Vous êtes sur la page 1sur 18

Royaume du Maroc

MINISTERE DE L’INTERIEUR

INITIATIVE NATIONALE
POUR LE DEVELOPPEMENT
HUMAIN

Genèse et Evolution

Coordination Nationale de l’INDH


Mai 2018
Sa Majesté le Roi Mohammed VI
que Dieu l’Assiste
INITIATIVE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT
HUMAIN
COORDINATION NATIONALE
INDH Genèse et Evolution

Points de repères
SOMMAIRE :
L’INDH s’inscrit dans un chantier de  Consolidation de l’Etat de droit
 Points de repères………..3 Règne où l’élément humain est placé
 Enjeux et au centre des politiques nationales  Elargissement des espaces de liber-
fondements………………3 dans un projet de société innovant tés
 Actions de pour un développement national du-  Renforcement des instances démo-
développement rable. cratiques
humain…………………...4  Consolidation et promotion de la
 Dates clés……………….. 4 L’INDH, est un volontarisme politique
démocratie locale.
 Modalités de mise en exprimé au plus haut niveau de l’Etat,
œuvre……………………. 4 en vue d’en finir avec des situations
[…L’initiative nationale pour le développe-
 Programmes ……………. 5 d’inégalités sociales inacceptables et
ment humain n’est ni un projet ponctuel ni
 Financement……………. 5 d’atteindre à plus long terme un ni- un programme conjoncturel de circonstance.
 Gouvernance…………….5 veau de développement humain hono- C’est un chantier de règne.
 Réalisations……………...6 rable pour le pays.
 L’appui à la ... L’initiative que Nous lançons aujourd’hui
scolarisation……………..8 Elle est profondément cohérente avec doit (...) procéder d’une démarche résolu-
 Les infrastructures deux thématiques activement prônées ment novatrice et d’une méthodologie d’ac-
de base ….………………..9 par Sa Majesté le Roi : le nouveau con- tion, qui allie ambition, réalisme et efficaci-
 Les centres d’accueil..…..9 cept de l’autorité et la politique de té, et se traduise par des programmes pra-
 L’animation socio- cultu- proximité. Elle s’inscrit naturellement tiques, bien définis et intégrés. ]
relle et sportive………..10 dans la continuité des grandes ré- Extrait du Discours Royal adressé à la Nation par Sa
 La santé :………………..10 formes engagées : Majesté le Roi Que Dieu L’assiste, le mercredi 18 mai
 Bilan de l’exercice 2017 2005.
……………………………11
 La formation et le
renforcement des
capacités ………………..11 Enjeux et fondements :
 Le système de suivi
Certes, l’objectif majeur et prioritaire confiance en l'avenir
évaluation………………12
de l’INDH est de lutter contre la pau-  de la participation des bénéficiaires et
 La communication :……12
vreté, l’exclusion et la précarité alors des acteurs de développement local,
 Les organes de gouver-
nance…………………….13
que fondamentalement et à plus long en synergie et en partenariat
 Conclusion……………...15
terme, l’objectif est de contribuer à  d’une action ciblée, efficace, contrac-
l’amélioration des indices de dévelop- tualisée, transparente, évaluée, appe-
pement humain du pays. lée à devenir une référence de bonne
Elle procède d'une vision d'ensemble gouvernance
autour de valeurs :  d’actions de longue haleine inscrites
dans la durée et la pérennité.
 de la dignité de tous et de chacun
 d’un esprit d'écoute et de

Bilan 2005-2017
PAGE 4 Actions de développement humain : Une démarche de proximité
l’INDH a pour objectifs l’amélioration  La promotion de l’animation sociale,
des conditions de vie des populations culturelle et sportive;
pauvres et vulnérables et la lutte  La promotion de l’inclusion socio-
contre l’exclusion sociale et écono- économique des populations cibles;
mique conformément à une dé-
 La promotion de l’approche genre;
marche de bonne gouvernance locale.
 Le renforcement de la gouvernance
Ces actions sont centrées sur : locale.
 L’amélioration de l’accès aux
infrastructures et équipements
sociaux de base;

