Vous êtes sur la page 1sur 17

Vaincre la procrastination

Passez à l’action !
12 techniques pour vaincre la
procrastination et finir ce que vous
avez commencé

Quel que soit notre niveau de productivité, et quel que soit le domaine, nous avons
tous un point commun : la procrastination.
La procrastination, c’est le fait de remettre au lendemain, d’ajourner, de
temporiser.
Ça, nous l’avons tous fait un jour.
Par exemple, il m’est arrivé de décaler au lendemain des séances d’écriture de ce
guide anti-procrastination. Un comble, non ?
Le problème, c’est quand vous procrastinez de façon chronique ou systématique.
Quand vous renoncez régulièrement à passer à l’action sur des tâches importantes,
les choses prennent une tournure bien plus sérieuse.
Vous commencez à être en retard dans vos délais. Vous n’atteignez pas les
objectifs que vous vous étiez fixés. Vous stressez et vous dévalorisez.
Il est alors de temps de faire le nécessaire pour débloquer la situation.
Examinons une tâche de plus près …
Toutes les tâches peuvent se décomposer de la façon suivante:
1. Phase de préparation : toute la planification et la préparation nécessaires.
2. Phase d’exécution : s’assurer de correctement avancer et traiter cette tâche.
3. Phase de finalisation : s’assurer que la tâche est entièrement et
complètement effectuée, à 100%.
Ça a l’air plutôt simple, pas vrai ?

Page 2 sur 17
Vaincre la procrastination
Et bien ça l’est.
Pourtant, ce processus simple est source de nombreuses raisons de blocage. Ce qui
vous amène à procrastiner.
Un ensemble de 12 techniques, à la fois simples et efficaces, vous aidera à briser le
mur de la procrastination pour démarrer vos tâches importantes, conserver votre
élan et terminer votre travail. Quel qu’il soit.
Ces 12 techniques sont réparties dans les 3 phases d’une tâche afin de vous aider à
faire face à toutes les situations.
Et elles vous sont toutes présentées dans ce guide :-)
Une précision …
Ce guide est là pour vous aider à vaincre la procrastination, pas à devenir un
monstre de productivité. Ce sont deux choses différentes et donc des techniques
différentes.
Prenons l’exemple de ce guide dont j’ai parlé un peu plus haut …
J’ai procrastiné pour écrire ce guide anti-procrastination :-) Mais je l’ai finalement
écrit et terminé grâce aux techniques présentées dans ce guide.
J’aurais même pu l’écrire encore plus vite que je ne l’ai écrit.
Et après ?…
L’essentiel, c’est qu’il soit terminé et entre vos mains numériques.
Car vaincre la procrastinateurs, c’est ça : commencer, continuer et terminer une
tâche. Ce n’est pas battre un record de vitesse.
Une citation résume bien ma philosophie sur la procrastination :
Ne craignez jamais d'être lent, craignez seulement d'être à l'arrêt.
Proverbe chinois
Mais trêve de bavardages et découvrez ces 12 techniques …

Page 3 sur 17
Vaincre la procrastination

La phase de préparation
Avant de commencer une tâche, vous devez entamer, au préalable, un travail de
préparation et de planification afin d’en garantir la correcte exécution.
Bien entendu, s’il ne s’agit que d’une tâche simple, boire un verre d’eau, il est
inutile de préparer quoi que ce soit ou de planifier. Mais toutes les tâches ne sont
pas aussi simples …

Soyez conscient des conséquences, positives ou


négatives
Si la planification et la préparation sont nécessaires, elles ne sont pas toujours
suffisantes : vous devez parfois trouver une bonne raison de vous y mettre.
Il y a deux façons d'aborder n’importe quelle tâche :
 la positive
 la négative
Je m’explique …
Vous pouvez vouloir faire quelque chose parce que vous considérez que cela vous
permettra de vous retrouver dans une meilleure situation que la situation actuelle.
Par exemple « si je mène ce projet à bien, j’impressionnerai mon patron » ou « si
je fais régulièrement de l’exercice, je serai en bien meilleure santé ». Cela peut
aussi être plus concret et simple, comme terminer plus tôt au travail, rentrer à la
maison et passer du temps en famille.
Les psychologues appellent cela être centré sur le gain.
Malheureusement, cette façon de voir les choses n’est pas toujours la plus efficace.
Il existe une autre façon d'aborder une tâche : être centré sur la perte.
Au lieu de vouloir progresser, vous voulez ne pas perdre ce que vous avez déjà.
Vous voyez alors la tâche comme un moyen de vous accrocher à ce que vous avez
déjà. Afin d’éviter toute perte.
Avec cet état d’esprit, la réalisation de votre projet est alors une manière d’éviter
que votre patron ne se mette en colère ou ne soit déçu de vos performances. Faire

