Vous êtes sur la page 1sur 39

Java

Licence Professionnelle 2009-2010

Cours 7 : Classes et méthodes


abstraites

1
Java
 Classes et méthodes abstraites
- Le mécanisme des classes abstraites permet de
définir des comportements (méthodes) qui
devront être implémentés dans les classes filles,
mais sans implémenter ces comportements
(c’est-à-dire sans écrire de code pour cette
méthode)
- Ainsi, on a l'assurance que les classes filles
respecteront le contrat défini par la classe mère
abstraite
- Ce contrat est une interface de programmation

2
Java
 Classes et méthodes abstraites
- Exemple
• Soit la classe 'Humain', à partir de laquelle dérivent la
classe 'Homme' et la classe 'Femme‘
• En toute logique, 'Homme' et 'Femme' sont
instanciables (les objets créés ont une existence en
soi), mais la classe 'Humain' sera déclarée abstraite
car un objet 'Humain' n'existe pas en tant que tel,
puisqu'il manque l'information sur le sexe
• Ici, la classe 'Humain' servira à implémenter des
méthodes qui seront utilisées à la fois pour 'Homme'
et pour 'Femme'

3
Java
Classes et méthodes abstraites
 Exemple public class Chien extends
public abstract class AnimalCompagnie{
AnimalCompagnie{ public Chien(String s) {
private String nom; super(s);}
public AnimalCompagnie(String n){ public void parler() {
nom = n; System.out.println("ouah ouah");
} }
public abstract void parler(); }
}
public class Chat extends
AnimalCompagnie{
public Chat(String s) {
super(s);}

public void parler() {


System.out.println("miaou");
}
}

4
Java
Classes et méthodes abstraites
 Exemple (suite) Résultats
public class TestAnimal{ - ouah ouah
- miaou
public static void main (String args[]){
- ouah ouah
Chien f = new Chien("Fifi"); - miaou
Chat g = new Chat("Chloe");
//AnimalCompagnie a = new
//AnimalCompagnie("bob");
f.parler();
g.parler();
AnimalCompagnie [] a = new
AnimalCompagnie [2];
a[0] = f;
a[1] = g;
for(int i=0; i<a.length; i++) {
a[i].parler();
}
}
}
5
Java
Classes et méthodes abstraites
 Quelques règles
1. Dés qu’une classe comporte une méthode abstraite, elle est
abstraite, et ce même si on n’indique pas le mot abstract
class A
{public abstract void f(); //ok

}
 A est considérée abstraite et une expression telle que new A(…) sera
rejetée
2. Une méthode abstraite doit obligatoirement être déclarée public, ce qui
est logique car sa vocation est d’être redéfinie dans une classe dérivée
3. Dans l’entête d’une méthode abstraite, il faut mentionner les nom des
arguments muets
class A
{public abstract void g(int); //erreur : nom d’argument obligatoire
}

6
Java
Classes et méthodes abstraites
 Quelques règles (suite)
4. Une classe dérivée d’une classe abstraite n’a pas besoin de
redéfinir toutes les méthodes abstraite de sa classe

abstract class A
{public abstract void f1();
public abstract void f2(char c);

}

abstract class B extends A //abstract non obligatoire ici mais conseillé


{public abstract void f1() {…}; //définition de f1
… //pas de définition de f2
}
5. Une classe dérivée d’une classe non abstraite peut être
déclarée abstraite et/ou contenir des méthodes abstraites

7
Java
Classes et méthodes abstraites

 Intérêt des classes abstraites


- Le recours aux classes abstraites facilite la
conception orientée objet
• On peut placer dans une classe abstraite toutes les
fonctionnalités dont on souhaite disposer pour toutes
ses descendances
 Soit sous forme d’une implémentation complète de
méthodes (non abstraites) et de champs (privés ou non)
lorsqu’ils sont communs à toutes ses descendances
 Soit sous forme d’interface de méthodes abstraites dont on est
alors sûr qu’elles existeront dans toute classe dérivée
instanciable

8
TD 7
 Énoncé
- L’objectif est de créer le
concept forme
géométrique et une
forme doit retourner sa
surface, son périmètre et
sa couleur
- On doit pouvoir aussi
modifier sa couleur
- Définir des
implémentations pour
des objets rectangle,
carre et cercle

9
Exemples de classes abstraites
 Classe Object
- En Java, la racine de l’arbre d’héritage des
classes est la classe java.lang.Object
 Toutes les classes héritent de la classe Object
- La classe Object n’a pas de variable d’instance
ni de variable de classe
- La classe Object fournit plusieurs méthodes qui
sont héritées par toutes les classes sans
exception
• les plus couramment utilisées sont les méthodes
toString() et equals()

