Vous êtes sur la page 1sur 13

Laboratoire

(UNITE CÔNTROLE EST MESURE)


Dans un district, l’agent de laboratoire effectue des travaux au laboratoire et des
travaux sur les réseaux de distribution de l’énergie électrique

LES DIFFERENTS TACHES EXECUTES PAR LE LABORATOIRE:

 Equipement et tableaux de comptage pour abonnées BTA (éclairage,


pompage, éclairage public).

 approuver les dossiers techniques des installations photovoltaïques ainsi la


réception des installations selon la norme.

 Vérification et entretien des compteurs, disjoncteurs, récepteurs de


télécommandes centralisés et autres matériels déposés du réseau avec la
terre d’un fichier de constat d’avarie.

 Mise à jours des dossiers techniques de compteurs d’abonnes HTA.

 Travaux du réseau :

- participation à la réception des ouvrages de distribution

HTA /BTA (mesure de la résistance de prise de terre (); mesure de


l’isolement, vérification des comptages).

- Contrôle et mesures des ouvrages en exploitation ( mesure de

la chute de tension, isolement, résistance de terre).

- Contrôle systématique des comptages d’abonnées HTA.

- Relève des comptages d’abonnées HTA (mensuellement: chaque


mois).

- Contrôle dépannage et étalonnage des comptages BT sur


réclamation.
- Vérification, mise en service des comptage et tableau de commande
et de protection de pompage, d’éclairage public.

- Détection des compteurs BTA détériorés.

- Mesure périodique des circuits de terre des postes et des lignes

HTA/BTA ( détection des supports à la masse).

- Contrôle de la protection des transformateurs HTA / BTA départs


BTA ( calibrages des fusibles).

On peut citer le rôle d’un compteur et de totaliser une certaine précision


l’énergie électrique consommée par l’installation d’un abonnée dont le but de
factorisation

Prise de terre :
Dans un système équilibre on sait que la somme de courant dans le neutre est
nulle donc en cas d'un défaut (phase touche neutre en titre d'exemple) on aura
une apparition de courant dans le neutre qui doit être absorbe par terre à travers
la prise de terre.
Donc, a fin de protéger les appareils de réseau contre les accidents électrique il

faut faire sortir un neutre et le faire descendre par un câble de section nominale de 25
mm2, c’est la prise de terre
 Déplombage du compteur.
 Utilisation des clichés de photos.
 Utilisation des aimants
 Pousser les vitres en arrière.

Contrôle :
Le laboratoire participe avec l’unité exploitation à l’élaboration des programmes suivants :
 Entretien des postes.
 Entretient des équipements MT et BT.
 Suivie de l’état électrique des postes réseau.
 Etalonnage des compteurs MT et BT.
 Contrôle du facteur de puissance.

A) Protection :
 Entretient des installations de protection (vérification de sa conformité au guide
technique)
 Fournir toutes les données nécessaires pour la mise à jour du programme.
 Analyse des incidents survenant sur le réseau et chez les abonnés.

B) Mesure :
 Mesure de la charge de départ MT/ transformateurs et départ BT.
 Mesure des tensions (par voltmètres enregistreurs)
 Relève d’indexe des abonnés privés.
 Contrôleur du facteur de puissance.

C) Dépannage :
 Détection et localisation des défauts de câbles souterrains.
 Remise en état des comptages MT et BT en enquête technique en cas de fraude.
Comme toute unité d’intervention externe, l’unité laboratoire agit suivant des OPIP
spéciales.
La vérification de l’état de compteurs se fait en vérifiant l’état des vitres, l’état du disque
et surtout le plombage qui est utilisée pour protéger le compteur de tout réglage
indésirable fait par l’abonné.
Les méthodes utilisées pour faire les compteurs erronés sont généralement :
 Déplombage du compteur.
 Utilisation des clichés de photos.
 Utilisation des aimants
 Pousser les vitres en arrière.
 Utilisation de double compteurs l’un comme pour la phase l’autre pour le neutre.
L’abonné peut souffrir d’une haute facture malgré qu’il n’ait pas de haute consommation.
Dans ce cas l’unité intervient pour vérifier le bon fonctionnement du compteur, ceci est
dit étalonnage. Il est réalisé à l’aide d’un compteur étalon dont le principe est montré ci-
dessous.
Etalonnage d’un compteur :
L’étalonnage se fait par :
 wattmètre.
 Compteur étalon
Étalonnage à l’aide d’un compteur étalon :
On met un compteur étalon en série avec le compteur de l’abonnée en formant un circuit
fermé et on prélève les deux valeurs des compteurs :
 We : énergie du compteur étalon
 Wc : énergie du compteur à vérifier
L’erreur relative :
La valeur de l’erreur acceptée est comprise entre -3% et + 3 %

e Les Comptages HTA :

Le comptage représente l’interface entre le réseau de la STEG et l’installation


de l’abonné. c’est au moyen du compteur que nous mesurons l’énergie consommée
par ce dernier.

