Vous êtes sur la page 1sur 8

CHAPITRE VII ETUDE DU CARREFOUR

Étude du carrefour

I. Étymologie :

Le mot carrefour vient du bas latin quadrifurcus, qui a quatre fourches ou divisions, lui-même
venant de quadri, quatre, et furca, fourche.

II. Définition :

Un carrefour routier est au sens propre la zone comprise à l’intérieur du prolongement des
bordures (ou, s’il n’y a pas de bordures, des rives) de deux chaussées qui se coupent à angle
droit ou presque droit. Plus généralement il s’agit de la zone dans laquelle des véhicules se
déplacent sur des routes différentes qui se coupent à angle quelconque, peuvent se rencontrer.

III. Introduction :

L’intersection de la RN49 et la RN56 est un carrefour en T, avec l’aménagement de la nouvelle


route qui fait objet de notre étude, impliquera une nouvelle étude du carrefour à quatre
branches en zone interurbaine et qui sera un carrefour giratoire à 2 voies.

IV. Définition d’un Carrefour type giratoire ou carrefour giratoire :

Un carrefour giratoire est un carrefour plan à trois branches ou plus dans lequel les courants
convergent puis divergent sur une chaussée à sens unique entourant un îlot central ; la
circulation sur cette chaussée se fait dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (dans les
pays où on roule à gauche, la circulation s’effectue dans le sens des aiguilles d’une montre).

Il existe deux configurations de giratoires possibles :

1) plein : l'anneau formé par le sens unique est assez grand pour pouvoir combler
complètement son centre sans gêner les véhicules à gabarit particulier. Un
aménagement paysagiste, voir artistique est souvent réalisé sur le disque restant au
centre.
2) vide : l'anneau est plus petit et comme il risque de gêner les véhicules larges et longs
(autobus, camions...) le terre-plein central du giratoire est franchissable (aménagement
par marquage ou par des mesures constructives du type d'un petit monticule). Le
giratoire est alors appelé "mini giratoire" ; son rayon maximal extérieur est de 12m.

38
CHAPITRE VII ETUDE DU CARREFOUR

V. Justification du choix du type de carrefour :

Ce type de carrefour est de plus en plus répandu car il présente de nombreux avantages :
• L'adaptation au trafic est automatique, par la priorité donnée aux véhicules déjà insérés.
• La vitesse est limitée par l'infrastructure, et la sécurité routière est donc améliorée.
• Il n'y a pas besoin de feux, donc pas besoin d'électrifier le carrefour, économise de
l'énergie.
• Les véhicules n'attendent pas longtemps, contrairement aux croisements à feux de
signalisation, ce qui économise du pétrole et diminue la pollution de l'air, ainsi que les
nuisances sonores.

• le nombre des véhicules virant à gauche est important.


• Absence totale d’agglomération, impliquant absence de risque de percussions des
piétons, vu le manque de prise en charge correcte des piétons pour ce type de carrefour
en zone urbaine.
Aussi notre carrefour est composé de 2 voies donc l’usager :

• S'il veut tourner à droite, il enclenche son clignotant droit avant d'aborder le giratoire. Il
se place alors sur la première voie (voie ouverte) et sort tout de suite dès que possible.
• S'il veut continuer tout droit, il se place alors sur la première voie (voie ouverte) et
lorsqu'il a fait un quart du tour complet il enclenche son clignotant droit et sort dès que
possible.
• S'il veut tourner à gauche, il enclenche son clignotant gauche avant d'aborder le
giratoire. Il se place alors rapidement sur la deuxième voie (voie fermée) puis y reste
pour faire la moitié du tour complet. Il enclenche alors son clignotant droit et se
positionne (en cédant le passage aux éventuels usagers sur la première voie) dans la
première voie. Il sort dès que possible (toujours avec son clignotant actif).
• S'il veut faire demi-tour, il enclenche son clignotant gauche avant d'aborder le giratoire.
Il se place alors rapidement sur la deuxième voie (voie fermée) puis y reste pour faire les
trois quarts du tour complet. Il enclenche alors son clignotant droit et se positionne (en
cédant le passage aux éventuels usagers sur la première voie) dans la première voie. Il
sort dès que possible (toujours avec son clignotant actif).
• S'il ne connaît pas sa sortie, il doit se placer sur la première voie en faisant extrêmement
attention aux autres usagers. Un usager a le droit de faire plusieurs fois le tour du
giratoire (sans en abuser) pour trouver sa sortie, dans la mesure où il ne gêne pas la
bonne circulation.

39
CHAPITRE VII ETUDE DU CARREFOUR

VI. Aménagement du carrefour RN49/RN56 :

1) Principes généraux d’aménagement :

a) Dispositions générales :

Les quatre axes des branches sont diriges vers le centre du giratoire avec une répartition
presque régulière autour de l’anneau.

L’ilot central doit toujours être centre sur l’axe principal et qui est la RN49 pour notre cas. Et en
aménagement de route neuve, une longueur d’alignement axée sur le centre du giratoire de
350m sera toujours recherchée.

b) Dimensions générales :

Les règles générales de dimensionnement à retenir sont les suivantes :

-Un rayon extérieur d’anneau (Rg) dit « rayon du giratoire » supérieur ou égal a 15m permet
des conditions de giration suffisamment aisées pour les véhicules de poids lourds.

