Vous êtes sur la page 1sur 15

Leur / Leurs - cours

1. Leur, pronom personnel, est placé immédiatement devant ou derrière un


verbe.

C'est le pluriel de lui, il est invariable et ne prend jamais de '-S'.


Il est complément indirect du verbe.
Il signifie "à eux" ou "à elles".

Ce poussin a faim, je lui donne des graines. (un seul poussin)

Ces poussins ont faim, je leur donne des graines. (plusieurs poussins)

-------- Dans les phrases où le verbe est à l'impératif, leur est placé après le verbe et l'on
met un trait d'union entre le verbe et 'leur'.

Ces poussins ont faim, donne-leur des graines.

Cédric, quand tes cousines arriveront, tu leur offriras un rafraîchissement.

Cédric, Sylvie et Laure sont là. Offre-leur un jus d'orange.

2. Leur /Leurs, déterminants possessifs, accompagnent un nom.


L'accord se fait en nombre avec ce nom. Ils ne prennent jamais la marque du féminin.
La maman qui s'adresse à son mari :
"Pierre, il faut demander aux enfants de venir ranger.

Ils ont laissé leur ballon (masculin singulier), leur planche à roulettes (féminin
singulier) ,

leurs patins (masculin pluriel) et leurs bicyclettes (féminin

pluriel) dans le jardin.


Je pense qu'il va bientôt pleuvoir."

Le papa à son épouse :


"Je les appelle tout de suite et je leur dis (pronom personnel invariable, mis pour
enfants) de mettre leurs jouets à l'abri. (déterminant possessif pluriel,
s'accorde avec jouets)"

Remarques :

a) leur et leurs, déterminants, peuvent être remplacés par un autre déterminant


comme ce, cette, ces :

Demande aux enfants de mettre ce ballon, cette planche à roulettes, ces patins, ces
bicyclettes à l'abri.

b) leur et leurs s'utilisent lorsqu'il y a plusieurs possesseurs :

Demande à Nicolas de rentrer son ballon et ses patins.

Demande à Nicolas et à Cédric de rentrer leur ballon et leurs patins.

Un déterminant accompagne un nom.


Un pronom remplace un nom.
Le bûcheron et la bûcheronne étaient si pauvres qu'ils ne pouvaient pas nourrir leurs sept enfants.
(Le Petit Poucet)

Distinguer Tout/Tous/Toute/Toutes - cours


1) Lorsque "tout"est un nom :

Lorsque "tout" est un nom, il s'accorde en fonction de son nombre :

Ex. :

- Voici l'argent, prenez le tout et partez !

- Notre physique, notre éducation, notre morale, nos connaissances sont les touts qui
constituent notre personnalité.

2) Lorsque "tout" / "tous" / "toute" / "toutes" est un déterminant :

Lorsque tout/tous/toute/toutes est un déterminant indéfini, il s'accorde en


genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Il peut se combiner avec
d'autres déterminants.

Ex. :

- Toutes les personnes citées ont triché à l'examen.

- Tout le monde a regardé l'émission.

3) Lorsque "tout" / "tous" / "toute" / "toutes" est un pronom :

Lorsque tout/tous/toute/toutes est un pronom indéfini, il s'accorde avec ce qu'il


représente.

Ex. :

- Ces élèves ont assisté à la conférence, tous l'ont trouvée très intéressante.

- Les filles du voisin sont allées à la piscine, toutes ont pris froid.
Lorsque "tous" est un pronom, on prononce le "s".

4) Lorsque "tout" est un adverbe :

Lorsque "tout" est un adverbe, il est la plupart du temps invariable.

Ex. : Ils sont tout heureux de s'être reconnus.

ASTUCE : Lorsque "tout" est un adverbe, il peut souvent être remplacé par
"très", "complètement", "entièrement"...

Il y a toutefois une exception :


Pour une raison de prononciation, lorsque "tout" est devant un adjectif qui commence
par une consonne (le "h" aspiré y compris), il s'accorde en genre et en nombre.

Ex. :

- Elle est toute déçue de ne pas aller au parc.