Page 4 sur 17
Vaincre la procrastination
de l’exercice régulièrement est une façon de ne pas vous laisser aller.
Quand vous voulez éviter une perte, il devient clair que la seule façon de vous en
éloigner est d’agir.
La peur de la perte est souvent plus motivante que l’appât du gain. Pour autant, il
est difficile d’être définitif : les deux méthodes peuvent être déterminantes pour
vous pousser à agir. Ou bien une combinaison des deux. Cela dépend de la
situation, de la tâche, du domaine, …
Par exemple, pour terminer ce guide, la méthode déterminante a été de considérer
les bénéfices : j’étais centré sur le gain. Par contre, pour courir régulièrement, c’est
une combinaison des deux : le plaisir de courir et la perspective d’une santé
dégradée.
Comment appliquer ces deux méthodes ?
Créez des images mentales.
 Créez une image mentale de ce qui pourrait arriver si vous réalisez votre
tâche dans un délai raisonnable.
 Créez une image mentale de ce qui pourrait arriver si vous repoussez la
réalisation de votre tâche ou ne l’effectuez pas dans un délai raisonnable.
Incorporez les résultats concrets mais aussi les sensations physiques et les
émotions et sentiments qui en découlent.
Intuitivement, vous sentirez qu’une image mentale vous motivera plus que les
autres : rappelez-vous en pour passer à l’action.

Planifiez ou utilisez des déclencheurs d’action


Entre vouloir faire quelque chose et le faire véritablement, il y a une grande
différence. C’est ce qu’a montré une étude de Peter Gollwitzer , un professeur de
psychologie au département de psychologie de l'Université de New York.
Il a demandé à des étudiants de rendre un rapport pour le 26 décembre, afin de
gagner plus de crédits universitaires. Seuls 33% des étudiants ont rendu le travail
à temps.
Mais 77% de ceux qui s’étaient créé des déclencheurs d’action ont rendu le rapport
à temps.

Page 5 sur 17
Vaincre la procrastination
Intégrer une tâche à sa liste de tâches ou mettre en avant son importance ou son
urgence, ce n’est pas suffisant pour garantir que cette tâche sera faite.
Un déclencheur définit où et quand aura lieu une activité. Par exemple, vous
pourriez dire:
 Après être allé(e) chercher les enfants à la crèche, j’irai courir 2 km dans le
parc
 J’écrirai le rapport dans mon bureau, à la maison, après le petit-déjeuner
 Je nettoierai la cuisine dès que les invités auront quitté la maison
Pour Gollwitzer, les déclencheurs protègent les objectifs des distractions, des
mauvaises habitudes ou des objectifs concurrents.
Et cela tombe sous le sens … Demandez-vous ce qui est le plus efficace :
 vous dire que vous travaillerez sur une tâche dans le courant de la semaine
prochaine
 ou définir exactement la date, l’heure et l’endroit pour travailler sur cette
tâche.
Définir exactement la date et l’heure ?…
Cela ressemble furieusement à un agenda …
Utiliser un agenda est aussi très efficace. Bloquez et attribuez des créneaux
horaires à vos tâches plutôt que de simplement les ajouter à votre liste des tâches
du jour.

