Vous êtes sur la page 1sur 5

La ferrite est une solution solide de carbone dans l'allotrope α du fer.

Le terme ferrite désigne en


effet l'acier à très faible teneur en carbone. Toutefois, comme son champ d'existence dans
le diagramme de phase fer-carbone s'élargit très peu vers le carbone, le terme ferrite est souvent
utilisé même pour indiquer le fer α lui-même. Celui-ci correspond à la phase stable du fer pur
lorsque la température est inférieure à 914 °C. Elle se présente sous la forme d'une
structure cubique centrée, qui existe également pour le fer pur entre 1 391 °C et 1 536 °C (on
parle alors de fer δ). Entre 914 °C et 1 391 °C, on est dans le domaine de stabilité du fer γ
(voir austénite).
Le fer α dissout assez mal le carbone : pour un acier fer-carbone, le champ d'existence de la
ferrite s'étend jusqu'à 0,035 % de carbone en masse, à 723 °C. Cependant, certains éléments
d'alliage ajoutés à l'acier, comme le chrome, le molybdène ou le silicium peuvent faciliter la
formation de ferrite. On parle alors d'agents « alphagènes » par opposition aux « gammagènes »
qui favorisent la formation d'austénite.
Le fer α est ferromagnétique à basse température (son point de Curie est de 770 °C). Ce
ferromagnétisme est expliqué par l'arrangement cristallin du réseau CC (cubique centré) : les
atomes couplent leurs spins, créant du ferromagnétisme.
[masquer]

v·m

Fer et carbone

Phases Austénite · Bainite · Cémentite · Ferrite · Graphite · Lédéburite · Martensite · Perlite

Aciers Acier Corten · Acier duplex · Acier électrique · Acier inoxydable · Acier maraging · Acier rapide · Désignation

Autres produits
Fonte (dont la fonte brute) · Fer puddlé · Fer forgé
ferreux

La ferrite est une solution solide de carbone dans l'allotrope α du fer. Le terme ferrite désigne en
effet l'acier à très faible teneur en carbone. Toutefois, comme son champ d'existence dans
le diagramme de phase fer-carbone s'élargit très peu vers le carbone, le terme ferrite est souvent
utilisé même pour indiquer le fer α lui-même. Celui-ci correspond à la phase stable du fer pur
lorsque la température est inférieure à 914 °C. Elle se présente sous la forme d'une
structure cubique centrée, qui existe également pour le fer pur entre 1 391 °C et 1 536 °C (on
parle alors de fer δ). Entre 914 °C et 1 391 °C, on est dans le domaine de stabilité du fer γ
(voir austénite).
Le fer α dissout assez mal le carbone : pour un acier fer-carbone, le champ d'existence de la
ferrite s'étend jusqu'à 0,035 % de carbone en masse, à 723 °C. Cependant, certains éléments
d'alliage ajoutés à l'acier, comme le chrome, le molybdène ou le silicium peuvent faciliter la
formation de ferrite. On parle alors d'agents « alphagènes » par opposition aux « gammagènes »
qui favorisent la formation d'austénite.
Le fer α est ferromagnétique à basse température (son point de Curie est de 770 °C). Ce
ferromagnétisme est expliqué par l'arrangement cristallin du réseau CC (cubique centré) : les
atomes couplent leurs spins, créant du ferromagnétisme.
[masquer]

v·m

Fer et carbone

Phases Austénite · Bainite · Cémentite · Ferrite · Graphite · Lédéburite · Martensite · Perlite


Aciers Acier Corten · Acier duplex · Acier électrique · Acier inoxydable · Acier maraging · Acier rapide · Désignation

Autres produits
Fonte (dont la fonte brute) · Fer puddlé · Fer forgé
ferreux

La ferrite est une solution solide de carbone dans l'allotrope α du fer. Le terme ferrite désigne en
effet l'acier à très faible teneur en carbone. Toutefois, comme son champ d'existence dans
le diagramme de phase fer-carbone s'élargit très peu vers le carbone, le terme ferrite est souvent
utilisé même pour indiquer le fer α lui-même. Celui-ci correspond à la phase stable du fer pur
lorsque la température est inférieure à 914 °C. Elle se présente sous la forme d'une
structure cubique centrée, qui existe également pour le fer pur entre 1 391 °C et 1 536 °C (on
parle alors de fer δ). Entre 914 °C et 1 391 °C, on est dans le domaine de stabilité du fer γ
(voir austénite).
Le fer α dissout assez mal le carbone : pour un acier fer-carbone, le champ d'existence de la
ferrite s'étend jusqu'à 0,035 % de carbone en masse, à 723 °C. Cependant, certains éléments
d'alliage ajoutés à l'acier, comme le chrome, le molybdène ou le silicium peuvent faciliter la
formation de ferrite. On parle alors d'agents « alphagènes » par opposition aux « gammagènes »
qui favorisent la formation d'austénite.
Le fer α est ferromagnétique à basse température (son point de Curie est de 770 °C). Ce
ferromagnétisme est expliqué par l'arrangement cristallin du réseau CC (cubique centré) : les
atomes couplent leurs spins, créant du ferromagnétisme.
[masquer]

v·m

Fer et carbone

Phases Austénite · Bainite · Cémentite · Ferrite · Graphite · Lédéburite · Martensite · Perlite

