Vous êtes sur la page 1sur 30

ASSISTANCE A MAÎTRISE D’OUVRAGE POUR LA

RESTRUCTURATION, LE REAMENAGEMENT ET L’EXTENSION


DU CENTRE DE DOCUMENTATION DE L’ENSEA

_______________________________________________

C.C.P
Cahier des Clauses Particulières

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 1 sur 30


SOMMAIRE
ARTICLE 1. Dispositions générales ........................................................................................... 4
1.1. Objet du marché................................................................................................................ 4
1.2. Définition des parties ........................................................................................................ 4
1.3. Direction et contrôle du marché – Ordre de service ......................................................... 4
1.4. Nature de l’opération ......................................................................................................... 5
1.4.1. Description du contexte et des objectifs du projet ...................................................................... 5
1.4.2. Etat des lieux.............................................................................................................................. 5
1.4.3. Projet.......................................................................................................................................... 6
1.5. Compétences attendues ................................................................................................... 6
1.6. Structure du marché et parties techniques ....................................................................... 7
1.7. Décomposition du marché ................................................................................................ 7
1.8. Durée prévisionnelle du marché ....................................................................................... 7
1.9. Marché de prestations similaires ...................................................................................... 8
ARTICLE 2. DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE ........................................................ 8
ARTICLE 3. CLAUSES FINANCIERES ....................................................................................... 8
3.1. Contenu et caractère des prix ........................................................................................... 8
3.2. Exécution des parties techniques ..................................................................................... 8
3.3. Modifications en cours d’exécution ................................................................................... 8
3.4. Indexation des prix ............................................................................................................ 9
3.5. Echéancier des acomptes ................................................................................................. 9
3.6. Règlement définitif ............................................................................................................ 9
3.7. Règlement des cotraitants-sous-traitants ......................................................................... 9
3.8. Modalités de règlement ................................................................................................... 10
ARTICLE 4. Mission dE l’ASSISTANT A MAÎTRISE D’OUVRAGE ......................................... 11
ARTICLE 5. DETAIL DES PARTIES TECHNIQUES ................................................................. 13
5.1. Partie technique n°1 : Validation des données existantes .............................................. 13
5.1.1. Sous-partie technique 1.1 - Analyse, validation ou critique des données existantes ............... 13
5.1.2. Sous-partie technique 1.2 – Etudes préalables complémentaires nécessaires ....................... 13
5.2. Partie technique n°2 : Organisation de la procédure de mise en concurrence et mise en
place du maître d’œuvre ............................................................................................................... 14
5.2.1. Sous-partie technique n°1.3 : Rédaction de l’Avis d’Appel Public à la Concurrence et des
pièces du DCE ......................................................................................................................................... 14
5.2.2. Sous-partie technique n°1.2 : Organisation de la procédure .................................................... 14
5.3. Partie technique n°3 : Suivi de la conception ................................................................. 15
5.3.1. Sous-partie technique n°3.1 : Planification des études ............................................................ 15
5.3.2. Sous-partie technique n°3.2 : Suivi des prestations d’études .................................................. 16
5.3.3. Sous-partie technique n°3.3 : Permis de construire et autorisations administratives ............... 17
5.4. Partie technique n°4 : Mise en place des autres marchés de prestations intellectuelles 17
5.5. Partie technique n°5 : Assistance pour l’organisation des consultations et la mise en
place des entreprises de travaux .................................................................................................. 18

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 2 sur 30


5.6. Partie technique n°6 : Suivi des travaux ......................................................................... 19
5.6.1. Sous-partie technique n°6.1 : Préparation du chantier ............................................................. 19
5.6.2. Sous-partie technique n°6.2 : Suivi des travaux ....................................................................... 19
5.7. Partie technique n°7 : Assistance pendant la réception (OPR/AOR) jusqu’à obtention du
quitus 20
5.7.1. Sous-partie technique n°7.1 : Opérations préalables à la réception ........................................ 20
5.7.2. Sous-partie technique n°7.2 : Réception des travaux .............................................................. 20
5.8. Partie technique n°8 : Assistance durant la période de garantie de parfait achèvement 20
5.9. Partie technique n°9 : Assistance administrative et financière ....................................... 21
5.9.1. Sous-partie technique n°9.1 : Assistance administrative générale ........................................... 21
5.9.2. Sous-partie technique n°9.2 : Gestion des sous-traitants ........................................................ 22
5.9.3. Sous-partie technique n°9.3 : Suivi budgétaire et financier ...................................................... 22
5.9.4. Sous-partie technique n°9.4 : Gestion comptable des marchés ............................................... 23
5.9.5. Sous-partie technique 9.5 : Management des acteurs de la maîtrise d’ouvrage ..................... 23
ARTICLE 6. ACHEVEMENT DE LA MISSION ........................................................................... 23
6.1. Arrêt en fin de partie technique ....................................................................................... 24
6.2. Arrêt en cours de partie technique – résiliation pour motif d’intérêt général .................. 24
6.3. Réception de la mission .................................................................................................. 24
ARTICLE 7. REMISE DES DOCUMENTS : DELAIS, PRESENTATION, AVIS ........................ 24
7.1. Modalités de présentation des documents ..................................................................... 24
7.2. Avis sur les documents provisoires ................................................................................. 25
7.3. Avis sur les prestations ................................................................................................... 25
7.4. Délais partiels.................................................................................................................. 25
7.5. Modalités de communication .......................................................................................... 26
ARTICLE 8. MESURES COERCITIVES ..................................................................................... 26
8.1. Pénalités ......................................................................................................................... 26
8.2. Résiliation ........................................................................................................................ 28
ARTICLE 9. OBLIGATIONS DE DISCRETIONS – CONFIDENTIALITE ................................... 28
ARTICLE 10. ASSURANCES ....................................................................................................... 29
ARTICLE 11. DEROGATIONS AUX DOCUMENTS GENERAUX ............................................... 30

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 3 sur 30


ARTICLE 1. DISPOSITIONS GENERALES
1.1. Objet du marché
Le présent CCP a pour objet de définir le contenu de la mission de l’assistant à maîtrise d’ouvrage
(AMO), c’est à dire d’assistance générale à caractère administratif, financier et technique à maîtrise
d’ouvrage pour la mise en œuvre du projet de restructuration, réaménagement et extension du
Centre de documentation de l’ENSEA.
Il est expressément convenu que les obligations de l’assistant à maîtrise d’ouvrage ne sont pas
limitées aux seules stipulations des articles suivants. En effet, l’assistant à maîtrise d’ouvrage a une
obligation très générale de conseil et d’alerte visant à mener à bonne fin la réalisation du projet.

1.2. Définition des parties


Les parties au marché sont :
D’une part, le pouvoir adjudicateur, désigné indifféremment par les termes :
- Le pouvoir adjudicateur
- Le Maître d’Ouvrage
- La personne publique
- L’Ecole Nationale Supérieure de l’Electronique et de ses Applications
- L’ENSEA
D’autre part, le titulaire du marché mentionné dans l’Acte d’Engagement (AE) et désigné
indifféremment par les termes :
- Le Titulaire
- L’assistant à maîtrise d’ouvrage
- Le prestataire
- Le groupement
- L’AMO

1.3. Direction et contrôle du marché – Ordre de service

Seules les personnes suivantes sont habilitées ès-qualité à engager le pouvoir adjudicateur pour la
conduite opérationnelle et le contrôle des prestations objet de ce marché :

 Mme Laurence HAFEMEISTER, la Directrice Générale de l’ENSEA.


Toutes les décisions, ordres ou remarques relatifs à cette conduite et à ce contrôle se concrétisent
par des ordres de service signés, datés et numérotés conformément à l’article 3.8 du CCAG-PI.
Le Titulaire en accuse immédiatement réception.
Le Titulaire dispose d'un délai de quinze jours sous peine de forclusion à compter de la réception de
l’ordre de service pour émettre d'éventuelles réserves sur les conséquences directes ou indirectes
découlant de celui-ci. Ces réserves sont transmises à la personne publique par un moyen permettant
de donner date certaine.
Le Maître d’ouvrage est assisté d’un programmiste et d’un économiste de la construction qui ont été
désignés au stade de la programmation et dont les missions courent jusqu’à la fin de la conception.
Les missions de l’assistant à maîtrise d’ouvrage seront étroitement liées à celles de ces acteurs et
devront être exécutées en parfaite collaboration. Les missions du programmiste et de l’économiste
sont détaillées en annexe 1 au présent CCP.