Décomposez la tâche en sous-tâches plus petites


Une tâche peut être intimidante si elle est trop imposante ou complexe.
Il vous faut prendre du recul par rapport à cette tâche et vous demander comment
la décomposer en parties plus petites.
Lorsque vous réalisez qu’une tâche n’est pas simplement une montagne
infranchissable et qu’elle est en réalité une succession d’étapes plus petites, il
devient plus facile de s’y mettre et de passer à l’action.
Par exemple, « repeindre le plafond du bureau » peut sembler intimidant. Par où
commencer ?…

Page 6 sur 17
Vaincre la procrastination
Déterminez plutôt toutes les étapes intermédiaires qui doivent être effectuées au
préalable afin de terminer cette tâche. Peut-être qu’il vous faudra…
1. décider de la nouvelle couleur du plafond avec votre conjoint(e)
2. acheter deux pots de peinture au magasin de bricolage
3. vider le bureau et recouvrir les meubles
Comme vous pouvez le constater, une tâche qui semblait, à première vue, n’en être
qu’une a révélé 3 premières étapes intermédiaires. Il y en a quelques autres. Mais
l’essentiel est là : une seule grosse tâche a été décomposée en plusieurs sous-
tâches plus petites.
Une fois que vous avez décomposé votre tâche en plusieurs morceaux, celle-ci
s’avère bien plus faisable. Il est alors plus facile de s’y mettre.
L’alternative est de traiter la tâche en plusieurs fois plutôt que d’une seule traite.
Par exemple, l’écriture de ce guide. Au total, il m’aura fallu plusieurs heures pour
l’écrire et le finaliser. J’aurai pu faire cela en une (grosse) journée de travail. Il a
été bien plus facile et motivant de faire cela en plusieurs sessions de 2 heures
étalées sur plusieurs jours.

Faîtes les préparations nécessaires


Quelle est la tâche que vous êtes sur le point d’effectuer? Quelles sont les
ressources (humaines, matérielles, financières, …) dont vous avez besoin pour
commencer, exécuter, et terminer cette tâche ?
Prenez un peu de temps pour préparer tout cela à l’avance, de manière à ce que ne
vous rencontriez pas d’obstacles durant l’exécution.
Par exemple, si vous prévoyez de préparer un rapport de ventes pour le lendemain,
vous aurez probablement besoin d’éléments comme les données du mois
précédent ou le compte-rendu de la dernière réunion sur le sujet.
En faisant ce travail préparatoire en amont et en rassemblant tous les éléments
nécessaires dans un même endroit :
1. vous commencez déjà, d’une certaine façon, à traiter la tâche
2. vous êtes capable de rentrer dans rentrer immédiatement dans le cœur de
votre tâche

Page 7 sur 17
Vaincre la procrastination
3. vous évitez de perdre du temps par la suite.
Un triple bénéfice dont vous auriez bien tort de vous passer.
D’autant que le premier point implique que vous créez un premier élan, facile à
engendrer, qui vous incite par la suite à continuer à traiter cette tâche. Une
méthode simple pour rompre votre tendance à procrastiner.

Page 8 sur 17
Vaincre la procrastination

La phase d’exécution
Une fois la phase de préparation terminée, il est temps de commencer la
réalisation de votre tâche !
Utilisez les techniques suivantes pour vous aider à commencer. La technique
précédente allait déjà dans ce sens. Mais les suivantes sont encore plus efficaces.
Ces techniques sont essentielles car c’est là que la plupart des personnes
rencontrent les plus grandes difficultés.

Utilisez la règle des 5 minutes


L’un des moyens les plus puissants de rompre le mur invisible de la
procrastination qui s’est créé entre cette tâche et vous, c’est d’utiliser la technique
dite des « 5 minutes ».
Cette technique a été créée à l’origine par FlyLady, un groupe de soutien et
d'entraide pour l’entretien de la maison et les tâches ménagères. On a tous été un
jour repoussé par ces tâches, non ?...
L’idée est très simple : plutôt que de vous laisser submerger par une tâche
immense et intimidante, vous vous engagez à nettoyer ou ranger une pièce pour
seulement 5 petites minutes.
Ce qui se produit dans la plupart des cas, c’est que vous continuez et travaillez en
réalité plus de 5 minutes.
Et au pire des cas, à force d’y travailler 5 minutes tous les jours, vous avancez
régulièrement sur cette tâche et vous la terminez complètement.
Ce principe peut s’appliquer à tous les aspects de votre vie, pas seulement au
rangement et au nettoyage.
Alors, si vous vous sentez démuni face à une tâche importante, engagez-vous à n’y
passer que 5 minutes. Cela rend la tâche bien plus facile à appréhender.

