Vous êtes sur la page 1sur 10

Motivation et objectifs

Au cours des dernières décennies, l'énergie éolienne a suscité beaucoup d'intérêt en tant
que source d'énergie renouvelable.source d'énergie. En 2015, l'énergie éolienne
représentait 4:7 % de la production d'électricité dans la région de la capitale nationale.

ÉTATS-UNIS[5]. Le ministère de l'Énergie a étudié des scénarios où l'objectif est


d'augmenter les émissions de la part de l'énergie éolienne dans la production
d'électricité à 20 % d'ici 2030, et à 35 % d'ici 2050[1, 6], comme suit illustrée à la figure
1.1.

Alors que l'industrie mondiale de l'énergie a commencé à investir dans l'énergie


éolienne comme l

une source d'énergie propre, la recherche sur les éoliennes a été d'une grande
importance. Étant donné que le

les coûts d'installation et d'entretien sont importants, des efforts ont été faits pour des
conceptions fiables pour les pièces d'éoliennes.
La quantité d'énergie produite par une éolienne est proportionnelle à la surface balayée
par le vent.ses lames, et donc les modèles de lames plus grandes, sont devenus plus
populaires récemment. Les Néerlandais

Le projet d'énergie éolienne extracôtière a une conception de pales de 62,6 m, le projet


national d'énergie renouvelable.

Energy Laboratory (NREL) dispose d'un modèle d'aube de 61,5 m pour une turbine
d'une capacité de 5 MW,

et Sandia National Laboratory (SNL) a conçu une aube de 100 m pour une turbine d'un
diamètre de 1,5 m.

13:2 MW de puissance[7-9]. Cependant, les longs modèles de lames s'accompagnent


de problèmes dynamiques.

La force gravitationnelle et les effets centrifuges induisent des variations dans la rigidité
des pales, ce qui permet de
être important pour les lames longues. De plus, les vibrations des pales sont couplées
entre elles dans le plan,

les directions hors plan et de torsion, bien qu'elles aient généralement été considérées
séparément dans les applications industrielles.
Ces considérations sont la motivation derrière l'éolienne recherche sur les lames.

Dans les éoliennes à axe horizontal, la défaillance se produit généralement dans le


moyeu et la boîte de vitesses. Pour
décrire les charges induites par les pales sur le moyeu, il est important d'étudier la pale
dynamique. Ensuite, les interactions entre les pales et le rotor doivent être étudiées.

Les pales appliquent des charges inertielles et paramétriques sur le rotor, qui sont
transmises les unes aux autres.

à travers le moyeu. Ces effets induisent des résonances secondaires paramétriques et


directes dans les même lorsque le modèle est linéaire. Donc, même pour un scénario simple,
la dynamique couplée de pales et le moyeu est un problème de recherche intéressant.

En raison des variations dynamiques de la rigidité de la lame, les équations de la lame sont
similaires.

à une équation forcée de Mathieu. Les solutions à l'équation de Mathieu sont donc d'une
grande importance

Les valeurs de la dynamique transitoire des pales sont importantes, car elles s'appliquent à
la dynamique transitoire des pales. De plus, les trois-lames

et les équations de turbine à moyeu peuvent être considérées comme un système à degrés
de liberté multiples (MDOF)

avec une rigidité paramétrique. La dynamique transitoire des équations monolames et de


l'équation

ont motivé l'étude des réponses générales de Mathieu à l'équation de la turbine à trois
pales.

et MDOF avec une rigidité paramétrique, respectivement.

La modélisation des forces aérodynamiques sur une aube de turbine est importante pour
une compréhension complète.

de la dynamique des turbines forcées. En raison des oscillations des pales, un décrochage
dynamique peut entraîner

se produisent lorsque les pales fonctionnent à des angles d'attaque élevés. Un examen
approfondi est effectué sur les points suivants

les modèles aérodynamiques de décrochage existants afin de comprendre la nature des


forces externes

sur les lames. Cependant, l'application de ces modèles n'est pas incluse dans cette thèse.

Ces questions motivantes mènent aux objectifs de la présente étude, qui sont les suivants

- Modéliser la lame comme une poutre sous l'effet des vibrations de flexion, de flexion et de
torsion, et étudier son mode de fonctionnement.

pour estimer le degré de couplage entre les vibrations dans le plan et les vibrations hors
plan,

et de trouver l'importance de la gravitation paramétrique et de la gravitation centrifuge.

effets,
- Étudier l'interaction entre les pales et leurs effets dynamiques sur le moyeu,

et de déterminer les résonances secondaires dans les pales en utilisant une perturbation

méthode,

- Étudier les réponses générales de l'équation de Mathieu pour mieux comprendre le


transitoire.

dynamique d'une seule lame,

- Trouver les réponses générales des systèmes MDOF à rigidité paramétrique pour construire
un

pour la dynamique transitoire d'une turbine à trois pales,

- Examiner les modèles aérodynamiques de décrochage qui peuvent représenter la charge


aéroélastique à l'atterrissage.

des angles d'attaque élevés, et dans des conditions d'oscillations instables.

