Vous êtes sur la page 1sur 10

Correction Examen Terminal "Introduction à l'Economie" 1ère session 2009-2010

Remarque :

Relire les "conseils" mis en ligne avant l'examen. Pour information, dans l'amphi que je surveillais :

- la moyenne des copies rendues dans la première heure est 9,3/20

- la moyenne des copies rendues dans la deuxième heure est 11,4/20

Il ne faut évidemment pas en déduire qu'un étudiant n'ayant pas travaillé aura des points en plus en dormant plus longtemps sur sa copie. Il faut en déduire qu'à niveau de préparation égal, il est bon de prendre le temps de réfléchir aux réponses que l'on coche. Vous aviez 5 minutes par question.

La moyenne générale est d'environ 9,5/20. On classe les réponses dans l'ordre : a,b,c,d.

Sujet A

Sujet A

Questions

Réponses vraies

Questions

Réponses vraies

1

bc

1

cd

2

abcd

2

ab

3

abd

3

ad

4

c

4

d

5

c

5

ad

6

ad

6

ad

7

ab

7

ad

8

bd

8

ad

9

c

9

d

10

bc

10

ac

11

ab

11

abc

12

d

12

ac

13

ac

13

a

14

ac

14

b

15

c

15

d

16

ac

16

abcd

17

ab

17

ac

18

ab

18

b

19

b

19

ab

20

d

20

c

S. GALANTI,

28/02/2010

Sujet A - Page 1 sur 5 1 è r e SESSION DU 1 e

Sujet A - Page 1 sur 5

1 ère SESSION DU 1 er SEMESTRE 2009-2010

Mention / Parcours / Spécialité : Licence Droit, Droit Histoire, Droit Européen

Année :

ème 3 1 2 3
ème
3
1
2
3

Intitulé de l’épreuve : Introduction à l’Économie

Durée de l’épreuve : 2 heures

Documents autorisés : aucun.

Matériels autorisés : Calculatrices non autorisées.

P1/4

SUJET A

Rappel : A chaque question, il y a 1, 2, 3 ou 4 bonnes réponses possibles ; cocher toutes les bonnes réponses donne 1 point ; s’il y a plusieurs bonnes réponses, cocher certaines bonnes réponses, mais pas toutes, donne 0,5 point. Dans tous les cas, ne rien cocher donne 0 point, cocher au moins une mauvaise réponse, quel que soit le nombre de bonnes réponses cochées, donne 0 point. Les ratures excessives ou réponses incompréhensibles sont considérées comme des mauvaises réponses.

Question 1 : Dans une perspective classique, le chômage…

s'explique par une insuffisance de la demande

s'explique par un niveau trop élevé du salaire qui le place au dessus du salaire d'équilibre

s'explique par des rigidités à la baisse du salaire

s'explique par les stratégies des entreprises qui estiment plus intéressant pour elles de mieux rémunérer leurs salariés et décident alors de limiter la masse salariale en embauchant moins.

Question 2 : Lorsque l’élasticité-prix de la demande est faible…

Cela signifie qu’une hausse des prix aura peu d’effets sur la demande.

Cela signifie que la pente de la droite de demande, dans un graphique quantité, prix, est très élevée.

Cela signifie qu’une stratégie de baisse des prix aura peu d’impact sur les consommateurs.

Cela se traduit par une élasticité entre -0,5 et 0.

Question 3 : Le progrès technique …

ne détruit pas d'emplois mais les déplace selon A. Sauvy

change la nature de l'emploi selon Schumpeter, certains emplois disparaissent au profit d'autres qui apparaissent

n'affecte pas l'emploi

a un effet ambigu sur l'emploi

Sujet A - Page 2 sur 5

Question 4 : Le graphique suivant identifie 3 périodes dans l'évolution des prix, retrouvez le bon enchaînement :

période 1 : inflation - période 2 : déflation – période 3 : déflation

période 1 : désinflation – période 2 : déflation – période 3 : déflation

période 1 : inflation – période 2 : désinflation – période 3 : déflation

période 1 : inflation – période 2 : désinflation – période 3 : désinflation

Taux de

croissance

des prix

0

Période 1 Période 2 Période 3 temps
Période 1
Période 2
Période 3
temps

Question 5 : Selon vous, quels sont les deux agrégats macroéconomiques qui ont le plus accentué la récession de 2009 en France, selon les estimations suivantes (Insee, évolutions en volume)

PIB

Importations

Cons. des ménages

Cons. Administrations Publiques

Exportations

FBCF

-2,4%

-10,2%

+0,5%

+1,4%

-11,1%

-6,9%

Importations et exportations

Consommations des APU et des ménages.

