Vous êtes sur la page 1sur 4

Fiche de synthèse – IAS 24 Informations relatives

aux parties liées

Les états financiers doivent contenir les informations nécessaires pour attirer l’attention sur la possibilité que la
position financière et le résultat peuvent être affectés par l’existence de parties liées.

APPLICATION
La norme IAS 24 impose de fournir des informations sur les transactions et les soldes entre parties liées dans
les états financiers individuels.
Les informations relatives aux parties liées au sein d'un groupe apparaissent avec les états financiers
individuels, car les transactions intra-groupe sont éliminées dans les comptes consolidées.

DEFINITION

Une partie est liée à une entité dans les cas suivants :
Directement ou indirectement, par le biais d’un ou de plusieurs intermédiaires, la partie :
• Contrôle l’entité,
• Est contrôlée par elle,
• Est soumise à un contrôle commun au même titre que l’entité ;
Directement ou indirectement, par le biais d’un ou de plusieurs intermédiaires, la partie détient dans
l’entité une participation qui lui permet d’exercer une influence notable sur elle ;
Directement ou indirectement, par le biais d’un ou de plusieurs intermédiaires, la partie exerce
directement ou indirectement le contrôle conjoint sur l’entité ;
La partie est une entreprise associée de l’entité ;
La partie est une coentreprise dans laquelle l’entreprise est un coentrepreneur ;
La partie fait partie des principaux dirigeants de l’entité ou de sa société mère ;
La partie est un des membres proches de la famille de tout individu visé dans les cas de contrôle ou
de principaux dirigeants ;
La partie est une entité sur laquelle une des personnes visées (principaux dirigeants et membres de
la famille proche) exerce le contrôle, un contrôle conjoint ou une influence notable, ou encore détient
un droit de vote significatif ;
La partie est un régime d’avantages postérieurs à l’emploi au profit des employés de l’entité, ou de
toute entité qui est une partie liée de l’entité.
des personnes morales

Ainsi, les parties liées peuvent


être

des personnes physiques

© Éd. Francis Lefebvre / PricewaterhouseCoopers 1/4


Une transaction entre parties liées
Une transaction entre parties liées est un transfert de ressources, de services ou d’obligations entre des
parties liées, sans tenir compte du fait qu’un prix soit facturé ou non.

Les principaux dirigeants


Les principaux dirigeants sont les personnes ayant l’autorité et la responsabilité de la planification, de la
direction et du contrôle des activités de l’entité, directement ou indirectement, y compris les
administrateurs (dirigeants ou non) de cette entité.

Les membres de la famille proche


Les membres de la famille proche d’une personne sont les membres de la famille dont on peut
s’attendre à ce qu’ils influencent cette personne, ou soient influencés par elle, dans leurs relations avec
l’entité.
Ces personnes peuvent inclure :
le partenaire familial et les enfants,
les enfants du partenaire familial,
les personnes à charge de la personne ou du partenaire familial.

La rémunération
La rémunération inclut tous les avantages du personnel (selon la définition dans IAS 19 Avantages du
personnel), y compris les avantages du personnel auxquels IFRS 2 Paiement en actions et assimilés
s’applique.
Les contreparties comprennent :
les avantages à court terme, comme les salaires et les cotisations de sécurité sociale, les congés
payés et les congés maladie, l’intéressement et les primes (si elles sont payables dans les douze
mois suivant la fin de la période), ainsi que les avantages non monétaires (comme l’assistance
médicale, le logement, les voitures et les biens ou services gratuits ou subventionnés) dont
bénéficient les membres du personnel en activité ;
les avantages postérieurs à l’emploi, comme les pensions et autres prestations de retraite,
l’assurance-vie postérieure à l’emploi, et l’assistance médicale postérieure à l’emploi ;
les autres avantages à long terme, notamment les congés liés à l’ancienneté ou congés
sabbatiques, les jubilés et autres avantages liés à l’ancienneté, les indemnités pour invalidité de
longue durée et, s’ils sont payables douze mois ou plus après la fin de la période, l’intéressement, les
primes et les rémunérations différées ;
les indemnités de fin de contrat de travail ;
les paiements en actions.

© Éd. Francis Lefebvre / PricewaterhouseCoopers 2/4


Prééminence de la réalité économique sur la forme juridique dans l’appréciation des
parties liées.
Ainsi, ne sont pas obligatoirement des parties liées
Deux entités ayant un administrateur commun ;
Deux coentrepreneurs exerçant un contrôle conjoint sur une coentreprise ;
Les bailleurs de fonds, les syndicats, les entreprises de services publics, les administrations
publiques et les collectivités locales ;
Un client, fournisseur, franchiseur, distributeur, ou agent général, réalisant un important volume de
transactions, en raison d’une certaine dépendance économique.

© Éd. Francis Lefebvre / PricewaterhouseCoopers 3/4


INFORMATION A FOURNIR

Relations entre sociétés mères et filiales, qu’il y ait eu des transactions ou non ;

Rémunération des principaux dirigeants, en cumul, et pour chacune des catégories


suivantes :
Avantages à court terme,
Avantages postérieurs à l’emploi,
Autres avantages à long terme,
Indemnités de fin de contrat de travail,
Paiements en actions.

Nature des relations entre parties liées, et informations sur les transactions et les
soldes :
Montant des transactions ;
Montant des soldes, termes et conditions, y compris l’existence éventuelle de garanties et la nature
de la contrepartie attendue lors du règlement, les modalités des garanties données ou reçues ;
Provisions pour créances douteuses liées aux soldes ;
Charges comptabilisées pendant la période au titre des créances douteuses sur les parties liées.

Les informations à fournir doivent être communiquées séparément pour chacune des
catégories suivantes :
Société mère,
Entités qui exercent un contrôle conjoint ou une influence notable sur l’entité,
Filiales,
Entreprises associées,
Coentreprises, dans lesquelles l’entité est un des coentrepreneurs,
Principaux dirigeants de l’entité ou de sa société mère,
Autres parties liées.

Exemples de transactions entre parties liées dont l’information est à fournir en annexe :
achats ou ventes de biens
achats ou ventes de biens immobiliers et autres actifs
prestations de services données ou reçues
contrat de location
transfert de recherche et de développement
transferts dans le cadre de contrats de licence
transferts dans le cadre d’accords de financement (y compris les prêts et les apports en capital en
numéraire ou en nature)
fourniture de garanties ou de gages
règlements de passifs pour le compte de l’entité ou par l’entité pour le compte d’une autre partie

© Éd. Francis Lefebvre / PricewaterhouseCoopers 4/4