Vous êtes sur la page 1sur 49

Projet de Fin d'Études 2018-2019

Chapitre 1 :

Présentation

OUNIFI & BOUSSAID 1


Projet de Fin d'Études 2018-2019

I. Présentation de l’entreprise :
1. La création du S.N.I.T :

Figure 1 : Logo de l'entreprise

En vertu de la loi n° 57-19 du 10/9/1957, l’Etat a créé la Société Nationale


Immobilière de Tunisie (S.N.I.T), première institution publique nationale
chargée d’entreprendre et de financer des projets d’habitat destinés aux
différentes couches sociales.
Ainsi, en tant qu’opérateur unique de l’Etat dans le secteur de l’Habitat elle est
chargée à la fois de fonctions de lotisseur, de promoteur et d’organisme de
crédit.
La S.N.I.T, mère se localise à Grand Tunis, Ariana – EL MANAR 2 -, elle est
sous tutelle du Ministère de l’Equipement, de l’Aménagement du territoire et
du développement durable.
La structure actuelle de la SNIT mère est composée des directions
administratives et techniques centralisées au siège à Tunis, d'une direction
régionale et des cellules régionales des biens des étrangers.
Elle est présidée par un Président Directeur Général chargé d'assurer
l'administration générale de la société et de présider le conseil d'administration
des SNIT filiales Nord, Centre et Sud.

OUNIFI & BOUSSAID 2


Projet de Fin d'Études 2018-2019

2. Ses activités :
Les principales activités de la SNIT sont :
 Assurer son rôle de promoteur immobilier public par :
 La réalisation des programmes de construction de logements sociaux,
économiques et de standing, destinés à la vente ou accessoirement à la
location.
 Et généralement toutes opérations immobilières commerciales et
industrielles se rattachant directement ou indirectement à son objet.
 Acquérir et vendre pour le compte de l'Etat ou des collectivités
publiques des biens immobiliers.
 Gérer les immeubles qui lui sont confiés par l'Etat ou les collectivités
publiques.

2.1. Les Logements Sociaux :

En tant que promoteur public la SNIT contribue grâce à sa production des


logements sociaux qui répondent aux normes de sécurité et de bien-être
social à réguler le marché immobilier, même si le promoteur se trouve
aujourd’hui dans l’impossibilité de construire du logement social à cause de
l’inadéquation des fonds de promotion du logement pour les salariés qui
durant des décennies ont permis à des centaines de milliers de ménages
d’accéder à un logement décent montrent aujourd’hui leur limite.

FOURAT 1,2 - EL AGBA

OUNIFI & BOUSSAID 3


Projet de Fin d'Études 2018-2019

2.2. Les Logements Standing :

Les Logements de standing sont apparus récemment au début des années 90


dans la réalisation de la SNIT, les premières opérations de standing ont été
réalisé pour la population Tunisienne qui réside à l’étranger en vue de leur
procurer in logement confortable dans un site agréable voire touristique.

AZIZA – MANOUBA

2.3. Les Logements Economiques :

Répondent aux besoins des ménages à revenus moyens, et sont


généralement réalisés en collectif. Ce type de logement comporte plusieurs
types (S+2, S+3) et couverte une superficie moyenne de 80m² à 90m².

MARWA - SIJOUMI

OUNIFI & BOUSSAID 4


Projet de Fin d'Études 2018-2019
2.4. Les Logements ruraux :

En milieu rural, le but poursuivi est d’améliorer les conditions de vie de la


population en lui permettant l’installation dans des logements décents les
programmes de logements ruraux sont réalisés pour les gouvernorats et les
financement assuré sur le budget de l’Etat, la SNIT étant le maitre d’ouvrage
délégué.

2.5. Les Logements spéciaux :

De plus, la SNIT a été chargée de projets spéciaux pour le compte de l'Etat,


tels que le projet de rénovation du quartier Bab-Souika / Halfaouine, la gestion
des biens des étrangers, la démolition des Oukalas et des logements
rudimentaires pour les remplacer par de nouvelles constructions.

Bab - SOUIKA

Depuis sa création, la SNIT a contribué à la réalisation de la politique de l'Etat


dans le cadre des plans de développement nationaux.

