des champions arabe la formation du Bahreïn. Il faut savoir aussi que le problème qui pourrait bloquer la venue des Italiens de Napoli, c'est le montant que toucheront les Italiens. Notre source nous a révélé que les Italiens ont accepté pour un montant de 500 000 dollars qui est l'équivalent de 8 milliards avec le taux bancaire. Les membres du CSA doivent d'abord trouver un sponsor qui assurera ce match gala et compter aussi sur le propriétaire du club, Sonatrach. Une chose est sûre la venue de Napoli est compliquée, mais ce qui est sûr le Mouloudia affrontera un grand club européen qui sera le Real Madrid pour son centenaire en 2021.

Il était avec Zerouati vendredi soir à Dély Ibrahim

SERRAR

VEUT CHIPER

BOURDIM

au Mouloudia

à KSK de patienter quelques jours pour en suite lui céder le joueur une fois qu'il recrutera deux ou trois joueurs surtout que les supporters de la Saoura sont en colère après que l'équipe n'a pas encore assuré des nouvelles recrues. C'est l'unique raison pour Zerouati de ne pas laisser partir Amar Bourdim pourtant sur le plan financier KSK et Zerouati ont tout conclu. Par ailleurs, nous avons appris d'une source sûre que le directeur général de l'USMA, Abdelhakim Serrar, était en

compagnie du président de la

JSS. Même si les deux parties ont nié d'avoir négocié le transfert de Bourdim, notre source nous a révélé que Serrar veut s'attacher les services du meilleur joueur de la Saoura pour renforcer son milieu de terrain. Avant même que les

Après avoir touché certains joueurs du Mouloudia comme Chaâl et Mebarakou, le DG de l'USMA, Hakim Serrar, veut chiper le meneur de jeu de la JSS, Amar Bourdim, au MCA puisqu'il a négocié son transfert avec Zerouati vendredi soir dans un restaurant à Dély Ibrahim.

PAR M. ZERROUKI

Le président de la JSS Mohamed Zerouati a donné sa parole à Kaci-Said pour que Bourdim soit au Mouloudia pour un montant de 3 milliards. Zerouati a demandé

deux hommes quittent les lieux, Kaci-Saïd était au courant de cette rencontre et on lui a même envoyé une photo des deux hommes, chose qu'a mis Kaci dans tous ses états et il a même appelé Zerouati pour savoir si Serrar compte vraiment racheter le contrat du joueur, mais Zerouati a tenu à rassurer KSK que Bourdim ne jouera que pour le Mouloudia et que sa rencontre avec Serrar n'était qu'une rencontre amicale. Une chose est sûre, les relations entre Serrar et KSK

sont tendues après cet affaire

de Bourdim, mais le boss de la JSS a rassuré les Mouloudéens que Bourdim jouera au MCA sauf un changement de dernière minute et le joueur filera à l'USMA.

M. Z.

Après les Girondins de Bordeaux

Le Mouloudia affrontera Clermont-Ferrand

Le Mouloudia Club d'Alger jouera quatre ou cinq matchs amicaux lors de son stage en France qui débutera le 25 juin et s'achèvera le 10 juillet à Vichy où le MCA a assuré d'affronter les Girondins de Bordeaux et le club de Clermont- Ferrand.

L'été dernier, le Mouloudia d'Alger a raté sa préparation lors du stage du lac des Tignes en France, ce qui s'est répercuté négativement sur l'équipe à la fin de la saison où elle a perdu ses objectifs en coupe d'Algérie et même le championnat. Lors de ce stage, le Mouloudia d'Alger n'a joué qu'un seul match amical contre une équipe des pâtissiers. Mais pour le stade de cette saison, la direction

du vieux club algérois a préparé le stage de Vichy avant la fin du championnat et pratiquement tout est prêt pour le bon déroulement de la préparation durant ce stage. Pour ce qui est des matchs amicaux, après avoir assuré un match avec les Girondins de Bordeaux durant ce stage, le MCA a assuré un autre match avec un club de L2, à savoir le Clermont-Ferrand Foot. Ce sont deux bons tests pour l'équipe de Bernard Casoni avant le match officiel contre le TP Mazembe en Ligue des champions et c'est à travers ces deux joutes amicales, qu'il choisira son onze qui jouera en RDC contre le TP Mazembe.

Casoni veut jouer 4 matchs à Vichy

Par ailleurs, une source nous a révélé que le staff technique du MCA à sa

tête Bernard Casoni veut jouer le maximum de

match amicaux durant ce stage pour que l'équipe soit au top avant le début de la compétition et surtout le troisième match de la phase des poules de la Ligue des champions africaine contre le club du RDC le TP Mazembe. Selon notre source, nous avons appris que Bernard Casoni a exigé quatre ou cinq matches durant les 15 jours que passera le Mouloudia en France. Après les Girondins de Bordeaux et Clermont- Ferrand Foot, l'équipe du Mouloudia va affronter deux équipes ou trois qui évolue en CFA et en National du championnat français. Ainsi donc, le technicien français mise beaucoup sur le stage de Vichy pour préparer son équipe sur tous les plans afin qu'elle soit prête pour la Ligue des champions africaine et aussi le championnat, la coupe arabe et la coupe d'Algérie.

M. Z.

Zoom sur les nouvelles recrues

Haddouche 24 titularisations, Arous 23, Ben Athmane 37' de jeu

Le Mouloudia d'Alger a entamé son marché très vite, avant même le début du mercato. Trois joueurs ont été recrutés et Kaci- Saïd compte continuer à assurer un recrutement de qualité afin d'avoir un groupe d'enfer pour une grande saison.

Le premier n'est autre que l'ex-Sétifien, Zakaria Haddouche qui a joué 25 matches en étant titulaires à 24 reprises. Il a marqué 9 buts dont 3 buts en Ligue des champions dans les tours préliminaires. La seconde recrue n'est autre qu'Arous, qui est arrivé à titre de prêt. Souvent utilisé par les Pacistes, Islam Arous a joué 25 matches dont 23 en titulaire. Il a reçu plusieurs convocations de l'EN où il a joué

deux matches, le premier contre Centre Afrique et le second dans la peau d'un titulaire face à l'Arabie Saoudite. Toutefois, la troisième recrue n'a pas vraiment joué, elle, a passé la majorité de son temps hors service. Et c'est justement l'avant centre que voulait depuis longtemps Kaci Saïd, à savoir Ben Athmane. Il a joué pendant toute une saison 37 minutes en signant un but. En clair, Ben Athmane, comme le lui a dit KSK lors de la conférence de presse lors des présentations : "Tu dois travailler sans relâche" une façon de lui faire comprendre qu'il croit en ses qualités, mais il faut bosser durement afin d'arriver au niveau que recherche les Mouloudéens pour avancer vers les victoires sur tous les plans.

A. Z.

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

  • 10 NAHD

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 10 NAHD FLOPS Les DE LA SAISON NAHDISTE 3 e PLACE
www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 10 NAHD FLOPS Les DE LA SAISON NAHDISTE 3 e PLACE
FLOPS
FLOPS
www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 10 NAHD FLOPS Les DE LA SAISON NAHDISTE 3 e PLACE

Les

DE LA SAISON NAHDISTE

3 e PLACE
3 e PLACE

EL-AMALI,

UN FIASCO SUR TOUTE LA LIGNE

Arrivé l'hi-

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 10 NAHD FLOPS Les DE LA SAISON NAHDISTE 3 e PLACE

ver dernier

au Nasria

en prove-

nance du

Mouloudia

d'Oran,

Mohamed-

Amine El- Amali n'a pas du tout répondu aux attentes des Nahdistes, lui qui n'a disputé que deux rencontres sur les 15 possibles, se contentant d'une brève apparition face au MCO, et d'une titularisation face à la JS Kabylie au stade du 1er- Novembre de Tizi-Ouzou, pour un cumul de 104 minutes de jeu seule- ment. Un bilan plus que négatif pour l'ex-joueur du MCO de l'USMBA et de la JS Saoura, au vu des attentes du club. Un véritable fiasco pour les Sang et Or qui espéraient voir leur n°26 réaliser un meilleur parcours et apporter un vrai plus à leur équipe. Ce qui n'a pas été le cas puisqu'on a eu droit à un El-Amali qui est passé tel un météorite sans laisser la moindre trace au club, lui qui aura très certainement à quitter le navire nahdiste dans les tout prochains jours.

Dziri misait beaucoup sur lui

Pour revenir à la moitié de saison de Mohamed-Amine El-Amali, on peut dire que le joueur a été recruté sur recommandation du coach Billel Dziri, qui espérait l'avoir dans son effectif afin d'avoir plus de profon- deur sur le banc, mais aussi plus de percussion dans le jeu, en l'absence de véritables ailiers de métier au sein de l'effectif nahdiste. Le coach nah- diste, qui misait énormément sur son joueur, a été très vite déçu de son joueur qu'il ne pouvait pas lancer directement dans le bain face à une série de bons résultats qui l'obli- geaient à maintenir le même onze de départ, avant de l'incorporer par deux fois de suite, mais sans résultat probant. Le coach nahdiste était d'ailleurs encore plus déçu par son joueur lorsqu'on sait qu'El-Amali était bien un choix de Dziri. Mais la réalité du terrain a fait que ce fut un véritable fiasco.

