Vous êtes sur la page 1sur 44

29/09/2018

LES RÉSEAUX
INFORMATIQUES LOCAUX

Aicha LABABOU
e-mail : alababou@live.Fr
3 ème année Licence
Département d’électronique
Institut des Sciences & de la Technologie
Centre Universitaire Morsli Abdallah de Tipaza

INFORMATIONS PRATIQUES
• 01 séance de cours

• 01 séance de T.D.

• Coefficient : 02

• Crédit : 04

• Évaluation :

• Contrôles continus.
40%
• Projet d’article.

• Examen final 60%

1
29/09/2018

OBJECTIFS
• Introduire les étudiants dans le monde des
télécommunications en leur inculquant :
• les concepts de base sur les réseaux informatiques
locaux traditionnels
• et émergents.
• Maitriser les contraintes spécifiques des réseaux
locaux.
• Choisir un réseau local et les équipements associés.
• Dimensionner, installer, configurer, diagnostiquer un
réseau local.

PROGRAMME
Chapitre 1 : Introduction aux réseaux informatiques

Chapitre 2 : Modèle de référence OSI

Chapitre 3 : Réseaux Ethernet

Chapitre 4 : Protocole TCP/IP

Chapitre 5 : Réseaux locaux sans fils (WIFI)

2
29/09/2018

PLATEFORME E-LEARNING :
EDMODO

PLATEFORME E-LEARNING :
EDMODO

3
29/09/2018

PLATEFORME E-LEARNING :
EDMODO

ck8ed9

PLATEFORME E-LEARNING :
EDMODO

4
29/09/2018

CHAPITRE 1 :
INTRODUCTION AUX RÉSEAUX
INFORMATIQUES

Acquis d’apprentissage :
comprendre les concepts fondamentaux liés aux réseaux
locaux.

PLAN DU COURS
Définition d’un réseau

Types de réseaux

Les services réseaux

Matériel nécessaire

Topologies physiques des réseaux

Topologies logiques des réseaux

Les architectures réseaux

Innovations et tendances technologiques.

5
29/09/2018

DÉFINITION D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


• Est un ensemble d’équipements reliés entre eux.

DÉFINITION D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


• équipement : ordinateurs, imprimantes, des
scanners, répéteur, concentrateur, etc..
• L’objectif du réseau est le partage de
ressources.
• Ressources : matérielles et logicielles.

6
29/09/2018

TYPES DE RÉSEAUX

CRITÈRES DE CLASSIFICATION POUR LES


RÉSEAUX
• La couverture géographique ou distance: PAN /
LAN / MAN / WAN
• La topologie : Bus / anneau / étoile
• Le débit : bas/moyen/haut/très haut débit
• La gestion : Public/Privé
• Le support physique: réseau filaire / sans fil
• L’architecture : poste-à-poste/ client -serveur

7
29/09/2018

LES RÉSEAUX PERSONNELS OU PAN


• PAN ou Personal Area Network (réseau
domestique).
• réseau restreint d'équipements informatiques.
• interconnectent sur quelques mètres les
équipements personnels :
• téléphones mobiles,
• Notebooks et tablettes,
• Imprimante, etc…

LES RÉSEAUX PERSONNELS OU PAN


• Technologies les plus couramment utilisées sont :
• l'USB et le fireware,
• les technologies sans fil telles que Bluetooth,
l'infrarouge (IR), ou le zigbee, etc.

8
29/09/2018

LES RÉSEAUX LOCAUX OU LAN


• LAN ou Local Area Network.
• Appelé aussi réseau local d’entreprise. (RLE).
• LAN permet d’interconnecter les ordinateurs dans une
petite aire géographique :
• entreprise, organisation, salle informatique, etc.
• Les LAN sont des réseaux :
• ne dépassant pas 10 Km,
• le débit des LAN peuvent aller de 10 Mbit/s à 1
Gbit/s,
• le nombre de stations de dépasse pas 1000.
• Les LAN sont des réseaux privés.