OUNIFI & BOUSSAID 5


Projet de Fin d'Études 2018-2019
Plan Période Nombre de logements
réalisés
De 1957 à 1968 1 990

De 1969 à 1973 33 663


De 1974 à 1976 41 689
5ème Plan De 1977 à 1981 71 000
6ème Plan De 1982 à 1986 60 620
7ème Plan De 1987 à 1991 19 089
8ème Plan De 1992 à 1996 6 625
9ème Plan De 1997 à 2001 12 533
10ème Plan De 2002 à 2006 8 415
11ème Plan De 2007 à 2010 6 463
12ème Plan De 2012 à 2013 1 660
TOTAL 263 747

Tableau 1 : Nombre de logements réalisés par la SNIT


PlanTa

3. Ses chiffres d’affaires :


La SNIT mère a le statut de société anonyme ayant pour capital 5610 MD et
compte 300 employés au 31/12/2013.
CA 2011 CA 2012 CA 2013
SNIT mère 48 575 20 037 47 602

Tableau 2 : CA de la SNIT (2011-2013)

4. La direction des études et de la programmation :


La direction assure la programmation, l’étude et la gestion technique et
administrative de projet de construction des logements.

OUNIFI & BOUSSAID 6


Projet de Fin d'Études 2018-2019

Lotir des terrains Constituer


Constituer des
des Etablir
Etablir des
des cahiers
cahiers Publier
Publier des
des appels
appels
dossiers
dossiers de
de de
de charge
charge d’offre
d’offre
lotissements
lotissements

Figure 1 : Rôle de la direction des études et programmation

OUNIFI & BOUSSAID 7


Projet de Fin d'Études 2018-2019

OUNIFI & BOUSSAID 8


Projet de Fin d'Études 2018-2019

Description du projet :
Dans le cadre de l'obtention de la licence Appliquée en Génie Civil spécialité
Gestion et Suivi des projets de construction « GSPC », nous avons passé un
stage de fin d'études durant 14 semaines au sein de La Société Nationale
Immobilière de Tunisie (S.N.I.T). Le projet consiste en l'étude et le suivi des
travaux d'un bâtiment situé à Tunis plus précisément aux Jardins Del Menzah.

Le stage de Fin d'Etude offre ainsi l'opportunité de se trouver en pleine phase


opérationnelle de l'exercice de la profession du génie civil.

OUNIFI & BOUSSAID 9


Projet de Fin d'Études 2018-2019
Description du projet :
Le projet prévoit la construction d'un immeuble à usage d'habitation s’étendant
sur une superficie de terrain d’environ 5030m². Il est composé d’un sous-sols,
un rez de chaussée et de huit étages.

Situation géographique :

Aspect Architectural :
Le projet comporte 4 Blocs (A, B, C, D, E) et 158 Appartements, 8 ascenseurs
et 6 escaliers et des espaces verts.
Durée :
Coût totale :

Sous-Sol : c’est un sous-sol à usage de parking, il comprend 122 places de


stationnement de véhicules de dimensions (2.5×5m), 31 Celliers et
ascenseurs.

OUNIFI & BOUSSAID 10


Projet de Fin d'Études 2018-2019
RDC : 16 Appartements qui varie de (S+1) à (S+4) et 33 places de
stationnement
1er Etage : 16 Appartements de (S+1) à (S+4)
2éme jusqu’à 8Etage : 18 Appartements par étage, Ascenseurs, 1 Escalier

OUNIFI & BOUSSAID 11


Projet de Fin d'Études 2018-2019

Chapitre 3 :

Organisation et
installation de
chantier

Introduction :

OUNIFI & BOUSSAID 12


Projet de Fin d'Études 2018-2019
L’organisation du chantier est importante, l’un des documents principaux pour
bien organiser un projet de construction est le PIC : Plan d’Installation
chantier.
Le plan d’installation de chantier a plusieurs objectifs, il vise à fournir les
indications nécessaires à l’implantation des différentes installations et
matériels, à constituer une référence pour les intervenants.
Mais aussi à permettre l’obtention des différentes autorisations préalables au
démarrage suivant les règles d’hygiène et de sécurité des services de
l’inspection du travail.
Il impacte directement le futur déroulement des processus de construction, et
sa mauvaise conception peut entraîner retard de chantier, coûts
supplémentaires et accidents graves.
Limites du terrain, emplacements des constructions, voies de circulation,
circuits de fluides, postes de travail, tous ces éléments doivent apparaître sur
ce plan détaillé, de même l’implantation des engins de levage, et des
contraintes liées au montage et démontage des grues.
Ce plan précise également le tracé des voies de circulation et des
cheminements à l’intérieur du chantier, ainsi que l’implantation du poste de
préfabrication et du poste de bétonnage.

I. Les rôles de l’installation de chantier :

1. Objectifs :

 Réaliser les réseaux (eau, électricité, eaux usées, téléphone…)


 Réaliser les zones de travail et les aires de stockage
 Prévoir les emplacements des bureaux, baraquements, clôture, vestiaires
 Installer des matériels fixes et mobiles.
 Tracer l'ouvrage à réaliser.