1.2 Contexte et analyse documentaire

1.2.1 Vibrations de flexion, de flexion et de torsion d'une pale d'éolienne

L'analyse vibratoire d'une pale d'éolienne joue un rôle important dans la conception d'une
éolienne. Dans

la défaillance des éoliennes à axe horizontal se produit souvent dans le moyeu et la boîte de
vitesses[10]. Le

Les charges cycliques appliquées par les pales sont considérées comme jouant un rôle
important. Pour prévenir les défaillances et

apporter des améliorations à la conception des turbines, la dynamique des pales doit être
étudiée.

Les pales sont soumises à une charge cyclique en raison de la rotation de la turbine. Une
vitesse de vent régulière, habituellement

varie avec l'altitude, de sorte que lorsque la pale tourne avec le moyeu, son altitude varie, et
c'est ainsi qu'elle est

affectée par des variations cycliques de la force du vent. Aussi les composants tangentiels et
radiaux

de la force de gravité varient cycliquement, ce qui modifie la rigidité effective de la pale en


fonction du moyeu.

tourne. Ces effets introduisent des termes paramétriques dans les équations du
mouvement.

La figure 1.2 montre une pale déformée par flexion, flexion et torsion. La déformation

dans la direction ^y est appelée flexion dans le plan (dans le sens des bords), alors que la
déformation dans ^z est appelée
flexion hors plan (dans le sens des lamelles). Pour des raisons pratiques, les vibrations des
pales sont généralement étudiées

dans le sens des lambeaux et dans le sens des bords séparément[8,11,12]. Ces deux
directions sont

désaccouplé uniquement lorsque le moment d'inertie du produit d'une section transversale


de pale est nul. Pourtant, pour

une section transversale générale de profil d'aile, elle n'est pas nulle, ce qui introduit un
couplage entre deux flexions

les directions. Dawson[13] a étudié les vibrations couplées par flexion et flexion dans les
poutres précontraintes, et

a formulé des fréquences naturelles à l'aide de méthodes énergétiques. Les vibrations de


torsion sont également couplées

avec des vibrations de flexion pour la plupart des lames[14-16]. Dokumaci[14] a dérivé la
flexion en torsion

équations couplées analytiquement, et Bishop et al[15] ont amélioré la théorie en


introduisant les équations suivantes

le gauchissement. Cooley et Parker[17] ont également travaillé sur la vibration de torsion


couplée à la flexion du filage.

en tenant compte des effets centrifuges. Hodges et Dowell[18] ont trouvé les équations
suivantes

de mouvement pour une lame qui passe sous un mouvement de flexion, de flexion et de
torsion avec une torsion structurelle.

Comme ils travaillaient sur une pale d'hélicoptère, ils n'ont pas tenu compte des effets de la
gravité et de la variation de l'altitude.

la vitesse de rotation du rotor. Kallesøe[19] a utilisé les équations de Hodges et Dowell pour
une turbine

en ajoutant les effets de la gravité et du mouvement de tangage. Il a négligé le centre de


cisaillement étant

décalé par rapport au centre de la masse, l'inclinaison de l'arbre et le cône de précontrainte.

Les éoliennes ont été étudiées par des analyses modales expérimentales et numériques,

et la méthode des éléments finis[20-24]. Larsen et ses collaborateurs[20] ont expliqué une
procédure pour une étude expérimentale sur le

où chaque section transversale est modélisée avec un degré de liberté de trois degrés et
l'équation

La lame est excitée avec un marteau à percussion. Hansen[23] a utilisé l'outil de simulation
HAWCStab,
où la structure de la lame est modélisée par la méthode des éléments finis et les forces
aéroélastiques

z y^ y^

^^

rP1

rP0 g

y^

Figure 1.2 Lame sous déformation par flexion, flexion et torsion.

sont modélisés à l'aide de la méthode du momentum de l'élément de lame, afin d'effectuer


une analyse propre pour trouver l'élément

la stabilité aérodynamique d'une turbine. Bir[24] transformation de coordonnées multilames


appliquée

à la turbine de 5 MW de NREL pour trouver ses fréquences.

Crespo da Silva[25] a développé un modèle pour les poutres sous vibration de flexion, de
flexion et de torsion. Négliger

les effets paramétriques de la gravité, il a dérivé les équations du mouvement à l'aide de


l'équation de Hamilton

principe. Dans le chapitre 2, une approche similaire est donnée en détail, où au lieu de
l'approche de Hamilton

la méthode de Lagrange est utilisée pour trouver les équations du mouvement et la


dynamique modale.

de la lame sont étudiés ainsi que les effets paramétriques.