BANDE PASSANTE ET DÉBIT DANS UN RÉSEAU


• Bande passante :
• représente sa capacité,
• c'est-à-dire la quantité de données pouvant
circuler en une période donnée sur de réseau.
• se mesure en bits par seconde.
• Débit :
• la bande passante réelle,
• mesurée à un instant précis de la journée.
• Il est souvent inférieur à la bande passante.
• différence peut avoir pour raisons :
• des unités d’interconnexion de réseaux et de leur charge
• du type de données transmises
• de la topologie du réseau
• du nombre d’utilisateurs
•etc.

9
29/09/2018

RÉSEAUX MÉTROPOLITAINS OU MAN


• MAN ou Metropolitain Area Network.
• Un réseau métropolitain est un réseau qui
dessert une ville entière.
• Les MAN interconnectent plusieurs LAN
géographiquement proches.
• Les MAN ne dépassent pas 200 Km,
• Haut débit.
• ces réseaux peuvent être privés ou publics.

RÉSEAUX GRANDES DISTANCES OU WAN


• WAN ou Wide Area Network.
• Permet de connecter plusieurs LAN (MAN)
éloignés entre eux.
• Les WAN sont des réseaux à l’échelle national
ou international.
• Se sont des réseaux publics, le débit dépend
du support utilisé.

10
29/09/2018

APPLICATION : ILLUSTREZ CHACUN DES TYPES DE


RÉSEAUX DÉCRITS CI-DESSUS PAR UN EXEMPLE
CONCRET.

PAN: Connexion de type bluetooth entre un


ordinateur une imprimante, une tablette chez
soi.
LAN: Réseau des salles machines.
MAN: Réseau du centre universitaire
décentralisées qui lie ensemble plusieurs
réseaux locaux situés dans un espace de 2
km2 environ.
WAN: Le réseau public Internet.

CLASSIFICATION DES RÉSEAUX SELON LA


TAILLE.

11
29/09/2018

RÉSEAUX VIRTUELS OU VPN


• VPN Virtual Private Network.
• Permettent de connecter des LAN à l’échelle
national ou international, mais ces réseaux
restent privés.
• Les VPN permettent l’interconnexion de
réseaux locaux haut débit.

LES SERVICES RÉSEAUX


• Service partage de fichier : permettent à
plusieurs utilisateurs de lire, de modifier et de
transférer des fichiers sur le réseau.
• Service d’impression : partage d’imprimante
sur le réseau.
• Service d’application : installation d’une seule
application au niveau du serveur et la faire
partager au niveau du réseau.

12
29/09/2018

LES SERVICES RÉSEAUX


• Service base de données : mise en place
centralisée d’une base de données.
• Service messagerie : la communication entre
personnes grâce au courrier électronique, la
discussion en direct.
• Service Web : utilisé principalement par
Internet et permet le partage de pages web
sur le réseau.

MATÉRIEL RÉSEAU NÉCESSAIRE

13
29/09/2018

LA CARTE RÉSEAU

LA CARTE RÉSEAU
• Recevoir et envoyer des informations sur le réseau : a comme rôle
de restructurer les groupes de données arrivant en parallèle
depuis l'intérieur de l'ordinateur en données circulant en série.
• Encoder et décoder les informations envoyées ou reçues :
• Envoi :

14
29/09/2018

LA CARTE RÉSEAU
• Encoder et décoder les informations envoyées ou reçues :
• Réception :
• Réception du signal électrique ou optique à travers la prise
réseau de la carte

• Découpage du signal en partie de durée égales à l'aide d'un


horloge interne

• Décodage du signal en un code binaire compréhensible par


l'ordinateur récepteur

LA CARTE RÉSEAU
• Identifier l'ordinateur connecté au réseau de manière unique :
• Chaque carte dispose d'une adresse unique,
appelée adresse MAC ou adresse physique.
• MAC: Media Access Control,
• lui permet d'être identifiée de façon unique dans le monde
parmi toutes les autres cartes réseau.
• constituée de 6 octets généralement donnés au format
hexadécimal.
• Exemple d'une adresse Mac : 7E:FB:56:A2:AF:89