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 4 sur 30


1.4. Nature de l’opération

1.4.1. DESCRIPTION DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS DU PROJET

Le Centre de documentation souffre à ce jour d’une faible fréquentation, ses espaces n’étant plus
adaptés aux besoins de ses usagers.
Or, l’ENSEA a inscrit dans son projet d’établissement l’ambition forte d’insérer le Centre de
documentation au cœur du processus de transmission et d’appropriation des connaissances au sein
de l’ENSEA et d’en faire un lieu emblématique et fortement associé à la vie de l’établissement.
Le projet consiste à « réinventer » le Centre de documentation actuel, à l’heure du numérique et des
nouveaux apprentissages. L’ENSEA ambitionne de faire du Service de Ressources Documentaires
(SRD) un véritable lieu d’apprentissage en s’appuyant notamment sur le modèle international de
« learning center ». Cela se concrétise par la volonté de :
- Favoriser le co-working ;
- Démultiplier les possibilités d’autoformation ;
- Conforter l’attraction du lieu physique par la présence virtuelle en favorisant le nomadisme ;
- Doter le Centre de documentation d’outils numériques à la pointe de la technologie.
L’ENSEA souhaite en outre que ce lieu d’apprentissage connecté soit un véritable lieu de vie pour
ses usagers et notamment que soient favorisés :
- L’accessibilité : multiplicité des usagers, fluidité des déplacements et accessibilité aux
personnes en situation de handicap ;
- L’attractivité, la visibilité depuis l’extérieur, le confort et l’esthétique ;
- La qualité environnementale ;
Ainsi, l’ENSEA souhaite entreprendre d’importants travaux afin de :
 Restructurer, réaménager et étendre son Centre de documentation ;
 Supprimer les réserves de la cafétéria (K-fet) au profit du Centre de documentation et
réaménager entièrement celle-ci à son emplacement actuel ;
 Construire une extension au RDC haut
 Créer une terrasse dans le prolongement du Centre de documentation.

1.4.2. ETAT DES LIEUX

Le Centre de documentation et la K-fet, objets du projet, sont situés au rez-de-chaussée haut (RDC
haut) et au niveau 1 du bâtiment D.
Ces espaces se définissent à ce jour comme suit :
Espaces SU indicative en m2 Capacité d’accueil
Accueil, documentation, 324 81 places
espaces de travail
Bureau de traitement 10
Centre de Salle de 51
documentation conférences/ateliers
Rangement 15
Balcon donnant dans le PM (12 m2)
hall d’entrée (inutilisé)
TOTAL 400 m2
Comptoir y compris zone 25 6 tables hautes
arrière
K-fet Réserves 1 et 2 13
Rangement installé dans PM (9 m2)
une circulation
TOTAL 38 m2

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 5 sur 30


La faible fréquentation constatée des lieux s’explique en particulier par :
 Des surfaces insuffisantes ;
 Des espaces qui ne se prêtent pas à l’offre de services que le Centre de documentation
développe actuellement ;
 Un volume de collections en libre accès sans doute trop important eu égard à la surface
disponible rendant difficile la consultation des ouvrages ;
 Des salles de conférences et ateliers situés au rez-de-chaussée dans un espace sombre,
non isolé acoustiquement des autres espaces ;
 Un bureau de traitement peu adapté à sa fonction initiale d’accueil ;
 Une visibilité trop limitée depuis la rue ;
 Des espaces au niveau 1 inconfortables d’un point de vue thermique et acoustique ;
 Un nombre trop limité de prises électriques ;
 Des aménagements qui ne sont pas adaptés à l’accessibilité des PSH ;
 Du mobilier peu attractif.

1.4.3. PROJET

Le programme réalisé en novembre 2017 a conduit au choix d’un scenario prévoyant au départ, pour
des raisons principalement financières, la réalisation des travaux selon deux phases.

A ce jour, l’ENSEA dispose de la possibilité de faire réaliser l’ensemble des travaux décrits
au programme simultanément. Il appartient aux différents acteurs en phases de conception
et de préparation de chantiers de proposer à la validation du maître d’ouvrage de conserver
ou non ce phasage. Les acteurs doivent, quoi qu’il en soit, prendre en compte que les travaux
se dérouleront en site occupé. Seul le Centre de documentation sera transféré dans un autre
bâtiment pendant le temps que dureront les travaux.

1.5. Compétences attendues


La mission de l’assistant à maîtrise d’ouvrage recouvre les domaines de compétences suivants :

 Etudes de faisabilité

 Assistance à maîtrise d’ouvrage publique administrative, économique et financière

 Management de projet

 Management des acteurs

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 6 sur 30


1.6. Structure du marché et parties techniques
Les prestations sont décomposées selon les parties techniques (PT) suivantes au sens de l'article
20 du CCAG-PI :

 Parte technique 1 : Validation des données existantes ;

 Partie technique 2 : Organisation de la procédure de mise en concurrence et mise en place


du maître d’œuvre ;

 Partie technique 3 : Suivi de la conception ;


 Partie technique 4 : Mise en place des autres marchés de prestations intellectuelles ;
 Partie technique 5 : Assistance pour l’organisation des consultations et la mise en place des
entreprises de travaux ;

 Partie technique 6 : Suivi des travaux; notamment gestion des réunions de chantier,
gestion des situations périodiques, validation des services faits…
 Partie technique 7 : Assistance pendant la réception (OPR/AOR) jusqu’à l’obtention du
quitus ;

 Partie technique 8 : Assistance durant la période de garantie de parfait achèvement et durant


le mois qui suit ;

 Partie technique 9 : Assistance transversale administrative et financière.

Les parties techniques sont décrites à l’article 5 du présent Cahier des Clauses Particulières (CCP)
et reprises dans la décomposition du prix global et forfaitaire.
Certaines de ces parties techniques sont divisées en sous-parties techniques qui s’entendent elles-
mêmes comme des parties techniques au sens de de l’article 20 du CCAG-PI.

1.7. Décomposition du marché


Le présent marché n’est pas alloti.

1.8. Durée prévisionnelle du marché


Le présent marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage court de sa notification jusqu’à la fin du délai
de garantie de parfait achèvement des travaux plus 1 mois. La durée prévisionnelle est estimée à
36 mois.
Le calendrier prévisionnel de la mission est le suivant (certaines tâches sont réalisées en temps
masqué) :

N° Partie Délai objectif Computation


Technique

PT1 et PT2 3 mois De la notification du présent marché à jusqu’à la notification


du contrat de maîtrise d’œuvre

PT3, PT4 et 8 mois De la notification du marché de maîtrise d’œuvre à la


PT5 signature des marchés de travaux et de prestations
intellectuelles

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 7 sur 30


PT6 à PT7 12 mois De la notification des marchés de travaux à la réception de
ceux-ci.

PT8 13 mois Durant l’année suivant la réception des travaux

A noter la PT9 s’exerce tout au long du marché d’assistant à maîtrise d’ouvrage; de la notification du
présent marché jusqu’à la fin du délai de Garantie de Parfait Achèvement augmentée d’un mois.

1.9. Marché de prestations similaires


Le pouvoir adjudicateur se réserve la possibilité de négocier un ou plusieurs marchés ayant pour
objet la réalisation de prestations similaires, en application de l’article 139 paragraphe 1° et de
l’article 30.I paragraphe 7° du décret n°2016-360 relatif aux marchés publics, 3 ans maximum à
compter de la notification du présent marché.

ARTICLE 2. DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE


Les documents constitutifs du marché sont définis dans l’Acte d’Engagement (AE).

ARTICLE 3. CLAUSES FINANCIERES

3.1. Contenu et caractère des prix


Les prestations sont rémunérées sur la base des prix forfaitaires indiqués dans la décomposition
jointe au marché. Sauf précision spécifique, tous les prix évoqués (pénalités, révisions, avances...)
doivent s’entendre hors taxes (HT).
Ce prix couvre la totalité des prestations à assurer pour mener la mission à bonne fin dans les
circonstances de complexité, de temps, de lieu et de délai de l’opération que le Titulaire est réputé
connaître.

3.2. Exécution des parties techniques


Chaque partie technique est déclenchée par ordre de service tel que défini à l’article 1.3 ou selon
les modalités décrites à l’article 1.8 du présent Cahier des Charges Particulières par le pouvoir
adjudicateur.

3.3. Modifications en cours d’exécution


Conformément à l’article 139.1 du décret n°2016-360 du 25 mars 2016, si une modification à ce
marché s’avérait nécessaire, sa mise au point se ferait en prenant pour base les prix issus de la
décomposition du prix global et forfaitaire objet de la décomposition du prix global et forfaitaire et/ou
les prix de journée par catégorie de personnel du bordereau de prix unitaires, annexés à l’acte
d’engagement.

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 8 sur 30


Cette modification précisera en particulier :

 le contenu précis de la prestation

 le temps prévu en fonction du bordereau des prix unitaires

 le délai d’exécution

 le montant total de la commande (HT et TTC)


Par dérogation à l’article 19.2 du CCAG-PI, le Titulaire doit fournir un devis détaillé indiquant les
modifications de prix et de délais et en les justifiant dans un délai de 15 jours à compter de la
demande du pouvoir adjudicateur.