Mauvais casting

Nombreux ont été les supporters nahdistes à n'avoir pas validé le choix de la direction du Nasria lors du mercato hivernal dernier, à savoir le recrutement d'El-Amali en prove- nance du Mouloudia d'Oran. La suite des événements a clairement donné raison à ceux qui ont critiqué ce choix avec une demi-saison quasi blanche pour l'enfant d'Oran. Ce fut claire- ment un mauvais casting de la part des dirigeants du NAHD, qui ont opté pour un joueur qui a eu bien du mal à confirmer ses belles années à l'USMH, lui qui a trouvé des difficul- tés à s'imposer là où il était passé par la suite, que ce soit au MCO, à l'USMBA ou bien à la JS Saoura. Ce mauvais choix de casting ne doit tou- tefois pas se répéter, car l'échec El- Amali était plutôt prévisible et très peu de gens croyaient en lui.

M. A.

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 10 NAHD FLOPS Les DE LA SAISON NAHDISTE 3 e PLACE

Elle dépendra du recrutement

LA LISTE DES LIBÉRÉS

NON ENCORE FINALISÉE

Les choses commencent à bouger du côté du NAHD où l'on a, certes, entamé le mercato de façon timide, avant de mettre depuis quelques jours les bouchées doubles.

PAR MOHAMED ADRAR

Au Nasria, on n'a enregistré qu'une seule et unique arrivée en la personne de Dib Brahim en provenance de l'AS Ain M'lila, mais il semblerait bien que d'autres joueurs vont leur emboîter le pas. En parallèle, la direction du club nahdiste ne compte pas vraiment dégraisser l'effectif tant qu'il n'y aura pas des arrivées qui viendront combler les lacunes relevées durant le précédent exercice. A cet effet, contrairement à certains clubs qui ont d'ores et déjà communiqué leur liste de joueurs libé- rés, au Nasria, on préfère prendre enco- re du temps avant de trancher la ques- tion, même si certains noms sont bel et bien loin du navire nahdiste.

Ouali, Herida et El-Amali, les seuls à quitter le club pour le moment

Sur l'ensemble des joueurs qui compo- sent l'effectif nahdiste, trois éléments sont bien certains de ne pas figurer dans la composante qui abordera la sai- son prochaine. Les trois éléments en question ne sont autres que le défen- seur Mohamed Herida, le milieu de ter- rain Billel Ouali et l'attaquant Mohamed-Amine El-Amali. Trois joueurs qui n'ont pu cumuler à eux trois que 500 minutes de jeu seulement. Ce qui fait que leur saison aura été un

fiasco sur tous les points. Il faut dire que la libération de ces trois éléments n'est que logique, même si Ouali et Herida sont en fin de contrat, et que la direction du club n'a pas du tout l'in- tention de leur proposer une prolonga- tion de contrat. Quant à El-Amali, ses jours au Nasria sont clairement comp- tés ; il reste seulement à trouver un ter- rain d'entente sur le plan financier pour quitter officiellement le navire nahdiste.

Chekhrit, Maâziz et Zeghnoun en ballottage

Si la première liste des joueurs libérés est plus qu'indiscutable au vu de la sai-

son quasi blanche réalisée par les trois éléments précédemment cités, ce n'est pas le cas de trois autres éléments, qui se trouvent en position d'attente. En effet, il sont trois éléments nahdistes, et non des moindres, à se trouver dans une situation indécise ; la direction du club ne prendra de décision les concer- nant qu'une fois avoir bouclé ou bien assuré l'arrivée de nouvelles recrues. Les éléments en ballottage ne sont autres que le défenseur Nadjib Maâziz, le milieu de terrain Zeghnoun Mustapha et l'attaquant Mohamed- Amine Chekhrit, des éléments dont le sort dépend directement du recrute- ment réalisé par la direction du club, sachant que le ciblage concerne les postes où évoluent ces joueurs. Ce qui

veut dire qu'ils n'auront quasiment plus de chance de jouer la saison pro- chaine si la direction du club recrute d'autres éléments à leur place.

Addadi, un cas à part

Un joueur risque de prendre quant à lui la porte de sortie non pas par rap- port à son faible temps de jeu, ni ses incompétences, mais plutôt à cause de son salaire assez élevé. Arrivé l'été der- nier au club, Toufik Addadi était consi- déré comme la recrue phare du club

lors du précédent mercato estival au côté de Chemseddine Harrag. Mais si ce dernier a pu justifier le très bon salaire qui lui a été accordé par la direc- tion du club, ça n'a pas été le cas de l'enfant de Saida qui a certes pris part à pas moins de 26 matchs sur la saison, mais qui n'a pas justifié son statut d'un des joueurs les mieux rémunérés au club. A cet effet, la direction du club nahdiste semble déterminée à revoir à la baisse le salaire de son joueur en ten- tant de trouver un compromis avec lui. Il reste qu'au cas où le joueur refuserait de réduire sa rémunération mensuelle, il lui sera demandé de chercher un club qui viendra négocier sa lettre de libéra- tion. Des clubs semblent d'ores et déjà à l'affût pour attirer Addadi dans leurs filets, entre autres l'Olympique de Médéa et la JS Saoura. Affaire à suivre.

M. A.

IL ÉTAIT AVEC LE PRÉSIDENT OULD ZMIRLI ET SON VICE-PRÉSIDENT AVANT-HIER SOIR

Raïah au Nasria, c'est presque fait

Comme rapporté par nos soins dans nos précédentes éditions, le Nasria était sur les traces du milieu de terrain et capi- taine de la JS Kabylie, en l'occurrence Malik Raiah. Une première rencontre a d'ailleurs eu lieu il y a quelques jours entre le vice-président du NAHD et le joueur à Tizi-Ouzou, avant que les deux parties ne se revoient avant-hier soir au niveau des locaux du président Ould Zmirli, en présence de ce dernier, mais également de son vice-président. Raiah s'est entretenu longuement avec les

dirigeants du Nasria, jusque très tard dans la soirée ; il a été question de dis- cuter de tout, mais aussi et surtout d'argent. Les deux parties se sont quit- tés sur un semblant d'accord, même si rien n'est encore officiel. Une source digne de foi nous fera savoir qu'un accord définitif est sur le point d'être scellé pour que le joueur puisse enfin

signer au Nasria.

M. A.

Alors que Hamar fait tout pour le chiper au NAHD

Ghacha au Nasria, c'est pour ce soir

Convoité par le NAHD depuis quelques semaines déjà, l'ailier droit blidéen Ghacha Houssem-Eddine serait sur le point de s'engager officiellement avec le NAHD. Et pourtant, ce ne sont pas les offres qui manquent à cet enfant d'Ouled Djellal, qui est d'ailleurs harcelé quoti- diennement par le prési- dent sétifien Hassen Hammar qui ne semble pas le lâcher d'une semelle. Le boss sétifien est meme allé jusqu'à annoncer officiellement la signature de Ghacha à l'ESS, dans un communi- qué qui a été rendu public avant-hier en fin

de journée par la cellule de communication de l'Entente, où il était ques- tion de présenter la nou- velle recrue à la presse dans la soirée d'avant- hier. Seulement, Ghacha n'était pas à Sétif, loin de là même, puisqu'il se trouvait chez lui à Ouled Djellal, tran- quillement avec ses amis et sa famille. Le joueur a fait savoir à ses proches et amis qu'il n'a rien signé à l'ESS et qu'il tient

toujours à sa parole ini- tiale, lui qui a tout conclu avec les dirigeants du NAHD en leur donnant sa parole de signer au Nasria dès qu'il récupére- ra sa lettre de libération de la CRL. Ce qui est prévu pour ce dimanche matin. La signature du contrat est, quant à elle, prévue pour ce soir au siège du club au com- plexe Bensiam, où ce feuilleton Ghacha devrait bel et bien prendre fin.

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 10 NAHD FLOPS Les DE LA SAISON NAHDISTE 3 e PLACE

M. A.

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

  • 12 MOB

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 12 MOB De notre correspondant BADIS BESSAÏ Au moment où la

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

Au moment où la majorité des clubs algériens ont déjà entamé leur mercato esti- val, avec notamment la présentation des nou- velles recrues, le MOB a vu sa situation se débloquer suite à la tenue de l'AG extraordi- naires des actionnaires jeudi dernier. Les principales résolutions de cette assemblée étaient la validation de la démission du pré- sident du conseil de gestion du club, à savoir Mustapha Rezki, ainsi que la création d'une direction technique et sportive avec à sa tête l'ex-manager général de l'USM Alger Rachid Malek. Ainsi, pour Amer Boudiab et ses nouveaux collaborateurs, l'heure est venue d'entamer la préparation du prochain exerci- ce en commençant par le mercato dans les plus brefs délais. Conscients de la lourde tâche qui les attend, les nouveaux respon- sables de la maison béjaouie souhaitent éviter le scénario de la dernière intersaison où, à cause des problèmes financiers, le club n'a pu entamer son recrutement qu'au début du mois de juillet et à même enregistré quasi- ment tous ses transferts sans un entraîneur à la barre technique mobiste. Pour les nou- veaux dirigeants béjaouis, cette saison est celle du retour du grand MOB dans la cour des grands. Un défi qui représente pour eux un tournant décisif, surtout qu'ils savent très bien qu'un mercato réussi facilitera leur tâche tout au long de la saison et reste un élément fondamental synonyme de bons résultats en championnat.

