Vous êtes sur la page 1sur 3

PARTI PRIS GÉOPOLITIQUE

« LES EUROPÉENS DOIVENT


SE PRENDRE EN MAIN »
Écologie, climat, bouleversement démographique, choc
numérique... Dans son dernier ouvrage, « Comptes
à rebours », Hubert Védrine traite des interactions entre
ces phénomènes qui menacent les équilibres mondiaux.
Et appelle l’Europe à réagir au plus vite.

V
ous évoquez trois comptes à rebours. Quels mentales : ils continuent à se faire des illusions sur
sont-ils et à quelle échéance l’état du monde et ils nourrissent des espérances,
temporelle les situez-vous ? certes sympathiques, mais qui n’embrayent pas sur
Tous les quatre ans, Fayard a la la réalité. Quant aux échéances temporelles, elles
gentillesse de publier mes prin- sont évidemment variables. Mais dans mon esprit,
cipaux textes des trois ou quatre concernant l’enjeu écologique, cela commence à la
années passées, avec, pour cet minute même et cela se joue sur dix ou vingt ans.
ouvrage, un long texte intro-
ductif inédit de 40 pages. Ce On évoque beaucoup la « chance »
qui m’a intéressé, c’est d’analy- que constituerait la politique de Donald Trump, dans
ENTRETIEN ser la combinaison de plusieurs le sens où cela pousserait l’Europe vers davantage
phénomènes, ces « comptes à d’unité et d’autonomie stratégique. Partagez-vous
rebours » en cours, dont aucun ce point de vue ?
n’est automatiquement favorable à l’Europe, ce qui J’en serais heureux, mais je n’y crois qu’à moitié et
ne veut évidemment pas dire qu’on ne peut rien faire. d’ailleurs que veut dire « l’Europe » ? Est-ce qu’on
Il y a le « tic-tac » écologique, et là je ne parle pas parle du Conseil euro-
uniquement du climat, j’inclus l’effondrement de la péen, du Parlement, des
biodiversité, l’état des forêts ou des océans, etc. Le PROFIL peuples, des 28 pays
compte à rebours démographique, à la fois global Diplomate, membre du membres ? Ensuite, il y
Parti socialiste, Hubert
dans le monde, une des causes de la dégradation éco- a clairement eu une idée
Védrine a longtemps
logique, mais aussi la proximité physique entre une travaillé avec François dominante, depuis le
zone de basse pression démographique européenne Mitterrand avant de début de la construction
et une zone africaine d’explosion démographique. devenir ministre des européenne, une téléo-
Le troisième, c’est le choc numérique, le tout dans Affaires étrangères dans logie, un idéal fédéraliste
un contexte géopolitique chaotique où on ne sait pas le gouvernement de et supranational qui sup-
quels acteurs sont capables de relever ces grands Lionel Jospin, de 1997 posait le dépassement des
DAMIEN GRENON/PHOTO12

défis. Au lieu de traiter ces questions séparément, à 2002. Depuis 2003, États-nations européens.
il exerce le métier
j’ai essayé de prendre en compte l’interaction de ces Les élites européistes
de consultant
différents phénomènes. Et c’est là où je me suis dit et publie régulièrement et mondialisatrices ont
que les Européens étaient quand même moyenne- des ouvrages sur les prêché qu’il fallait s’en
ment bien préparés, notamment pour des raisons questions internationales. remettre à l’Europe )))

32 L’HUMANITÉ DIMANCHE DU 19 AU 25 JUILLET 2018


DU 19 AU 25 JUILLET 2018 L’HUMANITÉ DIMANCHE 33
PARTI PRIS GÉOPOLITIQUE

« Avec notre économie


mondialisée, dollarisée,
numérisée, Donald
Trump peut prendre en
otage tout le système
mondial. C’est cela,
la vérité du moment. »