3.4. Indexation des prix


Les prix du marché sont révisables.
Le coefficient de révision C applicable est donné par la formule :
C = 0,15 + 0,85 (Id-6 / I0-6) où Id-6 et I0-6 sont les valeurs prises respectivement :

 et au mois d’exécution de la prestation moins 6 mois par l'index de référence ING, index
officiel ingénierie. Si le délai de la prestation est supérieur à un mois, le mois d est le dernier
mois de la période d’exécution ou le mois de l’émission de la facture.

 au mois zéro indiqué en page de garde de l’Acte d’Engagement moins 6 mois


La périodicité de la révision suit la périodicité des acomptes. Lorsqu'une révision a été effectuée
provisoirement en utilisant un index antérieur à celui qui doit être appliqué, il n'est procédé à aucune
autre révision avant la révision définitive, laquelle intervient sur le premier acompte suivant la
parution de l'index correspondant.
Ce coefficient est arrondi au millième supérieur.

3.5. Echéancier des acomptes


Le Titulaire fournira à l'appui de sa demande les éléments permettant d'apprécier le service fait, dans
le formalisme exigé par la personne publique.
Le paiement de chaque partie technique figurant dans la décomposition du prix global et forfaitaire
sera conditionné à l’avis favorable sur ladite partie technique.
Le versement des acomptes sera réalisé au fur et à mesure de l’exécution de la mission pour
chacune des parties techniques conformément à l’article 114 du décret n°2016-360 du 25 mars 2016
relatif aux marchés publics selon les modalités de l’article 11 du CCAG-PI.

3.6. Règlement définitif


Il est fait application des dispositions de l’article 11.8 du CCAG-PI.

3.7. Règlement des cotraitants-sous-traitants


Si le marché comporte des cotraitants et sous-traitants, leurs règlements, tant provisoires que
définitifs, se font dans les conditions de l'article 12 du CCAG-PI.

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 9 sur 30


3.8. Modalités de règlement
Le mode de règlement choisi par le pouvoir adjudicateur est le virement administratif.
Le délai de paiement est fixé à 30 jours à compter de la date de réception de facture.
Le dépassement du délai de paiement prévu dans le décret n° 2013-269 du 29 mars 2013 ouvre de
plein droit, et sans autre formalité, au bénéfice d'intérêts moratoires, à compter du jour suivant
l'expiration du délai global jusqu'à la date de mise en paiement du principal incluse, ainsi qu’à une
indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement d’un montant de 40 €.
Le taux des intérêts moratoires est égal au taux d’intérêt appliqué par la Banque centrale européenne
à ses opérations principales de refinancement les plus récentes, en vigueur au premier jour du
semestre de l’année civile au cours duquel les intérêts moratoires ont commencé à courir, majoré
de huit points de pourcentage. Les intérêts moratoires sont appliqués au montant des sommes dues
y compris la taxe à la valeur ajoutée dans les conditions prévues dans le décret n° 2013-269 du
29 mars 2013.

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 10 sur 30


ARTICLE 4. MISSION DE L’ASSISTANT A MAÎTRISE D’OUVRAGE

La mission dévolue à l’assistant à maîtrise d’ouvrage, dans le cadre du présent marché, a pour
objectif, dans un premier temps, de confier au Titulaire l’étude, la validation, ou la remise en question
du programme technique détaillé existant de l’opération puis la passation des marchés de
prestations intellectuelles nécessaires à la conception (marché de maîtrise d’œuvre notamment).
Dans un second temps il est mis à la charge du Titulaire une assistance du maître d’ouvrage de la
conception jusqu’à la réalisation des travaux (phase 1 et phase 2) et jusqu’à leur réception en mettant
en place les acteurs et en suivant leurs prestations nécessaires à la réalisation de l’opération de
restructuration, réaménagement et extension du Centre de documentation de l’Ecole Nationale
Supérieure de l’Electronique et de ses Applications (ENSEA).
La mission de l’assistant à maîtrise d’ouvrage s’insère dans une organisation générale comprenant
d’autres prestataires intellectuels (Programmiste, économiste de la construction, Maître d’œuvre,
Contrôle Technique, CSPS). Il est précisé que l’AMO devra piloter l’ensemble de ces acteurs afin
d’obtenir leurs contributions dans les délais et que ces contributions soient cohérentes avec les
commandes passées.

La mission consiste notamment à :


PARTIE TECHNIQUE n°1 : VALIDATION DES DONNEES EXISTANTES
Les tâches clés sont les suivantes :
- Analyse du programme technique détaillé existant ;
- Validation ou critique des données ;
- Faire réaliser les études préalables complémentaires nécessaires (géotechniques,
géothermiques, ...)

PARTIE TECHNIQUE n°2 : ORGANISATION DE LA PROCEDURE DE MISE EN


CONCURRENCE ET MISE EN PLACE DU MAÎTRE D’OEUVRE
Les tâches clés sont les suivantes :
- Elaboration du cahier des charges pour la sélection du maître d’œuvre et organisation
de la procédure de passation du marché de maîtrise d’œuvre ;
- Analyse les candidatures ;
- Analyse les offres ;
- Assistance pour les négociations ou auditions, le cas échéant ;
- Assistance du maître d’ouvrage jusqu’à la signature du marché de maîtrise d’œuvre.

PARTIE TECHNIQUE n°3 : SUIVI DE LA CONCEPTION


Les tâches clés sont les suivantes :
- Assister le maître d’ouvrage durant la réalisation par le maître d’œuvre des opérations
de Diagnostic au sens du décret n°93-1268 du 29 novembre 1993, en assurer le suivi et
le bon déroulement
- Mettre au point le dispositif de diffusion et de validation de tous les documents pendant
la conception avec le titulaire de maîtrise d’œuvre
- S’assurer de la bonne mise en œuvre du programme technique détaillé
- Proposer la validation des études de conception faites par le maître d’œuvre

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 11 sur 30


- Contrôler la bonne exécution des prestations du maître d’œuvre par rapport à ses
engagements contractuels

PARTIE TECHNIQUE N°4 : MISE EN PLACE DES AUTRES MARCHES DE


PRESTATIONS INTELLECTUELLES
Les tâches clés sont les suivantes :
- Rédiger les marchés de Contrôle Technique et de CSPS et assister à la mise en place
de ces acteurs ;
- Rédiger, le cas échéant, un marché d’OPC et assister à la mise en place de cet acteur ;

PARTIE TECHNIQUE n°5 : ASSISTANCE POUR L’ORGANISATION DES


CONSULTATIONS ET LA MISE EN PLACE DES ENTREPRISES DE TRAVAUX
Les tâches clés sont les suivantes :
- Participer à l’élaboration du cahier des charges pour la passation des marchés de
travaux (pièces administratives notamment) ;
- Contrôler l’analyse faite par le maître d’œuvre ;
- Assister le pouvoir adjudicateur dans les négociations le cas échéant.

PARTIE TECHNIQUE n°6 : SUIVI DES TRAVAUX


Les tâches clés sont les suivantes :
- Contrôler la bonne exécution des travaux

PARTIE TECHNIQUE n°7 : ASSISTANCE PENDANT LA RECEPTION (OPR/AOR)


JUSQU’A L’OBTENTION DU QUITUS
Les tâches clés sont les suivantes :
- Assister le maître de l’ouvrage pour la réception des travaux

PARTIE TECHNIQUE n°8 : ASSISTANCE DURANT LA PERIODE DE GARANTIE DE


PARFAIT ACHEVEMENT
Les tâches clés sont les suivantes :
- Assister le maître d’ouvrage durant la levée des réserves
- Assister le maître de l’ouvrage pendant la garantie de parfait achèvement et pendant le
mois qui suit la garantie de parfait achèvement

PARTIE TECHNIQUE n°9 : ASSISTANCE TRANSVERSALE ADMINISTRATIVE ET


FINANCIERE
Les tâches clés sont les suivantes :
- Assurer le suivi budgétaire et financier
- Gérer administrativement et comptablement le marché de maîtrise d’œuvre, les marchés
des prestations intellectuelles (programmiste, économiste, CT, CSPS notamment), les
marchés de travaux.

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 12 sur 30


ARTICLE 5. DETAIL DES PARTIES TECHNIQUES

5.1. Partie technique n°1 : Validation des données existantes


Cette partie technique débute à la notification du présent marché.

5.1.1. SOUS-PARTIE TECHNIQUE 1.1 - ANALYSE, VALIDATION OU CRITIQUE DES DONNEES


EXISTANTES

Avant tout lancement de la procédure de passation du marché de maîtrise d’œuvre, le Titulaire prend
connaissance des données existantes concernant l’opération visée et notamment du Programme
Technique Détaillé existant.
Une réunion initiale de lancement est organisée en présence de l’équipe interne du maître d’ouvrage,
du programmiste et de l’économiste de la construction. Cette première réunion est l’occasion d’une
rencontre entre les différents acteurs afin de valider les rôles et missions de chacun ainsi que d’une
présentation de l’ensemble des données existantes sur le projet.
Après analyse des données existantes, le Titulaire attire l’attention sur toute faiblesse ou insuffisance
qu’il pourrait détecter.