Rachid Malek a rencontré les responsables hier

Comme rapporté dernièrement, l'ex-manager général des Rouge et Noir Rachid Malek a été désigné nouveau directeur technique et sportif du club phare de la Soummam. A ce titre, on a pu savoir que Malek s'est entrete- nu, hier, dans la soirée avec les nouveaux responsables de la maison béjaouie. Une réunion durant laquelle le technicien a offi- cialisé sa venue au MO Béjaia. Le nouveau DTS mobiste sera présenté aujourd'hui à la presse pour, notamment, permettre à ce der- nier de s'exprimer sur ses projets au MOB.

LE MOB DÉMARRE

SON CHANTIER

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 12 MOB De notre correspondant BADIS BESSAÏ Au moment où la

Sadji pour l'épauler

Une source généralement bien informée nous a fait savoir que le nouveau DTS des Crabes

ne sera pas seul dans sa mission. Rachid Malek pourra ainsi compter sur les services de l'ancien manager général des Vert et Noir Mohand Sadji. Ce dernier s'est dit prêt à épauler le nouveau DTS, notamment durant cette période de recrutement.

Quelques joueurs ont déjà été contactés

Selon des informations en notre possession, le nouveau DTS du MO Béjaia Rachid Malek aurait déjà pris attache avec quelques joueurs en prévision de la saison prochaine. Le nou- veau responsable de la direction technique et sportive du MO Béjaia souhaite commencer

son chantier en convainquant ces joueurs de rejoindre le MOB le plus tôt. Il faut dire que Malek souhaite faire les choses dans les règles de l'art en ciblant ses prochaines recrues afin de s'attacher les services des élé- ments de qualité et surtout d'expérience capables d'apporter un plus à l'équipe la sai- son prochaine.

Mansouri officiellement approché

Parmi les joueurs qui auraient été ciblés, le gardien de but de l'USM Alger qui a déjà réa-

lisé un passage d'une saison à Bejaia, Ismail Mansouri. Ce dernier serait, en effet, en négociations très avancées avec les respon- sables béjaouis. Les deux parties sont en passe de trouver un terrain d'entente qui per-

mettrait au MOB de s'attacher les services d'Ismail Mansouri la saison prochaine. Il pourrait parapher son contrat au MOB d'un moment à l'autre officialisant ainsi son come-back avec les Crabes.

Vers la libération de Meziane

Le gardien de but débarqué au club phare de la Soummam durant la dernière période de transferts en provenance de l'USM Blida serait apparemment le premier nom sur la liste des joueurs à libérer. Ainsi, suite aux négociations entamées avec Mansouri, il est plus que certain que le deuxième keeper des Vert et Noir soit libéré dans les prochains jours.

B. B.

Réaliser un mercato judicieux

L'ensemble des amoureux du club phare de la Soummam espèrent voir leur équipe revenir de la meilleure des manières au-devant de la scène footballistique algérienne.

Les fans des Vert et Noir savent très bien que pour réaliser cet objectif, le club doit impérativement réussir son mercato en s'offrant les services des meilleurs élé- ments disponibles sur le marché. Cela dit, du côté des connaisseurs, ces der- niers pensent que le retour express du MO Béjaia en Ligue 1 Mobilis doit être considéré comme une deuxième chance qu'il ne faut cette fois surtout pas gâcher. Pour cela, il faudra tirer les enseigne- ments des fautes commises durant l'in- tersaison de 2016-2017 où le MO Béjaia a réalisé un mercato extrêmement coûteux, sans pour autant réussir à atteindre les objectifs tracés. Pis encore, le club a été rétrogradé en Ligue 2 avec 32 milliards de dettes.

Miser sur de jeunes joueurs

L'ex-direction du club phare de la Soummam a réalisé une saison phéno- ménale. Non seulement le MO Béjaia a retrouvé sa place en Ligue 1, il a en prime décroché le titre de champion de la Ligue 2, tout en parvenant à éponger une grande partie des dettes du club. Si l'on remonte le temps, une année avant, Boudiab et Rezki ont pris les commandes d'un club fantôme avec approximative- ment 32 milliards de dettes et des joueurs

qui faisaient la queue devant la CRL dans l'unique intention de quitter le plus rapidement possible le club. Les respon- sables ont ainsi été dans l'obligation de faire avec les moyens du bord, notam- ment en matière de recrutement estival ; les personnes chargées du recrutement ont cherché des joueurs de qualité dans les divisions inférieures et convaincu ces derniers à signer au MO Béjaia. Ce qui s'est finalement avéré être la meilleure stratégie. Des joueurs à l'image de Soltane ou de Kadri ont été les princi- paux acteurs de l'accession du club. Il ne reste à la nouvelle direction qu'à faire de même du moment que le prochain objec- tif du MO Béjaia n'est pas seulement de se maintenir en Ligue 1 Mobilis, mais également de continuer à éponger le reste des dettes. Du coup, pour les nou- veaux responsables du club phare de la Soummam, la stratégie à adopter durant ce marcato sera la même que celle du précédent exercice. Ils comptent ainsi baser leur recrutement sur des jeunes joueurs auxquels seront associés quelques joueurs d'expérience pour assu- rer un bon équilibre du groupe et un cer- tain encadrement sur le terrain de ces jeunes talents.

B. B.

CEO attendu demain à Béjaïa Cette même source avance que l'entraîneur de l'USM Bel-Abbès, en l'occurrence

CEO

attendu demain à Béjaïa

Cette même source avance que l'entraîneur de l'USM Bel-Abbès, en l'occurrence Si Tahar Cherif El-Ouazzani, serait en contact avec les nouveaux respon- sables béjaouis. On parle même d'un ter- rain d'entente qui aurait été trouvé entre les deux parties. Cherif El-Ouazzani serait donc attendu demain à Béjaïa pour régler les derniers détails et pro- bablement officialiser sa venue au club phare de la Soummam.

B. B.

NOUBLI ET NEZOUANI,

2 autres joueurs à libérer

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 12 MOB De notre correspondant BADIS BESSAÏ Au moment où la

On apprend que le nom de deux attaquants du MOB Fethi Noubli et Abdelhalim Nezouani figurent également sur la liste des libérés. A cet effet, une source généralement bien informée nous a indiqué que les nouveaux responsables comptent, d'ici quelques jours, boucler officiellement la liste des joueurs à libérer. Une liste sur laquelle figurent bel et bien les noms de Noubli et Nezouani. Les responsables du club pensent donc que ces deux joueurs ne possèdent pas les qualités requises pour continuer à porter les couleurs des Vert et Noir la saison prochaine, surtout que le club jouera dans la cour des grands. Ces deux joueurs mobistes pourraient être contactés dans les prochains jours pour leur notifier cette décision de se séparer de leurs services. Un avis qui reste partagé par beaucoup de connaisseurs qui jugent que les deux attaquants ne serviront pas à grand-chose en Ligue 1 Mobilis.

B. B.

La fondation Zidane félicite le MOB pour son accession

La fondation Zinedine Zidane, connue essentiellement pour ses œuvres caritatives et ses aides aux nécessiteux, a tenu à féliciter le club phare de la Soummam pour la magnifique saison réalisée, notamment le grand retour du club en Ligue 1 Mobilis. La fondation a ainsi offert à cette occasion un chèque de 2,5 millions de dinars au MOB.

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 14 ESS Il est le nouvel entraîneur de l'Entente TAOUSSI «EMBALLÉ
www.competition.dz
Dimanche 3 juin 2018
14
ESS
Il est le nouvel entraîneur de l'Entente
TAOUSSI
«EMBALLÉ PAR
LE CHALLENGE QUE
M'OFFRE L'ESS»

Comme il fallait s'y attendre, Rachid Taoussi a été installé dans ses fonctions de nouvel entraîneur de l'Entente de Sétif.

De notre correspondant

SOFIANE I.

Le technicien marocain vient, en effet, de succéder à Abdelhak Benchikha qui a démissionné, pour rappel, il y a un peu plus d'un mois. Alors qu'on le donnait par- tant pour une nouvelle saison avec le Chabab, son désormais ex-club employeur, l'ancien sélectionneur des Lions de l'Atlas a fini par accepter l'offre du président Hassen Hamar pour diriger son équipe la prochaine saison. "Je ne vous cache pas que le discours du président Hamar m'a convaincu. Son pro- jet sportif est intéressant à plus d'un titre. Et puis, c'est un club qui n'est pas à présenter et qui a un grand palmarès, aussi bien sur le plan local que continental. C'est, en outre,

une équipe qui a participé au Mondial des clubs qui n'est pas à la portée de tout le monde. Sincèrement, en un mot, je dirai que je suis content et honoré par cette confiance. Je ferai de mon mieux pour être à la hau- teur", a expliqué le néo-driver ententiste au cours de la conférence de presse qu'il a ani-

mée avant-hier tard dans la soirée au niveau

du siège du club sis, cité Tlydjène. En répon- se à une question relative aux accusations de certains fans du Chabab qui lui reprochent d'avoir ramené avec lui des joueurs de son ancienne équipe tels Draoui et Lakroum, celui qui a offert au Maroc une coupe africai- ne de la catégorie junior en 1997 a affirmé que les joueurs en question étaient déjà en contact et ont même finalisé avec le président sétifien bien avant qu'il ne lui propose l'idée de driver son équipe.