Exportations et investissement.

Exportations et dépense publique.

Question 6 : L'inflation :

peut conduire à une baisse du pouvoir d'achat si les prix augmentent plus vite que le revenu

provoque un transfert de richesse au détriment des débiteurs et au bénéfice des créanciers

améliore la compétitivité de la nation qui la connaît

réduit les taux d'intérêts réels et donc encourage le recours à l'endettement, ce qui peut stimuler la croissance.

Question 7 : Une entreprise veut lancer un projet d’investissement dont le taux de rendement est de 5%. Elle peut, pour le financer, obtenir un crédit auprès de sa banque au taux d’intérêt de 6%. A-t-elle intérêt à investir si …

Le taux d’inflation est de 4%.

Le taux d’inflation est de 2%.

Le taux d’inflation est de 0%.

Sujet A - Page 3 sur 5

Question 8 : La redistribution …

a, selon les auteurs libéraux, un effet incitatif sur le travail et la production

stimule la consommation globale selon Keynes

doit être encouragée car elle génère un effet d'éviction

favorise la cohésion sociale ce qui est un argument dans la compétition internationale

Question 9 : Les impôts progressifs

ne corrigent que les inégalités absolues

ne corrigent que les inégalités relatives

corrigent les inégalités absolues et relatives

profitent aux ménages les plus aisés

Question 10 : La demande est décroissante par rapport aux prix parce que …

La consommation tend à diminuer quand les prix baissent, or la consommation est une composante de la demande.

La consommation tend à augmenter quand les prix baissent, or la consommation est une composante de la demande.

Si j’anticipe que les prix vont baisser, j’augmente mon épargne pour consommer davantage plus tard, de ce fait les taux d’intérêt diminuent et donc l’investissement augmente. Or l’investissement est une composante de la demande.

Si j’anticipe que les prix vont baisser, je diminue mon épargne pour consommer moins demain, de ce fait les taux d’intérêt augmentent et donc l’investissement diminue. Or l’investissement est une composante de la demande.

Question 11 : Le concept d'externalité

correspond à une situation de tort causé ou de bénéfice offert par un agent économique à autrui sans compensation monétaire

peut être utilisé pour justifier l'intervention de l'Etat dans l'économie

correspond à une situation de différence d'information entre les offreurs et demandeurs sur le marché

correspond au non respect des règles de la concurrence pure et parfaite

Question 12 : Les phases d’expansion de Kondratieff…

Sont associés à des baisses de l’investissement.

Sont des phases de 1 à 3 ans.

Sont expliquées par le commerce extérieur.

Sont des phases d’un quart de siècle environ.

Question 13 : La libéralisation d'un marché

correspond à son ouverture à la concurrence

conduit toujours à une baisse des prix

peut s'accompagner d'une baisse de la qualité des produits offerts sur le marché

est toujours synonyme de croissance de l'emploi

Sujet A - Page 4 sur 5

Question 14 : Complétez le circuit économique ci-dessous :

Salaires = ? Entreprises Consommation =90 Ménages Allocations versées =25 Impôts = ? Impôts =
Salaires = ?
Entreprises
Consommation =90
Ménages
Allocations versées =25
Impôts = ?
Impôts = 15
Etat

Les salaires valent 75

Les salaires valent 85

Les impôts des ménages valent 10.

Les impôts des ménages valent 15.