1.1. Organiser le déroulement du chantier :

 Prévoir les différentes phases de réalisation en limitant le déplacement des


matériels et ordonnancer le repliement du chantier).
 Exploiter au mieux l'espace disponible notamment en chantier urbain.

OUNIFI & BOUSSAID 13


Projet de Fin d'Études 2018-2019
1.2. Ordonner le chantier :

 Un gain de temps et évite les pertes (matériaux) et les doubles emplois


(matériels et ressources humaines).
 Une amélioration de la qualité (réussir au premier coup avec le moindre
coût).

1.3. Positionner les éléments :

 Les aires de stockage


 Les ateliers de travail
 Branchements et raccordements divers

II. Type de chantier :


La durée prévisionnelle de notre chantier dépasse 4 mois, ainsi le nombre
d'effectif dépasse 20 ouvriers alors le chantier est de type 3, selon le
classement des chantiers indiqué dans la figure ci-dessous :

III. Organigramme de chantier :

IV. Plan d'Installation de Chantier (PIC) :

OUNIFI & BOUSSAID 14


Projet de Fin d'Études 2018-2019
L’objectif de ce plan est de rendre possible la mise en route rapide de
l'exécution du projet et de permettre le démarrage des travaux dans les
meilleures conditions de productivité.
Il impacte directement le futur déroulement des processus de construction, et
sa mauvaise conception peut entraîner retard de chantier, coûts
supplémentaires et accidents graves.
Limites du terrain, emplacements des constructions, voies de circulation,
circuits de fluides, postes de travail …

1. Les documents et les données de bases d’un plan


d’installation de chantier :

Les principaux données et documents nécessaires sont :


 Le plan de masse
 Les conditions de lieu du site : topographie du terrain et viabilité du site.
 Le matériel dont dispose l’entreprise.
 Les personnels prévus.
 Les méthodes d’exécutions prévues auxquelles est lié au choix du
matériel à utiliser.

2. Méthodologie d’élaboration d’un plan d’installation de


chantier :

Préliminaires :
Phases Démarches / Règles

OUNIFI & BOUSSAID 15


Projet de Fin d'Études 2018-2019
Visiter le site Faire l’état des lieux et prendre
connaissance : des accès au chantier,
Identifier l’environnement
de la topographie du terrain et du
voisinage (niveau des bâtiments
adjacents), des réseaux aériens et
souterrains (EDF, Gdf, Télécom,
Service des voiries, Métro, SNCF, eau,
égouts…), de la position actuelle des
clôtures.
Analyser les pièces écrites du D.C.E. Étudier les plans, coupes, détails
techniques du projet lister toutes les
contraintes imposées par le C.C.T.P. et
le C.C.A.P. Envisager des modes
constructifs et donc les moyens
matériels et humains nécessaires.
Contacter les services administratifs et Prendre connaissance des conditions
les riverains de travail (nuisances sonores et
visuelles tolérées, horaires de travail,
horaires de circulation, gabarits
routiers acceptés) Définir le survol des
bâtiments voisins et l’utilisation des
diverses voies. Identifier les règles
d’hygiène et de sécurité (catégorie du
chantier). Obtenir les autorisations
nécessaires à l’ouverture du chantier.
Établir un fond de plan A partir du plan de masse, représenter
l’ouvrage à construire, l’emprise du
terrassement, les accès et routes
existants, les ouvrages voisins, les
réseaux et les obstacles (arbres à
conserver)

 Élaboration du Plan d’Installation de Chantier (P.I.C.) :


Phases Démarches / Règles
Positionner l’engin de levage Positionner la télescopique et indiquer
(télescopique ou grue) les informations suivantes : marque,
type et caractéristiques ….