« […] Vu les résul- Dates clés:


tats positifs enre-
2005 : 2008 :
gistrés par l'INDH
 Discours de Sa Majesté le Roi  Revue à mi-parcours de la mise
en faveur des popu-
que Dieu L’assiste, le en œuvre de l’IDNH.
lations démunies,
18/05/2005 annonçant le
Nous avons décidé
le renforcement de lancement de l’INDH; 2010 :
ses actions, surtout  Lancement du programme  Forum international de dévelop-
les activités généra- prioritaire de l’INDH en sep- pement Humain à Agadir.
trices de revenus, tembre 2005.
ainsi que l'élargis- 4 juin 2011 :
sement de ses do- 2006 :  Lancement de la deuxième phase
maines d'interven-  Lancement officiel de la 1ère de l’IDNH 2011-2015 par
tion. Ainsi, Nous phase de l’INDH (2006-2010); Sa Majesté le Roi, à Jerada.
avons lancé, à cet  Constitution des organes de
effet, le cinquième gouvernance de l’INDH.
programme destiné
à pallier les déficits
dans les régions les
plus fragiles, qui Modalités de mise en œuvre
manquent d'équipe-
ments de base. Nous
appelons donc le
Programmes de mise en œuvre: Un ciblage territorialisé
gouvernement à La mise en œuvre de l’INDH obéit à une * Phase II : 532 quartiers urbains
assurer les condi- plateforme établie sur la base des Hautes par l’extension du ciblage territo-
tions nécessaires Instructions Royales, selon des pro- rial aux agglomérations émer-
pour la mise en grammes à vision plurielle : geantes, basé sur le seuil de
œuvre de ce pro-
20.000 habitants.
gramme […] »  Le programme de lutte contre la pauvre-
té en milieu rural :  Le programme de lutte contre la
Extrait du discours
Royal à l’occasion de la
précarité des personnes en situation
* Phase I : 403 communes rurales dont
fête du Trône du de précarité :
31 juillet 2012
le taux de pauvreté est supérieur ou
égal à 30%; * Phase I : Huit catégories ciblées :
les jeunes sans abris, les enfants
* Phase II : 702 communes rurales
de rue, les ex-détenus sans res-
dont le taux de pauvreté est supé-
sources, les malades mentaux
rieur ou égal à 14%, ainsi que l’ac-
sans abri, les femmes en situation
compagnement des communes ru-
de précarité, les personnes han-
rales cibles de la phase I.
dicapées, les mendiants et vaga-
 Le programme de lutte contre l’exclu- bonds et les personnes âgées dé-
sion sociale en milieu urbain : munies;

* Phase I : 264 quartiers urbains, rele- * Phase II : deux autres catégories,


vant essentiellement des aggloméra- à savoir : les toxicomanes et les
tions dépassant 100.000 habitants; malades atteints du sida.

Bilan 2005-2017
PAGE 5

 Le programme transversal vise, au niveau des eau potable) des populations relevant de 22
zones non ciblées des préfectures et provinces provinces marquées par un relief montagneux
du Royaume, le soutien des actions à fort im- ou enclavé.
pact par l’appel à projet. Il concerne le renfor-
cement de l'ingénierie sociale et l’accompagne-
ment par un programme de formation et
d'assistance technique. Pour la phase II, l’ac-
cent a été mis sur les projets AGR.

 Le Programme de ‘Mise à niveau territoriale’


vise essentiellement la réduction des disparités
en matière d’accès aux infrastructures de base,
des équipements et des services de proximité
(pistes rurales, santé, éducation, électrification,

Financement : un mécanisme financier spécifique et un assouplissement efficient des procédures


Création d’un Compte d’Affectation Spéciale (CAS Le Chef du Gouvernement est l’ordonnateur du
INDH) : CAS INDH. Le Ministre de l’Intérieur, les Walis et
les Gouverneurs des provinces et préfectures du
 10 milliards de dirhams pour la phase I Royaume sont sous ordonnateurs de ce CAS. Ce
(2006-2010); dernier est alimenté par le Budget Général de
l’Etat, les Collectivités locales et la Coopération
 17 milliards de dirhams pour la phase II Internationale.
(2011-2017).