D’ou l’efficacité et la rentabilité commerciale, prenant en considération


l’évolution des exigeantes de la clientèle et la prise en compte sans cesse de la
croissance des services, dépend directement des comptages et de leurs fiabilités pour
les collectes des données. A cet effet, la STEG est orientée vers l’emplois des
technologies de comptage la plus fiable point de vue norme ainsi que point de vue
coût.

La STEG dispose aujourd’hui deux types de compteurs :

1. Compteurs électromécaniques (Traditionnel).

2. Compteurs électroniques.
 Les comptages électro-mécaniques :

La plupart des équipements des tableaux de comptage traditionnel ne sont


plus fabriqués.( Compteur Actif ,Compteur Réactif et Indicateur à Max).

 Les comptages électroniques :

L’introduction des comptages électronique permet, de fait de sa


technologie, d’assurer en plus des fonctions des compteurs électromécanique
actuel ce qui suit :

o Une seule interface de lecture.

o La mesure, l’affichage et le contrôle de la puissance de


courant.
o L’exploitation de structures tarifaires complexes.

o La lutte contre la fraude.

o Une installation simple et facile.

L’installation des comptages HTA :


-Abonnés MT et HT : Tous les abonnés qui sont alimentés sur le réseau MT ou HT ont
un comptage MT ou HT qui reflète le tarif unique HT ou MT soit à poste horaire soit
uniforme tout en contrôlant par vérification de comptage l’énergie réactive, active, le
facteur de puissance, Cos et puissance apparente. Ce dernier contrôlée par des
disjoncteurs pour les puissance inférieure à 315 KVA et par des indicateurs de
maximum de puissance pour les valeurs supérieures

1. Abonnement HTA / Comptage HTA

TR : HTA/BTA
T.C

T.P
30 Kv 380/220 V

Comptage
HTA

 Pour ces types de comptage on a :


- La puissance de TR installée est supérieure à 1250 Kv .
- Les pertes à vide et les pertes en charges sont prise en charge
par le comptage.

2. Abonnement HTA / Comptage BTA

TR : HTA/BTA
T.C

30 Kv 380/220 V

Comptage
BTA
 Pour ces types de comptage on a :
- La puissance de TR installée est inférieure à 1250 KVA .
- Les pertes à vide et les pertes en charges ne sont pas prise en
charge par le comptage.

CODIFICATION DES TABLEAUX DE COMTAGE


POUR ABONNES HTA/BTA
Tension Puissance
Code
er
1 Groupe : comptage pour le tarif uniforme.
Un transfo
32 BTA
P<1250 KVA
L e s r a p pUn transfo.
o r t s d e
33 HTA
p> 1250 KVA Ou Plusieurs transfo.
éme
2 groupe : comptage pour les tarifs à postes horaires.
Un Transfo
36 BTA
P<1250KVA
Un Transfo
34 BTA
P<1250KVA
Un Transfo
37 HTA
P>1250KVA ou Plusieurs Transfo
Un Transfo
35 HTA
P>1250KVA ou Plusieurs Transfo

sont :
75/5 A -100/5 A -150/5 A -200/5 A- 300/5 A - 400/5 A -500/5 A- 650/5 A.
 Si la puissance de transfo est supérieur à 800KVA les TC sont remplacés par
des tores.
Tores: 1000/5 A-1500/5 A- 2000/5 A.
Remarque  :
1. la déférence entre les comptages type 36 et 34 :
 Type 36 : Pour irrigation avec effacement en pointe.
 Type 34 : Autre que irrigation (le compteur enregistre une tarif
soir de plus que le type 36).
2. la déférence entre les comptages type 37 et 35 :
 idem que les comptages type 36 et 34.

Ces puissance seront divisées par deux pour les réseaux 10 et 15 KV.
 Les postes horaire journaliers :

/////////////////////////////////////////// Avril à Septembre Octobre à Mars


/
Jour de 08h00 à 19h00 de 06h30 à 17h30

Pointe de 19h00 à 23h00 de 17h30 à 21h30

Nuit de 23h00 à 8h00 de 21h30 à 06h30

Chute de tension :

*Câbles triphasés :

Conducteur 
Section Nature Cos = 0,8 Cos = 0,9
3 x 35 + 54,6 Alu 1.318 1.341
3 x 50 + 54,6 Alu 1.755 1.796
3 x 70 +54,6 Alu 2.469 2.550
4 x 16 Alu 0.615 0.620
4 x 25 Alu 0.966 0.979
4x6 Cu 0.386 0.388
4 x 10 Cu 0.644 0.649
4 x 16 Cu 1.011 1.024
4x 25 Cu 1.566 1.598
3 x 50 + 25 Cu 2.801 2.906
3 x 70 + 35 Cu 3.870 4.073
3 x 95 +50 Cu 5.095 5.453
3 x 120 + 70 Cu 6.130 6.655