OUNIFI & BOUSSAID 16


Projet de Fin d'Études 2018-2019
Placer le poste de bétonnage ou les Suivant l’importance du chantier le
aires de stationnement des camions béton sera soit du B.F.C. (Béton
toupies (bennes à béton) Fabriqué sur Chantier): on place la
centrale à béton et on représente les
parcs à granulats, le silo à ciment ; soit
du B.P.E. (Béton Prêt à l’Emploi): on
prévoit l’aire de stationnement des
camions toupies
Définir les aires de coffrage, de Selon le mode constructif retenu, il y a
ferraillage et de préfabrication lieu ou non de prévoir ces aires
(ouvrages élémentaires coulés en
place, préfabriqués sur site,
préfabriqués en usine), on indiquera la
destination de chaque aire et les
dispositions particulières à prévoir
(dimension, sécurité)
Représenter les bureaux et les Le nombre de bureau à installer est
cantonnements indiqué par la maîtrise d’œuvre dans
les pièces écrites. Les dimensions et le
nombre de baraques destinées au
personnel est fonction de l’effectif et de
la durée du chantier. Le magasin doit
se situer prêt du bureau du chef de
chantier
Représenter les réseaux A partir du transformateur, on
positionne les armoires de distribution
électrique puis on trace les réseaux
pour approvisionner les postes (ou
groupe électrogène). Idem pour
l’adduction en eau et les lignes
téléphoniques. L’évacuation des eaux
se fait des sanitaires jusqu’à l’égout.
Prévoir un local de confinement pour le
compresseur.
Représenter les aires de stockage et Le plan est complété par les aires de
les voies de circulation stockage (matériels du gros œuvre,
matériaux du second œuvre, terres
pour remblais) et les voies de
circulation (sens de circulation, entrée,
sortie, parking des personnels et des

OUNIFI & BOUSSAID 17


Projet de Fin d'Études 2018-2019
intervenants extérieurs)

Représenter les équipements divers Clôture de chantier, panneau de


chantier, éclairage, poste de lavage,
benne à gravas

Remarque : Le plan doit être souvent complété par une coupe verticale sur
les bâtiments en faisant apparaître les interférences des grues et les
différentes cotes de niveaux.

3. Les composants d’un plan d’installation de chantier :

Dans un plan d’installation de chantier on fixe l’emplacement des postes de


travail suivants :
 L’emplacement de L’engin de levage
 Le poste de bétonnage
 Le poste de ferraillage
 Les cantonnements (les emplacements des locaux des personnels)
 Les limites de terrain
 Le bâtiment à construire
 Les obstacles voisins
 Le poste de coffrage
 Les aires de stockages des matériaux
 La voie d’accès et de sortie
 Les chemins de circulation

4. Equipements nécessaires pour ce chantier :

Pour un chantier de type 3, les installations principales de chantier :

I. Des cantonnements :

OUNIFI & BOUSSAID 18


Projet de Fin d'Études 2018-2019
 Cabinet de réunion de chantier permet d'accueillir le personnel du
chantier et les intervenants (réunion de chantier) dans les conditions
d'hygiène et de sécurité.

 Le magasin est un emplacement pour stocker les matériaux et les


matériels sensibles.

OUNIFI & BOUSSAID 19


Projet de Fin d'Études 2018-2019

 Des vestiaires et des installations sanitaires destinés à optimiser les


conditions de travail en respectant la législation en matière d'hygiène,
sécurité et santé, ainsi que la recherche du confort du salarié.

 Des réseaux
d'eaux et

OUNIFI & BOUSSAID 20


Projet de Fin d'Études 2018-2019
d'électricité enterrés et aériens, situés à la périphérie des bâtiments,
alimentent les postes de travail.

 Aire de stockage est un emplacement où les matériaux, éléments


préfabriqués et matériels sont entreposés avant leur utilisation, à proximité
des accès

OUNIFI & BOUSSAID 21


Projet de Fin d'Études 2018-2019
 Aire de ferraillage, environnant le chantier, est l'espace où les ferrailleurs
découpent et façonnent les armatures.

4.1. Les équipements utilisés :

Les engins mono-godets :

Le télescopique : est un engin de manutention pour plusieurs utilisations :


travaux publics, maçonnerie et métiers du bâtiment.

OUNIFI & BOUSSAID 22


Projet de Fin d'Études 2018-2019

Les caractéristiques de la télescopique

Tractopelle : est composé d’un chargeur à l’avant et d’une pelleteuse à


l’arrière de la machine. Très largement utilisé dans les chantiers de
terrassement, il permet, outre le chargement des camions, de créer, modifier,
et déplacer de manière rapide des tas de terres excavées.

Un chariot élévateur : Il sert principalement au transport des charges dans


les chantiers (briques, aciers, ciment en sac …) vers les entrepôts de
stockage.

OUNIFI & BOUSSAID 23


Projet de Fin d'Études 2018-2019

4.1.1. Les engins de transport :

Camion toupie : (bennes à béton) occupent 6 m3, pour apporter le béton


prêt à l’emploi de la centrale au chantier, leurs stationnements n’est plus de
longue durée, donc l’aire de stationnement est réservée sur la voie routière
avec un accès facile.

Les camions : ils sont utilisés pour le transport de remblai, des engins sur
chenilles et matériels de travail.

OUNIFI & BOUSSAID 24


Projet de Fin d'Études 2018-2019

4.1.2. Les
engins de levage :

 Grue de Manutention : qui transporte (chargement et déchargement) les


matériaux et les matériels des divers postes. L'aire de son balayage doit
couvrir le poste de bétonnage, les aires de préfabrication des armatures et
les aires de stockage.

