Vous êtes sur la page 1sur 27

Chapitre 3.

La voix et vidéo sur IP

Schéma de principe de la voix sur IP.

Transport et codage de la voix.

Normes de compression audio G711, G723, G729.

Principe de la vidéo sur IP.

Généralités sur les normes de compression vidéo.

1
Définition de la voix et de la vidéo sur IP

La VoIP (Voice over Internet Protocol) et la vidéo


sur IP sont la transmission de la voix et des vidéos
en utilisant le protocole IP et au moyen de
protocoles spécifiques.
Définition de la voix et de la vidéo sur IP

VoI P permet de communiquer par la voix (ou via des flux


multimédia : audio ou vidéo) sur des réseaux compatibles IP, qu'il
s'agisse de réseaux privés ou d'Internet, filaire (câble/ADSL/optique) ou
non (satellite, Wi-Fi, GSM, UMTS ou LTE).

Cette technologie est complémentaire de la téléphonie sur IP (« ToIP »


pour Telephony over Internet Protocol).

La ToIP concerne les fonctions réalisées par un autocommutateur


téléphonique IPBX (IP Bracch eXchange).
VoIP : schéma de principe de fonctionnement
VoIP : schéma de principe de fonctionnement
Principe de fonctionnement de la voix sur IP
VoIP & ToIP

Les postes téléphoniques classiques sont reliés à des autocommutateurs téléphoniques


appelés PABX (Private Automatic Branch eXchange).

PABX permet principalement de relier les lignes internes d'un établissement avec le RTC.

PABX permet d’autres fonctions: appels entre postes internes sans passer par le RTC,
droits d'accès au RTC pour chaque poste, conférences, transferts d'appel, renvois,
messagerie, etc.). Les différents PABX sont ensuite connectés au RTC.

Nous pouvons également avoir une "LL physique" qui n'est autre qu'une Liaison Louée
(ou Liaison Spécialisée, LS).

LS correspond à une liaison entre deux points connectés en permanence.


LS ne peut être utilisée que par ceux qui la détienne physiquement, ce qui garantit la non
accessibilité au lien physique par un tiers.

LS est utilisée pour émettre et recevoir des appels entre différents établissements d'une
même entreprise qui peuvent être géographiquement proches ou éloignés.
VoIP & ToIP

Le second schéma représente un réseau de données classique qui permet de ne faire


circuler que les data
VoIP & ToIP
Le RTC et le réseau IP peuvent coexister (1 passerelle permettra la conversion des appels
analogiques en numériques et inversement). Les téléphones sont connectés aux PABX.

Un PABX peut être connecté à un routeur grâce à une carte spécifique FXS (Foreign
eXchange Subscriber) ajoutée sur le routeur.

FXS permet aussi de fournir la tonalité, le courant de charge et le voltage de la sonnerie.


Routeur + FXS est alors appelé une Gateway FXS.
VoIP & ToIP

Un IPBX est un serveur (un PABX logiciel). Il offre les mêmes


fonctionnalités qu'un PABX et même plus encore grâce aux modules
qui peuvent être développés et lui être ajoutés.

Pour connecter un téléphone analogique à cet IPBX il faut utiliser une


carte FXS. Ensuite un simple câble réseau RJ45 permet de relier
l'IPBX et le routeur.

IPBX peut également être connecté au RTC. Cela est possible grâce à
une carte spécifique FXO (Foeign eXchange Office) ajoutée sur
l'IPBX.

FXO permet de fournir l'information d'état décroché ou raccroché.


ToIP: Téléphonie sur IP

En ToIP les téléphones sont directement reliés au réseau LAN. Ceci est dû au fait que ce
sont des téléphones IP possédant une interface RJ45.

On peut utiliser des logiciels, appelés Softphone, installés sur un PC pour faire de la ToIP.
VoI P est une technologie tandis que ToIP est un service "Full IP" utilisant VoI P.
Les protocoles de transport

1. Protocole RTP
Protocole de transport (temps réel) .

Employé au dessus du protocole de datagramme simple comme l’UDP.


UDP permet le multiplexage des paquets de données RTP et les paquets de contrôle RTCP.

Fonctionne de bout en bout et ne réserve pas de ressources dans le réseau.


Non fiable, ne contient aucun mécanisme de contrôle d’encombrement intégré.

2. Protocole RTCP
Permet à l’émetteur de moduler son débit de sortie en fonction des ressources disponibles.
Même mécanisme de transmission que les paquets de données RTP.
Constitué d’une en-tête fixe, similaire à celle RTP (transportant le contenu), suivie d’autres
éléments qui dépendent du type de paquet RTCP.