*Câbles monophasés :
Conducteur  mono
Section Nature Cos = 0,8 Cos = 0,9
3 x 35 +54,6 Alu 0.257 0.263
3 x 50 + 54,6 Alu 0.301 0.308
3 x 70 + 54,6 Alu 0.353 0.363
4 x 16 Alu 0.103 0.104
4 x 25 Alu 0.162 0.164
4x6 Cu 0.065 0.065
4 x 10 Cu 0.108 0.109
4 x 16 Cu 0.169 0.172

En appliquent la formule U= P L /  pour chaque tronçon du réseau on


détermine alors la chute de tension dans chaque tronçon selon la charge
transitée en prenant Cos =0,9 pour un usage domestique, Cos =0,8 pour un
usage comportant des moteurs (zone pompage) et éventuellement Cos
quelconque pour un usage particulier.

* Domaines de tension électrique (voir tableau)


 Le classement de la tension est effectué en domaines comme c’est
indiqué dans le tableau suivant :

Domaines Valeur de la tension nominal en (v)


Courant Courant
contenue alternatif
Très basse tension Un  50 v Un  120 v
Basse tension (BT) BTA 50 v  Un  120 v  Un 
500 v 750 v
BTB 500 v  Un  750  Un  1500
1000 v v
Haute tension (HT) HTA 1000 Un  1500 v  Un 
50.000 v 75000 v
HTB Un  50.000 Un  75000 v
v

-Abonné BT : Tous les abonnés qui sont branchés sur le réseau BT, ont un comptage
BT qui reflète le tarif unique BT, seuls les abonnés ayant pour usage le pompage,
l’éclairage public , et ont un tarif spécial uniforme ou à poste horaire. Le tableau de
comptage de ces abonnés est du type mono ou triphasé.
Nous présentons ci-dessous les tableaux donnant le type de comptage à adopter au
clients pour les disjoncteurs BT 

/////////////////////////////// Code comptage Code tension Puissance des


/ transfos
21 BT 1 transfo 63*< p
> 630* KVA
22 BT 1 transfo 630*
p 1250* KVA
Tarif uniforme
23 MT 1 transfo p >
1250* KVA ou
plusieurs transfo
26 BT 1 transfo p 
1250* KVA
27 1 Transfo p >
Tarif poste horaire
MT 1250* KVA ou
plusieurs transfo
28 HT 1 ou plusieurs
Transfo

*Ces puissance seront divisées par deux pour les réseaux 10 et 15 KV.

 Tableau des disjoncteurs en basse tension :


Tension : 220 V (2 fils ) Tension : 220/380 V (4 fils )
Intensité(A) Puissance(KVA) Intensité(A) Puissance (KVA)
10 2 16 10

16 3 20 13

20 4 30 20

32 7 50 33

45 10 63 41

63 14 80 53

10 22 100 66

125 82

160 105

200 132

250 165

300 197
S mono =U.I =0.220xI (KVA) S tri= 3 x U x I = 3 x 0.380 x I (KVA)
*Exemples des OPIP(ordre de petit intervention programmable) :
-Premier OPIP : Consommation faible d’énergie chez l’abonné. Donc le
consommation d’énergie anormal et par suite un équipe de laboratoire fait un
contrôle sur le chez l’abonné , il déduit que l’abonné volé l’énergie parce que il y
a connections direct de câble d’alimentation de la maison de l’abonné par le
câble de STEG sans passé par le compteur et alors faible consommation
d’énergie.
-deuxième OPIP : consommation important d’énergie signifie supérieur à la
normal. Alors l’équipe de laboratoire réalisent une étalonnage des compteurs
chez les abonnés 24 H .

Conclusion :
Ce stage m’a aidé à acquérir des nouvelles connaissances théoriques et pratiques
qui me permettent de saisir l'utilité de tout ce qu'on est entrain de recevoir

La réalisation de ce stage m'a appris d'être méthodique. J’ai maîtrisé les étapes de
l’étude théorique des projets d’électrification chez l’unité d’étude et j’ai assimilé le
travail de contrôle et analyse des mesures chez l’unité laboratoire.

Je me suis intéressée de près aux techniques de distribution de l’électricité et les étapes


d’installation et de maintenance des réseaux électriques chez les unités d’exploitation et
de travaux.
Enfin, je tiens encore à remercier tous qui m’ont m’aidé de près ou bien
même de loin à réaliser ce modeste stage