10
Exemples de classes abstraites
 Classe Object – méthode toString()
- public String toString()
• renvoie une description de l’objet sous la forme d’une
chaîne de caractères
• Elle est utile pendant la mise au point des programmes
pour faire afficher l’état d’un objet
• La description doit donc être concise, mais précise

11
Exemples de classes abstraites
 Méthode toString() de la classe Object
- Sans redéfinition, elle renvoie le nom de la classe, suivi de
« @ » et de la valeur de la méthode hashcode (autre
méthode de Object)
- Exemple
public class TesttoString {
public static void main(String[] args) {
Object o = new Object();
o.toString();
System.out.println(o);
}
}
Renvoie : java.lang.Object@3e25a5

12
Exemples de classes abstraites
 Autre Exemple
public class Test {
public static void main (String args[])
{ Point p= new Point(3,4) ;
System.out.println(p);
}
}
- Affiche : Point@19821f
 d’où il est utile de la redéfinir

13
Exemples de classes abstraites
 Méthode toString() de la classe Object
- Si p1 est un objet, System.out.println(p1) (ou
System.out.print(p1)) affiche la chaîne de caractères
p1.toString() où toString() est la méthode de la classe de p1
- D’où l’idée de profiter pour associer un affichage particulier à
l’objet pendant la mise au point du programme
- Exemple
class Point2
{
public Point2(int x, int y)
{ this.x = x ; this.y = y ;}
public String toString()
{
return "Point : " + x + ", " + y ;}
int x, y ;
}
}
}
14
Exemples de classes abstraites
public class Test {
public static void main (String args[])
{ Point2 p= new Point2(3,4) ;
System.out.println(p); //affiche p avec les valeurs
actuelles de x et de y
}
}

15
Exemple : Vehicule.java
class Vehicule { public void Vmax(){
private boolean moteur; System.out.println("\nvitesse max
private int vitesseMax; : "+vitesseMax+" km/h\n");
}
public Vehicule() {
moteur = false; public boolean getMoteur () {
vitesseMax = 0; return moteur;
} }
public Vehicule(boolean m,int v){
public int getVitesseMax() {
moteur = m;
vitesseMax = v; return vitesseMax;
} }

public String toString(){ public static void main(String[]


String S="\nvehicule "; args){
if (moteur) Vehicule v1=new
S=S+"a moteur, "; Vehicule(true,121);
else System.out.println(v1);
S=S+"sans moteur, "; v1.Vmax();
S=S+"dont la vitesse maximale }
est de "+vitesseMax+"km/h";
}
return S;
}
Exemples de classes abstraites
 Classe String
- C’est un type dont des objets sont figés
- Et dont il n’est pas possible de modifier le
contenu
 la classe String sera tout simplement
instanciée

17
Exemples de classes abstraites
 Classes String vs StringBuffer
- La classe String correspond aux chaînes de caractères
• Toute chaîne littérale telle que "Bonjour" est implantée
comme instance de cette classe
- Les chaînes ont la propriété d'être constantes :
• Une fois initialisé un objet de ce type ne peut être modifié
- La classe StringBuffer implante des chaînes de caractères
modifiables et de taille dynamique
• Automatiquement redimensionnée en fonction des besoins
- Cette classe est en particulier utilisée pour implanter la
concaténation de chaînes (opérateur +)

18
Exemples de classes abstraites
 Explication
- En fait les String sont effectivement non modifiables
• Cela signifie que :
String s1 = "toto";
s1 = s1 + "encore toto";
- instancie une chaîne s1 avec toto, puis instancie une autre
chaîne qui est la concaténation de s1 et de "encore toto"
- Cette dernière chaîne étant ensuite affectée à s1
- Donc si on fait beaucoup de concaténations, on instancie
beaucoup de chaînes et ça prend du temps
- D'ou le StringBuffer qui lui est modifiable (on peut ajouter
des caractères à un StringBuffer existant sans en recréer un
autre)

19
Exemples de classes abstraites
 Explication (suite 1)
- Dans ce cas :
• StringBuffer sb = "toto";
sb.append("encore toto");
String s1=sb.toString();
- produira le même résultat que précédemment
mais diminuera le nombre d'instanciations
- Ce qui est d'autant plus vrai que l'on effectue
beaucoup de concaténations

20
Exemples de classes abstraites
 Explication (suite 2)
- Ensuite, un des intérêts des String est que si on a
• String s = "toto";
String s2 = s;
- et plus loin
• s = "toto2";
- on est sûr que s2 garde la valeur "toto" puisque
s1 référence une toute nouvelle chaîne
- Cela signifie que lorsque l'on fait des copies
d'objets (par exemple), les chaînes n'ont pas
besoin d‘être recopiées en profondeur
- Une affectation suffit

