Vous êtes sur la page 1sur 5

SPILL

E
MENT
RE
Le gaspillage alimentaire est le fait de jeter ou de supprimer des aliments encore
comestibles. Le gaspillage alimentaire se produit tout au long de la chaîne
d'approvisionnement, depuis le stade de la production agricole, jusqu'à celui de la
consommation, en passant par le stockage, la transformation, la distribution et la gestion. C'est
un problème de société environnemental, économique et social. Les enjeux de la lutte contre
ce gaspillage sont la lutte contre la faim dans le monde, la réduction de l'impact
environnemental de l'alimentation, l'aide aux personnes les plus démunies, l'optimisation de
l'agriculture, etc.

Les données sur le gaspillage alimentaire mondial sont édifiantes. Le monde peut produire
assez d’aliments pour nourrir les 7 milliards d’habitants de la planète. Malgré tout, 82 pays
n’ont pas suffisamment de nourriture pour faire vivre l’ensemble de sa population
décemment.

Une partie des ménages occidentaux jettent des produits non consommés avant la date limite
de consommation (DLC) pour cause d'achats supérieurs aux besoins (réfrigérateur trop rempli
par peur de manquer), ou les jettent une fois la date limite d'utilisation optimale dépassée, par
méconnaissance de la différence entre les deux types de dates. En effet, un produit peut en
général être consommé au-delà de la date limite de consommation sans risque pour la santé
humaine. C'est même le cas pour certains produits quelques jours après la date limite de
consommation, lorsque la chaine du froid a été respectée.

Transformation industrielle

La transformation industrielle vise à obtenir des produits satisfaisants certains critères


d'hygiène, de goût, de qualité et d'homogénéité visuelle. Une partie des produits sont donc
exclus au cours du processus.

Vente au détail

Certains produits peuvent être exclus de la vente par les distributeurs selon différents critères
d'hygiène, de qualité visuelle, ou d'engagement envers le consommateur (vendre des produits
frais, et les retirer des rayons quelques jours avant la date limite de consommation, ou DLC).
A la maison, quels aliments jette-t-on ?

Parmi les aliments jetés, environ 50 % sont des fruits et légumes. Viennent ensuite les restes
des plats faits maison et des plats cuisinés.

Plus choquant encore : 30 % des aliments sont jetés sans même avoir été déballés : ils passent
directement du caddie à la poubelle, sans même être entamés. Lorsqu’ils prennent conscience
de ce triste état des lieux, les Français seraient disposés à changer leurs habitudes : 88 % des
consommateurs déclarent être prêts à prendre des mesures pour éviter le gaspillage
alimentaire et 80 % d’entre eux souhaiteraient plus d’informations sur la conservation des

aliments.

En France :

On jette plus de nourriture qu’on ne le croit

L’étude commanditée par Albal en 2011 montre que les Français n’ont pas conscience de
gaspiller autant de nourriture puisqu’ils pensent ne jeter que 6 % des produits alimentaires
qu’ils achètent. En fait, en réalité, 21 % de la nourriture achetée finit à la poubelle alors que la
moitié aurait pu ne pas être gaspillée.

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=cca6qcxvM30
Quels continents on pourrait nourrir avec ce que représente le gaspillage alimentaire ?
Quels aliments on gaspille le plus (cite 3 aliments) ? 0 :17

Que représente la quantité d’eau utilisée pour produire des produits gaspillés ?0 :27

Quelle est la différence entre les pays en voie de développement et les pays riches ?

Quelles propositions sont données aux consommateurs ?

La loi :

Avant, la loi française obligeait les invendus des supermarchés à être jetés, pour des raisons
d’hygiène.

Le Sénat français a définitivement adopté, mercredi 3 février 2016, diverses mesures de lutte
contre le gaspillage alimentaire, après l’Assemblée nationale. Votée à l’unanimité, la nouvelle
loi empêche notamment les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs
invendus impropres à la consommation.

En effet, jusqu’ici, bon nombre de grandes surfaces allaient jusqu’à javelliser leurs bennes pour
éviter que des sans-abris ou personnes dans le besoin ne récupèrent la nourriture, pour éviter
les procès, par exemple..

La loi oblige même les supermarchés à donner leurs invendus à des associations
Les fruits et légumes moches :

Le gaspillage alimentaire existe sous de nombreuses formes. L’une des plus absurdes et
pourtant des plus persistantes est celle qui régit la forme des légumes. Si vous fréquentez les
rayons des supermarchés, vous aurez probablement remarqué une constante : les légumes
sont calibrés.

D’une forme régulière, les légumes se ressemblent tous. Vous ne trouverez ni banane de plus
de 46 millimètre, ni concombre piqué par un insecte. Les fruits et légumes ont la peau lisse, la
même couleur, et une silhouette irréprochable. Et pourtant, dans la nature, on trouve des
légumes aux formes variées, sans que ça ne change leur goût. La raison ? Les fruits et légumes
sont triés à la source.

Trop petits, trop tordus, trop moches… De forme bizarroïde ou de


taille inadaptée, certains fruits et légumes sont condamnés, dès la
récolte, à être écartés des circuits de vente. Ils représentent
pourtant 40 % de la production en France ; des produits « non
calibrés » qui portent, malgré eux, les stigmates du gaspillage… pour
délit de sale gueule !

L’initiative les fruits et légumes moches :

https://www.youtube.com/watch?v=akWhBlTPFwY