«Je n'ai pas ramené avec moi Draoui et Lakroum»

"C'est du n'importe quoi", a-t-il rétorqué, avant d'enchaîner sur les circonstances qui l'ont poussé à quitter le CRB : "J'étais sincère et franc avec les dirigeants du Chabab. Je

leur ai donné un délai jusqu'au 31 mai afin qu'ils puissent régler la situation et m'offrir les conditions que j'ai exigées pour faire mon travail dans les meilleures conditions. Hélas, rien n'a été fait, et cela m'a poussé à rompre mon contrat avec ce club que je ne regrette pas d'avoir pris en main. Je tiens, à ce titre, à remercier les fans qui m'ont toujours aidé et soutenu et ce, depuis que j'ai pris leur équipe. Et puis, sachez que j'ai dû laisser tomber deux salaires pour qu'on me laisse partir", a-t-il expliqué. Concernant, par ailleurs, ses ambitions avec son nouveau club, l'ex-coach du CRB a indiqué qu'il est venu à Sétif avec l'envie de réussir les meilleurs résultats et, pourquoi pas, décrocher des titres. "Je pense que n'importe quel entraîneur qui prend en main une équipe comme l'ESS ne vise que les titres. Je ne promets rein maintenant, mais je dis aux supporters que je ferai de mon mieux pour former, d'abord, une équipe qui aura son mot à dire dans toutes les compétitions dans lesquelles elle sera engagée. Je peux vous dire que je compte faire de mon mieux pour obtenir les meilleures performances et

pourquoi pas engranger les titres", a-t-il souligné encore.

«Tout pour être prêts face au Difaâ El-Jadida»

Dans la foulée, le driver de l'équipe cham- pionne d'Afrique 2014 a affirmé qu'il fera en sorte de préparer au mieux sa nouvelle équi- pe en vue des prochaines échéances, avec en ligne de mire le rendez-vous face au Difaâ El- Jadida qui aura lieu le 17 juillet prochain au stade du 8-Mai-1945 de Sétif, dans le cadre de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions d'Afrique. "Le hasard a voulu que mon premier match officiel soit contre une équipe de mon pays. Je n'ai pas le choix, je dois faire avec. Le plus important pour moi, c'est de faire en sorte de préparer au mieux mon équipe en vue de cette ren- contre avec l'ambition de réussir une bonne performance et débuter, du coup, ma nouvel- le mission dans les meilleures conditions", a conclu Taoussi.

  • S. I.

Boultif : «J'ai vite conclu avec Hamar»

«À LA JSK, J'AI BEAUCOUP APPRIS» «JE NE SUIS PAS VENU POUR PRENDRE LA PLACE DE X OU Y»

Après Ferhani, Redouani, Lakroum et Draoui, l'Entente de Sétif a enregistré la venue d'une cinquième recrue depuis le début du mercato estival. Il s'agit du désormais ex-portier de la JSK Abderrahmane Boultif.

Comme nous l'avons rapporté précédemment, le président Hamar a voulu renforcer le dernier rempart par un autre bon gardien afin de concurrencer Zeghba. Finalement, il a opté pour le keeper natif de Batna qui a porté les couleurs du CAB, du MSPB et du CABBA, entre autres. Dans un point de presse qu'il a animé avant-hier soir au siège du club, il est revenu sur les circonstances de sa venue à Sétif et ses ambitions. Il a affirmé, entre autres, qu'il a opté pour l'ESS afin d'apporter un plus et aider l'équipe à renouer avec les titres.

Tout d'abord, peut-on connaître comment se sont passés vos contacts avec le président Hassen Hamar ?

Pour tout vous dire, tout s'est

très vite passé. J'ai n'ai eu aucun problème pour trouver un accord avec lui. Il m'a appelé pour me proposer de venir dans son équipe. Je ne vous cache pas que c'est un honneur pour moi d'être sollicité par un grand club comme l'ESS. Une équipe qui ne se refuse pas et ce, par rapport, à son histoire et son palmarès. Ceci ne diminue en rien de la valeur de mon ancien club qui est la JSK qui reste aussi une grande équipe et avec laquelle j'ai beaucoup appris. En mot, je dirai que c'est un bon challenge pour moi et je ferai tout afin que je sois à la hauteur.

En parlant de la JSK, est-ce qu'on vous a proposé de rester ?

Pour moi, la JSK c'est maintenant du passé. Je pense avoir fait tout mon possible, j'ai la

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 14 ESS Il est le nouvel entraîneur de l'Entente TAOUSSI «EMBALLÉ

conscience tranquille. Je tiens à remercier à ce titre tous ceux qui m'ont aidé et soutenu durant mon passage dans ce grand club et dont je ne garde que de bons souvenirs et ceci, en dépit de toutes les difficultés que j'ai endurées, à l'instar de tous les joueurs notamment au cours de la saison précédente, où nous avons souffert pour assurer le maintien.

Quelles sont vos ambitions en venant à Sétif ?

Tout joueur qui vient dans un club comme l'ESS ambitionne de gagner des titres. Je viens pour cela. C'est vrai que ça ne va pas être facile, mais avec l'aide et le soutien de tous, je suis persuadé qu'on parviendra à renouer avec les consécrations. Le plus important pour moi et pour les autres joueurs, c'est de tenter de

bien se préparer afin d'être au top le jour J.

Vous allez concurrencer un certain Moustapha Zeghba ; cela ne vous effraie-t-il pas ?

Pas du tout. Zeghba est avant tout un ami et il sera maintenant un coéquipier. Je pense que la concurrence est plutôt un moyen de progresser. Cela va nous pousser, nous les joueurs, à nous donner à fond et redoubler d'effort. Je ne suis pas venu pour prendre la place de X ou Y. Je sais, par expérience, que le plus en forme joue. J'ai déjà eu affaire à des situations pareilles par le passé. Je pense être en mesure de m'imposer même si j'avoue que cela ne va pas être facile.

  • S. I.

DEBBIH

SIGNE À L'ESS

Comme nous l'avons annoncé précé- demment, l'Entente de Sétif a enre- gistré l'arrivée du jeune milieu de terrain Chouaïb Debbih. Le désor- mais ex-joueur de l'ASAM a paraphé en effet un contrat de deux saisons.

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

  • 16 CSC

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 16 CSC LIMANE “ Joint au téléphone hier, l'enfant d'El-Harrach Houssem

LIMANE

Joint au téléphone hier, l'enfant d'El-Harrach Houssem Limane nous a confié que dès que le manager du CSC Arama l'avait appelé, il n'a point hésité à venir à Constantine pour renouveler son contrat.

J'ÉTAIS PRÊT À RENOUVELER LES YEUX FERMÉS”

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 16 CSC LIMANE “ Joint au téléphone hier, l'enfant d'El-Harrach Houssem

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

On vient d'apprendre que vous avez renouvelé votre contrat avec le CSC ; confirmez-vous cette information ?

Je confirme que je viens de signer, il y a environ une heure, un nouveau contrat avec le CSC juste après avoir eu une brève discussion avec le manager Arama. Pour votre information, au moment où je vous parle (ndlr : hier à une 1 du matin), je rentre par route chez moi après avoir paraphé une nouvelle licence avec le CSC.

Peut-on connaître la durée du nouveau bail que vous avez signé avec le CSC ?

Le manager général Arama m'a proposé de signer un nou- veau contrat de deux ans avec son club et je n'ai point hésité. Si Dieu le veut, je serai sociétai- re du CSC pour les deux pro- chaines saisons.

Qu'est-ce qui vous a poussé à renouveler votre contrat ?

J'ai signé sans hésiter car je ne pouvais pas dire non à un club dont les dirigeants ont décidé de me recruter, il y un an et demi, alors que je venais à peine de guérir d'une blessure qui m'a forcé au repos une année durant. Cela pour vous dire que j'étais prêt à renouveler les yeux fermés un nouveau contrat avec le CSC.

La direction de votre club a-t- elle fixé la reprise des entraînements ?

La direction du CSC a fixé la reprise des entraînements pour le 25 juin 2018, soit une semaine après l'Aïd. Comme la première journée du championnat est prévue pour le 10 août 2018, je pense que notre staff technique va avoir largement le temps de planifier une bonne préparation d'avant-saison pour moi et mes coéquipiers.

Je suis content d'avoir renouvelé avec le CSC qui m'a permis de rebondir alors que certains ont pensé que j'étais fini

Ne pensez-vous pas que votre club, qui va jouer la LDC la saison prochaine, a besoin de renforcer son effectif ?

Comme nous allons jouer la LDC mais aussi défendre notre titre de champion de la Ligue 1 Mobilis, notre effectif doit être renforcé par des joueurs de qualité. Je pense que notre coach Amrani et notre mana- ger Arama, qui sont très com- pétents, vont finir, je suis cer- tain, par engager de bons joueurs qui pourront nous apporter un plus la saison pro- chaine.

Un dernier mot…

Je suis vraiment très content d'avoir renouvelé mon contrat avec le CSC, le club qui m'a permis de rebondir alors que certains ont pensé que j'étais fini. Avec le CSC, j'ai gagné, la saison écoulée, mon premier titre de championnat de Ligue 1 Mobilis.

R. G.

OM
OM

Boucherit : «On attend un signe de la direction»

De notre correspondant

M. GRINI

Le joueur a joué sur deux fronts durant la saison écoulée. Il n'a jamais rouscaillé les choix de son entraîneur auquel il doit beaucoup de respect. Il est toujours présent aux entraîne- ments et ne rechigne pas à la tâche. Ses deux buts face au club de Lavigerie à El-Harrach même, étaient pour beaucoup dans le main- tien de l'OM et l'ont sauvé, si on l'ose dire, du purgatoire.