21
public class StringTest {
public static void main (String args [] ) {
String prenom;
prenom = "hazel"; //creation d’un objet
prenom = "sylvain"; // nouvel objet
prenom = new String("hazel"); // nouvel objet
String prenom2 = prenom;
System.out.println(prenom2); // hazel
System.out.println(prenom.length()); // 5
System.out.println(prenom.charAt(1)); // a
String nom = "everett";
System.out.println(nom.compareTo(prenom)); // <0
System.out.println(nom.substring(2,4)); // er
System.out.println(nom.indexOf("ver",0)); // 1
String nom2 = nom;
System.out.println(nom.replace(’e’,’f’)); // fvfrftt
System.out.println(nom2); // everett
System.out.println(nom); // everett
nom = " " + nom + " ";
System.out.println(nom.length()); // 14
System.out.println(nom.trim().length()); // 7
}
}
Concernant les temps
// Construction d'un tableau d'entiers
int[] tab = new int[1000];
for (int i = 0; i < tab.length; i++)
{
tab[i] = i + 1;
}

// Avec String : prend en moyenne 47587891 nanosecondes


String s = "";
for (int i = 0; i < tab.length; i++)
{
s += tab[i] + ", ";
}

// Avec StringBuffer : prend en moyenne 1234793 nanosecondes. On


gagne plus qu'un facteur 10
StringBuffer buffer = new StringBuffer();
for (int i = 0; i < tab.length; i++)
{
buffer.append (tab[i]).append (", ");
}
Exemples de classes abstraites
 Classe StringBuffer : Insertion
StringBuffer buff = new StringBuffer();
buff.append ( "Hell" );
buff.append ( " World " );
buff.append ('!');
buff.insert (4, 'o');
System .out.println (buff);
// Affiche Hello World !

24
Exemples de classes abstraites
 Classe StringBuffer : Suppression
StringBuffer buff = new StringBuffer ("Hellllo
World !!");
buff.delete (2, 4);
buff.deleteCharAt (12);
System.out.println (buff);
// Affiche Hello World !

25
public class StringBufferTest {
public static void main (String args [] ) {
StringBuffer prenom;
prenom = new StringBuffer("hazel");
StringBuffer prenom2 = prenom;
System.out.println(prenom2); // hazel
System.out.println(prenom.length()); // 5
System.out.println(prenom.charAt(1)); // a
System.out.println(prenom.append(" everett")); // hazel everett
System.out.println(prenom); // hazel everett
System.out.println(prenom.insert(5," jane")); // hazel jane everett
System.out.println(prenom2); //hazel jane everett
}
}
Exemples de classes abstraites
 Classe StringTokenizer
- La classe StringTokenizer fait partie du package java.util
- Elle permet de décomposer une chaîne de caractères en une suite
de "mots" séparés par des "délimiteurs"
- Elle Fournit 3 Constructeurs
• StringTokenizer(String str, String delim, boolean
returnTokens)
 str est la chaîne à analyser
 delim est une chaîne contenant les délimiteurs reconnus : « \t \n \r \f »
 returnTokens indique si les délimiteurs doivent être renvoyés comme
parties de la chaîne
• StringTokenizer(String str, String delim)
 Les paramètres définissent la chaîne à analyser et les délimiteurs. Par
défaut, ceux-ci ne sont pas renvoyés comme éléments de la chaîne
• StringTokenizer(String str)
 str est la chaîne à analyser; les délimiteurs sont les caractères espace,
tabulation, retour chariot et changement de ligne

27
Exemples de classes abstraites
 Utilisation
- La classe StringTokenizer fournit deux méthodes importantes qui
permettent d'obtenir les différentes parties d'une chaîne l'une après
l'autre :
• hasMoreTokens indique s'il reste des éléments à extraire
• nextToken renvoie l'élément suivant
- Exemple d'utilisation :
StringTokenizer st = new StringTokenizer("this is a test");
while (st.hasMoreTokens()) {
System.out.println(st.nextToken());
}
- Ce code fournit la sortie suivante :
this
is
a
test

28
import java.util.*;
public class StringTokenTest {
public static void main(String args[]) {
String s = "ceci est un test";
StringTokenizer st = new StringTokenizer(s);
System.out.println(st.countTokens());
while (st.hasMoreTokens()) {
System.out.println(st.nextToken());
}
st = new StringTokenizer(s,"t");
while (st.hasMoreTokens()) {
System.out.println(st.nextToken());
}
}
}
 Résultat ?
 Résultat ?
- 4
- ceci
- est
- un
- test
- ceci es
- un
- es
Java
Classes et méthodes abstraites