 La fiche technique de grue de manutention :

OUNIFI & BOUSSAID 25


Projet de Fin d'Études 2018-2019

4.1.3. Les outils mécaniques :

Chignole : Une chignole, ou perceuse, est un outil utilisé pour faire des trous
dans des matériaux divers : bois, métaux, etc.

Scie à bois électrique : est un outil à une lame dentée en acier trempé,
destinée à couper le bois.

Meule à disque : est une machine entraînant en rotation un outil meule pour
usiner par tronçonnage, ébavurage, meulage, surfaçage une pièce dans
divers matériaux (métal, pierre, béton, etc.).

OUNIFI & BOUSSAID 26


Projet de Fin d'Études 2018-2019

Chapitre 4 :
Sécurité du
chantier

OUNIFI & BOUSSAID 27


Projet de Fin d'Études 2018-2019

Introduction :
La problématique de la sécurité sur un chantier est souvent perçue comme
une contrainte, jusqu’au jour où l’accident arrive, donc il est nécessaire de
garantir leur sécurité à travers des mesures préventives à différents niveaux.

V. Mesures de sécurité :
Dans ce domaine, il pèse sur le chef d’entreprise une présomption de
responsabilité qu’il doit s'assurer que les travailleurs portent les
équipements de protection appropriés au travail à effectuer.

1. Les panneaux de signalisation routière :

Sur tout chantier de bâtiments ou travaux public, l’entreprise des travaux est
chargée d’indiquer l’existence des travaux pouvant engendrer des risques
dangereux sur les piétons et les véhicules passant devant le chantier.
On cite quelques panneaux de signalisations :

Figure : exemples des panneaux de signalisations routières

OUNIFI & BOUSSAID 28


Projet de Fin d'Études 2018-2019
2. Règles générales et consignes à respecter :

Sur chantier, plusieurs consignes sont à respecter pour la prévention des


accidents. On en site :
 Il est strictement interdit de se tenir dans la zone d’action d’un engin
 La vérification des dommages accidents
 Le respect de charges maximales autorisées sur les installations
 L’utilisation des EPI et EPC
 Entre attentif aux risques de danger signalés

I. Equipements de protection collective (EPC) :

Clôture du chantier : Pour le déroulement des travaux en toute sécurité, il


faut délimiter l'espace mise à la disposition de l'entreprise par des panneaux
en tôle.

Garde-corps : Est une barrière de protection visant à empêcher les chutes


accidentelles dans les vides.

La passerelle de chantier : garantit le passage des riverains en toute


sécurité pendant les travaux.

OUNIFI & BOUSSAID 29


Projet de Fin d'Études 2018-2019
2.1. Equipements de protection individuelle (EPI) :

Casque de protection : Assure la protection de la partie supérieure du crâne


principalement contre les risques de choc provoqués par les chutes d'objets,
même par temps chaud.

Les chaussures de sécurité : sont destinées à protéger les pieds des


salariés des risques d'écrasement, de chocs, mais également contre les
agents agressifs (feu, produit chimique), coincements, perforations, et piqûres.

Les gants : Les mains doivent être protégées contre le contact des produits
chimiques (béton, ciment, colles, les résines...) et les risques mécaniques
(coupures, perforations, vibrations, heurts...).

Gilet de visualisation : Le gilet ou baudrier est obligatoire afin d’améliorer la


visibilité de toute personne évoluant sur un chantier.

OUNIFI & BOUSSAID 30


Projet de Fin d'Études 2018-2019
2.2. Les risques :

Les risques dans les lieux de travail existants où des chantiers de construction
sont en cours peuvent entraîner des blessures graves. Dans le cas où les
mesures de sécurité et les précautions nécessaires ne sont pas respectées,
des accidents de différentes gravités peuvent avoir lieu. On cite ci-après
quelques exemples observés sur chantier :

Risques de chutes des objets :


Les ouvriers doivent s'éloigner des zones de manutention de la grue afin
d’éviter de potentiels risques.

1) Chute de matériaux de déblai ou d'objets sur des


travailleurs.

2) Cordons électriques.

OUNIFI & BOUSSAID 31


Projet de Fin d'Études 2018-2019

3. Principe de la protection contre incendie :

Il est obligatoire d’équiper les engins et le zones de stockages des produits


inflammables par des extincteurs (un dispositif portatif qui permet d’éteindre le
feu).

