Vous êtes sur la page 1sur 1

Formulaire sur les complexes

1 Définition

La forme algébrique d’un nombre com- plexe z est de la forme :

z = a + ib avec (a ; b) R 2

La partie réelle de z : Re (z) = a

La partie imaginaire de z : Im (z) = b

Le module de z : | z | = a 2 + b 2

M ( b r v θ a O u
M (
b
r
v
θ
a
O
u

2 Conjugué

Le conjugué d’un nombre complexe z est noté z = a ib ,.

Pour tout z complexe, on a :

zz = | z | 2

 

+ z = z + z

 

z × z = z × z

 

z

=

z

z n =(z) n

z

,

,

z

z

,

z

+ z = 2Re (z)

,

z z = 2 i Im (z)

z imaginaire pur alors : z + z = 0

z

réel alors : z = z

,

3 Second degré

Équation du second degré à coefficients réels dans C

az 2 + bz + c = 0 on a : ∆ = b 2
az 2 + bz + c = 0 on a : ∆ = b 2 − 4 ac
− b ± √ ∆
∆ > 0 2 racines réelles :
2 a
− b
∆ = 0 1 racine double :
2 a
∆ < 0 2 racines complexes conjuguées : − b ± i √ − ∆
2
a

4 Forme trigonométrique

La forme trigonométrique et exponentielle d’un nombre compl exe z ( z = 0) est de la forme :

z = r( cos θ) + i sin θ) et z = re iθ

avec r = | z | = a 2 + b 2

et arg (z) = θ

cos θ = a

et

sin θ = b

r

r

[ 2 π]

On a les relations : i = e i π

| z z | =

| z n | = | z | n et

| z |

| z |

et

arg (z z ) = arg (z) + arg (z )

arg (z n ) = n arg (z)

[ 2 π]

[ 2 π]

z

=

| z |

z

arg = arg (z) arg (z )

z

 

z

| z

| et

[ 2 π]

formule de Moivre : z n = r n ( cos nθ + i sin nθ) = r n e i nθ

formule d’Euler : cos θ =

e iθ + e iθ

2

et sin θ =

e iθ e iθ

2 i

2

et

1 = e i π

Si

z = r e i θ

alors z = r e i θ ,

r

1 z = 1

e i θ

5 Vecteur, alignement et orthogonalité

Soit les point A, B, C et D, on a :

z

−→

AB

= z B z A alors AB = | z B z A | et ( AB ) = arg (z B z A )

u ,

−→

AB , CD ) = arg z D z C

−→

−−→

AB et CD sont colinéaires

−→

−−→

AB et CD orthogonaux

z D z C

z B z A z D z C

z B z A

R

imaginaire pur.

(

−→ −−→

z B z A