Vous êtes sur la page 1sur 3

Au moment de l’immersion les deux aciers sont de même coloration grise, puis, après

quelques minutes on obtient deux couches différentes l’une de couleur rouille foncé et l’autre
reste grise.

HNO3(2M) dilué: E=-450mv  corrosion


-Couche de passivation au début stable puis s’enlève lentement
HNO3 (14M) : E=540mv  passivation
-Couche de corrosion s’enlève quand on le met dans la solution concentrée

 E=f(V)
V(ml) 0 1 2 3 4 5 6 7 8
E(mv) 720 720 720 720 700 690 670 650 690
V(ml) 9 10 11 12 13 14 15 16 17
E(mv) 680 680 675 660 665 620 640 600 580
V(ml) 18 19 20 21 22 23 24 25 26
E(mv) 600 -170 -200 -220 -235 -250 -250 -250 -250
A partir de 7 ml l’aiguille est instable, elle se bascule entre la polarité négative et la polarité
positive : c’est la zone de clignotement. Au-delà de 18 ml une chute de potentiel est
remarquée de 600mv à -170mv et une coloration rouille décrivant le déclenchement de la
corrosion par un dégagement de NO2.
 E=f(C)
A 25 ml => C (HNO3 concentré) =14M
C1V1=C2V2
C1V1 14∗25
C2= = =13.46M
𝑉2 26

V(ml) 25 26 27 28 29 30 31 32 33
C(M) 14 13.46 12.96 12.5 12.07 11.66 11.29 10.93 10.6
V(ml) 34 35 36 37 38 39 40 41 42
C(M) 10.29 10 9.72 9.46 9.21 8.97 8.75 8.53 8.33
V(ml) 43 44 45 46 47 48 49 50
C(M) 8.14 7.95 7.77 7.6 7.44 7.29 7.14 7