4. Eclairage dans le chantier :

Il doit permettre :
 Le déplacement du personnel et des charges sans risque de chute de
hauteur, ni heurts des travailleurs et des charges avec des obstacles
fixes ou mobiles.
 Le fonctionnement correct des postes de travail, sans fatigue visuelle
des travailleurs, génératrice d’erreurs de fausses manœuvres, de travail
mal fait
 La surveillance d’ensemble et de détail du chantier

Exemple : projecteur lumineux

OUNIFI & BOUSSAID 32


Projet de Fin d'Études 2018-2019

Chapitre 4 :
Suivi des travaux

OUNIFI & BOUSSAID 33


Projet de Fin d'Études 2018-2019

Introduction :
Le suivi de travaux d’un projet permet de vivre la réalité du chantier et
d’obtenir une visibilité permanente sur les procédures de construction utilisées
et les états d’avancement des travaux.
Pendant les quatre mois de notre stage pour assister aux travaux de
construction d’un immeuble résidentiel « SAPHIR » /
 Partager les tâches confiées aux personnel du projet tel que : Ingénieur,
Conducteur des travaux, Chefs d’équipes et ouvriers
 Nous avons essayé d’avoir les méthodes et les principes divers de
l’exécution d’un chantier de bâtiment tels que :
- Les poteaux
- Les poutres
- Voile en béton armé
- Les dalles
- Maçonnerie
- Etanchéité et sa teste
Modes opératoire des travaux :
Coffrage :
Généralités :
Les coffrages sont des constructions provisoires en bois, en métal ou en
d’autres matières artificielles destinées à soutenir les ouvrages en béton (armé
ou non) pendant la mise en œuvre complète et définitive du matériau.
Les formes à donner aux coffrages dépendent de leur résistance et de l’aspect
esthétique que les constructions définitives doivent présenter.
Le coût des coffrages représente une large part du prix de revient, en raison
de l’importance de la main-d’œuvre requise ainsi que de la perte de matériaux.
Bois de coffrage :
Le bois utilisé pour exécuter des coffrages est Le pin sylvestre, dénommé
sapin rouge. Les sections les plus utilisées sont : 63×200 mm (madriers) I.2.
25×100 mm - 25×125 mm (planches)

OUNIFI & BOUSSAID 34


Projet de Fin d'Études 2018-2019
Caractéristiques :
Les qualités essentielles de tout coffrage sont :
• La rigidité et l’indéformabilité
• L’étanchéité (pour empêcher la perte de laitance)
• La précision (dimension horizontalité verticalité)
• La facilite de décoffrage
• Le prix le moins onéreux possible (en fonction de la réutilisation).

Mesures commerciales des bois de coffrage

Ferraillage :

Réalisation d’un étrier

OUNIFI & BOUSSAID 35


Projet de Fin d'Études 2018-2019

I. Les différentes étapes d’exécution des poteaux :

1. Terminologie

Le poteau : élément vertical porteur en bois, en acier ou en béton armé. Le


plus souvent, le poteau sert d’appui intermédiaire à une poutre dont il transmet
les charges au sol de fondation. Un poteau de faible section et/ou de longueur
réduite est appelé un potelet.

2. Ferraillage des poteaux :

Le ferraillage d’un poteau consiste à la mise en place des barres


longitudinales verticales façonnées suivant les cahiers de ferraillage en plus
des cadres et des étriers mis transversalement en assurant l’enrobage avec
des cales d’épaisseur 2.5cm.

3. Coffrage des poteaux :

Le coffrage d’un poteau consiste à assurer la stabilité du poteau, au cours de


son coulage. Il constitué par quatre panneaux bien serrés avec des cravates
pour assurer l’étanchéité du coffrage.

OUNIFI & BOUSSAID 36


Projet de Fin d'Études 2018-2019

4. Coulage du béton :

Le coulage d’un poteau se fait par une auto bétonnière et se fait avec béton
armé dosé à 400kg/m3 de ciment l42.5CPA par couches avec vibration.

Dans le coulage de type d’éléments de la structure on évite généralement le


coulage par pompe à béton pour minimiser les risques d’éclatement du
coffrage en bois pouvant être provoqué par la pression de la pompe.

5. Décoffrage des poteaux :


Le décoffrage est réalisé après 48h selon le marché, dans certains cas le
décoffrage des poteaux se fait après seulement 24 heures (utilisation des
adjuvants).

 Remarque : On a assisté à la vérification de la verticalité du poteau


avant et après le coulage.

