Vous êtes sur la page 1sur 6

Chapitre :I Introduction

I) Introduction:
I-1) présentation du projet :
Notre projet à pour objet l’étude d’un bâtiment (R+11+sous-sol) en béton armé.
Cet ouvrage et implante à Hai ESSEDIKIA, wilaya D’Oran, considérée par le
R.P.A.99 comme zone II. L’ouvrage est de groupe d’usage 2.
 Le sous-sol
 le rez de chaussée, 2ème, 3ème étages comportent des locaux commerciaux.
 Les étages seront à usage d’habitation avec quatre appartements pour chaque
étage.

1) Caractéristiques géométriques :
 La forme de l’ouvrage est représentée sur la figure ( 1)
 Hauteur du sous sol :……………………………2,55m.
 Hauteur du réez de chaussée :…………………....3,4m.
 Hauteur d’étage :………………………………..3,06m.
 Hauteur totale de la construction :…………… 39,78 m.
 Hauteur de l’acrotère :…………………………..0,80m
 La circulation verticale entre le sous-sol et le rez de chaussée est
assurée par des escaliers en béton armé, El entre les autres étages part
escaliers en béton armé et un ascenseur

2) Hypothèses de calcul:
Pour tous les calculs et vérifications des éléments ; nous utilisons les règles
définies dans
 Règlement aux états limites :( B.A.E.L91)
 Règlement parasismique algérien : (RPA, 99 morfier 2003)

Bâtiment a' Usage (R + 11) +SOUS- SOL 1


Page
Chapitre :I Introduction

3) Choix structural :
Le souci de toute ingénier est de cons voire une structure assurant le maximum de
sécurité aux usages et de rependre aux besoins économique des projets et les
différentes bases de critère de cette conception sont :
 L’importance de l’ouvrage
 Le site, l’aspect architectural
 L’usage auquel il est destiné
 Le confort souhaitable
 Nature du sol
 Superstructure
 Structure porteuse
 Assuré la stabilité de l’ouvrage.
Notre bâtiment sera contreventé par des portiques et des murs voiles.
Au niveau du sous-sol, le mure voile périphérique est considéré comme un mur de
soutènement contre la poussée des terres.

4) Planchers :
Les planchers serrant constitué de corps creux et d’une dalle de compression
sur des poutrelles.
Le planche terrasse aura une isolation thermique et hydraulique et des formes de
pentes qui serrant réalise en en chape de béton permettant le passage des eaux
pluviales vers les conduites d’évacuation.

5) Maçonneries :
Toutes les maçonneries serrant réalisées en brique creuse
Murs extérieur : seront compose de brique creuse d’épaisseur (30cm double
parois).
Murs intérieur : seront compose de brique creuse d’épaisseur (10cm simple
parois).

Bâtiment a' Usage (R + 11) +SOUS- SOL 2


Page
Chapitre :I Introduction

6) Caractéristique du sol:
Le bâtiment est fondé sur un sol meuble de résistance égale à (2,5bars)
( Sol=2,5 bars).
(Conformément au rapport géotechnique)
7) Règles et logiciels de calculs
Les calculs seront effectues solens les règles du (RPA99 et BAEL 91)
Les calculs de l’étude sismique seront introduits d’âpre le logiciel (SAP2000)
Quelque comparaissant des résultats entre (Sap 2000)

I -2) les caractéristiques mécanique du matériaux :


A) béton :
1) Dosage
On utilisé un béton courant dosé a 350kg/m3 de ciment CPA 325.
Le dosage dans conditions normales est :
 Gravier 800 l/m3
 Sable 400 l/m3
 ciment 350 kg/m3
 l’eau 175 l/m3
2) Résistance caractéristique du béton
a) Résistance à la compression :
Un béton est définie par la valeur caractéristique de sa résistance a la compression
a l’age de 28 jours dite f c28, celle dernier est choisie a priori compte tenue des
possibilités locale et des règles de contrôles qui permettent de vérifier quelle est
atteinte ou non.
Pour un béton courant dosé à 350kg/m3 on a fc28 = 20 Mpa.
b) Résistance à la traction :
La résistance à la traction d’un béton l’âge (j) jours est conventionnellement défini
par :
f  0,6  0,06 . f
tj cj
f  0,6  0,06 . 20  1,8 Mpa
tj