1. Elles se sont retrouv é ées au café.


(sens réciproque, l'une a retrouvé l'autre et réciproquement)

2. Elles se sont lav ées é les cheveux.


sens réfléchi, elles ont lavé leurs cheveux, COD placé après le verbe, pas d'accord)

3. La maison au bout de la rue s'est vend us ue la semaine dernière.


(sens passif : la maison a été vendue. Accord avec le sujet)

4. Marie s'est prépar ée é une tasse de thé.


(sens réfléchi, le cod tasse est placé après le verbe, pas d'accord)

5. Ils se sont insult és pendant plus d'une heure.


(sens réciproque,chacun a insulté l'autre, accord avec le sujet)

6. Elles se sont regard ée ées dans les yeux.


(sens réciproque, chacune a regardé l'autre)
7. Louise s'est coup é ée en tranchant les légumes.
(sens réfléchi, Louise a coupé elle-même)

8. Elle s'est reconn u ue dans son fils.


(sens réfléchi, elle a reconnu elle-même)

9. Ils se sont enfu is devant le danger.


(essentiellement pronominal accord avec le sujet)

10. Elle s'est repent ie de lui avoir caché la vérité.


(essentiellement pronominal accord avec le sujet)

. REGLES GENERALES

A . Employé seul (sans auxiliaire)

Il s'accorde en genre et en nombre avec le nom ou le pronom auquel il se


rapporte. Ex. : Nous marchions dans des jardins parfumés.

B . Employé avec ÊTRE

Il s'accorde en genre et en nombre au sujet auquel il se rapporte. Ex. :


Nous sommes partis.

C . Employé avec AVOIR

Il s'accorde en genre et en nombre avec le complément d'objet direct


auquel il se rapporte, si et seulement si celui-ci est placé AVANT lui .

Ex. 1 : Les élèves avaient étudié leurs leçons .

Ex. 2 : Nous avons ri beaucoup .

Ex. 3 : Les frites qu'ils ont mangées n'étaient pas bonnes .


II . REGLES PARTICULIERES

A . Attendu, compris, excepté, passé, ...

Placé AVANT LE NOM, le participe passé reste INVARIABLE. Ex. : Rien ne


remuait, excepté les flammes.

Placé APRES LE NOM, le participe passé s'accorde en genre et en nombre


avec le nom. Ex. : Rien ne remuait, les flammes exceptées.

B . Ci-annexé, ci-joint, ci-inclus, ...

En tête de phrases adverbiales, le participe passé reste invariable.

Ex. : Ci-joint, la liste des personnes.

Les participes passés sont invariables lorsque, à l'intérieur d'une phrase,


ils se rapportent à un nom construit sans déterminant et qu'ils précèdent
immédiatement.

Ex. : Veuillez trouver ci-joint, copie de la liste.

C . Coûté, valu, pesé, duré, ...

Ces participes passés sont invariables s'ils sont intransitifs. Ex. : Je


regrette les 100€ que ce sac m'a coûté.

Ils sont variables s'ils sont transitifs. Ex. : On n'imagine pas les efforts que
ces travaux m'ont coûtés.

D . Dit, dû, crû, pu, su, voulu, ...

Ils sont invariables, si à leur suite, on peut sous-entendre un infinitif, ou


une proposition .

Ex. 1 : J'ai fait tous les efforts que j'ai pu.

Ex. 2 : Il m'a donné les renseignements qu'il avait dit.

E . Précédé de "en"

Le participe passé précédé de "en" COD reste invariable. Ex. : Des livres,
j'en ai lu beaucoup.
III . LE PARTICIPE PASSE SUIVI D'UN INFINITIF

Selon que le complément direct se rapporte au participe passé ou à


l'infinitif, il peut y avoir accord ou pas.

Ex. 1 : Les violonistes que j'ai entendus jouer étaient formidables.

Ex. 2 : Les airs que j'ai entendu jouer étaient admirables.

ASTUCES !
- Si, entre le participe passé et l'infinitif, je peux intercaler 'antécédent du
pronom + 'en train de' => il y a accord. (voir exemple 1)

- "FAIT", suivi d'un infinitif, est toujours INVARIABLE .

ccord du participe passé - cours

1/ Accord du participe passé employé avec AVOIR :


La grammaire traditionnelle indique que le participe passé employé avec l'auxiliaire
AVOIR s'accorde en genre et en nombre avec le complément d'objet direct (COD)
lorsque celui-ci est placé avant le verbe. Mais cette formulation, qui oblige à rechercher
le COD, crée souvent une certaine gêne et pose un problème au locuteur.