Peut-on savoir dans quelle situation vous êtes après la clôture d'une saison harassante et épuisante ?

Je me repose et je profite des veillées ramadanesques avec les membres de ma famille. Comme j'en profite aussi pour m'entraîner de temps à autre afin de préserver ma forme pour la prochaine saison.

Quelles sont nouvelles concernant le prochain exercice ?

Jusqu'à l'heure, il n'y a aucune nouvelle, malheureusement. On attend que la situation soit clarifiée au niveau de la direction du club afin de voir avec précision notre avenir et prendre la décision adéquate.

Dans votre tête, êtes-vous partant ou restant ?

Honnêtement, je n'ai pas encore pris de décision tant que les respon- sables n'ont pas bougé le petit doigt pour répondre à nos doléances. Nous, les joueurs, on est vraiment dans le flou total. C'est pourquoi on

attend toujours un signe de la direc-

tion du club.

Justement, est-ce que vous êtes inquiets pour vos arriérés ?

Il s'agit-là d'un autre problème crucial dont souffrent tous les joueurs. Tout ce qu'on souhaite, c'est une prompte intervention des diri- geants du club pour trouver la solu- tion appropriée à ce problème et per- mettre aux joueurs de bien envisager leur avenir.

Ce qui veut dire que vous attendez du concret de la part de vos responsables ?

Evidemment, car s'il y aura une réponse concrète de la part de nos dirigeants, cela nous permettra à nous, les joueurs, d'envisager avec beaucoup d'optimisme notre avenir, tout en sachant qu'on donne la prio- rité à l'OM.

Quelle est votre situation actuelle vis-à-vis du club médéen ?

Je suis lié encore pour année avec le club médéen. Mais ce n'est pas ça le plus important. Le plus important, c'est que la direction du club règle tous les problèmes des joueurs en les invitant à la table des négociations. Personnellement, je suis pour la sta- bilité et je veux rempiler.

Le mot de la fin ?

Je souhaite à tous les Blues un bon Ramadan et je leur dirais de conti- nuer à soutenir leur équipe et de lui rester fidèle. Et je leur promets que la prochaine saison sera meilleure et plus concluante. M. G.

Compétition / PUB ANEP 816 491 du 03/06/2018
Compétition / PUB
ANEP 816 491 du 03/06/2018

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

18 USMB
18
USMB
www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 18 USMB LES AUTORITÉS VEULENT la tête d'Alime Malgré le silence

LES AUTORITÉS

VEULENT la tête d'Alime Malgré le silence de cathédrale autour du club blidéen et l'absence d'un
VEULENT
la tête d'Alime
Malgré le silence de cathédrale autour du club blidéen et l'absence d'un
repreneur apte à prendre les commandes de cette équipe, tous les facteurs
indiquent le départ imminent du président de l'USMB Chouaib Alime.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Les autorités locales ainsi que les industriels parlent le même langage ; ils essayent de pousser Alime vers la sortie en l'incitant à jeter l'éponge car ce dernier n'a rien montré depuis sa venue et n'a fait que perdre du temps. Alime, qui a bénéficié d'une aide de la part du ministère de la Jeunesse et des Sports d'un montant de 4 milliards, n'a pas su gérer cet apport conséquent. Il a directement réclamé l'aide de l'APC et celle des autorités locales. Ce qui a poussé le premier gouverneur de Blida à imposer l'embargo sur le président blidéen qui s'est retrouvé seul en fin de compte, bien qu'Alime ait payé les erreurs de son manque expérience.

La présence d'un projet aurait pu sauver les meubles

Le président Alime a perdu du temps pour rien durant la saison précédente ; il n'a pas songé depuis sa venue à mettre en place

un projet qui aurait pu sauver le

club tout en convainquant le wali de Blida. En tout cas, l'avenir de l'USMB s'annonce flou et la situation de ce club ne fait qu'empirer.

La chute libre a commencé il y a 4 ans

La situation catastrophique que vit le club actuellement ne date pas d'hier. Ce n'est pas le jeune président Chouaib Alime qui devrait payer seul les pots cassés de ce calvaire, puisque la dégringolade a commencé depuis longtemps, soit depuis la saison

2014/2015.

Les anciens présidents du club blidéen ont laissé le club en détresse, surtout avec des dettes astronomiques. Cette situation a provoqué, encore une fois, la faillite de la SSPPA USMB et a laissé le président Alime entre le marteau en l'enclume. C'est dire que, désormais, les années passent et se ressemblent à Blida. Malheureusement pour le club, il n'a pas encore trouvé le bon gestionnaire.

Le litige avec les joueurs, un autre casse-tête

Le futur président du club phare de la ville des Roses jouera certainement le rôle de pompier. Il va rencontrer de sérieux problèmes, entre autres le souci des salaires des joueurs qui restent impayés. Les actionnaires majoritaires de ce club, qui restent toujours silencieux, doivent intervenir et proposer des solutions rapides. L'USMB dans son état actuel n'a pas besoin de philosophe, mais plutôt d'un responsable qui a le savoir-faire ou d'un groupe de gestionnaires qui peuvent mettre fin au feuilleton de la crise financière qui n'a que trop duré. Un problème récurrent qui refait surface avant chaque début de saison.

Khazrouni : «Ce club a besoin d'une bouffée d'oxygène»

L'ancien joueur de l'USMB Mohamed Khazrouni nous a fait savoir que la situation du club est

due essentiellement à l'absence totale d'union à Blida : "Le club

blidéen a besoin de ses hommes et de l'aide de tout le monde. Ce n'est pas en isolant X ou Y qu'on va pouvoir atteindre l'objectif et qu'on remettra les choses à leur place. Il est temps de mettre la main dans la main pour sauver ce club qui est notre fierté", nous a-t-il déclaré.

Les joueurs s'impatientent et veulent quitter le club

La situation à Blida est devenue catastrophique. Il faut dire que le silence de la direction va pousser certains joueurs à quitter le club et opter pour d'autres formations. En effet, les jeunes joueurs, à l'image du portier Boutagga, du latéral droit Guetal et de plusieurs autres, ont été contactés par des clubs de Ligues 1 et 2. Cependant, les

enfants de ce club n'ont pas voulu donner de réponse à cause des contrats qu'ils ont signés avec la direction d'Alime. Guetal et les autres attendent la fin du mois de Ramadhan pour prendre leur décision. Les meilleurs joueurs de ce club pourraient donc partir, laissant l'équipe dans l'embarras.

A. D.

Pisté par l'USMB et le RCR

Siouane : «Je n'ai rien décidé pour l'instant»

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 18 USMB LES AUTORITÉS VEULENT la tête d'Alime Malgré le silence

Formé au NAHD, l'attaquant Abdenour Siouane a roulé sa bosse dans plusieurs équipes comme le RCK, la JSHD et le RCA. Ce buteur racé a réalisé une excellente sai- son avec le RCA en inscrivant 10 buts, manquant de peu la montée avec son équipe en L2. L'expérience acquise durant les dernières années a renforcé sa confiance. Le joueur ambitionne de jouer cette saison en L2 ou en L1, car il ressent qu'il est capable d'arracher sa place. Lors du dernier mercato hivernal, il a été déjà approché par l'USMB, mais comme son équipe jouait la montée, les dirigeants du RCA se sont opposés à son départ. Actuellement libre de tout engagement, Siouane a des touches avec l'USMB et le RCR, mais pour l'instant, il n'y a rien d'officiel. De son côté, son agent Khaled Chetabi est en train d'étu- dier d'autres propositions avant de discuter ensuite avec le joueur qui tranchera. "J'ai beaucoup de pro- positions, mais pour l'instant, je veux prendre tout mon temps avant de trancher ma future desti- nation. Je veux évoluer dans un palier supérieur pour que montrer ce dont je suis capable", nous a fait savoir l'ex-joueur du RCK.

K. H.

RCR
RCR

Même si Hamri annonce le maintien de la majorité de l'effectif

Vers un départ collectif des joueurs

ZAÏDI : «JE NE PEUX PAS TOURNER LE DOS À MON CLUB»

accepté les yeux fermés.

On a entendu dire que vous aviez reçu plusieurs offres de clubs de Ligues 1 et 2, mais que vous aviez choisi de rester au RCR…

Au risque de me répéter, le Rapid est mon club forma- teur et je veux faire quelque chose avec lui, à commencer par accéder en Ligue 1.

Justement, l'objectif du club la saison dernière était d'accéder en Ligue 1 et vous l'avez raté. La saison prochaine sera-t- elle la bonne, à votre avis ?

Je l'espère, car vu l'ossatu- re de notre groupe, le Rapid était un sérieux prétendant à l'accession, mais on n'a pas su profiter de cette opportu- nité, ce qui est dommage. De toute façon, tout cela est der- rière nous. On doit tirer les leçons de nos erreurs et com- mencer sur de bonnes bases.

Beaucoup de vos coéquipiers sont en fin de contrat ; ne craignez-vous

pas que l'équipe enregistre un départ collectif ?

Je ne le pense pas. Le pré- sident vient de me dire qu'il allait garder l'ossature de l'équipe, en plus de la renfor- cer avec quelques joueurs.

Alors, on comprend que vous allez jouer l'accession la saison prochaine ...