Aciers Acier Corten · Acier duplex · Acier électrique · Acier inoxydable · Acier maraging · Acier rapide · Désignation

Autres produits
Fonte (dont la fonte brute) · Fer puddlé · Fer forgé
ferreux

La ferrite est une solution solide de carbone dans l'allotrope α du fer. Le terme ferrite désigne en
effet l'acier à très faible teneur en carbone. Toutefois, comme son champ d'existence dans
le diagramme de phase fer-carbone s'élargit très peu vers le carbone, le terme ferrite est souvent
utilisé même pour indiquer le fer α lui-même. Celui-ci correspond à la phase stable du fer pur
lorsque la température est inférieure à 914 °C. Elle se présente sous la forme d'une
structure cubique centrée, qui existe également pour le fer pur entre 1 391 °C et 1 536 °C (on
parle alors de fer δ). Entre 914 °C et 1 391 °C, on est dans le domaine de stabilité du fer γ
(voir austénite).
Le fer α dissout assez mal le carbone : pour un acier fer-carbone, le champ d'existence de la
ferrite s'étend jusqu'à 0,035 % de carbone en masse, à 723 °C. Cependant, certains éléments
d'alliage ajoutés à l'acier, comme le chrome, le molybdène ou le silicium peuvent faciliter la
formation de ferrite. On parle alors d'agents « alphagènes » par opposition aux « gammagènes »
qui favorisent la formation d'austénite.
Le fer α est ferromagnétique à basse température (son point de Curie est de 770 °C). Ce
ferromagnétisme est expliqué par l'arrangement cristallin du réseau CC (cubique centré) : les
atomes couplent leurs spins, créant du ferromagnétisme.
[masquer]

v·m
Fer et carbone

Phases Austénite · Bainite · Cémentite · Ferrite · Graphite · Lédéburite · Martensite · Perlite

Aciers Acier Corten · Acier duplex · Acier électrique · Acier inoxydable · Acier maraging · Acier rapide · Désignation

Autres produits
Fonte (dont la fonte brute) · Fer puddlé · Fer forgé
ferreux

La ferrite est une solution solide de carbone dans l'allotrope α du fer. Le terme ferrite désigne en
effet l'acier à très faible teneur en carbone. Toutefois, comme son champ d'existence dans
le diagramme de phase fer-carbone s'élargit très peu vers le carbone, le terme ferrite est souvent
utilisé même pour indiquer le fer α lui-même. Celui-ci correspond à la phase stable du fer pur
lorsque la température est inférieure à 914 °C. Elle se présente sous la forme d'une
structure cubique centrée, qui existe également pour le fer pur entre 1 391 °C et 1 536 °C (on
parle alors de fer δ). Entre 914 °C et 1 391 °C, on est dans le domaine de stabilité du fer γ
(voir austénite).
Le fer α dissout assez mal le carbone : pour un acier fer-carbone, le champ d'existence de la
ferrite s'étend jusqu'à 0,035 % de carbone en masse, à 723 °C. Cependant, certains éléments
d'alliage ajoutés à l'acier, comme le chrome, le molybdène ou le silicium peuvent faciliter la
formation de ferrite. On parle alors d'agents « alphagènes » par opposition aux « gammagènes »
qui favorisent la formation d'austénite.
Le fer α est ferromagnétique à basse température (son point de Curie est de 770 °C). Ce
ferromagnétisme est expliqué par l'arrangement cristallin du réseau CC (cubique centré) : les
atomes couplent leurs spins, créant du ferromagnétisme.
[masquer]

v·m

Fer et carbone

Phases Austénite · Bainite · Cémentite · Ferrite · Graphite · Lédéburite · Martensite · Perlite

Aciers Acier Corten · Acier duplex · Acier électrique · Acier inoxydable · Acier maraging · Acier rapide · Désignation

