Vous êtes sur la page 1sur 2

EqulEtç

Faa'a le 14 novembre 2018

Mesdames et Messieurs les Représentants


de 1'Assemblée de la Polynésie française
s/c du
Président de 1'Assemblée de la Polynésie française
\\ \§\'1\s
Obiet : Observations et propositions sur 1e projet de loi organique portant modification du statut
d'autonomie de la Polynésie française
Réf. : Courrier n" HCl824 /DIRAJ/BAJC/ho du24ll0ll8

Mesdames, Messieurs,

Ce jeudi 15 novembre 2018, vous débattrez du projet de loi organique portant modification du
statut d'autonomie de la Polynésie française.

A l'Association 193 attire votre attention sur l'article 2 du projet de loi organique, qui
ce titre,
prévoit les dispositions suivantes et pour lesquelles, l'association soulève de sérieuses lacunes face à
la réalité du Fait nucléaire :

Article 2 :
L'article ler est complété par les dispositions suivantes :
« La République reconnaît la contribution de la Polynésie française à la construction de la capacité
de dissuasion nucléaire et à la défense de la Nation.
« Les conditions d'indemnisation des personnes soufrant de maladies radio-induites résultant d'une
exposition aux rayonnements ionisants dus aux essais nucléaires français sont fixées conformément à
la loi.
« L'Etat assure l'entretien et la surveillance des sites concernés des atolls de Mururoa et
Fangataufa.
« L'Etat accompagne la reconversion de l'économie polynésienne consécutivement à la cessation des
essais nucléaires. »

En effet, les alinéas 2,3 et 4, requièrent les observations et propositions suivantes :

Nous rappelons que le peuple polynésien n'a jamais été consulté pour l'installation du
Centre d'expérimentation du Pacifique, sur son Fenua. II ne peut alors avoir contribué à la
<< construction de la capacité de dissuasion nucléaire et à la défense de la Nation >>, tel

que mentionné.

La présente rédaction « indemnisation des personnes souffrant de maladies radio-


induites », exclu l'obligation prévue par l'article 1240 ùt code civil qui dispose que

« Association 193 » - Tél 40 820 600 -BP 63762-98702 FAAA CENTRE - email : associationlg3@gmail.com
Sites:www.associationl93.org - Facebook:associationl93
« fait quelcanque de l'homme, qui cause à autrui
Tout un dommage, oblige celui par la
faute duquel il est anivé à le réparer».
Aussi, c'est à I'Etat de prendre en charge la totalité des frais inhérents aux soins.
accompagnements, pertes de revenus, préjudices collatéraux subits par la famille, etc, des
personnes atteintes de maladies radio-induites, qui sont actuellement pris en charge par les
polynésiens.
Par ailleurs, le terme << indemnisation >> est approprié qu'aux victimes décédées des essais
nucléaires.

Le projet de modification du statut ne fait que reconnaître qu'il y a eu des essais


nucléaires, mais sans pour autant faire supporter par l'auteur, les conséquences sanitaires
et environnementales sur les polynésiens.
En conséquence, la loi n"2010-2 dt 0510112010 modifiée, doit donc être adaptée à la
réalité de la souffrance du peuple polynésien et prévoir :
- la prise en charge totale par l'Etat français, de tous les frais médicaux et autres, dès la
déclaration de la maladie dus aux rayons ionisants,
- maintenir la notion d'indemnisation, aux ayants-droits.

et ce sera justice.

Il convient de rappeler que l'Etat ne doit pas seulement assurer I'entretien et la


<<

surveillance >>, mais la remise totale en état, des deux atolls que sont Moruroa et
Fangataufa.

Nous vous prions d'agréer, Mesdames, Messieurs, l'expression de notre considération


distinguée.

du Conseil

Association

193

« Association 193 » - Tél 40 A2O 600 -BP 63762-9A702 FAAA CENTRE - email : associationlg3@gmail.com
Sites:www.associationl93.org - Facebook:associationl93