5.1.2. SOUS-PARTIE TECHNIQUE 1.2 – ETUDES PREALABLES COMPLEMENTAIRES NECESSAIRES

Sur la base de son analyse des données existantes, le Titulaire propose, le cas échéant, la
réalisation d’études complémentaires nécessaires pour lever tous risques quant à la faisabilité et
bonne réalisation de l’opération projetée.
Pour toutes les études, rendues nécessaires afin de lever le doute quant au degré de
précision du programme technique détaillé existant, tant sur les aspects techniques que
sur les aspects liés à l’urbanisme, à l’environnement etc., le Titulaire prépare les
marchés des études suivantes :
- Impérativement :
o Etudes géotechniques ;
o Etudes géothermiques
o Etude relative à tout moyen d’accessibilité : le programme réalisé ne fait pas
état d’une étude pour l’ajout d’un accès dédié au Centre de documentation
de l’ENSEA. Le Titulaire a la charge de faire réaliser une étude relative à
tout moyen d’accessibilité et notamment à la possibilité d’intégrer un
ascenseur dédié, dans les conditions énoncées ci-avant.

- Le cas échéant :
o Levée de géomètre ;
o Diagnostic amiante ;
o Diagnostic structure ;
o …
L’assistant à maîtrise d’ouvrage assure pour, chacune de ces études, les missions
suivantes :
 Définition des études à réaliser
 Etablissement du dossier de consultation
 Rédaction de l’avis de publicité le cas échéant
 Réponses aux questions en cours de procédure
 Etablissement et présentation des rapports d’analyse des offres
 Vérification des assurances requises et justification de leur effectivité et de leur
adéquation aux marchés

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 13 sur 30


 Rédaction des courriers de rejets et de compléments le cas échéant
L’assistant à maîtrise d’ouvrage devra également piloter le déroulement de ces
différentes études.

5.2. Partie technique n°2 : Organisation de la procédure de mise en concurrence et mise en place
du maître d’œuvre
L’assistant à maîtrise d’ouvrage est en charge du bon déroulement de la procédure de
passation et de la rédaction des pièces de marché.
Il n’est pas prévu de choisir le maître d’œuvre via le mode de sélection « concours »
conformément aux articles 8 de l’ordonnance n°2015-899 du 23 juillet 2015 et 88 à 90 du décret
n°2016-360 du 25 mars 2016. Le pouvoir adjudicateur envisage une procédure ouverte restant
à définir.

5.2.1. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°1.3 : REDACTION DE L’AVIS D’APPEL PUBLIC A LA


CONCURRENCE ET DES PIECES DU DCE

Avant tout commencement de rédaction des pièces de la procédure de mise en concurrence, une
réunion d’échange se tiendra entre l’équipe interne du maître d’ouvrage, le programmiste et le
Titulaire. Cette réunion sera l’occasion de délimiter les contours de la prestation du maître d’œuvre
et de purger toutes les questions relatives à la procédure de mise en concurrence.
Le Titulaire est tenu de conseiller le maître d’ouvrage quant au choix de la procédure la plus
adéquate pour la passation du marché de maîtrise d’œuvre conformément à la réglementation
en vigueur en matière de marchés publics.
La rédaction et l’assistance pour la publication de l’Avis d’Appel Public à la Concurrence est à la
charge de l’assistant à maîtrise d’ouvrage. Cet avis fera l’objet d’une validation par le pouvoir
adjudicateur.
Le Titulaire rédige le projet de dossier de consultation des maîtres d’œuvre et fournit impérativement
les pièces suivantes :
 Règlement de la consultation
 Acte d’engagement ;
 Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP)
 Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) afin de définir précisément les
missions du maître d’œuvre (au-delà de l’arrêté du 21 décembre 1993)
 Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (DPGF)
Au fur et à mesure de la rédaction des pièces des échanges devront s’opérer entre le Titulaire et le
programmiste ainsi qu’avec le Maître d’ouvrage pour validation.
Sera joint aux pièces précitées un cadre de présentation des candidatures établi par le
programmiste. Ce document fera l’objet d’une relecture par l’assistant à maîtrise d’ouvrage afin de
s’assurer de sa parfaite cohérence avec l’ensemble des autres pièces composant le DCE.

5.2.2. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°1.2 : ORGANISATION DE LA PROCEDURE

L’assistant à maîtrise d’ouvrage est en charge du bon déroulement de la procédure de passation du


marché de maîtrise d’œuvre, pour cela il assure les missions suivantes :
- Assistance pour la publication de l’avis de l’Avis d’Appel Public à la Concurrence
- Publication de l’Avis d’Appel Public à la Concurrence sur les plateformes à sa disposition
- Préparation des réponses aux questions en cours de consultation ;

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 14 sur 30


- Analyse des candidatures ;
- Analyse des offres : le Titulaire opère une analyse totale et complète des offres enrichie
des éventuelles remarques que pourrait formuler le programmiste quant au respect de
son programme par les soumissionnaires
- Préparation des questions à poser aux candidats suite aux constats faits lors de
l’analyse ou de celles soulevées par le programmiste, le cas échéant ;
- Préparation et animation des négociations ou auditions, le cas échéant ;
- Rédaction du rapport d’analyse des offres : le Titulaire compile en sus de son analyse,
les éléments issus des réponses aux éventuelles questions posées, des résultats d’une
éventuelle négociation ainsi que les éventuelles remarques du programmiste quant au
respect de son programme ;
- Présentation de l’analyse au Maître d’Ouvrage ;
- Rédaction du projet de courrier aux candidats non retenus
- Rédaction du rapport de présentation du marché
- Etablissement du dossier nécessaire au contrôle financier
- Assistance du Maître d’ouvrage pour la mise au point du marché avec l’attributaire ;
- Assistance du Maître d’Ouvrage pour la signature et la notification du marché
- Assistance du Maître d’Ouvrage dans le règlement d’éventuels litiges avec les candidats
non retenus
- Rédaction de l’avis de résultat du marché.

De plus, l’assistant à maîtrise d’ouvrage sera tenu tout au long de la procédure de:
- Vérifier la compatibilité des offres
- Analyser de manière approfondie les méthodes ou solutions techniques en s’assurant
qu’elles sont assorties de toutes les justifications et avis techniques, en vérifiant qu’elles
ne comportent pas d’omissions, d’erreurs ou de contradictions ;
- Suivre l’analyse économique faite par l’économiste de la construction notamment pour
ce qui concerne les incohérences entre les pièces écrites et les pièces graphiques.
- Analyse de la pertinence du calendrier proposé ;

5.3. Partie technique n°3 : Suivi de la conception


L’assistant à maîtrise d’ouvrage assiste le maître d’ouvrage durant toute la période de
passation, de la mission « Diagnostic » à la remise des documents de la consultation des
entreprises de travaux en phase « Assistance pour la passation du contrat de travaux » (ACT).
Cette partie technique n°3 est à réaliser en étroite collaboration avec le programmiste et
l’économiste que l’AMO devra piloter.

5.3.1. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°3.1 : PLANIFICATION DES ETUDES

En préalable aux études, l’assistant à maîtrise d’ouvrage assurera la mise en place avec le titulaire
du marché de maîtrise d’œuvre d'un circuit de circulation des informations entre les différents
interlocuteurs propres à la maîtrise d'ouvrage et le programmiste.
Il définira, en lien avec le Maître d'Ouvrage, les supports, les canaux de diffusion, les délais de
réponse ou de validation de tous les documents pendant l’étape de conception et l’étape de
réalisation.
L’assistant à maîtrise d’ouvrage devra :
 vérifier la planification des études réalisées par le titulaire du marché de maîtrise d’œuvre ;

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 15 sur 30


 veiller à l’avancement des études et du respect du planning général du projet ;
 veiller à la transmission des pièces techniques aux divers opérateurs (CT, CSPS,…)
 s’assurer des obligations contractuelles des CT et CSPS en ce qui concerne leurs
productions ;
 contrôler la prise en compte des contraintes administratives ;
 s’assurer du respect du programme et mettre en place un suivi des éventuelles évolutions
de celui-ci en lien avec le programmiste ;
 présenter l’avancement au maître de l’ouvrage ;
 proposer des documents de suivi de l’opération, avec a minima la liste suivante :
- une planification globale de l’opération avec affectation des coûts par marché afin
de pouvoir établir et recaler les échéanciers prévisionnels de dépenses (outil MS
Project privilégié)
- un planning réduit sur les 6 mois suivant l’avancement,
- une note d’une page sur les points à anticiper sur les 6 prochains mois,
- un tableau de suivi financier (outil excel)
- un suivi des travaux modificatifs,

5.3.2. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°3.2 : SUIVI DES PRESTATIONS D’ETUDES