15
29/09/2018

Paquet de données

LA CARTE RÉSEAU
• Réseau LAN :
• standard Ethernet
• encodage Manchester

LA PRISE
• il s'agit de l'élément permettant de réaliser la
jonction mécanique entre :
• la carte réseau
• et le support physique

16
29/09/2018

MATÉRIEL D’INTERCONNEXION
• sont utilisés pour :
• étendre les connexions de câbles,
• concentrer les connexions,
• convertir les formats de données
• et gérer les transferts de données.
• on distingue principalement :
• Répéteur et concentrateur,
• le commutateur et pont,
• le routeur et passerelle.

RÉPÉTEUR (REPETER)
• a pour rôle de régénérer et de resynchroniser le signal
afin de pouvoir étendre la portée des câbles.

17
29/09/2018

CONCENTRATEUR (HUB)
• Répéteur multiport : a pour rôle de concentrer les
connexions.
• En d’autres termes, rassemblent un groupe d’hôtes et
permet au réseau de les voir comme une seule unité.

CONCENTRATEUR (HUB)
• Lorsqu‘il reçoit un signal, il le transfère à tous les
éléments du réseau qui sont branchés dessus.
• quand plusieurs périphériques envoient des signaux,
la répétition du concentrateur provoque un important
trafic et des collisions.

18
29/09/2018

PONT (BRIDGE)
• périphérique par lequel transitent des paquets de
données entre plusieurs segments de réseau utilisant
le même protocole de communication.
• Si un paquet est destiné à un ordinateur situé sur le
segment de réseau de l’expéditeur, le pont conserve le
paquet au sein de ce segment.
• Si le paquet est destiné à un autre segment, le pont
transmet le paquet à ce segment.

PONT (BRIDGE)
• Donc permet : la diminution du trafic tout en
permettant d’étendre la zone géographique.

19
29/09/2018

PONT (BRIDGE)

COMMUTATEUR (SWITCH)
• Pont multiports : contrairement au hub, il ne reproduit
pas sur tous les ports chaque trame qu'il reçoit.
• il sait déterminer sur quel port il doit envoyer la trame
en fonction de l'adresse MAC à laquelle cette trame est
destinée.
• ce qui lui permet de traiter de manière intelligente les
signaux entrants en définissant où le signal doit aller.

20
29/09/2018

COMMUTATEUR (SWITCH)
• Un commutateur possède une intelligence digitale :
• un processeur,
• de la RAM
• et des micro-contrôleurs,
• le commutateur établit et met à jour une table de correspondance
qui lui indique :
sur quel port diriger les trames destinées à une adresse MAC

donnée,
• en fonction des adresses MAC sources des trames reçues sur
chaque port.
• Cette table est construite dynamiquement et associe des
adresses MAC aux ports correspondants.
COMMUTATEUR (SWITCH)

21
29/09/2018

COMMUTATEUR (SWITCH)
• Cette technique permet un échange de données sur le
réseau sans collisions
• ayant pour conséquence une augmentation très
sensible de la bande passante.
• Idem pour le bridge.

COMMUTATEUR (SWITCH)
• Quelques vitesses de transfert des données sur les switch
actuels :
• Ethernet :
• 10 Mbps (half duplex)
• 20 Mbps (full duplex)
• Fast Ethernet :
• 100 Mbps (half duplex)
• 200 Mbps (full duplex)
• Gigabit Ethernet :
• 2000 Mbps (full duplex)

22
29/09/2018

ROUTEUR
• offrent l’ensemble des capacités précédemment citées
• permet d'assurer l'échange d'informations entre deux
réseaux ou plus (hétérogènes).
• en déterminant le chemin (la route) que les
informations doivent emprunter.