1.3 Thesis Overview
This thesis contains modeling of a single wind-turbine blade under bend-bend-twist
vibrations,
and derivation of equations of motion using Lagrange’s method together with
assumed
modes. A linear modal analysis is shown to find the modal frequencies as well as the
mode
shapes of the blade. Blade stiffness varies with the rotor angle due to parametric
effects of
gravity, which are more significant for long blades. An analysis on the effect of length
on
8
the parametric stiffness is provided.
Then a three-blade turbine model which represents the coupled blade-hub dynamics is
studied. Only in-plane bending vibrations are taken into account, and a single
cantilever
beam mode is assumed for each blade. The linearized blade and rotor equations are
coupled
with each other in the time domain. To decouple the rotor equation from the blade
equations,
the independent variable is transformed from time to rotor angle, and a scaling
scheme and
a nondimensionalization procedure are followed. The method of multiple scales is
applied to
explore the effects of the parametric stiffness on the blade response.
This thesis presents an analytical approach for approximating the general responses of
the Mathieu equation. A general non-periodic Floquet-type solution is assumed, and
the
frequency content and the stability of the solution are determined via the harmonic
balance
method. General responses are constructed by using the characteristic exponents and
Fourier
coefficients found through the harmonic balance. An extension of the approach to
MDOF
systems with parametric stiffness is also provided. The results of both the SDOF and
the
MDOF examples are verified through simulations. This method can be used to
approximate
the transient response of parametrically excited turbine equations.
Lastly, an extensive review on aerodynamic modeling of the lift force is given. The
variations in angle of the relative wind speed during blade oscillations can introduce
dynamic
stall, where the lift force drops dramatically, and cause hysteresis in the lift force.
This phenomenon can be modeled by semi-empirical methods, where the parameters
in the
mathematical models are determined experimentally. A comprehensive review of two
of the
existing semi-empirical methods are given. These methods can be used to build a
framework
for a forced turbine model.
9
1.4 Contributions
The contributions of this thesis to the literature are:
- The energies of slender nonuniform pretwisted blade are formulated for bend-
bendtwist
vibration, and are presented in terms of familiar beam parameters.
- The modal equations of motion are found for a blade under bend-bend-twist
vibration,
and the frequencies and mode shapes are found by applying a modal analysis. It is
shown that the degree of coupling between in-plane and out-of-plane vibrations
depend
on the beam parameters.
- The parametric and the centrifugal effects in blade stiffness are investigated. The
stiffness variations are found to be more serious for longer blades.
- In-plane equations of motion for a three-blade turbine are derived. The secondary
resonances introduced by the direct and the parametric effects are investigated.
- An approach is developed to determine approximate general responses to the
undamped,
damped and two-harmonic excitation Mathieu equations. The approach allows
us to determine the response frequency content and damping rate, and can be
applied to other linear second order differential equations with periodic coefficients.
The approach is also extended to MDOF systems with parametric stiffness.
10
1.3 Aperçu de la thèse
Cette thèse contient la modélisation d'une pale d'éolienne unique sous des vibrations
de flexion, de flexion et de torsion,
et dérivation d'équations de mouvement à l'aide de la méthode de Lagrange avec des
valeurs supposées de
modes. Une analyse modale linéaire permet de trouver les fréquences modales ainsi
que le mode.
formes de la lame. La rigidité de la pale varie en fonction de l'angle du rotor en raison
des effets paramétriques suivants
la gravité, qui sont plus importantes pour les lames longues. Une analyse de l'effet de
la longueur sur les
8
la rigidité paramétrique est fournie.
Ensuite, un modèle de turbine à trois aubes qui représente la dynamique couplée
aubes-moyeu est le suivant
étudié. Seules les vibrations de flexion dans le plan sont prises en compte, et un seul
porte-à-faux
Le mode faisceau est supposé pour chaque lame. Les équations linéarisées de la pale
et du rotor sont couplées
l'un avec l'autre dans le domaine temporel. Pour découpler l'équation du rotor des
équations des pales,
la variable indépendante est transformée du temps en angle de rotor, et un schéma de
mise à l'échelle et
une procédure de non dimensionnalisation est suivie. La méthode des échelles
multiples s'applique à
explorer les effets de la rigidité paramétrique sur la réponse de la lame.
Cette thèse présente une approche analytique permettant d'approximer les réponses
générales de l
l'équation de Mathieu. Une solution générale non périodique de type Floquet est
supposée, et l'algorithme
la teneur en fréquence et la stabilité de la solution sont déterminées par la balance
harmonique
méthode. Les réponses générales sont construites à l'aide des exposants
caractéristiques et de Fourier
que l'on trouve dans l'équilibre harmonique. Une extension de l'approche MDOF
des systèmes à rigidité paramétrique sont également fournis. Les résultats de la SDOF
et de la
Les exemples MDOF sont vérifiés par des simulations. Cette méthode peut être
utilisée pour approximer
la réponse transitoire des équations de turbine à excitation paramétrique.
Enfin, une étude approfondie de la modélisation aérodynamique de la force de
portance est présentée. Le
les variations de l'angle de la vitesse relative du vent pendant les oscillations des pales
peuvent introduire des oscillations dynamiques.
décrochage, où la force de levage chute considérablement et provoque une hystérésis
dans la force de levage.
Ce phénomène peut être modélisé par des méthodes semi-empiriques, où les
paramètres de la méthode
des modèles mathématiques sont déterminés expérimentalement. Un examen
exhaustif de deux des projets de la
les méthodes semi-empiriques existantes sont données. Ces méthodes peuvent être
utilisées pour construire un cadre de travail
pour un modèle à turbine forcée.
9
1,4 Cotisations
Les contributions de cette thèse à la littérature sont :
- Les énergies d'une lame pré-torsadée non uniforme et mince sont formulées pour la
torsion en flexion.
et sont présentés en fonction de paramètres de faisceau familiers.
- Les équations modales du mouvement sont trouvées pour une lame sous vibration de
flexion, de flexion et de torsion,
et les fréquences et les formes de mode sont trouvées en appliquant une analyse
modale. Il s'agit
a montré que le degré de couplage entre les vibrations dans le plan et les vibrations
hors plan dépend des facteurs suivants
sur les paramètres du faisceau.
- Les effets paramétriques et centrifuges de la rigidité de la lame sont étudiés. Le
les variations de rigidité sont plus importantes pour les lames plus longues.
- Les équations de mouvement dans le plan d'une turbine à trois pales sont dérivées.
Le secondaire
Les résonances introduites par les effets directs et paramétriques sont étudiées.
- Une approche est mise au point pour déterminer les réactions générales
approximatives à l'absence d'amortissement,
les équations de Mathieu à excitation amortie et à deux harmoniques. L'approche
permet
nous pour déterminer le contenu de la fréquence de réponse et le taux
d'amortissement, et peut être
appliqué à d'autres équations différentielles linéaires du second ordre à coefficients
périodiques.
L'approche est également étendue aux systèmes MDOF à rigidité paramétrique.
10