A ce stade, l’assistant à maîtrise d’ouvrage s’assure du bon déroulement des prestations d’études
et de la qualité des études. Le programmiste et l’économiste analysent l’adéquation de ces études
et des rendus avec le programme et l’enveloppe financière arrêtée par la Maîtrise d’Ouvrage. Le
Titulaire surveille le respect par le maître d’œuvre de ce programme et de cette enveloppe et assure
le lien entre les acteurs de la maîtrise d’ouvrage (équipe interne, programmiste et économiste de la
construction) et la maîtrise d’œuvre. Notamment le Titulaire fait remonter au maître d’œuvre les
remarques de ces acteurs et s’assure de leur prise en compte par lui. Pour cela il réalise les
prestations suivantes :
 planification et animation des réunions de travail avec le maître d’œuvre, le contrôleur
technique, le coordonnateur sécurité
 vérification de la prise en compte des avis du contrôleur technique, du coordonnateur
sécurité
 vérification de la prise en compte des avis du programmiste et de l’économiste de la
construction
 vérification de la prise en compte par les titulaires des marchés de travaux des éventuelles
réserves du permis de construire
 proposition de validation des phases d’études notamment au regard des analyses fournies
par le programmiste et l’économiste de la construction – procède à l’examen des études
techniques (Diagnostic (DIAG), Avant-Projet Sommaire (APS), Avant-Projet Définitif (APD),
Projet (PRO) - pour s’assurer de leur cohérence avec le programme technique détaillé
conformément aux échanges avec le programmiste
 production d’un rapport détaillé d’analyse de ces dossiers : Le Titulaire transmettra au Maître
d’Ouvrage, avec l’avant-projet sommaire (APS), l’avant-projet définitif (APD) et le projet
(PRO), une note détaillée et motivée permettant à ce dernier d'apprécier les conditions dans
lesquelles le programme, les délais et l'enveloppe financière prévisionnelle sont ou non
respectés en compilant son analyse et celles des programmiste et économiste de la
construction. Il proposera pour validation au maître d’ouvrage, le cas échéant, les prévisions,
ajustements ou modifications à ce programme et/ou à cette enveloppe qui paraissent
nécessaires ;

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 16 sur 30


 analyse et proposition de validation du PRO corrigé afin d’intégrer les réserves sur le
PROJET le cas échéant

A ces différentes phases, le titulaire veille à la sauvegarde des intérêts du maître de l'ouvrage sur le
plan technique et économique.
A ce titre :
 il veille au respect du programme technique détaillé en lien constant avec le programmiste,
des délais d'études, des normes et des réglementations en vigueur
 le cas échéant, il attire l'attention du maître d’œuvre sur les risques d’inadéquation entre les
dispositions architecturales ou techniques prévues par lui, et les obligations du programme
notamment au vu des remarques du programmiste.

Aux différents stades des études, l’assistant à maîtrise d’ouvrage assiste le maître de l’ouvrage dans
les négociations nécessaires avec les tiers suivants :
 les organismes chargés de la gestion des services publics (électricité, gaz, eau
assainissement, réseaux urbains, CONSUEL, …) ;

5.3.3. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°3.3 : PERMIS DE CONSTRUIRE ET AUTORISATIONS


ADMINISTRATIVES

Le permis de construire accompagné du dossier énergétique et le permis de démolir le cas échéant


sera préparé par le maître d’œuvre pour intégrer les observations de la commission et le résultat de
la mise au point.
L’assistant à maîtrise d’ouvrage devra :
 s’assurer de la conformité du dossier de permis de construire avec les textes réglementaires
(forme et contenu) et les études de conception du maître d’œuvre
 organiser le cas échéant une réunion d'information préalable au dépôt de demande de
permis, destinée aux exploitants, aux élus et aux services instructeurs
 veiller à la prise en compte dans le projet du maître d’œuvre des réserves éventuelles des
services instructeurs
 Participer aux réunions et visites de la commission de sécurité
 Plus généralement, le titulaire participe et représente le cas échéant le pouvoir adjudicateur
dans toute commission ou réunion utile
L’affichage réglementaire des arrêtés de permis sera réalisé par le Maître d’Ouvrage qui devra le
faire constater par un huissier, a minima trois (3) fois pendant la période réglementaire (début, milieu
et fin) pour constater le respect de cet affichage.
L’assistant à maîtrise d’ouvrage conseillera le Maître d’Ouvrage sur ce point.

5.4. Partie technique n°4 : Mise en place des autres marchés de prestations intellectuelles

A ce stade d’autres marchés de prestations intellectuelles doivent être mis en place et notamment :
 Le Coordonnateur SPS
 Le Contrôleur Technique

L’assistant à maîtrise d’ouvrage assure pour chacun de ces acteurs les missions suivantes :

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 17 sur 30


 Définition de la mission du (des) prestation(s) concerné(s)
 Rédaction de l’avis de publicité
 Etablissement du dossier de consultation
 Réponses aux questions en cours de de procédure
 Etablissement des rapports d’analyse des candidatures et des offres
 Présentation au Maître d’Ouvrage de la mise en concurrence et du choix des prestataires
 Rédaction du rapport de présentation du marché
 Etablissement du dossier nécessaire au contrôle financier
 Vérification des assurances requises et justification de leur effectivité et de leur adéquation
aux marchés
 Rédaction des courriers de rejets et de compléments le cas échéant
 Veille en vue de la bonne transmission des pièces techniques

Sur proposition du maître d’œuvre et demande du maître d’ouvrage, il sera demandé à l’assistant à
maîtrise d’ouvrage de mettre en place :
 Les marchés de diagnostic nécessaires (technique, structure …)

Il est mis à la charge de l’assistant à maîtrise d’ouvrage les mêmes éléments de missions que pour
la conclusion des marchés de CSPS et de CT, décrits ci-dessus.

5.5. Partie technique n°5 : Assistance pour l’organisation des consultations et la mise en place
des entreprises de travaux

Le mode de dévolution des travaux est envisagé en lots séparés (la consistance et le nombre des
lots seront définis avec le maître d’ouvrage).
L’assistant à maîtrise d’ouvrage participe à l’organisation des consultations relatives aux marchés
de travaux, à ce titre il rédige l’ensemble des pièces administratives :
- L’Avis d’Appel Public à Concurrence ;
- Le Règlement de la Consultation ;
- Le Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP) : commun à tous les
lots ou propres à chacun des lots le cas échéant ;
De plus il assiste et conseille le Maître d’Ouvrage pour ce qui est des pièces techniques qui seront
rédigées par le maître d’œuvre.
En outre, à ce stade, l’assistant à maîtrise d’ouvrage :
- manage le travail du maître d’œuvre afin que les pièces produites correspondent
aux exigences du Maître d’ouvrage ;
- s’assure de la cohérence des pièces les unes avec les autres ;
- s’assure que les pièces du dossier de consultation respectent et soient cohérentes
avec le programme et les études de conception ainsi que les autorisations
administratives (notamment urbanistiques) ;
- s’assure du respect des exigences calendaires.
A l’issue de la phase de consultation, l’assistance à maîtrise d’ouvrage :

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 18 sur 30


- assiste et conseille le Maître d’Ouvrage à réception des pièces d’analyse établies
par le maître d’œuvre. Il s’assure de la rédaction de ces pièces dans les temps et
de la qualité de leur contenu ;
- conseille le Maître d’Ouvrage lors des négociations avec les entreprises ;
- rédige les courriers à adresser aux soumissionnaires non retenus et obtient du
maître d’œuvre les réponses aux demandes de compléments émanant de ceux-ci ;
- assiste et conseille le Maître d’Ouvrage au stade de la mise au point du marché ;
- rédige l’avis d’attribution le cas échéant.

5.6. Partie technique n°6 : Suivi des travaux

5.6.1. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°6.1 : PREPARATION DU CHANTIER

En concertation avec le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre, l’assistant à maîtrise d’ouvrage arrête
:
- Le modèle de demande d’acompte et de solde ;
- Le circuit de ces demandes et les délais partiels laissés à chacun dans le respect
du délai global réglementaire ;
- les modalités qui permettront aux entreprises de justifier d'une date certaine de
remise des demandes ;
- les modalités de gestion, manuelle ou informatisée, de l'ensemble des documents
permettant la liquidation des dépenses.

Le Titulaire s’assure du suivi des procédures préalables au lancement effectif des travaux,
notamment l’envoi de la Déclaration Préalable figurant à l’article L.4532-1 du Code du travail.
Il vérifie que toutes les formalités administratives à mettre en œuvre à l'ouverture du chantier soient
diligentées par les personnes concernées en temps opportun (déclaration d'ouverture de chantier,
autorisations de voirie, signalisation, branchements provisoires, assurances de chantier, déclaration
préalable en matière de sécurité, etc.).