Gouvernance : Une planification ascendante


Grâce à l’INDH, l’Etat a pu assurer une grande Gouvernement et un Comité de Pilotage
mobilisation de tous les acteurs en charge du déve- présidé par le Ministre de l’Intérieur.
loppement, permettant ainsi, la participation des
citoyens défavorisés et leur inclusion dans les cir- La normalisation, l’accompagnement et le
cuits de prise de décision tant dans le choix des suivi de la mise en œuvre territoriale de
projets que lors de leur exécution. l’INDH sont confiés à la Coordination Natio-
nale de l’INDH, administration de mission,
Ainsi, la mise en œuvre de l’INDH s’apprécie aus- placée auprès du Ministère de l’Intérieur.
si, en terme d’introduction d’une gouvernance
qui :  Au niveau territorial, des organes à compo-
sition tripartite réunissant les élus, les asso-
fait intervenir un ensemble complexe
ciations et l’administration ont été mis en
d’acteurs et d’institutions qui n’appartien-
place. Ces organes, constitués de comités
nent pas tous à la sphère du gouvernement ;
locaux, provinciaux et régionaux (CLDH,
CPDH et CRDH), ont mobilisé 12 880 ac-
traduit une interdépendance entre les pou- teurs.
voirs et les institutions associées à l’action
collective ; En outre, des équipes d’appui ont été insti-
tuées autour de ces organes à savoir, les Di-
inclue sur le plan institutionnel, des réseaux visions de l’Action Sociale et les Equipes
d’acteurs autonomes, associatifs et coopéra- d’Animation des Communes et des Quar-
tifs partant du principe que le développement tiers.
est une action collective et conjointe.

A cet effet, le design organisationnel comporte un


niveau territorial et un niveau central:

 Pour le niveau central, il a été institué un


Comité Stratégique présidé par le Chef du

Bilan 2005-2017
Répartition des réalisations par secteur d’activité PAGE 7

Secteur Nbre de projets Nbre d'actions Montant global Part INDH Nbre bénéficiaires
Éducation 8 579 2 075 5 410 277 945 3 805 720 986 2 315 480
Agriculture 6 497 432 1 716 312 703 1 094 186 290 406 346
Adduction /Distribution Eau Potable 4 669 415 2 653 049 736 1 564 420 151 1 152 296
Voirie 4 639 262 4 182 321 908 2 735 064 143 1 277 031
Jeunesse et sport 3 571 1 341 4 454 514 863 2 449 047 232 1 128 233
Santé 2 626 1 385 3 340 073 127 1 644 225 124 893 259
Centres Polyvalents 2 909 61 3 110 653 512 1 846 687 507 729 893
Commerce et petits métiers 2 446 327 1 746 533 941 1 069 061 473 161 145
Artisanat 1 489 378 792 760 789 390 956 451 114 364
Électrification et éclairage 973 210 1 106 067 482 504 002 867 302 010
Culture et culte 804 1 211 1 080 819 670 472 323 013 401 590
Centres des personnes à besoins spécifiques 1 846 339 2 946 620 526 1 806 959 048 447 470
Assainissement, Protection de l'Environnement 1 406 297 1 863 836 897 865 920 593 474 646
Formation Professionnelle 347 3813 1 293 767 119 772 828 838 281 659
Transports 430 699 491 098 786 361 136 929 88 671
Pêche et Commerce de poissons 376 33 307 140 754 149 279 616 14 603
Tourisme 145 155 109 888 022 66 492 250 31 279
Equipements pour personnes précaires 17 1 706 255 405 718 231 229 197 36 045
Renforcement des capacités techniques des ac-
teurs locaux 344 2 235 984 814 086 625 056 667 178 249