Document(ref de document qui se trouve dans bureau)


Dans de nombreux cas, l'interaction aérodynamique est décrite par le biais d'un modèle
instantané pour le modèle[18-20]. Un tel modèle
néglige la perturbation du réveil de l'année et le retard de développement qui s'ensuit pour
un nouvel équilibre aérodynamique.

La validité de cette approche peut en principe être évaluée sur la base de la fréquence
d'enseignement, d'une approche par dimension et d'une approche par dimension.

mètre concernant l'oscillation de la vessie en fonction du moment requis pour le débit d'air
afin de déplacer leslacroses de la lame d'air[21]. L'air

La vitesse d'écoulement des pales des éoliennes varie en fonction de la longueur de la lame
et de la fréquence d'utilisation.

L'apport du mouvement structurel à d'autres vitesses d'écoulement de l'air relatives n'est


pas connu à l'avance.

La dépendance de l'interaction aérodynamique de l'interaction aérodynamique des pales


des éoliennes ne peut pas être déterminée à l'avance.

Ce document traite de l'interaction aérodynamique d'une lame pivotante, dont le but est
d'évaluer l'effet de l'action de laig-Les lames d'une éolienne à turbine à vent sont d'une
grande importance,flexibles et non uniformes, torsadés sur leur longueur, ce qui implique
que les modes de flexion de la vibration ne sont pas

Il est facile à définir et, de surcroît, ne peut être décrit à l'intérieur d'un plan.

La vitesse de rotation peut être ajustée, ce qui affecte le raidissement des centrifugeuses
centrifuges.

En conséquence, le couplage entre les mouvements dans et hors de la direction du vent, le


couplage entre les mouvements dans et hors de la direction du vent et la direction du vent.

Le plan de rotation dépend de l'état opérationnel, affectant implicitement les fréquences


naturelles et les formes modales de l'état opérationnel.

lame. De plus, l'amortissement et l'amortissement ont été introduits à la suite de


l'interaction aérodynamique, à travers laquelle l'interaction aérodynamique s'est produite,
ce qui a permis à l'eau de s'écouler dans le sol.

Compte tenu de la nature de l'interaction aérodynamique, ce couplage est le suivant

non linéaire.