Bien sûr. Le Rapid ne mérite pas de jouer en Ligue 2, sa place est en Ligue 1. Cela ne se concrétisera qu'avec l'apport de tout un groupe, mais aussi celui des autorités locales, des diri- geants, staff technique et joueurs, sans oublier les sup- porteurs. Ensemble, on atteindra nos objectifs.

Je vous laisse conclure…

Encore une fois, je suis très content de renouveler avec mon club de cœur. J'espère qu'on mettra la main dans la main pour remettre le Rapid sur les rails et réjouir nos fans qui méritent tout le bon- heur du monde.

B. B.

B. B.
B. B.

Juste après avoir paraphé son contrat avec son club formateur, le portier des Lions de la Mina Mustapha Zaidi nous a affirmé qu'il était heureux de continuer son aventure avec son club de cœur. L'ancien du SAM, de l'USMBA, du MOB et de l'OM a ajouté que le Rapid doit jouer l'accession la sai- son prochaine.

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Le RC Relizane est vraiment dans le flou total à cause de l'attitude du président Hamri, qui ne cesse de répéter qu'il allait régulariser les joueurs et persuader ceux qui sont en fin de contrat de rempiler, mais jusqu'à maintenant rien n'a été fait. A l'exception de Zaidi, aucun joueur n'est apparu à l'horizon ; ce qui pourrait provo- quer un départ massif des joueurs. Au vu de la situation que traverse le club phare de la ville de Relizane, son avenir incertain incite plusieurs éléments à le quitter cet été. Certains comptent même saisir la CRL pour exiger leur libération ainsi que leurs salaires, après avoir enchaî- né plusieurs mois sont percevoir leur argent. Une situa- tion ayant suscité l'inquiétude des fans et des joueurs étant donné que ces derniers ne sont pas encore fixés sur leur avenir.

Recrutement au point mort

Félicitations ! Vous venez de rempiler pour deux saisons ; quel est votre sentiment ?

Je suis très content de renouveler avec mon club formateur. J'espère qu'on fera du bon travail la saison pro- chaine.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à rester à Relizane ?

Mis à part quelques coups de fil de la part de quelques

collaborateurs pour proposer à des joueurs de porter le maillot du Rapid, le renfort est au point mort. Aucune décision n'a été prise par le président et son entourage concernant les joueurs à contacter afin de renforcer les rangs de leur équipe en prévision de la saison prochaine. Ce qui n'augure rien de bon pour l'avenir du RCR.

Tout d'abord, je suis un pur produit du RCR et j'habi- te à Relizane. Ensuite, je ne peux pas tourner le dos à mon club. D'ailleurs, quand le président m'a proposé de renouveler mon contrat, j'ai

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

 
 
 
 

Pas d'argent, la CRL aux aguets

 

ÇA COINCE POUR

Laoufi :

«Je pars,

j'ai mes

raisons»

LES DIRIGEANTS

La direction du club de M'dina J'dida semble avoir du mal à affronter la situation qui prévaut actuellement, parce que les dirigeants de l'ASM Oran n'arrivent pas à trouver l'argent nécessaire pour repousser la colère des joueurs ou une partie d'entre eux du moins.

LES DIRIGEANTS La direction du club de M'dina J'dida semble avoir du mal à affronter la

De notre correspondant

qu'ils sont préoccupés par ce qui va

C'était dans l'air dans la mesure où son départ était attendu pour des raisons restant obs- cures. En effet, Salem Laoufi a pris le soin de nous informer de son départ :

"Je suis démis- sionnaire, je quitte l'ASMO pour des rai- sons person- nelles. Je ne peux ajouter autres choses sauf que je vais étudier les offres que j'ai reçues d'ailleurs. Je tenais à vous informer de ma démission", a-

  • L. M. AZZI

Cette certitude fait que l'ho- rizon asémiste est sombre ou presque. Le problème se situe dans la façon de pouvoir convaincre un groupe de joueurs de ne pas saisir la Chambre de résolution des litiges (CRL). Comme relevé dans notre édition parue hier, les responsables

se passer. D'après nos informations, ces derniers sont presque dans l'ex- pectative. Ils ne savent pas par quoi commencer, surtout qu'ils n'ont pu satisfaire trois joueurs sur les dix avec lesquels le problème salarial se pose. Les gardiens Allaoui et Methezem ainsi que l'attaquant Youcef Khodja ont pourtant exigé

dirigeants ont demandé aux joueurs concernés un délai de 48 heures. C'est dire que les signes sont au rouge d'autant que ce trio aurait décidé de demander l'arbitrage des instances footballistiques via la CRL. De quoi enfoncer le cas des dettes du club dont le montant pourrait atteindre 10 millions de dinars et pousser ces instances à interdire toute opération de recrute-

t-il insisté avant-hier soir au téléphone. On y reviendra.

du club sont coincés maintenant

trois salaires sur les sept non régula- risés. D'après certaines sources, les

ment.

L. M. A.

Meddahi et Ammour dans le viseur

Même si la situation financière n'est pas bonne, dans le camp des dirigeants, le recrutement a sa place dans leur vision. Ces derniers ont bien évidemment leur idée

fanion. Deux noms ont été balancés par une source proche du club, à savoir Karim Meddahi et Sofiane Ammour. Ces deux éléments dont le contrat avec l'A

Bou-Saada et le MC Saida, leurs clubs respectifs, prend

sur la nature du recrutement qu'ils comptent mener avec le maximum de discrétion, mais aussi une certai- ne restriction en matière d'offres. Des dirigeants ont

fin le 2 juillet prochain, seraient dans le viseur de la direction asémiste. Il est utile de rappeler que le deuxième nommé a fait ses débuts à l'ASMO jusqu'en

donné des noms de joueurs susceptibles de s'engager avec le club et venir renforcer l'effectif de l'équipe

senior.

L. M. A.

 
 

MCS

Les Saïdis réclament le maintien de Sebaâ

Hamidi : «Ma priorité ira au MCS»

De notre correspondant

sur son avenir. Raison pour laquelle les Saidis

Dans l'entretien qu'il a bien

l'instabilité du staff technique

Quelles sont vos

Ça va bien, merci. J'écoule

Justement, si l'on vous

Vous concernant, pensez-

Notre bilan est bien évi-

Même s'il est vrai que des

Dans l'entretien qu'il a bien l'instabilité du staff technique Quelles sont vos Ça va bien, merci.

Un message à vos

Je tiens du fond du cœur à

l'exercice prochain.

K. Dj.

  • K. DJELLOUL

Restera, restera pas ? Telle est la question que se posent les fans saidis concer- nant le coach Mustapha Sebaâ. La rumeur d'un possible départ de l'entraîneur a étonné plus d'un parmi les supporters du MCS. Les supporters de Saïda appréhendent le départ de l'entraîneur en chef. Ils sont toujours dans l'attente de la décision que prendra ce der- nier quant à son avenir au MCS. Certaines personnes, se disant proches de lui, assurent que le coach a sérieusement songé à démis- sionner non sans avoir souli- gné aussi que le driver justifie son envie de partir par le manque de sérieux constaté chez les diri- geants pour solutionner les problèmes vécus par l'équipe tout au long de la saison. Mais ce qui est sûr, Sebaa n'est pas encore fixé

veulent voir Sebaa aux commandes de la barre technique de leur équipe. Pour eux, ce serait une bonne chose pour l'équipe. En tout cas, tout le monde à Saida est satisfait du tra- vail accompli par ce technicien pendant les trois mois à la tête du staff technique. C'est pourquoi, ils veulent à tout prix le voir rester aux commandes de leur club favori.

K. DJELLOUL Restera, restera pas ? Telle est la question que se posent les fans saidis

Messaâdi : «Sebaâ sera reconduit»

Le président du CSA Messaâdi Mohamed a révélé que Mustapha Sebaâ,

qui est venu à la rescousse du club après le départ du technicien Benchouia, va être reconduit en vue de la saison pro- chaine. "Je pense que Sebaâ, depuis son arrivée au MCS, a méta- morphosé l'équipe. Il n'a enchaîné que des bons résultats ; ce qui est énorme. L'équipe était en bas du tableau avant la venue de Sebaâ qui a su trouver les mots pour remobiliser les joueurs", a affirmé le boss saidi. Mesaadi a ajouté : "Sebaâ a fait du bon travail, les joueurs cravachent dur avec lui. Il sait transmettre le mes-

K. Dj.

sage à ses joueurs."

voulu nous accorder, l'atta- quant Hamidi Cheikh évalue tout d'abord le bilan de son équipe avant de se projeter dans l'avenir et parler de ses contacts avec d'autres clubs.

nouvelles ?

des jours tranquilles auprès de ma famille après une sai- son difficile avec mon équipe. Il faut dire que ce repos est vraiment nécessaire pour éva- cuer tout le stress accumulé pendant de longs mois.

notamment, ont fait que nos ambitions soient freinées, pour ensuite nous retrouver à courir derrière notre maintien en Ligue 2. Et encore, nous avons dû attendre l'ultime journée pour ce faire. En un mot, notre bilan ne peut être que négatif, mais il faut savoir tirer les leçons de notre par- cours cette saison. Et puis, la place du MCS est en Ligue 1 à jouer les premiers rôles, et non pas à se battre à chaque fois pour sa survie en Ligue 2, comme c'est le cas ces der- nières saisons.

demandait de revenir sur le parcours de votre équipe, cette saison, que diriez- vous ?