Total 44 113 17 374 37 845 957 584 22 454 598 375 10 434 269

Activités Génératrices de revenus

L’INDH a accordé, dès son lancement, un intérêt par-


ticulier à la promotion des AGR en soutenant les acti- L’intervention de l’INDH a porté essentiellement sur
vités assurant l’inclusion socioéconomique des per- les aspects suivants :
sonnes pauvres leur permettant de participer à la vie  3 906 activités d’élevage (apiculture, cunicul-
active et par là de se prendre en charge. ture, et élevage des bovins, ovins, camelins);
9 359 Activités génératrices de revenus pour un mon-  1 296 actions de préservation et de promotion
tant total de 3,1 milliard de dirhams ont été lancées au des métiers de l’artisanat (couture et textile, dé-
profit de 153 000 bénéficiaires. coration, menuiserie…);
 453 projets d’organisation des marchands am-
bulants et de commerce de proximité ;
 341 actions de mise à niveau de la pêche artisa-
nale ;
 604 actions de valorisation de certains produits
de terroir (cactus, arganier …);
 133 activités de tourismes (centres touristiques,
écotourisme, gites touristiques),
 Plus de 674 actions visant l’amélioration des
conditions de travail des éleveurs et des agricul-
teurs.
A travers ces activités, l’INDH a contribué à:
 L’amélioration des revenus de la population
cible;
 La création d’emplois et la promotion de la cul-
ture de l’auto-emploi ;
 Le renforcement de la dynamique associative et
coopérative ;
 L’intégration dans le tissu économique, des po-
pulations démunies, dont notamment les
femmes et les jeunes;
 La lutte contre l'exode rural ;
 La valorisation des produits de terroir.

Bilan 2005-2017
PAGE 8

« […] s’attaquer au
déficit social dont
pâtissent les quartiers
urbains pauvres et les
communes rurales les
plus démunies, et ce
par l'élargissement de
l'accès aux équipe-
ments et services so-
ciaux de base, tels que
la santé et l'éduca-
tion, l'alphabétisa-
tion, l'eau, l'électrici-
té, l'habitat salubre,
l'assainissement, le
réseau routier, les
mosquées, les mai-
sons de jeunes et les
infrastructures
culturelles et spor-
tives[…] »

« […] venir en aide


aux personnes en Appui à la scolarisation
grande vulnérabilité,
ou a besoins spéci-
fiques, pour leur per- L’éducation est l’un des secteurs priori- transport scolaire (Minibus et véhi-
mettre de s'affran- taires ciblés par l’INDH. Les projets et cules) au profit de 282 779 élèves;
chir du joug de la actions INDH ont largement contribué
 La construction, l’aménagement et
précarité, de préser- à la diminution du taux de la déperdi- l’équipement de 1618 écoles, collèges
ver leur dignité et tion scolaire et à l’amélioration des et lycées, 1356 DarTalib/Dar Taliba,
d'éviter de sombrer conditions de scolarisation des enfants 1405crèches et garderies et 563 salles
soit dans la déviance, issus de milieux défavorisés. de classe.
soit dans l'isolement La fille rurale a été placée au centre des  L’organisation de :
et le dénuement ex- projets INDH, notamment ceux relatifs
trême […] »  173 opérations de distribution de
à la construction et à l’équipement des
bicyclettes;
Dar Taliba.
Extrait du discours Royal  1056 opérations de soutien sco-
adressé à la Nation par Sa laire (distribution d’ordinateurs,
Majesté le Roi Que Dieu d’uniformes et de fournitures
L’assiste, le mercredi 18
mai 2005
scolaires) au profit de 214 900
élèves.

L’apport de l’INDH s’est traduit par


un éventail d’actions et de projets se
rapportant à :
 L’acquisition de 1265 moyens de

Bilan 2005-2017
PAGE 9

Les infrastructures de base (pistes et voirie, eau, électricité, assainissement)

L’INDH s’est attelée à accompagner les politiques  La programmation de 5 084 projets relatifs au
sectorielles en matière d’amélioration de l’offre des secteur de l’eau potable concernant essentiel-
services et des infrastructures de base. Les chantiers lement l’adduction en eau potable, la cons-
entrepris visaient principalement à augmenter les
truction de bornes fontaines, de réservoirs et
dessertes en eau potable, renforcer l’éclairage public,
désenclaver les douars et les communes rurales, pro- de châteaux d’eau, le creusement et l’appro-
mouvoir la protection de l’environnement, réhabiliter fondissement de puits, l’aménagement et le
les quartiers urbains défavorisés, créer et aménager captage de sources;
des espaces verts, de détente et de loisirs.
1183 projets d’électrification et d’éclairage pu-
blic ;

550 projets d’assainissement liquide et solide.