Question 15 : Considérons deux pays P1 et P2 dans lesquels sont produits deux biens. La production du bien 1 réclame 2 heures de travail dans le pays 1 et 3 heures de travail dans le pays 2. La production du bien 2 réclame 4 heures de travail dans le pays 1 et 8 heures dans le pays 2. Qu'en déduisez-vous ?

les deux pays ne vont pas commercer car le pays 1 est plus performant dans les deux productions

le pays 2 va se spécialiser dans la production du bien 1 car il a un avantage absolu dans cette production

le pays 2 va se spécialiser dans la production du bien 1 car il a un avantage comparatif dans cette production

le pays 2 va se spécialiser dans la production du bien 2 car il a un avantage comparatif dans cette production

Question 16 : Le commerce intrabranche

correspond au commerce de produits similaires, appartenant à la même branche industrielle

est expliqué par la théorie des dotations de facteurs (modèle HOS)

s'explique par la demande de différence, c'est-à-dire la demande de diversité de la part des consommateurs

voit sa part diminuer dans le commerce international depuis la fin de la seconde guerre mondiale

Question 17 : Selon Schumpeter, le progrès technique…

Finit par s’essouffler car les imitateurs innovent de moins en moins.

Peut provenir de la maitrise de nouvelles sources d’énergie.

Aboutit automatiquement à la « fin des cycles ».

Repose sur la figure de l’entrepreneur, qui a la capacité de réussir à coup sûr tous les projets d’investissements innovants qu’il met en place.

Sujet A - Page 5 sur 5

Question 18 : La différence entre une action et une obligation porte sur les points suivants :

Une action est un droit de propriété sur le capital de l’entreprise pas l’obligation

Une obligation rapporte un revenu annuel en principe fixe (les intérêts) alors que l’action rapporte des revenus variables (les dividendes)

Une obligation confère un droit de vote à son détenteur pas l’action

Une action et une obligation consistent en un prêt à l’entreprise avec la différence que l’action permet d'espérer un gain pour son détenteur plus élevé.

Question 19 : En septembre 2009, la commission Stiglitz sur l’usage du PIB comme indicateur de progrès a rendu son rapport. Selon vous, que reproche-t-on au PIB ?

Il ne prend pas du tout en compte les dépenses liées aux maladies, aux accidents de la route, etc.

Il additionne toutes les dépenses, même si elles représentent une dégradation de la qualité de vie.

Il ne prend pas en compte le taux de change.

Il prend en compte les activités domestiques non marchandes (jardinage, cuisine, etc.).

Question 20 : La Bourse est composée de deux marchés :

Le marché primaire qui est le marché des actions et le marché secondaire qui est celui des obligations

Le marché primaire qui est celui de l’émission des titres neufs et le CAC 40 où s’échangent des titres déjà émis

Le marché interbancaire et le marché des Titres de Créances Négociables (TCN)

Le marché de l’émission appelé marché primaire et le « marché de l’occasion » appelé marché secondaire

Sujet A - Page 1 sur 4 1 è r e SESSION DU 1 e

Sujet A - Page 1 sur 4

1 ère SESSION DU 1 er SEMESTRE 2009-2010

Mention / Parcours / Spécialité : Licence Droit, Droit Histoire, Droit Européen

Année :

ème 3 1 2 3
ème
3
1
2
3

Intitulé de l’épreuve : Introduction à l’Économie

Durée de l’épreuve : 2 heures

Documents autorisés : aucun.

Matériels autorisés : Calculatrices non autorisées.

P1/4

SUJET B

Rappel : A chaque question, il y a 1, 2, 3 ou 4 bonnes réponses possibles ; cocher toutes les bonnes réponses donne 1 point ; s’il y a plusieurs bonnes réponses, cocher certaines bonnes réponses, mais pas toutes, donne 0,5 point. Dans tous les cas, ne rien cocher donne 0 point, cocher au moins une mauvaise réponse, quel que soit le nombre de bonnes réponses cochées, donne 0 point. Les ratures excessives ou réponses incompréhensibles sont considérées comme des mauvaises réponses.

Question 1 : La redistribution …

a, selon les auteurs libéraux, un effet incitatif sur le travail et la production

doit être encouragée car elle génère un effet d'éviction

stimule la consommation globale selon Keynes

favorise la cohésion sociale ce qui est un argument dans la compétition internationale

Question 2 : Selon Schumpeter, le progrès technique…

Finit par s’essouffler car les imitateurs innovent de moins en moins.