Ne brisez pas la chaîne


Commencer une tâche est une chose.

Page 9 sur 17
Vaincre la procrastination
Mais vous devez également vous assurer de conserver cet élan pour y travailler
régulièrement, aussi longtemps que nécessaire, jusqu’à la finir complètement.
C’est d’autant plus vrai si votre travail s’étend sur plusieurs jours ou si votre but
est d’effectuer une tâche spécifique tous les jours.
C’est là que la technique « Ne brisez pas la chaîne », idée originale de l’humoriste
Jerry Seinfeld, entre en jeu.
Celui-ci voulait devenir meilleur humoriste et s’était fixé la tâche d’écrire tous les
jours. Afin de se motiver à écrire chaque jour, il avait mis au point une astuce très
ingénieuse, qui l’a aidé à atteindre cet objectif quotidien.
Cette solution consiste en un calendrier de l’année imprimée sur une seule et
unique page. Dès qu’il avait accompli l’objectif quotidien qu’il s’était fixé, il cochait
d’un grand X rouge la date du jour sur ce calendrier.
Après avoir écrit plusieurs X dans le calendrier, ceux-ci commençaient à former
une chaîne.
Une fois la chaîne formée, il est de plus en plus difficile de « sauter » une journée,
puisque vous auriez à reprendre la chaîne depuis le début.
Faites de même avec vos tâches importantes :
• prenez l’engagement de travailler sur une tâche importante tous les jours
• cochez chaque jour où vous avez travaillé sur cette tâche avec un grand X
• ne brisez pas la chaîne des X !

Réduisez le temps alloué à vos tâches


Avez-vous entendu parler de la Loi de Parkinson ?
Cette loi n’a rien à voir avec la maladie de Parkinson.
La Loi de Parkinson a été formulée par Cyril Northcote Parkinson, historien et
essayiste britannique, qui a longtemps travaillé au sein de la fonction publique
britannique.
Cette loi affirme que tout travail s’étale jusqu’à occuper entièrement le temps qui
lui est alloué.
En d’autres termes, si vous vous donnez deux semaines pour terminer une tâche, il

Page 10 sur 17
Vaincre la procrastination
est très probable que cette tâche vous prenne effectivement deux semaines. À
l’inverse, si vous vous donnez seulement trois jours, cette même tâche sera
terminée dans ce laps de temps.
Bien sur, vous n’allez pas passer deux semaines complètes sur cette tâche. Mais
nous avons tous la tendance naturelle à attendre la dernière minute pour agir.
Qu’est-ce que cela veut dire ?
Plus vous êtes victime de la loi de Parkinson, plus votre tentation à la
procrastination sera énorme.
Réduisez le temps alloué à vos tâches importantes.
Lorsque vous raccourcissez le temps dédié à une tâche, vous vous créez également
une certaine pression pour la terminer à temps.
D’ailleurs, si vous pouvez véritablement terminer cette tâche en trois jours,
pourquoi vous donnez plus de temps que nécessaire pour la réaliser ?

Limitez les distractions


Les distractions peuvent également être source de procrastination, surtout si la
tâche que vous voulez effectuer est difficile et pénible.
Les distractions peuvent venir de choses comme:
 les e-mails
 le téléphone
 les messageries instantanées
 les réseaux sociaux et Internet d’une manière générale
 les autres personnes
Ainsi que tout ce qui, dans votre champ de vision, peut attirer votre attention : un
mouvement derrière la fenêtre en provenance de l’extérieur, une page web qui
clignote sur votre deuxième écran, un appel entrant qui active l’écran de votre
téléphone, …
Les distractions peuvent parfois être utiles.
Par exemple, certaines personnes apprécient de travailler dans un environnement
un peu bruyant car le bruit de fond leur permet de mieux se concentrer. Moi-

Page 11 sur 17
Vaincre la procrastination
même, j’apprécie parfois un petit fond musical. Mais cela dépend des tâches.
Afin de gérer les distractions, connaissez-vous et comprenez la nature de votre
tâche. Puis assurez-vous :
• soit de vous couper des distractions dérangeantes
• soit de les laisser afin d’être plus productif et de mieux vous concentrer.