L’intervention de l’INDH à ce niveau, a consisté en :


 Le désenclavement des populations rurales par
4639 projets d’aménagement de pistes et voiries
et de construction d’ouvrage d’art et de fran- À ces projets s’ajoutent ceux du programme PMAT
chissement; déjà présentés à la page 6.

Les centres d’accueil

l’INDH s’est fixée comme objectif, depuis son lance-  152 centres pour les personnes âgées;
ment, de venir en aide aux personnes en grande vul-
 237 centres socioculturels et sportifs,
nérabilité afin de leur offrir de nouvelles opportuni-
160centres sociaux de proximité, 567 centres
tés pour regagner la dignité et reprendre confiance
en elles-mêmes et en leur environnement. de protection de l'enfance, orphelinats et mai-
sons de bienfaisance, 858 centres socioéduca-
tifs, 567 centres sociaux pour les personnes à
besoins spécifiques et 53 centres pour per-
sonnes handicapées mentales.

Ainsi, plusieurs actions et projets ont été initiés à


même d’améliorer les conditions de prise en charge
de cette catégorie. Il s’agit entre autres :

 de construction, d’équipement ou de mise à


niveau de 900 foyers féminins, de 486 centres
multidisciplinaires;

 233 centres pour femmes en situation difficile ;

Bilan 2005-2017
PAGE 10
La santé

L’intervention INDH dans le secteur de surveillé, 262 projets et actions de cons-


la santé s’inscrit dans le cadre des ef- truction et d’équipement de salles d’ac-
forts déployés par le gouvernement de couchement et de Dar El Oumouma, ont
Sa Majesté, de doter le Royaume d’une été initiés. Ont également été effectuées,
infrastructure sanitaire à même de ré- 674 opérations d’achat de matériel mé-
pondre aux besoins des populations en dical outre 158 dispensaires, 613 centres
matière d’accès aux services sanitaires. de santé et hôpitaux et 191 centres d’hé-
modialyse qui ont été concernés par les
projets et actions INDH.

« […] Imprégné de la

culture de l'évalua-

tion et de la nécessi-

té pour tous les ac-

teurs d'être comp-

tables de leurs actes Les opérations initiées dans ce cadre


ont essentiellement porté sur l’acquisi-
dans l'exercice de tion de 1050 ambulances et 124 unités
médicales mobiles afin de faciliter l’ac-
leurs fonctions, cul- cès des populations enclavées aux in-
frastructures de santé.
ture que Nous enten-
Par ailleurs et en vue de prévenir la mor-
dons voir ancrée
talité maternelle et prénatale et encoura-
dans la gestion de la ger les naissances en milieu

chose publique,

Nous nous donnons L’animation socioculturelle et sportive


rendez-vous dans

les trois années qui Les projets d’animation socioculturelle  512 maisons de jeunes, 1873 terrains et
et sportive ont comme objectif essentiel, espaces de sport, 165 complexes spor-
viennent pour faire tifs et 212 salles de sport;
la prévention de la délinquance juvénile
l'évaluation des ré- et l’encadrement des populations grâce  165 centres culturels, 74 salles de lec-
à des actions et activités favorisant leur ture et 184 bibliothèques;
sultats de cette nou-
épanouissement individuel et amélio-
velle Initiative et rant leur éducation civique.  2044 interventions en matière de sou-
tien à la pratique du sport, de promo-
mesurer les change-
tion de la femme, d’animation des
ments positifs et manifestations artistiques et cultu-
relles;
palpables qui en
 847 actions d’acquisition de matériel
auront découlé dans
de sport dont 107 concernant l’achat
de véhicules de transport .