JOHANNES EISELE/AFP
))) pour l’avenir. Ce n’est pas la position
des peuples, dont aucun n’a jamais été sur
des positions fédéralistes. En plus, lorsque
Mme Merkel, il y a un an, a exhorté les diri-
geants européens à réagir et à s’organiser, Face à la pollution des rivières (ici le fleuve Huangpu), des sols, de l’air... les dirigeants
en réaction à Trump, il ne s’est pas passé chinois se posent en leaders sur la question écologique. Mais la démarche est-elle sincère ?
grand-chose. Une partie d’entre eux sont
terrorisés à l’idée de ne plus être proté-
gés par le parapluie américain. Jusqu’à Donald Trump, pour vous, est-il une La Chine devrait corriger son modèle ac-
présent, tout ce qu’il y a d’insupportable parenthèse ou son élection illustre-t-elle tuel de développement. Ce n’est pas une
chez Donald Trump n’a pas provoqué la une tendance plus lourde dans la politique démocratie, mais les dirigeants chinois
volonté, chez les Européens, de se prendre des États-Unis ? sont quand même confrontés à une po-
en main. Mais peut-être cela va-t-il chan- Je crois qu’il traduit quelque chose de pulation qui conteste la dégradation en-
ger ? Ce n’est pas simple : si les dirigeants profond. Dans la mondialisation, il y a les vironnementale. La moitié des quelque
de l’Union décidaient de bâtir une forme « mondialisateurs » et les « mondialisés ». 200 000 incidents annuels (des affronte-
d’autonomie de défense, de mettre sur pied Les décideurs aux États-Unis ont long- ments avec les forces de l’ordre) concerne
des armées réellement aptes au combat, qui temps affirmé que ce processus de globa- la pollution de l’air, des sols, des lacs, des
prendrait la tête du commandement ? Qui lisation était bon pour le pays. Ils font face rivières, etc. Mais la vraie pensée de la
donnerait l’ordre à ce commandant d’in- aujourd’hui aux classes populaires et à une Chine est ailleurs : elle considère qu’il
tervenir au Mali dans l’heure qui suit pour partie des classes moyennes qui leur disent y a eu une parenthèse occidentale pen-
stopper une offensive de djihadistes ? Le « non, ce n’est pas bon pour nous ». On dant trois ou quatre siècles et que cette
Conseil européen, après trois jours de dis- observe le même phénomène en Europe. période, vécue comme humiliante, est
cussions ? « L’Europe de la défense », dans En réaction, les élites paniquent et dénon- maintenant terminée.
ce contexte, je n’y crois pas. En revanche, il cent la montée du populisme. Mais cette
peut y avoir plus de coopération militaire.. montée mesure la perte de confiance des La politique internationale d’Emmanuel
électeurs dans ces mêmes élites ! Ce n’est Macron est-elle à la hauteur de ces trois
Les Européens font également face au péril pas un virus extérieur qui aurait brusque- comptes à rebours que vous évoquez ?
de l’extraterritorialité du droit américain, ment surgi, c’est le résultat de leur échec. Évidemment, j’ai apprécié ses références
qui se révèle une arme redoutable Pour en revenir à Donald Trump, il n’est initiales à une politique « gaullo-mit-
dans le cadre de la sortie de l’accord même pas exclu qu’il soit réélu. Pour le terrandiste », même s’il faudrait définir à
sur le nucléaire iranien… battre, les démocrates vont devoir inven- quoi renvoie précisément cette notion au-
C’est insupportable, mais nous l’accep- ter une forme de populisme de gauche en jourd’hui. Il est sorti d’une forme de car-
tions en réalité depuis longtemps. Ce n’est mesure de contrer son discours, de séduire can idéologique paralysant qui considérait
pas Trump qui a inventé cet abus, il existe les États du Middle West, et pas seulement qu’on ne doit parler qu’à ceux qui parta-
des lois extraterritoriales depuis trente les minorités, ce que Bernie Sanders avait gent nos « valeurs ». Il a remis la France
ans. Et avec notre économie mondialisée, partiellement réussi à faire lors de la pré- dans le grand jeu. Maintenant, les vraies
dollarisée, numérisée, Donald Trump peut cédente campagne présidentielle. difficultés commencent, et les défis aux-
prendre en otage tout le système mondial. quels nous sommes confrontés, comme je
C’est cela, la vérité du moment. À l’époque Pour en revenir au péril écologique, le détaille dans le livre, sont immenses.
de François Mitterrand, j’avais lancé la for- croyez-vous à la sincérité MARC DE MIRAMON
mule : « Amis, alliés, mais pas alignés ». du gouvernement chinois, mdemiramon@humadimanche.fr
C’est tout le problème : pour les États- qui tente de prendre le leadership « Comptes à rebours », d’Hubert Védrine,
Unis, un allié doit forcément être aligné. sur cette question ? publié aux éditions Fayard.

34 L’HUMANITÉ DIMANCHE DU 19 AU 25 JUILLET 2018