OUNIFI & BOUSSAID 37


Projet de Fin d'Études 2018-2019
 Problèmes rencontrées :

L'opération de coulage de celle-ci est techniquement délicate,


le problème de ségrégation dans les poteaux intervient très souvent à la suite
d’un mauvais coulage. Le poteau est coffré entièrement et le béton est envoyé
d'une hauteur de trois mètres. Dans ce cas les gros éléments sont les
premiers à arriver en bas et viennent après les petits éléments et les sables.
Ajouter à cela la densité des aciers en périphérie et vous obtenez
systématiquement le résultat que vous voyez.

 Solutions :

Pour éviter cela le coffrage du poteau doit être fait en trois parties sur une des
faces, de telle sorte que le coulage puisse se faire sur de hauteurs inférieures
à un mètre, sinon il faudrait utiliser un tube plongeur. bien sur le béton devra
être d'une bonne maniabilité et bien vibré.)

II. Les différentes étapes d’exécution des poutres :


La poutre sert à supporter la dalle et les murs aux alentours. De plus elles
transmettent la charge aux poteaux des deux côtés. Il y a deux types de
poutres : poutre incorporée dans la dalle et Poutres en allège.

1. Ferraillage des poutres :

Le ferraillage des poutres est déterminé à partir des charges appliquées et en


fonction des appuis. Il est composé par des aciers longitudinaux placés dans
les zones tendues des sections des poutres et des aciers transversaux
(cadres, étriers, épingles) indispensables et montées perpendiculairement aux
aciers longitudinaux dont le but est de s’opposer aux efforts de cisaillement.

OUNIFI & BOUSSAID 38


Projet de Fin d'Études 2018-2019

2. Coffrage des poutres :

Le coffrage des poutres est réalisé en parallèle avec le coffrage de la dalle. Il


est exécuté par des parois en bois appelés madriers aux extrémités
soutiennes en bas par des étais en fer.

3. Coulage du béton :

Le coulage du béton des poutres se fait en même temps avec le coulage du


béton de la dalle à l’aide d’une pompe à béton tout en introduisant des cales
d’appuis d’armatures pour assurer l’enrobage escompté.

OUNIFI & BOUSSAID 39


Projet de Fin d'Études 2018-2019

III. Les différentes étapes d’exécution des planchers :


Surfaces ou plateaux composites horizontaux séparant deux niveaux
successifs dans une construction et recueillant les charges de fonctionnement
du bâtiment (poids des structures et actions permanentes) et des surcharges
(actions variables et accidentelles).
D’autres fonctions très importantes relatives :
- Confort thermique
- Confort acoustique
- Protection incendie
- À l’esthétique
Sans oublier le rôle technique de support de canalisations et réseaux divers.

 Dans notre projet on a rencontré deux types de plancher :

1. Plancher à corps creux :


Cette solution, très communément employées dans les bâtiments d’habitation
consiste à utiliser des corps creux et des poutrelles en béton armé.
Avantages :
C'est le type de plancher le plus employé par les petites entreprises, car :
- Mise en œuvre facile, pas de coffrage.
- Ne nécessite pas de gros engin de levage.
- Isolation thermique améliorée.

OUNIFI & BOUSSAID 40


Projet de Fin d'Études 2018-2019
- Le plancher est relativement léger.
- Idéal pour la confection des vides sanitaires.

Inconvénients :
- Grande épaisseur de plancher,
- Sous face à enduire,
- Portée limitée à 6 ou 7 mètres,
- Pas de souplesse de forme et de taille.
- « Mauvaise » isolation acoustique,
- Nécessite beaucoup de manutentions
- Mise en œuvre relativement longue.

OUNIFI & BOUSSAID 41


Projet de Fin d'Études 2018-2019
2. Dalle pleine :
Appelée aussi « dalle massive » est une plaque dont l’épaisseur est petite par
rapport à ses autres dimensions, elle varie entre 12 cm et 20 cm. C’est une
dalle continue sans nervures armée dans les deux sens et supportées par des
poteaux formant en plan un réseau à mailles carrées ou rectangulaires.

Avantages :
- Elle permet une grande souplesse dans les portées et les formes, en
particulier la facilité des divers percements.
- L’absence de nervures facilite la décoration et le passage des
canalisations électriques sur le coffrage avant le bétonnage.
- Les portées courantes de ces dalles L=6 à 7 mètres
- Une bonne isolation acoustique contre les bruits aériens.
- Une bonne résistance au feu.

Inconvénients :
- La dalle pleine nécessite un coffrage sur toute sa surface ce qui
provoque une consommation importante du bois.
- Le poids propre très élevé en fonction de la portée.
- Mauvaise isolation aux bruits d’impact.

OUNIFI & BOUSSAID 42


Projet de Fin d'Études 2018-2019
3. Les étapes d’exécution :

3.1. Coffrage des dalles :

3.1.1. Plancher corps creux :


Pour le coffrage du plancher, les boiseurs utilisent un coffrage traditionnel
constitué de : planches, bastings, madrier avec le support de coffrage (tours
d’étaiement + étais métalliques).