Les destinataires de paquets RTP fournissent en retour des informations sur la qualité de la
réception, en utilisant des paquets RTCP dont la forme varie selon que le destinataire est lui-
même un émetteur de contenu ou pas.

Transmission périodique de paquets de contrôle à tous les participants d’une session


Signalisation

Les principaux protocoles utilisés pour


l'établissement des connexions en voix sur IP sont :
 H.323;
 SIP (Session Initiation Protocol);
 MGCP (Media Gatway Control Protocol);
 IAX (Inter-Asterisk eXchange, Asterisk) ;
 SCCP (Skinny Call Control Protocol,Cisco Systems) ;
 UA/NOE (Universal Alcatel New Office Environment) ;
 UNISTIM(Unified Networks IP Stimulus, Nortel).
Exemple de protocoles de signalisation VoIP
H323
H.323 le premier protocole VoIP, ce dernier regroupe un ensemble de
protocoles de communications de la voix, de l'image et de données sur
IP.
Exemple de protocoles de signalisation VoIP
SIP

Application multimédia
AUDIO VIDEO DONNEES

SIP

RSVP RTP SDP RTCP SAP

TCP UDP

IP
Hiérarchisation des protocoles
avec comparaison SIP & H.323
Les avantages, Contraintes de
communication voix et vidéo sur IP

Les paramètres de la VoIP ou qualité de service


(QoS)

 Le délai de lattence
 La gigue
 La perte de paquets
 La disponibilité
 Le taux d’erreur
 La bande passante
LES DIFFERENTS CODECS VoIP
ET LES TAUX DE COMPRESSION

Les codecs sont des chipsets qui font office de codeurs/décodeurs. Certains terminaux
IP-PHONES n'acceptent qu'une partie ou même un seul codec, tout dépend du modèle
de terminal et du constructeur.

Les principaux taux de compression de la voix sur les codecs officiels suivants sont:

Méthode de compression Débit en KBits/s


G.711 PCM 64
G.726 AD PCM 32
G.728 LD CELP 16
G.729 CS ACELP 8
G.729 x 2Encodings 8
G.729 x 3Encodings 8
G.729a CS ACELP 8
G.723.1 MPMLQ 6,3
G.723.1 ACELP 5,3
Vidéo sur IP

On assiste aujourd’hui à une évolution fulgurante du


transport des vidéos sur internet. On note:
 Vidéo conférences
 IPTV, distribution à des millions de sites
 Énormes popularité de sites internet de vidéos
telsYoutube
 Développement du partage P2P de vidéos
Règles d’encodage vidéo RTP

Règles de base pour l’encodage vidéo avec RTP :

 la plupart des encodages vidéo utilisent une horloge à 90000 Hz


 identique à celle de MPEG
 multiple entier de 24 (HDTV), 25 (PAL/SECAM), 29.97 (NTSC) et
30 Hz (HDTV)
 suffisamment élevée pour calculer la gigue

 estampille temporelle à instant d’échantillonnage de l’image


 si image sur plusieurs messages : même estampille

 le bit de marquage est utilisé sur le dernier message d’une image


norme vidéo H264

H264 spécifie une couche d’abstraction du réseau (NAL : Network


Abstraction Layer)
• paquétisation contrôlée au niveau du codeur
• découpage des images en tranches (slices) autonomes
• puis partition en unités NAL (NALU)
• NALU autonomes (au niveau transport)
• entête NALU (1 octet)
• données NALU (flux d’octets bruts : image ou paramètres H264)
• intégration dans RTP
• habituellement une NALU 1.4 Ko
• plusieurs NALU par messages
• grandes NALU sur plusieurs messages
Autres formats d’encapsulation RTP vidéo

 RFC 2435 RTP for JPEG-compressed Video


 RFC 2250 RTP for MPEG1/MPEG2
 RFC 3640 RTP for Transport of MPEG-4 Elementary Streams
 RFC 4425 RTP for Video Codec 1 (VC-1)
 RFC 4587 RTP for H.261 Video Streams
 RFC 4628 RTP for H.263 Video Streams
 RFC 4629 RTP for the 1998 Version of ITU-T Rec. H.263 Video (H.263+)
 RFC 5371 RTP for JPEG 2000 Video Streams
 RFC 6184 RTP for H.264 Video
 RFC 6190 RTP for Scalable Video Coding (extension H264 AVC)
 RFC 6416 RTP for MPEG-4 Audio/Visual Streams
 RFC 6469 RTP for DV (IEC 61834) Video
 RFC 7741 RTP for VP8 Video
 RFC 7798 RTP for High Efficiency Video Coding (HEVC)