L’intervention INDH dans ce sens, a


consisté en des projets et actions en di-
rection des différentes infrastructures
culturelles et sportives dont :

Bilan 2005-2017
PAGE 11

Bilan de l’exercice 2017

Au titre de l’exercice 2017, la mise en œuvre de


Aussi, plus de 610 Activités Génératrices de
ce chantier de Règne, s’est traduite par la con-
Revenus (AGR) ont été initiées, garantissant
crétisation de 2.760 projets et 647 actions au
ainsi l’amélioration des conditions de vie des
profit de plus de 527 milles bénéficiaires. La
bénéficiaires et la promotion de la transparence
concrétisation de ces projets et actions a nécessi-
et l’égalité des chances. Ces projets ont porté
té la mobilisation d’un investissement global de
sur les activités de l’agriculture, de l’artisanat,
2.6 milliards de dirhams, dont une part de
du commerce de proximité et petits métiers, la
l’INDH de 1.5 milliards, soit un effet de levier
pêche et le commerce de poissons, le tou-
de 42%, ce qui témoigne la mobilisation des
risme….etc.
différents acteurs, ainsi que la concrétisation du
concept de la convergence. Cette année a été caractérisée également par le
lancement du programme de lutte conte les dis-
Ces projets ont porté essentiellement sur l’ap-
parités sociales et territoriales en milieu rural
pui à la scolarisation en milieu rural et périur-
dont l’enveloppe budgétaire s’élève à 541 Mil-
bain, le renforcement de l’accès aux soins de
lions de DH. La mise en œuvre de ce pro-
proximité et les infrastructures sociales dédiées
gramme s’est traduite par la réalisation de 581
aux personnes précaires, l’amélioration des in-
projets qui portent sur le désenclavement (57
frastructures de base (Eau, électricité et désen-
projets), le soutien à la scolarisation (105 pro-
clavement) et l’animation socioculturelle et
jets), l’adduction en eau potable (111 projets),
sportive au niveau des quartiers défavorisés.
l’électrification (144 projets) , soutien à l’accès
aux services sanitaires (164 projets).

Formation et Renforcement des Capacités :


L’approche adoptée en matière de formation et
de renforcement des capacités est essentielle- ¨ La vulgarisation des manuels de procédures ;
ment participative prenant en considération  L’ancrage des valeurs, des principes et des fon-
l’analyse de l’existant, les difficultés rencon- dements de l’INDH ;
trées lors de la mise en œuvre de l’INDH et  Le renforcement du processus de planification
plus particulièrement aux niveaux central et stratégique participatif ;
territorial.  La construction d’une véritable ingénierie de
formation au niveau territoriale ;
 La gestion axée sur les résultats et la consoli-
dation des acquis en formation et renforcement
des capacités ;
 Le développement de la culture de l’échange
des expériences.

Dans ce sens, un bilan de 866990journées sta-


giaires de formation aux niveaux central et terri-
torial, a été enregistré .

Ainsi, les objectifs du programme de forma-


tion et du renforcement des capacités se sont
concrétisés par étapes et en fonction de l’évo-
lution de la demande des acteurs locaux:
 L’accompagnement de la mise en place des
organes de gouvernance de l’INDH ;

Bilan 2005-2017
PAGE 12

Système de Suivi –Evaluation (SSE)