-les dimensions générales d’un carrefour à sens giratoire doivent être adaptées en fonction du
profil en travers de la route principale, du site, du niveau de trafic et le taux de poids lourds,
nombre de branche, etc.…

-Un rayon Rg plus petit que 12m est toujours inacceptable.

c) Perception et lisibilité :

-L’écran formé par le carrefour et le traitement paysager doivent fonctionner de jour comme de
nuit.

-le panneau de signalisation directionnelle d’identification du carrefour doit être parfaitement


visible, placé a au moins 350m de l’entrée du giratoire sur les routes à 2×2 voies.

-Les éléments du giratoire (ilot central et séparateur) doivent être visible a 150m (calcul de la
visibilité sur obstacle).

-La géométrie de giratoire doit être lisible. L’usager doit reconnaître rapidement les différents
éléments qui le constituent : ilot central, ilot séparateur, les bordures, la chaussée annulaire, les
voies d’entée et de sortie.

d) Visibilité :

Les conducteurs qui abordent le carrefour doivent apercevoir les véhicules prioritaires. Une
vision complète sur un « ¼ gauche de l’anneau » a 15m de l’entrée, s’avere suffisante.

Aussi l’ilot central ne doit pas comporter de plantations hautes à moins de 1m.

40
CHAPITRE VII ETUDE DU CARREFOUR

e) Pentes :

L’implantation du carrefour sur une route de déclivité inférieur à 3% ne pose généralement


aucun problème. Ce qui est le cas pour le choix de la zone d’implantation sur la RN49 avec une
pente de 0.5%.

2) Géométrie des composants du giratoire :

a) Ilot central :

Il est recommandé de donner à l’îlot central une forme circulaire (la sécurité étant meilleure sur
les girations circulaires)
En milieu interurbain, une valeur de 15 à30 m est en général suffisante. Pour notre cas, on
prend un rayon de 30m.

b) Chaussée annulaire :

La chaussée annulaire est d’une largeur de 8m, constituent deux voies de 4m, suffisante pour
un poids lourd de 18m de longueur.
La chaussée annulaire présente un devers de 2.5% avec une pente dirigée vers l’extérieur du
carrefour.

c) Les entrées :

Les valeurs pour le dimensionnement du couloir d’entrée sont les suivantes :


Rayon d’entrer de 15 à20 m, largeur de 4m.
Pour notre cas on prend un rayon de 15m avec une largeur d’entrée de 4m.

d) Les sorties :

Les valeurs pour le dimensionnement du couloir de sortie sont les suivantes :


• Un rayon de sortie de 25m.
• Une largeur de sortie de 8m.

41
CHAPITRE VII ETUDE DU CARREFOUR

Récapitulatif :

Le tableau ci-dessous récapitule les différents paramètres de construction donnes aux


paragraphes précédents, avec la valeur du rayon de giratoire (Rg).

Rg Rayon du giratoire paramétrage Rg=38m


La Largeur de l’anneau 6m La 9m 8
Ri Rayon intérieur Rg-La 30
Re Rayon d’entrée 10m Re 15m,et Rg 15
Le Largeur de la voie entrante Le=4m 4
Rs Rayon de sortie 15 Rs 30m,et >Ri 25
La Largeur de la voie sortante 4m Ls 8m 8
Rr Rayon de raccordement Rr=4rg 152

Le schéma ci-dessous donne un exemple de construction à partir des données fournies aux
paragraphes précédents :

42
CHAPITRE VII ETUDE DU CARREFOUR

e) Les ilots séparateurs :

L’ilot séparateur a généralement la forme d’un triangle (son dessin est réalisé a partir d’un
triangle dit de «construction»).

Les ilots séparateurs remplissent divers fonctions principales comme :


• En situation d’approche, ils favorisent la perception du carrefour.
• Ils offrent une surface séparant les mouvements entrants et sortants, ils permettent
d’éviter des collisions entre les deux sens de circulation.
• Ils permettent l’implantation de la signalisation de direction.
• Enfin, ils évitent les « prises a contre sens »de l’anneau…etc.

Le tableau ci-après récapitule les différents paramètres de construction des ilots séparateurs
pour un rayon Rg :

Rg : rayon du giratoire Paramétrage Rg=38


L : Longueur du triangle de constriction L=Rg 38
H : hauteur du triangle de construction H=Rg/4 9.5
d : déport de l’ilot sur l’axe d=(0.5+Rg/50)/2 0.65
r : rayon des raccordements de bordures r=Rg/50 0.75

Le schéma ci-après donne un mode de construction pour les ilots séparateurs de rayon Rg
supérieur à quinze mètres :

43
CHAPITRE VII ETUDE DU CARREFOUR

f) Voie directe de tourne-à-droite :

Dans notre cas on a prévue deux bretelles de tourne a droite directe de LAHDDEB vers HASSI-
MESSAOUD(RN49) et de TOUGGOURT vers OUARGLA(RN56), en raison d’important trafic qui
empreinte ces deux itinéraires, notamment du poids lourds (hydrocarbure).

La voie directe de tourne à droite ne doit pas être prioritaire sur la sortie du giratoire sur
laquelle elle se greffe.

Le rayon minimum de la voie directe de tourne à droite doit être au moins égal à quarante
mètres.

Le schéma ci-dessous donne un exemple de construction d’une voie directe de tourne à droite :

• Dans notre cas Lb=110m et R=150m, pour les deux bretelles.

44
CHAPITRE VII ETUDE DU CARREFOUR

VII. SCHEMA DU CARREFOUR RN49/RN56 :

45