C'est pourquoi une reformulation de la règle ci-dessus n'est pas inutile :

L'accord se fait avec le nom (ou pronom) avec lequel on peut, par le
sens rapprocher le participe, si ce nom (ou pronom) est placé avant le participe.

Ainsi, on écrit :

Les personnes que Sylvie avait rencontrées étaient tout à fait charmantes.

Les chauffeurs avaient garé les camions sans les avoir déchargés.

Elle se demandait combien d'occasions elle avait ainsi manquées.


Il apparaît effectivement que les mots rapprochés par le sens - et ceci par simple lecture
- sont bien, respectivement, les COD de chacun des verbes.

Le COD ne peut se trouver placé avant le verbe que dans les trois cas suivants :

- Dans une proposition relative introduite par que : ce pronom n'ayant ni genre ni
nombre, l'accord se fait avec l'antécédent.

Ex. : Les personnes qu'il avait rencontrées.

- Si le COD est un pronom personnel : celui-ci est toujours placé devant le verbe. Ce
pronom peut être l' (le ou la) ou bien les (représentant un nom masculin ou féminin).

Il faut donc, pour faire l'accord, chercher quel(s) mot(s) est/sont représenté(s) par
ce pronom :

Ex. : Les chauffeurs avaient garé les camions sans les (= camions) avoir
déchargés.

- Dans une phrase interrogative : lorsque l'interrogation porte sur le nom (ou le
pronom) complément d'objet direct, celui-ci est nécessairement placé au début de la
proposition :

Ex. : Combien d'occasions (COD) elle (sujet) avait manquées.

REMARQUE : En conséquence, les participes passés des verbes qui n'ont jamais
(ou ne peuvent pas avoir) de complément d'objet direct (et ce, dans toute
situation) sont invariables.

Ainsi, les participes passés des verbes suivants n'ont-ils ni féminin ni pluriel : accédé,
agi, appartenu, brillé, cessé, daigné, douté, existé, hésité, insisté, nui, paru, participé, plu
(plaire), ressemblé, semblé, succédé, transigé, voyagé, etc. Il en est de même pour les
verbes impersonnels : fallu, neigé, plu (pleuvoir), tonné, venté, etc.

2/ Accord du participe passé employé avec ÊTRE :


Le participe passé s'accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet, même si ce
dernier est placé après le verbe.

Ex. : Les bonnes nouvelles sont mieux accueillies que les mauvaises.

Ont été achetés : des outils et de la peinture.

3/ Accord du participe passé des verbes pronominaux :

. Accord avec le sujet :


En règle générale, le participe passé des verbes pronominaux non réfléchis (c'est-à-dire
dont l'action ne se reporte pas sur le sujet) s'accorde en genre et en nombre avec le sujet
du verbe :

Ex. : Elles se sont aperçues de leur oubli.

Elles se sont interrogées.

Elles se sont lavées.

C'est le cas également pour : s'absenter, s'abstenir, s'apercevoir, s'écrier, s'enfuir,


s'ingénier (voir exemples et explications complémentaires dans le corrigé de la question
10 de ce test). A noter que ces verbes sont dits essentiellement pronominaux, c'est-à-dire
qu'ils n'existent que sous la forme pronominale.

CAS PARTICULIER : On écrit : elles se sont arrogé des droits, mais les droits qu'elles
se sont arrogés ne se justifient pas (s'arroger s'accorde comme un verbe conjugué
avec AVOIR).

. Pas d'accord avec le sujet :


Le participe passé des verbes pronominaux ne s'accorde pas :

- Quand le verbe est suivi d'un complément d'objet direct (COD) :


Ex. : Elles se sont demandé d'où venait ce bruit.

Elles se sont lavé les mains.

- Quand le verbe ne peut jamais avoir de complément d'objet direct (COD),


même s'il n'est pas à la forme pronominale.
Ex. : Ils se sont nui les uns aux autres.