Sa composition : Un plancher corps creux est composé de :

✓ Revêtement qui constitue le sol fini (mortier de pose, carrelage)

✓ L’ossature portante (BA, Nervures …)

✓ Le plafond (enduit de ciment) ✓ Le remplissage (des hourdis) : ils sont


utilisés comme un coffrage perdu.

Il se fait en cinq étapes :


 Placer les lignes de madriers (20/7) sur chant avec un écartement
maximal de 1.5m pour les poutres principales.
 Placer les lignes des madriers (25/7) à plat au-dessus des lignes de
madriers sur chant et perpendiculaire à ces derniers, avec un
écartement maximal de 0,5 m.
 Placer les lignes de planche (10/2.5) à plat au-dessus des lignes à plat
pour la peau de coffrage avec un écartement de 0,33 m pour remplir les
hourdis.
 Mise en places des cages d’armatures des poutres.
 Pose des hourdis : Les hourdis sont définis comme un coffrage perdu
qui doivent être bien alignés dans le sens indiqué dans le plan de
coffrage (même sens des nervures) Pour les parties en contact avec les
poutres, on pose des hourdis borgnes pour lutter contre la pénétration
du béton dans l’hourdis lors de bétonnage.

OUNIFI & BOUSSAID 43


Projet de Fin d'Études 2018-2019

3.2. Ferraillage des dalles :

Plancher à corps creux :


Le ferraillage est réalisé par des armatures longitudinales et transversales
avec espacement bien défini et liés par des cadres et des treillis.
 Poser les cages d’armatures à l’intérieur du coffrage des poutres en se
référant au cahier de ferraillage.
 Placer les nervures entre les hourdis et les relier par des fils d’attaches
aux poutres et avec les armatures de couture : par le ferraillage de
chape on relie tout l’ensemble du ferraillage.
Il faut placer l’enrobage des poutres et raidisseurs par des cales en mortier de
ciment pour garantir l’épaisseur d’enrobage des armatures de béton
d’épaisseur 2,5 cm

OUNIFI & BOUSSAID 44


Projet de Fin d'Études 2018-2019

Dalle pleine :
Comme la dalle est une dalle pleine donc elles possèdent deux nappes
d’armatures inférieure et supérieure dont les sections sont variables de 10 à
16 cm pour la nappe inférieure et de 8 à 10 cm pour la nappe supérieure.

Les réservations dans la dalle :


Lors du coffrage et ferraillage de la dalle l’entreprise doit prévoir toutes les
réservations qui représentent les passages de petites dimensions pour les
canalisations, gaines, fourreaux, pour rôle le passage protégé et l’accessible
des fils, des tubes, des canalisations elles servent la circulation des fluides
(gaz, électricité, eau).

3.3. Coulage de plancher :

Avant de couler le béton il faut :


 Mouiller le coffrage avec de l’eau pour que le béton trouve une surface
lisse.
 Prélever 09 éprouvettes pour l’essai d’écrasement 03 éprouvette à
07jours ; 03 autres à 28 jours et les 03 derniers à 90jour
Après, on fait nettoyer le coffrage, on commence par le coulage des poutres,
ensuite les raidisseurs, puis les planchers en utilisant la pompe à béton. On

OUNIFI & BOUSSAID 45


Projet de Fin d'Études 2018-2019
utilise un vibreur mécanique pour assurer un serrage plus efficace pour éviter
les vides dans le béton afin qu’il puisse passer jusqu’au fond de coffrage.
Et en lissant les surfaces à l’aide d’une règle en bois pour avoir une surface
bien étalée.

OUNIFI & BOUSSAID 46


Projet de Fin d'Études 2018-2019

Coffrage du la dalle :
1. Mise en place du coffrage.
2. Mise en place des poutres, raidisseur.
3. Mise en place de plâtrière pour la dalle.

Coulage du béton :
(16+5) ; (19+6) ; Pleine
Mise en place des nervures
Traçage de la gaine

Poutres ( mise en placer des aciers )


Vibreur
Dalle
Raclette

Voiles :

Coffrage
Coulage

OUNIFI & BOUSSAID 47


Projet de Fin d'Études 2018-2019
Décoffrage

OUNIFI & BOUSSAID 48


Projet de Fin d'Études 2018-2019
Etanchéité :

Caches rideaux :

Installation des prés cadres port et des fenêtres :

Traçage du mur :

Traçage du circuit électrique :

OUNIFI & BOUSSAID 49