Faîtes des pauses


Afin que votre travail soit plus agréable et efficace, faîtes attention de bien prévoir
des pauses dans votre journée.
Certaines études ont démontré que les pauses améliorent notre productivité.
Alors, quel genre de pauses devriez-vous faire ?
Il existe de multiples façons de définir son rythme de travail. La technique que
j’utilise et préfère est la technique Pomodoro.
À peu de choses près, la technique Pomodoro se déroule en cinq étapes :
1. décider de la tâche à effectuer ;
2. régler un minuteur sur 25 minutes ;
3. travailler sur cette tâche jusqu'à ce que le minuteur sonne ;
4. prendre une courte pause de 5 minutes ;
5. tous les 4 sessions prendre une pause un peu plus longue de 15 à 20 minutes.
Je constate qu’elle me permet de mieux me concentrer et, par conséquent,
d’arrêter de procrastiner inutilement.
Travailler par tronçon de 25, 50 ou 75 minutes et dédier chaque tronçon a une
tâche précise est la technique de productivité personnelle la plus utile et la plus
efficace que je n'ai jamais employée.

Je vous conseille fortement de l'essayer.


Pour commencer, n'hésitez pas à travailler par tronçon de 10 à 15 minutes avec des
pauses de 5 minutes. En enchaînant 3 ou 4 séries, ça fait pile 1 heure :-)

Page 12 sur 17
Vaincre la procrastination
Vérifiez votre travail quotidien
Le fait de vérifier votre travail au quotidien vous permet d’avoir un bon aperçu de
votre progression.
Une fois votre journée de travail terminée, procédez donc aux vérifications
suivantes:
• sur quelles tâches avez-vous travaillé ?
• pourquoi avez-vous ou n’avez-vous pas pu accomplir cette tâche ?
• quels sont les progrès que vous avez effectués, par rapport à vos objectifs ?
Prenez cinq minutes pour vérifier cette information, et notez-la dans un cahier de
bord. Cela vous permet de comprendre le déroulement de votre journée et de voir
ce que vous avez appris.
Avec cette information, vous pouvez:
 mieux préparer le lendemain
 ajuster vos actions futures, pour vous rapprocher de vos objectifs
 vous sentir mieux dans votre travail, au regard des leçons que vous avez
apprises et des progrès que vous avez fait

Page 13 sur 17
Vaincre la procrastination

La phase de finalisation
Vous voilà donc dans la phase finale de la réalisation de votre tâche.
Parce qu’une tâche qui est presque terminée n’est pas terminée.
Si vous parvenez à mener à bien cette étape, votre tâche sera réellement et
complètement terminée. Et vous pourrez passer à autre chose.

Ne vous laissez pas déborder par la perfection


S’il y a bien une chose qui peut prolonger la finalisation d’une tâche, c’est le
perfectionnisme.
En d’autres termes, vous continuez de modifier le moindre petit détail jusqu’à ce
que le travail vous semble prêt à 100%.
Non seulement vous n’êtes pas en mesure de terminer votre tâche, mais vous vous
retrouvez aussi dans une boucle interminable: même si votre tâche est
parfaitement réalisée, vous trouverez toujours quelque chose à améliorer.
Afin de sortir de ce cercle vicieux, dressez une liste des critères les plus importants
pour affirmer qu’une tâche est terminée.
Une fois que tous ces critères sont remplis, la tâche est terminée. Vous pouvez
donc la mettre de coté et passer à la tâche suivante.

Récompensez-vous
Vous êtes donc sur le point de terminer une tâche.
Afin de vous motiver à faire ce dernier pas, proposez-vous une récompense que
vous n’obtiendrez qu’une fois la tâche réalisée.
Cette récompense doit être proportionnelle à la difficulté de la tâche que vous
souhaitez terminer. Réserver des vacances aux Bahamas peut fonctionner si vous
venez de terminer l’écriture d’un livre de 200 pages. En revanche, c’est un peu
trop extravagant si vous avez simplement tondu la pelouse …
Notez que cette méthode est aussi efficace pour vous motiver à agir régulièrement
sur vos tâches et ainsi à vaincre la procrastination.