Le principe de suivi-évaluation adopté par l’INDH
 organes de gouvernance locaux;
vise essentiellement la promotion des valeurs de la
 Implication des différents intervenants dans ce SSE
transparence et de la bonne gouvernance. (Suivi et évaluation participatif).
En outre, et conformément aux Directives Royales insis-
tant sur la nécessité de renfoncer le système d’audit et
de contrôle, des missions conjointes d’audit des
comptes des opérations du CAS-INDH des différentes
préfectures et provinces du Royaume, sont effectuées
annuellement par l’Inspection Générale des Finances
(IGF) et l’Inspection Générale de l’Administration Ter-
ritoriale (IGAT).
Les objectifs de ces missions sont :
 D’examiner la conformité des états financiers avec
A ce titre, une panoplie d’outils et de méthodes, a été les lois, les règlements et les référentiels comptables
élaborée : qui leur sont applicables ;
 Un Système d’Information innovant ;  De s’assurer de l'éligibilité et de la régularité des
 Un cadre de résultats avec une batterie d’indica- dépenses réalisées ;
teurs de suivi ;  D’évaluer les réalisations des différents pro-
 Des enquêtes et évaluations HCP et ONDH ; grammes ;
 Des enquêtes de perception par la CN-INDH ;  D’apprécier le dispositif du contrôle interne.
 Des audits et évaluations des bailleurs de fonds
(UE, BM,..) ; Un rapport de synthèse des principales constatations et
recommandations de ces missions est publié annuelle-
 Un suivi régulier des projets par la CN-INDH;
ment sur le site web de l’INDH : www.indh.ma
 Une coordination permanente avec les DAS, les
membres des EAC/Q et les membres des

Communication Institutionnelle et de Proximité


La communication autour de l’INDH, vise à ins-
taurer une dynamique en faveur du développe-  L’organisation de rencontres d’information
ment humain, en s’appuyant sur une démarche et de communication autour de l’INDH ;
déconcentrée, sur le respect des valeurs et sur les  La promotion des relations avec la presse
principes de participation, du partenariat de la nationale à travers la mise en place des
convergence et de la planification stratégique. points presse et l’organisation de voyages
Cette communication a permis une forte impré- pour les journalistes accompagnateurs de
gnation de la population des valeurs et principes l’INDH (Jeudi Média de l’INDH);
de l’INDH et a assuré une appropriation des réali-
sations par les bénéficiaires.  La célébration annuelle de l’anniversaire de
l’INDH;
Depuis le lancement de l’Initiative, et dans le
cadre de la communication institutionnelle, des  La participation aux différentes manifesta-
tions nationales et internationales;
 L’organisation du Forum International du
Développement Humain, de la cérémonie de
lancement de la deuxième phase de l’INDH
et du Village des AGR;
 La réalisation de 8000 actions de communica-
tion de proximité pour accompagner et ren-
forcer les capacités des différents acteurs lo-
caux.

actions ont été mises en œuvre portant sur :


 La mise en ligne du site web de l’INDH;

Bilan 2005-2017
PAGE 13

Organes de gouvernance
« […] Nous l'appelons
aussi à adopter un
plan d'action fondé
sur les principes de L’INDH a permis le renouveau de l’ac-  Validation des initiatives locales de
bonne gouvernance, à tion publique à travers la mise en place développement humain (ILDH);
savoir la responsabili- d’une nouvelle gouvernance basée sur  Déblocage des fonds correspondants
té et la transparence, un design organisationnel spécifique, un aux ILDH validées;
les règles de profes- ciblage territorial rationnel et des outils  Cadrage, contractualisation, suivi et
sionnalisme, la large de gestion scientifique. reporting;
participation des ci-  Élaboration de conventions de finan-
toyens, l'intégration et Les organes intervenant au niveau terri-
cement avec les différents partenaires
la rationalisation des torial sont les suivants :
locaux impliqués;
interventions des éta- Au niveau régional : Le comité régional  Supervision de la mise en œuvre des
blissements et orga- de développement humain (CRDH) programmes, suivi et contrôle.
nismes publics, ainsi
 Pilotage du programme précarité;
que le suivi et l'éva- Au niveau de la commune ou quar-
 Cohérence globale des initiatives pro-
luation permanente tier : Le comité local de développe-
vinciales de développement humain;
des réalisations […] » ment humain (CLDH)
 Mise en convergence des programmes
 Élaboration de l’ILDH;
de l'État, des établissements publics,
 Mise en œuvre et suivi des projets;
Extrait du discours Royal des collectivités locales et des actions
 Convergence avec les programmes
du Mercredi 18 mai 2005 INDH.
sectoriels.
Au niveau provincial/Préfectoral : Le Les organes de gouvernance INDH sont
comité provincial/Préfectoral de déve- constitués de 13 600 membres.
loppement humain (CPDH)

Composition

La représentativité tripartite est respectée. Répartition des membres des organes de gouver-
nance par genre :

Répartition des
membres des
organes de gou-
vernance par
niveau scolaire :

Bilan 2005-2017
PAGE 14

Outils de travail

Plusieurs outils de travail ont été élaborés afin gressive nécessitant une action de normalisa-
d’assurer les facteurs clefs du succès : tion et de cadrage des activités.