De plus, en concertation avec le maître d’œuvre, l’assistant à maîtrise d’ouvrage :


 vérifie le plan d’organisation du chantier sur toute sa durée
 vérifie le planning des travaux à l’échelle de la semaine
 vérifie la prise en charge, par les titulaires des marchés de travaux, des emprises physiques
du chantier, de ses accès et de son isolement par rapport à l’activité du site
 s’assure que le chantier n’obère pas le fonctionnement du site
 vérifie que les titulaires des marchés de travaux ont bien diligenté les éventuelles demandes
d’autorisation de voirie
 assiste le maître de l’ouvrage pour les déclarations d’ouverture du chantier (notamment au
titre de la réglementation du code de l’urbanisme)

5.6.2. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°6.2 : SUIVI DES TRAVAUX

L’assistant à maîtrise d’ouvrage a en charge le suivi général des travaux, il doit notamment :
 participer en tant que de besoin aux différentes réunions ou rendez-vous de chantier et les
gérer sans s’immiscer dans le rôle dévolu au maître d’œuvre ;

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 19 sur 30


 s’assurer que le contrôleur technique et le coordonnateur de sécurité et de protection de la
santé honorent respectivement leurs propres obligations, notamment les temps de présence
indiqués à leur marché ;
 veiller à ce que les avis du contrôleur technique et du coordonnateur de sécurité et de
protection de la santé soient effectivement pris en compte ;
 viser le cas échéant le Registre-Journal de la coordination ;
 viser les situations de travaux et valider le service fait ;
 être présent lors des différents contrôles ou essais à effectuer (sécurité, fonctionnement,...) ;
 s'efforcer de trouver des solutions pour remédier aux anomalies constatées dans le
déroulement des travaux (délais), la qualité des prestations ou le non-respect des marchés
et en informera le Maître d’Ouvrage
 veiller à ce que le maître d’œuvre honore, pour ce qui le concerne, ses propres obligations

5.7. Partie technique n°7 : Assistance pendant la réception (OPR/AOR) jusqu’à obtention du
quitus

5.7.1. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°7.1 : OPERATIONS PREALABLES A LA RECEPTION

Après achèvement des travaux, il sera procédé, à l‘initiative du maître d’œuvre, en présence du
maître d’ouvrage, aux opérations préalables à la réception des ouvrages, contradictoirement avec
les entreprises.
Pendant cette période, l’assistant à maîtrise d’ouvrage :
 veille à l’établissement du calendrier détaillé des opérations préalables à la réception par le
maître d’œuvre incluant les phases d’essais et de mise en service
 veille à l’organisation des opérations préalables à la réception, y compris le constat
d’achèvement des travaux, les différents essais, épreuves, mises en service, etc., le contrôle
de la garantie des performances, les réceptions partielles, etc.
 invite le maître d’ouvrage à participer aux visites préalables à la réception
 s’assure que le maître d’œuvre note de façon systématique et exhaustive les
imperfections et malfaçons (article 41.6 du CCAG Travaux), les travaux inachevés
(article 41.5 du CCAG Travaux) et les épreuves et essais, dont les essais permettent
de vérifier le respect des engagements d’efficacité énergétique durant la période de
parfait achèvement (article 41.4 du CCAG Travaux)
 s’assure que soient intégrées et levées les réserves formulées par le contrôleur technique
 Il assiste le maître d’œuvre pour la préparation et la tenue des Commissions de sécurité
préalables aux ouvertures

5.7.2. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°7.2 : RECEPTION DES TRAVAUX

L’assistant à maîtrise d’ouvrage assiste le maître d’ouvrage lors de la notification aux entreprises de
sa décision relative à la réception de l’ouvrage.
En cas de réserves, il invite le maître d’ouvrage à la levée de celles-ci.

5.8. Partie technique n°8 : Assistance durant la période de garantie de parfait achèvement
La durée envisagée pour la garantie de parfait achèvement est d’une année. La partie technique
n°8 court pour une durée d’une année plus un mois, soit 13 mois.
L’assistant à maîtrise d’ouvrage a en charge, au minimum, les prestations suivantes :
 suivi des réserves formulées lors de la mise à disposition des ouvrages jusqu’à leur levée

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 20 sur 30


 assistance à la personne publique si d’éventuels désordres devaient se révéler
postérieurement à la mise à disposition
 organisation de deux visites : une en cours et une en fin de GPA
 analyse des solutions proposées par l’opérateur économique

En outre, dès le prononcé de la réception et, en tout état de cause, en cohérence avec le calendrier
de mise en service des ouvrages, l’assistant à maîtrise d’ouvrage vérifie :
 la prise en compte des éventuelles observations ou exigences émises par les commissions
de sécurité ;
 la constitution du DOE (dossier des ouvrages exécutés) et la collecte de tous les documents
tels que plans et notices, carnets de maintenance, nécessaires au fonctionnement des
installations et à la maintenance des bâtiments. Il s’assure notamment que tous les plans
fournis au DOE sont conformes aux plans d’exécutions produits par la Maîtrise d’Œuvre et
cohérents avec les plans d’exécution de chaque corps d’état. Il veillera à ce que ces plans
soient transmis en version numérique compatible avec les moyens informatiques du Maître
d’Ouvrage.
 la constitution du DIUO (dossier des interventions ultérieures sur l’ouvrage)
 la délivrance des attestations réglementaires, notamment l’attestation de prise en compte
des règles sismiques liées à la construction du bâtiment, l’attestation accessibilité définie à
l’article L111-7-4 du code de la construction et de l’habitation, l’attestation de respect de la
réglementation thermique
 le bon déroulement des opérations de formation et/ou de « mise en mains » des installations,
par le titulaire du marché, au profit des personnels affectés à leur fonctionnement dans le
respect des obligations contractuelles
 les performances des ouvrages et éventuellement les engagements de performance
pouvant exister dans les contrats des constructeurs, comme les performances énergétiques,
pendant les deux premières années après la réception

5.9. Partie technique n°9 : Assistance administrative et financière

L’assistant à maîtrise d’ouvrage assure une mission d’assistance financière du maître d’ouvrage,
tout au long de ses prestations. La partie technique n°9 détaillée ci-dessous, constitue une mission
transversale.

5.9.1. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°9.1 : ASSISTANCE ADMINISTRATIVE GENERALE

Durant toute la durée de son marché, l’assistant à maîtrise d’ouvrage assure le suivi administratif et
financier de l’opération et notamment :
 il assure la gestion des marchés de prestations intellectuelles (maîtrise d’œuvre, CSPS, CT
et autres acteurs spécifiques) dans les conditions prévues par la réglementation relatives
aux marchés publics, le CCAG-PI et le CCAG Travaux de manière à garantir les intérêts du
Maître d’Ouvrage ;
 il délivre tous les ordres de service pour les prestations intellectuelles et s’assure du bon
usage de l’OS travaux par le maître d’œuvre ;
 il gère et instruit les déclarations de sous-traitance ;
 il informe le Maître d’Ouvrage en cas de préparation de modifications de marché ;
 il établit les modifications de marchés (ou « avenants ») et leurs rapports de présentation ;
 il établit le dossier de clôture de l'opération et transmission pour approbation au maître
d’ouvrage ;

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 21 sur 30


 il assiste et représente le pouvoir adjudicateur devant toute commission ou autorité
compétente

Sur les éventuels litiges :


L’assistant à maîtrise d’ouvrage donne un avis au maître de l’ouvrage sur les réserves éventuelles
formulées par les différents acteurs.
Il l’assiste, en précontentieux, en cas de litige sur l’exécution ou le règlement des prestations
intellectuelles ou des travaux et instruit les mémoires de réclamation, y compris en cas de défaillance
de l’une des sociétés ou de l’un des sous-traitants.
Cette mission s’entend de la notification du marché de maîtrise d’œuvre jusqu’à la fin de la période
de garantie de parfait achèvement telle que définie à l’article 44.1 du CCAG Travaux, plus 1 mois.

5.9.2. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°9.2 : GESTION DES SOUS-TRAITANTS

L’assistant à maîtrise d’ouvrage vérifiera dans un délai défini dans le CCAP à compter de la réception
de la demande de sous-traitance, que le candidat présente des capacités techniques,
professionnelles et financières suffisantes. Il veillera à ce que les sous-traitants remettent au maître
d’ouvrage les DC4 afférents. Il opérera la relecture de ces DC4 pour s’assurer de leur validité.
Par ailleurs en cas de cession de créance, l’assistant à maîtrise d’ouvrage devra récupérer
l’exemplaire unique ou une attestation ou une main levée du bénéficiaire de la cession ou du
nantissement de la créance dans le cadre de l’article 137 du décret n°2016-360 relatif aux marchés
publics.
Toutes pièces qu’il conviendra de transmettre au Service Financier et Comptable de l’ENSEA, 6
avenue du Ponceau à Cergy-Pontoise, à l’intention de l’Agent comptable public du Maître d’Ouvrage.
L’assistant à maîtrise d’ouvrage s’assurera notamment que le montant des paiements des sous-
traitants ne dépasse pas le montant sous-traité inscrit dans les actes spéciaux.