Peut provenir de la maitrise de nouvelles sources d’énergie.

Repose sur la figure de l’entrepreneur, qui a la capacité de réussir à coup sûr tous les projets d’investissements innovants qu’il met en place.

Aboutit automatiquement à la « fin des cycles ».

Question 3 : La libéralisation d'un marché

correspond à son ouverture à la concurrence

est toujours synonyme de croissance de l'emploi

conduit toujours à une baisse des prix

peut s'accompagner d'une baisse de la qualité des produits offerts sur le marché

Question 4 : Selon vous, quels sont les deux agrégats macroéconomiques qui ont le plus accentué la récession de 2009 en France, selon les estimations suivantes (Insee, évolutions en volume)

PIB

Importations

Cons. des ménages

Cons. Administrations Publiques

Exportations

FBCF

-2,4%

-10,2%

+0,5%

+1,4%

-11,1%

-6,9%

Importations et exportations

Consommations des APU et des ménages.

Exportations et dépense publique.

Exportations et investissement.

Sujet A - Page 2 sur 4

Question 5 : Complétez le circuit économique ci-dessous :

Salaires = ? Entreprises Consommation =90 Ménages Allocations versées =25 Impôts = ? Impôts =
Salaires = ?
Entreprises
Consommation =90
Ménages
Allocations versées =25
Impôts = ?
Impôts = 15
Etat

Les salaires valent 75

Les salaires valent 85

Les impôts des ménages valent 15.

Les impôts des ménages valent 10.

Question 6 : L'inflation :

peut conduire à une baisse du pouvoir d'achat si les prix augmentent plus vite que le revenu

améliore la compétitivité de la nation qui la connaît

provoque un transfert de richesse au détriment des débiteurs et au bénéfice des créanciers

réduit les taux d'intérêts réels et donc encourage le recours à l'endettement, ce qui peut stimuler la croissance.

Question 7 : Une entreprise veut lancer un projet d’investissement dont le taux de rendement est de 5%. Elle peut, pour le financer, obtenir un crédit auprès de sa banque au taux d’intérêt de 6%. A-t-elle intérêt à investir si …

Le taux d’inflation est de 4%.

Le taux d’inflation est de -1%.

Le taux d’inflation est de 0%.

Le taux d’inflation est de 2%.

Question 8 : Le commerce intrabranche

correspond au commerce de produits similaires, appartenant à la même branche industrielle

est expliqué par la théorie des dotations de facteurs (modèle HOS)

voit sa part diminuer dans le commerce international depuis la fin de la seconde guerre mondiale

s'explique par la demande de différence, c'est-à-dire la demande de diversité de la part des consommateurs

Question 9 : Les impôts progressifs

ne corrigent que les inégalités absolues

profitent aux ménages les plus aisés

ne corrigent que les inégalités relatives

corrigent les inégalités absolues et relatives

Sujet A - Page 3 sur 4

Question 10 : La demande est décroissante par rapport aux prix parce que …

La consommation tend à augmenter quand les prix baissent, or la consommation est une composante de la demande.

La consommation tend à diminuer quand les prix baissent, or la consommation est une composante de la demande.

Si j’anticipe que les prix vont baisser, j’augmente mon épargne pour consommer davantage plus tard, de ce fait les taux d’intérêt diminuent et donc l’investissement augmente. Or l’investissement est une composante de la demande.

Si j’anticipe que les prix vont baisser, je diminue mon épargne pour consommer moins demain, de ce fait les taux d’intérêt augmentent et donc l’investissement diminue. Or l’investissement est une composante de la demande.