 Interface
- On vient de voir comment une classe abstraite permettait de
définir dans une classe de base des fonctionnalités communes à
toutes ses descendantes, tout en leur imposant de redéfinir
certaines méthodes
- Si l’on considère une classe abstraite n’implantant aucune
méthode et aucun champ (hormis des constantes), on aboutit à
la notion d’interface
- En effet, une interface définit les en-têtes d’un certain nombre de
méthodes ainsi que de constantes

31
Java
Interface

 Différences entre interfaces et classes


abstraites :
• Une interface n’implémente aucune méthode
• Une classe abstraite peut implémenter plusieurs
interfaces, mais n’a qu’une super classe (on ne peut
pas faire de new), alors qu’une interface peut dériver
de plusieurs autres interfaces
• Des classes non liées hiérarchiquement peuvent
implémenter la même interface
• On pourra utiliser des variables de type interface

32
Java
Interface
 En résumé
- Une interface est une sorte de classe abstraite qui ne possède
que des champs static final (constantes) et des méthodes
abstraites
- Une classe implante une interface
• elle fournit les implantations de toutes les méthodes déclarées dans
l’interface
- Toutes les méthodes sont public abstract et non static
- Tous les champs sont public static final
- Une interface peut être public (partout) ou sans qualifier (même
package)
- Une classe qui implante une interface peut déclarer ses propres
attributs et méthodes aussi
- Utilisée à la place d’une classe abstraite quand il n’y a aucune
méthode implantée

33
Java
Interface

 Définition d’une interface


- La définition d’une interface se présente comme celle d’une
classe
- On utilise seulement le mot interface à la place de class
public interface I
{void f(int n); //en-tête d’une méthode f (public abstract facultatifs)
void g(); //en-tête d’une méthode g (public abstract facultatifs)
}
- Dans la définition d’une interface, on ne peut trouver que des en-
têtes de méthodes (cas des f et g) ou des constantes
- Par essence, les méthodes d’une interface sont abstraites et
publiques
- Par contre, il n’est pas nécessaire de mentionner les mots
abstract et public

34
Java
Interface
 Implémentation d’une interface
- Lorsqu’on définit une classe, on peut préciser qu’elle implémente une
interface donnée en utilisant le mot implements
class A implents I
{ //A doit définir les méthodes f et g
}
- Une même classe peut implémenter plusieurs interfaces
public interface I1
{void f();
}
public interface I2
{int h();
}

class A implents I1, I2


{ //A doit définir les méthodes f et h
}
-

35
Java
Interface
 Exemple
interface AnimalInterface{
void parler();
}

public class Chat implements AnimalInterface{


private String nom;
public Chat(String s) {
nom = s;
}
public void parler() {
System.out.println("miaou");
}
}

36
Java
Interface

public class Chien implements AnimalInterface{


private String nom;
public Chien(String s) {
nom = s;
}
public void parler() {
System.out.println("ouah ouah");
}
}

37
Java
Interface
 Utilisation d’une interface
- On ne peut pas créer des objets de type interface
- On peut définir des références
- Elles feront référence à une instance d’une classe qui implante l’interface

public class TestAnimal{


public static void main (String args[]){
Chien f = new Chien("Fifi");
Chat g = new Chat("Chloe");
//AnimalCompagnie a = new AnimalCompagnie("bob");
f.parler();
g.parler();
AnimalInterface [] a = new AnimalInterface [2];
a[0] = f;
a[1] = g;
for(int i=0; i<a.length; i++) {
a[i].parler();
}
}
}
38
Cours-TD7
 Exercice 2
- Le but de l'exercice est de créer une hiérarchie de classes pour
représenter les étudiants d'une université. Il y a 3 types
d'étudiants : ceux en Licence, ceux en Master, et ceux en
Doctorat. Chaque étudiant a un nom, une adresse et un numéro
- Les étudiants ont un profil. Pour les étudiants en Licence on
parle de parcours. Les étudiants en Master une spécialité et les
étudiants en Doctorat un directeur de recherche
1. Définir les classes nécessaires à cette hiérarchie de classes, en
leurs ajoutant les membres nécessaires et les méthodes usuelles
(constructeurs, toString(), get()et set() etc...).
2. Écrire une application qui construit un ensemble d'étudiants
(utiliser la classe Lire pour que l'utilisateur puisse saisir les
données) affiche une liste d'étudiants dans l'ordre selon le
numéro
• Pour chaque étudiant, il faut afficher toutes les informations le
concernant

39