ROUTEUR

23
29/09/2018

ROUTEUR

PASSERELLE (GATEWAY)
• permettent à des architectures réseau différentes de
communiquer entre elles :
• Connecter deux réseaux différents physiquement,
• traduire les données qu’ils s’échangent.

24
29/09/2018

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION

• c'est des supports généralement filaires.

• permettent de relier les équipements réseaux entre


eux.

• Les principaux supports physiques utilisés dans les


réseaux locaux sont les suivants :

• Le câble coaxial

• La paire torsadée

• La fibre optique

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• Le câble Coaxial :
• Le câble coaxial possède une large bande passante
(de l’ordre du Mhz).
• Peut être utilisé sur de longues distances.
• Ce câble est peu sensible aux parasites et supporte
un débit de l’ordre du Mbit/s (jusquà 10 Mbit/s).
• Pour ce genre de câble on utilise des connecteurs
BNC.

25
29/09/2018

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• La paire torsadée ou câble RJ45 :
• Câble plus léger et coûte beaucoup moins cher que
le câble coaxial.
• Les fils sont torsadés car cette configuration offre
une meilleur protection aux parasites,
• en effet ce support est très sensible aux parasites.
• Un câble paire torsadée possède 4 paires.

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• la paire torsadée peut être :
• non blindée UTP (Unshielded Twisted Pair)
• ou blindée : STP (Shielded Twisted Pair).
• Le STP peut s’avérer utile si le câble doit passer près
d’une source de perturbation tel qu’un néon, un
transformateur…

26
29/09/2018

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• Les câbles en paires torsadées répondent à
certaines normes (les catégories allant de 1 à 7).
Catégorie Débits max Fréquence Usage

CAT5 100 Mbit/s sur 100m 100 Mhz Abandonné pour le CAT5e

CAT5e 2,5 Gbit/s sur 100m et 10 Gbit/s sur 30m 100 Mhz Réseau personnel de tous les jours

CAT6 5 Gbit/s sur 100m et 10 Gbit/s sur 55m 250 Mhz Réseau d’entreprise ou dans les
nouveaux bâtiments

CAT6a 10 Gbit/s sur 100m 500 Mhz Datacenter ou grands réseaux inter-
entreprises

CAT7 40 Gbit/s sur 50m et 100 Gbit/s sur 15m 600 Mhz –

CAT7a – 1 Ghz –

• La CAT8 est en cours de développement et offrira


un débit max de 40 Gbit/s.

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• Avec la paire torsadée on utilise des connecteurs
RJ45.

27
29/09/2018

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• La fibre optique :
• est un fil dont l’âme, très fine, en verre ou en plastique a la
propriété de transporter les données sous forme de lumière,
• ce qui à l’avantage d’être très rapide et également insensible
aux parasites.
• La fibre optique est un support privilégié pour les
transmissions à haut débit,
• son coût est bien plus élevé que le support cuivre.

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• La fibre optique :
• La bande passante est très large et les débit sont de
l’ordre du Gbit/s.
• Un signal n’a besoin d’être régénéré que tous les 500
km.
• La fibre optique est un support unidirectionnel, il faut
donc 2 fibres pour assurer une liaison bidirectionnelle.

28
29/09/2018

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• Mise en œuvre d’UTP :
• Le connecteur RJ-45 comporte huit fils de couleur.
• Quatre de ces fils (T1 à T4), appelés «tips»,
acheminent la tension.
• Quatre autres fils (R1 à R4), appelés «rings», sont
mis à la terre.
• T1 R1 T2 R2 T3 R3 T4 R4

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• Pour que l’électricité circule entre le connecteur et la
prise, l’ordre des fils doit respecter le code de couleurs
T568A ou T568B de la norme EIA/TIA-568-B.1