Les années se sont ainsi succédé.

C'est le cas pour : se convenir, se mentir, se nuire, se parler, se plaire (se complaire, se
déplaire), se ressembler, se rire (comme se sourire), se succéder, se suffire, se survivre.

En effet, il suffit d'analyser les autres exemples suivants :

Que d'hommes se sont craints mais Que d'hommes se sont déplu

Dans le 1er cas, les hommes ont craint (réponse : eux) mais ils ont déplu (réponse : à
eux)

- Quand 'se laisser', 'se faire' sont suivis d'un infinitif :

Ex. : Elle s'est fait faire une piqûre.

Elle s'est laissé faire.

Ils se sont laissé emporter par la colère.

4/ Accord du participe passé suivi d'un infinitif :


Lorsque le participe passé est suivi d'un infinitif, l'accord se fait avec le nom (ou le
pronom) avec lequel on peut rapprocher le participe si ce nom (ou le pronom) est placé
avant celui-ci :

Ex. : Les coqs que nous avons entendus chanter étaient ceux de nos voisins. (les coqs sont
entendus).

La maison que nous avions pensé acheter est, malheureusement, déjà vendue. (la
maison n'est pas pensée)
Voix passive

La voix passive

La conjugaison d'un verbe à la voix passive se construit avec l'auxiliaire être et le


participe passé du verbe.

Ex. : Lucile et Bridg regardent la télévison. (voix active).


La télévision est regardée par Lucile et Bridg. (voix passive).

La voix passive d'un verbe se fait avec l'auxiliaire être suivi du participe passé du verbe.
L’auxiliaire est conjugué au même temps que le verbe de la voix active.

Ex. : voix active  Marion mange une pêche. (verbe conjugué au présent de
l'indicatif).
voix passive  Une pêche est mangée par Marion. (auxiliaire être conjugué au
présent de l'indicatif).

voix active voix passive

Présent : mange est mangée

Futur : mangera sera mangée

Passé simple : mangea fut mangée

Passé composé : a mangé a été mangée

Imparfait : mangeait était mangée

Plus-que-parfait : avait mangé avait été mangée


1. Les enfants ramassent les fruits. =>Les fruits [Pas de réponse] sont
ramassés par les enfants.

2. Julie a lancé le pion.=> Le pion [Pas de réponse] a été lancé par


Julie.

3. Solène décrochera le téléphone.=> Le téléphone [Pas de réponse]


sera décroché par Solène.

4. Le chat avait mangé toute la gamelle. =>Toute la gamelle [Pas de


réponse] avait été mangée par le chat.

5. Le gendarme donna une amende au jeune écervelé.=> Une amende


[Pas de réponse] fut donnée par le gendarme au jeune écervelé.

6. Ma mère posait le papier-peint dans la cuisine. =>Le papier-peint


[Pas de réponse] était posé dans la cuisine par ma mère.

7. Le chien mordit les pompiers. =>Les pompiers [Pas de réponse]


furent mordus par le chien.

8. Jérémie a regardé les dessins animés.=> Les dessins animés [Pas de


réponse] ont été regardés par Jérémie.

9. Le banquier accepte la demande de crédit. =>La demande de crédit


[Pas de réponse] est acceptée par le banquier.

10. Marion mangeait un sandwich tous les jeudis.>Un sandwich [Pas de


réponse] était mangé par Marion tous les jeudis.
2. Le verbe être peut être conjugué à tous les temps, tout dépend si l'on parle du passé,
du présent ou du futur.
Exemples :
- Le livre est lu -> présent
- Le livre a été lu - > passé-composé
- Le livre était lu -> imparfait
- Le livre sera lu -> futur.
3. 2. Emploi
La forme passive s'emploie pour mettre en valeur l'objet direct de l'action.
Dans la forme passive, il peut être introduit par la préposition par. Ce complément
s'appelle complément d'agent.
Exemples :
- Les enfants lisent les livres. -> Les livres sont lus par les enfants.(Complément
d'agent)
4. Quand le sujet de la phrase active est représenté par le pronom impersonnel on, il n'y
a pas de complément d'agent.
Exemples :
On lit des livres. -> Des livres sont lus.

discours direct = discours indirect


présent imparfait
pasé composé plus que parfait
futur proche aller à l'imparfait + infinitif
futur simple conditionnel

les temps du passé : passé-composé,


imparfait, plus-que-parfait
»A. Le passé-composé, le plus-que-parfait et l'imparfait

Ils distinguent différents moments du passé.