5.9.3. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°9.3 : SUIVI BUDGETAIRE ET FINANCIER

L’assistant à maîtrise d’ouvrage assure la gestion financière du marché durant la phase chantier. Il
transmet un bilan financier mensuel de l’opération au maître de l’ouvrage mettant en évidence les
dépenses et les prévisions de dépenses. Cette prestation s’entend sur l’ensemble des étapes de
conception et travaux.
Ainsi il remettra au maître de l’ouvrage les éléments suivants :
 le bilan des paiements par société faisant apparaître les révisions, les pénalités
 le bilan des paiements par sous-traitant faisant apparaître le montant limite de la prestation
sous-traitée
 le bilan des factures en cours d’instruction (avant paiement)
 le bilan des travaux modificatifs acceptés
 le bilan des travaux modificatifs refusés
 le bilan des demandes de travaux modificatifs en cours d’instruction
 les prévisions de dépenses mois par mois
 le comparatif réel sur prévisions
 la consommation de la provision pour aléas
 le suivi des délais de paiement

Il fournira tout élément nécessaire à justifier le déblocage de prêts ou subventions ou constituer des
dossiers de demandes de financement.

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 22 sur 30


5.9.4. SOUS-PARTIE TECHNIQUE N°9.4 : GESTION COMPTABLE DES MARCHES

L’assistant à maîtrise d’ouvrage devra assurer les prestations suivantes :


 vérification des montants facturés par les différents acteurs, de la bonne application des
postes et prix du marché, des formules d’intéressement, de révisions de prix, … ;
 vérification de la périodicité des facturations ;
 établissement d’une synthèse des anomalies constatées ;
 vérification des projets de demande de paiement et de demande de paiement pour solde
établis par les prestataires intellectuels ;
 établissement des certificats de paiement des prestataires intellectuels ;
 vérification du prévisionnel de facturation établi par les titulaires des marchés de travaux
pour l’année suivante ;
 vérification des états d’acompte, le décompte final et les certificats de paiement des marchés
de travaux établis par le maître d’œuvre;
 tenue des comptes de l’opération ;
 gestion de la trésorerie de l’opération ;
 transmission des documents financiers ;

L’assistant à maîtrise d’ouvrage établira, dès le début de sa mission un planning prévisionnel des
échéances et montants des paiements à effectuer pour que le maitre d’ouvrage puisse organiser la
trésorerie en conséquence. Ce planning sera actualisé a minima trimestriellement.
L’assistant à maîtrise d’ouvrage n’a pas de délégation de signature pour signer les mandats de
paiement. Il fournit à l’appui de tout décompte au maitre d’ouvrage, les éléments justificatifs
nécessaires pour le paiement par l’agent Comptable Public de l’ENSEA.

5.9.5. SOUS-PARTIE TECHNIQUE 9.5 : MANAGEMENT DES ACTEURS DE LA MAITRISE D’OUVRAGE

L’assistant à maîtrise d’ouvrage s’insère dans une équipe de maîtrise d’ouvrage existante composée
de l’équipe interne à la maîtrise d’ouvrage, d’un programmiste et d’un économiste de la construction.
Il sera l’interlocuteur principal du maître d’ouvrage au sein de cette équipe.
Le Titulaire doit réaliser les prestations objet du présent marché en collaboration et en lien constant
avec ces acteurs tout au long de sa mission et notamment durant les parties techniques 1, 2 et 3 en
ce qui concerne sa collaboration avec les programmiste et économiste de la construction.
Le Titulaire a une mission de coordination de ces différents acteurs avec les acteurs externes (maître
d’œuvre, CSPS, CT, entreprises de travaux etc.)
A ce titre il a notamment pour mission :
- De s’assurer de la diffusion des documents, pièces, éléments, à chacun de ces acteurs ;
- De compiler leurs remarques et analyses ;
- De synthétiser ces remarques et analyses pour présentation au maître d’ouvrage et d’y
apporter un avis pour faciliter la prise de décision de ce dernier ;

ARTICLE 6. ACHEVEMENT DE LA MISSION

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 23 sur 30


6.1. Arrêt en fin de partie technique
En application de l'article 20 du CCAG-PI, la personne publique se réserve la possibilité d'arrêter
l'exécution des interventions qui font l'objet du présent marché à l'issue de chacune des parties ou
sous-parties techniques décrites à l’article 5 du présent CCP. Le marché est alors résilié sans
indemnité.

6.2. Arrêt en cours de partie technique – résiliation pour motif d’intérêt général
Lorsque la personne publique décide d’arrêter la prestation en cours de partie technique ou de
résilier le marché en cours d’exécution d’une partie technique, les prestations exécutées seront
rémunérées. L’indemnité de 5 % prévue au 34.2.2.4 du CCAG-PI s’applique à la part de la partie
technique déclenchée par ordre de service mais non exécutée par dérogation aux articles 33 et
34.2.2.4 du CCAG-PI. Les parties techniques non déclenchées par ordre de service ne sont pas
incluses dans le calcul de l’indemnité de résiliation.

6.3. Réception de la mission


La mission du Titulaire s'achève à l’expiration du délai de parfait achèvement plus un mois.
Sauf écrit contraire de la part de la personne publique, la réception de sa mission est prononcée à
compter de cette date, dans les conditions des articles 26 et 27 du CCAG-PI.
La personne publique remettra au Titulaire une attestation de fin de mission concomitante au
mandatement du solde. Cette attestation constate que le Titulaire a rempli toutes ses obligations.
À défaut, c'est le mandatement du solde qui tiendra lieu d'attestation.

ARTICLE 7. REMISE DES DOCUMENTS : DELAIS, PRESENTATION, AVIS

7.1. Modalités de présentation des documents


Le Titulaire est tenu d'aviser par écrit la personne publique de la date à laquelle les documents
constitutifs de chacun des éléments de mission lui seront présentés.
Dans les cas où la remise d'un élément de mission ne s'opère pas en une seule fois, chaque sous-
ensemble doit être clairement identifié dans son bordereau d'accompagnement.
En outre, chaque bordereau comportera :
 soit la mention « documents provisoires »,

 soit la mention « documents définitifs ».

Le Titulaire remettra ses avis et documents en 2 exemplaires papier et 2 exemplaires en version


informatique (version modifiable .doc, .xls, .dwg, .ppt et en version imprimable .pdf), sauf demande
contraire du pouvoir adjudicateur.
A la demande du pouvoir adjudicateur, le Titulaire remettra 1 exemplaire papier non relié.
Les documents devront être nommés de la manière suivante :
« AnnéeMoisJour – Emetteur - Nom du document – Numéro de version »
La date et la version du document sont impérativement mentionnées en bas de page du document.

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 24 sur 30


7.2. Avis sur les documents provisoires
Les navettes concernant la mise au point des « documents provisoires » doivent se faire à l'intérieur
des délais contractuels relatifs à l'élément ou partie technique concerné.
Les délais nécessaires à la personne publique pour émettre avis et observations sur les « documents
provisoires » sont arrêtés d'un commun accord, sur suggestion du Titulaire.

7.3. Avis sur les prestations


Dès que les documents définitifs objet du présent marché seront présentés, le pouvoir adjudicateur
en examinera la forme, le contenu et la qualité au regard des exigences et stipulations du présent
marché.
Par dérogation à l’article 27 du CCAG-PI, Le pouvoir adjudicateur décidera par Ordre de service
comme défini à l’article 1.3 du présent document :

 D’un avis favorable sur la prestation,

 D’un avis favorable avec réserves,

 D’un ajournement de l’avis sur la prestation en demandant l’amélioration de la prestation,


l’apport de complément ou encore la reprise de l’étude. Le pouvoir adjudicateur fixera un
délai pour cette reprise, le Titulaire ne pourra élever aucune réclamation en termes de
complément d’honoraires.

 D’un avis favorable avec réfaction sur le prix de la prestation,

 D’un rejet.
Par dérogation à l’article 26.2 du CCAG-PI, l’absence de décision du pouvoir adjudicateur dans un
délai de 2 mois à compter de la date de présentation de la prestation vaut rejet tacite.

