Vous êtes sur la page 1sur 1

LE MUSEE D’ISRAEL, JERUSALEM

A quelques pas du parlement monocaméral israélien, au sommet de l’anecdotique colline de GUIVAT


RAM à Jérusalem, se dévoile sous un air suave, teinté de beautés et de mystères d’une religiosité
profonde, Le Musée national d’Israël. Cette savante collection de fresques, d’arabesques et de
reliques antiques est le fruit d’une idée de génie que l’histoire attribue au Maire de Jérusalem Teddy
Kollek en 1965. Entre innovation, rénovation et perfection, le musée s’est au fil des années enrichi
de plus de 500 000 Objets et s’est agrandi d’ailes symboliques retraçant l’originalité et la multiplicité
des facettes de la culture juive et mondiale.

20000 hectares de surface aménagée pour exposer les quatre ailes caractéristiques de ce musée ainsi
que le fameux sanctuaire du livre :

L’aile archéologique ou l'aile Samuel et Saidye Bronfman, sous fonds religieux représente un brassage
multiculturel à la fois de l’historique de cette région et de croyances anciennes et antagonistes des
hébreux. Il s’agit d’une déclinaison de 6000 objets-thèmes développés sous sept groupes retraçant
les supports bibliques ainsi que les Reliques ancestrales de certaines mythologies. L’aile des
collections Beaux-arts ou l'aile Edmond et Lily Safra, il est question de photos, peintures aussi bien
antiques que contemporaines archivées bref, tout ce qui concourt à produire ou susciter
l’illumination dramatique ; toutes les cultures quelles qu’elles soient y sont représentées. L’Aile des
Judaica ou L'aile Jack, Joseph et Morton Mande qui présente une collection d’objets traditionnels et
culturels juifs dispersés dans le monde. L’aile pour la jeunesse qui est consacré aux jeunes publics
ainsi qu’aux touristes.

Le sanctuaire du livre (the shrine of the book) : un obscur décor mystérieux frisant l‘atmosphère
antique correspondant au contexte de l’époque des rouleaux de livres, donne l’accès au bâtiment qui
fait office de sanctuaire ici. Il s’agit de l’exposition de rouleaux datant des années 1947 à 1956. Elles
ont été découvertes dans 11 grottes et représenteraient la version originelle de l’ancien testament
en Hébreux. Parmi les innovations majeures du Musée, il y a, sur près de 4000m2 de surface, la
reproduction de la maquette de Jérusalem. C’est dans un souci de contextualisation, une esquisse à
l’échelle 50 :2 de ce qu’était Jérusalem à l’époque de Jésus. Le chef d’œuvre illustre et fait ressentir
pour le commun des mortels tout sur l’environnement biblique.

Le célèbre monument national d’Israël est à la fois une fierté nationale et un exemple d’intégration
culturelle savamment orchestrée qui par une alchimie quasi mystérieuse synchronise et fédère les
identités culturelles artistiquement

Fabrice S

Web manager.