1. Le plus-que-parfait signifie une action antérieure à l'action précédente.


Exemple :
Quand le policier est arrivé, le voleur avait pris la fuite.
= Le voleur a pris la fuite et après le policier est arrivé.

2. Le passé-composé signifie une action qui suit la première.


Quand le policier est arrivé, le voleur a pris la fuite.
= D'abord le policier est arrivé et après le voleur a pris la fuite.

3. L'imparfait signifie une action qui est en train de se faire au même moment.
Quand le policier est arrivé, le voleur prenait la fuite.
= Le policier est arrivé et pendant ce temps le voleur prenait la fuite.

»B. Le passé-composé et l'imparfait

1. Quand ils s'emploient dans la même phrase, l'imparfait peut exprimer la continuité et le
passé-composé la rupture.
Exemple :
Hier, je lisais un livre quand Michel a téléphoné.
2. L'imparfait exprime la continuité de l'action de lire et le passé-composé exprime un
événement ponctuel qui vient stopper l'action en cours.
Exemple :
Je faisais mes courses au supermarché quand la catastrophe est arrivée.

La participe passé - accord


»A. Accord avec le verbe être
Quand le verbe composé est construit avec être, on accorde le sujet et le participe passé.
Exemples :
- Les chefs d'états sont allés à Bruxelles. (masculin pluriel)
- Les étudiants sont descendus dans la rue pour manifester. (masculin pluriel)

L'accord se fait également avec les verbes pronominaux.


Exemple :
Les ministres des affaires étrangères se sont rencontrés à Bruxelles.

»B. Accord avec le verbe avoir


Quand le verbe composé est construit avec avoir, on n'accorde pas.
Exemples :
- Les chefs d'états ont parlé des problèmes économiques.
- Les journalistes ont montré des images du crash aérien.

Attention ! Quand le complément d'objet direct du verbe COD (Complément d'Objet Direct),
nom ou pronom est placé avant le verbe avoir, on accorde le COD et le participe passé.
Exemples :
- Les problèmes économiques que les chefs d'états ont présentés concernaient plusieurs pays
d'Europe.
- Ils les ont présentés à tous les membres réunis au sommet.
= accord du COD avec le participe passé, car le COD est placé dans les 2 cas avant le verbe.

VOIX ACTIVE ET VOIX PASSIVE

=>La voix active présente le sujet comme agent de l'action.

Exemple : Nos amis construisent une maison.

=>Par retournement, la voix passive présente le sujet comme agent subissant l'action.

Exemple : Une maison est construite par nos amis.


=>La transformation passive n'est possible qu'avec les verbes qui acceptent un
complément d'objet direct (verbes transitifs).
On ne pourra pas l'utiliser à la voix passive lorsque :

->Le verbe de la phrase n'admet pas de complément d'objet.

C'est un verbe intransitif (tomber, courir, rire, nager...)

->Le verbe de la phrase se construit obligatoirement avec un complément d'objet


indirect (parler de, penser à, croire en...)

Exemple : Pierre pensait à son inscription à la faculté de médecine.

Cette phrase ne peut pas être transformée à la voix passive.

- Le verbe à la voix passive se compose de deux parties :

1-L'auxiliaire être, qui se conjugue selon le mode, le temps, la personne et le nombre.

2-Le participe passé du verbe, qui indique l'action.

Voix active Voix passive


Présent J'aime Je suis aimé (e)
Imparfait J'aimais J'étais aimé (e)
Futur simple J'aimerai Je serai aimé (e)
Passé composé J'ai aimé J'ai été aimé (e)
Conditionnel présent J'aimerais Je serais aimé (e)
Conditionnel passé J'aurais aimé J'aurais été aimé (e)
Impératif aime Sois aimé (e)

Remarque :
Certains verbes (tels que : conseiller, demander, dire, parler, permettre, répondre,
téléphoner) ne sont pas utilisés à la voix passive.