7.4. Délais partiels


Le Titulaire s'engage à respecter les délais impartis pour la remise des documents suivants :

Délai maximum à compter du fait


Remise de document Fait générateur
générateur

Ensembles des pièces des 2 semaines y compris notes de OS


marchés d’études travail, rapports intermédiaires et
nécessaires réunions de travail

2 semaines y compris notes de OS


Ensemble des pièces du
travail, rapports intermédiaires et
marché de maîtrise d’œuvre
réunions de travail

10 jours y compris notes de travail, Réception des


Analyse des candidatures et
rapports intermédiaires et réunions candidatures et des
des offres
de travail offres

Analyse des phases 3 semaines y compris notes de Réception des phases


études : APS, APD, PRO, travail, rapports intermédiaires et d’études
DCE réunions de travail

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 25 sur 30


Analyse du dossier et avis Réception du dossier
2 semaines y compris réunions de
sur le dossier de permis de de PC
travail
construire

Eléments « administratif » 2 semaines y compris notes de OS


du dossier de consultation travail, rapports intermédiaires et
des entreprises de travaux réunions de travail

Réception de la
Analyse du dossier de 1 semaine y compris réunions de
demande de sous-
demande de sous-traitance travail
traitance

Saisine par la personne


Constat sur désordres 3 jours
publique

Production d’autres Saisine par la personne


3 jours
documents publique

OS démarrage des
Suivi des travaux 12 mois
travaux

Assistance durant période A compter réception


de garantie de parfait 12 mois des travaux
achèvement

Clôture administrative de A compter de la fin de


1 mois
l’opération la GPA

7.5. Modalités de communication


En complément à l'article 3.1 du CCAG-PI, le Titulaire est tenu, pour toute communication
dématérialisée, de préciser de manière claire l’objet de la communication.
Les échanges devront faire l’objet d’accusés de lecture.

ARTICLE 8. MESURES COERCITIVES

8.1. Pénalités
Par dérogation à l’article 14.1 du CCAG-PI, dès que le pouvoir adjudicateur constate un retard ou
une absence dans les cas suivants :

 Retard dans la remise des avis et documents telle que prévue ci-dessus : le Titulaire sera
sanctionné par application d'une retenue provisoire, à hauteur de 200 euros hors TVA par
jour calendaire de retard.

 Absence aux réunions : le Titulaire sera sanctionné par application d'une retenue provisoire,
à hauteur de 200 euros hors TVA par absence.

 Non-remplacement du responsable désigné à l’article 1.2 de l’Acte d’engagement dans le


délai mentionné dans cet article, à hauteur de 800 euros hors TVA par jour calendaire de
retard.
Les pénalités sont révisées dans les conditions du marché.

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 26 sur 30


Lors de l’élaboration du décompte général, les retenues provisoires peuvent être transformées en
pénalité définitive. Le montant définitif de ces pénalités est fonction du dysfonctionnement réel
constaté par le pouvoir adjudicateur pour l'opération.
Par dérogation à l’article 14.3 du CCAG PI, les pénalités sont dues même si leur montant ne dépasse
pas 1 000 euros hors TVA.

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 27 sur 30


8.2. Résiliation
Il sera fait, le cas échéant, application des articles 29 à 33 inclus du CCAG-PI avec les précisions
suivantes.
Si le présent marché est résilié dans l’un des cas prévus aux articles 30 (résiliation pour évènements
extérieurs) et 32 (résiliation pour faute du Titulaire) du CCAG-PI, en complément des articles 34.3.2
et 34.4.2 du CCAG-PI, la fraction des prestations déjà accomplies par le prestataire et acceptées
par le pouvoir adjudicateur est rémunérée avec un abattement de 5 % en cas de résiliation pour
évènements extérieurs ou de 10 % en cas de résiliation pour faute du Titulaire. Toutefois, cet
abattement ne s’appliquera pas dans le cas de résiliation à la suite du décès ou à l’incapacité civile
du Titulaire (article 30.1 du CCAG-PI).
En complément des cas prévus à l’article 32 du CCAG-PI, le marché pourra aussi être résilié aux
torts du Titulaire dans les cas suivants :

 Non-respect des obligations précisées au CCTP, constaté par une mise en demeure établie
par le pouvoir adjudicateur,

 Non-respect répété des obligations minima de présence énoncées à l’article 4.1 de l’Acte
d’Engagement,

 Non-respect de la clause de confidentialité ci-dessous,

 Non-respect de l’article 45 et de l’article 48 de l’ordonnance n°2015-899 du 23 juillet 2015


relatif aux marchés publics,

 Inexactitude des renseignements mentionnés à l’article 48 et à l’article 51 du décret n°2016-


360 du 25 mars 2016 relatif aux marchés publics,

 Non-remise tous les 6 mois suivant la notification du marché, des documents indiqués à
l’article D8222-5 du Code du travail.

 Non-remise des attestations d’assurance responsabilité civile et d'une assurance couvrant


la responsabilité civile décennale résultant des principes dont s'inspirent les articles 1792 à
1792-6 et 2270 du Code civil.

ARTICLE 9. OBLIGATIONS DE DISCRETIONS – CONFIDENTIALITE

Le Titulaire est tenu à une obligation de discrétion.


L’obligation de confidentialité définie à l’article 5.1 du CCAG-PI s’applique à l’ensemble des
informations, documents et éléments de toute nature.
Les documents éventuellement remis par la personne publique au Titulaire devront lui être restitués
à la fin de la réalisation de l’étude concernée.
Ainsi, le Titulaire qui, à l’occasion de l’exécution du marché, reçoit, à titre confidentiel, des
renseignements, documents ou objets quelconques, est tenu de maintenir secrète ou confidentielle
cette communication. Pendant les phases de passation des marchés de maîtrise d’œuvre et de
travaux, le Titulaire s’interdit tout contact avec les entreprises candidates à l’attribution du
contrat en dehors des rencontres formelles (auditions notamment).
Ces renseignements, documents ou objets ne peuvent, sans autorisation de la Personne publique,
être communiqués à d'autres personnes que celles qui ont qualité pour en connaître. Il en est

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 28 sur 30


pareillement de tout renseignement de même nature parvenu à la connaissance du Titulaire à
l'occasion de l'exécution du présent marché.
Le Titulaire doit avertir sans délai la personne publique de toute violation de l’obligation de
confidentialité ci-dessus, par son personnel, notamment.
La responsabilité du Titulaire peut être recherchée en cas de manquement aux consignes de la part
de son personnel en matière de contrôle d’entrées ou de sorties des personnes, ainsi qu’en matière
de contrôle de sorties de documents de toute nature, objets, matériels ou marchandises par ces
mêmes personnes. Elle peut être également recherchée en cas de dissimulation, d’appréhension,
de détournement ou de dissipation de toute information.
En cas de non-respect par le Titulaire des obligations résultant du présent article, la personne
publique peut résilier le marché, sans préjudice de réclamer des dommages et intérêts pour le
préjudice éventuellement subi. Si, à l’occasion de l’exécution du marché, le Titulaire a reçu
communication à titre secret ou confidentiel de renseignements ou documents, il est tenu d’en
conserver le secret ou la confidentialité.
L’accès aux informations et documents mis à disposition du Titulaire pour l’exécution de la prestation
ne confère à celui-ci aucun droit d’utilisation pour son propre compte ou le compte de tiers.
Le non-respect de cette clause engagerait la responsabilité pénale du Titulaire.

ARTICLE 10. ASSURANCES

Le Titulaire comme chaque membre du groupement devra apporter la preuve qu’il bénéficie pour
son activité d’une couverture d’assurance de responsabilité civile professionnelle couvrant les
dommages matériels, corporels et immatériels consécutifs et non consécutifs causés aux tiers
pendant et après l’exécution des prestations.
Eu égard aux responsabilités dévolues à l’assistant à maîtrise d'ouvrage au titre de sa mission, il est
exigé que le Titulaire ou chaque membre du groupement devra justifier, au moyen d’une attestation,
d'une assurance couvrant la responsabilité civile décennale résultant des principes dont s'inspirent
les articles 1792 à 1792-6 et 2270 du Code civil.
Le Titulaire, les éventuels membres du groupement ou sous-traitants devront justifier auprès du
pouvoir adjudicateur des attestations d’assurance à chaque échéance de règlement de la prime
Ces attestations doivent émaner exclusivement d’une compagnie d’assurances, d’un agent général,
ou d’une mutuelle.
Elles doivent comporter au minimum les indications suivantes :

 Nom de l’assuré,

 Montant des garanties pour les dommages matériels, corporels, immatériels consécutifs et
non consécutifs,

 Montant des franchises éventuelles,

 Activités exactes garanties,

 Durée et date de l’attestation.


Le Titulaire s’engage formellement à avertir le pouvoir adjudicateur de tout changement d’assureur
en cours d’exécution des prestations, pour quelque motif que ce soit, et à lui remettre immédiatement
une nouvelle attestation conformément aux modalités décrites ci-dessus.

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 29 sur 30


Par dérogation à l’article 28 du CCAG-PI, il n’est pas demandé de garantie technique.

ARTICLE 11. DEROGATIONS AUX DOCUMENTS GENERAUX

Articles Articles du CCAG-PI


du présent CCP auxquels il est dérogé

3.3 19.2 (modifications en cours d’exécution)

3.5 11.4.5 (échéancier des acomptes)

6.2 33 et 34.2.2.4 (indemnités en cas de résiliation pour motif d’intérêt


général)

8.1 14.1 et 14.3 (pénalités)


8.2 32, 34.3.2 et 34.4.2 (résiliation)

10 28 (garantie technique)

Centre de documentation ENSEA Assistance à maîtrise d’ouvrage - CCP Page 30 sur 30