 La plateforme: Il s’agit d’un référentiel opéra-  Manuels de procédures : Ils permettent la


tionnel de cadrage de la mise en œuvre de déclinaison des orientations stratégiques des
l’INDH qui part du contexte, de la genèse, des plateformes de l’INDH en démarches et mé-
fondements et des enjeux, aux programmes thodologies à suivre dans la mise en œuvre
prioritaires avec un ciblage précis des per- de chaque programme en ce qui concerne les
sonnes, des actions et activités et une définition aspects institutionnel, organisationnel et fonc-
des objectifs généraux et spécifiques. tionnel.

 Les circulaires et les notes d’orientation: ils Par ailleurs, d’autres outils ayant trait aux dé-
permettent la capitalisation et la formalisation marches et approches INDH ont été initiés à savoir :
des expériences afférentes à la mise en œuvre Le diagnostic participatif, les ILDH, les appels à
de l’Initiative qui se réalise de manière pro- projets, les schémas et les cartes régionaux de la
lutte contre la précarité ….

Bilan 2005-2017
PAGE 15 Conclusion

Au delà des réalisations physiques enregistrées, l’avènement de l’INDH a également permis


l’ancrage d’une nouvelle culture de management de la chose publique et la création d’une
nouvelle dynamique entre l’administration, les élus et le tissu associatif.
Ainsi, les performances de l’INDH sur le plan qualitatif, peuvent être appréciées à travers:
 La forte mobilisation autour des projets INDH et l’ancrage de la culture de la partici-
pation ;
 L’ancrage du principe de l’approche genre et de l’inclusion sociale et économique des
femmes ;
 L’implication de la population et des acteurs locaux dans l’identification des besoins,
la conception, la prise de décision, la conduite et l’évaluation des projets ;
 Le traitement intégré de la problématique sociale sur la base d’une approche progres-
sive et d’une surveillance continue de la performance par rapport à un système d’indi-
cateurs ;
 L’encouragement des initiatives communautaires axées sur l’emploi et l’auto-emploi
collectif à travers les AGR ;
 La dynamisation du tissu associatif ;
 Le renforcement des capacités des porteurs de projets en matière de gestion ;
 L’approfondissement du sentiment de confiance et de dignité ;
 L’appropriation des populations de leurs projets ;
 Le développement des compétences sociales chez les acteurs ;
 Le renforcement de la responsabilité des acteurs dans leur environnement.

Par ailleurs, l’INDH, en tant que projet en constante progression, ayant tiré des enseigne-
ments des deux phases précédentes, œuvre de manière pragmatique et résolue pour l’amé-
lioration de ses interventions. Ainsi, un effort conséquent d’amélioration, de capitalisation et
d’innovation doit porter, entre autres, sur les aspects suivants :
 La pérennité des projets réalisés
 La disponibilité des ressources financières et humaines dédiées à la gestion et le fonc-
tionnement des projets
 Le renforcement des capacités du tissu associatif
 La convergence de l’INDH avec les services de l’Etat et les collectivités locales
 L’inclusion des femmes et des jeunes.

 Le développement des AGR selon l’approche filière.


 L’amélioration de la qualité des services rendues aux bénéficiaires.

En somme, il s’ensuit de tout ce qui précède que ces acquis traduisent la pertinence du choix so-
ciétal voulu par Notre Auguste Souverain bâti sur les principes de démocratie politique, d'effica-
cité économique, de cohésion sociale et de travail.

Bilan 2005-2017