Question 11 : Le progrès technique …

ne détruit pas d'emplois mais les déplace selon A. Sauvy

change la nature de l'emploi selon Schumpeter, certains emplois disparaissent au profit d'autres qui apparaissent

a un effet ambigu sur l'emploi

n'affecte pas l'emploi

Question 12 : Le concept d'externalité

correspond à une situation de tort causé ou de bénéfice offert par un agent économique à autrui sans compensation monétaire

correspond au non respect des règles de la concurrence pure et parfaite

peut être utilisé pour justifier l'intervention de l'Etat dans l'économie

correspond à une situation de différence d'information entre les offreurs et demandeurs sur le marché

Question 13 : En septembre 2009, la commission Stiglitz sur l’usage du PIB comme indicateur de progrès a rendu son rapport. Selon vous, que reproche-t-on au PIB ?

Il additionne toutes les dépenses, même si elles représentent une dégradation de la qualité de vie.

Il ne prend pas du tout en compte les dépenses liées aux maladies, aux accidents de la route, etc.

Il ne prend pas en compte le taux de change.

Il prend en compte les activités domestiques non marchandes (jardinage, cuisine, etc.).

Question 14 : La Bourse est composée de deux marchés :

Le marché primaire qui est le marché des actions et le marché secondaire qui est celui des obligations

Le marché de l’émission appelé marché primaire et le « marché de l’occasion » appelé marché secondaire

Le marché primaire qui est celui de l’émission des titres neufs et le CAC 40 où s’échangent des titres déjà émis

Le marché interbancaire et le marché des Titres de Créances Négociables (TCN)

Question 15 : Considérons deux pays P1 et P2 dans lesquels sont produits deux biens. La production du bien 1 réclame 2 heures de travail dans le pays 1 et 3 heures de travail dans le pays 2. La production du bien 2 réclame 4 heures de travail dans le pays 1 et 8 heures dans le pays 2. Qu'en déduisez-vous ?

les deux pays ne vont pas commercer car le pays 1 est plus performant dans les deux productions

le pays 2 va se spécialiser dans la production du bien 2 car il a un avantage comparatif dans cette production

le pays 2 va se spécialiser dans la production du bien 1 car il a un avantage absolu dans cette production

le pays 2 va se spécialiser dans la production du bien 1 car il a un avantage comparatif dans cette production

Sujet A - Page 4 sur 4

Question 16 : Lorsque l’élasticité-prix de la demande est faible…

Cela signifie qu’une hausse des prix aura peu d’effets sur la demande.

Cela signifie qu’une stratégie de baisse des prix aura peu d’impact sur les consommateurs.

Cela signifie que la pente de la droite de demande, dans un graphique quantité, prix, est très élevée.

Cela se traduit par une élasticité entre -0,5 et 0.

Question 17 : Dans une perspective classique, le chômage…

s'explique par des rigidités à la baisse du salaire

s'explique par une insuffisance de la demande

s'explique par un niveau trop élevé du salaire qui le place au dessus du salaire d'équilibre

s'explique par les stratégies des entreprises qui estiment plus intéressant pour elles de mieux rémunérer leurs salariés et décident alors de limiter la masse salariale en embauchant moins.

Question 18 : Le graphique suivant identifie 3 périodes dans l'évolution des prix, retrouvez le bon enchaînement :

période 1 : inflation - période 2 : déflation – période 3 : déflation

période 1 : inflation – période 2 : désinflation – période 3 : déflation

période 1 : désinflation – période 2 : déflation – période 3 : déflation

période 1 : inflation – période 2 : désinflation – période 3 : désinflation

Taux de

croissance

des prix

0

Période 1 Période 2 Période 3 temps
Période 1
Période 2
Période 3
temps

Question 19 : La différence entre une action et une obligation porte sur les points suivants :

Une action est un droit de propriété sur le capital de l’entreprise pas l’obligation

Une obligation rapporte un revenu annuel en principe fixe (les intérêts) alors que l’action rapporte des revenus variables (les dividendes)

Une action et une obligation consistent en un prêt à l’entreprise avec la différence que l’action permet d'espérer un gain pour son détenteur plus élevé.

Une obligation confère un droit de vote à son détenteur pas l’action

Question 20 : Les phases d’expansion de Kondratieff…

Sont associés à des baisses de l’investissement.

Sont des phases de 1 à 3 ans.

Sont des phases d’un quart de siècle environ.

Sont expliquées par le commerce extérieur.