29
29/09/2018

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• Types de câbles :
• Câble Droit : Sert à connecter :
• PC (ou serveur) à une Prise murale.
• PC (ou serveur) à un concentrateur/
commutateur. (Directement)

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• Types de câbles :
• Câble de raccordement Croisé: Sert à connecter :
• Concentrateur à un Concentrateur
• Commutateur à un Commutateur
• Commutateur à un Concentrateur

30
29/09/2018

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• Types de câbles :
• Câble de raccordement Croisé: Sert à connecter :
• PC à un PC
• Routeur à un Routeur
• Routeur à un PC

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• Types de câbles :
• Câble console à paires inversées (console) : Sert à
relier :
• PC à un Port console d'un routeur/commutateur
(pour la configuration).

31
29/09/2018

LES SUPPORTS PHYSIQUES


D’INTERCONNEXION
• Types de câbles :

1
4
5

2 3

TOPOLOGIES PHYSIQUES DES RÉSEAUX :


Il s’agit de l'arrangement physique des
éléments matériel du réseau .

32
29/09/2018

TOPOLOGIE EN BUS
• C'est une ancienne topologie aujourd'hui peu utilisée.
• Elle consiste à relier chaque ordinateur à un "bus" par
l'intermédiaire souvent de câbles coaxiaux.

TOPOLOGIE EN BUS
• Elle a par contre de nombreux défauts :
• Une lenteur assez importante.
• Une vulnérabilité importante en cas de panne.
• En effet, si un câble est en panne le réseau ne
fonctionne plus.

33
29/09/2018

TOPOLOGIES EN ANNEAU
• Il s’agit de la topologie en bus que l’on a refermé sur
elle- même.
• Le sens de parcours du réseau est déterminé, ce qui
évite les conflits.
• Si un nœud (une station par exemple) ne fonctionne
plus, le réseau est coupé.

TOPOLOGIES EN ÉTOILE
• C'est la topologie la plus utilisée.
• Elle consiste à relier chaque ordinateur à un hub ou un
switch par l'intermédiaire d'un câble (RJ-45 le plus
souvent).
• C'est un réseau disposant de bonnes capacités.

34
29/09/2018

TOPOLOGIES EN ÉTOILE
• si un câble reliant un ordinateur au hub lâche, le réseau
n'est pas paralysé.
• Son seul vrai défaut est son coût plus élevé que le réseau
avec topologie en bus.

TOPOLOGIES LOGIQUE DES RÉSEAUX

35
29/09/2018

TOPOLOGIE LOGIQUE ET PROTOCOLE


• Comment gérer l’envois de messages par les stations dans un
réseau local ?

• il faut une règle à respecter par tout le monde : protocole.

• C'est la topologie logique ou méthode d'accès.

TOPOLOGIE LOGIQUE ET PROTOCOLE


• On distingue deux méthodes principales -des
protocoles- :
• déterministe , où la "parole" est donnée tout à tour
à chaque poste du réseau.
• protocole Token ring et FDDI.
• non-déterministe (aussi appelée contention), où
chaque poste désirant "parler" tente aléatoirement
d'émettre des données.
• protocole Ethernet.

36
29/09/2018

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA
NORME ETHERNET
• Si un ordinateur doit envoyer un message sur le réseau, il attend
le moment où plus aucune information ne circule sur le câble. On
dit que la station écoute le câble.
• Si deux ordinateurs émettent en même temps, ils détectent des
collisions de paquets de données.
• Ceux-ci arrêtent leur émission pendant un temps aléatoire avant
de la reprendre.
• L'inconvénient de cette méthode :
• plus il y a d'ordinateurs sur le réseau, plus il y a risque de
collisions
• et donc ralentissement des transferts de paquets de données.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA
NORME TOKEN RING
• Token ring est une norme basée sur un protocole dit
déterministe,
• c'est-à-dire que contrairement à Ethernet le temps
d'émission -de "parole"- d'une station sur le réseau est
limité et se fait en suivant une procédure définie.