Page 14 sur 17
Vaincre la procrastination

Conclusion
Tous les conseils délivrés dans ce guide vous aideront à vaincre la procrastination
et finir ce que vous avez commencé.
Mais ils ne seront efficaces que si :
1. vous les lisez régulièrement ;
2. vous les mettez en pratique.
N'oubliez pas que vous n'avez absolument rien à perdre et tout à gagner. Si ce n‘est
des tâches terminées, un stress envolé et une sérénité retrouvée, des listes de
tâches et un calendrier qui se vident, des projets qui avancent, des objectifs qui se
réalisent, …
À votre réussite !
Ne craignez jamais d'être lent, craignez seulement d'être à l'arrêt.
Proverbe chinois

Page 15 sur 17
Vaincre la procrastination

Pour résumer

La phase de préparation
1. Soyez conscient des conséquences, positives ou négatives : créez des
images mentales complètes de votre action et votre inaction.
2. Planifiez ou utilisez des déclencheurs d’action : définissez exactement
la date, l’heure et l’endroit pour travailler sur cette tâche.
3. Décomposez la tâche en parties plus petites : une tâche n’est pas une
montagne infranchissable mais une succession d’étapes plus petites.
4. Faîtes les préparations nécessaires : préparez à l’avance tout ce dont
vous avez besoin pour commencer, exécuter, et terminer une tâche.

La phase d’exécution
1. Utilisez la règle des 5 minutes : engagez-vous à ne passer que 5 minutes
sur une tâche importante pour la rendre plus facile à appréhender.
2. Ne brisez pas la chaîne : travaillez tous les jours sur une tâche jusqu’à la
finir et ne brisez pas la chaîne de ces journées.
3. Réduisez le temps alloué à vos tâches : plus vous ferez l'inverse, plus
votre tentation à la procrastination sera importante.
4. Limitez les distractions : coupez les distractions dérangeantes ou laissez
les distractions qui vous aident à être plus productif et plus concentré.
5. Faîtes des pauses : les pauses améliorent notre productivité et allègent le
poids du passage à l’action.
6. Vérifiez votre travail quotidien : savourez et apprenez de vos progrès
quotidiens.

La phase de finalisation
1. Ne vous laissez pas déborder par la perfection : dressez une liste des
critères les plus importants pour affirmer qu’une tâche est terminée.
2. Récompensez-vous : proposez-vous une récompense que vous
n’obtiendrez qu’une fois la tâche réalisée. Cela marche aussi pour les actions
quotidiennes.

Page 16 sur 17
Vaincre la procrastination

Mentions
Vous lisez un document gratuit réalisé par l'auteur du site deviendra Grand,
Ce document est diffusé à titre informatif seulement. Son contenu est basé sur mes
lectures, mes expériences, mes partages et mes opinions fondées sur ces lectures,
expériences et partages.
Je ne suis ni un professionnel ni un expert.

Ce que vous pouvez faire avec ce document


Vous pouvez offrir ce document à toute personne que vous connaissez.
Vous ne pouvez pas :
1. le proposer en téléchargement gratuit sur votre site ;
2. l’offrir gratuitement avec des produits que vous vendez ;
3. le vendre, quel qu'en soit le prix, en version imprimée ou numérique
4. modifier son contenu de quelques manières que ce soient ;
5. ’intégrer à des offres illégales et/ou punies par la loi de votre pays ;
6. réutiliser tout ou partie des articles de ce livret sur un quelconque support.

L'auteur de ce recueil
Grégory, 46 ans, apprenti blogueur, entrepreneur débutant.
2005 : la Vie me rappelle qu’elle est fragile et que tout peut s’arrêter rapidement et
brusquement.
2007 : je découvre le développement personnel. Je lis des livres et des blogs.
J'expérimente et j'agis. Je nous reprends en main, ma vie et moi,
2011 : je crée ce blog. Pour partager mes expériences et mon expérience dans le
développement personnel: organisation, productivité, efficacité, simplicité, santé.
Pas de gourous. Pas que des théories ou des concepts abstraits. Peut-être un peu.
Mais plus sûrement de la pratique et du concret.

Page 17 sur 17