demment en deçà de nos attentes. Nous étions au départ partis pour le challen- ge du maintien et nous avons même fini par revoir nos ambitions à la hausse en cours de saison. Mais malheureuse- ment, des paramètres, comme

vous à votre avenir sachant que vous êtes en fin de contrat ?

contacts existent bel et bien, je dois dire que la priorité ira à mon club actuel, le MCS. Ceci à condition de revoir nos ambitions à la hausse dès la saison prochaine, car, comme je viens de le déclarer, la place du MCS est en Ligue 1.

supporters ?

les remercier pour leur sou- tien précieux à notre équipe qui est passée par une pério- de difficile. Dieu merci, nous avons pu les consoler avec ce maintien assuré en Ligue 2, en attendant le meilleur dès

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

22

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE L'armoire à trophées du
L'armoire à trophées du Real trop ... petite plusieurs espaces supplémentaires ... aussitôt comblés en 2014,
L'armoire à trophées du Real trop
...
petite
plusieurs espaces supplémentaires ...
aussitôt comblés en 2014, 2016 et
2017.
Le trophée de la Ligue des champions
2017-2018, treizième C1 de l'histoire du
Real Madrid, a pris place vendredi dans
la vitrine du stade Santiago-Bernabeu
...
être agrandie après ce quatrième titre
remporté en cinq ans.
"Le président Florentino Pérez a déposé
le trophée conquis lors de la finale de
Kiev aux côtés des 12 autres Coupes
d'Europe", a annoncé le Real sur son
site internet, six jours après la victoire
3-1 contre Liverpool.
qui, selon la presse espagnole
a dû
Les 13 trophées alignés sont visibles
dans l'une des salles du musée du club,
qui est situé dans les entrailles du
stade Santiago-Bernabeu et est devenu
le troisième musée le plus visité de la
capitale espagnole avec plus d'un
million de visiteurs chaque année.
Après la finale, il a néanmoins fallu une
semaine avant que cette nouvelle
"Orejona" ("Coupe aux grandes
oreilles") ne trouve sa place: selon le
quotidien espagnol Marca, la vitrine
rénovée il y a quatre ans prévoyait
"La vitrine conçue en 2014 s'est avérée
trop petite", a relevé le journal. "Les
prévisions les plus optimistes avaient
conduit les dirigeants du club à faire
fabriquer une vitrine prévoyant trois
espaces supplémentaires, pas un de
plus."
Mais le Real a pris les dispositions
nécessaires et les visiteurs du musée
Bernabeu peuvent désormais admirer
la "Decimotercera" (13e C1), symbole
de la domination européenne du club
madrilène, qui trône au sommet du
palmarès de l'épreuve.
INSOLITE

LES FLÉCHÉS

LES FLÉCHÉS

Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans

les cases numérotées correspondantes. Vous décou-

vrirez les nom et prénom du personnage.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
Le premier des bons ménages est celui qu'on fait avec sa conscience. Victor Hugo Citation
Le premier des
bons ménages
est celui qu'on
fait avec sa
conscience.
Victor Hugo
Citation
www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE L'armoire à trophées du
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
bouleversée adverbe chemins bor- ferait couler de lieu dés d’arbres largeur ville de habitude prise Moldavie
bouleversée
adverbe
chemins bor-
ferait couler
de lieu
dés d’arbres
largeur
ville de
habitude prise
Moldavie
crèmes
d’étoffe
1
fin de série
9
11
mouvement
en arrière
solution
jaunisse
plat italien
défavoriser
possessif
5
sans rien
d’autre
pronom
8
2
ustensiles
de cuisine
3
tranquillise
l’entre-deux
est en
continents
mesure de
vieille cité
effective
4
chiffre
romain
met haut
conteste
7
pomme
pâleur
domiciliée
10
fin de verbe
langue
6
fleuve
foyer
LES MELÉS Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres restantes vous serviront à composer
LES MELÉS
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
AGALACTIE
ICTERE
ALATERNE
LACHER
BATIMENT
LICE
BIELLE
MAIS
CLAN
MARRON
CLANISME
NOLISER
DELEGUEE
OFFENSE
DERME
PAIN
ECOLOGIE
REPERE
EGIDE
RESERVER
FEUTRAGE
SIMBLEAU
FICTIF
SOCIALE
GLUTEN
THERIDION
GONADE
HADRON
TILDE
HAIRE
VERVET
ICEBERG
VESTIAIRE
     

I

I A S E I

A

I A S E I

S

I A S E I

E

I A S E I

I

I

M

M

I

N

E

N

T

E

S

P A R I T A I R E

P

A

R

I

T

A

I

R

E

P

L

I

E

E

 

S

E

 

R

I R C I E R G E

I

R

 

C

I

E

R

G

E

 

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

A

C

E

R

E

S

 

S

E

 
A O S E R N U

A

 

O

S

E

R

 

N

U

E

T

E

S

   

A

M

E

R

I R E T E R

I

R

E

   

T

E

R

 

D

O

M

E

S

 

A

R

A

L

N I O S T L I

N

I

 

O

S

T

 

L

I

 

A

S

T

E

R

O

I

D

E

S

SOLUTIONS

SOLUTIONS A R T N O E

A

R

T

 

N

O

 

E

P

E

G

R

E

 

E

P

A

R

N E E E E R E

N

E

E

 

E

 

E

R

E

O

S

 

R

E

T

I

R

A

S

LES FLÉCHÉS

 
1 2 3 4 5 R A M O S 6 7 8 9 10 11
1
2
3
4
5
R
A
M
O
S
6
7
8
9
10
11
C
A
S
S
I
O
 

LES MELÉS

 

FARES

HAMITI

 

avilissements

DU

DU

JJJJ OUR OUR

 
 

pâte à potage

C'est une histoire qui compte beaucoup !

 
C'est une histoire qui compte beaucoup !

L'informaticien : Zéro, un,

,

zéro, un,

 

zéro, un, ...

, Le militaire : Un, deux, ....

...

un, deux, ...

un, deux ...

, Le fonctionnaire : Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept,

,

 

railler sans

délicatesse

engins pour

huit, neuf, dix,

valet, dame roi, as.

 

soulever

soulever
 
SUDOKU
SUDOKU
 

astate

chanteur

 

algérien

 

9

 

2

       

7

   
9 2 7
 

8

2

 

4

   

1

 

5

   

mis en

     

mouvement

 

1

   

7

     

8

   

4

défalques

       
avilissements DU J J J J OUR pâte à potage C'est une histoire qui compte beaucoup
     

9

5

1

         
 

4

   

6

 

2

   

3

   

genre

 
     

8

   

7

     

2

 
8 7 2
 

5

   

2

 

4

   

6

 

1

   

sans artifice

 
             

7

   

envol

 

4

   

1

   

9

   

5

 

8

 
4 1 9 5 8

REGLE DDU JJEU Une ggrille eest ccomposée

 

SOLUTION DU NUMERO PRECEDENT

 

lettre

 

de pplusieurs ccarrés.

8

7

 

2

9

1

 

5

4

6

  • 3 grecque

Chaque ccarré ccontient

1

5

 

3

7

6

 
  • 4 2

9

 

8

 
Chaque c c arré c c ontient 1 5 3 7 6 4 2 9 8

tous lles cchiffres dde 11 àà 9. Chaque lligne ccomme

4

9

 

6

5

2

 
  • 8 7

1

 

3

 

3

1

 

9

2

5

 
  • 6 8

4

 

7

                 
  • 7 prise de

guerre

 

chaque ccolonne ccontient aussi ttous lles cchiffres dde

6

2

 

8

1

4

 

3

9

5

1 àà 99. CCertains cchiffres vous ssont ddonnés, àà

7

4

 

5

3

8

 

6

1

2

élément d’un

  • 9 ensemble

vous dde ttrouver lles

5

6

 

7

8

9

 
  • 1 3

2

 

4

 
vous d d e t t rouver l l es 5 6 7 8 9 1

autres. PPour ccela, procédez ppar ddéduction

9

8

 

4

6

3

 
  • 2 5

7

 

1

 

et éélimination.

2

3

 

1

4

7

 

8

  • 5 6

 

9

 
 

N

F

G

M

T

F

E

M

 

S

 

I

N

 

A

L

C

A

 

O

E

R

A

N

N

S

I

 

M

 

B

L

 

E

A

U

E

I

U

E

R

I

H

E

N

 

E

 

T

U

 

L

G

N

E

D

T

B

R

A

E

E

M

 

L

 

I

C

 

E

R

S

E

I

R

E

O

P

B

A

R

 

I

M

B

 

E

E

O

U

R

A

C

N

I

D

N

G

 

I

 

T

T

 

O

R

C

G

E

G

 

I

E

E

F

E

A

 

A

 

A

A

 

U

I

I

E

H

E

L

D

I

E

N

R

 

L

 

L

I

 

B

A

A

L

T

L

L

C

R

O

E

A

 

M

 

C

A

 

T

H

L

E

E

I

T

E

L

S

L

N

 

R

 

E

V

 

C

S

E

D

T

I

T

I

N

A

O

E

 

E

 

E

A

 

Z

T

E

Z

E

C

S

E

C

R

P

D

 

R

M

A

 

I

S

I

V

I

E

F

H

D

E

I

V

 

E

 

D

A

 

N

O

G

E

R

F

E

A

R

G

E

R

 

E

 

S

E

 

R

V

E

R

O

R

H

E

E

T

E

I

 

G

 

O

L

 

O

C

E

A

 

www.competition.dz

Dimanche 3 juin 2018

24

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 24  MESLOUB “ L'ALGÉRIE RÉPONDRA PRÉSENT Aït Menguellet a attiré

MESLOUB

L'ALGÉRIE

RÉPONDRA PRÉSENT

Aït Menguellet a attiré plus de monde que les Verts

Vendredi passé, pendant que la sélection nationale donnait la réplique à son homologue du Cap-Vert au stade du 5-Juillet, Lounis Aït Menguellet, le chanteur kabyle, se produisait aussi non loin de là, à la Coupole olympique.