37
29/09/2018

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA
NORME TOKEN RING

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA
NORME TOKEN RING
• Les stations connectées à un réseau Token ring
utilisent un court message spécial appelé token
("jeton" en Français) pour coordonner l'utilisation de
l'anneau.
• Un seul token existe sur l'anneau à un moment donné.
• Pour émettre, un ordinateur doit attendre que le token
lui parvienne :
• transmet une ou plusieurs trames
• et libère ensuite le jeton.

38
29/09/2018

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA
NORME FDDI
• La norme FDDI : Fiber Distributed Data Interface, Interface de
données distribuée par fibre
• vient combler les lacunes de la norme Token Ring à savoir la
fragilité de l'anneau face à une rupture pouvant entraîner la
paralysie complète du réseau.
• FDDI comporte 2 anneaux :
• un pour le trafic normal,
• l'autre étant utilisé en "secours" pour dévier les données sur
le second en cas de rupture du premier.

LES ARCHITECTURES RÉSEAUX

39
29/09/2018

ARCHITECTURE CLIENT-SERVEUR.
• L'architecture client serveur s'appuie sur un poste
central, le serveur, qui envois des données aux
machines clientes.
• Les programmes qui accèdent au serveur sont appelés
programmes clients.

ARCHITECTURE CLIENT-SERVEUR.
• Les serveurs peuvent être dédiés à plusieurs tâches spécialisées :
• Les serveurs d'authentification
• Les serveurs de fichiers
• Les serveurs d'applications
• Les serveurs d'impression
• Les serveurs de messagerie
• Les serveurs Internet
• Les serveurs proxy
• Les serveurs RAS pour les connexions des utilisateurs à distance
• Les serveurs de sauvegarde

40
29/09/2018

ARCHITECTURE CLIENT-SERVEUR.
• Avantages de cette architecture :
• Unicité de l'information :
• pour un site web dynamique par exemple, certains articles
du site sont stockés dans une base de données sur le serveur.
• De cette manière, les informations restent identiques.
• Chaque utilisateur accède aux mêmes informations.
• Meilleure sécurité :
• Lors de sa connexion, un PC client ne voit que le serveur, et
non les autres PC clients.
• De même, les serveurs sont en général très sécurisés contre
les attaques de pirates.
• Meilleure fiabilité : En cas de panne, seul le serveur fait
l'objet d'une réparation, et non le PC client.
• Facilité d'évolution : est évolutive car il est très facile de
rajouter ou d'enlever des clients, et même des serveurs.

ARCHITECTURE CLIENT-SERVEUR.
• Inconvénients de cette architecture :
• Un coût d'exploitation élevé :
• bande passante,
• câbles,
• ordinateurs surpuissants

41
29/09/2018

ARCHITECTURE CLIENT-CLIENT.
• Cette architecture est en fait un réseau sans serveur constitué de
deux ou plusieurs ordinateurs.
• Les ressources sont donc libres de partage ou non.
• Avantages du client-client :
• Un coût réduit
• Simplicité d'installation
• Rapidité d'installation

ARCHITECTURE CLIENT-CLIENT.
• Inconvénients du client-client
• Une sécurité parfois très faible.
• La maintenance du réseau difficile.
• Cette architecture est donc réservée à des milieux :
• ne nécessitant pas une grande protection des données.
• n'ayant pas beaucoup d'utilisateurs.
• Les petites entreprises n'ayant rien à cacher.
• Une configuration avec les ordinateurs proches les uns des
autres.

42
29/09/2018

INNOVATIONS ET TENDANCES TECHNOLOGIQUES .

TENDANCES TECHNOLOGIQUES.

43
29/09/2018

TENDANCES TECHNOLOGIQUES.

• Machine Learning et ses applications.

• Internet of Things (IoT) et Smart cities.

• Virtualisation et Cloud et multi-cloud computing.

• Wireless networks.

• Sécurité des réseaux.

44