Bâtiment a' Usage (R + 11) +SOUS- SOL 3


Page
Chapitre :I Introduction

C) ELUR
C-1) Diagramme parabole rectangle
On utilise pour le béton un diagramme conventionnel dit (parabole
rectangulaire)
ce diagramme représente la contrainte du béton en fonction de son raccourcissement
 bc ;  bc  ( voir figure I-1)
f cj
 bc  0,85.
 . b

Avec :  1 en général.
 b  1,5 Pour les cas courants.
 b  1,15 Pour les situations accidentelles.
0,85 .20
Pour  b  1,5 et f c 28  20Mpa  bc 
1,5
 11,33Mpa

0,85 .20
Pour  b  1,15 et f c 28  20Mpa  bc 
1,15
 14,78Mpa

 bc (Mpa)

0,85 f cj
1. b

o 2‰ 3‰  bc

(Fig I-1)Diagramme contraintes- déformation du béton


à l’E.L.U.R
C-2) diagramme rectangulaire :
Lorsque la section n’est pas entièrement comprimée, on peut utiliser donc les
calculs le diagramme simplifie équivalant de forme rectangulaire.

C-3) La contrainte ultime de cisaillement :


Pour des armatures transversales droites :

Bâtiment a' Usage (R + 11) +SOUS- SOL 4


Page
Chapitre :I Introduction

 En fissuration peu nuisible :  u  min 0,2. f c 28 ;5MPa 


 b 

 f c 28
;4MPa 
 En fissuration préjudiciable ou très préjudiciable :  u  min 0,15. b
 
D) E.L.S
 La contrainte admissible du béton est :  bc  0,6. f c 28  12 MPa

5) Module de déformation longitudinale du béton :


 Pour les charges instantanées (durée d’application inférieure à24h)

Eij  110003 f cj  11000 20


1
3  29858,6MPa

 Pour les charges de longue durée d’application

Evj  3700 f cj 
1
3  10043.34Mpa
E) Acier :
1) type d’aciers utilisés : on utilise 3 type d’aciers :
 1iertype : aciers à haut adhérence (HA).
De nuance feE400 et dont la limite élastique est :
fe=400Mpa (pour les armatures longitudinales).
 2emetype : Ronds lisses (RL).
De nuance feE 235et dont la limite élastique est :
fe= 235Mpa (pour les armatures transversales).
 3emetype : Treillis soudée (TS).

2) Diagramme contraintes –déformations pour L’E.L.U.R.


Voir (figure I-2)
fe
 sl  Si :  s   sl   s  E s . s
 s .E s

fe
(Mpsa) Si :  sl   s  10‰   s 
s
 sfe  1,15 Pour les A cas courants. B

s b  1,15 Pour les cas accidentels.

Es

Bâtiment a' Usage (R +  11) +SOUS- SOL 5


sl s 10‰ s
Page
(Fig I-2) Diagramme contraintes-
déformations de l’acier
Chapitre :I Introduction

3) Contraintes limites (E.L.S) :


 Fissuration peu nuisible pas limitation de la contrainte.
2 
 Fissuration préjudiciable :  s  min  f e ;110  . f tj 
 3 

1 
 Fissuration très préjudiciable  s  min  f e ;90  . f tj 
2 
 Coefficient de fissuration   1  Pour les R.L

  1,6  Pour les H.A

4) Module de Young E s  cste  2.10 5 MPa

5) Coefficient de scellement :
 s  1,5 Pour les H.A

 s  1,0 Pour les R.L

Bâtiment a' Usage (R + 11) +SOUS- SOL 6


Page