Autres produits
Fonte (dont la fonte brute) · Fer puddlé · Fer forgé
ferreux

La ferrite est une solution solide de carbone dans l'allotrope α du fer. Le terme ferrite désigne en
effet l'acier à très faible teneur en carbone. Toutefois, comme son champ d'existence dans
le diagramme de phase fer-carbone s'élargit très peu vers le carbone, le terme ferrite est souvent
utilisé même pour indiquer le fer α lui-même. Celui-ci correspond à la phase stable du fer pur
lorsque la température est inférieure à 914 °C. Elle se présente sous la forme d'une
structure cubique centrée, qui existe également pour le fer pur entre 1 391 °C et 1 536 °C (on
parle alors de fer δ). Entre 914 °C et 1 391 °C, on est dans le domaine de stabilité du fer γ
(voir austénite).
Le fer α dissout assez mal le carbone : pour un acier fer-carbone, le champ d'existence de la
ferrite s'étend jusqu'à 0,035 % de carbone en masse, à 723 °C. Cependant, certains éléments
d'alliage ajoutés à l'acier, comme le chrome, le molybdène ou le silicium peuvent faciliter la
formation de ferrite. On parle alors d'agents « alphagènes » par opposition aux « gammagènes »
qui favorisent la formation d'austénite.
Le fer α est ferromagnétique à basse température (son point de Curie est de 770 °C). Ce
ferromagnétisme est expliqué par l'arrangement cristallin du réseau CC (cubique centré) : les
atomes couplent leurs spins, créant du ferromagnétisme.
[masquer]

v·m

Fer et carbone

Phases Austénite · Bainite · Cémentite · Ferrite · Graphite · Lédéburite · Martensite · Perlite

Aciers Acier Corten · Acier duplex · Acier électrique · Acier inoxydable · Acier maraging · Acier rapide · Désignation

Autres produits
Fonte (dont la fonte brute) · Fer puddlé · Fer forgé
ferreux

La ferrite est une solution solide de carbone dans l'allotrope α du fer. Le terme ferrite désigne en
effet l'acier à très faible teneur en carbone. Toutefois, comme son champ d'existence dans
le diagramme de phase fer-carbone s'élargit très peu vers le carbone, le terme ferrite est souvent
utilisé même pour indiquer le fer α lui-même. Celui-ci correspond à la phase stable du fer pur
lorsque la température est inférieure à 914 °C. Elle se présente sous la forme d'une
structure cubique centrée, qui existe également pour le fer pur entre 1 391 °C et 1 536 °C (on
parle alors de fer δ). Entre 914 °C et 1 391 °C, on est dans le domaine de stabilité du fer γ
(voir austénite).
Le fer α dissout assez mal le carbone : pour un acier fer-carbone, le champ d'existence de la
ferrite s'étend jusqu'à 0,035 % de carbone en masse, à 723 °C. Cependant, certains éléments
d'alliage ajoutés à l'acier, comme le chrome, le molybdène ou le silicium peuvent faciliter la
formation de ferrite. On parle alors d'agents « alphagènes » par opposition aux « gammagènes »
qui favorisent la formation d'austénite.
Le fer α est ferromagnétique à basse température (son point de Curie est de 770 °C). Ce
ferromagnétisme est expliqué par l'arrangement cristallin du réseau CC (cubique centré) : les
atomes couplent leurs spins, créant du ferromagnétisme.
[masquer]

v·m

Fer et carbone

Phases Austénite · Bainite · Cémentite · Ferrite · Graphite · Lédéburite · Martensite · Perlite

Aciers Acier Corten · Acier duplex · Acier électrique · Acier inoxydable · Acier maraging · Acier rapide · Désignation

Autres produits
Fonte (dont la fonte brute) · Fer puddlé · Fer forgé
ferreux

La ferrite est une solution solide de carbone dans l'allotrope α du fer. Le terme ferrite désigne en
effet l'acier à très faible teneur en carbone. Toutefois, comme son champ d'existence dans
le diagramme de phase fer-carbone s'élargit très peu vers le carbone, le terme ferrite est souvent
utilisé même pour indiquer le fer α lui-même. Celui-ci correspond à la phase stable du fer pur
lorsque la température est inférieure à 914 °C. Elle se présente sous la forme d'une
structure cubique centrée, qui existe également pour le fer pur entre 1 391 °C et 1 536 °C (on
parle alors de fer δ). Entre 914 °C et 1 391 °C, on est dans le domaine de stabilité du fer γ
(voir austénite).
Le fer α dissout assez mal le carbone : pour un acier fer-carbone, le champ d'existence de la
ferrite s'étend jusqu'à 0,035 % de carbone en masse, à 723 °C. Cependant, certains éléments
d'alliage ajoutés à l'acier, comme le chrome, le molybdène ou le silicium peuvent faciliter la
formation de ferrite. On parle alors d'agents « alphagènes » par opposition aux « gammagènes »
qui favorisent la formation d'austénite.
Le fer α est ferromagnétique à basse température (son point de Curie est de 770 °C). Ce
ferromagnétisme est expliqué par l'arrangement cristallin du réseau CC (cubique centré) : les
atomes couplent leurs spins, créant du ferromagnétisme.
[masquer]

v·m

Fer et carbone

Phases Austénite · Bainite · Cémentite · Ferrite · Graphite · Lédéburite · Martensite · Perlite

Aciers Acier Corten · Acier duplex · Acier électrique · Acier inoxydable · Acier maraging · Acier rapide · Désignation

Autres produits
Fonte (dont la fonte brute) · Fer puddlé · Fer forgé
ferreux