AU PORTUGAL»

Ceux qui se ren- daient sur les lieux pensaient que les Verts allaient faire recette et bénéfi- cier du soutien d'un large public. Finalement, le 5- Juillet a résonné creux, en vérité c'est Aït Menguellet qui a attiré la foule…

L'équipe nationale a encore déçu, sa défaite à domicile face au Cap-Vert suscite de vives inquiétudes. Walid Mesloub, le milieu de terrain algérien du RC Lens, ne veut pas céder à la panique. En fidèle supporter des Verts, il croit l'Algérie capable d'un sursaut d'orgueil, jeudi prochain au Portugal.

L'Algérie s'est inclinée 3-2 en amical au stade du 5-Juillet face au Cap-Vert, les

C'est sûr. En tant que fidèle supporter de la

se produiront au Portugal de Ronaldo, le pire est à craindre…

Bon, ça ne va pas être facile, mais je pense

L'Algérie peut donc nous surprendre au

supporters des Verts sont mécontents. Vous aussi ?

que dans de grands matches, contre de

Le CS Athar Ramadin accède en Ligue inter-

sélection nationale, on est forcément déçu quand on voit l'équipe perdre. Après, ça reste un match amical. Il est vrai cependant que, pour la suite, c'est important de montrer de

grandes équipes comme ça, l'Algérie va répondre présent. Je pense qu'elle peut faire honneur et montrer de quoi elle est capable. Du moins, je l'espère.

régions Le CS Athar

belles choses et de faire de bons matchs, mais là, ça n'a pas été du tout le cas.

Portugal ?

Ramadin (wilaya de Tindouf) a validé jeudi après-midi au stade du 20-Août

C'est la grosse appréhension aujourd'hui, on en est à réclamer le départ du sélectionneur national…

Je ne le sais pas, en tout cas, elle fera une meilleure prestation que vendredi dernier face au Cap-Vert.

son billet pour la division inter-

Donnez-nous un peu de vos nouvelles ?

régions grâce à sa victoire par 1-0 contre le GC Aïn Sefra, champion de la wilaya de Béchar lors de la troisième et dernière journée du tournoi play-off du Sud-Ouest. Avec cette victoire, le CS Athar Ramadin prend la première place avec 4 points, soit deux points de plus que son adver- saire du jour. Le but de la victoire a été inscrit dans les toutes dernières minutes du match par Elfa Abdellatif. A la fin de la ren- contre a eu lieu une cérémonie de remi- se de médailles et d'une coupe aux champions du Sud- Ouest. Le match s'est déroulé en présence de deux membres du BF, le SG de la FAF et le président de la LIRF.

On sait comment ça se passe en Algérie, quand il n'y a pas de résultats, on vise en pre- mier le sélectionneur national. Je l'ai vécu aussi quand j'étais en sélection. Après, j'estime que ce n'est pas à moi d'en juger. C'est vous les spécialistes pour ça. Donc, à vous de voir si ça remet en cause le sélectionneur ou pas.

Dieu merci, tout va bien aujourd'hui. J'ai repris la compétition depuis le mois de jan- vier, après avoir été blessé long- temps. J'ai signé au RC Lens, j'ai retrouvé toutes mes sensations et mon rythme. J'ai marqué cinq buts et délivré trois passes déci- sives en quatre mois. Je suis très content de reprendre du plaisir et de retrouver mon meilleur niveau.

H. D.
H. D.

Avec la majorité des joueurs ayant brillé lors du Mondial 2014, l'Algérie n'est plus la même. Pourquoi, selon vous ?

Je ne suis pas d'accord, ce ne sont pas quasi- ment les mêmes éléments. Entre l'époque de Vahid Halilhodzic et maintenant, il y a eu déjà énormément de changements d'entraîneurs. Le groupe a très largement changé aussi. Il y a beaucoup de joueurs qui ont disparu de la sélection, des joueurs importants qui évoluent dans des bons clubs en Europe et qui sont compétitifs. Malheureusement, par choix du sélectionneur, ils ne sont plus dans l'effectif. L'équipe change beaucoup. Mais là, il y a une équipe qui se met en place, je reste un fidèle supporter de l'équipe nationale à qui je veux beaucoup de bien. Après, il faudra travailler et continuer de le faire pour montrer autre chose.

Jeudi prochain, les Verts

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 24  MESLOUB “ L'ALGÉRIE RÉPONDRA PRÉSENT Aït Menguellet a attiré
www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 24  MESLOUB “ L'ALGÉRIE RÉPONDRA PRÉSENT Aït Menguellet a attiré
www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 24  MESLOUB “ L'ALGÉRIE RÉPONDRA PRÉSENT Aït Menguellet a attiré

ARRET SUR IMAGE

LE PÉRUVIEN PAOLO GUERRERO JOUERA LA COUPE DU MONDE

Le tribunal fédéral suisse a annoncé vendredi que la star péruvienne Paolo Guerrero jouera bien la Coupe

du monde. "La présidente de la Première Cour de droit

civil du Tribunal fédéral accorde l'effet suspensif (

) ...

au recours formé par le footballeur péruvien Paolo

Guerrero contre la sentence non motivée rendue par

le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). (

...

) En

conséquence, Paolo Guerrero pourra participer à la

prochaine Coupe du monde", a expliqué l'instance dans un communiqué.

www.competition.dz Dimanche 3 juin 2018 24  MESLOUB “ L'ALGÉRIE RÉPONDRA PRÉSENT Aït Menguellet a attiré

Huddersfield

Réunion de

travail

et Krasnodar

DTN-DTR

aujour-

d'hui

veulent Benzia

La DTN a convié tous les DTR à une réunion de travail et de coordination les 3 et 4 juin à l'hô- tel Sultan à Hussein-Dey. Les DTR sont invités à assister au match amical international

La DTN a convié tous les DTR à une réunion de travail et de coordination les

prévu ce soir à 22h au stade du 5-Juillet entre la sélection algé- rienne U21et la sélection égyp- tienne.

Les clubs anglais, Huddersfield, et russe, Krasnodar, veulent s'attacher les ser- vices de l'international algérien, Yassine Benzia. Après une saison compliquée à Lille, Yassine Benzia pourrait changer d'air lors de ce mercato d'été. Ce dernier est la cible de plusieurs clubs et pourrait atterrir en Angleterre ou en Russie. Il faut savoir que

AG constitu- tive de la LFP

l'attaquant international algérien intéresse fortement Huddersfield et Krasnodar qui voudraient convaincre la direction de Lille de le lâcher lors de ce mercato d'intersaison.

3 anciens

Selon le journal français L'Equipe, le club

arbitres

russe se serait renseigné sur le joueur auprès

ont parti-

cipé aux

de son entourage. Des dirigeants de Krasnodar auraient fait le déplacement afin de convaincre l'entourage du joueur et de

travaux

tenter d'approcher Yassine afin de négocier.

Les travaux de la dernière AG constitutive de la LFP a vu la présence de 3 anciens arbitres qui ont participé la signature de l'acte de la nou- velle Ligue de football profes- sionnel, il s'agit de Mounir D'bichi (USMA), Tahar Oukil (MCO) et Farouk Ouchen (CABBA).

Huddersfield a aussi tenté une approche afin de se renforcer lors de la prochaine saison. Le club anglais a fini 16e de la Premier League et est intéressé par le profil de l'atta- quant international algérien afin d'être en meilleures conditions lors du prochain exer- cice. Pour le moment, Yassine est sous contrat jusqu'en 2021 avec le LOSC, mais il se pourrait que sa direction décide de se séparer de lui si jamais une bonne offre était faite. Lille pourrait toucher le gros lot en cas de transfert en Russie ou en Turquie où quelques clubs le veulent aussi. Rappelons que Benzia a été auteur de 2 buts et 5 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison. Il se pourrait donc que le merca- to d'intersaison soit mouvementé pour lui.

   

Hospitalisé à l'hôpital Frantz-Fanon

L'arbitre Kassous a besoin de soutien

Le jeune arbitre Kassous Fateh, âgé de 17 ans, relevant de la LFW Tipasa, hospitalisé à l'hôpital Frantz-Fanon de Blida depuis quelques jours, a reçu récemment la visite de plusieurs per- sonnes, venues s'enquérir de son état de santé. Djamel Bellahcène, prési- dent de la DTRA Blida, Hacène Idjer, membre de la DTRA, Mohamed Guernouz, président de la Ligue régio- nale de Blida, Rachid Hamri, prési- dent de la LFW Tipasa, et Mohamed Hamani, SG de l'Association nationale des arbitres, ont fait un saut à l'hôpi- tal pour soutenir le jeune referee et lui remonter le moral. Kassous a besoin d'aide et de soutien dans ces moments difficiles. Les arbitres doi- vent s'entraider car nul n'est épargné de la maladie.

Le jeune arbitre Kassous Fateh, âgé de 17 ans, relevant de la LFW Tipasa, hospitalisé à